Flash-news : Trente en un du « 17 mars 2014

Flash-news : Trente en un du « 17 mars 2014

364
0
PARTAGER

Marocaine kidnappée en Espagne : La fillette toujours bloquée en Bolivie. La fillette de neuf ans, d’origine marocaine, kidnappée en août dernier à Barcelone et retrouvée samedi en Bolivie, en pleine forêt amazonienne, ne peut pas encore retourner en Espagne. Elle est bloquée par les autorités   boliviennes qui exigent d’autres documents administratifs que le passeport. L’histoire ne semble pas vouloir prendre fin. La petite d’origine marocaine, recherchée depuis plusieurs mois suite à sa disparition mi-août à Barcelone (Espagne), a été retrouvée en Bolivie près de la forêt amazonienne. Alors qu’elle devait rallier l’Espagne afin de retrouver ses parents, un nouveau rebondissement repousse les retrouvailles: en effet, n’ayant qu’un passeport en sa possession, la fillette ne dispose pas des documents suffisants pour rallier l’Europe. Le ministère de l’Intérieur bolivien a pris les devants et a lancé un processus afin d’établir un laisser-passer spécial pour la jeune fille de 9 ans, en l’absence d’ambassade et de consulat du Maroc dans le pays, selon El Periodico Extremadura. En attendant ce “happy-end”, elle a été placé dans un établissement public du centre du pays. Mais comment cette jeune MRE s’est-elle retrouvée au fin fond de la forêt amazonienne bolivienne ? Vivant à Hospitalet de Llobregat (nord-est), dans la banlieue de Barcelone avec ses parents, des Marocains résidant à l’étranger depuis 2008, la fillette avait été confiée en août dernier à un voisin, ami de la famille, pour voyager en Bolivie pour une célébration. Aufaitmaroc

Le Polisario dévoile la liste de ses acolytes au Maroc. Le polisario, mouvement séparatiste fondé et pris à bras-le-corps par l’Algérie, vient de publier les noms de ceux sur qui il compte au Maroc. Ces derniers espèrent pour leur part être nommés dans la fantomatique république créée artificiellement   par Alger pour déstabiliser le Maroc. Cette liste officielle de 15 séparatistes a été rendue publique par le mouvement de Tindouf qui est à la solde d’Alger. Ce sont de présumés accusés qui auraient participé aux violences commises dans les provinces du sud. La liste comprend notamment Ibrahim Sebbar, Sayed Ahmed Dadach, Ibrahim Dahane, Soultana Khaya, El Mami Aamar Salam, Nouaama Asfari, Ahmed Naciri, El Khalia Jimi, Hamed Hamad, Sayed Ahmed Lamjid, Mahjoub Ould Sayed, Hayat Rguibi, Jamal Akerdich, Oualala Anahbouha Lakhlifi et Ahmed Sabai. Le 360

« Le Marrakech », le bateau si cher au Roi Hassan II, bientôt mis aux enchères. Voilà bientôt deux ans et demi que Le Marrakech, le ferry qui fut si cher au Roi Hassan II, repose au port de Sète en France puisqu’il a été saisi avec le Biladi et le Bni Nsar, avec qui il assurait la liaison entre Sète et le Maroc.. mais Le Marrakech sera mis aux enchères le 7 avril. En effet, le 7 avril prochain, au tribunal de commerce de Montpellier, le Marrakech sera mis aux enchères descendantes à partir d’une mise à prix fixée à 800 000 €; rapporte le site MidiLibre. Le Marrakech, comme le Biladi et le Bni Nsar, avec qui il assurait la liaison entre Sète et le Maroc, avait été saisi par les autorités françaises à cause des dettes colossales de la compagnie marocaine Comanav-Comarit. Depuis, la liaison maritime a été reprise par les Italiens de Grandi Navi Veloci. Pour les possibles acheteurs du Marrakech, « Il y aurait quatre candidats, indique Marc Chevallier, le président du port, qui se dit « optimiste » quant à être rapidement débarrassé de cet encombrant pensionnaire. » IL restera donc le Bni Nsar puisque le Biladi a été récupéré le 3 juillet dernier par un remorqueur grec et a fini ses jours sur un chantier turc; selon la même source.    Le Mag

Le wali de rabat s’active. Abdelouafi Laftit nommé récemment par le roi Mohammed VI wali de Rabat, passe à l’action. Il s’attaque sans répit à l’occupation illégale des espaces publics par les commerces, épiciers, magasins et cafés. Le célèbre café « Jour et nuit » en a fait les frais: sa devanture qui était tant appréciée par les Rbatis lors des années 70 et 80 a été rasée. D’autres cafés et grands magasins figurent sur la liste. Abdelouafi Laftit s’attaque également aux logements insalubres. Les caids et pachas rasent et mettent de l’ordre. Le wali doit néanmoins faire plus d’efforts en matière de sécurité dans certains quartiers, en particulier le centre ville, la zone du théâtre Mohammed V (deux journalistes viennent d’en faire les frais) et le quartier Hassan. Il y aurait aussi des dossiers à élucider au niveau de la wilaya qui concerneraient des autorisations objets de rumeurs et de suspicions.    Le 360

 

Economie

 

L’ONHYM confirme la présence d’huile lourde à Tarfaya. Un forage au large de Tarfaya, au niveau du jurassique supérieur à une profondeur de 2.112 mètres, a permis de découvrir de l’huile lourde et complexe à exploiter, selon l’ONHYM. Les opérations de forage au large de Tarfaya ont permis   de découvrir une colonne d’huile lourde, un pétrole plus complexe à exploiter que le pétrole léger, a annoncé ce vendredi l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) dans un communiqué cité par la MAP. L’objectif, principal de ce forage situé à 38 km au large de la ville de Tarfaya, a été atteint à une profondeur de 3.490 m, note l’ONHYM, précisant que cet objectif n’a cependant pas permis de déceler de réservoir de bonne qualité. Les travaux de forage ont démarré le 8 janvier 2014 pour atteindre la profondeur finale de 3.835 m le 9 mars 2014, souligne la même source. Situés au large de Tarfaya, les permis Juby maritime, d’une superficie de 4.481,3 km2, ont été octroyés aux partenaires de l’ONHYM, Cairn et Genel. Ces partenaires ont réalisé durant les deux premières années de la durée de validité de l’accord pétrolier relatif à ces permis, l’acquisition de 680 km2 de sismique 3D et le retraitement de 600 km2 de sismique 3D préexistante, en plus de la sismique 2D disponible sur la zone. Notons que l’ONHYM est au début d’un important programme de forages, aussi bien en onshore qu’en offshore. L’Office et ses partenaires restent confiants et persévérants. Les Eco

Énergie: Le Maroc et l’Arabie saoudite signeront un protocole d’accord. Suite à une réunion de travail entre Abdelkader Amara, ministre de l’Énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement et Abdullah Al-Hussayen, ministre saoudien de l’Eau et de l’électricité, en présence de   Charafat Afilal, ministre déléguée chargée de l’Eau, les deux parties se sont résolues à approfondir leur coopération et ont annoncé à cette occasion la signature prochaine d’un protocole d’accord scellant l’approfondissement de leur partenariat à différents niveaux. Ce protocole concernera notamment l’électricité et les énergies renouvelables, ainsi que le dessalement de l’eau de mer. Les deux ministres ont convenu que le protocole d’entente dans le domaine de l’eau, élaboré par les experts des deux pays, sera prochainement signé. Les Eco

La CDG bientôt dans le capital d’Al Barid Bank. La CDG va bientôt entrer au capital d’Al Barid Bank. La prise de participationpermettra de mettre en place des synergies accrues entre le Groupe CDG et Al Barid Bank. La Caisse de dépôt et de gestion (CDG) et Barid Al Maghrib viennent de signer   un protocole d’accord visant l’entrée de la Caisse au capital d’Al Barid Bank, à hauteur de 20%. Selon un communiqué conjoint des deux institutions, cette opération permettra de doter Al Barid Bank, filiale bancaire du groupe Barid Al Maghrib, des ressources nécessaires pour accompagner son plan de développement ambitieux, articulé autour d’un objectif d’accélération de la bancarisation de la population marocaine. La prise de participation permettra, par ailleurs, de mettre en place des synergies accrues entre le Groupe CDG et Al Barid Bank, a précisé le communiqué parvenu vendredi soir à la MAP, faisant savoir que la réalisation de la transaction devrait intervenir dans les meilleurs délais, après l’obtention des autorisations réglementaires. «A travers cette opération, le groupe CDG confirme sa vocation d’acteur central du développement économique du Royaume et d’accompagnateur des politiques publiques», a souligné le communiqué. Les deux groupes ont «des liens historiques forts, à travers notamment la Caisse d’épargne nationale et l’implication commune de Barid Al Maghrib et du Groupe CDG dans Sofac Crédit», a ajouté la même source. Maghrebemergent

Le challenge de l’ANRT : Un bon accès internet pour 100% de la population d’ici 2022. Dans un entretien publié ce vendredi sur le site de l’hebdomadaire français “L’Usine Nouvelle”, le directeur général de l’Agence nationale marocaine des réglementations des télécommunications (ANRT), Azdine El Mountassir Billah, a dressé l’état de la téléphonie au Maroc et évoqué les défis que le régulateur doit relever. Le directeur général de l’Agence nationale marocaine des réglementations des télécommunications (ANRT), Azdine El Mountassir Billah, a souligné, dans un entretien avec L’Usine nouvelle, que l’une des priorités de l’Etat pour le secteur des télécommunications est de permettre à 100% de la population d’accéder à Internet, avec un débit minimum de 2 Mb par accès, d’ici à 2022. Un challenge, a-t-il souligné, qui constitue un enjeu de société majeur qui pourrait réduire la fracture numérique entre l’urbain et le rural, en développant les infrastructures fixes et en déployant celles liées au mobile. Lors d’une rencontre en marge de la table ronde organisée à l’Institut du monde arabe le 11 mars à Paris sur le thème “Le monde arabe dans l’économie numérique et le rôle des télécoms dans la croissance à venir”, le directeur a indiqué que l’Etat fournit des subventions pour la couverture des zones non rentables à travers le plan du service universel, ajoutant que l’ANRT tient à ce que les opérateurs se déploient sur la totalité du territoire marocain et pas seulement en milieu urbain. Pour Azdine El Mountassir Billah, la deuxième priorité est de faire en sorte que les télécoms génèrent un écosystème pour en intensifier l’usage et impacter le développement économique et social du pays.    Aufaitmaroc

Maroc-Libye: Les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint en 2013 140 millions de dollars. Les échanges commerciaux entre le Maroc et la Libye ont atteint en 2013 environ 900 millions de dirhams marocains (140 millions de dollars), a annoncé jeudi le ministre délégué marocain chargé du Commerce extérieur, Mohamed Abbou. ‘Le volume des investissements directs libyens au Maroc a enregistré une hausse importante, notamment dans le secteur immobilier’, a ajouté le ministre marocain qui s’exprimait à Casablanca à l’ouverture des travaux du deuxième forum économique maroco-libyen. Il a toutefois indiqué que les échanges commerciaux ne reflétaient pas les possibilités offertes par les deux pays, surtout si l’on prend en compte les relations fraternelles qui les lient et les opportunités des deux économies. ‘Cette situation nous impose de trouver les voies et moyens susceptibles de donner un coup de pouce important et de qualité à la coopération économique dans le cadre d’un nouveau partenariat complémentaire au bénéfice réciproque des deux parties’, a ajouté M. Abbou. Il a exprimé la volonté de son pays de renforcer sa coopération avec la Libye pour concrétiser les objectifs assignés à la complémentarité régionale au niveau du Maghreb. Selon lui, les objectifs sont déclinés comme un choix stratégique du Royaume du Maroc dans sa nouvelle Constitution. Il a, sur la même lancée, plaidé pour l’instauration de nouvelles conditions économiques permettant de créer des richesses communes destinées à donner un contenu concret aux relations de coopération efficaces entre les deux pays.    Maghrebemergent

 

Social

 

Evasion spectaculaire d’un trafiquant de drogue à Tanger. La capitale de détroit a de nouveau été le théâtre d’un violent affrontement entre forces de l’ordre et des trafiquants de drogue. Cela s’est passé dans la nuit du samedi à dimanche. Tout a commencé quand la police a procédé à   l’arrestation d’un dénommé H, accusé de trafic de drogue dans le quartier chaud de Beni Makada. Alors que des agents de la police tentaient de faire entrer l’accusé dans le véhicule, des complices du trafiquants, munis d’armes blanches de toutes sortes, sont intervenus pour le libérer. Un affrontement violent entre les deux parties s’en est suivi, se soldant par deux blessés dans les rangs de la police, transportés d’urgence à l’hôpital. La police a dû procéder à des tirs de sommation. Trop tard. Le principal accusé à réussi à s’enfuir du véhicule, le conducteur de ce dernier ayant en vain tenté de quitter le théâtre des affrontements…avant de se heurter à une fontaine sise place Tafilalt et de se renverser. Les renforts sont arrivés rapidement, le temps de tracter le véhicule accidenté et de poursuivre les recherches. Affaire à suivre. h24info

Le Maroc menace d’expulser des réfugiés syriens « perturbant » les mosquées. Les autorités procèderont « à l’expulsion immédiate de tout contrevenant conformément à la loi (…) relative à l’entrée et au séjour des étrangers au royaume du Maroc », a indiqué le ministère de l’Intérieur dans   un communiqué. Le texte évoque « la persistance » de « comportements » jugés problématiques en dépit d’un premier message diffusé le 4 mars par le département des Affaires islamiques relatif à l’attitude « de certains ressortissants syriens (…) qui perturbent les mosquées et les fidèles ». « Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a appris que des ressortissants syriens (…) se rendent dans certaines mosquées des grandes villes où ils tiennent des propos qui ne doivent pas être prononcés dans des lieux de culte », avait souligné ce premier texte. La nature exacte des propos visés n’avait pas été précisée mais le quotidien indépendant Akhbar al-Yaoum avait évoqué la « crainte » des autorités que « la politique n’investisse les mosquées du royaume », devant lesquels nombre de réfugiés syriens mendient. Le journal As-Sabah avait pour sa part avancé l’hypothèse d’une « présence chiite » et de « rapports sur des pratiques troublant l’unité doctrinale et les constantes religieuses » du Maroc, un pays sunnite. Selon le Haut commissariat aux réfugiés (HCR), un millier de réfugiés syriens se trouvaient en début d’année au Maroc, dans l’attente d’une traversée vers l’Europe voisine ou d’une reconnaissance de leur statut par les autorités du royaume. Afriquinfos

Près d’un demi million de femmes marocaines vivaient seules fin 2012. Près d’un demi million de personnes (482 mille) vivaient seules à fin 2012, indique le Haut-Commissariat au Plan dans « Femmes marocaines et marché du travail : caractéristiques et évolution ». Le taux de féminisation   de cette population est de l’ordre de 54,5 pc, précise le HCP, ajoutant que ces femmes vivant seules représentent 3,9 pc de l’ensemble des ménages. L’analyse des caractéristiques sociodémographiques de cette catégorie de femmes révèle que plus de la moitié d’entre elles 58,4 pc sont des personnes âgées de 60 ans et plus et 35,9 pc sont âgées entre 30 et 59 ans, explique le HCP. En milieu rural, près de deux tiers des femmes vivant seules sont âgées de plus de 60 ans et seules 4,2 pc sont des jeunes de moins de 30 ans. Cette catégorie de population est en majorité veuve (64,1 pc) ou divorcée (14,1 pc). Par milieu de résidence, les femmes citadines célibataires représentent une part relativement importante (15,2 pc) que celle des femmes rurales (7 pc), selon le HCP. Un constat pouvant être expliqué, entre autres, par la concentration de l’éducation post-primaire dans les villes, fait remarquer la même source, soulignant qu’une autre caractéristique non moins importante des femmes vivant seules est leur faible qualification. Ainsi, au niveau national, 87 pc sont sans diplôme, alors que cette proportion atteint 97,5 pc en milieu rural. En comparaison avec le reste des femmes, cette sous-catégorie affiche de faible taux d’emploi (21 pc), relève la même source, notant que la majorité de ces femmes sont des inactives avec 77,7 pc dont 44,7 pc sont des femmes au foyer. Menara

Sida et Tuberculose : Le Fonds mondial accorde plus de 37 millions de dollars au Maroc. Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a accordé au Maroc une nouvelle enveloppe budgétaire de 37,4 millions de dollars (301,2 millions de dirhams) pour booster ses efforts de lutte contre ces maladies. L’objectif majeur de cette subvention est d’accroître les efforts visant la mise en œuvre des stratégies nationales de lutte contre le Sida et la Tuberculose durant la période 2014-2016, indique vendredi le ministère de la Santé dans un communiqué. Le département de Houcine El Ouardi précise que, cette année, l’appui est élargi pour la première fois au renforcement du système de santé, enregistrant une augmentation de 74% en comparaison avec celui pour la période 2011- 2013. Cet engagement renouvelé et renforcé à l’égard du Maroc atteste de la crédibilité des engagements, de la bonne gouvernance et de l’efficacité de gestion de ces fonds, par le ministère de la Santé, en tant que bénéficiaire principal, ainsi que par les partenaires impliqués de la société civile et des institutions gouvernementales, s’est réjoui le ministère. Le renouvellement des engagements du Fonds mondial au Maroc traduit également l’importance de la nouvelle dynamique enclenchée par le ministère de la Santé dans son plan d’action 2012-2016. Ceci a permis de consolider la position du Fonds Mondial au Maroc, ajoute la même source. En termes de résultats, cette nouvelle dynamique a permis l’atteinte d’une couverture très satisfaisante des personnes vivant avec le VIH par le traitement antirétroviral et qui a atteint 53% avec 6.464 malades pris en charge gratuitement par le ministère.    Aufaitmaroc

Les femmes dirigent plus de 17 % des ménages marocains (HCP). Quelque 1,2 million sur 6,8 millions de ménages (soit 17,7 %) ont été dirigés par des femmes en 2012, indique le Haut-Commissariat au Plan (HCP) dans sa publication « Femmes marocaines et marché du travail : caractéristiques et évolution ». 

Par milieu de résidence, la proportion des ménages avec un chef de sexe féminin est plus importante en milieu urbain avec 19,6 % qu’en milieu rural 14,1 %, précise le HCP dans cette publication parvenue samedi à la MAP. Plus de la moitié (55,1 %) de ces femmes chefs de ménage sont veuves, 26,6 % sont mariées, 11,1 % sont divorcées et seules 6,8 % sont des femmes célibataires. 

Les femmes chefs de ménage sont à 13 % âgées de moins de 35 ans et à 37,2 % de 60 ans et plus, explique la même source, faisant remarquer que ces femmes sont sans qualification. Ainsi, 86 % n’ont aucun diplôme et seules 4,8 % ont un diplôme de niveau supérieur. Ces proportions atteignent respectivement 97,1 % et 0,4 % en milieu rural.

L’analyse de la situation de ces femmes vis-à-vis du marché du travail, révèle que seul un quart d’entre elles sont en emploi et plus de 7 parmi 10 sont inactives, 73,9 % dont 54,1 % sont des femmes au foyer, relève la même source. En milieu rural, et compte tenu de la prédominance du secteur agricole dont les conditions d’accès sont relativement faciles, la part des femmes chefs de ménage en emploi s’élève à 36,2 % et les inactives représentent 63,1 %, note la même source.    Aujourd’hui

 

Art & Culture

 

Karim Kadiri et David Najib Brown: Pour l’amour du jazz. L’Institut français de Casablanca a réuni, samedi soir, deux grands maîtres du jazz en Karim Kadiri et David Najib Brown pour un concert exceptionnel. Deux grands musiciens qui ont une longue expérience, puisque tous deux ont   commencé à jouer dès l’enfance. Karim Kadiri s’intéressera très jeune, en effet à la musique, et en particulier au swing, au jazz et au blues qu’il mêle à des sonorités orientales. De ce tressage de tendances musicales, est né ce que le musicien appelle le « new world jazz », la musique qui porte son inimitable griffe. Après s’être installé aux Etats-Unis en 1987, Karim Kadiri est rentré au Maroc, avec son oud, en 2007. Il était donc, samedi, accompagné de David Najib Brown qui joue depuis l’âge de 5ans. Diplômé de l’Université des Arts de Philadelphie, il tourne avec des étoiles du jazz aussi célèbres que Norah Jones ou Grover Washington. Unis dans une indicible harmonie et portés par une palpable émotion, les deux grands musiciens ont offert au public un véritable moment de grâce. Le 360

Abdellah Taïa: « Personne ne m’a jamais demandé pardon ». Lors de la conférence de presse donnée à Tanger à l’occasion de la présentation de son film, « L’Armée du Salut », au Festival national de Tanger, en février, Abdallah Taïa avait livré un témoignage très fort sur son enfance. Evoquant   le quartier dans lequel il vivait enfant, Abadallah Taïa raconte : « Il y avait abus sexuels. Je n’ai rien inventé. Cela existait avant moi, et c’est incarné en moi. Au début, les gens n’avaient aucun problème, dans mon quartier, à avoir des rapports sexuels avec moi ou d’autres enfants. A l’âge de 13 ans, tout a changé. Et la croisade a commencé pour moi. J’ai été confronté à l’hypocrisie. Je me suis mis à vivre une sorte de guerre intérieure mutique dont je ne suis pas sorti ». Il souligne alors que son film, « L’Armée du salut », rend compte de cette souffrance qu’il a vécue à cet âge : « Et personne jusqu’ici, ajoute-t-il, ne m’a demandé pardon. Ni ma famille, ni les habitants du quartier, ni évidemment la société et ses représentants ». Pour son film, Abdallah Taïa dit être revenu sur cette époque « où tout un quartier voilait passer sur le corps d’un enfant de 13 ans, des hommes qui criaient la nuit, prononçaient des mots inqualifiables qu’entendaient ma famille. Et lorsque, le jour, je sortais dans la rue, c’est moi que l’on voyait comme le pervers. A 13 ans. Pourquoi personne ne m’a protégé ? Et pourquoi dois-je porter tout ça tout seul ? Je n’ai toujours pas compris. Personne ne s’est excusé. Je ne suis pas dans la revendication ou dans une colère vis-à-vis du Maroc, mais je dis cela parce que c’est important. Je n’ai pas de problème avec ma famille. Mais j’ai vécu cette violence que j’ai voulu la restituer dans un film où j’ai essayé de coller à la réalité dans ces moindres détails, vêtements, sandales, nourriture, matelas… ». Un film marqué de silences, des silences auxquels il est habitué depuis l’enfance et qu’il évoque en parlant de son frère : « Quand il entrait à la maison, tout le monde se taisait », se rappelle-t-il en ajoutant avec humour : « C’était comme si Hassan II entrait chez nous ». Le 360

FICAM 2014. Meknès invite les passionnés du cinéma d’animation pour un best of très attendu. Dès les premières images, il n’échappera à personne que grâce à de récents progiciels d’animation, il a été possible de développer de nouvelles interactions entre personnages et objets ou entre   personnages eux-mêmes. À l’œil nu, on découvre que l’animation en images de synthèse a fait un nouveau bond en avant. Cet univers de totale fantaisie où l’on crée de toutes pièces grâce à l’ordinateur et à un sens peu commun du spectacle, est à mettre en lumière, enrichir, approfondir. Mais pas seulement. Il est aussi question de sensibiliser le public marocain à ce cinéma d’animation et à l’évolution de ses formes et l’émergence d’une nouvelle génération de bien d’ici dans cette industrie. C’est dans cet esprit que le festival international de cinéma d’animation de Meknès (FICAM) est né en 2001, sous l’impulsion de la Fondation Aïcha avec le concours de l’Institut français de Meknès. Aujourd’hui, l’évènement célèbre son treizième anniversaire et tente de renouer avec le succès de ses précédentes éditions. Meknès sera du 21 au 26 mars la Mecque du cinéma d’animation pour le grand plaisir des amateurs du genre. Cette édition rend hommage à une des figures de proue du cinéma d’animation : Norman McLaren. Cette consécration s’inscrit dans le cadre de la célébration du centenaire de sa naissance. Pour cela, le festival prévoit une série d’ateliers d’initiation et de sensibilisation aux techniques de ce pionnier de l’animation. Ce treizième FICAM aura pour invité d’honneur le Canada. Dans ce sens, le festival propose de plonger le public au cœur du cinéma d’animation expérimental canadien à travers l’intervention de la Cinémathèque québécoise et du grand Steven Woloshen de renommée internationale. Le Matin

 

Sport

 

Le FC Barcelone lorgnerait Mehdi Benatia. Le FC Barcelone cherche à s’adjuger les services du défenseur international marocain de l’AS Rome, Mehdi Benatia, rapporte samedi journal espagnol « Mundo Deportivo ». Benatia, 26 ans, arrivé en 2013 à l’AS Rome en provenance de l’équipe   d’Udinese, est un « autre des candidat pour renforcer la défense du FC Barcelone la saison prochaine », pour palier au départ annoncé de Carles Puyol, indique le quotidien sportif. Le même journal souligne que le club catalan, 3ème au classement de la Liga (1ère div. espagnole) après 27 journées, serait prêt à payer la somme de 25 millions d’euros pour s’attacher les services du joueur marocain. Le magazine italien Sky Sport Italia avait rapporté récemment que le manager de Manchester City, Manuel Pellegrini souhaite recruter le défenseur marocain et serait déjà en train de préparer sa venue l’été prochain. Selon la presse internationale, Benatia est aussi sur les tablettes de Paris Saint-Germain, Manchester United et le Bayern Munich. Le Mag

Départ de Paris du Rallye Aïcha des Gazelles seul éco-rallye du monde. Le Rallye Aïcha des Gazelles, qui en est à sa 24e édition et reconnu comme le seul éco-rallye du monde, a pris le départ samedi après-midi de la place Trocadéro à Paris. Seul rallye raid tout terrain international 100 pc féminin,   cette compétition réunira au cœur du désert marocain, du 15 au 29 mars courant, 160 équipages et 320 femmes venues des cinq continents dont des Marocaines. Pour la créatrice et directrice générale de l’évènement Dominique Serra, le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc a été précurseur et n’a cessé, tout au long de 24 années, de grandir, de se construire et d’évoluer avec son temps autour de ses valeurs fondatrices que sont le courage, le dépassement de soi, la loyauté, l’entraide et l’engagement solidaire. Depuis sa création, a-t-elle indiqué, ce rallye « a conquis une légitimité méritée » auprès de ses participantes comme auprès des populations du Maroc. Les Gazelles engagées dans ce rallye sont libres de choisir leur parcours. Elles disposent d’une feuille de route avec le tracé à effectuer, indiquant les coordonnées géographiques, les caps et les distances des points de contrôle et de la ligne d’arrivée. Munies d’une boussole, d’un compas, d’une règle, d’une carte et d’un crayon, elles tracent leur itinéraire pour effectuer le parcours le plus court possible (en distance et non en temps !) tout en respectant les points de passage obligatoires. L’équipage gagnant aura parcouru le moins de kilomètres sans assistance en pointant un maximum de balises. Menara

Le Barça se fait du bien. Dimanche prochain (21 heures), le FC Barcelone sera à Santiago-Bernabeu, pour une rencontre qui peut lui permettre de conserver ses espoirs de titre ou bien qui laissera filer le Real Madrid. Au Camp Nou, les regards étaient donc déjà tournés vers ce Clasico,   ce dimanche, pour la réception d’Osasuna. Avec les victoires du Real à Malaga (1-0), mais aussi de l’Atlético Madrid contre l’Espanyol Barcelone (1-0), samedi, le Barça n’avait pas le droit à l’erreur. Mais l’équipe navarraise, qui l’avait tenu en échec à l’aller (0-0), est un adversaire beaucoup moins redoutable à l’extérieur. Après quelques minutes délicates et un but refusé à Oriol Riera, hors-jeu (9e), l’équipe de Gerardo Martino a déroulé son jeu et fait exploser son adversaire. Alexis Sanchez a d’abord servi Lionel Messi (1-0, 18e), puis profité d’un centre de Jordi Alba, après une-deux du latéral avec Andrés Iniesta (2-0, 22e). Fondamental dans la bonne prestation de son équipe, le milieu espagnol a ensuite marqué d’une frappe sèche du gauche, de l’extérieur de la surface (3-0, 34e). Un peu moins appliqué après la pause, le Barça a concédé des occasions (53e, 59e, 69e) et Martino a géré son groupe en sortant rapidement Xavi (62e). Neymar, lui, est resté sur le banc jusqu’au bout, mais les Catalans ont continué à être les plus dangereux et à concrétiser : une action personnelle de Cristian Tello (5-0, 78e), qui venait d’entrer en jeu, et deux buts supplémentaires de Messi, de près dans un angle fermé (4-0, 63e) puis dans l’axe, sur une passe de Daniel Alves (6-0, 88e). L’Equipe

Coupe Lalla Meryem de golf: Palmarès. Voici le palmarès de la Coupe Lalla Meryem de golf, épreuve du Ladies European Tour dotée de 450.000 euros, dont la 20è édition (10-16 mars) a été remportée par l’Anglaise Charley Hull, dimanche au golf de l’Océan à Agadir:1993 : Marie-Laure de Lorenzi (FRA).1994 : Gillian Stewart (SCO).1995 : Amaia Arruti (ESP).1996 : Lora Fairclough (ENG).1997 : Dian Bernard (ENG).1998 : Sophie Gustafson (SWE).1999 : Lora Fairclough (ENG).2000 : Elisabeth Esterl (GER).2001 : Marine Monnet (FRA).2002 : Johanna Head (ENG).2003 : Johanna Head (ENG).2005 : Ana Belen Sanchez (ESP).2006 : Sophie Sandolo (ITA).2007 : Gwladys Nocera (FRA).2008 : Laura Davies (ENG).2010 : Anja Monke (GER).2011 : Zuzana Kamasova (SVK).2012 : Karen Lunn (AUS).2013: Ariya Jutanugarn (THA).2014: Charley Hull (ENG).    MAP

Djokovic rejoint Federer en finale du tournoi Masters 1000 d’Indian Wells. Le Serbe Novak Djokovic s’est qualifié, samedi, pour la finale du tournoi Masters 1000 d’Indian Wells où il retrouvera ce dimanche le Suisse Roger Federer. Deuxième joueur mondial, Djokovic a battu l’Américain John Isner 7-5, 6-7 (2/7), 6-1. Plus tôt dans la journée, Federer, 8e au classement ATP, avait dominé l’Ukrainien Alexandr Dolgopolov 6-3, 6-1. Cette finale sera le 33e duel entre Federer et Djokovic, le Suisse menant 17 victoires à 15 et ayant remporté le dernier en date début mars à Dubaï en demi-finale (3-6, 6-3, 6-2). Sur ciment, les deux joueurs sont à égalité parfaite 13 à 13.    MAP

 

International

 

Crimée : Le rattachement à la Russie donné largement vainqueur. Quelque 93% des électeurs de la république autonome ukrainienne de Crimée se sont exprimés en faveur de l’union à la Russie lors d’un référendum controversé organisé dimanche, selon un sondage sortie des urnes   cité par l’agence de presse russe RIA. Les bureaux de vote en Crimée ont fermé à 20 heures (19h à Paris). Selon une autre agence de presse russe, Interfax, le taux de participation au référendum a été supérieur à 80%. 1,5 million d’électeurs de cette république autonome étaient invités à choisir entre l’intégration à la Russie et une autonomie élargie au sein de l’Ukraine. Le résultat du référendum ne laissait guère de doute. À Simféropol, l’annonce lumineuse «Nous sommes en Russie» était déjà projetée sur un bâtiment officiel. Washington «rejette» le référendum qui a eu lieu en Crimée. Les commandants des forces russes et ceux des forces ukrainiennes dans la péninsule de Crimée se sont mis d’accord pour que les bases ukrainiennes ne soient plus bloquées jusqu’au vendredi 21 mars. Ces bases qui ont jusqu’à présent été bloquées par des forces russes ou pro-russes, et dont l’approvisionnement était devenu difficile, pourront pendant ce temps reconstituer leurs réserves, a ajouté le ministre ukrainien de la Défense par intérim, Igor Tenioukh. C’est le 21 mars que la Douma, la chambre basse du parlement russe, doit voter un projet de loi portant sur le rattachement de laCrimée à la Russie, objet du référendum dimanche dans la péninsule ukrainienne. Le même jour l’Ukraine espère signer avec l’Union européenne le volet politique de leur accord d’association. L’Union européenne a officiellement condamné dimanche le référendum, le jugeant «illégal et illégitime». À la lumière des derniers développements, les ministres des Affaires étrangères vont «examiner la situation demain à Bruxelles et se prononceront sur des mesures additionnelles conformément à la déclaration des chefs d’État et de gouvernement le 6 mars», indique le communiqué. Le Figaro

Avion disparu : les pilotes au cœur de l’enquête. « All right, good night ». Ce sont les derniers mots, adressés à la tour de contrôle de Kuala Lumpur, que la presse anglo-saxonne prête, dimanche 16 mars, à la personne qui avait le contrôle de l’avion, juste avant que le Boeing 777 à destination   de Pékin ne disparaisse des radars, dans la nuit du 7 au 8 mars dernier. Cette personne savait-elle, alors, que des systèmes de communication permettant de localiser l’avion avaient été désactivés ? Le New York Timeset le Guardian l’affirment : ces derniers mots ont bien été prononcés après la désactivation du système de contact ACARS, qui permet d’échanger des informations avec le centre opérationnel d’une compagnie aérienne, entérinant encore davantage l’hypothèse d’un détournement du vol. Le pilote – si c’était bien lui au bout du fil – aurait pu être au courant de la manoeuvre et contraint d’agir comme si de rien n’était, ou même en êtrecomplice. Depuis samedi, et les derniers éléments dévoilés par le gouvernement malaisien qui a évoqué des actions « délibérées » ayant conduit à la disparition de l’avion, les enquêteurs s’intéressent de près à Zaharie Ahmad Shah, 57, commandant de bord du vol MH370 et Fariq Abdul Hamid, 27 ans, son copilote. Leurs domiciles ont été perquisitionnés et le simulateur de vol que le commandant de bord possédait chez lui a été examiné. Plusieurs informations dévoilées sur la trajectoire de l’avion, notamment le fait qu’il ait fait demi-tour et que, selon le New York Times, il ait effectué plusieurs mouvements en altitude, accréditeraient l’hypothèse qu’il aurait été détourné par des personnes sachant piloter. Selon un expert aéronautique ayant requis l’anonymat, s’il est « extrêmement facile dedéconnecter le transpondeur », un émetteur-récepteur automatique, fermerle système ACARS « nécessite d’avoir une excellente connaissance de l’appareil ». Les proches ou collègues des deux pilotes ont témoigné de leur professionnalisme et de leur caractère équilibré. Le commandant avait chez lui un simulateur de vol mais les experts du secteur aérien disent que ce n’est pas si rare chez les pilotes passionnés. Le Monde

Des villages au prix d’une maison en Espagne. « Vend hameau de 13.000 m2, composé de cinq maisons de pierres, pour 62 000 euros. » Voici à quoi pourrait ressembler, en résumé, l’annonce immobilière du hameau de Pena Vella, dans le nord de l’Espagne. Comme lui, près de 2.900 villages   ont été abandonnés dans le nord de la péninsule hispanique, dont plus de la moitié en Galice et dans les Asturies, d’après l’institut national de la statistique. Avec la chute de la bulle immobilière – les prix ont chuté de 7,8 % en 2013 en Espagne —, il est désormais possible d’acheter ces hameaux délaissés depuis l’exode rural. Comme le montrent les annonces disponibles sur le site espagnol Aldeasabandonadas.com, on en trouve dès 45.000 euros, et autour de 250.000 euros en moyenne. Soit le prix d’une maison en France. Sauf que les biens en question sont parfois laissés à l’abandon depuis plus de cinquante ans. Autrement dit: ils sont vétustes, recouverts de mousse, en ruine. En somme : ils demandent de l’entretien. C’est pourquoi la plupart des acheteurs sont des étrangers. Des Britanniques, des Norvégiens, des Allemands, des Russes et des Mexicains, d’après l’AFP. Ils sont le plus souvent écrivains, peintres ou professionnels du tourisme rural. C’est à ce profil que s’adresse tout particulièrement le village d’A Barca. Ses 12 maisons sont à saisir « pour zéro euro ». En échange, le repreneur devra proposer « un projet global, qui intègrera la totalité des maisons » à la mairie qui l’a racheté. Comme un complexe touristique, par exemple. h24info

La Tour Eiffel brille pour les victimes du conflit syrien. La Tour Eiffel s’illumine pour les Syriens, victimes depuis trois ans d’un conflit ravageur. Des centaines de personnes se sont rassemblées samedi en fin d’après-midi sur l’esplanade du Trocadéro, à l’appel d’ONG. Vers 19 heures, le message #AvecLesSyriens a été projeté sur la Tour Eiffel. Un peu partout dans le monde, des veillées et des illuminations se sont déroulées simultanément. «Aujourd’hui nous sommes là, trois ans après le début de la répression puis du conflit pour apporter notre soutien aux Syriens sur place et ceux de notre pays», a expliqué à l’AFP la présidente d’Amnesty France, Geneviève Garrigos, «et pour rappeler aux gouvernements que la crise est toujours là, que les gens continuent à mourir sous les bombardements, à mourir de faim et qu’ils doivent absolument prendre des mesures pour arrêter cette horreur». Mohamad Taha, coordinateur du comité de soutien à la révolution syrienne, espère attirer le «soutien de la société civile française», et celui des gouvernements, «pour qu’ils sortent de la paralysie». «La France a des relations historiques avec la Syrie, elle pourrait faire plus que les autres pays», a-t-il ajouté, soulignant aussi l’importance de parler davantage du conflit dans les médias. Dans la foule, beaucoup tenaient des drapeaux syriens ou des ballons blancs lumineux ornés du hashtag #AvecLesSyriens, relayé par les réseaux sociaux. Certains scandaient avec force «Liberté, démocratie, en Syrie» ou «Halte, halte, halte! Halte aux massacres en Syrie!» Hana, Syrienne de 32 ans installée à Paris, explique que «même si on est très loin, on ne peut pas vivre sans penser à eux, à leurs souffrances. On les soutient. Là-bas, ils ont vraiment besoin de savoir qu’ils ne sont pas seuls».    h24info

Pakistan: une victime de viol collectif s’immole. Une jeune pakistanaise affirmant avoir subi un viol collectif a succombé aujourd’hui à ses blessures après s’être immolée par le feu dans un village du centre du pays en réaction à l’acquittement de ses agresseurs présumés, ont indiqué les autorités. Des chaînes privées pakistanaises diffusent depuis hier les images d’Amina Bibi, âgée de 18 ans selon la police, qui s’est aspergée d’essence pour se transformer en torche humaine devant le commissariat de police du hameau de Bet Mir Hazar près de Muzaffargarh, de la province agricole du Pendjab. La femme aurait été agressée par quatre hommes, incluant un membre de sa propre famille, au début du mois de janvier. Elle avait porté plainte pour tentative de viol, mais un tribunal local a acquitté jeudi les suspects dans cette affaire après le témoignage des enquêteurs. « Les enquêteurs ont conclu qu’elle n’avait pas été violée », a déclaré à l’AFP Sifat Hussain Shah, un responsable de la police locale. Outrée par la décision des autorités, la jeune femme au visage ceint d’un voile s’est immolée devant le commissariat de police. Sur les images, insoutenables, des passants paniqués jettent du sable sur Amina Bibi pour tenter d’éteindre le feu qui la consume. Gravement brûlée, la jeune femme a été transportée d’urgence à l’hôpital de la ville de Multan, où son décès a été constaté aujourd’hui, selon les docteurs. « Le fait qu’elle se soit immolée devant le commissariat de police le jour même de l’acquittement… mène à une seule conclusion : elle était convaincue que jamais justice ne serait faite », a déploré la Commission pakistanaise des droits de l’Homme, un organisme indépendant.    Le Figaro

 

Nouvelles Technologies

 

Une rare expérience scientifique mondiale à Kénitra au Maroc. Un consortium d’industriels franco-allemand en collaboration avec la Chaire UNESCO SIMEV, l’université Ibn Tofail de Kénitra et la Société Marocaine des Membranes et de Dessalement (association savante) expérimentent, dans la   commune de Sidi Taïbi (11 km au sud de Kénitra), un projet d’installation d’une unité de dessalement et de réduction des nitrates par Osmose Inverse, nanofiltration et électrodialyse, couplée à l’énergie photovoltaïque et à l’énergie éolienne, une première en Afrique et une des rares expériences à l’échelle mondiale. Le projet, parrainé par la Fondation Albert II de Monaco, a été implanté, après plusieurs études de faisabilité, dans un lycée de la Commune de Sidi Tayebi. Le montage du système sur le site est achevé et les tests ont commencé le 10 février 2014. L’objectif global du projet est de produire, par coulage de l’éolien et du solaire, une quantité d’électricité suffisante pour les besoins quotidien du Lycée et pour le fonctionnement de l’unité membranaire de traitement d’eau. Le projet permettra d’assurer la quantité d’électricité nécessaire pour le Lycée et d’améliorer la qualité d’eau nécessaire aux besoins des élèves et du personnel. L’unité a été dimensionnée pour faire profiter la population du voisinage de l’excèdent d’énergie et d’eau produites. Les technologies implantées sont des technologies récentes et innovantes par rapport à ce qui existe sur le marché. Aussi, le couplage entre l’éolien, le solaire et les procédés membranaire constitue une première expérience à l’échelle d’Afrique et l’une des rares à l’échelle mondiale. Le Mag

Classement des réseaux sociaux selon les préférences des internautes. États Unis : Certes, les réseaux sociaux tiennent une place bien importante, actuellement, parmi les gens.. ouvrir sa page facebook ou envoyer un tweet sont devenus des habitudes dont plusieurs ne pourraient se passer..   Toutefois, quel réseau tient une place plus importante que les autres? Un sondage réalisé par les agences UTA Brand Studio et uSamp sur 2.006 Américains vient de révéler le classement des réseaux sociaux par rapport à l’attachement des internautes et leurs préférences. En fait, cette enquête avait pour but de mesurer l’attachement aux différentes marques, une méthode que des experts en marketing estiment plus significative que l’étude des attitudes des consommateurs. Cet attachement est une synthèse entre la solidité du lien entre les gens et la marque et le degré auquel des pensées et des sentiments à propos d’une marque viennent à l’esprit de l’utilisateur; rapporteJean-Laurent Cassely sur Slate. Le classement peut être surprenant pour certains réseaux qui semblaient tenir une importante place parmi les internautes; un classement croisant le niveau d’attachement et le pourcentage d’utilisateurs de chacune de ces marques. CLASSEMENT : 1. Facebook, 2. Instagram, 3. YouTube, 4. Pinterest, 5. Reddit, 6. Tumblr, 7. Snapchat, 8. Foursquare, 9. Vine, 10. Google+, 11. Twitter, 12. Flickr, 13. Vimeo, 14. Linkedin, 15. Yelp. Le Mag

Et si les Google Glass devenaient indispensables en cuisine ? Le problème principal avec les Google Glass – outre l’obligation, pour l’heure, de porter une paire de lunettes sur le nez – reste leur utilité. Et si elles devenaient indispensables dans nos cuisines, nous permettant de suivre la   moindre recette le plus simplement du monde ? Quiconque aime faire la cuisine suit peu ou prou le même rituel : recherche de la recette, préparation des ingrédients nécessaires et, une fois lancé, de très nombreux allers-retours avec votre livre/tablette/smartphone/ordinateur pour regarder ce qu’il faut faire et comment le faire. Google Glass sur le nez, il ne suffirait plus que de refaire ce que vous voyez, en direct, dans un petit coin de votre champ de vision. Pratique, non ? La vidéo ci-dessous met en scène Roy Choi, le fondateur de Kogi BBQ – spécialiste du taco -. Tout cela n’est bien sûr qu’un montage, mais on y croit, et ça pourrait assurément permettre aux allergiques à la cuisine de tenter l’aventure. Un bon point pour les Google Glass ! Gizmodo

 

le2minutes.com

 

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires