Flash-news : Trente en un du « 18 fevrier 2013

Flash-news : Trente en un du « 18 fevrier 2013

313
0
PARTAGER

Justice. Le procès Gdim Izik s’est soldé par des peines très lourdes. Le tribunal militaire de Rabat a fini par prononcer son verdict dans le procès Gdim Izik à une heure très tardive, samedi 16 février. Celui-ci s’est soldé par des peines lourdes qui feront sans doute l’objet de communiqués de réprobation émanant des ONG des droits de l’Homme et de certaines institutions internationales, tel que le parlement européen.  La répartition des peines est en effet la suivante: la perpétuité contre neuf des accusés dont un (Alia Hassan) qui est en fuite; 30 ans de prison ferme pour quatre d’entre eux, et notamment Naâma Asfari, le président du Comité pour le respect des libertés et des droits humains au Sahara « Occidental », marié à une française. 25 ans contre 8 des mis en causes; 20 ans pour deux détenus dont Mohamed Lioubi, le seul du groupe des 24 ayant bénéficié de la liberté provisoire et 2 ans contre Takki El Machdoufi et Sidi Abderrahman Zayou. Ces deux derniers sont désormais libres car ils ont déjà purgé leur peine. Pour le moment, le Front Polisario n’a pas encore réagi à ces condamnations. Il le fera sûrement dans les prochains jours. Ce verdict tombe au mauvais moment pour le Maroc, tant il peut fragiliser sa position sur le dossier des droits de l’Homme au Sahara. (Yabiladi)

Maroc-Algérie. Le FFS appelle à la réouverture des frontières maroco-algériennes. Le Front des forces socialistes (FFS), principal parti d’opposition en Algérie, a appelé à la réouverture de la frontière avec le Maroc et à mettre à contribution l’expertise de la main d’œuvre marocaine notamment dans le domaine agricole. « Il faut rouvrir les frontières avec le Maroc », a affirmé le premier secrétaire du FFS, Ali Laskri , qui intervenait samedi lors de la rencontre régionale des fédéraux de l’Est du parti à Bordj Bou-Arréridj (246 km à l’est d’Alger). Cité dimanche par la presse algérienne, M. Laskri a souligné que « le Maroc a notamment des potentialités en agriculture », se demandant « pourquoi ne pas recourir à la main d’œuvre marocaine » pour valoriser les potentialités agricoles de l’Algérie au lieu d’importer des produits de l’étranger. Outre l’ouverture des frontières entre l’Algérie et le Maroc, le premier secrétaire du parti a aussi appelé à l’intégration africaine et maghrébine.

Banques. L’ouverture de banques islamiques au Maroc permettra d’attirer des fonds importants. L’ouverture de banques islamiques au Maroc permettra d’attirer des fonds importants et aura des répercussions positives sur l’économie nationale, a indiqué, samedi à Kénitra, le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Lahcen Daoudi. Le ministre intervenait à l’ouverture de la 3ème édition du Forum national des futurs managers sur le thème « la finance islamique et ses perspectives au Maroc », organisé à l’Ecole Nationale du Commerce et de Gestion de Kénitra (ENCG), à initiative du bureau des étudiants de l’organisation Attajdid Attolabi. Il a expliqué que le système financier islamique repose sur la solidarité et le bénéfice et non sur l’intérêt qui souvent constitue un obstacle à l’investissement. Le ministre a exposé les caractéristiques de ce système qui se réfère aux principes de l’Islam qui met l’homme au centre de son intérêt alors que le système libéral repose sur la propriété privée et le système marxiste sur la propriété publique. De son côté, le ministre chargé des affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Najib Boulif, a indiqué que l’encadrement des recherches et des études universitaires dans le domaine de l’économie islamique n’est pas soumis à une stratégie claire. Généralement, a-t-il dit, ces recherches n’ont pas accompagné l’évolution financière que connaît le monde et n’ont pas apporté des réponses adéquates aux problématiques techniques.

Etudiants. Contestations estudiantines à Fès et Marrakech. Les cités universitaires de Marrakech et Fès vivent à l’heure des affrontements avec les forces de l’ordre avec une répartition des rôles entre étudiants bassistes de l’extrême gauche, dans la ville ocre, et les adeptes d’Al Adl wal Ihassane dans la capitale spirituelle du royaume. Aujourd’hui et après un calme précaire qui n’a pas trop duré, voilà que la cité universitaire Saiss de Fès renoue avec la protestation des étudiants d’Al Adl wal Ihssane. Des sources au sein de la Jamaâ avancent que les forces de l’ordre auraient violement dispersé une réunion des jeunes adlistes consacrée au débat sur les circonstances du décès d’un des leurs. Il s’agit de Mohamed Fizazi, un étudiant en 3ème année section littérature anglaise, qui a trouvé la mort, le 25 janvier dans hôpital de la ville, succombant ainsi à de graves blessures au niveau de la tête à la suite de la pénétration, le 14 janvier, de la police de la cité universitaire. Le mouvement de Abbadi réclame, d’ailleurs, l’ouverture d’une enquête afin d’élucider les conditions exactes dans lesquelles Fizazi a péri. Depuis cette date, ce haut lieu de la contestation estudiantine au Maroc vit à l’heure d’une tension permanente. Une situation aggravée par le procès, au tribunal de première instance, de onze étudiants, dont six appartiennent au mouvement Al Adl wal Ihssane, poursuivis, notamment, pour « attroupement armé », « atteinte à un fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions » et « d’appartenance à une association non autorisée ». (Yabiladi)

Economie

Téléphonie. Ericsson s’allie à Maroc Telecom. Ericsson a été choisi par Maroc Telecom comme fournisseur d’IMS (IP Multimedia Subsystem) pour son réseau de téléphonie fixe au Maroc. Ericsson fournira également une gamme complète de services professionnels pour assurer la mise en place et l’intégration de la solution. La décision d’adopter IMS s’inscrit dans la stratégie de Maroc Telecom de transformer son réseau et d’offrir les dernières technologies à ses clients. À noter que ce projet est l’un de ceux qui ont fait l’objet de la dernière convention d’investissements signée entre Maroc Telecom et le gouvernement marocain. Il permettra d’enrichir l’éventail des services offerts aux entreprises et aux usagers du Fixe, créant pour eux de multiples opportunités de gain en productivité et créativité. (Les inspirations ECO)

Stratégie. Stratégie gagnante pour Label’Vie grâce à Carrefour. Label’Vie a trouvé le modèle gagnant. En effet, sa stratégie de développement de ces dernières années atteste globalement de bonnes performances. Une progression de 6% a de ce fait été réalisée en 2012, portant le chiffre d’affaires à 5,8 MMDH. Pour ce qui est du résultat d’exploitation, ce dernier a enregistré une progression de 23,2% et un résultat net en hausse de 46,4%. Cette croissance s’explique en partie grâce à des concepts commerciaux qui ont fait leurs preuves. À ce titre, la part du format supermarché dans le CA du groupe représente 40%, soit une progression annuelle de 11% sur ce segment. La stratégie de développement des points de vente Carrefour et Carrefour Market a fortement participé à la croissance du groupe, puisque ces enseignes ont enregistré pour 2012 une progression du CA de 5%. Ce succès s’explique d’autre part par des performances satisfaisantes, réalisées par les points de vente Metro Cash and Carry. À ce processus s’ajoute le lancement du concept «Hyper cash» en 2012, qui s’est finalement avéré être probant. Plus concrètement, la conversion du point de vente de Casablanca Ain Sebaâ, en Carrefour Maxi, a permis d’augmenter les volumes d’activité de Label’vie de 42%. L’efficacité du concept réside dans le fait qu’il propose des produits alimentaires aux prix les plus bas du marché. Un modèle parfaitement adapté aux habitudes de consommation de la clientèle marocaine. Pour le management, «le groupe se positionne différemment du hard discount, qui s’appuie essentiellement sur la marque de distributeur». (Les inspirations ECO)

Céréales. La récolte céréalière en chute libre. Comme attendu, la collecte de céréales était, à fin janvier dernier, en baisse. L’ONICL vient d’annoncer ses statistiques dont il ressort que la collecte cumulée des céréales, constituée à 99,2% par le blé tendre, a atteint 18,1 millions de quintaux à fin janvier 2013, contre 21,6 millions de quintaux à la même période de l’année écoulée. Cette collecte représente 66% de la production du blé tendre en 2012. Par ailleurs, les stocks des céréales, détenus par les opérateurs déclarés et au niveau des silos portuaires, ont atteint 20,5 Mqx à fin janvier, en baisse de 16% par rapport au mois de décembre 2012. Dans ce contexte, le niveau des importations s’est inscrit en hausse. Le cumul des importations a ainsi atteint 32,3 Mqx à fin janvier, en progression de 24% par rapport au cumul enregistré à la fin janvier de la campagne précédente. Le Maroc a principalement importé du maïs (13,7 Mqx) et du blé tendre (13,6 Mqx) et ce, principalement auprès du Brésil, de l’Ukraine et de la France. On relève également que la transformation industrielle des céréales a atteint 42,6 Mqx depuis le début de la campagne 2012-2013, soit une régression de plus de 7% par rapport à la même période de la campagne précédente.

Déchets ménagers. La Banque mondiale accorde au Maroc un prêt de 130 millions de dollars. Le Conseil d’administration de la Banque mondiale (BM) a approuvé l’octroi au Maroc d’un prêt de 130 millions de dollars destiné à la réforme du secteur des déchets ménagers, indique la BM. Ce troisième prêt de politique de développement pour le secteur des déchets solides aidera à renforcer la recevabilité sociale grâce à un suivi régulier des services de gestion des déchets solides, et veillera à ce que la gestion des déchets ne porte pas atteinte à l’environnement, précise-t-on. Pour la première fois au Maroc, les usagers urbains seront en mesure de donner directement leur avis sur la qualité et la couverture des services de gestion des déchets ménagers en répondant à des enquêtes de satisfaction. Ce programme renforcera également la transparence en donnant aux citoyens accès aux informations officielles, en particulier sur les contrats passés avec des entreprises privées. « Le Maroc s’engage dans un programme prometteur et ambitieux en faveur de pratiques destinées à préserver l’environnement et à promouvoir un développement durable », a indiqué Simon Gray, directeur du Département Maghreb de la Banque mondiale, ajoutant que la BM mobilise son expertise et son soutien financier afin d’aider le Maroc à relever ce défi urbain tout en veillant à ce que les citoyens puissent s’exprimer et donner leur avis sur la politique et la qualité des services fournis.

Maroc-Russie. 10 navires russes retournent dans les eaux marocaines. Le Maroc et la Russie ont signé, à Agadir, un nouvel accord de coopération d’une durée de quatre ans en matière de pêche maritime, le sixième du genre depuis 1992. Cet accord a été signé par le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime Aziz Akhannouch et le représentant de l’Agence fédérale russe des pêches de la Fédération de Russie Andrey Krayniy, en marge de la 2ème édition du Salon Halieutis, qui se tenait du 13 au 17 février à Agadir. Ce nouvel accord, qui remplace celui signé le 3 juin 2010 à Moscou et arrivé à échéance le 2 juin 2012, intervient après la tenue de plusieurs rounds de discussions au cours de cette année. En vertu de cet accord, il a été convenu de permettre à une flotte de 10 navires russes de reprendre leurs activités de pêche dans les eaux marocaines, alors que les armateurs russes s’acquittent d’une contrepartie financière représentant le droit d’accès à la ressource. Cette compensation financière annuelle, a été augmentée à hauteur de 100% en ce qui concerne l’accès à la ressource et de 40% en ce qui concerne les captures. Les navires russes sont tenus d’embarquer en permanence un effectif de 16 marins marocains contre 14 dans l’ancien accord. De même, un observateur scientifique doit embarquer en permanence pour le suivi et le contrôle des activités de ces navires. Préalablement à l’entrée de ces navires dans les zones de pêche, ils effectuent une visite technique dans un port marocain pour contrôler leur conformité aux dispositions de l’accord. Les relations de coopération entre le Maroc et la Russie sont historiques dans le secteur de la pêche.

Social

Partenariat. La CNSS renforce sa coopération avec l’enseignement supérieur. La CNSS jette son dévolu sur trois instituts, et non des moindres, pour renforcer son rôle d’acteur majeur de la couverture sociale au Maroc. Il s’agit du groupe ISCAE (Institut Supérieur de Commerce et d’Administration des Entreprises), EHTP (Ecole Hassania des Travaux Publics) et INAS (Institut National d’Administration Sanitaire). Trois ténors de l’enseignement supérieur qui bénéficieront de ce partenariat pour adapter les formations dispensées aux besoins d’un marché de l’emploi, en perpétuelle mutation. Ces partenariats, scellés à l’occasion de la convention des cadres de la CNSS 2013, ce samedi 16 Février 2013 à Casablanca, portent sur la mise en place de cycles courts pour initier les futurs lauréats aux métiers de la CNSS, et aux obligations de l’employeur, et l’organisation de formations spécialisées au profit du personnel CNSS. En Outre, les étudiants des ces instituts bénéficieront de stages au sein la caisse nationale qui sera représentée lors des événements organisés par ses nouveaux partenaires. (Les inspirations ECO)

Entreprenariat. Forum du Jeune Entrepreneur, les 16 et 17 mai prochain à Marrakech. La 1èreédition du Forum du Jeune Entrepreneur se tiendra, les 16 et 17 mai prochain au Palais des Congrès à Marrakech, sous le thème « L’entrepreneuriat et l’emploi des jeunes en milieu rural ». Cet événement, parrainé par le Groupe OCP et le Crédit Agricole du Maroc, a pour objectif d’insuffler un nouvel élan à la création d’emplois par le développement de l’entrepreneuriat. Il mise sur l’émergence d’idées et d’initiatives de nature à promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes, particulièrement en milieu rural. Le forum sera l’occasion de mettre en valeur les réalisations de certains jeunes entrepreneurs ayant bénéficié de l’appui de la Fondation du Jeune Entrepreneur (FJE) et de ses partenaires, selon le président de la FJE, Rida Lamrini. « Tous les acteurs économiques doivent s’inscrire dans une dynamique de croissance pouvant générer des emplois, et pas uniquement en ville, mais aussi et surtout en milieu rural », a-t-il estimé, ajoutant que l’orientation vers le milieu rural relève de l’engagement de la Fondation et de ses partenaires en faveur de la « régionalisation de l’Entrepreneuriat ».

Trafic. Saisie de 15 kg de cannabis, 18 kg de hachich et 840 comprimés psychotropes à Casablanca. Les services de police du grand Casablanca ont annoncé avoir saisi, dans des opérations séparées, 15 kg de cannabis, 18 kg de hachich et 840 comprimés psychotropes. Les policiers ont également procédé à la saisie de 135 grammes de cocaïne. Cinq personnes ont été arrêtées dans ces opérations. Les mis en cause avaient tous des antécédents. Dans le cadre de ses campagnes de lutte contre la criminalité, la police a mis fin aux méfaits d’une bande qui agissait par agression et sous la menace de l’arme blanche. Les huit membres de cette bande se sont en effet spécialisés dans le vol des motos grosses cylindrées qu’ils enlevaient à leurs propriétaires par la force. Les motos d’une valeur de 60 000 DH étaient revendues 10.000 DH. Un receleur, cycliste de son métier, a lui aussi été interpelé dans cette opération. Ce dernier se chargeait de dépecer les cylindrées qui étaient revendues en pièces détachées. Au moment de l’arrestation des membres de cette bande, la police a trouvé chez eux pas moins de 13 motos volées et qui n’étaient pas encore écoulées.

Presse. La MAP appelée à prospecter de nouveaux créneaux pour rester une référence dans le domaine de l’information. L’Agence Maghreb Arabe presse (MAP) est appelée à prospecter de nouveaux créneaux pour rester une référence dans le domaine de l’information au Maroc et à l’étranger, ont souligné les participants à un séminaire sur les enjeux et projets stratégiques de la MAP du 21ème siècle. Lors de cette rencontre, tenue sous le thème « Projet d’entreprise: encadrement supérieur », et qui a réuni des consultants du cabinet LMS et le G100 de la MAP regroupant des cadres supérieurs de l’Agence dans les différentes directions, les intervenants ont affirmé que la MAP doit s’engager sur de nouveaux créneaux (production de vidéos, radio, infographie, photo) pour répondre aux nouveaux besoins nés des nouveaux modes de consommation de l’information. Dans un souci de diversifier les produits de l’Agence, les participants ont plaidé pour la mise en place de fils spécialisés (MAPAmazighe, MAPSport ) en décelant les profils éligibles à assurer cette tâche parmi le potentiel existant et en élaborant des plans de formation pour répondre à cette exigence. La MAP doit orienter son offre vers la spécialisation (financière, information publique officielle) et la qualité (crédibilité et célérité), ont-ils affirmé.

Art & Culture

Architecture. Inauguration à Sao Paulo d’un chef d’œuvre de l’architecture marocaine baptisé  »Maâlamat Mohammed V ». Un chef-d’œuvre de l’architecture marocaine, baptisé  »Maâlamat Mohammed V », du nom du regretté souverain, a été inauguré, récemment dans la ville brésilienne de Sao Paulo, après sa restauration. La cérémonie d’inauguration de ce chef-d’œuvre architectural, a été présidée par le chargé d’affaires de l’ambassade du Maroc à Brasilia , Abdeslam Maleh, le secrétaire de la culture de la municipalité de Sao Paulo et l’ancien ministre brésilien de la culture, Juca Ferreira. Parmi les autres personnalités ayant assisté à cette cérémonie figurent notamment le doyen du corps diplomatique arabe accrédité au Brésil, l’ambassadeur palestinien au Brésil, des membres du corps consulaire de la ville de Sao Paulo et des représentants de la chambre de commerce arabo-brésilienne de la ville. L’opération de restauration de  »Maâlamat Mohammed V », située au quartier résidentiel Paraiso en plein centre de la capitale économique du Brésil, a été supervisée par la chambre de commerce arabo-brésilienne qui s’est engagée, en partenariat avec la municipalité de Sao Paulo, à assurer les travaux d’entretien et de conservation de ce chef-d’œuvre de l’architecture marocaine réalisé par des artisans marocains de la ville de Fès en 1989.

Presse. La MAP lancera deux portails en Amazighe en collaboration avec l’IRCAM. L’agence Maghreb Arabe Presse (MAP) et l’Institut royal de la culture amazighe (IRCAM) ont signé à Rabat, un Mémorandum d’entente pour le lancement de deux portails d’information en langue amazighe, le premier destiné au grand public et le deuxième aux professionnels de l’information utilisant cette langue. Le mémorandum, signé par MM. Khalil Hachimi Idrissi, directeur général de la MAP, et Ahmed Boukouss, recteur de l’IRCAM, s’inscrit dans l’esprit de la nouvelle constitution qui stipule que l’amazighe constitue une langue officielle de l’Etat, en tant que patrimoine commun à tous les Marocains sans exception. Aux termes de ce Mémorandum, les deux parties conviennent d’agir en concertation afin d’assurer à la langue amazighe la place qui lui échoit dans le paysage médiatique national. Pour accompagner la MAP dans son initiative de lancement des deux portails d’information en langue amazighe, l’IRCAM s’engage à mettre en œuvre ces projets, par son expertise, son savoir-faire et sa maîtrise des solutions technologiques et logicielles. Pour ce faire, les deux parties conviennent d’instituer un comité de pilotage, de suivi et d’évaluation des termes de ce Mémorandum.

Mode. Rihanna a présenté sa collection capsule pour River Island. La chanteuse Rihanna est une touche-à-tout et elle l’a prouvé samedi soir à Londres pour son premier défilé. Comme une grande, elle est venue présenter une collection capsule pour la marque River Island. En tout, celle-ci comptait 120 modèles. Le show s’est ouvert avec une heure et demie de retard, un bon signe pour cette débutante créatrice. Du haut de ses 24 ans, la chanteuse Rihanna est donc venue défendre ses couleurs à Londres, à l’occasion de la Fashion week. Créée avec l’aide de son costumier Adam Selman et son styliste Mel Ottenberg, la collection Rihanna for River Island a tout d’une grande. Chaussures à talons vertigineux, robes fendues et/ou transparentes, looks urbains, chemises en tie & dye, sans parler des couleurs flashy. En somme, tous les ingrédients pour se concocter un total look à la Rihanna. Les mannequins se sont élancés face aux néons des podiums dans le noir complet. En fond sonore, on a pu entendre des tubes de rap avec notamment Kanye West, Jay-Z, Lil Wayne ou encore Drake, l’ex-flirt de la chanteuse. Mais aujourd’hui replongée dans une histoire d’amour compliquée avec Chris Brown et occupée à faire décoller sa carrière dans la mode, Rihanna n’avait surement pas la tête à reprogrammer une playlist pour le défilé.

Littérature. Une quinzaine d’auteurs marocains au salon « Maghreb des Livres » à Paris. La 19ème édition du salon « Maghreb des Livres » s’est tenue ce week-end à Paris, avec la participation de 145 auteurs maghrébins et étrangers, dont une quinzaine d’écrivains marocains qui y présentaient leurs dernières publications. Parmi les auteurs marocains, on a noté la présence des Prix Goncourt du Roman et de la Poésie, respectivement Tahar Benjelloun, avec son dernier roman « Le Bonheur conjugal » (2012) et Abdelatif Laâbi « Zone de turbulences » (2012), des romanciers comme Fouad Laroui « L’étrange affaire du pantalon de Dassoukine » (2012), Mahi Binebine « Le Seigneur vous le rendra » (2013) et Mohamed Nedali « Triste jeunesse » (2012). Etaient également présents les journalistes Mustafa Alaoui venu spécialement du Maroc dédicacer la traduction française de son dernier livre « Le journaliste et les trois rois » (2012), Mohamed Aïssaoui, « L’étoile jaune et le croissant », et Zakya Daoud « Hannibal » (2012), ainsi que les écrivains et chercheurs Rachid Benzine, « Le Coran expliqué aux jeunes », Fawzi Boubia, « Hégire en Occident », et Josiane Lahlou « Abd al-Rahman III, khalife de Cordoue » (2012). Des auteurs issus de l’immigration marocaine en France, tel le romancier Ahmed Dich, « Chibani » (2012), l’imam de la mosquée de Bordeaux Tareq Oubrou, « Un imam en colère » (2012) ou la conteuse Halima Hamdane, « Le chaos de la liberté », entre autres, étaient également présents.

Sport

Lion de l’Atlas. Barrada brille de nouveau. Ce samedi après-midi, Abdelaziz Barrada n’a pas manqué de faire étalage de ses talents offensifs face à la formation de Celta Vigo pour le compte de la 24ème journée de la Liga (3-1). En effet, le médian offensif marocain qui évoluait à domicile, a été passeur décisif sur le premier but de la rencontre inscrit par Adrian Colunga à la 10ème minute de jeu. Le Lion de l’Atlas qui a participé à la totalité du match compte désormais 7 passes décisives à son actif en championnat de Ligua. Après cette victoire, Getafe peut remercier son prodige et grimpe au 11ème rang du classement général, avec un total de 32 points.

Mercato. Abdarrazak Hamdallah rejoint officiellement Ålesund FK. Abdarrazak Hamdallah a signé pour l’Alesund FK, c’est ce qui a été annoncé sur le site officiel de l’Olympique Club de Safi. Le club norvégien a enfin trouvé un accord avec le meilleur buteur de la Botola Pro, qui compte 12 réalisations en 16 matches à son actif cette saison. Après de longues et rudes négociations, les deux partis se sont finalement mis d’accord pour ce transfert. Une conférence de presse est prévue dans la semaine pour éclaircir les interrogations sur les détails de ce transfert.

Préparation. Zouhair Feddal convoqué au stage de préparation de l’équipe nationale des locaux. Le défenseur du FUS Rabat, Zouhair Feddal, a été convoqué par le sélectionneur national de football, Rachid Taoussi pour participer au stage de préparation de l’équipe marocaine des joueurs locaux, qui aura lieu du 18 au 21 février au Centre national de football de Maâmora (banlieue de Salé), a annoncé dimanche, la Fédération royale marocaine de football. Feddal se joindra donc aux 22 joueurs déjà convoqués jeudi dernier à ce stage qui s’inscrit dans le cadre de la préparation aux prochaines échéances, en particulier le match contre la Tanzanie, le 24 mars prochain à Dar Essalam, pour le compte de la 3ème journée (groupe C) des éliminatoires africaines du Mondial-2014 prévu au Brésil. Après deux journées, le Maroc figure à la 3ème place de ce groupe avec 2 points engrangés en deux matchs nuls face à la Gambie (1-1) et à la Côte d’Ivoire (2-2), leader avec 4 points. La Tanzanie est 2ème avec 3 points, alors que la Gambie ferme la marche avec 1 point.

Lion de l’Atlas. Labyad se distingue au Portugal. Après trois défaites et un match nul, le Sporting de Portugal a enfin pu goûter à la victoire se samedi soir face à Gil Vicente dans le cadre de la 19e journée de la D1 portugaise (2-3). Un succès à l’extérieur auquel le médian offensif marocain n’a pas manqué d’apporter son savoir-faire. En effet, le joueur de 19 ans qui reprend des couleurs en Liga Sagers, a délivré le corner décisif du second but mis au fond des filets par Tiago Ilori dès la 6ème minute de jeu. Le Marocain s’est ensuite fait remplacer à la 69ème minute après avoir réalisé sa 3ème passe décisive de la saison en championnat. Suite à cette victoire, le Sporting est 7ème au classement général avec 22 points au total.

International

Afrique du Sud. Affaire Pistorius, Une batte ensanglantée retrouvée chez l’athlète. La police sud-africaine s’interroge sur l’usage qu’aurait fait le champion handisport Oscar Pistorius d’une batte de base-ball, retrouvée chez lui couverte de sang, lors du meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp, tuée jeudi à son domicile de Pretoria, rapporte ce dimanche l’hebdomadaire City Press. «Il y avait plein de sang sur la batte , la police scientifique dira de quel sang il s’agit», a indiqué une source proche de l’enquête, qui ajoute que la tête de Reeva a été «écrasée». Les policiers ont établi trois hypothèses, selon City Press qui dit tirer ses informations de trois sources concordantes: Pistorius aurait agressé sa petite amie avec la batte, celle-ci l’aurait utilisée pour se défendre, ou l’athlète s’en serait servi pour défoncer la porte de la salle de bain où elle s’était réfugiée. Oscar Pistorius, 26 ans, aurait tiré la première balle depuis la chambre, avant que son amie ne réussisse à s’enfermer dans la salle de bain attenante. Elle a été abattue de quatre balles de 9mm, dont deux reçues à la tête. Selon City Press, Pistorius a appelé son père vers 03H20 jeudi matin, lui demandant de venir au plus vite. Quand sa famille est arrivée, il descendait l’escalier portant le corps de la jeune femme dans ses bras, tremblant.

Irak. Attentats à la voiture piégée à Bagdad, 28 morts. Plusieurs voitures piégées ont explosé dimanche dans des quartiers essentiellement chiites de Bagdad, faisant au moins 28 morts et des dizaines de blessés, ont rapporté la police et des sources médicales irakiennes. Les bombes ont ébranlé Sadr City, Habibiya et Kahira, ainsi qu’au moins deux autres quartiers de la capitale irakienne. Les attentats sont en recrudescence en Irak depuis le début de l’année, avec une vague d’actions suicide contre des objectifs chiites et contre les forces de sécurité, sur fond de reprise des opérations de l’insurrection sunnite. Une dizaine d’attentats suicide ont été commis contre les forces de sécurité, des objectifs chiites et un député sunnite depuis le début janvier. Un kamikaze a tué un haut responsable des renseignements militaires irakiens, le général Aouni Ali, samedi après avoir fait irruption à son domicile à Mossoul, dans le nord de l’Irak. Nul n’a revendiqué les attentats de ce week-end, mais la branche irakienne d’Al Qaïda, l’Etat islamique d’Irak, s’est juré ces derniers temps de regagner le terrain perdu dans sa lutte contre les forces américaines et irakiennes.

Pakistan. Quetta en deuil après la mort de 81 chiites dans un attentat. Des chiites ont manifesté dans différentes villes du Pakistan ce dimanche pour demander l’arrestation des auteurs de l’attentat contre cette minorité musulmane ayant fait au moins 81 morts la veille. Une bombe cachée dans un camion-citerne actionnée à distance a explosé samedi en fin de journée près d’un édifice de deux étages qui s’est aussitôt effondré dans un bazar à Hazara Town, une ville chiite située dans la banlieue de Quetta, la capitale du Baloutchistan. « C’était comme si le jour du jugement dernier était venu. Je ne pouvais rien voir à cause de l’épaisse fumée, mais j’entendais des cris puissants. Au fur et à mesure que la fumée se dispersait, j’ai vu des corps et des corps déchiquetés jonchant le sol », a confié à l’AFP Zainab Bibi, un témoin. Cette province pakistanaise frontalière de l’Iran et de l’Afghanistan est le théâtre de violences intercommunautaires, d’attentats contre les forces de l’ordre et d’une rébellion locale qui souhaite obtenir un meilleur partage des ressources naturelles et une plus grande autonomie. Mais les rebelles baloutches ne s’attaquent jamais à la minorité chiite, contrairement à des groupes armés sunnites comme le Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP) et le Lashkar-e-Jhangvi (LeJ) qui a d’ailleurs revendiqué cette attaque auprès de journalistes locaux.

Tunisie. Incertitude avant la reprise des contacts sur un nouveau cabinet. La Tunisie était toujours dans l’incertitude dimanche, avant la reprise aujourd’hui des tractations sur la formation d’un gouvernement de technocrates sur fond de bras de fer entre le Premier ministre et son parti islamiste, Ennahda, qui refuse de céder le pouvoir. Rached Ghannouchi, chef d’Ennahda, l’a proclamé haut et fort samedi devant quelque 15.000 partisans. Le parti n’est pas prêt à céder le pouvoir, a-t-il déclaré, contredisant une nouvelle fois le Premier ministre Hamadi Jebali, numéro 2 du parti qui dirige le gouvernement de coalition. « Rassurez-vous, Ennahda se porte bien (…) et ne cèdera jamais le pouvoir tant qu’il bénéficie de la confiance du peuple et de la légitimité des urnes », a clamé M. Ghannouchi à la fin d’une manifestation de ses partisans sur l’avenue Bourguiba, dans le centre de Tunis. La manifestation, voulue comme une démonstration de force face aux adversaires d’Ennahda qui lui reprochent d’avoir plongé le pays dans la crise, a finalement réuni moins de monde que les funérailles le 8 février de l’opposant de gauche Chokri Belaïd, assassiné deux jours plus tôt. La rédaction d’une nouvelle Constitution est en panne, l’économie en berne et la montée des salafistes jihadistes fait craindre des violences dans le pays, par ailleurs affecté par une grogne sociale généralisée.

Nouvelles technologies

Sécurité. Apple travaille à corriger une faille d’iOS 6 menaçant la sécurité de votre iPhone 5. Décidemment, Apple n’a pas de chance avec ses systèmes d’exploitation mobiles. Il y a deux ans et demi, une faille dans iOS 4.1 permettait de déverrouiller un iPhone sans posséder le code de protection. Cette fois, c’est iOS 6 qui souffre d’une faille similaire. Elle permet notamment d’accéder à des données personnelles (contacts , photos…) stockées dans l’iPhone 5 et de passer des appels. Mais elle ne donne pas le contrôle de l’ensemble du Smartphone. C’est un Espagnol qui a mis en ligne une vidéo sur YouTube montrant la manipulation. La vulnérabilité a été confirmée par le magazine The Verge. La méthode reste un peu compliquée mais réalisable. Apple, qui prend très au sérieux les questions de sécurité de ses outils, a indiqué au blog All Things D que l’entreprise était au courant de ce problème et qu’elle fournirait un correctif lors d’une future mise à jour. Aucun délai n’a toutefois été annoncé sur la disponibilité de ce patch.

Messagerie. Messenger vers Skype, la migration repoussée au 8 avril. Les millions d’utilisateurs de Messenger dans le monde entier recevront dans les plus brefs délais un courriel leur rappelant qu’ils vont devoir mettre à jour Messenger pour Skype, selon le blog de Skype. Mais, l’échéance pour l’arrêt du service de messagerie instantanée de Microsoft, lancé en 1999, a été décalée de trois semaines puisque la mise à jour au niveau mondial se fera sur plusieurs semaines à partir du 8 avril, au lieu du 15 mars initialement prévu. Les utilisateurs seront invités à migrer, langue par langue : en commençant par les clients de langue anglaise et en se terminant le 30 avril par les clients de langue portugaise. Seule la Chine n’est pas concernée dans l’immédiat par cette migration. Selon l’éditeur, les utilisateurs actuels de Messenger peuvent exporter leurs contacts dans Skype en téléchargeant la dernière version sur leur plate-forme de prédilection. En se connectant à Skype avec leur identifiant Messenger, ils devraient retrouver leurs contacts.

Hacking. Facebook cible d’une cyberattaque. Après Twitter, le réseau social Facebook a annoncé avoir subi, le mois dernier, une attaque informatique « sophistiquée », qui n’aurait toutefois pas compromis les données de ses utilisateurs. L’intrusion s’est faite par l’intermédiaire du site contaminé d’un développeur, a précisé Facebook sur son blog. « Nous avons remédié au problème dans tous les appareils infectés, nous avons informé la police et commencé une vaste enquête qui se poursuit à ce jour », a ajouté le réseau. Les pirates informatiques ont utilisé la vulnérabilité du logiciel Java, fabriqué par la société Oracle, qui, alertée de l’intrusion, a tenté de contrer l’attaque le 1er février, selon Facebook. Les pirates ont apparemment essayé de viser des développeurs et des sociétés technologiques du site internet, qu’ils piégeaient avec un faux code. D’autres sociétés ont été également attaquées récemment. Les États-Unis seraient la cible d’une importante attaque informatique qui met en péril leur compétitivité économique, ont en effet conclu les différents services américains de renseignements dans un rapport, cité dimanche dernier dans le Washington Post. Un rapport National Intelligence Estimate (NIE), classé secret, mentionne comme pays d’origine des attaques en premier lieu la Chine, et cite aussi la Russie, Israël et la France. Selon le document NIE, des entreprises liées à l’énergie, la finance, l’aérospatiale, l’automobile sont les plus fréquemment visées par des attaques, et les dommages sont estimés à des dizaines de milliards de dollars.

Application. L’application de visioconférence Google Hangout au top. La technologie révèle toujours son lot de surprises. En lançant son réseau social Google +, le géant américain des services en ligne ne se doutait sans doute pas que c’est son application de visioconférence, Google Hangout, qui aurait le plus de succès. Jeudi 14 février, Barack Obama a ainsi choisi de tenir sa seconde conférence de presse au travers de Google Hangout, un moyen, pour le président des Etats-Unis, de renforcer son image de politique moderne et connecté. Le 22 février, c’est la NASA qui devrait cette fois utiliser ce système depuis la station spatiale internationale (ISS). Les astronautes Kevin Ford et Tom Marshburn répondront en effet en direct aux questions des internautes sur leurs travaux et leur vie à bord. Pour accéder à la visioconférence, il faudra se connecter sur la page Google + de la NASA. Ou aller sur la plate-forme de vidéos YouTube, également propriété de Google. Pourtant a priori, Google Hangout n’apporte pas grand chose de plus que Skype – désormais propriété de Microsoft, grand concurrent de Google-. Mais à l’usage, le fait qu’il soit possible de connecter jusqu’à 10 participants en direct, et la parfaite intégration avec les autres outils du géant de l’internet – Gmail, Gtalk, YouTube, etc-, change tout et rend l’outil redoutablement efficace. Désormais, chez Google, Hangout est utilisé systématiquement par les équipes internes pour correspondre entre elles. (Le Monde)

 

 

________________________actu-maroc.com

Commentaires