Flash-news : Trente en un du « 19 mars 2014

Flash-news : Trente en un du « 19 mars 2014

344
0
PARTAGER

ONU : Le Maroc lance une journée mondiale pour le sport. Le 6 avril de chaque année, sera désormais célébrée, la journée mondiale pour le sport, une proposition du Maroc dans ce sens a été adopté par l’assemblée générale de l’ONU. L’initiative de cette Journée revient au Maroc   puisque le 22 mai 2011, lors du 2ème Forum International tenu au Palais des Nations à Genève entre le Comité international Olympique (CIO) et les Nations Unies, le délégué marocain représentant le Comité national olympique marocain (CNOM), Kamal Lahlou a proposé à l’assistance la célébration d’une journée internationale du sport qui rappellerait ses valeurs nobles au service du développement et de la paix. Le Secrétaire Général des Nations Unies, Ban Ki Moon assistait à cette réunion et la proposition marocaine a été confirmée par Nawal El Moutawakil, première vice-présidente du CIO qui s’est félicitée de l’initiative de Kamal Lahlou et qui a demandé à ce qu’elle soit appuyée. Une année plus tard, le 22 Avril 2012 à Moscou lors de l’Assemblée Générale de L’A.C.N.O (Association des Comités Nationaux Olympiques), Kamal Lahlou qui y représentait le Maroc, à réitéré la proposition et souligné son importance. Le Mag

La France plaide pour un « partenariat d’exception » avec le Maroc. La France plaide pour le « partenariat d’exception avec le Maroc, un des rares pays qui fait partie du cercle des amis de la France », a déclaré Benoît Hamon, ministre délégué français à l’Economie sociale et solidaire au terme   de sa visite de travail de deux jours à Rabat. « Je peux témoigner d’une chose. Tout le gouvernement français (du) Premier ministre (jusqu’au) président français. Le chef d’Etat français maintient et réitère sa volonté que le Maroc, soit le pays avec lesquels on doit entretenir ce partenariat d’exception », a déclaré le ministre en réponse à une question de Le360. Benoît Hamon a signé, lundi, à Rabat avec la ministre marocaine de l’Artisanat et de l’économie sociale, Fatema Marouane, une déclaration d’intention sur la promotion de la coopération bilatérale. Le ministre français, dont la visite intervient dans un contexte de relations crispées avec Paris, a en outre remercié les autorités marocaines « pour la façon dont elles ont voulu à travers la rencontre qui m’a été permise (avec son homologue marocaine) entretenir ce partenariat. Je m’en réjouis ». La décente à Paris, le 20 février dernier, de sept policiers à la résidence de l’ambassadeur du Maroc pour remettre une convocation à comparaitre du patron de la DGST a mis le feu au poudre dans les relations bilatérales, Rabat jugeant provocant et humiliant cette attitude du parquet parisien surtout à l’égard d’un pays ami. Le Maroc avait suspendu sa coopération judiciaire sine die pour n’avoir « pas reçu d’éclaircissements » sur cette attitude qui est passée outre les canaux diplomatiques. « Le ministre des Affaires étrangères a reconnu des dysfonctionnements du côté français dans cette affaire qui concernait Abdellatif Hammouchi (…). Ce que nous voulons (maintenant) c’est que cette coopération redevienne pleine et entière dans tous les domaines judiciaires aussi. C’est le souhait de la France. Le 360

Nador: Affrontements entre les autorités et des clandestins. Des candidats à l’immigration clandestine ont une nouvelle fois essayé de franchir la frontière entre le Maroc et Melilia lors d’un assaut massif. Les forces marocaines ont tenté de les en empêcher. Résultats: des personnes arrêtées et d’autres blessées.   La frontière entre Nador et Melilia a de nouveau été le théâtre d’affrontements entre les forces marocaines et des candidats subsahariens à l’immigration. Ils étaient plus de 600 migrants à essayer de franchir la frontière, ce mardi, tôt le matin. Les autorités marocaines sont intervenues. « Les migrants n’ont pas obtempéré aux sommations d’usage et ont procédé à des jets de pierres causant des blessures à 5 éléments des forces de l’ordre », précise un communiqué du ministère de l’Intérieur. On devine bien la suite. 102 personnes ont été interpellées. 28 d’entre elles ont été blessées et évacuées par la suite vers l’hôpital Hassani de Nador. Les blessures ont été « causées par les fils barbelés de la clôture grillagée du préside occupé », lit-on dans le même communiqué. La tentative est qualifiée comme l’une des plus importantes de ces dernières années. Il s’agit de la deuxième du genre en moins de 24 heures. Une autre tentative a été « avortée » le même jour, vers 3h30 du matin à Beni Nsar, et s’est soldée par l’interpellation 150 personnes. Cela fait un total de 250 candidats arrêtés. Melilia est soumise depuis le début de l’année à une pression migratoire sans précédent, avec son lot de drames. On s’en souvient, une tentative d’entrée à Sebta s’est traduite par mort de 15 migrants, noyés. En cause, la riposte des forces de l’ordre espagnoles, accusées d’avoir fait usage de balles en caoutchouc contre les migrants. h24info

Le fonds mondial contre le sida: Le Maroc récolte les dividendes de son assiduité. Le Fonds mondial contre le sida a octroyé une rallonge de 37,4 millions de dollars au Maroc «en reconnaissance des efforts que ce pays déploie dans le cadre de la lutte contre cette maladie», apprend-on auprès du ministère de la santé vendredi dernier. Dans un communiqué publié à Rabat,   peu après la présentation par le ministre des deux premières années de la couverture médicale généralisée (Ramed) à laquelle ont été invités de nombreux médias, les responsables de ce département indiquent que ce nouveau financement vient en retour de la sincérité et de l’efficacité des engagements du Maroc en matière de lutte contre le sida et de la bonne gestion des ressources qui lui ont été accordées dans ce cadre. On précise que le «Fonds mondial pour la lutte contre le sida, la phtisie et la malaria» a accordé ce nouveau financement pour la période allant de 2014 à 2016 non seulement afin d’en faire profiter la lutte contre ces infections, mais encore, et plus généralement, afin d’améliorer l’efficacité du système de santé national. Ce dernier objectif a été qualifié de grande première par les services du ministère qui ont aussi relevé que le nouveau montant marque une augmentation de 74% par rapport à celui qui a été alloué pour la période 2011-2013. La convention de financement qui a été signée le 7 mars et qualifiée par les parties de modèle inaugurant un nouveau type de partenariat entre le Fonds et les Etats est par ailleurs considérée par la partie marocaine comme un soutien saillant à sa feuille de route pour la période 2012-2016. Aujourd’hui

Action gouvernementale: L’Exécutif fait son (propre) bilan. « L’action du gouvernement durant la période 2012-2013: Premiers impacts et perspectives d’avenir », est le titre du rapport rendu public mardi par l’Exécutif.
C’est de saison: le gouvernement présente lui aussi, ses résultats. Dans un rapport intitulé « L’action du gouvernement durant la période 2012-2013: Premiers impacts et perspectives d’avenir », l’Exécutif se veut aussi complet que transparent. Sur certaines rubriques, il arrive à convaincre, sur d’autres beaucoup moins. Lecture à chaud. Au-delà du programme législatif de mise en conformité avec la nouvelle Constitution (40 lois organiques adoptées ou programmées) le gouvernement a validé 72 projets de loi, dont la loi organique relative à la nomination aux fonctions supérieures. L’Exécutif se targue de la mise en œuvre de son programme e-gov (Maroc Numéric 2013) et l’application du code de la bonne gouvernance au sein de l’administration publiqu. Il fait sien le lancement du portail www.emploi-public.ma qui diffuse des informations sur les concours de recrutement et les appels à candidatures aux postes de responsabilité et le renforcement du système de traitement des plaintes. Il s’agit notamment d’adoption de règles transparentes dans les mouvements de mutation dans l’éducation et de la publication des listes des journaux et magazines bénéficiant des subventions de l’Etat ainsi que des personnes physiques et morales bénéficiaires des autorisations d’exploitation des carrières de sable et d’agréments de transport routier. 
Le rapport souligne la généralisation des relations contractuelles et des procédures d’appels d’offres dans les secteurs de audiovisuel, du transport et de l’équipement et l’instauration de procédures transparentes relatives à l’appui aux projets d’associations.    h24info

 

Economie

 

Les IDE baissent de 60%. Les derniers chiffres de l’Office des changes font état d’une baisse importante des IDE sur une année. Les flux des investissements directs étrangers (IDE) ont atteint 4,106 milliards de dirhams (MMDH) à fin février 2014, contre 10,278 MMDH un an auparavant, soit   une baisse de 60,1%, selon l’Office des changes. Cette baisse est due à la régression de 57,4% des recettes d’IDE et de 38,2% des dépenses liées à ces investissements durant cette période, précise l’Office des changes, qui vient de publier les indicateurs préliminaires des échanges extérieurs à fin février 2014. Pour leur part, les recettes des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont accusé une baisse de 3,3%, en atteignant 8,79 MMDH à fin février 2014, contre environ 9,10 MMDH un an auparavant. Concernant les recettes voyages, elles se sont stabilisées à 7,95 MMDH contre 8,02 MMDH à fin février 2013, soit une baisse de 0,9%, relève la même source. Les dépenses de voyages ont, quant à elles, augmenté de 5,6%, passant de 1,56 MMDH à fin février 2013 à 1,65 MMDH à fin février dernier. Les Eco

Energie solaire: Le Maroc en passe de devenir un acteur de référence. Le Maroc est en passe de devenir un acteur de référence dans l’exploitation et l’utilisation des énergies propres, grâce notamment au projet phare de la station solaire d’Ouarzazate ‘’Noor 1’’. Les premiers kwh seront injectés   dans le réseau électrique national avant la fin 2015. Le Royaume a fait le choix irréversible d’ exploiter de manière optimale son important gisement solaire et éolien, en vue de réduire sa dépendance énergétique et d’inscrire sa démarche dans une optique de développement durable et intégré des tissus social, économique et environnemental. Acteur engagé aux côtés des pays les plus mobilisés en faveur de la lutte contre les changements climatiques, le Royaume a fait le choix d’une croissance à faible intensité de carbone et de stratégies énergétiques adaptées et novatrices dont les effets et les bénéfices pourraient se faire sentir au-delà de ses frontières. La manifestation la plus éloquente de ce choix stratégique est le projet marocain de l’énergie solaire, lancé en novembre 2009. Ce projet ambitieux et réaliste s’inscrit dans le cadre de la stratégie énergétique du Royaume tracée conformément aux Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et destinée à promouvoir un développement humain durable, à travers notamment l’utilisation des nouvelles technologies propres. Ce projet national vise la mise en place en 2020, d’une capacité de 2.000 mégawatts, soit 14 pc des besoins énergétiques prévisionnels du Royaume à l’horizon 2020. Sept sites ont été identifiés pour la réalisation de ce projet, à savoir les sites d’Ouarzazate, Ain Bni Mathar, Foum Al Oued, Boujdour, Sebkhat Tah, Midelt et Tata. Grâce à la mise en valeur du potentiel solaire, le projet marocain de l’énergie solaire contribuera à la réduction de la dépendance énergétique, à la préservation de l’environnement, par la limitation des émissions des gaz à effet de serre et à la lutte contre les changements climatiques. Menara

Le Maroc prévoit d’injecter plus de 40 millions de dollars dans le secteur du tourisme en Guinée. Le Maroc prévoit d’injecter plus de 40 millions de dollars dans le secteur du tourisme pour la réalisation de plusieurs projet dans le développement des activités du touristiques et artisanaux,   a déclaré lundi le ministre guinéen de l’Hôtellerie, du Tourisme et de l’Artisanat Lousény Camara. Récemment, une convention de partenariat a été signée entre les ministres du tourisme du Maroc et de la Guinée pour un programme d’application durant la période de 2014-2017. En dehors de ce financement, le royaume chérifien s’est engagé aussi à apporter un appui considérable à la Guinée dans la formation des cadres et des étudiants guinéens au niveau de plusieurs disciplines de promotion, d’exploitation et la mise en valeurs des potentialités touristique guinéens. Malgré la non exploitation des ressources touristiques en Guinée, le département en charge du tourisme a renfloué les casses de l’Etat à hauteur de 200 millions de francs guinéens soit plus de 28 mille dollars us en 2013, a indiqué le ministre. Eu égard à l’importance du secteur du tourisme, de l’hôtellerie et de l’artisanat à travers sa contribution financière dans l’économie guinéenne, le gouvernement a assigné un certain nombre d’objectif au ministère pour le compte de l’année 2014. L’un des objectifs étant de poursuivre et de finaliser tous les hôtels en construction d’ici fin 2015, l’organisation des journées de réflexions sur le tourisme afin de doter le pays d’une veritable politique nationale de développement du tourisme. Maghrebemergent

Maroc-Export. Le secteur agroalimentaire marocain veut renforcer sa position en Russie. Les produits agroalimentaires marocains se frayent un nouveau chemin en Russie. C’est dans le cadre d’une mission BtoB qu’une délégation d’une quinzaine d’hommes d’affaires marocains s’est retrouvée dans les villes de Saint-Pétersbourg   et Moscou. Les participants ont bénéficié d’une initiation aux bonnes pratiques à adopter pour intégrer le marché de la Fédération de Russie. Organisée par le centre marocain de promotion des exportations «Maroc-Export», cette mission est la troisième du genre dans ce pays. Deux missions consacrées à l’agroalimentaire ont été organisées au courant des mois de novembre des années 2011 et 2012. Les produits frais, les plus prisés sur le marché russe, restent la principale monnaie d’échange entre les deux pays. Au fil des années, les produits marocains ont pu se constituer une image de «produit de qualité». Selon Guillaume Dubois, le directeur général de la société «Dualest», consultant de Maroc-Export sur le marché russe, «les produits marocains commencent à réaliser de bonnes performances sur le marché de la Fédération russe. Les liens entre les deux pays sont solides, mais il faut insister sur le côté communication afin d’approfondir la pénétration du marché.» S’agissant de la question de la logistique, les choses ne sont pas faciles, nous explique M. Dubois, la distance entre les deux pays reste la principale entrave aux échanges, mais sans pour autant compromettre le développement des exportations. Aujourd’hui, une ligne maritime dessert la ville de Saint-Pétersbourg depuis Agadir dans le temps record de 12 jours. Le Matin

Exportations: Le textile marocain génère 29 milliards de dirhams à l’international. Le secteur du textile n’arrive toujours pas à absorber son déficit. 2013 qui semblait être une année de reprise pour les textiliens nationaux, s’est cloturée sous une note négative. Et pour cause, l’activité à l’export ne s’est pas redressée. Le total cumulé à fin décembre 2013 a été de 29,29 milliards de dirhams, en baisse par rapport au même mois de l’année dernière. L’écart est de 471 millions de dirhams. C’est ce qui ressort des derniers chiffres publiés par l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement. La valeur totale des exportations observées à fin décembre est composée de 7,13 milliards de dirhams d’exportations en mailles, 18,89 milliards de dirhams de chaîne et trames. Sur ce segment, le marché espagnol cartonne. Les exportations destinées à l’Espagne ont totalisé un chiffre de l’ordre de 12,48 milliards de dirhams. L’essentiel de ces exportations a concerné les produits chaîne et trame puisque le Maroc a réalisé sur ce point des exportations de l’ordre de 9,4 milliards de dirhams, contre un volume de 1,67 milliard de dirhams en maille. La France est la deuxième destination des textiliens nationaux. Les exportations cumulées à fin décembre ont été de l’ordre de 9,02 milliards de dirhams, soit 2,8 milliards de dirhams réalisés au niveau de la maille et 5,38 milliards de dirhams en chaîne et trame. Même tendance observée au niveau des exportations en Grande-Bretagne. Ces dernières se sont légèrement repliées. Le cumul est passé de 1,79 milliard de dirhams en 2012 à 1,70 à fin 2013.    Aujourd’hui

Social

 

 

ENCGT une grève de la faim et des évanouissements. Toujours en froid avec l’administration de leur établissement, plusieurs dizaines d’étudiants de l’ENCG Tanger ont entamé ce lundi une grève de la faim.   C’est un nouveau tournant dans le bras de fer qui oppose les étudiants de l’ENCGT et leur administration. Après 5 semaines de sit-in ouvert, les étudiants ont entamé hier une grève de la faim. Vers la fin de la journée, 3 étudiants ont perdu connaissance et ont été transportés aux urgences. Les étudiants entendent que les revendications qu’ils ont formulées au début de leur mouvement de protestation soient satisfaites. Ces revendications concernent essentiellement les conditions du déroulement des examens, la relation « professeurs-administration-étudiants », mais également la formation et la gestion des absences. Le point qui cristallise particulièrement la grogne des étudiants reste néanmoins le taux de validation très faible enregistré ce semestre qui tourne autour des 10%. Une partie de ces revendications a été discutée lors d’une réunion ce samedi entre Houdaifa Ameziane, président de l’université Abdelmalek Essaadi, les représentants des parents des étudiants, et des représentants des étudiants. Au cours de cette réunion, il a été décidé que les étudiants pouvaient s’organiser dans le cadre d’une association, qu’ils pouvaient, après une demande écrite, consulter leurs copies d’examens, ainsi que d’autres points. Bien qu’ils aient bien accueilli ces mesures, « les étudiants restent méfiant en attendant une signature par toutes les parties, de l’accord qui a été trouvé », nous confie un étudiant de l’ENCGT. h24info

Accident dans une mine à Khénifra: deux morts et 10 blessés graves. Deux ouvriers ont trouvé la mort et dix autres ont été grièvement blessés dans un accident survenu, dans la nuit de lundi à mardi, dans une   mine exploitée par la compagnie minière de Touissit dans la province de Khénifra, apprend-on auprès des autorités. Le drame s’est produit dans la mine d’Ighram Aoussar, située près de la ville de Mrirt, quand le skip à bord duquel remontaient une douzaine d’ouvriers après avoir achevé leur travail, a chuté suite à une défaillance au niveau du système, faisant deux morts et dix blessés graves, précise la même source. Les blessés ont été évacués d’urgence vers une clinique privée à Meknès. Menara

Trois personnes d’une même famille décèdent asphyxiées à Ksar EL Kbir. Les cadavres des victimes, le père (37 ans), la mère (33 ans) et leur enfant (3 ans) ont été découverts dans leur domicile, après que la   police ait été avertie, lundi soir, de l’absence anormale du père de la famille de son travail dans un centre commercial de Ksar EL Kbir, ont ajouté ces sources. Les premières données concernant cette affaire font état d’un décès dû à une fuite de gaz de butane d’un chauffe-eau, précise-t-on de même source. Le parquet général a ordonné qu’une enquête minutieuse soit diligentée et qu’une autopsie des corps soit effectuée pour élucider les circonstances exactes de cet accident. Menara

Casablanca: Les Journées du patrimoine sont de retour. La première semaine d’avril connaîtra la sixième édition des «Journées du patrimoine de Casablanca» qui coïncideront avec la journée internationale des monuments et des sites de l’UNESCO. Cet événement organisé par l’association Casamémoire, en collaboration avec la ville de Casablanca, offre l’opportunité à tous de découvrir son patrimoine architectural à travers des visites guidées, des conférences et des animations artistiques. Durant cette édition, la ville de Dakar sera l’invitée d’honneur : Expositions, projections, concerts et workshops seront proposés pour offrir un regard croisé sur le patrimoine de ces villes jumelées. Le boulevard Mohammed V s’animera le temps d’une soirée avec des installations artistiques imprégnées des moments forts de l’histoire de la ville. Une balade nocturne entre l’Hôtel Lincoln et la place des Nations-Unies, qui sera couronnée par un mapping vidéo alliant son et lumière sur la façade de l’un des bâtiments emblématiques du boulevard, offriront un spectacle inédit.    Les Eco

Technicien d’électricité le jour, cambrioleur la nuit. Sept malfrats dont un technicien d’électricité et des caméras de surveillance impliqués dans le cambriolage de centres de contrôle technique de voitures, de restaurants-bars et de locaux commerciaux ont été présentés hier matin, lundi 17 mars, par les éléments de la police judiciaire du district de Hay Hassani, à Casablanca, devant les représentants des mass-médias et ce, avant d’être traduits, le même jour, devant le parquet général près la Cour d’appel. L’affaire a commencé par une information faisant état qu’un jeune homme dispose de timbres officiels qui ne devraient être disponibles que dans les bureaux de tabac et les centres de contrôle de voitures. Mobilisés, les limiers de la PJ de Hay Hassani sont arrivés, vendredi 14 mars, à arrêter, au quartier El Oulfa, le suspect et en sa possession plusieurs timbres officiels de vingt dirhams. L’enquête policière a révélé que ce premier suspect s’approvisionnait de timbres de chez un technicien d’électricité et des caméras de surveillance. Ce dernier a été épinglé au boulevard Oum Er-Rabiê, au quartier El Oulfa. Une perquisition a été effectuée chez lui, à Farah Es-Salam, et elle a été soldée par la saisie de PC, photocopieurs, appareils DVD et télévisions, plusieurs centaines de timbres officiels, des centaines de cartes de recharge de téléphones portables, des cachets et plusieurs autres objets dont une pièce dorée.    Aujourd’hui

egalite.ma: Une plate-forme pour plus d’égalité et d’autonomisation de la femme. L’ambassadeur des Pays-Bas l’a relevé avec humour durant son temps de parole à la cérémonie de lancement de la plate-forme internet www.egalite.ma, mercredi à Rabat. Il a fait remarquer dans une pique adressée à la représentante d’ONU-Femmes que le 8 mars 2014 est une journée mondiale à tiroirs, puisque quatre jours après sa célébration, elle est fêtée avec le même entrain. Le diplomate hollandais, Ron Strikker, a néanmoins ajouté que même s’il est opéré avec un certain retard, le lancement de la plate-forme est un tournant dans le mouvement des femmes vers plus d’égalité et d’autonomisation. En effet, selon des responsables d’ONU-Femmes, laquelle est partie au projet aux côtés de l’ambassade de Hollande et d’organisations marocaines de la société civile, egalite.ma est une plate-forme qui «vise le plaidoyer, le renforcement des capacités, la mise en réseau, l’échange, la communication, la coordination, la sensibilisation et la mobilisation en matière de droits humains des femmes». Conçu et mis en œuvre par l’association tanmia.ma dans le cadre du programme «Observatoire genre et gouvernance démocratique» qui est soutenu par les Pays-Bas, le nouveau projet se veut aussi un portail qui donne le ton en matière d’égalité des genres et qui accroît la responsabilité des pouvoirs publics dans la mise en place des mécanismes qui instituent une situation équilibrée des droits. Les organisateurs en parlent comme d’une référence dans le domaine de l’égalité de genre et un outil important de plaidoyer en faveur de la redevabilité des pouvoirs publics en matière de protection et de promotion des droits humains des femmes.    Aujourd’hui

 

Art & Culture

 

Mondial 2014: La Belgique choisit Stromae. La Belgique a choisi sa star du moment, en la personne de Stromae. Le chanteur belge, grand fan de football, interprétera l’hymne officiel de la sélection belge pour la Coupe du monde au Brésil. Dans une vidéo pleine d’humour postée sur Youtube,   l’on voit l’auteur de « Formidable » partir à la rencontre des « Diables Rouges » et tenter coûte que coûte d’expliquer pourquoi il faudrait que sa chanson « Ta fête » devienne l’hymne officiel de l’équipe nationale. Devant l’indifférence notamment du capitaine Vincent Kompany, du milieu de terrain d’origine marocaine Marouane Fellaini, d’Eden Hazard, ou encore sélectionneur Marc Wilmots, il se résout à tourner le clip dans le bus des joueurs… « Le clip de « Ta fête » n’arrive que fin avril, mais en attendant, voici la leçon 28″, indique l’artiste bruxellois sur son compte facebook. Un joli coup marketing tant pour l’artiste que pour les « Diables rouges ». Le 360

Taylor Swift mieux payée que Justin Timberlake et Beyoncé. Taylor Swift a le sourire. La chanteuse country de 24 ans est l’artiste américaine qui a été la mieux payée en 2013, selon le dernier classement établi par le magazine spécialisé Billboard. Avec 39,7 millions de dollars engrangés   au cours de l’année écoulée, Taylor Swift prend la première place du podium, devant Justin Timberlake, Beyoncé ou encore Justin Bieber. Il faut dire que 2013 a été l’année de Taylor Swift. Non contente d’avoir cartonné avec son album Red, à la fois en ventes physiques et en ventes digitales, l’ex d’Harry Styles a également fait une tournée triomphante à travers le monde. Elle a ainsi gagné 30 millions de dollars rien qu’avec les concerts qu’elle a donnés aux Etats-Unis. Aujourd’hui

La Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent accueille à Paris l’exposition « Femmes berbères du Maroc ». Pour sa 21ème exposition, la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent accueille l’exposition « Femmes berbères du Maroc ». Une occasion de partager la richesse du patrimoine   amazigh (berbère), mais aussi de mettre à l’honneur les femmes berbères. C’est aussi l’opportunité de montrer la beauté des parures berbères, diverses selon les régions, mais toujours extraordinaires. À travers les plus beaux objets conservés au musée berbère du jardin Majorelle à Marrakech mais aussi au musée du quai Branly ou dans des collections particulières, l’exposition explore la place centrale des femmes dans la culture berbère. Arrivés au Maroc en 1966, Pierre Bergé et Yves Saint Laurent ont, depuis le tout début de leur passion marocaine, constitué une collection d’art berbère. Cette dernière les accompagne dans leurs successives demeures. À Dar el-Hanch d’abord, la maison qu’ils achètent dans la médina de Marrakech à l’occasion de leur premier voyage. Puis, en 1974, à Dar Es Saada, la villa qui jouxte le jardin Majorelle dont ils deviennent, en voisins, de fidèles visiteurs, avant d’en faire l’acquisition en 1980 pour le sauver d’une destruction certaine. Après la mort d’Yves Saint Laurent le 1er juin 2008, Pierre Bergé, d’abord désireux de rénover ce lieu, décide finalement de proposer aux visiteurs du jardin, de plus en plus nombreux, un musée de civilisation spécifiquement marocain dont il confie les aménagements intérieurs à l’architecte et scénographe français Christophe Martin. Le musée berbère voit ainsi le jour et ouvre ses portes en 2011 dans l’atelier de Jacques Majorelle que d’étroits liens unissaient aux Berbères dont il a largement diffusé l’imagerie à travers son œuvre. Atlas info

Biennale : L’espace public, solution pour une démocratisation de la culture. L’espace public. L’un des termes les plus souvent entendus durant cette 5ème Biennale de Marrakech. Lié à bon nombres de propositions, l’espace public est clairement, pour les organisateurs, l’une des solutions à la démocratisation de la culture. L’équipe met particulièrement l’accent sur le volet littérature (tables-rondes, lectures-performances) et arts vivants (performances de rues), dans leur ambition d’attirer le public local et de populariser l’événement, et a investi de nombreux espaces publics. Le volet Arts vivants est la nouvelle discipline de la 5ème Biennale de Marrakech, sous le commissariat de Khalid Tamer, créateur et organisateur des Veillées du Ramadan, du festival Au Féminin et du Festival Awaln’art (rencontres artistiques internationales en places publiques). Selon Alya Sebti, le volet arts vivants « (…) permet de mettre en avant des performances de rue qui suscitent la participation des passants. La programmation de Tamer interroge les tensions entre le contemporain et le traditionnel, mettant en relation les deux principaux sites de la Biennale : l’espace traditionnel de la Médina et le quartier moderne de Gueliz». Nous avons donc posé quelques questions à Claire le Goff, directrice général du festival Awaln’art et collaboratrice de Khalid Tamer sur le projet Arts Vivants de la 5ème Biennale de Marrakech et sur le festival Awaln’art, qui débutera le 27 mars à Marrakech avant de tourner dans plusieurs villes du royaume.    lnt

Commémoration. Hommage à la palette de Chaïbia Talal. Il est des moments dans l’histoire de l’art où la novation est si forte. Si forte qu’elle gît comme une tornade. Elle mêle les initiatives individuelles et collectives et déborde les spécificités universelles. Ici, le courant d’air est forcément si intense. Telle est l’histoire de la grande plasticienne Chaïbia Talal, décédée en 2004. Impossible de parler de l’histoire de la peinture au Maroc sans citer son nom. Source de fierté du Royaume et symbole d’une expression picturale éternellement jeune, Chaïbia Talal est une école de peinture en soi. Sans conteste, elle demeure parmi les artiste-peintres les plus célèbres de tous les temps au Maroc. Aujourd’hui, l’on parle encore de sa peinture, de cette école et ses rudiments, de son univers et ses composantes. Pour rendre hommage à cette figure de proue de l’histoire de la peinture au Maroc, l’association «Les fleurs pour l’art et le patrimoine» et le Forum régional de la culture et du développement ont choisi d’organiser une soirée de commémoration de Chaïbia Talal. Pour cela, un programme tout à fait éclectique est réservé pour les amateurs de l’art. Il s’agit d’abord d’une exposition rétrospective dont le vernissage est prévu le 2 avril prochain à partir de 18 h à la galerie Chaïbia d’El Jadida. Composée d’œuvres originales portées sur le travail de cette grande plasticienne, son authenticité et ses caractéristiques esthétiques et patrimoniales, cette série d’œuvres sera exposée jusqu’au 30 avril.    Le Matin

 

Sport

 

Ghalenoei: « Barrada est la clé du jeu d’Al Jazira ». Avant son match contre les émiratis d’Al Jazira en Champions League d’Asie, l’entraîneur du FC Esteghlal de Téhéran a demandé à ses joueur de faire attention au marocain Abdelaziz Barrada qu’il a qualifié de pièce maitresse de l’équipe émiratie.   Amir Ghalenoei a incité ses joueurs à neutraliser Abdelaziz Barrada s’ils veulent venir à bout de cette équipe émiratie. Le technicien iranien a estimé que toutes les actions passaient par le dangereux n°10 d’Al Jazira et qu’il est nécessaire de le priver du ballon car il constitue la clé du jeu de son équipe. Mountakhab

Lazaar intéresse la Serie A. Auteur de belles prestations depuis son arrivée à Parlermo sous forme de prêt en provenance de Varèse, l’arrière latéral gauche marocain, Achraf Lazaar a des prétendants. Selon la presse italienne, le joueur de 22 ans serait dans le viseur de trois clubs de Serie A.   On évoque les noms du FC Torino, l’U.C. Sampdoria et l’A.C. Chievo Vérone. Notons en dernier lieu que selon nos informations, Achraf Lazaar est suivi de très prêt par le scout de la FRMF en Italie depuis plusieurs mois. Mountakhab

Fellaini: « Vive le Maroc, vive la Belgique ». A l’occasion du cinquantenaire de l’immigration marocaine en Belgique, le joueur belgo-marocain Marouane Fellaini a tenu à exprimer son attachement pour les deux pays qui représentent ses racines et sa culture. « Pour ces commémorations des   cinquante ans de l’immigration marocaine, je pense surtout à mes parents qui sont venus en Belgique dans les années septante. Ils ont travaillé et fondé une famille ici » a expliqué Marouane Fellaini sur une vidéo publique sur la toile, avant de rajouter : « Je suis très fier de faire partie de cette communauté marocaine, ce sont mes racines et ma culture, je suis également fier de représenter la Belgique, le pays où j’ai grandi et qui m’a donné ma chance. Vive le Maroc, vive la Belgique ». Mountakhab

Le MAS se défait du HUSA. Le Maghreb de Fès s’est imposé ce lundi (3-1) face au HUSA, à domicile, dans un match comptant pour la 21e journée de la Botola Pro Elite 1. Les protégés de Taleb vont tout d’abord profiter d’un mauvais alignement de la défense Gadiri pour ouvrir la marque par le biais de la nouvelle recrue Anouar Abdelmalki (40e), avant de doubler la mise cinq minutes plus tard sur un penalty bien transformé par le malien Moussa Tigana, compliquant ainsi la tâche des poulains de Madih qui se sont vu réduits à dix après l’expulsion du capitaine de l’équipe Azeddine Hissa. Toutefois, les Gadiris feront preuve d’une grande volonté et parviendrons à réduire la marque dès l’entame de la seconde période grâce à Jamal Laâbidi, mais le brésilien Kanu mettra fin aux ambitions du HUSA en inscrivant le troisième but du MAS à la 63e minute de jeu, offrant ainsi aux siens les trois précieux points de la rencontre.    Mountakhab

 

International

 

51 prénoms « blasphématoires » interdits en arabie saoudite. Le ministère saoudien de l’Intérieur a publié, jeudi 13 mars, une liste de 51 prénoms jugés « non conformes à la culture ou la religion » du pays. Les parents saoudiens n’ont pas le libre choix du prénom de leurs enfants. Une liste d’une   cinquantaine de prénoms interdits vient d’être publiée par le ministère de l’Intérieur. Désormais, il est impossible pour un enfant de porter un prénom d’origine occidentale (Alice, Linda …), à connotation royale (Amir – prince en arabe – et Malika – reine – …) ou simplement jugé « inapproprié » comme Benyamin (qui évoque un peu trop Benyamin Netanyahou, le Premier ministre israélien). Le quotidien Saudi Gazette rapporte la liste complète de ces prénoms bannis du royaume du royaume : Malak, Abdul Ati, Abdul Nasser, Abdul Mosleh, Nabi, Nabiya, Emir, Somu, Al-mamlaka, Malika, Mamlaka, Tabaraka, Nardeen, Maya, Linda, Randa, Basmalah , Tuleen, Bras, Nareej, Rital, Alice, Sandy, Rama, Maleen, Eleen, Hélas, Ainar, Loran, Malkiteena, Lareen, Kibriyal, Laureen, Benyamen, Narees, Yara, SITAF, Aileen, Loland, Tilaj, Bara, Abdul Nabi, Abdul Rasoul, Gabriel, Abdul Mo’een, Abrar, Milak, Aiman, Bayan, Baseel et Rilam. Directmatin

Rattachement de la Crimée à la Russie : Obama et Merkel parlent de «violation inacceptable». Délivrant un discours nationaliste, le président russe Vladimir Poutine a annoncé mardi avoir signé un traité «historique» rattachant la Crimée à la Russie, avec effet immédiat, faisant fi des sanctions décrétées la veille contre Moscou. Un pied de nez aux puissances occidentales que ces dernières   se sont empressées de dénoncer: «L’Ukraine et le monde entier ne reconnaîtront jamais l’annexion du territoire ukrainien», a déclaré son président par intérim, Olexandre Tourtchinov . «C’est une décision dangereuse qui n’a aucune conséquence juridique. C’est une provocation dangereuse pour l’Europe et le monde», a-t-il ajouté. «La signature du prétendu accord sur l’entrée de la Crimée dans la Fédération de Russie et le discours afférent du président russe n’ont rien en commun avec le droit, la démocratie ou le sens commun, a pour sa part déclaré mardi Evhen Perebynis, porte-parole du ministère ukrainien des Affaires étrangères. Selon lui, «le discours de Poutine démontre très clairement à quel point la menace que représente la Russie pour la sécurité et la stabilité internationales est réelle.» «La Russie a aligné tout un éventail d’arguments pour justifier ce qui n’est rien d’autre qu’une confiscation de territoire», a réagi le vice-président des Etats-Unis, Joe Biden. «L’isolement politique et économique de la Russie ne peut qu’augmenter si elle poursuit dans la même voie, et elle verra en fait de nouvelles sanctions de la part des Etats-Unis et de l’UE», a prévenu Biden lors d’un point de presse avec le Premier ministre polonais Donald Tusk. Le Figaro

Poutine célèbre son triomphe en Crimée. Vladimir Poutine affirme vouloir «renoncer à la rhétorique de la guerre froide». Mais mardi, sous les dorures du Kremlin, le président russe s’est glissé avec assurance et orgueil, dans les habits du chef de l’ancien bloc soviétique, d’un   «monde bipolaire» qu’il semble regretter. Au lendemain du référendum d’adhésion de la Crimée, Vladimir Poutine a signé un traité rattachant la Crimée à la Russie. Moscou a pris ainsi sa revanche sur un Occident qui a méprisé ses «intérêts» durant vingt ans, et c’est cette victoire qui a été célébrée dans tout le pays. La fête s’est déroulée à Moscou, sur les places centrales des régions, et aussi à la télévision publique qui a célébré l’avènement d’une «secousse tectonique dans la géopolitique mondiale». «La question de la Crimée est d’une importance vitale, historique, pour nous tous», a déclaré le chef du Kremlin lors d’une adresse exceptionnelle à la nation, interrompue à plusieurs reprises par des standing ovations. Vladimir Poutine a salué le «peuple frère ukrainien», pour mieux fustiger ensuite les «néonazis, les russophobes et les antisémites» qui, à Kiev, ont eu «recours à la terreur, aux meurtres et aux pogroms». Ces derniers ont «perpétré un coup d’État» sous l’emprise de «sponsors étrangers» dont les actions «étaient dirigées contre l’Ukraine, la Russie et l’intégration dans l’espace eurasiatique». Ces «sponsors» occidentaux, également qualifiés de «partenaires», ont «dépassé les bornes, se sont comportés de manière brutale, irresponsable et non professionnelle», a ajouté Poutine. Le chef du Kremlin a repris l’argument central de la diplomatie russe, censé justifier l’intégration de la Crimée: pourquoi l’Occident, qui a reconnu l’indépendance du Kosovo en 2008, devrait interdire à la Russie de venir au secours de ses concitoyens? «Ce n’est même plus un double standard, il s’agit de cynisme primitif et direct», a-t-il condamné. Comme si dans son esprit, les menaces ayant pesé sur la population albanaise et celle de Crimée étaient identiques. À Moscou, où des drapeaux russes pendent aux façades des immeubles, tout comme au Palais présidentiel, la mise en scène était soignée. Elle avait pour but de célébrer la puissance retrouvée de la Russie qui, après s’être fait «voler la Crimée», a dû «baisser la tête» durant des décennies. Le Figaro

Mort de 37 détenus en Egypte : Un policier condamné à 10 ans ferme. Un officier de police égyptien a été condamné ce mardi à 10 ans de prison pour la mort, en août, de 37 prisonniers islamistes asphyxiés par du gaz lacrymogène dans un fourgon pénitentiaire, ont indiqué des sources judiciaires. Le condamné était poursuivi avec trois autres officiers du   même commissariat pour homicides involontaires et coups et blessures involontaires. Les trois autres officiers ont été condamnés à un an de prison avec sursis. Le drame remonte au 18 août, au plus fort de la répression contre les partisans du président Mohamed Morsi destitué par l’armée début juillet. Les 37 détenus se trouvaient alors dans un convoi transportant plus de 600 prisonniers islamistes vers la prison d’Abou Zaabal, près du Caire. Selon les témoignages de sept détenus du fourgon en question, entendus au cours du procès, les fourgons étaient prévus pour 24 personnes, alors que les policiers y avaient entassé 45 détenus. La police avait, au lendemain du drame, évoqué une tentative d’évasion ayant mal fini, tandis que le camp de Mohamed Morsi dénonçait un “assassinat”. A l’issue de son enquête, le procureur a conclu à des négligences et imprudences de la part des prévenus, contrevenant gravement au règlement de leur profession sur la sécurité et la protection des détenus, selon des sources judiciaires. Cette condamnation est la plus sévère prononcée à l’encontre de policiers depuis le début de la répression sanglante contre les islamistes après l’éviction de Morsi. Aufaitmaroc

Thaïlande: Levée de l’état d’urgence pour faire revenir les touristes. Son but: faire revenir les touristes. Le gouvernement thaïlandais a annoncé mardi la levée de l’état d’urgence à Bangkok. « La Première ministre a signé la révocation de l’état d’urgence, qui sera effective à partir de ce soir minuit » après près de deux mois d’état d’urgence, a annoncé Suranand Vejjajiva, secrétaire général de la Première ministre Yingluck Shinawatra. « Il y a deux raisons: d’abord, les manifestations se sont calmées et les manifestants sont cantonnés à un seul site. Et puis il s’agit d’améliorer le climat économique, notamment dans le secteur du tourisme », clef pour le pays, a argumenté Suranand. Le gouvernement veut reconquérir investisseurs étrangers et vacanciers, qui avaient évité la capitale ces derniers mois, en pleine saison haute, effrayés par des violences de rue qui ont fait au total 23 morts et des centaines de blessés, la plupart à Bangkok. Plusieurs événements sportifs, concerts ou conférences avaient été annulés à cause de l’état d’urgence. Et les hôtels de la capitale avaient accusé le coup, des dizaines de pays avaient mis en garde leurs ressortissants des dangers de Bangkok. « La levée de l’état d’urgence est bonne pour le tourisme », a réagi Sisdivachr Cheewarattanaporn, président de l’Association des agences de voyages thaïlandaises. Mais il reconnaît que le retour à la normale des réservations « prendra du temps, environ trois mois », alors que la Thaïlande table toujours sur une hausse de 3% du nombre des touristes étrangers en 2014, à 27,5 millions.    BFMTV

La disparition du vol MH370 intrigue la planète. Dix jours après la disparition du vol MH370 entre Kuala Lumpur et Pékin, et des 239 personnes qui se trouvaient à bord, le mystère reste entier en dépit des moyens considérables déployés et des multiples pistes explorées par les autorités malaisiennes. Aucune trace et aucun témoin n’ont pu apporter, à ce jour, le moindre indice probant sur ce qui a pu se passer dans la nuit du 7 au 8 mars, à bord du Boeing 777, moins d’une heure après son décollage. Ces derniers jours, des sources américaines, notamment, avaient aiguillé les enquêteurs vers les personnalités de Zaharie Ahmad Shah et de Fariq Abdul Hamid, les deux hommes aux commandes de l’appareil. Le New York Times a ainsi évoqué, lundi 17 mars, la thèse d’un changement de cap effectué via un code informatique programmé par une personne dans le cockpit grâce au système de gestion de vol (FMS), logiciel utilisé par les pilotes. « Il s’est passé quelque chose avec le pilote », a assuré, de Washington, le président de la commission de la sécurité intérieure à la Chambre des représentants, Michael McCaul, s’appuyant sur des rapports« de la sécurité intérieure, du contre-terrorisme et du renseignement ». Il a ajouté que l’avion a pu être détourné et caché pour servir plus tard de « missile de croisière ». Les perquisitions conduites à leur domicile et les investigations menées sur leur passé et leurs relations n’ont rien donné, selon les autorités malaisiennes. Lundi, la Malaysia Airlines a révélé que la dernière communication radio enregistrée depuis le poste de pilotage à l’intention du contrôle aérien, « All right, good night » (« Eh bien, bonne nuit »), avait été prononcée par le copilote en réponse aux contrôleurs annonçant que l’avion s’apprêtait à quitter l’espace aérien malaisien.    Le Monde

Nouvelles Technologies

 

Les préalables à la mise en place de la 4G au Maroc. Les vertus de la 4G sont nombreuses et touchent à la fois les particuliers, les entreprises et l’administration. Encore faut-il satisfaire certaines conditions pour que chacun y trouve son compte. Après le feu vert donné vendredi –   lors du conseil d’administration de l’ANRT – pour le lancement des appels d’offres de la 4G, les choses sérieuses peuvent commencer. L’ANRT va ainsi entamer la première phase de déploiement de la quatrième génération de téléphonie mobile. Une mission non sans défis comme le révèle une étude récente du ministère de l’Economie et des Finances. Premier. A commencer d’abord par la réaction future du marché ? Ce dernier, souligne le document, peut être dans un premier temps indécis sur les usages du haut débit mobile liés aux nouveaux services. Les opérateurs sont appelés à intégrer un temps de latence, une lenteur de réaction des clients à l’égard de cette nouvelle technologie. Il y a lieu de noter le prix élevé des équipements de réseaux sur le marché international. Par conséquent, leur importation entrainera un accroissement des ressources consacrées à l’acquisition des technologies étrangères et serait de nature à aggraver le déficit de la balance des paiements. Dans le même ordre d’idées, les prix des terminaux 4G risquent d’être chers surtout au Maroc où le prépayé domine, ce qui rend plus difficile leur diffusion auprès de la population. « Le mode de subventionnement associé à des contrats de types post-payé ne peut être exploité à plein régime au Maroc », prévient les analystes du département des Finances. Menara

Samsung Gear Fit, une technologie sportive qui s’invite au poignet. Samsung Electronics Co., Ltd a présenté le Samsung Gear Fit, le premier bracelet Super AMOLed incurvé, conçu pour le consommateur actif. Le bracelet Gear Fit offre la commodité inégalée de la technologie Gear de Samsung   avec la disponibilité d’outils fitness complets, permettant ainsi aux consommateurs de rester actifs physiquement sans sacrifier le style personnel ou la connectivité mobile. «Samsung est conscient que la prochaine génération de solutions mobiles portative doit révéler directement les divers intérêts et besoins des consommateurs», a déclaré JK Shin, président-directeur général de la division IT & Mobile chez Samsung Electronics. Utilisé indépendamment ou en tant que compagnon, le Samsung Gear Fit permet aux personnes de pratiquer leur activité physique tout en restant connectées pour ne rater aucun moment. Selon les fabricants, l’élégant nouveau bracelet Samsung Gear Fit offre d’excellents avantages de la connectivité de la technologie portative de Samsung avec un usage, en temps réel de coaching de remise en forme pour fournir des conseils uniques et personnalisés, et des recommandations d’exercice physique. Le Gear Fit sera disponible à l’échelle mondiale à partir du mois d’avril. Aujourd’hui

Au début était le big bang. La communauté scientifique en tremble encore d’excitation. Le Saint-Graal de l’astrophysique est à portée d’observatoire ! Des astrophysiciens américains du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics ont révélé le 17 mars avoir détecté des ondes   gravitationnelles, des fluctuations de l’espace-temps, qui indiquent que notre univers est bien en expansion. La preuve qu’Einstein avait raison. Vous n’avez rien compris ? Rassurez-vous, le New Scientist a pensé à tout. Dans un article intitulé : « Les perturbations d’Einstein, votre guide à travers les ondes gravitationnelles », il liste les principales questions que nous nous posons. Que sont les ondes gravitationnelles ? Pourquoi ne les a-t-on pas détectées avant, alors qu’elles existent depuis le big bang ? Peut-on « surfer » dessus ? Et mieux encore, il y répond ! Les ondes gravitationnelles sont des perturbations dans le tissu de l’espace-temps. Des perturbations créées par l’accélération de certains objets stellaires. Certaines, récentes, sont issues par exemple de la collision de trous noirs et d’étoiles. Mais ce que les chercheurs ont détecté, ce sont les répercussions des ondes primordiales, qui remontent à une fraction de seconde après la naissance de l’univers. « Une pièce manquante qui pourrait nous donner la séquence exacte des événements qui ont conduit à la naissance de notre univers », explique le magazine scientifique britannique. Courrier International

le2minutes.com

 

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires