Flash-news : Trente en un du « 21 fevrier 2013

Flash-news : Trente en un du « 21 fevrier 2013

285
0
PARTAGER

Scandale. Un juriste marocain gifle et demande à un homme de lui baiser les pieds. Hier à 15 heures se tenait un Sit-In devant le tribunal de première instance de Midelt afin de dénoncer les abus d’un procureur de justice envers Moulay Hicham Himmi. Le 16 février dernier, Moulay Hicham Himmi un jeune carrossier de Midelt aurait en effet été victime d’abus de pouvoir. L’homme accusé, substitut du procureur de Midelt aurait obligé le carrossier à baiser ses pieds après l’avoir humilié en public et craché au visage. Qu’est ce qui a pu mettre l’homme dans cet état? Le substitut n’aurait simplement pas pu avoir sa voiture en temps et en heure car un membre du personnel fut malade. Dans son excès de violence, il appela la police qui emmena le carrossier au commissariat. C’est alors que Hicham Himmi comprit que son client était en réalité quelqu’un de haut placé car les autorités marocaines se seraient littéralement abaissées face au substitut. Les policiers n’ont d’ailleurs pas réagi lorsque l’homme continua son déchainement de violence sur le carrossier. Il reçut alors des menaces : il fut obligé de baiser en public les pieds du substitut s’il ne souhaitait pas être convoqué au tribunal. L’homme, humilié et apeuré s’exécuta. (Afriquinfos)

Tromperie. Viande de cheval faussement étiquetée bœuf, l’ONSSA renforce le dispositif de contrôle des produits importés. Suite à la notification par les autorités sanitaires compétentes de certains pays de l’Union Européenne (UE) de la saisie de plats cuisinés surgelés de marque « Findus » pour fraude de substitution, les services compétents de l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) ont renforcé le dispositif de contrôle des produits alimentaires importés et ont immédiatement mené une enquête approfondie sur les importations et commercialisation desdits produits au Maroc. Les investigations entreprises ont révélé qu’une quantité totale de 1,7 tonnes de plats cuisinés surgelés à base de viande de bœuf de marque « FINDUS » a été importée au Maroc durant l’année 2012, a indiqué l’ONSSA. Ces produits étaient accompagnés de certificats sanitaires vétérinaires délivrés par les autorités compétentes officielles ainsi que d’attestations « Halal » délivrées par les autorités islamiques compétentes des pays d’origine. Les plats cuisinés surgelés à base de viande de bœuf Halal de marque « Findus » ne sont pas concernés par cette fraude, selon les autorités officielles françaises, qui précisent que l’origine des viandes Halal émanent de sites autres que ceux inculpés dans la fraude. Par principe de précaution, l’ONSSA a procédé à la saisie conservatoire des plats cuisinés surgelés Halal à base de viande de marque « Findus » en vente sur l’ensemble du territoire national. (MAP)

E-Gouvernement. La Caisse Marocaine des Retraites vient de mettre en service son nouveau portail e-CMR. La Caisse Marocaine des Retraites(CMR) vient de mettre en service son nouveau portail e-CMR, et ce dans le cadre de sa participation à la stratégie nationale e-Gouvernement. La mise en place de ce portail va permettre à la CMR de se rapprocher davantage de ses affiliés, pensionnés et partenaires en offrant un service de proximité disponible 24h/24 et 7j/7, indique la CMR. Le nouveau portail propose des e-services regroupés en 3 espaces clairement identifiables sur la page d’accueil, un dédié aux affiliés, un autre aux pensionnés et un troisième aux partenaires. Il permet aux affiliés et pensionnés d’avoir accès en toute sécurité aux informations les concernant d’une manière exhaustive et transparente pour consulter et demander à modifier leurs données personnelles, accéder en détail à leurs droits constitués auprès de la Caisse, faire des simulations de pensions, accéder aux informations détaillées relatives aux prestations qui leurs sont servies, demander ou télécharger des attestations d’affiliation, de pension, de précompte et fiscale, suivre le traitement de leurs dossiers, déposer et suivre une réclamation, prendre un rendez-vous avec un chargé d’accueil et accéder aux services liés au produit de retraite complémentaire « ATTAKMILI ». Pour les partenaires, des services en ligne tels que les télé-déclarations d’affiliations et de cotisations sont mis en place au profit des collectivités locales et de certains organismes publics. (MAP)

Complémentarité. Le Maroc s’attend à des pas concrets pour réaliser la complémentarité avec le Qatar et les pays du Golfe (M. Benkirane). Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a souligné la détermination du Maroc à consolider les relations avec le Qatar et les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG), indiquant que le Royaume « s’attend à des pas concrets pour réaliser la complémentarité avec le Qatar et les pays du Golfe ». Benkirane a affirmé que « les relations entre le Maroc et les pays du Golfe sont basées sur la fraternité et sur des liens solides », soulignant la détermination du Maroc à développer ces relations. La recherche de l’unité arabe dans son acception ancienne peut s’apparenter à la quête d’un mirage, a observé M. Benkirane, ajoutant que « nous pouvons nous rapprocher et réaliser la complémentarité à travers des actions concrètes ». Il a fait remarquer à ce propos que « l’Europe n’est pas unifiée de manière superficielle et ne constitue pas un seul état, bien qu’elle ait ouvert les frontières et autorisé la libre circulation des personnes et des biens ». Les pays européens, a-t-il dit, « rapprochent leurs législations suivant une approche concrète dont nous devons nous inspirer ». Le chef du gouvernement, a souligné l’importance de la mise en place de réformes de manière graduelle dans le monde arabe, « qui fassent l’objet d’entente entre les pouvoirs en place, les partis politiques, les syndicats et les parties ayant un poids dans la société ». (MAP)

Economie

Investissement. L’industrie première source d’investissements directs étrangers. En marge de la 3ème édition des Assises nationales de l’industrie, qui se tenait ce 20 février à Tanger, Abelkader Amara ministre marocain de l’Industrie a indiqué qu’en 2012, le secteur industriel était devenu la première source d’investissements directs étrangers (IDE) dans son pays. Traditionnellement cette place est occupée par l’immobilier. « En 2012 dans un contexte difficile pour l’économie mondiale et d’instabilité dans la région, les IDE ont progressé de 28% à 8 milliards de dirhams ». La France a été une fois encore la première source des investissements étrangers au Maroc. Lors des Assises qui se tenaient en présence de SM le Roi du Maroc Mohammed VI, le ministre a annoncé plusieurs mesures concernant le plan Emergence qui cadre la politique industrielle du royaume. Il s’agit notamment d’élargir à des nouveaux secteurs comme l’agroalimentaire ou l’électronique les plans de soutien à l’industrie. Le ministre prévoit aussi de s’attaquer à la question du foncier. De nombreux investisseurs se plaignant du prix et de la disponibilité des terrains dans le pays. Le Maroc a lancé sous le gouvernement précédent un vaste plan de zones industrielles (P2I plate forme industrielle intégrée) dans les grandes villes du pays, mais certains peinent à se remplir alors que dans d’autres zones comme Casablanca, l’offre est insuffisante.

Croissance. Léger rebond de la croissance en 2013, selon le CMC. Dans sa dernière lettre mensuelle, le Centre marocain de conjoncture (CMC) a planché sur la conjoncture nationale et internationale et a ébauché les perspectives de croissance pour l’année 2013. Dans l’ensemble, les prévisions du CMC s’inscrivent dans le sillage de celles établies par plusieurs autres institutions comme le HCP ou le FMI , puisque la croissance estimée du PIB devrait s’établir à 4,8%. Pour le CMC, «cette inflexion résulterait principalement d’une reprise du secteur agricole». Le Maroc continuera cependant de pâtir des répercussions de la crise économique mondiale et le CMC a profité de l’occasion pour remettre à jour le débat sur la stratégie économique adaptée au contexte actuel du Maroc. À court et moyen termes, le CMC a ainsi préconisé que l’accès à un palier de croissance à la fois plus soutenu et plus régulier reste tributaire de «l’accélération du processus de réformes et de la création de conditions plus favorables à la prise de risque et à l’investissement». (Les inspirations ECO)

Automobile. L’industrie automobile passe à la vitesse supérieure. L’industrie automobile marocaine a le vent en poupe. Ce secteur qui table sur un trend haussier depuis quelques années est passé à la vitesse supérieure sous l’effet accélérateur de l’implantation de Renault à Tanger. En effet, selon une étude sectorielle sur les équipementiers automobiles réalisée par l’Observatoire de l’entrepreneuriat (ODE), ce secteur est en pleine expansion du fait de sa jeunesse. «Regroupant plus de 160 entreprises spécialisées et près de 55 000 emplois, l’industrie automobile est relativement jeune au Maroc, comparée à d’autres secteurs d’activité», indique ladite étude. Avant l’implantation de Renault, et jusqu’à 2012, la SOMACA, créée en 1959, assemblait la quasi-totalité des voitures particulières et des utilitaires légers produits dans le pays. Les équipementiers automobiles se comptaient également sur les bouts des doigts. En effet, l’essor qu’a connu ce secteur ces dernières années est le fruit du lancement du plan Emergence en 2005, qui a permis à plusieurs sous-traitants étrangers de s’installer au Maroc, et qui a également favorisé l’émergence de nouveaux équipementiers marocains. Cette base industrielle dont disposait le Maroc lui a permis de profiter grandement de l’arrivée de Renault. Par la suite, celle-ci a créé tout un écosystème autour d’elle à Tanger et depuis l’inauguration de l’usine du constructeur français, les équipementiers automobiles internationaux continuent d’affluer au Maroc. Leurs confrères marocains s’y sont également faits une place.

Société Pétrolière. Longreach Oil & Gas achève sa campagne 2D sur Sidi Mokhtar. Longreach Oil & Gas vient de faire une nouvelle annonce relative à ses activités menées au Maroc. La société britannique d’exploration pétrolière a annoncé avoir finalisé « dans les délais prévus » son programme sismique 2D sur la licence de Sidi Mokhtar, dans la région de Marrakech, rapporte ce mercredi 20 février, l’agence Ecofin, soulignant que la compagnie a « acquis 520 km de données sismiques ». L’enquête, menée par la société roumaine Prospectiuni, permettra de définir les sites de forage d’exploration potentiels. « Grâce à ce programme sismique finalisé, nous serons en mesure de percer notre premier puits sur la licence Sidi Moktar dans les prochains mois. C’est une période très excitante pour la compagnie », a indiqué le PDG de Longreach Oil & Gas Andrew Benitz. (Yabiladi)

Automobile. Volvo automobiles annonce 1.000 suppressions d’emplois en 2013. Le constructeur automobile suédois Volvo, propriété du chinois Geely, a annoncé mercredi la suppression en 2013 d’un millier d’emplois, soit près de 5% de ses effectifs. « Avant la fin de l’année, nous serons sans doute un millier de personnes de moins », a déclaré à la radio publique SR un porte-parole, Per-Aake Fröberg, confirmant des propos de son directeur général rapportés sur le site internet de la télévision publique SVT. SVT, qui a publié des extraits d’un entretien avec le patron de Volvo, Haakan Samuelsson, rapporte au style indirect que ce dernier souhaite supprimer au cours de l’année 1.000 postes de salariés et consultants. Volvo indiquait en septembre employer 22.400 personnes dans le monde, et a selon M. Samuelsson déjà supprimé 1.100 postes en 2012. Le directeur général a invoqué le piètre état du marché automobile mondial. « Il faut s’adapter à la réalité. C’est ce que nous avons fait du côté usines. Maintenant nous devons le faire côté des cadres ». Volvo a été rachetée en 2010 à Ford par Geely, constructeur dont les autres marques sont inconnues en Occident (Geely, Gleagle, Emgrand et Englon). En 2012, Volvo a vendu 422.000 véhicules dans le monde, soit 6% de moins que l’année précédente. Ses ventes en Europe se sont effondrées de 10%. M. Samuelsson avait estimé en décembre qu’il serait « très compliqué » pour l’entreprise d’éviter une perte opérationnelle en 2013.

Social

Immolation. Un Marocain a tenté de s’immoler par le feu en Belgique. L’incident s’est produit mardi matin dans la maison communale de Jemeppe-sur-Meuse, à Seraing, en Belgique. Un ressortissant marocain, âgé de 40 ans, a tenté de s’immoler par le feu, après un malentendu avec le personnel de l’antenne administrative en question, rapporte RTL.be. L’homme venait, en effet, y réclamer un document lui permettant de rester  sur le territoire belge. En discutant avec l’un des employés de la maison communale, il a compris « à tort » que ce document ne lui allait pas être remis. Il a alors déclaré qu’il allait s’immoler par le feu, avant de passer à l’action. Après s’être aspergé d’essence, le Marocain a mis le feu sur ses vêtements. Il a « immédiatement » été secouru par des témoins, souligne la même source. Il s’en est finalement sorti avec des brûlures au dos après avoir été transporté à l’hôpital du Bois de l’Abbaye, à Seraing. (Yabiladi)

Justice. Effondrement de l’immeuble Al-Manal à Kénitra, deux ans de prison ferme pour Abdelaziz Ouadii Sanhaji. Le promoteur immobilier Abdelaziz Ouadii Sanhaji a été condamné, mercredi, par le tribunal de première instance de Kénitra, à deux ans de prison ferme pour « homicide involontaire » dans l’affaire de l’effondrement, le 16 janvier 2008 à Kénitra, d’un immeuble en construction appelé Al Manal, faisant 18 morts et 25 blessés. Abdelaziz Ouadii Sanhaji a été également condamné à une amende de 20.000 dh pour non déclaration de salariés à la CNSS et une autre de 100.000 dh pour non-respect des règles d’urbanisme et des règles de sécurité dans un chantier. A la suite de ce verdict, la défense a fait appel du jugement. Abdelaziz Ouadii Sanhaji était poursuivi, en état de liberté, depuis 2009 dans cette affaire qui avait défrayé la chronique à l’époque. Son Fils, Fayçal Wadii Senhaji avait été condamné dans la même affaire à 3 ans de prison ferme en première instance, peine qui avait été réduite en appel en février 2009 à un an de prison ferme. Au total, huit personnes avaient été condamnées à l’époque, en appel, à des peines allant d’un an avec sursis à 15 mois de prison ferme pour « homicide involontaire », « blessures involontaires » et « non-respect des règles d’urbanisme et de construction ». Le rapport de l’expertise technique ordonnée par la Cour avait conclu que le terrain de quatre hectares destiné à la réalisation d’un complexe résidentiel et commercial n’est pas adapté à la nature du projet et que l’effondrement de l’immeuble n’est pas dû uniquement au non-respect des règles de construction. (MAP)

Trafic. Arrestation d’un dealer faisant l’objet de 24 mandats d’arrêt. Un trafiquant de drogue dure, qui faisait l’objet de 24 mandats d’arrêt et 36 avis de recherches sur le territoire national, vient d’être arrêté par la police judicaire de Tétouan, dans le nord du Maroc. Son interpellation a eu lieu lundi, après une opération policière menée dans le quartier Jamaa Mezwak, a fait savoir la MAP, citant une source policière. L’homme serait impliqué dans plusieurs affaires de trafic de cocaïne et d’héroïne. Son dossier « fait actuellement l’objet d’une coordination entre les différents commissariats de police au niveau de la Wilaya à Tétouan pour complément d’enquête, avant son transfert aux autorités judicaires compétentes », explique la même source. (Yabiladi)

Affaire Comanav. De l’acquittement à 5 ans de prison ferme à l’encontre des six mis en cause. La Chambre criminelle chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Rabat a prononcé, mercredi soir, des jugements allant de l’acquittement à cinq ans de prison ferme à l’encontre des six personnes poursuivies dans le cadre de l’affaire « Comanav ». Taoufik Ibrahimi, accusé principal et ex-directeur général de la compagnie, a ainsi écopé de cinq ans de prison ferme, la Cour l’ayant blanchi des chefs d’inculpation de « constitution d’une bande criminelle et divulgation du secret professionnel » et inculpé pour « sabotage d’établissements publics (ports et bateaux) et entrave à la liberté du travail ». Elle a également condamné à trois ans de prison ferme l’ex directeur central des ressources humaines de la compagnie. Un ancien attaché à l’institut scientifique de la pêche maritime a écopé lui aussi de trois ans de prison ferme, alors qu’un ancien secrétaire général du syndicat des marins a été condamné à deux ans de prison ferme. La Cour a condamné à un an de prison ferme un ancien secrétaire général du syndicat des dockers, tandis que Mohammed Ben Abdellah, qui travaillait en tant que marin au port de Tanger, a été blanchi de tous les chefs d’accusation. (MAP)

Art & Culture

Cinéma. « Les Chevaux de Dieu » de Nabil Ayouch complimenté par la critique en France et en projection-débat le 28 février à Rabat. La sortie en France du film marocain « Les Chevaux de Dieu » du réalisateur Nabil Ayouch, à l’affiche dès ce mercredi, a été dans l’ensemble très bien accueillie par la critique hexagonale et la presse spécialisée. La sortie française des « Chevaux de Dieu » vient couronner un parcours remarqué du film, révélé l’année dernière à l’occasion de la 65ème édition du festival international du cinéma de Cannes. Depuis sa projection en mai dernier à Cannes, en compétition officielle de la section « Un Certain Regard », l’œuvre de Nabil Ayouch ne cesse d’accumuler les succès, raflant pas moins d’une quinzaine de distinctions à travers le monde, dont les dernières en date les prix de la meilleure musique et de la meilleure image du 14ème Festival national du film, tenu à Tanger. Le cinéaste insiste, Les Chevaux de Dieu n’est pas un film sur les attentats de Casablanca du 16 mai 2003, mais une fresque sur la condition humaine. Ou comment coller au plus près à un groupe d’enfants du bidonville de Sidi Moumen, à 5 kilomètres à peine du cœur de la capitale économique du Maroc. Des gamins qui glissent inexorablement vers l’islamisme radical. Rappelons que Nabil Ayouch a grandi en France mais a choisi de s’installer depuis quinze ans maintenant au Maroc. Une projection-débat du film aura lieu le 28 courant à Rabat (salle 7ème art) en présence de Nabil Ayouch et Mahi Binbine, dans le cadre du « jeudi du cinéma et des droits de l’Homme » organisé par l’Association des Rencontres Méditerranéennes du cinéma et des droits de l’Homme. (MAP)

Tournage. Orange people, film israélien, remplit les conditions de tournage au Maroc. Le Centre cinématographique marocain (CCM) a autorisé une société de production marocaine à réaliser des séquences d’un film israélien au Maroc après que cette dernière ait présenté un dossier qui remplit les conditions requises. Sur la base de la demande introduite par la société marocaine de production -Kasbah film- et après avoir déposé un dossier remplissant les conditions requises, le CCM a accordé, en date du 5 octobre 2012, l’autorisation à ladite société pour filmer des séquences du film israélien « Orange People », réalisé par Hana Azoulay Hafsari, juive marocaine, indique le Centre dans une mise au point parvenue à la MAP suite à la publication par le journal Attajdid d’un article sous le titre “Sail autorise le tournage d’un film israélien au Maroc”. La mise au point souligne, en outre, que la réalisation de séquences de ce film au Maroc s’inscrit dans le cadre des services que la société -Kasbah Film- fournit habituellement aux sociétés étrangères qui choisissent le Maroc pour le tournage de leurs films. Cette société, ajoute-t-on, avait d’ailleurs traité avec plusieurs sociétés étrangères de différentes nationalités qui ont tourné des films au Maroc. Elle précise, enfin, que le film en question traite de la vie d’une famille juive d’origine marocaine établie en Israël et qui, à travers les séquences filmées au Maroc, revit l’enfance de la mère pendant son séjour dans le Royaume. Le tournage de ces séquences à Essaouira, Ouarzazate et Marrakech, a duré cinq jours.

Festival. L’Afrique et le groupe Tinariwen à l’honneur au festival Mawazine. La 12ème édition du Festival Mawazine Rythmes du Monde propose une programmation inédite entièrement dédiée à la musique africaine, des spectacles réunissant des stars en provenance de tout le continent qui se produiront, du 24 mai au 1er juin 2013, à Rabat. Se fixant pour objectif de mettre en valeur le meilleur de la musique en Afrique , la 12ème édition du Festival Mawazine Rythmes du Monde offrira au public une programmation exceptionnelle à découvrir sur la scène de Bouregreg. Au menu figurent neuf formations, des figures marquantes de la musique maghrébine et africaine, mais aussi sud-américaine, indique l’association  »Maroc Cultures » qui organise l’événement. Le Mali sera particulièrement à l’honneur lors de cette prochaine édition, à travers deux formations de musique locale. Le groupe Tinariwen, originaire du nord-est du Mali, considéré comme un symbole de la musique touareg, se produira d’abord en concert le 25 mai, sur la scène Bouregrag. Le sud-ouest du pays sera également représenté par le célèbre duo, originaire de la capitale Bamako, Amadou et Mariam. Leur concert est prévu vendredi 31 mai, à la scène Oudaya. L’association Maroc Cultures a également annoncé la venue de plusieurs autres artistes africains dont le Nigérien Seun Kuti, les Algériens de Gnawa Diffusion, le Ghanéen Blitz The Ambassador et le groupe Africa United du Maroc. (MAP)

Décès. Le professeur et critique de cinéma Mohamed Dahan est mort. Le professeur et critique de cinéma Mohamed Dahan est décédé des suites d’une crise cardiaque lors de son séjour à Tanger. Le corps du défunt a été inhumé, mardi soir, à Tanger, a déclaré Khalil Damoun, président de l’association des critiques de cinéma au Maroc. En plus de ses activités dans le domaine de la critique de cinéma, feu Mohamed Dahan était professeur des sciences sociales à l’université Mohammed V de Rabat. Feu Dahan a animé plusieurs rencontres sur le 7ème art depuis la fin des années 1960 au sein de l’Union marocaine des Ciné- Clubs puis dans le cadre de la Fédération Nationale des Ciné-Clubs du Maroc (F.N.C.C.M). Le public l’a également connu à travers son émission « Le grand écran » diffusée par la première chaîne de télévision et qui a accueilli nombres de personnalités cinématographiques nationale et internationale. Le défunt compte à son actif ses différentes contributions à nombreux séminaires et festivals de cinéma nationaux et internationaux. En 2012, feu Mohamed Dahan a présidé le comité des jurys de la 15ème édition du festival du cinéma africain de Khouribga. (MAP)

Sport

CAN 2015. Le tirage au sort le 10 mars prochain au Maroc. La CAN 2013 à peine terminée, l’Afrique se projette déjà vers le prochain tournoi, qui aura lieu chez nous au Maroc. Le tirage au sort de l’édition 2015 sera effectué le 10 mars prochain. Après les qualifications simplifiées et abrégées de l’édition 2013, la CAN 2015 marquera le retour à des éliminatoires au format habituel. Le tirage au sort de cette 30ème édition sera effectué le 10 mars prochain au Maroc, en marge de l’assemblée générale de la Confédération africaine de football (CAF). 44 sélections sont sur la ligne de départ. Elles ont été réparties selon leur niveau en quatre chapeaux de onze équipes nationales chacun. En voici la composition. Chapeau 1 : Nigeria, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Togo, Mali, Afrique du Sud, Cap-Vert, RD Congo, Zambie, Tunisie, Ghana. Chapeau 2 : Egypte, Libye, Algérie, Sénégal, Cameroun, Guinée, Sierra Leone, Gabon, Ouganda, Congo, Centrafrique. Chapeau 3 : Ethiopie, Bénin, Angola, Niger, Zimbabwe, Guinée Equatoriale, Mozambique, Malawi, Burundi, Liberia, Soudan. Chapeau 4 : à déterminer après le tour préliminaire. Les sélections seront réparties en onze poules de quatre. Les premières de leurs poules respectives seront qualifiées ainsi que les quatre meilleures deuxièmes. Le seizième et dernier qualifié pour la phase finale étant bien sûr le Maroc, pays organisateur.

Coupe du Monde des Clubs. Repérage de la FIFA à Marrakech et Agadir. Une délégation de la Fédération internationale de football (FIFA), composée de responsables du département des compétitions, s’est rendue mardi à Marrakech, dans le cadre d’une visite de repérage, en prélude à la Coupe du Monde des Clubs prévue en décembre prochain à Marrakech et à Agadir. Au cours de leur séjour, les responsables de la FIFA ont visité une série de stades de compétitions et d’entrainement et se sont enquis de l’état des équipements et des infrastructures sportives devant abriter cette compétition. Dans ce cadre, les membres de la délégation de la FIFA, accompagnés notamment de cadres de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), du ministère de la jeunesse et des sports ainsi que des représentants des autorités locales, se sont rendus au Grand Stade de Marrakech, au complexe sportif de Sidi Youssef Ben Ali, à l’annexe du Stade El Harti ainsi qu’au complexe sportif Zerktouni au quartier Al Massira. Karim Alem, conseiller du président de la FRMF, chargé des affaires internationales, a fait savoir que cette visite s’inscrit dans le cadre des préparatifs à l’organisation de la coupe du monde des clubs prévue du 11 au 21 décembre prochain à Marrakech et à Agadir. Et de poursuivre que lors de cette visite, les responsables de la FIFA ont pris connaissance également des potentialités que recèle la cité ocre en termes d’infrastructures d’accueil et d’hébergement.

Ligue des champions. Le Milan croque le Barça en s’imposant 2 à 0 à domicile. Le Milan s’y était préparé. «On sait qu’on va beaucoup courir et défendre mais j’y crois», expliquait le joueur du Milan AC Kévin Constant. Alors, les Lombards ont couru. Défendu. Taclé. Mais aussi attaqué, sur leurs rares moments de possession de balle contre le FC Barcelone. Jusque-là auteur d’un seul but à domicile en trois matches de C1 , le club rossonero a même marqué à deux reprises! Laissé seul dans la surface catalane suite à un coup-franc de Montolivo prolongé de manière heureuse par la main de Zapata, Boateng n’a pas laissé passer l’occasion devant Valdés (57). Les Barcelonais ont eu beau pester, le but a été validé, injustement. A la 81ème minute, une action collective superbe initiée par Montolivo, relayée par M’Baye Niang et El Shaarawy a été conclue par une volée du gauche de Muntari, jusque-là moins bon que ses équipiers. Cela fait désormais dix rencontres que le Barça n’a pas gardé son but inviolé.

Lion de l’Atlas. Kharja répond présent en club. Sans aucune victoire depuis le 21 décembre dernier, Al Arabi SC de Houcine Kharja s’est imposé mardi après-midi face à Al Sailiya SC à l’occasion de la 17ème journée de la Stars League (3-0). Lors de cette rencontre disputée à domicile, le médian marocain s’est particulièrement distingué en étant passeur décisif sur le second but inscrit par Boualem Khoukhi à la 56ème minute de jeu. Le Lion de l’Atlas qui a participé à l’intégralité de la rencontre a ainsi ouvert son compteur assist en championnat. Après cette victoire, les hommes de Said Bennij sont toujours en mauvaise posture en occupant l’avant dernière place du classement général avec un total de 16 points.

International

Intelligence. L’être humain serait condamné à devenir de plus en plus bête. Selon le généticien Gerald Crabtree qui officie à l’Université de Stanford aux États-Unis, le niveau intellectuel de la race humaine aurait tendance à décroître au fil des siècles depuis que la population s’est sédentarisée. Pour les chercheurs, nos ancêtres préhistoriques devaient leur survie à leur intelligence. Les chasseurs les plus habiles étaient ceux capables de fabriquer les meilleurs outils et de trouver les meilleures cachettes. Leurs capacités cognitives étaient donc essentielles à leur longévité. Le fait de se sédentariser et de vivre tranquillement de nos récoltes sans craindre le danger, impliquerait que nous utilisions moins nos capacités cognitives et créatives et que notre cerveau soit moins en alerte. Nos capacités cognitives et émotionnelles sont déterminées par la combinaison de milliers de gènes. Entre chaque génération, 60 mutations modifient les séquences d’ADN. Pour Crabtree, il faudrait alors de 20 à 50 générations pour qu’un des gènes de l’intelligence soit altéré. Or, si l’on estime que le plus haut pic d’intelligence se situait à l’aube de notre civilisation, soit il y a 3000 ans et environ 120 générations, chaque être humain aurait hérité de deux à six mutations génétiques. Des transformations durant lesquelles quelques neurones ont pu se perdre en route.

Espagne. Le pays a réduit son déficit public à moins de 7 % en 2012. Le chef du gouvernement de droite espagnol, Mariano Rajoy, a affirmé que sa première année au pouvoir avait permis d’éviter ‘le naufrage’ du pays, assurant que le déficit public se situerait en 2012 ‘à moins de 7 %’ du produit intérieur brut (PIB). Les mesures de rigueur mises en œuvre depuis la fin 2011, ‘imposées par la ruine qui nous menaçait’ , ont permis ‘de laisser derrière l’imminence d’un désastre’, a lancé Marinao Rajoy, dans un discours prononcé devant les députés à l’ouverture du débat sur l’état de la nation. ‘Nous commençons à voir la voie de l’avenir’, a-t-il ajouté, admettant que ‘le chemin à parcourir est encore long et difficile’. Le chef du gouvernement a annoncé que le déficit public de l’Espagne se situerait en 2012 ‘à moins de 7 %’ du PIB, après 9,4 % en 2011, c’est-à-dire au-dessus du seuil de 6,3 % négocié avec Bruxelles, mais en dessous des prévisions les plus pessimistes dans un pays plongé dans la récession depuis la fin 2011. Mariano Rajoy a annoncé que son gouvernement entendait mettre en œuvre une série de réformes, comprenant un assouplissement du régime de la TVA à partir de 2014, afin de relancer l’activité des petites entreprises. Enfin, il a précisé que le gouvernement avait réussi à réduire le déficit public de plus de 21 milliards d’euros.

Syrie. Rebelles et Kurdes enterrent la hache de guerre grâce à un opposant. Les rebelles et les miliciens kurdes ont mis fin à plus de trois mois de combats dans le nord de la Syrie, près de la frontière turque, grâce à une médiation du célèbre opposant chrétien Michel Kilo. Les heurts avaient éclaté dans la ville de Rass al-Aïn, qui comptait 55.000 habitants en majorité kurde mais aussi des arabes sunnites et chrétiens et des arméniens, quand les rebelles islamistes ont voulu s’en emparer en novembre pour contrôler un poste-frontière vital pour leur passage en Syrie via la Turquie. Les négociations avaient commencé il y a quinze jours à l’initiative de l’écrivain marxiste libéral Michel Kilo, 72 ans, emprisonné au total pendant six ans par l’ancien président syrien Hafez al-Assad puis par son fils Bachar. Un communiqué annonce la conclusion d’un accord entre le Conseil militaire de l’Armée syrienne libre (ASL), la principale composante de la rébellion antirégime, et les Comités populaires kurdes. « L’ASL a signé au nom de tous les groupes rebelles, à l’exception du Front (jihadiste) Al-Nosra qui n’était pas engagé dans les derniers combats. Cependant Al-Nosra a participé aux discussions et a promis de ne pas violer l’accord », a précisé Michel Kilo, joint par téléphone. Il a ajouté que le groupe Ghouraba al-Sham, la seconde plus importante organisation radicale islamiste après Al-Nosra, soutenait également cet accord dont la clause principale stipule « le retrait complet des forces militaires et des armes de la ville » aujourd’hui désertée par ses habitants.

Bulgarie. Le gouvernement démissionne sous la pression de la rue. Le Premier ministre bulgare Boïko Borissov a déposé sa démission mercredi au parlement après dix jours de manifestations contre la pauvreté dans tout le pays, ouvrant la voie à des élections législatives au printemps. « Nous avons de la dignité et de l’honneur. C’est le peuple qui nous a confié le pouvoir, aujourd’hui nous le lui rendons » ,a déclaré Boïko Borissov. Les élections législatives étaient normalement prévues en juillet, mais avec la démission du gouvernement, qui doit être votée jeudi par le parlement, elles devraient se tenir au printemps. Selon la constitution, le président Rossen Plevneliev doit successivement proposer à trois partis parlementaires – l’actuel parti gouvernemental de centre-droit GERB, la principale force d’opposition, les socialistes, et un troisième de son choix – de former un gouvernement. Comme les partis parlementaires se déclarent tous pour des élections anticipées, cette procédure ne devrait pas aboutir et le chef de l’Etat devra nommer un gouvernement d’experts chargé d’organiser les élections. Selon les socialistes, les législatives pourraient ainsi se tenir fin avril.

Nouvelles technologies

Console. Sony a lancé sa Playstation 4. a présenté mercredi soir à New York (Etats-Unis) sa nouvelle console, la Playstation 4. Près de sept ans après la sortie de la PS3, le géant japonais propose une nouvelle version de la machine fétiche des gamers, avec l’ambition de rendre le jeu vidéo plus interactif. «La PS4 vous permettra de jouer en temps réel. Vos amis pourront poster des commentaires , ou vous aider à relever un défi», a expliqué un porte-parole du constructeur. La manette DualShock, que tous les joueurs connaissent bien, a été améliorée. «Grâce à son nouveau « partager », vous pourrez même partager des captures d’écran et des vidéos», a-t-il rajouté. Cette nouvelle console devrait aussi permettre «d’accéder à une large gamme de divertissements», a assuré David Perry, le directeur général du spécialiste des jeux en ligne Gaikai que Sony avait racheté l’an dernier. Il sera question notamment de musique et de vidéos. Sony a d’ailleurs précisé qu’il travaillait sur des partenariats avec des acteurs comme le loueur de vidéo en ligne Netflix.

Web. Yahoo.com fait peau neuve. Le groupe internet américain Yahoo! a annoncé mercredi une refonte de sa page d’accueil yahoo.com, pour la rendre « plus moderne », plus personnalisée et mieux adaptée à une consultation mobile. « Yahoo! a toujours été destiné à vous apporter le meilleur du web. Et aujourd’hui, nous présentons une expérience nouvelle, plus moderne pour cela » , a commenté la directrice générale, Marissa Mayer. La nouvelle page est « conçue pour être plus intuitive et personnelle » et « optimisée pour les Smartphones et les tablettes ». Elle comporte dans sa partie centrale un « fil d’actualité », un terme emprunté au réseau social en ligne Facebook. Il permettra de dérouler des titres d’articles de presse, que l’utilisateur peut éventuellement personnaliser pour qu’ils correspondent mieux à ses intérêts. Il pourra aussi se connecter avec son identifiant Yahoo! ou Facebook, et y inclure des articles partagés par ses « amis », une fonction visant à « rendre Yahoo! encore plus social », souligne Mme Mayer. L’internaute pourra aussi lui-même partager les informations qui l’intéressent sur le site par courriel, sur Facebook ou sur le site de microblogs Twitter, en cliquant juste sur un bouton, a précisé dans un message séparé Mike Kerns, un responsable produit du groupe. Sur la partie droite de l’écran apparaissent plusieurs nouvelles applications, notamment celle de photos du groupe, Flickr, mais aussi par exemple sur la météo, les cours de Bourse, des résultats sportifs, les anniversaires d’amis ou l’horoscope. Ces applications peuvent elles aussi être personnalisées par l’utilisateur.

Faille. Apple corrige, un peu en retard, les failles de Java. Moins d’une journée avoir reconnu avoir été victime d’une attaque sur les ordinateurs de ses propres employés, liée à une faille de Java, qui pourrait être celle qu’il corrige, Apple vient de mettre à disposition un correctif pour Mac OS X. Ce patch bloque également l’exécution des plugins Java dans les navigateurs. Les plugins peuvent être réactivés en cliquant sur la zone du navigateur qui indique que Java est inactif. Si Java n’est pas utilisé pendant 35 jours, le correctif le désactivera à nouveau. Cette mise à jour intègre également un outil de suppression de malwares. L’utilisateur n’est averti d’une action en cours que si un malware est trouvé. Ce correctif existe en deux versions pour Java SE 6. La première pour Mac OS X Snow Leopard, la seconde pour Lion et Mountain Lion. Une fois encore, certains experts en sécurité pointe du doigt le lapse de temps entre la mise au point de la correction de la faille par Oracle et son application au sein de Mac OS X par Apple. Oracle avait en effet mis à disposition le patch au début du mois de février.

Site web. Google lance Start, un site web dédié aux Google Glass. À force d’entendre parler des Google et de les apercevoir parfois dans les transports en commun américains, on se pose mille questions. En annonçant Start, un site entièrement dédié à ces lunettes connectées, Google propose de répondre à trois interrogations. Que ressent-on en les portant, que font-elles, comment se les procurer ? Ce site, lancé il y quelques heures à peine dévoile en vidéo ce que l’on voit en les portant et comment on les pilote. Visiblement, pas besoin des mains pour activer une fonction. Une commande vocale exécute vos demandes à la seconde comme prendre une photo, partager un contenu ou suivre un itinéraire. Leur lancement semble imminent et pourrait même servir à celui des Google Store que la marque s’apprête à ouvrir aux Etats-Unis. Sur ce site, Google rappelle que la date limite donnée aux développeurs pour proposer des applications a été fixée au 27 février. Les Google Glass devraient donc arriver avec le printemps.

 

________________________actu-maroc.com

Commentaires