Flash-news : Trente en un du « 20 février 2014

Flash-news : Trente en un du « 20 février 2014

478
0
PARTAGER

Ali Anouzla prêt à ouvrir « Lakome2.com ». Le journaliste Ali Anouzla, poursuivi depuis septembre 2013 pour « apologie au terrorisme » a confirmé ce mercredi avoir demandé la réouverture de son site d’informations « Lakome », et assuré être prêt à en ouvrir un nouveau en l’absence de réponse. Intervenant mercredi devant la presse, le directeur de la version arabophone de Lakome a confirméles informations selon lesquelles il avait « écrit début janvier au parquet de Rabat pour demander la réouverture » du site d’information. « Si je ne reçois pas de réponse dans les prochains jours, je vais lancer un nouveau site que nous appellerons Lakome2.com », a enchaîné Ali Anouzla. Le journaliste avait été arrêté le 17 septembre dernier à Rabat pour avoir publié sur la version arabophone de Lakome un lien vers une vidéo d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) appelant au jihad, dans le cadre d’un article consacré à ce document inédit. Inculpé pour « aide matérielle », « apologie » et « incitation au terrorisme », Ali Anouzla a été remis en liberté provisoire un mois plus tard, à la suite d’une campagne de mobilisation au Maroc et à l’étranger. Entre-temps, l’accès aux versions francophone et arabophone de Lakome a été bloqué dans le royaume, les autorités se basant sur une demande de suspension « provisoire » formulée par Ali Anouzla lui-même avant sa sortie de prison en octobre dernier. h24info

Journaliste condamné pour « terrorisme »: L’ONU appelle à la libération de Mustapha El Hasnaoui. Condamné à quatre de prison ferme en juillet 2013 notamment pour “constitution de bande criminelle en vue de commettre des actes terroristes”, sans qu’aucun élément matériel ne vienne étayer ses charges, le journaliste Mustapha El Hasnaoui doit être libéré, selon l’ONU. Le Groupe de travail sur la détention arbitraire des Nations Unies a appelé à la libération immédiate de Mustapha El Hasnaoui, “un journaliste et défenseur des droits de l’Homme marocain de 34 ans, condamné le 11 juillet 2013 par la Cour de Rabat à 4 ans de prison pour “terrorisme”, selon un communiqué d’Alkarama, une ONG basée à Genève, parvenu à la rédaction. Les experts de l’ONU considèrent que sa détention est arbitraire, “dans la mesure où elle se fonde sur le légitime exercice de ses droits humains à la liberté de pensée, d’opinion, d’expression et de religion, ainsi que ses activités de défense des personnes persécutées en raison de leurs pensées, idéologies ou opinions”. Dans le cadre de ses activités de journaliste et de militant des droits de l’homme, Mustapha El Hasnaoui a documenté et dénoncé de nombreux cas de violations de droits dans l’Homme dans le pays, en particulier dans les milieux islamistes victimes d’une vaste campagne de répression à la suite des attentats de Casablanca de 2003. Il été arrêté à l’aéroport de Casablanca le 11 mai 2013, après avoir été refoulé par les autorités turques à Istanbul où il s’était rendu pour effectuer un reportage sur les camps de réfugiés syriens. Aufaitmaroc

Tirs sur Figuig, le Maroc demande des explications à l’Algérie. Selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération publié hier, l’ambassadeur du Maroc à Alger a pris contact avec les autorités algériennes compétentes pour demander des explications sur les circonstances des tirs, lundi, par des éléments de l’armée algérienne en direction du poste frontalier d’Aït Jormane, dans la province de Figuig. En effet, le ministère de l’Intérieur avait indiqué, lundi soir, que des éléments de l’armée algérienne ont procédé (vers 13h45) à des tirs en direction du poste de surveillance marocain. Deux impacts de balles ont atteint le mur de ce poste frontalier, précise le communiqué.  Les Eco

Economie

Haddad s’explique encore sur la taxe touristique. Le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, est attendu demain au Parlement pour s’expliquer une fois de plus sur l’impact de la hausse de la taxe aérienne pour vols internationaux sur le tourisme national. C’est à la demande du groupe parlementaire de l’Istiqlal que la rencontre a été prévue avec les membres de la commission des secteurs productifs. La nouvelle mesure est entrée en vigueur avec la loi des finances 2014 et a soulevé une vive polémique qui a enflé, suite à la publication du rapport de l’IATA sur son impact relativement à la croissance du PIB. Haddad va devoir convaincre les députés qui se sont emparés de la question, alors que la mesure est déjà effective.  Les Eco

La CGEM décerne son label RSE. La CGEM récompense les sociétés socialement responsables. Le patronat a décerné le 19 février 2014 son label CGEM RSE à 6 nouvelles entreprises en reconnaissance de leur engagement en la matière. Il s’agit d’AXA-Assistance Maroc, de Maroc Telecom, d’APM Terminals, de Samine, de CTT Bouazzer (Compagnie Tifnout Tiranimine Bouazzer) et de Techsub (trois filiales du Groupe Managem). Ce label RSE a pour rôle d’encourager l’engagement des entreprises marocaines pour l’adoption d’une démarche de responsabilité sociale dans leur stratégie managériale prenant en compte les attentes et les intérêts de leurs différents partenaires.  Les Eco

Hausse de 25 pc des nuitées touristiques à Fès en décembre 2013. Les nuitées touristiques réalisées dans les établissements d’hébergement classés de la ville de Fès ont affiché une hausse de 25 pc en décembre dernier, indique la délégation régionale du tourisme. Plus de 63.911 nuitées ont été ainsi enregistrées en décembre 2013, contre 51.317 nuitées au cours du même mois de l’année 2012, précise la délégation de Fès qui vient de rendre publiques les données statistiques du mois de décembre dernier. Les arrivées dans les hôtels classés durant la même période ont été de 32.323 en 2013, contre 27. 042 arrivées l’année précédente, soit une augmentation de 20 pc, ajoute la même source, précisant que la durée moyenne du séjour était de l’ordre de 2 jours, soit le même taux enregistré en 2012.<br />
Une telle évolution du nombre de touristes au niveau de la capitale spirituelle s‘explique particulièrement par la hausse des nuitées réalisées par les principaux marchés émetteurs, dont le marché espagnol (+141 pc), anglais (+ 49 pc), américain et italien avec +39 pc chacun, japonais (+31 pc), allemand (+30 pc), français (+15 ) et autres. S’agissant du classement par catégorie d’hôtels, les maisons d’hôtes et les établissements touristiques classés 3, 4 et 5 étoiles ont cumulé la majorité des nuitées totales enregistrées au niveau de la capitale spirituelle durant le mois de décembre 2013, avec un taux d’occupation de 33 pc contre 27 pc en 2012. Quelque 3.911 chambres ont été opérationnelles au niveau de la ville de Fès à fin décembre 2013, dont 1038 dans les hôtels classés 5 étoiles, 1.208 dans les 4 étoiles, 636 chambres dans les hôtels de 3 étoiles et 674 chambres dans les maisons d’hôtes.  Maghrebemergent

Services. L’offshoring rompt avec la croissance. La croissance, est-ce fini pour l’offshoring ? Après plus de 10 ans d’une croissance moyenne à deux chiffres, le secteur a connu une performance négative en 2013. «Les revenus à l’export ont reculé de 2,7% à 7,2 milliards de DH contre 7,4 milliards en 2012. L’ensemble des segments de l’outsourcing-centres d’appels et ITO (Information Technology Outsourcing, ndlr), ont été touchés», déclare au journal «Le Matin» Youssef Chraïbi, président de l’Association marocaine de la relation client (AMRC). Pourtant, le marché des captifs ou investissements directs par acteurs qui créent leur propre filiale au Maroc a connu une croissance de 19%. Néanmoins, il ne représente que 14% du secteur de l’offshoring. «Il n’y a donc pas eu de nouveaux investissements étrangers significatifs en 2013 et les outsourceurs déjà installés ont dû faire face à une contraction de la demande», indique Chraïbi. Selon lui, trois phénomènes majeurs expliquent les difficultés de l’activité dans les centres d’appels. D’abord, une conjoncture défavorable en France, en particulier les fortes difficultés des 3 opérateurs télécoms français suite à l’arrivée de Free sur le marché du mobile, ayant réduit leurs commandes, aussi bien en onshore qu’en offshore. Or, ce secteur représente environ 50% du marché des outsourceurs au Maroc. Ensuite, la concurrence de destinations low-cost est de plus en plus perceptible, en particulier l’Afrique subsaharienne.  Le Matin

Indice des prix des actifs immobiliers en 2013: Les prix stagnent…, les ventes aussi. Décidément, 2013 a été une année de vaches maigres pour les promoteurs immobiliers. C’est ce que l’on retient de la publication de Bank Al-Maghrib relative à l’Indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) au 4ème trimestre 2013. En effet, en 2013, l’indice des prix des actifs immobiliers s’est accru d’un très timide 1,1%, après 2,6% en 2012, en relation avec la décélération des prix du foncier de 6,2 à 3,9% et de ceux des biens résidentiels de 1,5 à 0,4%. Cependant, le nombre de transactions s’est replié de 5,6% en 2013 après un accroissement de 4,8% en 2012, sous l’effet notamment de la diminution de 2,5% des ventes de biens résidentiels après une hausse de 5% en 2012. Aussi, selon Bank Al-Maghrib, la baisse du nombre de transactions portant sur les biens résidentiels s’explique par le recul de 1,2% des ventes d’appartements, après une hausse de 5,4%, et le repli des ventes de maisons de 16,9%, après la contraction de 1,5% en 2012. Dans le même sillage, Bank Al-Maghrib note que l’évolution des prix des biens résidentiels traduit principalement le ralentissement de la progression des prix des appartements de 1,2 à 0,3% et des maisons de 2,2 à 0,8%. Quant aux prix des biens commerciaux, ils ont accusé une baisse de 1,8% après une progression de 2,4% en 2012, en relation avec le recul de ceux des locaux commerciaux de 1,5% et des bureaux de 3,4%. Aussi, par ville, les prix au niveau de Tanger ont connu une décélération de leur rythme de progression, revenant de 3,7 à 2,3%. Parallèlement, les villes de Casablanca et Marrakech ont enregistré des augmentations des prix de 1,5 et 1,7% respectivement, après des contractions de 0,5 et 0,9% en 2012.  Aujourd’hui

Premier Réseau Euro-méditerranéen pour la recherche dans le domaine de la santé du pied. En vue de renforcer la coopération entre le Maroc, la Tunisie, l’Italie, le Royaume-Uni et l’Espagne dans le domaine de la santé du pied, le 1er Réseau Euro-méditerranéen pour la recherche dans le domaine de la santé du pied formé par le Centre Marocain des Techniques du Cuir-CMTC et ses partenaires INESCOP (ESP), USAL (UK), CNCC (TUN), POLICALZ (ITALY), CCI (ESP) lancent les travaux du projet SOHEALTHY. Le projet SOHEALTHY est une initiative transnationale en vue de réunir les acteurs essentiels aussi bien de l’industrie de la chaussure que tous les acteurs impliqués dans le domaine de la santé du pied autours des connaissances et des innovations apportant des solutions adéquates aux pieds des personnes à besoins spécifiques tels que les diabétiques, les personnes âgées et les obèses. Dans le cadre des travaux du projet SOHEALTY une conférence est organisé le 26 février à l’université de Salford Manchester sous le thème : Chaussures et orthèses- recherche et innovation pour des pieds sains.   Sohealthyproject

Social

Une poussière noire d’origine inconnue pollue l’air de Kénitra. Une poussière noire, dont l’origine demeure inconnue, pollue l’air de Kénitra et suscite une grande inquiétude chez les habitants malgré plusieurs tentatives de localiser la source incriminée. Une commission technique mixte vient de demander à un laboratoire spécialisé d’effectuer l’analyse d’un échantillon de cette poussière pour s’assurer de sa source. Devant la persistance du phénomène, une commission technique mixte, supervisée par le conseil municipal de la ville et composée des services concernés, avait été mise en place pour déterminer l’origine de la pollution. La commission avait visité, en 2012, plusieurs unités industrielles locales en vue de collecter les données nécessaires susceptibles d’aider à localiser la source incriminée de cette pollution, sans parvenir à des résultats probants. Elle avait notamment demandé à certaines unités industrielles de s’assurer que leurs rejets sont conformes aux normes requises et au cahier des charges de l’étude d’impact sur l’environnement. Les soupçons de la commission se sont par la suite portés sur les foyers d’incinération illégale des pneus pour récupérer les fils de fer. Elle s’est rendue dans plusieurs endroits de la ville où elle avait constaté plusieurs foyers d’incinération en plein air et a sensibilisé les populations aux dangers de tels actes et leur non-conformité avec les textes juridiques sur l’environnement. Toutefois, malgré les actions entreprises pour mettre fin à ces incinérations, le phénomène de la poussière noire n’a pas pour autant disparu, ce qui a poussé la commission à faire appel à un laboratoire spécialisé pour procéder à des analyses de cette poussière. Hier lundi, un échantillon de cette poussière a été remis à un laboratoire de la Gendarmerie royale, a indiqué à la MAP le chef du service environnement à la commune urbaine de Kénitra, Mme Khadija Ahayoun.  Menara

12 lycéens marocains agressés au Gaz lacrymogènes à l’intérieur de leur classe. El Hajeb : Des élèves au lycée 11 janvier à la commune rurale d’Ain Taoujdate, dans la province d’El Hajeb, ont été hospitalisés, mardi, après avoir été victimes de malaises, suite à l’inhalation d’un gaz émanant d’une bombe lacrymogène à usage individuel anti-agression à l’intérieur de leur classe. Ces élèves, au nombre de 12, ont été évacués vers les hôpitaux d’El Hajeb et de Meknès, rapporte l’agence MAP, citant des sources auprès des autorités locales. Après avoir reçu les soins médicaux nécessaires, ces élèves ont quitté les deux établissements hospitaliers, leur état ne suscitant pas d’inquiétude, ajoutent les mêmes sources. Selon les autorités locales, une enquête a été ouverte sous l’autorité du parquet compétent pour identifier les responsables de cet acte malveillant. Trois élèves soupçonnés d’être à l’origine de cet acte ont été interpellés, relève-t-on de même source.  Le Mag

Le procès du « monstre de Fès » s’annonce tendu. Al Massae, daté du 29 février, consacre sa Une au procès du « monstre de Fès ». Interpellé en début décembre 2013, ce quinquagénaire est poursuivi en état d’arrestation pour le viol de 70 femmes. A lire le quotidien, ce procès s’annonce tendu. Al Massae avance que l’un des juges chargés de l’affaire n’a pas caché sa colère lors de l’audience qui a eu lieu en début de semaine à la cour d’appel de Fès. Et pour cause, l’absence de plusieurs victimes lors de cette audience. « Il est anormal que des victimes ne répondent pas présent », aurait déclaré le juge en question en pleine audience. Une seule victime, âgée de 27 ans, a pu toutefois témoigner, selon la même source. A en juger par sa version des faits, elle aurait été violée par le quinquagénaire acompagné d’un complice. Ce dernier se serait présenté comme étant le président d’une commune rurale dans la région de Taounate. En attendant le jugement dans cette affaire, des sources médiatiques, avaient rapporté, il y a quelques semaines, que l’enquête préléminaire a conclu que le prévenu avait déjà séjourné en prison pour enlèvement et viol. Il se faisait passer pour un chauffeur clandestin pour piéger ses victimes. Le parquet de Fès a ordonné également l’arrestation de plusieurs bijoutiers à Fès et à Khémisset qui seraient impliqués dans cette affaire, pour recel de bijoux volés par le violeur. Dernier rebondissement, l’épouse du prévenu a déclaré récemment à un journal qu’il souffre d’impuissance sexuelle depuis 2005. L’affaire du « monstre de Fès » est loin de livrer tous ses secrets. Le témoignage des victimes est indispensable pour connaître la vérité. La colère des juges est compréhensible. La société civile qui s’est appropriée cette affaire est appelée à sensibiliser les victimes pour franchir le cap.  Le 360

Procès pour diffamation: Un mois avec sursis pour Abou Naïm. Abdelhamid Abou Naïm est poursuivi pour outrage à corps constitué et diffamation dans des déclarations faites dans une vidéo diffusée sur YouTube. Le tribunal, qui a retenu les chefs d’accusations contre Abou Naïm, a aussi condamné ce dernier de verser une amende de 500 dirhams. Le procureur du Roi près le tribunal avait ordonné une enquête sur les déclarations d’Abou Naïm, affirmant que des mesures légales nécessaires seront prises à la lumière des résultats de l’enquête.   Menara

Transport urbain. Casablanca prépare son futur métro aérien. Avec 100 000 voyages par jour sur un an, la fréquentation du tramway de Casablanca a vu ses objectifs initiaux, soit 80 000 voyages par jour, largement dépassés. Le cumul des passages atteint, lui, 22 millions de voyages sur un an. Après ce projet qui a réussi à décongestionner plusieurs quartiers, la capitale économique songe donc à passer à l’étape suivante avec son projet de ligne de métro aérien d’une longueur de 15 km. L’état de la circulation dans la métropole, qui est toujours aussi ingérable, montre aisément qu’il est nécessaire de trouver une autre alternative, en vue de contribuer à la décongestion du flux incessant des voitures. L’objectif principal étant de transporter une plus grande masse de population. La mise en place d’une deuxième ligne apparaît donc essentielle. La priorité relevée concerne le bassin desservant les quartiers Bourgogne, Maarif, Sidi Othman, Moulay Rachid, Derb Soultan et Al Fida, et leur connexion avec le centre-ville et la première ligne de tramway. C’est un bassin qui compte 2 millions d’habitants auquel un mode de transport capacitaire tel le métro s’avère plus adéquat, pouvant transporter jusqu’à 450 000 personnes par jour. Quel est donc le mode de transport le plus approprié sur cet axe ? Les stades préliminaires des études de Casa Transport ont montré qu’une deuxième ligne de tramway n’allait pas répondre aux attentes des citoyens. Les bus à haut niveau de service (BHNS), qui n’avaient pas une grande capacité, ne pouvaient pas non plus résoudre le problème de circulation dans la ville.   Le Matin

2 milliards de dirhams débloqués aux associations. Entre l’année 2011 où leur total a avoisiné 2,292 milliards de dirhams et 2014 où il ne dépassera pas les 1,86 milliard de dirhams, la volonté de l’Etat d’être plus regardant sur les aides fournies aux organisations de la société civile est manifeste. En eut-il été autrement que la journée organisée par la commission du dialogue social sur «le financement et le partenariat avec la société civile» est de nature à convaincre sur l’engagement de l’administration à contrôler l’usage que font les associations des deniers publics qu’elles reçoivent sous forme d’aide. Le ministre chargé des relations avec le Parlement et son collègue du budget l’ont dit clairement : en évaluant l’action des associations, l’Etat fait doublement œuvre pie. Il préserve la ressource financière dans un contexte marqué par sa rareté et il incite les associations à la performance.
Ce crédo, tous ceux qui ont assisté mardi à Rabat à la réunion à laquelle a appelé la commission du dialogue s’en sont dits convaincus. Il y a actuellement quelque 60.000 associations en exercice et l’aide totale qu’elles reçoivent du seul budget se monte à environ 300 millions de dirhams. Plus, sur l’effectif global de ces associations, 20% se partagent 80% des subsides. D’où ce constat ahurissant : quelques centaines d’associations consomment des centaines de millions de dirhams au détriment d’autres de moindre importance en termes de masse, mais sans doute plus efficaces et plus utiles socialement.   Aujourd’hui

Art & Culture

Mawazine : Justin Timberlake en ouverture de la 13e édition. La star américaine Justin Timberlake se produira en ouverture de la 13 édition du Festival Mawazine, le 30 mai prochain à l’OLM Soussi de Rabat, a annoncé l’Association Maroc Cultures. Une cérémonie d’ouverture qui promet de faire effet étant donné qu’il s’agit de la première prestation, au Maroc, de ce chanteur et musicien au grand talent. Surnommé the Prince Of Pop, Timberlake a débuté dans le boys band américain NSYNC avant d’entamer une carrière en solo. Son premier album solo Justified a été vendu à plus de 10 millions d’exemplaires à travers le monde en 2002, alors que son dernier “The 20/20 Experience” a remporté un franc succès auprès de la critique et du public, décrochant la meilleure vente d’album de l’année en 2013. En plus d’avoir été honoré par la couverture GQ 2013 “Homme de l’année”, Timberlake a raflé trois Grammy Awards dont celui de la meilleure chanson R&B (Pusher Love Girl), ainsi que trois American Music Awards, dont le prix du meilleur artiste masculin pop/rock.  Le Mag

A cause de sa ressemblance avec Obama, Mehdi Ouazzani perd son rôle dans « Son of God ». États Unis : « Satan », le célèbre personnage incarné par l’acteur marocain Mehdi Ouazzani dans la série américaine The Bible, va être supprimé dans le film inspiré de la série « Son of God ».. la cause serait la polémique créée après la ressemblance constatée entre Mehdi Ouazzani/Satan et Barack Obama. Ainsi, l’acteur marocain Mehdi Ouazzani qui avait participé à la grande production américaine The Bible, tournée en partie à Ouarzazat, se voit privé de refaire son rôle dans le film inspiré de la série « Son of God ». Les scènes controversées dans lesquelles l’acteur avec une ressemblance frappante au président américain Barack Obama incarne Satan ont été coupées de la version grand écran de la mini- série sur la vie de Jésus, souligne The Guardian. La productrice Roma Downey a révélé lors d’une interview avec le Hollywood Reporter que la controverse sur l’apparence de Satan avait éclipsé le message religieux de la série:  » Quelqu’un a fait un commentaire que l’acteur qui joue le rôle de Satan ressemblait vaguement à notre président, et tout à coup les médias sont devenus fous», a déclaré Downey, rapportée, entre autres, par MeltyBuzz. Ainsi, au lieu de parler de Jésus, les gens ne parlaient que de Satan.  Le Mag

«Saga : l’histoire des hommes qui ne reviennent jamais». Après «Sara» de Said Naciri et «Derrière les portes fermées» de Mohamed Ahed Bensouda, deux fiascos que l’on préfère oublier, «Saga» relève le niveau, mais nous laisse perplexes…Le pitch : Lahcen (Fehd Benchemsi) s’en veut d’avoir rejeté son père la veille de sa mort. Noyé dans la culpabilité, il quitte son village de l’Atlas marocain pour rejoindre son ami d’enfance à Tanger, un certain Omar Foulane (Omar Lotfi) qui trempe dans le trafic d’organes. Attirés par l’argent, Omar et le docteur Ouazzani (Mohamed Ayad) ôtent la vie de leurs patients pour récupérer leurs organes et les envoyer en Europe. Lahcen, n’acceptant pas de voir son meilleur ami tuer sous ses yeux, s’exile dans l’Atlas marocain. Quarante ans plus tard, sur son lit d’hôpital à Casablanca, il est mis en cause dans une affaire de trafic d’organes. Ali (Mourad Zaoui), son fils, tente de découvrir les dessous de cette histoire en espérant blanchir l’honneur de son père. Durant son périple, il tombe sur Said (Said Bey), son supposé frère et se lie d’amitié avec lui. Ensemble, ils remontent les pistes jusqu’à Sebta et décrochent (presque) le fin mot de l’histoire. Il faut l’avouer, au départ, l’histoire nous accroche plutôt bien. L’univers est sombre, mais pas complètement noir, le décor «année 1969» fonctionne assez bien, on s’attache vite aux personnages principaux même si on focalise beaucoup trop sur les cheveux de Omar Lotfi et sur son accent latino-russe improbable. Bravo à Fehd Benchemsi pour sa performance bien au-dessus des autres, malheureusement Lahcen nous quitte beaucoup trop tôt.  Le Matin

Madonna : Sa musique la rend malade ! Soit que Madonna est trop sévère envers sa personne, soit qu’elle a perdu la tête ! Interrogée au sujet de sa musique par la chaîne «Et Canada», la reine de la pop a donné son avis qui était loin d’être gentil… En effet, alors que le présentateur passait quelques extraits de ses plus grands tubes, la chanteuse a réagi assez bizarrement. Madonna a affirmé : «Je déteste ma musique ! Ça me rend malade, il faut l’éteindre!» Une déclaration qui a de quoi surprendre surtout que la madone est désignée comme modèle par les autres stars comme Britney Spears et Miley Cyrus. La reine de la pop explique que même si elle adore son métier, elle en a assez d’entendre toujours les mêmes musiques.   Aujourd’hui

Washington : Rachid Yazami reçoit le prix Charles Stark Draper. L’éminent chercheur marocain Rachid Yazami a reçu, mardi soir à Washington, le prix Charles Stark Draper 2014 de la prestigieuse National Academy of Engineering (NAE) de Washington DC, en reconnaissance de ses travaux dans le développement des batteries lithium rechargeables, il y a 30 ans. Le professeur Yazami a partagé cette distinction, d’une valeur de 500.000 dollars US, avec l’Américain John B. Goodenough et les Japonais Yoshio Nishi et Akira Yoshino, qui ont également contribué à cette découverte scientifique et industrielle. Dans une déclaration à la MAP, M. Yazami s’est dit “fier” de cette distinction qui “reconnait les travaux énormes réalisés” dans la perspective de développer des batteries lithium rechargeables “utiles pour l’humanité”. Il a relevé que les résultats obtenus jusqu’à présent représentent une “progression fulgurante” dans ce domaine “crucial”. Il a indiqué à cet égard que le prix Charles Stark Draper est une “valeur ajoutée” dans le domaine de l’innovation qui rend hommage aux contributions “pionnières et perspicaces” de plusieurs ingénieurs de par le monde qui ont aidé à l’amélioration de la qualité de la vie humaine. Rachid Yazami a effectué ses études aux lycées Moulay Rachid et Moulay Driss à Fès, où il obtient le baccalauréat en sciences mathématiques en 1971. Après une année à l’Université Mohammed V de Rabat, il rejoint la ville française de Rouen où il intègre les classes préparatoires aux grandes écoles, avant d’être admis en 1978 à l’Institut Polytechnique de Grenoble (INP), où il travaille depuis. Après l’obtention d’un diplôme à l’Institut Polytechnique de Grenoble (INP), Rachid Yazami effectue un doctorat au laboratoire d’Adsorption et Réaction de Gaz sur Solide associé au CNRS sur les composés d’insertion du graphite, qui sont des matériaux complexes utilisés dans les électrodes des batteries.   Aufaitmaroc

«Printemps des Alizés». Les mélomanes se donnent rendez-vous à Essaouira. «Le Printemps des alizés a donné une identité marocaine à la musique de chambre et à l’art lyrique», André Azoulay, président fondateur de l’Association Essaouira-Mogador
Le Festival «Printemps des Alizés» d’Essaouira (24-27 avril) a donné à la fois une adresse et une sorte d’identité marocaine à la musique de chambre et à l’art lyrique, a souligné, mardi à Casablanca, le président fondateur de l’association Essaouira-Mogador André Azoulay.
Ce Festival, qui en est à sa 14e édition, est le plus inattendu et le plus inédit puisqu’il fait partie aujourd’hui de notre paysage et est devenu le rendez-vous au sud de la Méditerranée que recherchent et auquel s’associent plusieurs milliers de mélomanes du monde entier de plus en plus exigeants, a-t-il fait savoir lors de la conférence de presse de présentation de cet événement. Le Festival, qui ne cédant en rien en termes de qualité et de rigueur aux très grandes manifestations similaires dans les principales capitales d’Europe, a la particularité et la force d’offrir des concerts gratuits alors que dans le vieux continent ils sont payants, a-t-il indiqué. Les organisateurs du Printemps des Alizés font ce genre d’efforts afin que cette variété de musique soit le plus proche possible et le plus accessible à tous ceux qui, au Maroc, s’intéressent à cet univers dans une ville réputée pour ses nombreux festivals, a ajouté Azoulay.   Le Matin

Sport

Ligue des champions : le Bayern dompte Arsenal. Le Bayern Munich a fait honneur à son statut de favori en allant s’imposer sur la pelouse d’Arsenal (2-0), mercredi en 8e de finale aller de la Ligue des champions. Dans le même temps, l’Atlético de Madrid a fait un grand pas vers les quarts de finale en dominant l’AC Milan en Italie (1-0). Les saisons se suivent et se ressemblent pour Arsenal. Privés de titres depuis 2005, les Gunners risquent de faire une croix sur la Ligue des champions pour espérer dépoussiérer leur salle des trophées. Les hommes d’Arsène Wenger vont en effet devoir réaliser un exploit pour franchir l’écueil des huitièmes de finale, après avoir été dominés devant leur public par le Bayern Munich (0-1), mercredi à l’Emirates Stadium. Comme l’an dernier. Dans ce match aller, la logique a été respectée entre des champions d’Europe en titre en confiance et des Londoniens qui doutent depuis une déculottée enregistrée à Liverpool (5-1), le 8 février. Pourtant, Arsenal aurait pu espérer embêter le leader incontesté de la Bundesliga. Encore eut-il fallu que Mesut Özil transforme le penalty qu’il avait obtenu au lieu de faire briller Manuel Neuer, la faute à une frappe trop molle (8e). La suite se passe dans la surface adverse, où Wojciech Szczesny a la mauvaise idée de faucher Arjen Robben. Carton rouge pour le portier des Gunners (37e) et nouveau penalty, cette fois pour le Bayern, pour le même résultat : un échec, David Alaba expédiant le cuir sur le poteau (40e). Reste qu’en infériorité numérique, la tâche se complique sacrément pour une équipe d’Arsenal privée d’Olivier Giroud, cantonné à un banc des remplaçants qu’il ne quittera pas, le jeune Français Yaya Sanogo lui étant préféré à la pointe de l’attaque.  Metronews

Aguergour : Les parapentes cloués au sol. Les autorités de la région d’Al Haouz ont interdit, depuis novembre, les vols en parapente sur les sites d’Aguergour et Aït Ourir, sans réelles explications. De nombreux passionnés marocains et étrangers se voient bloqués à terre, et de nombreuses familles privées de leur activité économique. Depuis plus de trois mois, les principaux sites de parapente marocains font l’objet d’une interdiction de vol. Les associations et écoles de parapente n’en reviennent toujours pas. Ils n’ont eu aucune explication du gouverneur de la province d’Al Haouz, aucun écrit officiel, et restent dans l’expectative. Cette interdiction s’étend également au site d’Aït Ourir. Pourtant les 7,8,9 et 10 novembre derniers, le 1er Festival international de parapente d’Aguergour a été un franc succès. Quelques jours plus tard, un accident a eu lieu sur le site mais sans gravité pour le parapentiste. Qui plus est, les clubs de parapente marocains travaillent en étroite collaboration avec la société d’ambulance de Marrakech afin de réduire au minimum les risques de blessures graves. Sur les 20.000 vols par an effectués dans la région, le nombre d’accidents, toujours mineurs, se comptent sur les doigts de la main.  Aufaitmaroc

Le match HUSA-WAC bat le record d’affluence. Le HUSA a indiqué ce lundi que le record de supporters en matchs de championnat disputés à la ville d’Agadir a été battu lors de la rencontre qui a opposé le Hassania d’Agadir au Wydad de Casablanca, le samedi 15 février, en marge de la 17ème journée de la Botola Pro Elite1. C’est un pas en avant pour le Hassania d’Agadir dont les matchs qui seront dorénavant abrités par le Grand Stade d’Agadir (aussi connu par Adrar) enrichiront certainement les caisses du club. Et si le premier match officiel sur la pelouse du nouveau stade a battu le record d’affluence, les rencontres à venir feront sûrement oublier ce chiffre et de nouveaux records seront établis. « Plus de 25 000 personnes ont assisté au match HUSA-WAC comptant pour la 17e journée de la Botola Pro. C’est un record absolu pour la Hassania. C’est la première fois de l’Histoire du club qu’on atteint ce chiffre en championnat chez nous en Agadir», a annoncé le club Gadiri via son site web officiel.  Mountakhab

Coupe du Monde des clubs Maroc-2014: le Maroc et la FIFA déterminés à faire réussir la 11è édition. Le Maroc et la Fédération internationale de football (FIFA) sont déterminés à faire réussir la 11è édition de la Coupe du monde des clubs de football, prévue au Maroc du 10 au 20 décembre 2014, a indiqué mardi à Rabat, le président de la Commission d’organisation du mondial des clubs de la FIFA, Mohamed Raouraoua. S’exprimant à l’issue d’une entrevue avec le ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Mohamed Ouzzine, M. Raouraoua, a relevé que sa visite au Royaume, qui s’inscrit dans le sillage des préparatifs pour l’organisation de la Coupe du monde des clubs, a pour objectif de s’enquérir du plan d’action relatif à l’aménagement du Complexe Prince Moulay Abdellah à Rabat qui abritera certaines rencontres après l’achèvement des travaux fin août prochain. M. Raouraoua a également souligné que la précédente édition a connu un franc succès, en termes d’organisation, saluant les efforts consentis par le Comité local d’organisation (LOC), les autorités marocaines et le ministère de tutelle. De son côté, M. Ouzzine a fait observer que son département en coordination avec les parties concernées, travaillent d’arrache pied afin de renforcer et développer les infrastructures sportives et d’assurer le bon déroulement de ce rendez-vous sportif d’envergure internationale.   Sport-Maroc

JO de Sotchi :Adam Lamhamedi, 47e du Slalom géant. Adam Lamhamedi, porte-drapeau marocain aux JO d’hiver 2014, s’est classé 47e du Slalom géant, disputé ce mardi. Le champion olympique de la jeunesse du Super-G en 2012, en Autriche, a terminé à 13,94 secondes de Ted Ligety, intouchable aujourd’hui. Le podium de ce Slalom géant de Sotchi (Russie) est complété par deux Français, Steve Missilier et Alexis Pinturault. Le skieur maroco-canadien de 18 ans s’était classé 51e de la première manche à 8 secondes 12 de l’Américain Ligety. Le jeune homme figure parmi les meilleurs au Canada, dans sa tranche d’âge. Il a encore une belle marge de progression et on le retrouvera sans aucun doute au plus près des meilleurs lors des prochaines olympiades. En attendant, il s’alignera, samedi, sur l’épreuve du Slalom pour porter haut les couleurs du pays de ses aïeux. Rappelons que mardi, notre représentante féminine, Kenza Tazi, s’est classé 62e en Slalom géant féminin. Samedi, celle qui s’entraîne à Albertville en France, s’élancera dans le Slalom.   Sport-Maroc

L’OCK sanctionné et le FUS devient seul leader. Après avoir rejoint le peloton de tête le weekend dernier, le FUS serait devenu seul leader après la décision de la FRMF de lui accorder les trois points de son match comptant pour la 12e journée contre l’OCK à Khouribga et qui s’était soldé par le score de parité (1-1). Selon Almountakhab, la Botola Pro a désormais un seul leader après la décision de la FRMF d’accorder les trois points du match OCK-FUS aux protégés de Jamal Sellami. Ainsi, les Phosphatiers qui s’étaient contentés du match nul lors de leur face à face avec les Rbatis en marge de la 12e journée viennent de perdre le point gagné sur ce match pour avoir aligner quatre joueurs étrangers. Suite à cette décision, le FUS s’empare du leadership avec un total de 32 points, alors que l’OCK chute au 13e rang avec 17 points à son actif.   Mountakhab

International

Tunisie : En question, l’Interdiction du Niqab. Le secrétaire général de Nidaa Tounes, Taieb Baccouche, a estimé mercredi à Tunis que l’interdiction du port du Niqab n’a aucun rapport avec la religion en Tunisie. Car, a-t-il argumenté, indépendamment du fait qu’il n’est pas une obligation de point de vue choraïque, interdire ou restreindre le port du Niqab est une question strictement sécuritaire. Il a rappelé qu’il avait interdit le port du Niqab dans les institutions éducatives lorsqu’il était ministre de l’Education. Taieb Baccouche participait à une conférence qui s’articule autour de la relation entre la religion, la culture de la démocratie et la notion de l’Etat : problématiques et approches dans le contexte islamique, universel et dans les pays du printemps arabe. La conférence est organisée par le Forum du dialogue entre les civilisations, les religions et les cultures du mouvement Nidaa Tounes avec la coordination de Konrad Adenauer. Sur le rapport entre la religion, la démocratie et la notion de l’Etat, Baccouche pense que certaines personnes qui ne croient pas aux institutions de l’Etat font pourtant de la politique. Il s’est interrogé dans une déclaration à l’agence TAP sur les chances de réussite d’un dialogue productif et constructif avec des personnes qui font référence à des concepts religieux pour exprimer une opinion différente et parfois même contradictoire quand il s’agit de traiter de concepts reconnus tels que le salafisme et le jihad. Interrogé sur les conséquences des opérations terroristes sur la notion de l’Etat, le secrétaire général de Nidaa Tounes a mis l’accent sur la gravité de l’opération perpétrée dimanche à Jendouba. Pour lui, cet acte constitue une infiltration dans l’appareil sécuritaire et un coup porté au système sécuritaire d’où l’importance d’y faire face.  Le Mag

Attentats à Beyrouth : six morts, l’Iran ciblé. L’Iran, principal allié du régime de Bachar al-Assad, a été mercredi une nouvelle fois la cible de jihadistes sunnites à Beyrouth, qui ont commis un double attentat suicide ayant fait sixmorts et 129 blessées. Selon l’armée libanaise, vers 9h30 (8h30 heure française), une grosse cylindrée transportant 90 kg d’explosif et conduite par un kamikaze a foncé sur un barrage à proximité du Centre culturel iranien à Bir Hassan, dans le sud de Beyrouth. Quasi simultanément, une autre voiture avec 75 kg d’explosifs et également conduite par un jihadiste, a explosé à 50 mètres du premier attentat. Il s’agit du neuvième attentat dans un fief du Hezbollah depuis juillet, après l’annonce par le mouvement chiite libanais qu’il combattait aux côtés des forces gouvernementales syriennes contre la rébellion sunnite. L’agence de presse officielle iranienne IRNA a confirmé que l’attentat s’était déroulé à proximité de ses bureaux, d’un centre culturel iranien, et de la chaîne de télévision iranienne Irib à Beyrouth. L’Iran «condamne fermement cette action terroriste (…) qui vise la stabilité, la sécurité et l’unité du Liban», a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Marzieh Afkham, accusant Israël qui selon elle «n’est pas content de la mise en place d’un nouveau gouvernement auquel participent tous les groupes»politiques au Liban. Les attentats ont été revendiqués par un groupe jihadiste, les Brigades Abdallah Azzam, sur son compte Twitter officiel. «Vos frères des Brigades Abdallah Azzam, compagnie Hussein ben Ali, revendiquent le double attentat suicide contre le centre culturel iranien» à Beyrouth, affirme le groupe dans son communiqué.  Libération

Ukraine : le président Ianoukovitch annonce une trêve avec l’opposition. Après deux jours d’extrêmes violences, qui ont fait 26 morts et de nombreux blessés, le président ukrainien a annoncé mercredi 19 février au soir avoirconclu une trêve avec les principaux chefs de file de l’opposition : l’ancien ministre de l’économie Arseni Iatseniouk, l’ex-boxeur Vitali Klitschko et le nationaliste Oleh Tiahnibok. Selon lui, des négociations vont débuter pouréviter de nouvelles effusions de sang et « stabiliser la situation dans l’intérêt de la paix sociale ». Les lignes d’affrontements entre manifestants et forces de l’ordre ont peu bougé au cours de la journée de mercredi. La police, dont l’assaut final était redouté par l’opposition jusqu’à l’annonce de la trêve, tenait toujours en fin de journée une partie de la place de l’Indépendance, épicentre depuis trois mois de la contestation contre le régime de Viktor Ianoukovitch, mais des manifestants résistaient derrière une barrière de pneus en flammes. Il y a eu peu d’affrontements directs, mercredi. Une atmosphère de veillée d’armes régnait dans le centre-ville, entre d’un côté la police antiémeute, prête à poursuivre son assaut, et de l’autre les opposants, toujours regroupés dans le centre, place de l’Indépendance, mais ayant perdu leur principale base logistique : la Maison des syndicats, dont les étages ont en grande partie brûlé dans la nuit de mardi à mercredi. Les forces de sécurité occupaient un tiers de la place, y démolissant les installations déployées.  Le Monde

Les businessmans catalans contre l’indépendance. Le patronat catalan s’oppose au souhait du président du gouvernement de la Catalogne, Artur Mas, de tenir un référendum autodétermination pour une éventuelle indépendance de cette région du nord-est de l’Espagne. Artur Mas avait appelé vendredi dernier les entrepreneurs catalans à « s’impliquer » activement dans le processus souverainiste engagé dans cette région autonome de 7,5 millions d’habitants, l’une des plus riches d’Espagne. La réponse des patrons catalans a été tranchante, un non catégorique à toute velléité indépendantiste. Selon l’agence MAP, le patronat catalan a produit un justificatif constitutionnel pour répondre au séparatisme prononcé d’Artur Mas : « il n’y pas de place pour des velléités séparatistes dans la Constitution adoptée par tout le peuple espagnol après la Transition démocratique de 1978″ ont martelé les patrons catalans. Les présidents du patronat catalan « Fomento del Trabajo », Joaquim de Monetalla, et de la Confédération des Organisations des entreprises espagnoles (CEOE), Joan Rosel, ont ouvertement et frontalement exprimé leur rejet ferme de l’aventure dans laquelle se lance, selon eux, les nationalistes catalans, Artur Mas à leur tête. Depuis le lancement du processus référendaire dans cette région, Artur Mas n’a cessé de demander aux entrepreneurs de cette région qu’une seule chose: ne pas « entraver » la voie indépendantiste, mais voyant la pression exercée sur lui de toute part, il s’est tourné la semaine dernière vers le patronat l’exhortant à adhérer à son plan et à « assumer leurs responsabilités » dans ce processus, qui, reconnait-il, est « complexe ».   Le Mag

Nouvelles technologies

Très rentable, Candy Crush veut séduire la Bourse. Les bonbons de Candy Crush partent à l’assaut de Wall Street. Fondé en Suède, le développeur de jeux vidéo King, à l’origine de cette application au succès mondial, a annoncé hier son intention d’entrer à la Bourse de New York. La société a déposé une demande à l’autorité boursière américaine et espère ainsi pouvoir lever 500 millions de dollars, soit 364 millions d’euros. Le document permet pour la première fois de connaître les résultats annuels de King et le poids de Candy Crush au sein de la société. Les données sont spectaculaires. Lancé en avril 2012 sur Facebook, et novembre 2012 sur téléphones portables, le jeu de logique représente aujourd’hui 78 % du chiffre d’affaires du développeur. Ce dernier est passé de 164 millions de dollars pour l’année 2012 à 1,9 milliard de dollars à peine une année plus tard. Les bénéfices de King se sont envolés, allant de 7,8 millions de dollars pour l’année 2012 à 567 millions en 2013. Soit pas moins de 1,5 million de dollars de bénéfices par jour. Candy Crush est de loin le jeu le plus populaire de la société. Chaque jour de décembre, 93 millions de personnes à travers le monde se sont connectées pour jouer à l’application. Le jeu est particulièrement addictif, puisque ces joueurs le lancent en moyenne dix fois par jour. Le deuxième jeu à succès de King, Pet Rescue, ne réunit lui sur la même période «que» 15 millions de joueurs chaque jour, suivi par Farm Heroes et ses 8 millions de fans quotidiens.  h24info

Mattel offre une tablette et un smartphone à la poupée Barbie. Même les poupées sont désormais hyperconnectées ! La preuve ? Mattel va sortir une Barbie « business woman » qui sera livrée avec un smartphone et une tablette miniatures. Il y avait déjà la Barbie danseuse, princesse, ou journaliste… Désormais il faudra aussi compter avec la Barbie business woman. Cette poupée, surnommée par Mattel Barbie « chef de la direction de l’inspiration » (sic), sera habillée d’un tailleur rose fuschia du meilleur goût et fournie avec plusieurs accessoires : un sac à main, une tablette et un smartphone ! On ne peut faire plus connectée… Pour que chaque petite fille se projette, Mattel sort quatre modèles de sa Barbie… mais toujours avec les mêmes accessoires high-tech. « Nous avons toujours voulu que Barbie soit le reflet de son temps, a indiqué une porte-parole de Mattel à CNN Money. Le nombre de femmes entrepreneures est en constante augmentation et cette poupée est un excellent moyen d’encourager les petites filles à suivre cette voie. »  01Net

Samsung équipe des écoles de Settat. Samsung lance un nouveau programme pédagogique en partenariat avec l’Association marocaine sport et développement (AMSD). La cible fut des écoles situées dans la région de Settat auxquelles les deux parties apportent aux élèves un encadrement personnalisé. Ces écoles ont bénéficié des équipements en matière d’informatique. «A travers ce programme, Samsung Maroc souligne l’importance du concept d’espaces multimédia, dont le but principal est de fournir aux jeunes un moyen ludique de communication, d’initiation à l’informatique et de découverte du développement du savoir par ces outils», déclare dans un communiqué de presse Keewon Park, président de Samsung Electronics Maroc. Notons que cette action qui s’inscrit par ailleurs dans le cadre de l’initiative mondiale Hope for Children est lancée sous l’opération d’actions sociales (CSV) de Samsung.  Aujourd’hui

 

le2minutes.com

 

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires