Flash-news : Trente en un du « 22 janvier 2014

Flash-news : Trente en un du « 22 janvier 2014

415
0
PARTAGER

Arrêt de la diffusion TV des “droits d’informer”:Les conseillers de l’opposition se bâillonnent. Les conseillers de l’opposition se sont bâillonnés durant un laps de temps, mardi lors de la séance des questions orales, en signe de protestation contre la décision du chef de gouvernement d’arrêter la diffusion télévisée des droits d’informer. Ils ont brandi des pancartes où on pouvait lire “le chef du gouvernement réinvente l’autoritarisme”, “Benkirane veut museler l’opposition”, “notre droit constitutionnel d’accéder aux médias publics” ou encore “halte à l’autoritarisme monsieur le chef de gouvernement”. À ce titre, l’opposition au sein de la chambre haute compte saisir la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) concernant la décision de suspension de la diffusion télévisée des droits d’informer, qui se déroulait conformément à l’article 128 du règlement intérieur de la Chambre des Conseillers. Dans une déclaration à l’agence officielle MAP, Habib Choubani, ministre chargé des relations avec le Parlement, a fait part de son étonnement de la réaction “anti-institutionnelle” de l’opposition à la Chambre des conseillers, estimant que la réaction devait passer par un arbitrage du Conseil constitutionnel et de la HACA. La suspension de la diffusion télévisée des droits d’informer avait été décidée sur la base de la décision 13/924 du Conseil constitutionnel, qui a souligné sa non-conformité avec les dispositions de la Constitution, ainsi que le verdict 98/213 du même conseil. Au fait Maroc

Le Maroc achète trois drones Heron TP à Israël. Alors que les conclusions du comité Al Qods présidé par le roi Mohammed VI ont été rendues ce week-end, un média israélien révèle que le royaume du Maroc a acheté trois drones de type Heron TP à Israël par l’intermédiaire du groupe français Dassault. Le département marocain de la Défense aurait fait l’acquisition de trois drones israéliens. Le roi Mohammed VI, chef suprême des armées, se dirige donc, entre autres, vers Israël dans le cadre de la course à l’armement que se livre le royaume et son voisin algérien. L’Algérie a en effet commandé il y a quelques jours à la Russie une trentaine de drones destinés à la surveillance de ses frontières. L’information concernant l’acquisition par le royaume marocain de trois drones israéliens de type Heron TP a été révélée par le quotidien israélienMaariv et relayée par de nombreux médias au Moyen-Orient. La holding Dassault aurait joué l’intermédiaire dans cette transaction. Pour information, le drone Heron TP, ces avions sans pilote dont un exemplaire a été acheté par la France sous Sarkozy, est le plus important et le plus sophistiqué des drones assemblés part IAI (Israel’s Aerospace Industry). Aussi long qu’un Boeing 737, il est capable de mener des missions de reconnaissance et de collecte d’information à plus de 40 000 pieds et à une autonomie de vol de 36 heures. Il peut transporter différents équipements dont des radars, des détecteurs et des caméras, mais aussi des missiles. Au-delà de sa fonction de surveillance, il s’agit aussi et surtout d’un drone d’attaque. Devenu officiellement opérationnel dans l’armée israélienne en 2010, il a été testé à Gaza lors de l’opération Plomb Durci en décembre 2008 et janvier 2009. Afrik

Le Maroc et le Portugal conviennent de coopérer pour la promotion de l’investissement en Afrique. Le Maroc et le Portugal ont convenu de mettre en place une cellule de travail chargée de créer de nouveaux mécanismes pour la promotion des investissements en Afrique, a annoncé, mardi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar. “Nous avons convenu de créer une cellule de travail pour le renforcement de nos relations avec les partenaires africains et pour la mise en place de nouveaux mécanismes de promotion des investissements en Afrique”, a affirmé M. Mezouar lors d’un point de presse à l’issue d’un entretien avec son homologue portugais, Rui Machete. De son côté, le chef de la diplomatie portugaise a indiqué que les deux parties ont eu “un riche échange” axé notamment sur le développement de nouveaux marchés pour les investissements, ainsi que sur les moyens de renforcer davantage la coopération bilatérale. “Nous avons passé en revue les principaux sujets d’actualité tant au niveau régional qu’international”, ainsi que “les différents aspects de notre coopération bilatérale et les moyens de la développer davantage”, a affirmé M.Rui, qui avait entamé lundi une visite officielle de deux jours au Maroc.  Maghrebemergent

Le E-paiement des droits de douanes annoncé au 1er trimestre 2014 au Maroc. L’administration des douanes et des impôts indirects est en phase de finalisation de son nouvel outil technologique, qui servira de plateforme électronique de télé-paiement via Internet. Les usagers auront accès de payer leurs droits de douane à distance, à partir du 1er trimestre 2014, selon ce que rapporte le journal marocain Aujourd’hui Le Maroc. Le paiement, via Internet, des droits de douanes, passera par une plateforme sécurisée, et au moyen d’une carte bancaire, sa gestion a été confiée au Centre monétique interbancaire (CMI) et à Maroc Télécommerce (MTC).  Le Mag

Economie

Hausse de 1,9 de l’indice des prix à la consommation en 2013. L’indice des prix à la consommation (IPC) annuel moyen a enregistré, au terme de l’année 2013, une augmentation de 1,9 pc par rapport à 2012, a annoncé mardi le Haut commissariat au plan (HCP). Cette hausse a concerné les produits alimentaires et non-alimentaires, dont les indices ont progressé respectivement de 2,4 pc et de 1,5 pc, a relevé le HCP dans sa note d’information relative à l’IPC de l’année 2013. Les variations enregistrées pour les produits non alimentaires vont d’une baisse de 9,2 pc pour les « communication » à une hausse de 5,5 pc pour « l’enseignement », a-t-on précisé de même source. Sur cette base, l’indicateur d’inflation sous-jacente aurait connu une hausse de 1,9 pc en 2013 par rapport à 2012, a fait savoir le HCP. Par ailleurs, l’IPC a connu au cours du mois de décembre 2013 une baisse de 0,1 pc par rapport au mois de novembre. Cette variation est le résultat du recul de 0,5 pc de l’indice des produits alimentaires et de la hausse de 0,2 pc de l’indice des produits non alimentaires, a expliqué le HCP. Les baisses des produits alimentaires observées entre novembre et décembre écoulés, consistent principalement en les fruits (-6,1 pc), les poissons et fruits de mer (-5,7 pc) et les viandes (-1,7 pc), tandis que les prix de légumes ont bondi de 3,3 pc.  Menara

Port de Casablanca: 600 employés menacés de chômage technique. La scène se joue en mode quasi silencieux derrière les murs du port de Casablanca, où pas moins de 600 employés sont menacés de chômage technique si la situation perdure. La cale sèche du port de la capitale économique est en arrêt d’activité depuis 2 semaines, obligeant ces centaines de techniciens et d’ouvriers à se tourner les pouces en attendant une possible remise en activité de cette infrastructure exploitée par la société Chantiers et ateliers du Maroc (CAM). Contacté par Les Éco, le PDG de CAM, Chafiq Essakalli, confirme non seulement cet arrêt d’activité, mais tire également la sonnette d’alarme : «Si la situation perdure dans les 15 à 20 prochains jours, toutes les entités exerçant dans la zone risquent de subir le même sort». La cale sèche du port de Casablanca, l’unique au Maroc, est située au niveau de la zone de réparation navale, où est installée la société CAM (145 MDH de chiffres d’affaires global). Cette cale, construite en 1954, accueille les navires qui ont besoin de subir des réparations. Seulement, aujourd’hui, la cale sèche semble quasiment hors d’usage ou du moins, n’a pas fait l’objet des entretiens nécessaires à son bon fonctionnement depuis des années. «Le problème est principalement dû à un défaut d’entretien», fait-on savoir auprès de CAM, où l’on pointe un doigt accusateur vers l’Agence nationale des ports (ANP). Approchée par nos soins sur cette question précise, celle-ci n’a pas pour le moment, souhaité réagir. La construction prochaine d’un nouveau chantier naval dans la partie du port (voir encadré) serait l’une des principales causes de cette «négligence» du chantier actuel.  Les Eco

Dépenses fiscales: l’État ne lève pas le pied! En dépit de la mauvaise passe que traversent les finances publiques, le gouvernement ne lève pas le pied sur les exonérations fiscales. En témoignent les données actualisées sur les dépenses fiscales, que vient de rendre publiques le ministère de l’Économie et des finances. Si le montant des dépenses fiscales a baissé en 2013 de 5,7% en comparaison avec l’année d’avant, passant de 36,2 MMDH à 34,1 MMDH, il demeure colossal. D’abord, l’enveloppe des dépenses fiscales reste sur un trend haussier entre 2010 et 2013 avec une croissance moyenne de 4,6%. Ensuite, la part de ces dépenses dans les recettes fiscales reste à un niveau élevé : 17% en 2013 contre 18,6% l’année d’avant. Quant à leur part dans le PIB, elle diminue légèrement en passant de 4,4% en 2012 à 3,9% en 2013. Cela dit, une précision s’impose : la légère baisse des dépenses fiscales en 2013 n’est pas due à une volonté de l’État de diminuer son «soutien» aux opérateurs économiques. La baisse constatée est plutôt due essentiellement au recul des résultats déclarés, comme c’est le cas des entreprises exportatrices, de l’Agence Tanger-Med et de l’ALEM. Précisons que le nombre de mesures recensées est passé de 402 en 2012 à 412 en 2013. Parmi elles, 302 ont fait l’objet d’évaluations en 2013 contre 284 en 2012. En clair, quelque 110 mesures fiscales n’ont pas été évaluées, ce qui veut dire que la valeur réelle des «dépenses de l’État» dépasse largement les 34 MMDH.  Les Eco

Le futur parc industriel de Settat, «Settaparc», opérationnel en septembre prochain. Les premières unités industrielles pourront s’installer dans le futur parc industriel de Settat, «Settaparc», en septembre prochain, a annoncé une source proche de ce projet. Les travaux d’aménagement de ce parc industriel sont en cours et les premières unités industrielles pourront s’installer en septembre prochain, a précisé une source de la Chambre française du commerce et d’industrie au Maroc (CFCIM). Ce projet, qui s’inscrit dans le cadre de la continuité du partenariat qui lie la Chambre française du commerce et d’industrie au Maroc (CFCIM) au ministère de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies et aux autorités locales, viendra combler le grand déficit enregistré par l’offre locale en matière de lots industriels aménagés. Prévu sur une surface de 20 hectares à la sortie Sud de la ville en direction de Marrakech, ce nouveau projet aura une capacité d’accueil de 85 entreprises, qui disposeront de lots de terrain et de bâtiments industriels en location prêts à l’emploi. A terme, ce projet permettra la création de plus de 4.000 emplois directs et 3.000 autres indirects. Ce projet, qui constitue une duplication du modèle réussi suivi par la CFCIM dans l’aménagement et la gestion des parcs industriels de Bouskoura et Ouled Saleh, offre un package de services aux industriels installés au parc.   Maghrebemergent

Taxe aérienne. Haddad brandit son benchmark pour convaincre. Quel effet exercera la taxe sur les billets d’avion sur l’économie marocaine ? Si l’IATA (Association internationale du transport aérien) estime que l’impact sera négatif (cf. lematin.ma), le ministère du Tourisme n’est pas du tout du même avis. «Je peux vous affirmer que le trafic aérien ne connaîtra aucune baisse à cause de la taxe sur les billets. Au contraire, nous ambitionnons une progression de 7 à 10% en 2014. Il n’y aura ni menace sur l’emploi et ni suppression importante de lignes. Les chiffres avancés par l’IATA sont irresponsables et non vérifiables», nous déclare Lahcen Haddad, ministre du Tourisme. Dans l’entretien qu’il nous a accordé (cf. Notre édition du 20 janvier 2014), il soutient que ses services ont procédé à un benchmark avant la proposition de la taxe qui fait aujourd’hui polémique. Il nous livre ainsi l’évolution du trafic aérien des destinations touristiques étudiées et où cette taxe est actuellement appliquée. À commencer par la France : «Depuis la mise en place de la taxe Chirac, les chiffres comparatifs de l’évolution du trafic aérien en France, au départ des principaux pays développés, montrent que la France est dans la moyenne de la croissance des pays de l’OCDE et qu’elle n’a donc pas subi d’impact négatif majeur après la mise en place de ladite taxe», nous déclare le ministre.   Le Matin

Social

Le mariage des mineures représente 12% des unions contractées au Maroc. Le phénomène du mariage précoce persiste et même a tendance à augmenter au Maroc. C’est ce qui a été affirmé lors d’une rencontre organisée, samedi 18 janvier à Tanger, sous le thème «La mère-enfant, face aux défis de la grossesse chez l’adolescente». Présidée par Cherifa Lalla Oum Kaltoum, présidente déléguée de l’Association de l’Union nationale des femmes du Maroc (UNFM), cette manifestation -qui a été initiée par le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) au Maroc en étroite collaboration avec la section régionale de l’UNFM-Tanger Médina et le soutien de l’ambassade du Canada au Maroc- «vise à plaider pour mettre fin aux grossesses chez les adolescentes et au mariage d’enfants au Maroc. Cette rencontre fait partie d’une série d’activités programmées dans plusieurs villes du Royaume, et ce, en vue de sensibiliser l’opinion publique et les acteurs du développement au niveau local aux dangers résultant de ces pratiques», indique Mieko Yabuta, représentante de l’UNFPA au Maroc. L’intervenante tient à rappeler que malgré les progrès accomplis par le Maroc dans ce domaine grâce, entre autres, à l’adoption de la nouvelle Constitution et le code de la famille, le phénomène du mariage des mineures prend des proportions inquiétantes. Juste après le mariage, «ces filles sont souvent soumises à de fortes pressions pour avoir un enfant, bien qu’elles soient, elle-mêmes encore des enfants. En témoigne le taux de fécondité des adolescentes, âgées entre 15 et 19 ans, qui demeure élevé au Maroc», précise Mme Yabuta.  Aujourd’hui

Hôpital 20 août: Lalla Salma inaugure le service d’hématologie. La princesse Lalla Salma, présidente de la Fondation Lalla Salma-Prévention et traitement des cancers, a procédé, mardi, à l’inauguration du service d’hématologie et d’oncologie adulte pour le traitement des cancers du sang situé dans l’enceinte de l’hôpital « 20 Août 1953″ au centre hospitalier Universitaire (CHU) Ibn Rochd de Casablanca. La princesse Lalla Salma a visité l’unité protégée dont les bureaux de l’infirmier chef et du médecin, la salle de garde-malades, la pharmacie, le secteur protégé I (12 chambres), l’espace visiteurs et le secteur protégé II (6 chambres). Ce service a pour mission la prise en charge spécialisée pour le traitement des Leucémies Aiguës Myéloïdes (LAM), la formation des médecins spécialistes et la recherche scientifique dans ce domaine. Son réaménagement s’inscrit dans le cadre d’une convention de partenariat développé entre la Fondation Lalla Salma, le conseil régional du Grand Casablanca, le conseil préfectoral, le conseil de la ville, l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), le ministère de la Santé et le CHU Ibn Rochd de Casablanca.  Le 360

Rabat. De nouveaux horodateurs pour régler les problèmes de stationnement. Trouver une place de stationnement pour sa voiture à Rabat relève, aujourd’hui, du parcours de combattant. Un calvaire quotidien est vécu par les automobilistes qui sont, parfois, contraints de tourner en rond pendant de longues minutes. «Il y a peu de places et trop de voitures, on tourne un quart d’heure, voire plus pour trouver une place», s’exclame avec déception une automobiliste. «J’évite d’aller dans certains endroits, notamment à l’Agdal ou à Hassan, en raison des problèmes de stationnement». Même son de cloche auprès d’un autre R’bati qui travaille à Hassan : «on consomme plus d’essence pour se garer que pour circuler, vu le manque de places de stationnement et la saturation des grandes artères». Aujourd’hui, les automobilistes de Rabat ne savent pas à quel saint se vouer. C’est l’anarchie totale. On stationne n’importe où et n’importe comment. À défaut d’organisation, les automobilistes envahissent les trottoirs pour garer leurs voitures. Une anarchie qui découle de la gestion des places existantes ainsi que la non-généralisation des horodateurs. Consciente de ces problématiques, «Rabat Parking» a décidé d’étendre le système des horodateurs, notamment au niveau de l’Agdal et de Hay Riad, selon les déclarations de Fatima Zohra Alaoui, directrice générale de cette société chargée de la gestion et de l’exploitation des parkings au niveau de la capitale. Cette opération portera sur le déploiement de 150 horodateurs au niveau de ces quartiers pour pallier les dysfonctionnements de stationnement. L’objectif escompté est de démocratiser les opérations de stationnement, via la dynamisation de la rotation des places de stationnement.  Le Matin

Zineb El Adaoui, première femme wali. Le roi Mohammed VI a nommé Zineb El Adaoui wali de la région de Gharb-Chrarda-Beni Hssen, faisant d’elle la première femme à occuper cette fonction, a appris mardi Le360 de source bien informée. Cette nomination entre dans le cadre d’un vaste de mouvement de nominations de walis et de gouverneurs. Zineb El Adaoui occupait jusqu’ici le poste de directrice régionale de la Cour des comptes de Rabat.   Le 360

Art & Culture

La 2ème édition du festival international du cinéma pour enfants, du 22 au 25 janvier à Casablanca. La 2ème édition du festival international du cinéma pour enfants se tiendra du 22 au 25 janvier courant, au complexe culturel Sidi Belyout à Casablanca. Une compétition de courts métrages sous le thème l’enfance et l’enfant » sera organisée lors de cette manifestation artistique et sociale, organisée par l’Association Touche pas à mes enfants » (Matkich Wladi) pour la protection de l’enfance, en collaboration avec des institutions publiques et privées, indique lundi un communiqué de l’Association. 12 films marocains et 16 films étrangers représentant notamment l’Algérie, la France, l’Italie et l’Espagne, sont en lice pour le Prix de ce festival. Le jury de cette compétition sera composé de l’actrice Naima Lmcharki, des réalisateurs Hassan Benjelloun et Monsif Nazihi, du scénariste Abdellatif Hajib et du journaliste Taoufik Nadiri. Les organisateurs ont également prévu des ateliers de formation au profit des enfants et un hommage aux artistes Amina Rachid, Abdellatif Khamouli, Hassan Nafali et Ahmed Abou Orwa. Au programme de cette édition figure également une soirée artistique animée par Atik Benchiguer avec la participation des artistes Amir Ali, Fatima Zahra Laroussi, Abdelali Anouar, Hbab Lghiwane en plus du comédien Fettah.  Map

Contrat-programme régional du secteur touristique : Les 46 projets qui enrichiront l’offre casablancaise. Les réalisations s’accélèrent à Casablanca depuis le discours royal à l’occasion de l’ouverture de la session parlementaire d’automne. Ainsi, concernant le volet touristique de la métropole économique, le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, le Wali de la région du Grand Casablanca, Khalid Safir, le maire de Casablanca, Mohamed Sajid, le directeur du centre régional du Tourisme, Omar Kabbaj, et les présidents des conseils élus, ont signé mardi le contrat-programme régional pour le développement du tourisme dans la région du Grand Casablanca. Un investissement de plus de 10 milliards de dirhams seront en effet mobilisés pour la réalisation de 3 grands projets structurants, et 43 projets complémentaires. L’Etat déboursera 29% de ce montant, alors que le secteur privé contribuera à hauteur de 71%. Pour les projets structurants qui atteignent 1,424 milliard de dirhams, il s’agit tout d’abord de l’extension de la Marina de Casablanca, actuellement en cours de développement: un nouveau port de pêche touristique, ainsi qu’un terminal spécialement dédié aux bateaux de croisière seront aménagés. Trois projets dont le développement est prévu sur la période 2014-2017. Mais afin de compléter l’offre touristique de la région, “troisième destination touristique après Marrakech et Agadir”, selon les mots de Lahcen Haddad, 43 projets complémentaires viendront s’additionner aux projets structurants.  Au fait Maroc

Prix Lumières 2014: « Les chevaux de Dieu » meilleur film francophone. Le long-métrage « Les chevaux de Dieu » du cinéaste marocain Nabil Ayouch a été sacré, lundi soir à Paris, meilleur film francophone (hors de France) lors des prix Lumières 2014. Ces prix correspondent récompenses cinématographiques de la presse étrangère en poste dans la capitale française. Dans « Les chevaux de Dieu », qui traite du phénomène du terrorisme, Nabil Ayouch s’est inspiré d’un roman de Mahi Binebine, « Les Etoiles de Sidi Moumen » sur les attentats terroristes de Casablanca, en observant à la loupe le contexte et le conditionnement de ce phénomène. Il suit le parcours d’un groupe de jeunes garçons depuis leur enfance dans les bidonvilles jusqu’à leur ultime acte de destruction retraçant les facteurs qui ont mené à la mort de jeunes garçons pleins de vie. Ce film avait été déjà récompensé dans plusieurs manifestations cinématographiques internationales. Le prix du meilleur film des Lumières 2014 a été décerné à « la vie d’Adèle » du franco-tunisien Abdellatif Kechiche, qui a également remporté trois autres prix: Meilleur réalisateur, meilleure actrice (Léa Seydoux) et révélation féminine de l’année. Le jury de cette édition a été composé de 200 représentants de la presse étrangère en poste à Paris.  Menara

El Jadida: Exposition collective de 30 plasticiens. Une trentaine d’artistes plasticiens représentants les différentes régions et villes du Maroc exposeront collectivement leurs récentes oeuvres du 31 janvier au 08 février à la galerie Chaibia Talal à El Jadida. Initiée par l’Association “Zouhour de l’art et du patrimoine” et “le Forum régional de la culture et du développement” à El Jadida, cette exposition offre l’opportunité aux passionnés de l’art de découvrir les créations de jeunes artistes qui viendront à l’occasion exposer aux côtés d’artistes professionnels représentants les différents écoles et tendances des arts plastiques. Cette exposition collective qui sera marquée par la présence d’un invité de marque, à savoir l’artiste peintre Houssein Talal, vise aussi à initier des échanges entre différentes générations d’artistes et encourager les jeunes talents à percer leurs voies dans le domaine, indiquent les organisateurs de cette manifestation artistique d’envergure nationale. Dans le cadre de cet événement culturel, des ateliers de peinture seront organisés à “la bibliothèque multimédia Idriss Tachfini” au profit d’artistes en herbe. Au programme de cette manifestation culturelle figurent également l’organisation d’une soirée artistique à Azemmour, des ateliers sur l’environnement et des concours sportifs.  Lnt

La pluralité culturelle et linguistique en débat à Khémisset La pluralité linguistique et culturelle a été au centre d’une journée d’études organisée par la commission régionale des droits de l’Homme de Rabat-Kénitra, samedi à Khémisset, sous le thème : la pluralité culturelle et linguistique, un levier pour la promotion des droits de l’homme dans la région. Des acteurs éducatifs, associatifs marocains ont mis l’accent sur la consécration de la pluralité culturelle et linguistique par la Constitution du 1er juillet 2011, la consécration constitutionnelle de la pluralité de l’identité marocaine unie et riche de la diversité de ses affluents, précisant que la constitution stipule dans son article 5 que l’amazigh constitue une langue officielle de l’Etat. Cet article dispose, également, que l’Etat œuvre à la préservation du Hassani, en tant que partie intégrante de l’identité culturelle marocaine unie, ainsi qu’à la protection des expressions culturelles et des parlers pratiqués au Maroc. De même, il veille à la cohérence de la politique linguistique et culturelle nationale et à l’apprentissage et la maîtrise des langues étrangères les plus utilisées dans le monde. Ils ont insisté sur la nécessité d’accélérer le rythme de la mise en œuvre de la nouvelle Constitution, de surmonter les problèmes enregistrés au niveau de l’enseignement de la langue amazighe aux écoles primaires, d’élargir son enseignement, d’accroître l’usage des langues nationales dans les médias publics et privés et de soutenir la publication en langue amazighe.  Libe

Sport

L’AG du MAS annulée. Interrogé par nos confrères de Radio Mars au sujet de l’AG du Maghreb Fès, initialement prévu le 25 janvier, l’actuel président du MAS a décidé d’annuler cette dernière. En effet, Marouane Bennani a déclaré que l’Assemblée Générale n’aura finalement pas lieu samedi prochain, car les conditions qui entourent le club ne le permettent pas. Il a également souligné que le club doit désormais se concentrer sur la Coupe de la CAF. À noter que c’est ce même Bennani qui a été un des éléments perturbateurs lors du scandale de l’Assemblée Générale de la FRMF en novembre dernier.  Mountakhab

Vahid Halilhodzic : « on peut faire quelque chose au Brésil ». Le sélectionneur de l’équipe algérienne de football Vahid Halilhodzic a indiqué mardi, que les Verts peuvent créer la surprise lors de la prochaine Coupe du Monde 2014, prévue au Brésil du 12 juin au 13 juillet. « Si je ne pense pas qu’on peut faire quelque chose, j’arrête le football ! Je suis un gagneur. Je suis aussi conscient que l’Algérie est moins forte que la Belgique ou la Russie, mais combien de fois j’ai vu des petites équipes gagner contre des grands favoris ? Il faut se préparer, garder l’espoir et tenter quelque chose.« , a déclaré Halilihodzic au micro de Fifa.com. Au mondial-2014, l’Algérie a hérité du groupe H avec la Belgique, la Russie et la République de Corée. Interrogé sur les trois prochains adversaires de l’Algérie au rendez-vous brésilien, le coach bosnien estime que la Belgique et la Russie sont les favoris du groupe, mais l’Algérie et la Corée du Sud peuvent jouer les troubles fêtes. « La Belgique est parmi les deux ou trois meilleures équipes d’Europe. Elle possède de belles individualités à l’image d’Eden Hazard que je connais bien pour l’avoir eu sous mes ordres à Lille. Cette sélection peut être l’équipe surprise de la prochaine Coupe du Monde. Pour nous ce sera un grand test, la Belgique sera le grand favori face à nous. On va tout faire pour ne pas perdre en tout cas, et peut-être créer l’exploit. » a t-il dit. La Corée du Sud, second adversaire de l’Algérie en phase de poules est considéré par Halilhodzic comme étant le plus faible du groupe avec l’Algérie. « Normalement dans ce groupe, c’est l’équipe la plus faible, avec l’Algérie. C’est une équipe compacte et complexe qui propose un bon football, tout en passes, en vitesse, et en changement de rythme. Elle peut poser problème à mon équipe. Comme à chaque match, il faudra se préparer avec autant de passion que de sérieux, ne sous-estimer personne : il n’y a pas de petits matches en Coupe du Monde. »  Sport-Maroc

Les journalistes arabes élisent Mehdi Benatia troisième meilleur footballeur arabe 2013. Le suffrage annuel réalisé par la revue algérienne El Heddaf auprès de médias de tous les pays arabes vient d’élire le défenseur marocain, Mehdi Benatia, comme troisième meilleur footballeur arabe après les égyptiens Mohamed Salah et Mohamed Abou Treika. Après les Marocains Merouane Chamakh et Adel Taarabtqui avaient remporté ce sacre de meilleur footballeur arabe, respectivement en 2010 et 2011, voilà que le capitaine des Lions de l’Atlas, Mehdi Benatia, voit ses efforts couronnés par ce sacre de troisième meilleur joueur arabe (154 points) après l’égyptien Mohamed Salah, l’attaquant du FC Bâle (225 points) et son compatriote, Mohamed Abou Trika (176 points). Le quatrième meilleur footballeur arabe de ce suffrage annuel réalisé par El Heddaf et El Heddaf Addawli est l’algérien Islam Slimani, avec un total de 97 points, lequel devance son compatriote Saphir Taïder (60 points); rapporte le site algérien Le Buteur. CLASSEMENT DU SUFFRAGE : 1- Mohamed Salah (Egypte) 225 pts. 2- Mohamed Abou Trika (Egypte) 176 pts. 3- Mehdi Benatia (Maroc) 154 pts. 4- Islam Slimani (Algérie) 097 pts. 5- Saphir Taïder (Algérie) 060 pts. 6- Omar Abdulrahman (Emirats) 057 pts. 7- Naif Hazazi (Arabie Saoudite) 026 pts. 8- Adnan Ali (Emirats) 025 pts. 9- Ahmad Hayel (Jordanie) 020 pts. 10- Saber Khalifa (Tunisie) 014 pts.  Le Mag

JO Sotchi : Rasta Rockett is back ! Le comité olympique jamaïcain (JACO) a annoncé lundi que son équipage de bobsleigh à deux était qualifié pour les jeux Olympiques de Sotchi (7-23 février), 26 ans après une première expérience qui avait inspiré le film “Rasta Rockett”. “Le JACO a reçu la confirmation que son équipe de bobsleigh était qualifiée pour Sotchi”, a-t-il déclaré dans un communiqué. La délégation jamaïcaine comprendra cinq personnes, dont le pilote Winston Watts et son pousseur Marvin Dixon, a précisé le comité olympique. “Les frais de voyage et de séjour seront pris en charge conjointement par le JACO et le comité d’organisation des JO-2014″, a ajouté le texte. La plus grande confusion régnait depuis samedi sur la qualification de la Jamaïque, d’abord annoncée par le comité d’organisation des JO-2014, avant que cette annonce ne disparaisse du réseau social Twitter. L’autre inconnue pesant sur la participation de la Jamaïque était d’ordre financière, le pilote Winston Watts estimant que son équipe avait besoin de 40.000 dollars (29.560 euros) pour se rendre à Sotchi et pour acheter notamment de nouveaux patins. Cette question semble désormais résolue d’autant que l’appel lancé par les responsables jamaïcains sur les réseaux sociaux a eu un certain écho. Le retour de la Jamaïque aux JO d’hiver rappelle sa première apparition en 1988 à Calgary (Canada), épopée qui avait inspiré le film réalisé en 1993 par Disney “Rasta Rockett” (“Cool Runnings” en version originale). Depuis, la Jamaïque a participé aux JO en 1994, 1998 et 2002, avant d’échouer à se qualifier pour les Jeux de 2006 et 2010.   Lnt

International

Marc Dutroux écrit au père d’une de ses victimes. C’est la première fois que Marc Dutroux écrit directement aux familles de ses victimes. Mais il ne s’agit absolument pas d’excuses. Bien au contraire, le pédophile belge se présente comme une victime innocente. Le journal La Dernière Heure a révélé lundi que le tortionnaire, condamné pour l’enlèvement, la séquestration et le viol de six jeunes filles et le décès de quatre d’entre elles, a rédigé une lettre de 44 pages à Jean-Denis Lejeune. Lors de sa libération en août 2012, le père de Julie avait envoyé à l’ex-femme de Marc Dutroux,Michelle Martin, une lettre la suppliant de révéler la vérité du calvaire subi par sa fille. Michelle Martin n’ayant pas donné suite, Marc Dutroux estime «avoir le devoir de répondre aux questions» de Jean-Denis Lejeune, «puisque Michelle Martin ne veut pas et ne peut plus (lui) répondre honnêtement». Cette justification révulse les médias comme les proches des fillettes enlevées et tuées par Dutroux. RTL parle «d’élucubrations», Le Vif d’ «une lecture révisionniste de l’Affaire Dutroux». La Dernière Heure titre sur «l’ultime crime de Dutroux qui veut tuer la vérité». Aucun média n’a publié le verbatim du courrier pour ne pas donner la satisfaction à Marc Dutroux de voir sa prose à la une. Dans ce texte commencé à la libération de Michelle Martin, le pédophile semble très conscient de sa réputation affirmant ses droits sur sa lettre «propriété de son auteur». Il en interdit «toute utilisation non autorisée». «Son objectif n’est pas d’aider les parents de ses victimes mais d’alimenter la théorie d’un gigantesque complot politico-judiciaire à son encontre», comme lors de son procès, résume La Dernière Heure.  Le Figaro

La Russie regrette que l’Iran ne soit pas invité à Genève II. La Russie considère comme une « erreur » la décision de l’ONU de renoncer à inviter l’Iran à la conférence Genève II sur la Syrie, a déclaré mardi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, devant la presse. « C’est bien sûr une erreur », a déclaré Sergueï Lavrov. « Nous avons toujours souligné que tous les acteurs extérieurs qui ont une influence sur la situation devaient être représentés », a-t-il ajouté, interrogé sur la décision du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, peu après avoir invité l’Iran, d’exclure ce pays pour sauver la conférence qui commence mercredi. Sergueï Lavrov a critiqué les explications données par Ban Ki-moon pour son revirement. « Quand le secrétaire général de l’ONU a dit qu’il était contraint d’annuler son invitation à l’Iran parce que l’Iran ne partage pas les principes du règlement inscrits dans le communiqué de Genève (de juin 2012, ndlr), c’est à mon avis une phrase assez retorse », a déclaré Sergueï Lavrov. « Ceux qui ont exigé que l’on annule l’invitation de l’Iran sont ceux qui affirment que la mise en oeuvre du communiqué de Genève doit aboutir à un changement de régime » en Syrie, a déclaré le ministre russe. Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France, qui souhaitent le départ de Bachar el-Assad, avaient tous trois fait d’un soutien iranien à une transition démocratique une condition sine qua non de sa présence à la conférence. « C’est une interprétation malhonnête de ce dont nous sommes convenus à Genève en juin 2012″, a poursuivi Sergueï Lavrov. Le ministre russe a cependant estimé qu’il n’y avait pas de « catastrophe » dans l’absence de l’Iran à Genève II.  Le Point

Etats-Unis: 31 anciens généraux demandent la fermeture de Guantanamo. Trente et un généraux et amiraux américains à la retraite ont demandé mardi au président américain de tout faire pour fermer la prison de Guantanamo en accélérant notamment les transfèrements de détenus, dans une lettre publiée par l’organisation Human Rights First. Tout en saluant la volonté de Barack Obama d’en finir avec la prison de cette enclave américaine à Cuba, ces anciens officiers rappellent que « Guantanamo ne sert pas les intérêts de l’Amérique » et « continuera de saper la sécurité du pays » tant qu’elle ne sera pas fermée. Parmi les signataires figurent l’ancien commandant du corps des Marines, le général Charles Krulak, l’ancien chef d’état-major de l’Air Force, le général Merrill McPeak, ou encore l’ancien patron des forces américaines au Moyen-Orient (Centcom), le général Joseph Hoar. Ces 31 généraux et amiraux avaient assisté il y a cinq ans mardi, dans le Bureau ovale, à la signature par Barack Obama des premiers décrets prévoyant la fermeture de Guantanamo et condamnant la torture. Quelque 155 détenus sur les 779 envoyés à l’origine à Guantanamo restent incarcérés dans l’enclave américaine à Cuba alors que 76 d’entre eux, dont 55 Yéménites, sont considérés comme libérables. Après avoir durci les conditions des transfèrements à des pays tiers, le Congrès a assoupli en décembre sa position, donnant plus de latitude au président pour en ordonner. Dans leur lettre, les 31 officiers font par ailleurs part de leur inquiétude face au « faux débat qui se prolonge sur l’usage de la torture par la CIA ». « D’anciens responsables de la CIA qui ont autorisé la torture continuent de la défendre dans des livres, des films », dénoncent-ils. Les 31 officiers disent donc souhaiter la déclassification d’un rapport secret de 6.000 pages réalisé pour la Commission du renseignement du Sénat sur les programmes de détention et d’interrogatoire après le 11-Septembre.  Yahoo

Des attentats aux JO de Sotchi ? C’est ce que promettent des islamistes du Caucase. « En ce qui concerne les Jeux olympiques, nous avons préparé un cadeau pour toi et pour les touristes, afin de venger le sang des musulmans répandu dans le monde entier. » Le message s’adresse àVladimir Poutine. Et menace les jeux de Sotchi qui doivent avoir lieu du 7 au 23 février. Dans une vidéo publiée sur Internet, deux hommes âgés d’environ 25 ans, apparaissent à visage découvert. Ils se présentent comme les auteurs des attentats suicides de Volgograd, dans le sud de la Russie, qui ont fait 34 morts fin décembre. Diffusée par le site djihadiste vdagestan.com, cette vidéo non datée de 49 minutes, intitulée « appel de Suleiman et Abdurakhman avant l’opération à Volgograd », est présentée comme le message d’adieu des deux kamikazes présumés. La vidéo montre des images des deux attentats de Volgograd, la préparation d’une bombe et la manière dont elle est attachée au bras d’un kamikaze et reliée à un détonateur dans la paume de sa main. Les deux hommes appellent à « porter le djihad non seulement dans le Caucase mais aussi dans les grandes villes de Russie » et assurent qu’un grand nombre de jeunes gens sont prêts à participer à des attentats suicides comme ceux de Volgograd perpétrés dans une gare et un trolleybus. Vdagestan.com est le site des islamistes du Daguestan, l’une des républiques du Caucase russe les plus instables et les plus touchées par la rébellion islamiste armée. Pour l’expert indépendant Andreï Soldatov, « il convient de prendre ces menaces au sérieux, d’autant que ces groupes ont montré avec les attentats de Volgograd qu’ils étaient en mesure d’opérer en dehors du Caucase du nord ».  Le Point

Thaïlande : l’état d’urgence décrété à Bangkok. Le gouvernement thaïlandais a annoncé, mardi 21 janvier, la mise en place de l’état d’urgence à Bangkok et sa proche banlieue pour faire face aux manifestations qui réclament depuis plus de deux mois la chute de la première ministre, Yingluck Shinawatra. La mesure, qui donne plus de pouvoirs aux forces de sécurité, entrera en vigueur mercredi pour soixante jours. Cette décision a été prise alors que plusieurs incidents violents ont eu lieu ces derniers jours. Neuf personnes sont mortes, la plupart dans des circonstances troubles, et des centaines d’autres blessées depuis le début de la crise, il y a deux mois. Des grenades et des tirs ont en particulier visé vendredi et dimanche des manifestants, causant la mort d’une personne et des dizaines de blessés. Les deux camps se sont rejeté mutuellement la responsabilité de ces attaques. Le décret qui permet l’état d’urgence donne des pouvoirs accrus aux forces de sécurité, qui auront plus de facilité à fouiller et interpeller des suspects. Suthep Thaugsuban, un des leaders des opposants, a promis de continuer à manifesterdans la capitale. « Tout ce qu’ils nous interdiront de faire, nous le fairons », a-t-il lancé. Pour tenter d’intensifier leur pression, les manifestants ont lancé la semaine dernière une « opération » de paralysie de Bangkok qui n’a pas eu l’effet escompté : forcer Yingluck à la démission. La mobilisation s’est depuis essoufflée, même s’ils occupent toujours plusieurs carrefours importants de la capitale.   Le Monde

Nouvelles technologies

Aït Baha : De l’électricité produite à base d’air chauffé. Sur sa cimenterie d’Aït Baha, à 50 Km d’Agadir, Ciments du Maroc est en train de testé un procédé unique au monde : il s’agit de réfléchir la lumière du soleil et d’utiliser un tube pour chauffer l’air ambiant pour en faire de l’électricité. C’est une première mondiale. À Aït Baha, près d’Agadir, Ciments du Maroc teste dans des conditions réelles un procédé développé par une société suisse, qui “permet de convertir l’énergie solaire en électricité en ne chauffant que de l’air”, explique Abdallah Harma, directeur général délégué de Ciments du Maroc au journal françaisLe Monde. En effet, sur les flancs de sa cimenterie à Aït Baha, Ciments du Maroc a fait construire trois structures en béton : des lignes de 215 mètres de long sur 11 mètres de large avec en tout 6.000 m2 de surfaces permettant de réfléchir la lumière du soleil. Concrètement, les rayons du soleil traversent une membrane flexible et transparente, à base d’éthylène tétrafluoroéthylène. Ces rayons rebondissent sur une surface concave recouverte d’aluminium et se concentrent sur un tube central. Ce dernier s’échauffe et élève la température de l’air ambiante jusqu’à 600°C, produisant ainsi de l’énergie thermique qui n’attend qu’à être transformer en électricité. D’après Le Monde, qui cite les estimations de la start-up suisse Airlight, qui a mis en place le procédé, cette installation solaire pourrait avoir un rendement supérieur à 20%, “le tout pour un coût de revient plutôt faible puisqu’elle est constituée d’air, d’aluminium et de béton”.  Au fait Maroc

« 123456 » : pire mot de passe 2013. Il y a des fortes chances que l’un d’entre vous, chers lecteurs qui lisez ces lignes, utilise « 123456 » comme mot de passe. A vrai dire, cette banale suite de chiffres est la clé la plus courante sur internet, selon SplashData (en anglais), une société américaine spécialisée dans la sécurité informatique, qui publie chaque année une liste des pires mots de passe. Fait notable, en 2013, « 123456 » détrône le très littéral « password » (« mot de passe ») comme… mot de passe. Plus subtil, « 12345678 » vient en troisième position, suivi de « qwerty » et « abc123″. « iloveyou » grimpe de deux places pour se situer à la neuvième place. SplashData rappelle enfin que prendre pour mot de passe le nom du site où l’on s’inscrit présente des risques sérieux pour la sécurité informatique. Si vous sentez soudain qu’il serait bon de changer votre mot de passe, SplashData recommande, comme d’autres experts, d’utiliser des phrases secrètes faites de mots pris au hasard, de chiffres et de caractères faciles à retenir, mais difficiles à décoder. 1. 123456, 2. Password, 3. 12345678, 4. qwerty (les premières lettres du clavier anglo-saxon. azerty arrive 23e), 5. abc123, 6. 123456789, 7. 111111, 8. 1234567, 9. Iloveyou, 10. adobe123.  France TV Info

Apple en Chine : un marché semé d’embûches. Symbole de la réussite financière et accessoire incontournable de la panoplie « bobo » en Occident, la marque à la pomme a beaucoup plus de mal à s’imposer comme une référence branchée dans l’empire du Milieu. En lançant vendredi 17 janvier une offre avec China Mobile, le plus gros opérateur de téléphonie mobile chinois, Apple espère attirer des acheteurs qui tardent à se laisser convaincre et redresser des parts de marché qui s’érodent depuis quelques années. Le marché chinois représente un potentiel sans équivalent dans le monde, mais la Chine est un des seuls pays où la part de marché d’Apple est en recul depuis plusieurs années : 6,2 % au troisième trimestre 2013, contre plus de 10 % en 2012 (chiffres : Canalys). La firme à la pomme est déjà présente en Chine via des contrats avec deux opérateurs de taille moyenne, China Telecom et China Unicom, mais, avec ses 763 millions d’abonnés, China Mobile pèse beaucoup plus lourd que les deux premiers réunis. Apple ne réalise en Chine que 10 % de son chiffre d’affaires mondial (tous appareils confondus) et 3,5 % de ses ventes de smartphones. Si le vivier d’abonnés de China Mobile a de quoi faire rêver, les deux premiers jours de vente du forfait iPhone 5 sur cet opérateur n’ont, si l’on en croit le compte-rendu du New York Times, pas mobilisé les foules, et lesanalystes formulent pour l’instant des prévisions très prudentes : Forbesévoque 2 à 3 millions de terminaux qui devraient être écoulés dans les quinze premiers jours, un dynamisme qui sera en large partie à mettre sur le compte de la période du Nouvel An chinois, qui vient de s’ouvrir.  Le Monde

Votre patron espionne-t-il vos communications cryptées ? Faites le test !  Vous travaillez dans une entreprise et, souvent, vous vous connectez depuis votre poste de travail à votre messagerie perso ou à vos comptes bancaires au travers de votre navigateur. Et vous pensez que personne d’autre ne peut inspecter le contenu de ces échanges, car vous voyez un petit cadenas en haut de la page web, prouvant que la connexion est chiffrée de bout en bout en SSL. Erreur ! Un tiers que vous connaissez bien est peut-être en train d’analyser ces flux à caractère personnel : votre employeur. En effet, de nombreuses entreprises disposent désormais d’un dispositif un peu spécial appelé « proxy web » ou « proxy SSL ». Sous ce nom un peu barbare se cache un appareil capable d’intercepter et de déchiffrer n’importe quelle connexion SSL générée depuis le réseau interne par le biais de certificats de chiffrement à usage interne. Résultat : l’ensemble du flux – y compris les mots de passe, les mails confidentiels et les numéros de carte bancaire – passe en clair et peut être stocké sur un serveur de l’entreprise. Avant de sortir du réseau local, il est chiffré à nouveau avec un certificat public. La dissimulation est (presque) parfaite. Pour vérifier si votre entreprise dispose d’un tel système, c’est simple : regardez le certificat utilisé par votre navigateur lorsque la connexion est en SSL.   01net

 

 

le2minutes.com

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

Commentaires