Flash-news : Trente en un du « 25 février 2014

Flash-news : Trente en un du « 25 février 2014

511
0
PARTAGER

Le Maroc déplore les mots blessants attribués à un ambassadeur de la France. Le gouvernement du Royaume du Maroc déplore profondément les mots blessants et les expressions humiliantes attribués à l’ambassadeur de France à Washington, qui a qualifié le Maroc d’une « maîtresse avec laquelle on dort toutes les nuits, dont on n’est pas particulièrement amoureux mais qu’on doit défendre », indique un communiqué du ministre de la Communication porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi. Ces propos insultants, rappelle la même source, « ont été évoqués par un acteur espagnol, notoirement connu pour son hostilité viscérale à l’intégrité territoriale du Royaume, lors de déclarations dans des médias français, dans le cadre d’une campagne calomnieuse orchestrée contre la cause sacrée de tous les Marocains ». Ces propos, précise le communiqué, sont d’autant plus « scandaleux et inadmissibles que le gouvernement du Royaume du Maroc ne cesse d’œuvrer pour le renforcement des relations bilatérales, sur la base de l’amitié sincère, du respect réciproque et du partenariat mutuellement bénéfique ». Le gouvernement marocain, poursuit la même source, « demeure persuadé que la France saura réparer le mal qui a été causé par ces propos, qui ont blessé l’ensemble des marocains et marocaines ». « La France saura trouver la manière la plus adéquate, au-delà du simple démenti du porte-parole du ministère des Affaires étrangères français sans réaction du diplomate concerné, pour lever le tort subi par ces propos, et ce qu’ils lui aient été fallacieusement attribués ou effectivement prononcés », ajoute la même source. Aujourd’hui

Ramid s’exprime sur «l’affaire» Yasmina Baddou. Interpellé à propos du rapport de la Cour des comptes sur l’affaire des vaccins sous Yasmina Baddou et sur une éventuelle action à entreprendre par la justice, Mustapha Ramid, ministre de la Justice, a expliqué que «ce rapport devrait d’abord parvenir aux départements concernés pour y apporter leurs éléments de réponse et ensuite sera transmis au ministère de la Justice. Entre-temps, il ne peut y avoir d’action judiciaire avant sa réception officielle conformément à l’article 111 de la Cour des comptes». «Le ministère de la Justice ne demande pas à la Cour des comptes de lui envoyer d’urgence ses rapports, sauf si ces derniers dépassent largement les délais normaux d’envoi», ajoute Ramid. La balle est désormais dans le camp de Driss Jettou… Les Eco

La BERD accorde un prêt à crédit du Maroc. La Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD) fait confiance aux opérateurs économiques marocains et elle le prouve. Après avoir accordé une ligne de crédit à Citruma, l’insitution a annoncé, ce lundi, l’ouverture d’une ligne de crédit de 40 millions de dollars au profit de Crédit du Maroc. L’objectif est de soutenir les importateurs et exportateurs du royaume et financer les transactions internationales, souligne la BERD. En vertu de cette opération, Crédit du Maroc devra bénéficier de prêts à court terme pour financer des exportateurs, importateurs et distributeurs locaux. Pour rappel, depuis le démarrage de son action au Maroc en 2012, la BERD a investi dans 13 projets pour un montant de plus de 264 millions d’euros.  Le 360

Le Roi Mohammed VI préside un forum économique à Abidjan. Le roi Mohammed VI donne le ton à la coopération économique renforcée entre le Maroc et la Côte d’Ivoire en présidant, ce lundi après-midi, à Abidjan, l’ouverture d’un forum dédié au partenariat entre les deux pays. Ce forum aura lieu à l’hôtel Ivoire, a appris Le360 de source autorisée. Outre plusieurs ministres, le souverain est accompagné d’une vingtaine de chefs d’entreprises marocaines. Le roi Mohammed VI est arrivé, dimanche, dans la capitale ivoirienne en provenance du Mali, deux étapes de sa tournée africaine qui le mènera également en Guinée et au Gabon. Au cours de cette visite de travail et d’amitié de quatre jours, les deux pays signeront plusieurs accords de coopération et procèderont au lancement de plusieurs chantiers de développement. Pour rappel, le souverain avait effectué en mars 2013 sa première visite d’Etat en Côte d’Ivoire.  Le 360

Economie

Energies renouvelables : Israël propose son aide au Maroc. A la session plénière du Forum international sur les énergies renouvelables, qui s’est tenue du 19 au 21 février 2014, à Rabat, a pris part une délégation de chercheurs et scientifiques israéliens. Des experts israéliens ayant participé, la semaine dernière, aux travaux du Forum international sur les énergies renouvelables à Rabat, ont dit la volonté de leur pays, Israël, et leurs prédispositions personnelles, à aider le Maroc pour implanter un système de production d’énergie renouvelable, dans les foyers et habitats, et qui serait autonome et non connectée au réseau électrique. Selon le site Identité Juive, l’Académie Hassan II des sciences et techniques, aurait hautement considéré cette offre israélienne et aurait exprimé sa volonté de voir promue la coopération avec les chercheurs israéliens pour offrit aux des jeunes diplômés marocains la maîtrise des technologies des énergies renouvelables. Selon la même source, Israël dispose d’une expertise mondialement reconnue dans les technologies environnementales qui sont désormais développées par les universités et les entreprises israéliennes et mises en œuvre dans l’agriculture ou dans l’industrie.  Le Mag

Procter&Gamble sort de son silence. Suite à certaines informations relayées récemment, Procter & Gamble (P&G) Maroc sort de son silence et annonce une injection de capital de 127,5 millions de dirhams pour contrer les affirmations selon lesquelles, la multinationale se désengagerait du Maroc. Le géant américain explique également que «la cession de l’activité eau de javel» ne concerne pas que le Maroc. Il fait plutôt suite à la cession de son activité mondiale à la société italienne Fater, qui prendra en charge l’activité dans vingt pays de la zone Europe Centrale, Europe de l’Est, Moyen-Orient et Afrique, y compris le Maroc. «La cession de l’activité «eau de Javel» de P&G ne signifie pas un désengagement, bien au contraire. Cela va permettre au Maroc de bénéficier de l’arrivée d’un nouvel investisseur», explique Channawi, directeur général de P&G Afrique du Nord-Ouest. Cette cession inclut également la reprise par Fater du site de Mohammédia et le transfert des lignes de production des couches Pampers. «L’engagement de P&G au Maroc demeure donc intact et sa volonté d’accroître son activité et son empreinte économique et sociale dans le royaume n’a pas changé», conclut le DG.  Les Eco

Le Maroc s’adjuge le prix du meilleur Stand au Salon Holiday World 2014 de Prague. Le Maroc a brillé une nouvelle fois au salon international du tourisme à Prague en s’adjugeant pour la seconde année consécutive le prix du meilleur stand de la 23ème édition du Holiday World 2014, qui se tient du 20 au 23 février dans la capitale tchèque.
Cette nouvelle distinction est le fruit du meilleur accueil, une excellente animation et d’un bon outil et documents publicitaires ainsi de la destination la plus présente sur le Marché tchèque.
Inauguré par l’ambassadeur du Maroc en République Tchèque, Mme Souriya Otmani, le Stand marocain, mis en place par l’office national Marocain du tourisme (ONMT), a su harmoniser authenticité, modernité et fonctionnalité. Il a été couronné de succès en obtenant une nouvelle fois de la part des organisateurs et professionnels tchèques le Prix du Meilleur Stand. Le prix a été remis, vendredi, au Directeur de l’ONMT pour l’Europe de l’est, M. Khalid Mimi et à M. Youssef Maoun, directeur Régional du Tourisme d’Agadir-Souss-Massa-Drâa. Dans une déclaration à la MAP, M. Mimi s’est félicité de cette distinction qui fait honneur au Maroc, ajoutant que “ce prix nous rend encore plus responsables car aujourd’hui tous les regards se tournent vers le Maroc”, ajoutant qu’”aujourd’hui il y a énormément de demandes sur le Maroc et nous devons répondre aux attentes des clients tchèques avides de la découverte de cette destination qui leur offre des stations balnéaires adossées au culturel à l’instar de Saidia, Marrakech, Essaouira et Agadir”.  Maghrebemergent

Inwi revoit sa politique énergétique. L’opérateur mobile vient de conclure un marché avec le suédois Flexenclosure, spécialiste des systèmes d’énergies hybrides et des centres de traitement de données pour l’industrie des TIC. Il consiste en l’acquisition de la solution d’énergie hybride «eSite» pour une trentaine de sites de télécommunications à travers le royaume. Selon un contrat estimé à plusieurs millions de dollars, Flexenclosure livrera un premier lot de 30 systèmes de gestion d’alimentation hybride «eSite», dans les deux mois qui viennent. C’est ce que rapporte un communiqué de presse publié ce lundi 24 février, sur le site de l’opérateur suédois. Après la validation de cette période d’essai, l’opérateur compte faire l’acquisition de 135 eSites, étalée sur deux ans. Le développeur suédois fournira des solutions clés en main avec tous les équipements et les services nécessaires pour le fonctionnement des sites et ceci pour une durée de cinq ans. Notons que l’eSite est un système de gestion d’énergie hybride qui fonctionne comme une unité autonome avec un générateur de secours, ou avec n’importe quelle combinaison d’énergies renouvelables pour alimenter des sites de télécommunications dans les zones où le réseau électrique est peu fiable ou non disponible. Cette solution permet aussi de réduire de 90% la consommation énergétique en termes de carburant avec tout ce que cela suppose comme avantages écologiques.  Les Eco

Social

Braquage à Tanger d’un convoyeur de fonds. Un camion de transports de fonds a été braqué, lundi matin près d’une agence bancaire à Tanger, par des individus cagoulés qui ont dérobé une somme d’argent avant de prendre la fuite. Selon une source policière, une bande de quatre malfaiteurs a fait usage d’une arme à feu contre des agents de sécurité chargés de la surveillance du convoyeur de fonds, blessant l’un d’entre eux à la jambe. Un autre agent de sécurité a reçu un coup au niveau de la tête, a ajouté la même source, soulignant que les braqueurs ont réussi à prendre la fuite à bord d’une voiture légère. Les deux blessés ont été transportés à l’hôpital provincial Mohammed V pour recevoir les soins nécessaires, note la même source, soulignant que le montant de la somme dérobée est pour le moment indéterminée et que les malfaiteurs sont activement recherchés par les services concernés.  Menara

Arraisonnement à Tétouan: un Espagnol blessé par la Marine Royale. La Marine Royale a arraisonné, samedi, une embarcation non identifiée qui s’adonnait à une activité suspecte dans les eaux territoriales marocaines au large de Tétouan, interpellant deux ressortissants espagnols, dont un a été blessé par des tirs de la Marine Royale, indique-t-on dimanche auprès des autorités locales de la Wilaya de Tétouan. Les mêmes sources ont précisé que l’opération d’arraisonnement s’est déroulée au large de la Méditerranée (à environ 30 km à l’Est du port de Marina Smir), lorsque deux ressortissants espagnols à bord d’une embarcation non identifiée, s’adonnant à une activité suspecte dans les eaux territoriales marocaines, ont refusé d’obtempérer aux injonctions répétées d’une unité de la Marine Royale. Les éléments de la Marine Royale ont fait usage de leurs armes en tirant 5 coups de sommation sans résultat, suite à quoi ils ont tiré deux coups de feu, blessant l’un des deux occupants de l’embarcation qui a été évacué vers l’hôpital provincial Saniet Rmel de Tétouan, a précisé la même source. L’opération a permis l’arraisonnement de l’embarcation et l’interpellation de l’autre ressortissant espagnol, qui a été placé en garde à vue, sur instructions du parquet.  Menara

Encore un assaut massif de migrants subsahariens. Près de 300 migrants en situation irrégulière ont tenté de forcer, dans la nuit du 23 au 24 février, le passage vers le préside occupé de Melilia au niveau du lieu dit Tighorfatine, commune rurale de Beni Chiker, province de Nador, a appris Le360 auprès du ministère de l’Intérieur. La même source précise que « les migrants n’ont pas obtempéré aux sommations d’usage et ont procédé à des jets de pierres causant des blessures à 13 éléments des forces de l’ordre ». Toujours selon le minitère de l’Intérieur, 96 personnes ont été interpellées, dont 14 ont été évacuées vers l’hôpital Hassani de Nador pour y recevoir les soins médicaux nécessaires, suite aux blessures causées par les fils barbelés de la clôture grillagée.  Le 360

Belghiti satisfait des urgences au Maroc… Le Plan national de prise en charge des urgences médicales, lancé en mars dernier par SM le Roi Mohammed VI, dresse déjà un bilan très positif avec des réalisations importantes et de multiples initiatives pour rehausser ce secteur clé dans l’amélioration du système de la santé et de l’accès aux soins, a affirmé Dr Abdelali Alaoui Belghiti, secrétaire général du ministère de la santé. Dans une déclaration à la MAP en marge des travaux du Congrès-2014 de la médecine d’urgence qui s’est déroulé ce weekend à Marrakech, Dr. Alaoui Belghiti indique qu’à travers un premier exercice de bilan, ce plan d’action enregistre des réalisations remarquables au niveau de ses composantes pré-hospitalière et hospitalière. Sur le premier volet, Dr. Alaoui Belghiti cite la mise en place d’un transport sanitaire par hélicoptère à Marrakech et la perspective de lancer, durant cette année, de deux ”HéliSMUR” à Oujda et à Laayoune. Sur ce même volet de la logistique, il souligne l’acquisition de 42 ambulances de réanimation de très haut niveau d’équipement (2,4 à 3,6 millions de dirhams l’unité), de plus de 90 ambulances équipées de ”type A” et 30 ambulances tout-terrain. Sur le même volet pré-hospitalier, Dr. Alaoui Belghiti souligne la mise sur pied deux types de SAMU complémentaires au SAMU classique. Il s’agit de la mise en place, l’année dernière, de 30 SAMU obstétrical rural et 20 autres unités depuis le début de cette année. A travers une telle structure, gérée par un corps médical de 1.600 personnes, quelque 4000 femmes ont été référées pour l’accouchement et 6000 autres pour le suivi de l’accouchement, a-t-il précisé. La deuxième nouveauté a été le partenariat public-privé en matière de SAMU. Dr. Belghiti souligne, à ce sujet, l’expérimentation au niveau de la province d’El-Jadida d’un partenariat avec une société SAMU privée qui est opérationnelle depuis trois mois et couvre l’ensemble de la province. En ce qui concerne l’urgence hospitalière, Dr. Alaoui Belghiti explique que des efforts sont déployés pour l’amélioration de la prise en charge à travers l’élaboration de 5 protocoles thérapeutiques. Trois filières de prise en charge ont été développées pour que l’urgence du nouveau-né, de la femme enceinte et des maladies psychiatriques ne soit plus sur le même circuit que l’urgence classique, a-t-il expliqué.   lnt

Art & Culture

« Le loup de Wall Street » visé par une plainte pour diffamation. « Le loup de Wall Street » de Martin Scorsese, sorti fin décembre dernier, fait l’objet d’une plainte pour diffamation que vient de déposer un avocat, rapporte la presse spécialisée. La plainte vise le distributeur du film, Paramount, et ses producteurs, dont la société de production de l’acteur Leonardo Dicaprio, qui y joue le rôle principal. Dans sa plainte, l’avocat Andrew Greene, ancien collaborateur de Jordan Belfort, trader et escroc dont la vie est retracée dans le film, réclame 25 millions de dommages et intérêts et exige que le film soit retiré des salles. Selon l’avocat, le film l’a représenté de manière inacceptable comme « un criminel, un consommateur de drogue sans sens moral ». La plainte ajoute que le film contient d’autres scènes qui font que Greene risque d’être à jamais attaché à ces crimes et à ce comportement détestable. « Le Loup de Wall Street », une plongée dans l’univers débridé de la finance des années 90, est en lice aux Oscars, qui seront remis début mars, avec cinq nominations.  MAP

4ème édition du festival international du court métrage de Tiznit. La quatrième édition du Festival international du court métrage de Tiznit se déroulera du 1er au 4 mars. 56 films de 20 pays différents seront en compétition pour remporter quatre prix. La compétition officielle sera présidée par Maria SADEK, actrice marocaine. Le jury est constitué de professionnels du cinéma à l’étranger. Parmis eux Jacques CURTIL (France), Nawzad SHEKHANY (Kurdistan, Allemagne), Abderrahman HANAFI (Algérie) et Mbayang DIAW (Sénégal). Le film d’ouverture sera « MOUL LPIKALA » de Said BELLI (Maroc). Le festival international du court métrage défend la diversité culturelle, souhaite diffuser des œuvres de fiction et permettre à des centaines de réalisateurs participants à la sélection, d’exprimer en toute liberté leur créativité. Depuis sa création, le festival favorise la rencontre, l’échange, le dialogue dans le public. La gratuité de cet événement permet l’accès au plus grand nombre à la création cinématographique internationale. En collaboration avec l’ambassade des État Unis, cette quatrième édition met à l’honneur le cinéma américain.  lnt

Compagnie Marocaine des Œuvres et Objets d’Art : prochaines enchères le 1er mars ! La prochaine vente aux enchères de la Compagnie Marocaine des Œuvres et Objets d’Art (CMOOA) se tiendra le samedi 1er mars. Constituée de 155 lots explorant différentes techniques picturales, cette vacation, dédiée aux jeunes collectionneurs, offrira la possibilité d’acquérir des œuvres d’artistes majeurs à des prix abordables, d’autant plus que des taux acquéreurs exceptionnels seront appliqués, explique un communiqué de la CMOOA. Ainsi, des artistes tels que Jilali Gharbaoui, Mohamed Drissi, Miloud Labied, Aziz Abou Ali, Farid Belkahia, Saâd Ben Cheffaj, Fouad Bellamine, Kamal Boutaleb, Abdelkebir Rabi et bien d’autres seront présents à travers des œuvres de grande qualité, précise le communiqué. Les artistes contemporains ne seront pas en reste avec des toiles de Zakaria Ramhani, Driss Ouaddahi, Abdelkrim Ouazzani, Fatiha Zemmouri, Hassan Bourkia, Abderrahim Yamou, Hervé Di Rosa et bien d’autres, parmi lesquels de nombreux artistes naïfs. Moment phare de la vente : un ensemble d’œuvres de feu Mohammed Kacimi, représentatif de ses différentes périodes artistiques nous donne à voir la créativité foisonnante de cet artiste qui a marqué l’histoire de la peinture au Maroc.  Aufaitmaroc

Villa des arts de Casablanca. Des créateurs marocains et subsahariens subliment l’art contemporain. C’est à la Villa des arts de Casablanca que cette exposition a élu domicile, depuis le 28 janvier, pour montrer des expériences très innovatrices dans l’art contemporain, à travers de jeunes plasticiens qui ont beaucoup de talent et un esprit très créatif. «C’est une démarche que nous avons entreprise pour montrer ce qui se passe comme actualité dans l’art contemporain. Puis, avoir une visibilité de cet art et le lien qui unit les artistes marocains et subsahariens dans leurs œuvres. D’ailleurs, nous constatons que beaucoup de nos plasticiens sont imprégnés et influencés par l’art africain. Donc, nous voulons mettre en relief cette visibilité et créer le débat tout autour. Promouvoir cet art et faire parler de lui est notre objectif primordial, d’autant plus que nous avons, au Maroc, des artistes qui ont vraiment brillé dans ce style, tels ceux que nous avons conviés pour cette prestation», souligne Naima Slimi, responsable des départements pédagogique/culturel à la Villa des arts de Rabat. Rim Laâbi, Abdelhai Diouri, Abdellah Belouarrak, Ahmed Hayani, Aomar Ajbor, Amine Bennis, Mohamed El Haim et Mohamed Benyaich sont les artistes marocains dont les œuvres côtoient celles de Barkinado Bocoum (lauréat de la biennale de Dakar 2012) et Viyé Diba (Sénégal), Gastineau Massamba (Congo), Soly Cissé (Sénégal), Kalidou Kassé, (Sénégal), Disey Tantva (Congo Kinshasa), Pierre Bodo (Congo kinshasa), Chérin Chérin (Congo Kinshasa), Barkinado Bocoum (Sénégal) et Njogu Touraye (Gambie). Leurs créations présentées dans cet événement prouvent, en effet, la richesse picturale de l’Afrique et la créativité intense de ses artistes. «Ce sont des œuvres pleines d’énergie qui enchantent le regard des visiteurs et les sortent du quotidien.   Le Matin

Le Maroc invité d’honneur du Premier festival international du cinéma et de l’immigration aux Pays-Bas (27 février-2 mars). Le Maroc sera l’invité d’honneur de la première édition du festival international du cinéma et de l’immigration, prévue du 27 février au 2 mars prochain à Utrecht, aux Pays-Bas sous le signe le cinéma marocain au service de l’immigration. Initié par la Fondation « Taouassoul » pour la culture et les médias avec le soutien du ministère de la communication, le Conseil de la communauté marocaine de l’étranger (CCME) et le ministère chargé des Marocains du monde, ce festival verra la projection en compétition officielle d’une dizaine de films marocains et étrangers traitant de la thématique de l’immigration. Ces longs métrages qui ont été choisis parmi une trentaine de films présenté à un comité de sélection disputeront les cinq prix du festival : le grand prix et les prix du jury, de la mise en scène, de la critique et du scénario. Il s’agit du film « Harraga Blues » du réalisateur algérien Moussa Haddad, « Rabat » des réalisateurs Jim Taihuttu et Victor Ponten, « Khoya » de Kamal El Mahouti, « ici et là-bas » de Mohamed Ismail et le film « le Retour du Fils » de Ahmed Boulane. Seront également en lice pour les prix du festival, « Al Mansiyoun » (les oubliés de l’histoire) de Hassan Benjalloun, « Wlidat Casa » de Abdelkrim Darkaoui, « Andalous mon amour » de Mohamed Nadif, « Al Maouchouma ou femme écrite » de Lahcen Zinoun et « la cinquième corde » de Salma Bargach. Le jury, qui sera présidé par le producteur marocain Rachid Boutounes, sera composé de producteurs et des critiques marocains et étrangers. Le premier festival du cinéma et de l’immigration aux Pays-Bas, initié avec le concours du centre cinématographique marocain et le consulat marocain à Utrecht rendra un hommage à l’acteur marocain Mohamed Choubi.   MAP

Sport

Cross-Country : Mohamed Reda El Arabi et Salima Ouali Alami remportent l’étape d’Oujda. Les athlètes Mohamed Reda El Arabi (Athlétique club de Rabat) et Salima Ouali Alami (AS FAR) ont remporté le meeting d’Oujda, dernière étape du championnat national de cross-country disputé dimanche. Chez les séniors hommes, Mohamed Reda El Arabi a couvert l’épreuve (12.000m) en 36 minutes 46 secondes. Il a devancé Hicham Bellani (FUS Rabat/36:51) et Morad Maaroufit (Ittihad Zemmouri de Khemisset/36.54). Côté séniors dames, Salima Ouali Alami s’est imposée en 28 minutes 50 secondes. Elle a devancé deux concurrentes de l’AS FAR: Nadia Noujani (28:59) et Keltoum Bouassrya (29:10). Chez les juniors garons (6.000m), la première place est revenue à Tarik Hadadi (AS FAR/25:19) Il est suivi par Omar Chitachi (Olympique club de )Khouribga/)25.24) 2e et Zouhair Talbi (Atlas Tighassaline de Khenifra/25.28) 3e. Chez les juniors dames (8.000m), la victoire a été enlevée par Sanae Mansouri (Wifaq Riadi de Fès/22.20). La deuxième place de la course a été remportée par Ilham Mouradi (Amal Bensouda de Fès/22:20.01). Omaima Saoud (Ittihad Essaouira/22:32).  Le Mag

AC Milan: Taarabt parti pour rester? Auteur de belles prestations depuis son arrivée au Milan AC, le milieu de terrain marocain, Adel Taarabt pourrait finalement rester en Italie. Selon l’agence de presse « Itasport », les dirigeants milanais seraient satisfaits des performances du Lions de l’Atlas et songeraient sérieusement à payer sa clause de 7 millions d’euros pour un transfert définitif. Il est à rappeler qu’Adel Taarabt a inscrit hier son deuxième but avec les Rossoneri face à la Sampdoria.  Mountakhab

Obbadi: «On reste à l’affût». Interrogé par nos confrères de RMC, le milieu de terrain marocain, Mounir Obbadi croit toujours en les chances de l’AS Monaco de remporter le titre au détriment du Paris-Saint Germain, actuel leader de la Ligue 1. « Bien-sûr qu’on croit tous au titre. Moi le premier. Paris est une très grosse équipe mais on est bien installés et il va falloir compter sur nous. Attention parce que Monaco est juste derrière. Le PSG est favori : c’est normal, ça fait trois ans qu’ils évoluent ensemble. Mais il va falloir compter sur Monaco. Il faudra faire un sans-faute et attendre que Paris fasse des contre-performances : ils ont la Ligue des champions et la finale de Coupe de la Ligue. Nous, il ne nous reste que le championnat et la Coupe de France. On reste à l’affût », a-t-il confié.  Mountakhab

Grand Prix de Düsseldorf de judo (- 70 kg): victoire de la marocaine Asmaa Niang. La marocaine Asmaa Niang, championne d’Afrique, a remporté le concours des moins de 70 kg dimanche au Grand Prix de Düsseldorf en Allemagne. Niang, championne du Maroc a honoré les couleurs nationales en battant en finale la Britannique Sally Conway. Cette compétition a connu la participation de 30 pays. Plusieurs 13 autres épreuves étaients au programme: -60 kg, -66kg, -73 kg, -81 kg, -90 kg, -100 kg, +100kg (hommes) et -48kg, -52 kg, -57 kg, -63 kg, -78kg, +78 kg (dames).   Sport-Maroc

International

Egypte: Le gouvernement démissionne avant la présidentielle. Le gouvernement égyptien, installé par l’armée après la destitution de l’islamiste Mohamed Morsi, a démissionné lundi à l’approche de l’élection présidentielle à laquelle le général al-Sissi, le nouvel homme fort du pays, ne cache pas sa ferme intention d’être candidat. Le Premier ministre Hazem el-Beblawi est apparu à la télévision d’Etat ce lundi pour annoncer la démission de son cabinet dont il a loué le travail en temps de crise, faisant référence à la situation « sécuritaire » et aux difficultés « économiques » que traverse le plus peuplé des pays arabes, entré dans un engrenage de la violence avec la destitution et l’arrestation du premier président élu démocratiquement du pays, renversé le 3 juillet par l’armée. Depuis, les partisans de Mohamed Morsi sont réprimés dans un bain de sang, de même que toute manifestation de l’opposition, tandis que le chef de l’armée, le puissant ministre de la Défense et vice-Premier ministre du gouvernement Beblawi, le maréchal Abdel Fattah al-Sissi, architecte de la chute de Morsi, devrait, selon son entourage, annoncer prochainement sa candidature à la présidence. Nommé au plus haut grade de l’armée et mandaté par l’institution militaire pour répondre à « l’appel du peuple » en se présentant à la magistrature suprême, il devait également démissionner du gouvernement pour annoncer sa candidature. Il ne lui reste plus désormais qu’à quitter l’armée ou à prendre sa retraite de militaire pour remplir toutes les conditions pour être éligible. L’élection doit se tenir au printemps, selon la « feuille de route » annoncée par l’armée lorsqu’elle a destitué M. Morsi. Le maréchal Sissi, de loin la personnalité la plus populaire du pays parce qu’il incarne pour beaucoup la stabilité, est en bonne position pour l’emporter.  h24info

Ouganda : une loi antihomosexualité drastique entre en vigueur. Malgré les tentatives de dissuasion des gouvernements occidentaux et des défenseurs des droits de l’homme, le président ougandais, Yoweri Museveni, a promulgué, lundi 24 février, une loi durcissant la répression de l’homosexualité, qu’il avait un temps refusé de signer. « La loi entre de ce fait en vigueur », a résumé Sarah Kagingo, une porte-parole de la présidence ougandaise. Les relations homosexuelles sont déjà passibles de prison à vie enOuganda, mais cette législation, adoptée à une écrasante majorité le 20 décembre par le Parlement, interdit notamment toute « promotion » de l’homosexualité et rend obligatoire la dénonciation de quiconque s’affichant homosexuel(le). En conséquence, les Pays-Bas ont décidé de suspendre une aide à l’Ouganda. Premier pays au monde à légaliser le mariage homosexuel, en 2001, les Pays-Bas ont gelé le versement d’une aide annuelle de 7 millions d’euros destinée au renforcement du système judiciaire ougandais. Les dispositions les plus controversées, prévoyant la peine de mort en cas de récidive, de rapport avec un mineur ou de rapport en se sachant porteur du virus du sida, ont été abandonnées, mais la loi reste très critiquée. Elle a suscité des critiques virulentes, notamment de la part des Etats-Unis, allié-clé de Kampala, qui avaient récemment averti que l’entrée en vigueur de cette loi « compliquerait [ses] relations » avec Kampala. « Le projet de loi antihomosexualité en Ouganda, une fois promulgué, sera plus qu’un affront et un danger pour la communauté gay d’Ouganda. Ce sera un pas en arrière pour tous les Ougandais », avait souligné le président Barack Obama. « Personne ne devrait subir des discriminations, ou être puni pour qui on est ou qui on aime », a aujourd’hui déploré la conseillère de sécurité nationale du président américain, Susan Rice, sur son compte Twitter, ajoutant qu’il s’agit d’un « triste jour » pour ce pays et le monde entier.  Le Monde

A l’Est, les Ukrainiens remettent l’uniforme de l’Armée rouge. Il s’appelle Viktor, comme « victoire ». Comme Viktor Ianoukovitch, aussi. Ce dimanche 23 février, Viktor, 80 ans et des yeux bleu acier, a revêtu son costume d’officier de l’armée soviétique. Sur la place de la Liberté à Kharkiv, dans l’est de l’Ukraine russophone, le vieil homme fête fièrement les 96 ans de l’Armée rouge. Il avait dix ans au moment de la Seconde Guerre mondiale mais il a servi dans l’armée alors « j’ai le droit de mettre le costume d’officier », explique-t-il en montrant sa carte. Viktor est grand, mince et élégant. Il s’est joint pour la circonstance à ceux qui manifestent contre « Maïdan », ce mouvement populaire né de la contestation contre le pouvoir de Viktor Ianoukovitch. Massés aux côtés de la statue de Lénine, les anti-Maïdan protègent l’édifice qui, dit-on, serait menacé d’être déboulonné. A Kiev le président a été destitué la veille, des esprits commencent à s’échauffer pour que la révolution vienne jusqu’à Kharkiv. Les pro-Maïdan ne sont qu’à quelques mètres de la statue de Lénine et le ton monter. Mais Viktor fait mine de s’en moquer. Il regrette surtout le temps passé. « A l’époque soviétique, on se fichait pas mal d’où vous veniez, c’était l’amitié entre les peuples. » Lui est trop vieux pour se mêler aux protestations mais « mon fils est soldat dans l’armée russe et lui saura meprotéger. Il mettra un coup de pied aux fesses des nationalistes. » Malgré son grand âge, Viktor mime ledit coup de pied. Et s’il disait juste ? A côté de lui, Vladimir Basdorkin a aussi revêtu son uniforme de l’armée. Il est né en Russie mais habite à Kharkiv depuis 1952. Aujourd’hui il a 77 ans et il est mécontent. « Ianoukovitch ne tient pas ses promesses », dit-il. Vladimir Basdorkin critique donc lui aussi le président déchu. Mais pas pour les mêmes raisons que les pro-Maïdan.  Le Monde

Ouganda. Des femmes en minijupe déshabillées de force. La police de Kampala a annoncé l’arrestation de six hommes qui déshabillaient de force des femmes vêtues de minijupes, interdites en Ouganda. Six hommes qui déshabillaient de force des femmes vêtues de minijupes, interdites en Ouganda par une loi antipornographie promulguée en février par le président Yoweri Museveni, ont été arrêtés à Kampala a annoncé la police lundi. «Nous avons arrêté six hommes qui arrêtaient des femmes et les déshabillaient. Ils ne sont pas supposés faire appliquer la loi antipornographie, c’est à l’Etat de faire cela», a déclaré une porte-parole de la police, Judith Nabakooba.«Nous allons les déférer devant la justice», a-t-elle ajouté, déconseillant «à la population de se faire justice soi-même». Outre l’exhibition des organes sexuels, mais aussi des cuisses, seins et fesses et les «attitudes suscitant l’excitation sexuelle», cette loi antipornographie prohibe notamment les vêtements jugés «provocants» et interdit d’antenne les artistes trop légèrement vêtus. Lundi, le président Museveni a en outre promulgué une loi durcissant la répression déjà sévère de l’homosexualité, laissant craindre, selon certains défenseurs de la cause homosexuelle une augmentation du harcèlement et des violences dont sont déjà largement victimes les homosexuels en Ouganda, où l’homophobie est alimentée par les puissantes Églises évangéliques.Cette loi a suscité de nombreuses critiques, notamment parmi les partenaires occidentaux de l’Ouganda.   Tdg

Brésil : un supporteur battu à mort à moins de quatre mois du Mondial. Un supporteur du club de Santos est mort et un autre grièvement blessé à Sao Paulo après avoir été agressé par des fans adverses, dans un nouvel accès de violence qui ternit le football brésilien à un peu plus de trois mois du Mondial 2014. Selon la presse locale, ce supporter de 34 ans a été attaqué à coups de barres de fer dimanche soir après une rencontre du championnat pauliste entre le Sao Paulo FC et Santos (0-0), alors qu’il se trouvait près d’un arrêt de bus à la sortie du stade Morumbi de Sao Paulo. Dans un incident distinct, un autre supporteur de Santos âgé de 15 ans a également été agressé dans le métro, subissant de graves blessures. Le club de Sao Paulo – une des villes hôtes du tournoi et qui doit accueillirle match d’ouverture – a « condamné ces actes de violence qui ont malheureusement fait deux victimes, dont un mort » et a exhorté à « uneculture de paix » comme « condition essentielle du développement du football mondial ». A moins de quatre mois du Mondial brésilien (12 juin-13 juillet), ces nouveaux heurts viennent raviver les doutes sur la capacité du pays aassurer la sécurité des supporters dans les stades et alentour. Selon une étude du quotidien sportif Lance publiée en décembre dernier, trente personnes sont mortes en 2013 dans des violences liées au football. Début décembre, une bagarre lors d’un match du Championnat du Brésilavait fortement marqué les esprits, des images montrant des personnes ensanglantées gisant au sol, sur lesquelles s’acharnaient leurs agresseurs. La présidente Dilma Rousseff n’avait pas caché son exaspération après les faits, réclamant « la présence de la police dans les stades », l’arrestation immédiate des supporteurs violents, ainsi que la création d’un commissariat ad-hoc pour les supporteurs.   Le Monde

Nouvelles technologies

WhatsApp intègrera bientôt les appels vocaux. On connaît maintenant une partie des projets que concocte le géant bleu, Facebook, pour WhatsApp. Après l’annonce du rachat de l’application de messageries par le géant des réseaux sociaux, le fondateur de WhatsApp a annoncé aujourd’hui lundi que son application intègrerait les appels gratuits à partir du deuxième trimestre 2014. C’est lors du Congrès mondial de la téléphonie mobile qui se tient cette semaine à Barcelone que Jan Koum a annoncé cette nouvelle. Les utilisateurs de l’application auront dorénavant une plateforme qui se rapproche du modèle de Viber ou de Tango et qui deviennent dorénavant des concurrents directs. Cela dit, Koum a assuré qu’«il n’y a aucun changement, d’ordre managérial, de programmé», après son rachat par Facebook. «Mark Zuckerberg comprend tout à fait que pour que WhatsApp continue à avoir du succès, il doit vraiment rester indépendant», a-t-il déclaré.  Les Eco

Le sportif du futur sera connecté. Le monde du sport surfe sur la mode des objets connectés. Montres, baskets, vêtements: toute la panoplie classique du sportif devient connectée et mesure les performances des utilisateurs. «Plus qu’une tendance, c’est une vraie industrie», explique Anne-Sophie Bordry, fondatrice du think tank Objets connectés et intelligents. Un sondage Opinion Way réalisé en novembre dernier, indique que 42% des Français considèrent qu’une application sur smartphone qui analyse les progrès des utilisateurs pourrait les aider à mieux gérer leur santé. Si l’objectif premier est de pouvoir suivre ses performances en temps réel et mesurer ainsi l’impact de l’activité sportive sur la santé, «le rapport au sport a changé» précise Anne-Sophie Bordry. Les sportifs veulent davantage comparer leurs résultats avec ceux de leurs connaissances. La plupart des applications permet donc de partager ses performances sportives sur les réseaux sociaux. Le sport reste un terrain de recherche privilégié pour les entreprises souhaitant développer ce type de produits. Pour Anne-Sophie Bordry, les objets connectés sont utilisés par les professionnels comme par les amateurs, en fonction de leurs caractéristiques.  h24info

Une grossière faille de sécurité fragilise les systèmes iOS et Mac OS X. Ce week-end, Apple a publié en urgence un patch de sécurité pour les terminaux sous iOS 7, pour combler une faille critique dans la gestion des connexions chiffrées SSL/TLS. Enfin… faille est un doux euphémisme. Il faudrait plutôt parler d’un trou béant ! D’après l’analyse d’Adam Langley, ingénieur chez Google, le bug se cache dans une librairie Apple, responsable de la vérification des signatures électroniques des certificats, au moment où s’établit la connexion SSL/TLS. Une ligne de code a été malencontreusement dupliquée (à savoir : « goto fail ; »), ce qui a pour conséquence fâcheuse que le système valide n’importe quelle signature. L’authenticité du certificat n’est donc jamais vérifiée, ce qui laisse la porte ouverte aux attaques par usurpation d’identité. Lorsque l’utilisateur surfe sur une page sécurisée (email, services bancaires, etc.), un tiers pourrait s’insérer entre le terminal et le point d’accès Internet et se faire passer, sans grande difficulté, pour le site en question (attaque dite « man in the middle »). Ainsi, il pourrait capter les données, ou modifier avant de les renvoyer au vrai site. Il est conseillé d’installer le patch le plus vite. Pour autant, ce n’est pas non plus la peine de paniquer. Pour exploiter cette faille, il faut pouvoir accéder au réseau qui connecte le terminal à l’Internet. S’il s’agit de votre propre réseau Wifi domestique et que celui-ci est correctement protégé (AES), le risque est quand même faible. En revanche, il faut éviter les hots spots publics, dans les cafés, les parcs ou les aéroports. Attention : cette faille existe également pour les ordinateurs sous Mac OS X. Apple n’a pas encore publié de patch de sécurité pour ces systèmes, mais devrait le faire cette semaine.  01Net

 

 

 

 

le2minutes.com

 

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires