Flash-news : Trente en un du « 24 février 2014

Flash-news : Trente en un du « 24 février 2014

384
0
PARTAGER

Maroc : Le soufflet royal de Mohammed VI à Benkirane. Le roi du Maroc, Mohammed VI, a, par le biais d’un communiqué du cabinet royale, implicitement recadré son Premier ministre, Abdelilah Benkirane. Pourtant adulé par ce dernier, le souverain a tenu à « réaffirmé la nécessité de préserver l’autonomie du Haut commissariat au plan (HCP) en tant qu’institution officielle de l’information statistique, économique, sociale et culture ». Mais que s’est-il donc passé ? Suite à une offensive lancée par le gouvernement Benkirane contre le Haut commissaire au plan, le roi a accepté de recevoir mercredi dernier le responsable du HCP, Ahmed Lahlimi. Il n’aura fallu que quelques minutes pour que Lahlimi expose le problème et que le roi lui donne raison. De passage à la deuxième chambre, Abdelilah Benkirane, pas plus tard que mercredi, accusait une nouvelle fois le Haut commissaire au plan de tenter de politiser les chiffres du HCP. Le chef islamiste du gouvernement fait allusion à la proximité de Lahlimi avec l’USFP auquel il appartient. Ce parti de gauche est réputé pour sa vive opposition à l’Exécutif dominé par le Parti Justice et Développement (PJD), dont est issu Benkirane. Ce qui déplaît à Benkirane sont les chiffres que publie le HCP à propos des perspectives économiques. Pour l’année 2014 par exemple, alors que le gouvernement a annoncé une croissance de 4,2%, le HCP affirme qu’elle n’excèdera pas 2,4%. Un désaveu pour Benkirane qui, depuis plusieurs semaines, s’est lancé dans une guerre des chiffres avec le HCP, ce qui a d’ailleurs poussé Lahlimi à entreprendre une sortie médiatique qui a fait la Une de la presse nationale. Mardi dernier, le ministre des Affaires étrangères générales, Mohamed El Ouafa, a annoncé la création d’une agence des prévisions économiques et financières. Une manière donc de mettre en avant les pronostics du gouvernement au détriment de ceux de l’agence officielle. Mais, ce jeudi, le coup de grâce est tombé. Le communiqué du cabinet royal déclare Ahmed Lahlimi vainqueur de ce bras-de-fer. Une fois n’est pas coutume, Benkirane a, quant à lui, été sagement invité à ne plus remettre en cause la légitimité du HCP ni même de tenter de créer une agence parallèle. Afrik.com

Le rapport très accablant de la Cour des comptes. Dans un document officiel qui sera publié dans le rapport annuel de l’institution présidée par Driss Jettou, la Cour des comptes a reconnu que des irrégularités et des dysfonctionnements ont marqué la transaction des fameux vaccins du ministère de la Santé. 550 millions de dirhams ont été déboursés pour l’achat de deux vaccins, contre les rotavirus et le pneumocoque. La Cour des comptes reproche en effet au département de la Santé de ne pas être passé par le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), comme c’est le cas pour la majorité des vaccins pour enfants, afin de bénéficier de prix exceptionnels. Elle a également estimé que la transaction avec un laboratoire américain pour les vaccins contre les rotavirus n’était pas nécessaire. La Cour des comptes précise que le taux de décès d’enfants à cause de ce virus doit dépasser 10% du nombre des enfants de moins de 5 ans décédés au Maroc pour q’une telle opération soit effectuée. Le rapport révèle également que le ministère ne disposait pas de fonds pour financer ces opérations et que cette transaction a été financée à travers 300 millions de dirhams transférés depuis le fonds dédié au Régime d’assistance médicale (RAMED). Ce financement a ainsi affecté l’achat des médicaments et du matériel médical au niveau de plusieurs hôpitaux nationaux. Et d’ajouter qu’une étude scientifique élaborée conjointement par le Maroc et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a révélé que la nature des bactéries responsables de ces deux infections (rotavirus et pneumocoque) n’est pas compatible avec les vaccins achetés par le ministère de la Santé. L’actuel ministre de tutelle, Houcine El Ouardi a reconnu l’existence d’irrégularités et de dysfonctionnements concernant ces deux transactions. Aufaitmaroc

Les tribunaux renforcés par 227 nouveaux magistrats. Les tribunaux du Royaume renforcés par 227 nouveaux magistrats. Cette nouvelle promotion porte ainsi à 4.060 le nombre des magistrats exerçant à travers le Royaume. La Cour d’appel de Salé a abrité, vendredi, la cérémonie de prestation de serment de 227 nouveaux magistrats dont la nomination a été approuvée par le Roi Mohammed VI. Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, qui présidait la cérémonie de prestation de serment de la 38e promotion des attachés de justice, a indiqué que cette nouvelle promotion vient renforcer les ressources humaines des tribunaux, portant ainsi à 4.060 le nombre des magistrats exerçant à travers le Royaume. Cet effectif «nous permettra de nous inscrire dans les normes européennes en termes d’efficacité judiciaire, qui exigent qu’il y ait entre 10 et 15 magistrats pour 100.000 habitants», a indiqué Ramid à la MAP, précisant que le Maroc dispose actuellement de 12 magistrats pour 100.000 habitants. Et le ministre de former le vœu que les nouveaux magistrats soient à la hauteur des missions qui leur incombent au service des citoyens et qu’ils exercent leurs fonctions avec toute la probité et l’abnégation requises. A son tour, le premier président de la Cour d’appel de Rabat, Mohamed Salama, a exhorté, dans une allocution de circonstance, les nouveaux magistrats à faire preuve d’impartialité, de réserve et de dévouement dans l’exercice de leurs fonctions. Pour sa part, Abdellah El Jaâfari, membre du Conseil supérieur de la magistrature, a fait savoir que la nomination des nouveaux magistrats s’est faite sur la base de critères objectifs, tout en accordant une importance particulière à la représentativité féminine.  Maghrebemergent

UGTM : Benkirane interdit la marche de Hamid Chabat. La marche de protestation contre la politique “hégémonique” du gouvernement que comptait organiser l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), bras syndical du Parti de l’Istiqlal (PI), n’aura pas lieu. Le syndicat dirigé par Hamid Chabat a reçu, jeudi, une missive des autorités locales de Rabat indiquant l’interdiction de cette marche. Une décision décriée par l’UGTM qui évoque, dans un communiqué, le “retour au climat de répression”. “Après avoir fait tous les arrangements nécessaires et mobilisé des capacités administratives et logistiques, le gouvernement nous informe de l’interdiction de notre marche par le biais des autorités locales. Nous revenons donc à un climat de répression que nous pensions avoir enterré.” EXTRAIT DU COMMUNIQUÉ DE L’UGTM. Le bras syndical du parti de la Balance a également affirmé, tout en dénonçant et condamnant cette décision, que “la détermination de la classe ouvrière marocaine reste plus forte que cette décision arbitraire”. L’UGTM voulait organiser ce dimanche à Rabat une marche de protestation “contre la politique du gouvernement qui menace la stabilité du pays et qui nuit au pouvoir d’achat des citoyens, et ce par la prise de décisions unilatérales non conformes à la nouvelle Constitution”. Elle a évoqué dans ce sens l’annonce par le Chef du gouvernement du projet de réforme du régime de retraite. Une décision prise “en l’absence de toute concertation avec les partenaires sociaux, contrairement à la promesse faite à travers son engagement de réaliser la réforme dans un contexte global et avec l’adhésion desdits partenaires”, a estimé l’UGTM. Le bras de fer entre le Parti de la Justice et du Développement, au pouvoir, et le Parti de l’Istiqlal, son ancien allié, se poursuit.  Aufaitmaroc

Arrivée du Roi Mohammed VI à Abidjan. Le roi Mohammed VI est arrivé, dimanche après-midi, à Abidjan pour une visite de travail et d’amitié en Côte d’Ivoire. Après le Mali, il s’agit de la deuxième étape de la tournée africaine du souverain, qui le conduira par la suite en Guinée et au Gabon. A son arrivée, le roi Mohammed VI a été accueilli notamment par le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan.  Le 360

Economie

Procter&Gamble ne se “désengage pas au Maroc”. Procter & Gamble (P&G) Maroc annonce “avoir procédé à une injection de capital de 127,5 millions DH afin d’asseoir encore davantage sa solidité financière dans le royaume” dans un communiqué publié ce samedi. Une augmentation de capital qui intervient alors que “P&G Maroc a considérablement accru ses investissements marketing dans le royaume” ajoute le communiqué qui précise: “les montants alloués à ceux-ci ont dépassé 200 millions de DH cette année”. Le communiqué se veut rassurant après la nouvelle, diffusée hier, de la cession de son activité mondiale “eau de Javel” à la société italienne Fater “qui prendra en charge l’activité dans vingt pays”: en Europe, Moyen-Orient et Afrique. A ce sujet, Omar Channawi, Directeur Général de P&G Afrique du Nord Ouest, commente: “La cession de l’activité “eau de Javel“ de P&G ne signifie pas un désengagement, bien au contraire. Cela va permettre au Maroc de bénéficier de l’arrivée d’un nouvel investisseur, un leader européen [Fater] désireux de s’implanter durablement sur le marché local.” Cette cession inclut également la reprise par Fater de l’usine P&G de Mohammedia, qui produit également les couches Pampers. Mais, explique Omar Channawi, cela ne signifie pas la fin de Pampers au Maroc, puisque “le groupe continuera à commercialiser la marque Pampers et compte renforcer sa position sur le marché à travers une offre de produits de meilleure qualité […] rendue possible grâce à une plus grande flexibilité financière et à la présence des plates-formes d’approvisionnement de P&G dans toute la région”. Enfin, Omar Channawi coninue en affirmant que P&G va continuer à accroître son activité ans le pays.  h24info

Maroc-UE: Le patronat invité à prendre part aux négociations. Une rencontre a eu lieu, en fin de semaine au siège de la CGEM, entre les responsables européens chargés des négociations de l’Accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) et des représentants de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). Les deux parties ont insisté sur la nécessité d’une plus grande implication du secteur privé dans la préparation et la conduite de ces négociations. Suite au troisième round de ces négociations entre le Maroc et l’Union européenne, les présidents de la commission exploitation des accords de libre échange (ALE) et relations internationales bilatérales, Younes Zrikem, de la commission coordination des conseils d’affaires, Hakim Marrakechi et de la Fédération du commerce et services, Khalid Dahami ont fait le point avec Sophia Munoz, chef négociatrice pour la partie européenne sur les mesures de défense commerciale. La réunion a également porté sur les obstacles techniques au commerce, les mesures sanitaires et phytosanitaires, la douane et la facilitation du commerce, les marchés publics, ainsi que la propriété intellectuelle, la concurrence et les aides de l’Etat. Plusieurs aspects du commerce liés à l’énergie, le commerce et le développement durable et le commerce des services et investissement ont également été traité au cours de cette réunion de travail qui a permis aux responsables des fédérations sectorielles et des commissions thématiques de la CGEM, d’échanger et de débattre directement avec l’équipe de négociation de l’Union européenne des enjeux et des objectifs de l’ALECA.  Le 360

Agadir séduit les touristes norvégiens. Si l’on en croit les dernières statistiques du CRT d’Agadir, cette dernière séduit toujours autant les touristes européens et surtout les Norvégiens. En effet, ce marché émetteur a augmenté de +119,84% en termes d’arrivées et de +200,50% concernant les nuitées, ce qui confirme l’attrait de l’activité touristique d’Agadir. La ville a ainsi enregistré une hausse de 3,37% en arrivées et de 10,87% en nuitées par rapport à la même période de l’année dernière. Parmi les principaux marchés émetteurs, on retrouve essentiellement la Pologne avec 130,10% d’arrivées et 134,68% de nuitées, l’Allemagne s’établit respectivement à +19,21% d’arrivées et +31,92% de nuitées, l’Angleterre à +17,64% et +9,29%, la Belgique à +28,19% et +19,72%. Du côté des marchés qui ont enregistré une baisse, on retrouve l’Arabie saoudite avec -8.46% en termes d’arrivées et -14.60% pour les nuitées. La Russie a également reculé avoisinant respectivement les -51.09% et -48.95%. De même le marché local a souffert d’un attrait moindre avec une diminution des arrivées de 23% et de 2,43% des nuitées. De son côté, la durée moyenne de séjour a enregistré une augmentation en se situant à 5,75 jours en 2014 par rapport à 5,36 jours en 2013, alors que le taux d’occupation moyen dans les hôtels classés de la ville a affiché une augmentation de +12,02% en 2013.  Les Eco

Le prix du poisson grimpe. L’indice des prix à la consommation pour le mois de janvier 2014 a connu une hausse de 0,3% par rapport au mois précédent. Calculé par le HCP, l’indice affiche une hausse de 0,5% au niveau des produits alimentaires et de 0,1% pour les produits non alimentaires. Il est à noter que les hausses des produits alimentaires observées entre décembre 2013 et janvier 2014 concernent principalement les «poissons et fruits de mer» avec 5,4%, les «café, thé et cacao» avec 1,9%, les «légumes» avec 0,8% et les «viandes» avec 0,7%. En revanche, les prix ont diminué de 1,9% pour les «fruits».   Les Eco

Barid Bank lance le Mobile Banking. Barid Bank, héritière des services financiers du groupe Barid Al Maghrib, a lancé le “Mobile Banking”, un produit novateur et unique sur le marché national, a annoncé, vendredi soir à Casablanca, le président du directoire de l’établissement Redouane Najm-Eddine. Cette nouvelle offre s’adresse à tous les marocains, détenteurs ou non d’un compte bancaire, quel que soit l’opérateur téléphonique et quelle que soit la génération du téléphone mobile. Elle permet d’accéder, via un téléphone mobile, à des services tels virement, transfert d’argent, suivi et gestion du compte (chèque ou mobile), paiement de factures et recharge téléphonique. Ouvert à tous, le produit constitue un levier de développement de l’inclusion financière d’une population peu bancarisée, mais familiarisée avec l’utilisation du mobile, a indiqué M. Najm-Eddine, lors d’une conférence de presse pour la présentation de cette offre, relevant que Barid Bank, créé pour être au service du plus grand nombre de marocains, a contribué à l’accélération de la bancarisation en portant le taux de 34 à 54 pc et a réussi à compléter en trois ans d’existence toute la gamme de services bancaires pour particuliers.   Maghrebemergent

Côte d’Ivoire : IB Maroc renforce sa filiale par augmentation du capital d’un million de dollars. La société spécialisée dans les technologies de l’information IB Maroc vient de réaliser une augmentation de capital de sa filiale IB Côte d’Ivoire à hauteur de 1 million de dollars, apprend-on vendredi auprès de l’entreprise. Cet apport en numéraires permettra à IB Côte d’Ivoire d’assurer le développement de ses ventes en se dotant de moyens adaptés à ses ambitions. Cette stratégie de développement en Afrique, où l’entreprise est également présente au Sénégal, est motivée par les perspectives prometteuses de ce pays qui connaîtra en 2014 une croissance d’environ 10 pc, ajoute la même source. IB Maroc, leader marocain dans le domaine des technologies de l’information et de communication (TIC), est présent sur l’ensemble de la chaine de valeur IT, à travers l’infrastructure, la sécurité des systèmes d’informations, les solutions et services d’IT management, le développement web et mobile ainsi que le consulting.   Le Mag

Social

L’Espagne propose le « retour immédiat » au Maroc des clandestins qui forcent la frontière. Durant la réunion des ministres de l’intérieur du Maroc, de l’Espagne, de la France et du Portugal, tenue à Paris cette semaine, l’Espagne a proposé au Maroc le « retour immédiat » des clandestins qui entrent par la force dans les présides de Sebta et Mellilia. Le quotidien espagnol El Mundo a rapporté vendredi, que cette proposition a été faite par le ministre espagnol de l’intérieur, Jorge Fernandez Diaz, à son homologue marocain, Mohamed Hassad, dans le but de mettre en place un « mécanisme de coordination » pour procéder à la « restitution immédiate » des migrants qui entrent dans les deux villes de manière « violente ou illégale ». Le journal rapporte que le Maroc « n’a pas encore répondu à la proposition » de Madrid, soulignant qu’une réunion du comité mixte maroco-espagnol se tiendra fin mars prochain à Tanger sur ce sujet. El Mundo souligne que le communiqué du ministère espagnol de l’intérieur rendu public à l’issue de cette rencontre, indique que les deux ministres ont abordé les développements récents dans la « frontière » entre le Maroc, Sebta de Mellilia et la pression migratoire sur cette zone. Fernandez Diaz a noté à cette occasion que « malgré les succès réalisés dans la lutte contre l’immigration irrégulière grâce à une coopération bilatérale, « il y a encore des difficultés qui exigent des solutions visant, d’une part, à mettre fin aux activités des réseaux de la migration irrégulière et, d’autre part, à atténuer la pression dont souffrent Sebta et Mellilia et les forces de sécurités, marocaines et espagnoles, ajoute le communiqué. Devant cette situation, poursuit le journal, le ministre espagnol a proposé à Hassad une série d’initiatives visant à élargir et à renforcer ‘‘l’excellente coopération qui lient les deux pays », notamment la mise en place d’un mécanisme de coordination qui permettra la restitution immédiate des migrants qui entrent de manière violente ou illégale à Sebta et Mellilia, notant que la première étape consiste en l’application de l’accord hispano-marocain de réadmission de 1992 entré en vigueur depuis 2012.  Le Mag

Kénitra : Plus de quarante convives d’un mariage hospitalisés pour une inflammation oculaire. Plus de quarante convives d’un mariage ont été hospitalisés, dimanche à l’hôpital régional Al Idrissi de Kénitra, pour une inflammation oculaire dont la cause reste indéterminée, a-t-on appris sur place de source hospitalière. Les patients au nombre de 45, essentiellement des femmes, présentaient des yeux rouges, des larmoiements et se plaignent de démangeaison et de douleurs à la vue de la lumière, a indiqué le Dr. Mahmoud Berrahal, délégué provincial du ministère de la santé. Selon les organisateurs de la cérémonie, la cause serait due à des ampoules fluocompactes défectueuses qui ont commencé, à un certain moment de la nuit, à dégager de la fumée. Les invités ont commencé alors à sentir des démangeaisons aux yeux. Une équipe médicale a été mise sur pied pour traiter les patients, arrivés par groupes dimanche matin dans des ambulances de la protection civile. Ils ont reçu les soins nécessaires et des ordonnances leur ont été délivrées pour poursuivre le traitement.  MAP

Les douaniers marocains saisissent 160 000 dollars à l’aéroport Mohammed V. Un allemand et deux Hong Kongais ont été arrêtés à l’aéroport international Mohammed V de Casablanca, en possession d’une somme de 160000 dollars alors qu’ils s’apprêtaient à s’embarquer dans des avions. Ils s’apprêtaient tous à quitter, l’aéroport international Mohammed V de Casablanca en direction de Paris pour l’allemand et vers la Guinée pour les deux Hong kongais, rapporte le site d’information marocain, Médias24. Grace à deux opérations séparées, les services de douane de l’aéroport international Mohammed V de Casablanca ont trouvé une somme de 82 000 dollars dans les valises du ressortissant allemand et 78 000 dollars dans celles des deux ressortissants de Hong Kong, précise la même source. Une fouille minutieuse a permis la découverte des devises cachées, qui étaient soigneusement rangées dans les valises des personnes précitées, selon une source à l’aéroport.  Le Mag

Ecole de la 2ème chance: plus de 600.000 bénéficiaires en 16 ans. Selon des chiffres fournis par le ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle et l’UE. Dans le cadre de cette stratégie 110.000 élèves ont été insérés dans le système formel ou la formation professionnelle et le taux d’insertion est passé de 5 pc durant l’année 1998/99 à 34 pc les trois dernières années, précise un ensemble de résultats rendus publics, vendredi à Rabat, lors d’un séminaire sous le thème « l’éducation non formelle de demain: enjeux et défis ». Les programmes de l’Education Non Formelle (ENF) a permis la mobilisation de 430 Organisations non Gouvernementales dans un cadre partenarial et de 2.000 animateurs/éducateurs en moyenne annuelle qui travaillent avec les ONG partenaires pour le recrutement et l’encadrement et le suivi des bénéficiaires de l’ENF. Le ministère a oeuvré pour une rénovation de la stratégie d’intervention tout en prenant en compte les acquis de ces programmes, et pour répondre aux évolutions du contexte et des profils des enfants et jeunes non scolarisés et déscolarisés ciblés par les programmes de l’ENF qui visent à leur offrir une seconde chance d’éducation et leur ouvrir des perspectives d’insertion dans les parcours d’éducation formation et dans la vie active. Un travail de réflexion, qui s’est étalé sur les deux dernières années, sur l’ensemble des axes et leviers de mise en œuvre de l’éducation non formelle pour aboutir au réajustement, régulation et refonte de la stratégie d’intervention. Ce travail a été fait avec l’appui technique de l’UE au domaine de l’éducation non formelle consistant en un portefeuille d’études et d’assistance technique.  Menara

Le Lion’s Club Maroc équipe des cabinets d’ophtalmologie et de médecine dentaire à Ouirgane (Al-Haouz). Le Lion’s Club Maroc a procédé vendredi, à la commune rurale Ouirgane (Province d’Al Haouz), à l’équipement en matériel médical de deux cabinets spécialisés dans l’ophtalmologie et la médecine dentaire. Cette action solidaire s’inscrit dans le cadre des projets sociaux du Lion’s club du Maroc initiés dans les quatre coins du Royaume. Elle vise à rapprocher les services de santé au profit des populations rurales de cette province et leur offrir des soins accessibles. Intervenant à cette occasion, Mourad El Badaoui, membre de Lion’s Club du Maroc, a indiqué que l’équipement de ces deux cabinets s’inscrit dans le cadre du réseau « Sourire » et réseau des « Lumières », deux programmes sociaux d’envergure nationale lancés avec la mission d’améliorer les conditions de vie des populations nécessiteuses. Pour sa part, le gouverneur de la province d’Al Haouz, Younès El Bathaoui, a loué les actions solidaires du Lion’s Club du Maroc menées dans toutes les régions du Maroc, notamment dans la province d’Al Haouz, relevant que les projets lancés par Lion’s Club du Maroc représentent une précieuse contribution solidaire au profit des populations nécessiteuses.   MAP

Art & Culture

La radio marocaine, Hit Radio, s’implante au Mali. La radio marocaine, Hit Radio, s’implante désormais également au Mali après son implantation à la république Centrafricaine, au Burkina Faso, au Togo, entre autres. L’information a été donnée par le ministre marocain des affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, et le directeur Afrique de Hit Radio,Kodjovi G.Kdjoakou; rapporte le site Journal du Mali. Ainsi, outre les 17 accords signés au palais de Koulouba, le Maroc s’intéresse aussi à l’espace médiatique malien avec l’implantation de la station Hit radio. Cette implantation de Hit radio au Mali vise à «mieux partager l’information entre les deux pays», selon Mezouar qui assure qu' »on a tendance à oublier la communication et à penser uniquement à la construction des routes et des usines, alors que sans partage d’informations, le développement devient une chose difficile ».  Le Mag

Siel de Casablanca: Le sociologue Abderrahim El Atri présente son dernier livre « la Baraka des saints ». Le sociologue Abderrahim El Atri a présenté son dernier livre « La Baraka des saints » dans le cadre du Salon International de l’édition et du livre de Casablanca (Siel) qui baisse le rideau ce dimanche. L’ouvrage, 231 pages-Ed. Al Madariss, revient sur l’histoire des marabouts au Maroc qui font l’objet d’un culte populaire en apportant des éclairages sur les significations de ce rituel d’adoration, souligne son auteur, notant qu’il a écarté dans sa recherche les clichés en tentant avant tout de comprendre le phénomène. Sur son intérêt pour le sacré, il relève la prévalence à ce jour des rituels et des symboles dans les croyances populaires, dans certaines sociétés qui accordent une signification particulière à chaque signe, à chaque acte si anodin soit-il. Pour mener cette recherche socio-anthropologique, le chercheur a eu notamment recours à des biographies, des entretiens et des ouvrages de référence tout en tirant bon enseignement de ses observations. Enseignant à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines à Fès, Abderrahim El Atri compte à son actif plusieurs ouvrages, entre autres, ‘ »Plaidoyer pour la sociologie », « La sociologie des notables », « La production des élites au Maroc » ou encore « Les mutations dans le Maroc rural ».  MAP

Le cinéma marocain dresse son bilan annuel. Soixante millions de dirhams est le montant de l’avance sur recettes octroyé pour soutenir la production marocaine, dont ont bénéficié 21 longs métrages et 6 courts métrages, avec une aide à l’écriture d’un scénario et à la réécriture de 4 scénarios pour longs métrages. «En dehors du soutien financier à la production, le CCM s’intéresse, également, à encourager les jeunes réalisateurs. Cette année, nous sommes arrivés au chiffre important de 131 permis de tournage du court métrage. À travers cette politique que nous avons entreprise depuis huit ans, nous voulons que le cinéma marocain devienne leader en Afrique. Notre souhait est de voir le chiffre du long métrage en hausse, en estimant atteindre 27 films pour l’année prochaine. Cette continuité nous met devant une responsabilité, comme elle ajoute de la pression au réalisateur», souligne Noureddine Sail qui n’a pas manqué d’expliquer que l’équation quantité-qualité est une problématique qui se pose dans le monde entier. «La qualité viendra avec le temps. L’essentiel est de ne pas tomber à moins de 25 longs métrages. C’est là où nous axons notre travail. Surtout que la priorité du spectateur est donnée au film marocain, même avec ce qui nous reste des salles de cinéma». En effet, depuis maintenant cinq ans, les films marocains conservent les premiers chiffres d’entrées devant les productions américaines et égyptiennes, avec 700 mille spectateurs et 25 millions de dirhams de recettes pour l’année 2013. Selon le rapport présenté par le directeur général du CCM, 40% des spectateurs se sont intéressés au cinéma marocain, avec un chiffre de 722 633 billets contre 35% pour le cinéma américain, avec 642 227 entrées.  Le Matin

Le 18ème Salon international de Tanger des livres et des arts en mai. Le grand public, en particulier les amoureux des arts et des lettres, est invité, du 7 au 11 mai, à l’événement phare de la saison culturelle France-Maroc 2014, à savoir le 18ème Salon international de Tanger des livres et des arts, dont les activités se dérouleront sous le thème «Afriques au pluriel». Organisé par l’Institut français du Maroc en partenariat avec l’Association Tanger région action culture (ATRAC), cet événement cherche à travers le choix de ce thème à mettre en avant l’africanité du Maroc, qui se distingue par sa position géographique au sud de l’Europe et au nord pour ses voisins subsahariens. Considéré comme un pays émergent en plein développement et une partie intégrante du Grand Maghreb, le Royaume entretient, selon les organisateurs, des relations millénaires et essentielles avec l’Afrique centrale et occidentale. «Au-delà de la question de l’identité, se posent aussi celles de l’avenir, du développement d’un continent pluriel», selon le comité en charge de cette édition. Ce 18ème salon investira, de nouveau, et cette année encore, le somptueux décor du Palais des institutions italiennes, plus connu des Tangérois par Ksar Moulay Hfid. Parmi les personnalités (littéraires, artistiques, politiques, penseurs…) attendues lors de cet événement livresque et artistique, figurent l’historienne et directrice d’archives royales, Bahija Simou, l’économiste Najib Akesbi, l’écrivaine française Paule Constant, le diplomate, politique et écrivain congolais Henri Lopes, le journaliste, essayiste et dramaturge Driss Ksikes, le philosophe Ali Benmakhlouf, le critique d’art Moulim El Aroussi, ainsi que l’artiste plasticien et sculpteur français Bernard Rancillac et le photographe marocain Hassan Hajjaj. Connus pour la plupart par leur attachement à l’Afrique, ils s’y retrouveront pendant cinq journées de rencontres, d’échanges et de réflexions autour de la diversité et de l’avenir du continent.  Aujourd’hui

Diwan Awards ; 13 Marocains de Belgique récompensés à Bruxelles. Treize membres de la communauté marocaine résident en Belgique ont été récompensés, hier soir à Bruxelles. Pour leurs apports à la Belgique dans les domaines économique, scientifique, culturel, social, et sportif, treize Marocains ont été récompensé hier à Bruxelles, lors de la cérémonie de la 2e édition des Diwan Awards. Douze lauréats ont été élus en ligne par plus de 154.400 votants et un seul été désigné par le jury sur proposition du public, qui a voté en ligne. Ils sont répartis dans plusieurs catégories qui sont : Femme, Personnalité, Sport, Associations, Art & Culture, Entreprise, Enseignement, Avocat et Droit, Médecine et Santé, Ingénierie et Management. A travers cette initiative, qui met à l’honneur les marocains de Belgique, les organisateurs ont voulu révéler les talents et le dynamisme des maroco-belge et mettre en valeur les compétences, les parcours et les actions remarquables des membres de la communauté marocaine en Belgique.   Le Matin

Oscars 2014 : P!nk en apparition spéciale. Après les apparitions de U2 et Bette Midler, l’Académie des Oscars annonce une nouvelle apparition spéciale lors de la cérémonie des Oscars 2014 du 2 mars prochain : la chanteuse et actrice P!nk. Celle-ci est notamment apparue l’an dernier dans Thanks For Sharing sous son nom véritable : Alecia Moore. P!nk a gagné trois Grammy Awards et six MTV Video Music Awards. Les producteurs de la cérémonie ont déclaré dans un communiqué : « Nous sommes très enthousiastes de recevoir P!nk sur scène pour la première fois. On la considère comme l’une des plus grandes voix de la musique pop et l’une des meilleures artistes de sa génération et nous sommes heureux de la voir nous rejoindre pour un moment anticipé du programme. » P!nk rejoint donc Bette Midler, Pharrell Williams, U2, Idina Menzel et Karen O qui chanteront tous à la cérémonie. Jennifer Lawrence et Anne Hathaway seront remettantes. La cérémonie, présentée par Ellen Degeneres sera diffusée en direct sur Canal + dans la nuit du 2 au 3 mars prochain.   BrainDamaged

Sport

Pistorius était sur internet la nuit où il a tué son amie. La nuit de la Saint-Valentin 2013 où il a tué sa petite amie, l’athlète paralympique sud-africain Oscar Pistorius a eu des activités sur internet, ce qui contredit sa version. Le Saturday Star cite les réponses en 13 points du parquet à la défense précisant la façon dont il entend prouver que Pistorius est coupable de meurtre prémédité et qu’il avait une raison et l’intention directe de tuer son amie Reeva Steenkamp. « Le quatrième point de cette liste indique: « Les activités sur le web de l’accusé sont en contraste direct avec celle d’un couple aimant passant du temps ensemble », écrit le journal. Selon lui, le parquet a aussi obtenu des éléments à charge auprès d’amis de la victime sur « la conduite de la défunte durant la relation », et le témoignage de deux voisins ayant entendu des cris de femme avant les coups de feu, tout comme une première voisine demeurant à une centaine de mètres, déjà citée dans l’enquête. Le parquet pointe aussi le fait que Pistorius n’a pas appelé la police ou les vigiles de sa résidence, ni demandé d’aide, mais appelé ses amis avant d' »inventer une ligne de défense », selon le journal. Pistorius, 27 ans, amputé des deux jambes et surnommé « Blade Runner » à cause des prothèses de carbone qu’il utilise sur les pistes d’athlétisme, habitait dans une résidence haut de gamme sécurisée de la capitale sud-africaine. Il ne nie pas avoir tué son amie, mais explique qu’il a tiré sur la porte fermée des WC de sa chambre après avoir entendu du bruit et cru à un cambriolage. « Comme je n’avais pas mes prothèses et que je me sentais extrêmement vulnérable, j’ai pensé que je devais nous protéger Reeva et moi », a-t-il exposé dans la déposition lue par son avocat l’an dernier. Auparavant, selon sa déposition, le couple avait passé une soirée tranquille. « Elle faisait des exercices de yoga et je regardais la télévision au lit. Mes prothèses jambières étaient ôtées. Nous étions très amoureux et je ne pouvais pas être plus heureux. Je sais qu’elle ressentait la même chose. Elle m’avait donné un cadeau pour la Saint-Valentin mais demandé de ne l’ouvrir que le lendemain », a-t-il dit.  Menara

Taarabt offre la victoire à l’AC Milan. Dans le cadre de la 25e journée de Serie A, le Milan AC a pris le dessus à l’exterieur face à Sampdoria sur le score net de deux buts à zéro. Aligné d’emblée, le milieu de terrain marocain, Adel Taarabt a été l’un des grands artisans de cette importante victoire, en inscrivant le premier but des siens à la 12e minute de jeu. Il a été également derrière le but de la victoire inscrit par l’international français, Adil Rami 13 minutes après le début de la seconde période. Il est à noter que le Lion de l’Atlas qui disputait aujourd’hui son 3e match sous les couleurs des Rossonieri en championnat compte désormais 2 buts à son actif.  Mountakhab

Inezgane lance le Challenge de la Marche verte de cyclisme. Le coup d’envoi de la première étape du 4ème Challenge de la Marche verte a été donné, vendredi à Inezgane avec la participation de plus d’une centaine de coureurs. Initié sous l’égide de la Fédération royale marocaine de cyclisme (FRMC),cette manifestation internationale, qui se poursuivra jusqu’au 3 mars prochain, concernera les régions de Souss-Massa-Drâa, Guelmim-Essmara, Lâayoune-Boujdour-Sakia Al Hamra et Oued Eddahab-Lagouira, sur une distance de plus de 1350 km. Initiée avec le soutien et la coordination des wilayas et provinces des régions du Sud du Royaume sous le signe « Le cyclisme au service du développement humain », cette édition est marquée par la participation de concurrents de dix pays, en l’occurrence la Slovaquie, la Suisse, l’Italie, la France, la Libye, la Mauritanie, l’Allemagne, la Turquie et la Hollande, outre des représentants des 30 premiers clubs marocains de cyclisme. La course est scindée en deux catégories. La première, qui s’inscrit dans le cadre des courses nationales, prévoit six étapes réparties entre Inezgane-Tiznit (120 km), Tiznit-Sidi Ifni (77 km), Sidi Ifni-Guelmim (65 km), Guelmim- Assa Zag (100 km), puis Guelm-Tantan (120 km) et Tantan-Smara via Abattih (160 km). La deuxième catégorie, qui est une course internationale, prévoit quatre étapes supplémentaires; à savoir Lâayoune-Tarfaya (100 km), Lâayoune Al Marsa (125 km), Al Marsa-Boujdour (165 km) et un circuit fermé de 80 à Dakhla. Dans une déclaration à la MAP, le président de la FRMC Mohamed Belmahi s’est félicité du soutien que l’ensemble des partenaires ont apporté à cette manifestation sportive qui, inscrite au calendrier de l’Union cycliste internationale (UCI) et de l’Africa tour, est rehaussée par la présence d’un commissaire international.  Menara

Un premier golf éco-conscient voit le jour. Ouvert depuis le mois de janvier 2014 et situé au cœur de la plaine du Haouz, à quelques kilomètres seulement de Marrakech, l’établissement de luxe Domaine Royal Palm propose à ses clients un concept résidentiel et hôtelier éco-conscient encore inédit au Maroc. Entouré d’une oliveraie centenaire, aujourd’hui transformée en oasis, le Domaine Royal Palm abrite 60 villas ainsi qu’un somptueux golf 18 trous. Particularité de ce parcours « first class » dessiné par l’Américain Cabell B. Robinson, une légende de l’architecture golfique : il offre aux résidents des prestations de très haut niveau en leur permettant d’évoluer dans un environnement résolument éthique dans le respect des normes internationales du développement durable. Pour réaliser ce golf unique dominé par les sommets enneigés de l’Atlas, Cabell B. Robinson a longuement observé le paysage, considéré l’oued qui traverse le domaine, intégré chaque arbre et chaque relief afin de proposer un parcours respectueux, bordé de bougainvilliers, de lauriers roses et d’hibiscus. De cet ensemble, qui s’inscrit dans une véritable communion avec la nature, est né un jardin spectaculaire, une oasis verdoyante de 74 hectares composée de green, de fairways, d’obstacles d’eau et de bunkers sauvages. L’ensemble de ces engagements permet aujourd’hui au Domaine Royal Palm de proposer un golf de niveau international. Il profite de la qualité d’un parcours de référence, alliant technique et plaisir et bénéficie en outre d’un climat unique, qui permet de pratiquer le golf dans des conditions idéales presque tout au long de l’année.   Aujourd’hui

International

Algérie : Bouteflika sera candidat pour un quatrième mandat présidentiel. Le premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, a annoncé, samedi 22 février, la candidature du président sortant, Abdelaziz Bouteflika, à l’élection présidentielle prévue le 17 avril, a rapporté la télévision nationale. « Bouteflika sera candidat, a affirmé Sellal en déplacement dans la ville d’Oran. La décision de Bouteflika de se porter candidat a été prise sur l’insistance du peuple et à l’issue d’une profonde réflexion. » Agé de 76 ans, au pouvoir depuis 1999, le président algérien été victime d’un accident vasculaire cérébral en avril dernier et n’a pu reprendre sesfonctions qu’à l’issue d’une longue hospitalisation en France. Il a poursuivi sa convalescence en Algérie et n’est que rarement apparu en public depuis, sans prendre la parole. Plus de 80 personnes, parmi lesquelles de vieux routiers de la vie politique, ont annoncé leur intention de se porter candidat au scrutin et les candidats ont jusqu’au 4 mars à minuit pour déposer leur candidature, qui doitrecueillir le parrainage d’au moins 60 000 électeurs ou de 600 élus dans au moins 25 wilayas (préfectures). Le Conseil constitutionnel aura alors dix jours pour annoncer la liste des candidats retenus, et la campagne officielle s’ouvrira le 23 mars. Mais plusieurs mouvements de l’opposition ont d’ores et déjà annoncé un boycott du scrutin. A commencer par le principal parti islamiste algérien, le Mouvement de la société pour la paix (MSP), intégré à l’alliance présidentielle jusqu’en 2012, qui dénonce « l’absence de véritable opportunité pour une réforme politique » et un manque de transparence. Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), un parti d’opposition laïc kabyle, a également appelé au boycottage.  Le Monde

À Kiev, le pouvoir ukrainien cède à la rue. Les contestataires accueillent avec prudence les concessions importantes – organisation d’une élection présidentielle et réforme de la Constitution, notamment – faites vendredi par le président Viktor Ianoukovitch. Vendredi, après trois journées de violences qui ont emporté une centaine d’hommes, le cœur de l’insurrection ukrainienne a longtemps battu par procuration, suspendu aux palpitations de la diplomatie. Jusqu’au moment où le président Viktor Ianoukovitch, après deux mois de manifestations incessantes et de faux-fuyants, a enfin cédé aux principales revendications de l’opposition: l’organisation d’une élection présidentielle anticipée ainsi qu’une réforme de la Constitution, qui prévoit l’affaiblissement des pouvoirs du président au profit du gouvernement et du Parlement. Dans la foulée, les députés de la Rada votaient un texte ouvrant la voie à la libération de Ioulia Timochenko, principale opposante au chef de l’État. Sans doute la mesure la plus symbolique d’une journée fiévreuse, applaudie par la foule rassemblée place de l’Indépendance. Au nom des principales composantes du Conseil de Maïdan, les trois leaders historiques de l’opposition se sont rendus au palais présidentiel pour signer le texte de l’accord. La cérémonie, à laquelle ont pris part notamment les responsables de la troïka européenne, le chef de l’administration présidentielle et le ministre ukrainien des Affaires étrangères, a pris un tour cérémoniel. Elle s’est accompagnée d’une minute de silence à la mémoire des victimes du 20 février. Au même moment, sur la place de l’Indépendance, une atmosphère de recueillement saisissait la foule. Au passage des cercueils découverts des défunts de la révolution, celle-ci a entonné, a cappella, l’hymne national, avant que les prêtres de l’Église de Kiev, qui a toujours soutenu le mouvement de contestation, ne célèbrent une messe. Mais en dépit des concessions du président et des préceptes de la foi chrétienne, l’humeur n’est pas au pardon. Les leaders de l’opposition, à qui l’on reproche de ne pas avoir «été sur les barricades au moment des fusillades», ont été copieusement sifflés par la foule, lors de leur apparition à la tribune de Maïdan.  Le Figaro

Le trafiquant de drogue le plus recherché au monde arrêté. L’arrestation de Joaquin «Chapo» Guzman dans une station balnéaire du Mexique est le fruit d’une collaboration entre les forces mexicaines et américaines. Figure du narcotrafic, sa fortune est estimée à un milliard de dollars. Le président mexicain Enrique Peña Nieto a frappé un grand coup samedi dans sa guerre contre le trafic de drogue en effectuant l’arrestation la plus significative depuis une dizaine d’années. Les forces de l’ordre ont capturé dans une station balnéaire du pays le narcotrafiquant le plus puissant et le plus recherché au monde: Joaquin «Chapo» Guzman, chef du cartel de Sinaloa. Empereur de la cocaïne et de la marijuana, exportant ces substances aussi bien en Amérique qu’en Asie et Europe, il avait été surnommé le nouvel ennemi numéro 1 depuis Al Capone par les autorités de Chicago. Joaquin Guzman a amassé une fortune estimée à un milliard de dollars et est soupçonné de contrôler un vaste réseau de tueurs à gages de la frontière américaine à l’Amérique centrale. Washington offrait 5 millions de dollars pour son interpellation, le Mexique 3,2 millions. Celle-ci s’est déroulée sans un seul coup de feu. L’opération a duré moins de huit minutes et les voisins n’ont compris qu’elle avait eu lieu que lorsqu’ils ont entendu l’hélicoptère qui emmenait Guzman. Ce qui tient du miracle quand on sait que le baron de la drogue, en cavale depuis treize ans, employait plus de 300 personnes pour assurer sa sécurité. Il disposait dans sa résidence de Mazatlán, la station balnéaire où il a été arrêté en compagnie d’une femme, d’un arsenal d’une centaine d’armes feu (dont plus de 30 révolvers), de deux lance-grenades, d’un lance-roquettes, de 43 véhicules notamment 19 blindés. Les médias s’amusaient d’ailleurs que sa capture ne soit non pas survenue au terme d’un long siège mais après une fête bien arrosée.  h24info

Les enfants perdus du djihad. «Je vous supplie de nous laisser tranquille!» La communication s’achève avant d’avoir commencé. Le dénominateur commun aux parents dont les enfants sont partis rejoindre le front syrien, c’est une détresse insondable doublée d’une sourde absence d’espoir. Des sentiments souvent tus par pudeur, par dignité aussi. Plus que tout, pères et mères craignent pour la vie de leurs enfants. Témoigner les terrorise. Il faut alors insister. Beaucoup. Pour les convaincre que les médias sont aussi là pour leur offrir une page blanche où crier leur colère, écraser leurs larmes, appeler leurs enfants à la raison. Rompre le silence et l’isolement des familles est indispensable. Leur donner la parole, nécessaire. Parce que leurs enfants sont encore adolescents ou tout juste adultes. Parce que, à 14, 15, 18 et même 20 ans, c’est plutôt l’âge de flirter, de fumer sa première cigarette, de sortir avec les copains, de décrocher un job rémunéré. Certainement pas celui du sang, de la guerre et de la mort. Certains parents redoutent qu’une médiatisation excessive mette un terme au lien ténu des SMS, des appels téléphoniques, des communications par Skype, négociés âprement avec leurs gamins sur le front. Ils ont peur de les mettre en danger. Mais ne le sont-ils pas déjà? «Oh que si!», rétorque Meriam, pressée de faire connaître son combat au plus grand nombre. Française d’origine tunisienne, «mais avant tout française et fière de mon pays», Meriam a 25 ans et mène la vie d’une jeune femme diplômée, jolie, aimée. Jusqu’à cette date fatidique où tout bascule: «Le 14 octobre 2013, le père de ma fille est parti, Assia dans les bras, rejoindre le front syrien!» Mariée en 2011 à un jeune homme de 23 ans aux mêmes origines qu’elle, Meriam donne naissance à un beau bébé en avril 2012. «Et puis les radicaux lui sont tombés dessus.» En quelques semaines, son mari change complètement de comportement et se rapproche du mouvement fondamentaliste Forsane Alizza (Les Cavaliers de la fierté), dissous en mars 2012 à la demande de Claude Guéant. Il interdit désormais musique et jouets à leur fille et refuse qu’elle soit un jour scolarisée. Meriam retourne vivre chez ses parents et n’accepte les visites du père à sa fille que sous son contrôle. Elle a peur.   Le Figaro

Le baiser de la vie sur le bord de la route qui émeut les États-Unis. Une conductrice de Floride a touché le pays tout entier en sauvant son neveu de cinq mois de l’asphyxie sur le bord d’une autoroute encombrée. Les photos de la scène ont fait le tour des médias. Aux États-Unis, elle est devenue l’héroïne de la semaine. La photo de Pamela Rauseo, agenouillée au bord de l’autoroute faisant du bouche-à-bouche à son neveu de cinq mois en arrêt respiratoire, a gracié la une de tous les médias outre-Atlantique qui célèbrent une histoire, qui sans la détermination de cette décoratrice d’intérieur se serait terminée tragiquement. Jeudi, cette mère de trois enfants était en voiture avec son neveu Sebastian sur le périphérique très embouteilllé de Miami. Le nourrisson, coutumier des problèmes pulmonaires après être né prématuré, est malade et souffre d’une infection respiratoire. Le bébé pleure tout le long du trajet puis soudainement se tait. Pamela Rauseo se tourne vers lui et constate qu’il ne respire plus et que son visage a viré au bleu. La décoratrice de 37 ans arrête immédiatement son véhicule, bloquant le trafic, et appelle à l’aide. Plusieurs automobilistes, dont un photojournaliste et un policier, se précipitent. Pamela Rauseo essaie d’appeler les services de secours mais elle est trop paniquée et le temps presse. Elle n’a pas d’autre choix que de commencer elle-même les gestes de premiers secours. Des minutes d’angoisse capturées par le reporter Al Diaz du Miami Herald. Coup du destin, Pamela Rauseo a appris, il y a sept ans, la procédure de bouche-à-bouche sur les bébés, lorsqu’un de ses enfants a fait un malaise. Mais la décoratrice n’a jamais mis en pratique ses connaissances et se sent perdue. Les conducteurs qui l’ont rejointe la guident. Sebastian respire à nouveau mais le soulagement est de courte durée. Le bébé recommence à s’asphyxier quelques instants plus tard. Pamela Rauseo reprend le bouche-à-bouche tandis qu’un policier lui fait un massage cardiaque. L’enfant reprend connaissance. Les pompiers, enfin arrivés sur place, l’emmènent à l’hôpital. Sebastian est dans un état stable mais va rester sous observation quelque temps.   Le Figaro

Nouvelles technologies

Autorité générale des Affaires islamiques aux Emirats: Le voyage sur Mars est interdit par l’Islam. Émirats Arabes Unis : Une nouvelle Fatwa émanant des Emirats Arabes Unis vient interdire le voyage vers la planète Mars, le voyage à sens unique (sans retour) que certains sont prêts à tenter. En effet, l’Autorité générale des Affaires islamiques et des Wakfs aux Émirats vient d’émettre une Fatwa interdisant tout voyage vers Mars sans retour, un voyage qui serait considéré comme un suicide, ce qui est prohibé par l’Islam. « Un tel voyage sans retour présente un risque réel pour la vie, ce qui ne peut jamais être justifié dans l’Islam », a estimé un comité de l’autorité religieuse qui explique: « Il y a une possibilité qu’une personne qui se rend à la planète Mars ne soit pas en mesure de rester en vie là-bas et soit exposée à la mort. » rapporte le site Koweitien Alwatan. Celui qui opte pour ce « voyage dangereux », indique le comité, est susceptible de périr sans « raison juste », et donc sera passible d’une «punition semblable à celle du suicide dans l’au-delà ». Le comité, présidé par le professeur Dr Farooq Hamada, a déclaré: « La protection de la vie contre tous les dangers possibles et la garder en sécurité est une question convenue par toutes les religions et est clairement stipulée dans le verset 4 /29 du Saint Coran. » Pour rappel, en Avril 2013 , Mars One, une société néerlandaise, a invité les bénévoles à partir vivre sur la planète rouge, toutefois, il n’y a pas, jusqu’à présent, de technologie qui permette un retour de Mars vers la Terre. La société prévoit le premier voyage vers Mars en 2023, viendrait pas la suite l’installation d’une colonie humaine permanente sur la planète rouge.  Le Mag

Voitures volantes: Ce n’était qu’un rêve, c’est devenu une réalité ! Ce n’est plus le fruit de l’imagination des humains, c’est désormais une réalité qui montre toute l’ambition technologique de l’être humain. Pégase, le nom donné à cette voiture volante, un prototype debuggy volant, créé par l’entreprise strasbourgeoise Vaylon, et équipé d’une voile de 38 m² et d’un moteur à hélices. Prévu pour voler jusqu’à 3000 mètres d’altitude, le véhicule intéresse beaucoup l’armée française qui a déjà investi près de 60.000 euros dans ce projet, selon Le Figaro. Le premier vol de Pégase est prévu pour début mars, sa vitesse serait 60-80 km/h pendant environ trois heures et sur la route, sa vitesse maximale peut atteindre les 100 km/h. Pégase pourrait être commercialisé dans le courant de l’année 2015 au prix de 100.000 euros, si toutefois, les tests sont concluants. «L’objectif est de pouvoir se déplacer rapidement sur terre ou dans les airs, de manière autonome et en toutes circonstances», explique Jérôme Dauffy qui travaille sur ce projet depuis 2008.  Le Mag

Internet en croissance de près de 46 pc en 2013. Le développement que connaît le marché des télécoms au Maroc est fortement tiré par internet qui affiche un taux de croissance de 45,97 en 2013, par rapport à la même période en 2012, a souligné vendredi à Casablanca, Boubker Badr, directeur de l’Economie numérique au ministère de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique. Le paysage de l’internet marocain a connu une évolution notable depuis 2009, l’année de lancement du Plan “Maroc Numeric 2013″ et de la note d’orientations générale pour le développement du secteur des télécommunications à horizon 2013, a indiqué M. Badr à lors de la Journée nationale de l’Internet, placée sous le thème “Journée sur l’industrie des noms de domaine internet”. Il a également noté que les actions entreprises dans le cadre de ces deux feuilles de route, ont permis d’accélérer le développement des infrastructures de télécommunications, de réussir l’intégration des différentes régions du Royaume dans l’ère du numérique et de positionner ainsi le Maroc parmi les pays émergents de la région en matière de technologies de l’information et de la communication (TIC).  Maghrebemergent

Mobile World Congress: Mark Zuckerberg, tête d’affiche. Le fondateur et PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, ouvrira le bal, ce lundi, à partir de 18h (heure locale) du Mobile World Congress 2014. Quelques jours après le rachat de Whatsupp par Facebook, la présentation du patron du premier réseau social au monde s’annonce pour le moins prometteuse. Ginni Rometty, présidente et chef de la direction d’IBM, John Chambers, PDG de Cisco, Rich Riley, PDG de Shazam Entertainment, Jan Koum, cofondateur de WhatsApp, ou encore Ahmad Abdulkarim Julfar, PDG de l’opérateur telecom émirati, Etisalat Group… plusieurs vedettes de l’industrie mobile et high-tech partageront leurs visions de l’avenir de l’industrie mobile.   Le 360

 

 

le2minutes.com

 

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires