Flash-news : Trente en un du « 24 janvier 2014

Flash-news : Trente en un du « 24 janvier 2014

375
0
PARTAGER

Baromètre digital des entreprises: le Maroc 1er pays africain. Hopscoth Système Africa, filiale de Public Système Hopscotch, un groupe de communication français leader en relations publics et en e-réputation, lance Africa Digital Lab, une plateforme d’analyses des enjeux d’image, de la réputation et du développement des marques. L’Africa Digital Lab suit l’évolution des pratiques digitales et des institutions les plus influentes en Afrique. L’agence vient de publier son premier baromètre digital des 50 entreprises d’Afrique francophone les plus performantes sur le net basé sur des critères comme la visibilité, la maîtrise des liens et l’activité sur les réseaux sociaux, résultat: «la présence sur le web est encore timide et ne suscite pas beaucoup d’intérêt auprès des internautes», souligne Salima Haddour, directrice générale d’Hopscotch Système Africa. En moyenne, l’impact des médias représente 30 % de la visibilité d’une marque africaine, pourtant, près d’une entreprise sur trois ne possède aucune présence corporate sur les réseaux sociaux et 24% des entreprises sondées disposent uniquement d’une page générée automatiquement par Wikipédia. Les entreprises marocaines sont toutefois les mieux classées, le Maroc fait figure de première élève en Afrique avec un taux de pénétration de 55%. Royal Air Maroc et Maroc Telecom occupent d’ailleurs les deux premières places du top 5 en termes de visibilité. h24info

Le Portugal veut une alliance avec le Maroc pour investir en Afrique. Pour avoir développé une expérience ‘précieuse’ sur les marchés africains, à différents niveaux et sur plusieurs secteurs, le Maroc, est, plus fréquemment, approché par des pays étrangers, pour développer des partenariats d’accompagnements des investissements en Afrique. Ainsi, sur les pas du Japon qui assoit depuis des années, ses programmes d’aide à l’Afrique sur les supports économiques et politiquo-diplomatiques marocains, à travers la coopération tripartite, le Portugal s’est prononcé pour une alliance avec le Maroc, pour les investissements sur le continent. En effet, la récente visite à Rabat de Rui Machete, ministre des affaires étrangères portugais, a été occasion pour évoquer le sujet de création de nouveaux mécanismes pour la promotion des investissements en Afrique. Des cellules de travail maroco-portugaises seront crées et instruites de missions de réflexions stratégiques et préparations des mesures concrètes pour la mise en route de ces dits mécanismes. L’engagement dans ce sens a été donné par les deux parties et l’annonce de son lancement a été faite, mardi dernier, lors d’un point de presse à Rabat, par le ministre marocain Salaheddine Mezouar. A noter que sont nombreux les secteurs d’activités dans lesquels le Maroc se championnise en Afrique, ainsi, la banque – finance, les télécoms, les assurances ou l’immobilier et BTP sont secteurs de réussite, de nombreux opérateurs économiques privés marocains, dans plusieurs dizaines de pays africains. Le Mag

Driss Lachguar reçoit une délégation parlementaire d’Argentine. Le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, a reçu hier au siège du parti à Rabat, une délégation argentine représentant le groupe interparlementaire d’amitié Argentine-Maroc en visite actuellement au Maroc. Cet entretien a été l’occasion pour les deux parties de discuter de nombreuses questions d’actualité intéressant, particulièrement, les deux pays et les pays de l’Amérique latine.Lors de cette rencontre à laquelle ont pris part, également, Ouafae Hajji, Younès Moujahid, membres respectifs du Bureau politique, Mohamed Benabdelkader de la commission d’arbitrage et d’éthique, Abdelmalek Jaddaoui, chargé des affaires extérieures au siège du parti, Driss Lachguar a tenu à faire savoir que le Maroc et l’Argentine ont une relation historique commune, particulièrement en matière de lutte pour la liberté, la démocratie et la dignité. En effet, les deux nations ont fait d’énormes sacrifices pour la stabilité, le développement et la démocratie. La similitude des origines historiques et militantes communes du Maroc et des pays de l’Amérique latine constitue une réelle motivation pour les deux pays d’aller de l’avant pour davantage de développement au niveau économique et social à même de servir leurs intérêts respectifs, et ce dans le cadre de la diplomatie officielle, a-t-il souligné. Outre la diplomatie officielle, Driss Lachguar a tenu à affirmer la volonté du parti à renforcer les relations bilatérales et ce à travers la diplomatie parallèle en vue de coordonner les prises de position et partant défendre au mieux les causes justes et les valeurs pour lesquelles le parti a tant milité.  Libe.ma

Maroc-UE: L’ALE se dote d’un mécanisme de règlement des différends. Mieux vaut tard que jamais ! Le mécanisme de règlement des différends concernant les relations commerciales entre le Maroc et l’Union européenne vient enfin d’entrer en vigueur (Bulletin officiel N°6218 du 2 janvier 2014). Il a fallu près de 3 ans au Maroc pour décider de son adoption, vu que l’accord était initialement signé en décembre 2010 à Bruxelles. Il est à noter que cet accord a été validé par l’Union européenne en novembre 2012. Toujours est-il qu’avec cette double promulgation, c’est un véritable outil d’interprétation de l’accord qui vient d’être créé. Les accords de libre-échange étant des accords par définition à durée indéterminée, leur application dans le temps peut donner lieu à des divergences de point de vue et à des différends commerciaux. C’est ainsi que l’accord fixe son champ d’application, en soulignant qu’il s’applique pour régler «tout différend de nature commerciale entre les parties, en vue de parvenir à la mesure du possible, à une solution mutuellement acceptable». Ce mécanisme pourra ainsi être institué à chaque fois qu’un différend concernera l’interprétation ou l’application de règles concernant «la libre circulation des marchandises», qui constitue le gros morceau de l’accord d’association signé en 1996. Il s’applique également pour tout différend concernant les dispositions de l’accord agricole et de l’accord de pêche. Ce recours n’est toutefois pas automatique, puisque la saisine de ce mécanisme ne pourra être effective que lorsque le comité d’association (organe de gestion de l’accord qui réunit les représentants ministériels des deux parties au moins une fois par an) n’arrive pas à trouver une issue favorable au conflit.  Les Eco

Economie

Secteur automobile. Ouverture de cinq nouvelles concessions par Hyundai Maroc. La succursale de Tanger a une capacité d’accueil de 120 véhicules et un showroom permettant d’en exposer 13. Elle dispose d’un atelier SAV ainsi que d’un magasin pour pièces de rechanges et des locaux administratifs. Hyundai Maroc poursuit le développement de son réseau par l’ouverture de cinq nouveaux sites à Rabat, Tanger, Tétouan, Safi et Chichaoua. Suite à ce tir groupé, l’importateur et distributeur de la marque sud coréenne compte générer plus de 1 200 nouvelles ventes, aussi bien sur le marché des véhicules particuliers que sur celui des utilitaires. Le chiffre d’affaires global prévisionnel pour les nouvelles concessions devrait atteindre les 160 millions de dirhams en 2014. Quelque 65 postes d’emplois directs sont créés. A Tanger, Hyundai Maroc a choisi de s’implanter directement avec une nouvelle succursale en ouvrant le plus grand site automobile de la région Nord. La succursale a une capacité d’accueil de 120 véhicules et un showroom permettant d’en exposer 13. Elle dispose d’un atelier SAV ainsi que d’un magasin pour pièces de rechanges et des locaux administratifs. «Dans les prochaines années, nous continuerons à renforcer notre assise pour être toujours plus proches de nos clients», a souligné Zineb Oukacha, Directrice Marketing et Communication de Hyundai Maroc.  Le Matin

Le Maroc compte doubler le nombre de touristes espagnols à l’horizon 2020. Le Maroc vise à doubler le nombre de touristes espagnols dans le cadre de la stratégie nationale touristique pour l’année 2020, a indiqué, mercredi à Madrid, le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad. “Nous comptons poursuivre nos efforts pour développer la présence du Maroc sur le marché touristique espagnol dans l’objectif de doubler l’afflux de touristes du pays voisin d’ici 2020″, a souligné M. Haddad lors d’un point de presse au pavillon marocain au Salon international du tourisme (FITUR), qui se tient du 22 au 26 janvier à Madrid. L’Espagne est le deuxième marché émetteur de touristes vers le Maroc, a précisé le ministre, rappelant que près de 800.000 espagnols se sont rendus dans le Royaume en 2012.  Maghrebemergent

Conjoncture. 1,9% d’inflation : le panier de la ménagère plus cher en 2013. Le panier de la ménagère aura été plus coûteux en 2013. C’est ce qui ressort de la dernière note d’information du Haut Commissariat au Plan (HCP) sur l’Indice des prix à la consommation (IPC). L’inflation, appréhendée à travers cet indice, ressort ainsi à 1,9%, comparée à 2012. Un taux qui reste dans la limite fixée par Bank Al-Maghrib. Le 17 décembre 2013, la Banque centrale annonçait en effet que l’inflation atteindrait 2,1% l’année écoulée. Pour le HCP, la hausse de l’IPC a concerné aussi bien les produits alimentaires que les produits non alimentaires. Mais les premiers se sont plus renchéris que les seconds. L’indice des prix des produits alimentaires a ainsi augmenté de 2,4% par rapport à 2012, tandis que celui des produits non alimentaires a marqué une hausse de 1,5%. Les variations enregistrées pour les produits non alimentaires vont d’une baisse de 9,2% pour le poste «communications» à une hausse de 5,5% pour l’enseignement. L’IPC a également augmenté sous l’effet des postes transport (3,2%) et restaurants-hôtels (3,2%). Les plus importantes hausses de l’IPC annuel ont été enregistrées à Oujda et Tanger (2,7%), Fès (2,4%), Safi (2,2%) et Meknès (2,1%). Les moins importantes ont été relevées à Béni Mellal (0,5%), Laâyoune (1%), à Settat (1,2%) et à Dakhla (1,3%). L’IPC a en revanche stagné à Tétouan. Comparé au mois de novembre 2013, l’IPC de décembre a diminué de 0,1%.  Le Matin

La croissance économique prévue autour de 4% pour 2014. Les prévisions de croissance du Maroc pour 2014 ont été maintenues autour de 4% sur la base d’une année agricole moyenne, a annoncé jeudi le ministère marocain de l’Economie et des finances. « Ce taux de croissance permettra de stabiliser le taux de chô mage à son niveau actuel qui est autour de 9% », a indiqué le ministère dans un communiqué relatif aux prévisions de clôture de l’exercice 2013 et de croissance en 2014. Par ailleurs, le déficit budgétaire devrait s’établir à 5,4% en 2013 contre 7,3% en 2012, soit une baisse de 1,9%, a précisé le communiqué qui cite des résultats provisoires de l’exécution de la loi de finances 2013. L’encours de la dette du Trésor a, pour sa part, enregistré une légère augmentation pour se situer aux alentours de 62,5% du PIB contre 59,6% à fin 2012.   French

Au 1er jour du FITUR, l’ONMT décroche Vueling, première low cost espagnole ! L’ONMT, à l’occasion du salon du tourisme de Madrid, le FITUR, a mis en place les bases d’un nouveau partenariat avec Vueling, la 2ème compagnie aérienne espagnole. Il s’agit, selon M. Abderrafie Zouitene, DG de l’ONMT, de la consolidation de l’agrément avec le Maroc, avec des objectifs pour 2014, mais surtout sur le moyen-terme (3 ans). L’idée d’un partenariat durable est très importante pour la compagnie ibérique, car, d’après Mme Linda Moreira, Manager France et Maroc de Vueling, « Vueling ne travaille jamais seul ». En effet, la compagnie compte suivre le modèle qu’elle a appliqué au marché français, à savoir se baser sur un partenaire local solide, en l’occurrence l’ONMT, et de recevoir des propositions de mise en place de nouvelles lignes par ce partenaire, qui indiquera à Vueling quelles sont les destinations à développer, et le maillage idéal à mettre en place. A l’heure actuelle, Vueling ne propose que 5 vols vers le Maroc, et la part du Royaume dans son chiffre d’affaires est encore faible. Toutefois, « à court terme, le Maroc doit devenir le marché principal de Vueling », selon M. Julio Rodriguez Contreras, Directeur Commercial de Vueling. Pour 2014, l’ONMT annonce la création de deux vols vers le Maroc par la compagnie espagnole, à savoir Barcelone-Marrakech et Bilbao-Marrakech. Il est également prévu de rapidement mettre en place des vols vers Ouarzazate et Marrakech, puis plus tard Tanger et Fès.   Lnt

Social

Vingt ans de réclusion pour le meurtre d’une mineure à Agadir. La Cour d’Appel d’Agadir a condamné, jeudi soir, à vingt ans de réclusion une femme accusée du meurtre d’une jeune fille, en mars dernier. L’accusée a été poursuivie et jugée conformément aux dispositions de l’Article 410 du Code pénal qui stipule, entre autres, que si la mort résulte de coups, blessures, violences, voies de fait ou privations pratiques « sans intention de la donner, la peine est celle de la réclusion de vingt à trente ans ». L’affaire remonte au mois de mars dernier lorsque la victime, une employée de maison âgée entre 14 et 16 ans au moment des faits, avait succombé à des brûlures essuyées sur différentes parties de son corps à l’Hôpital Hassan II d’Agadir où elle a été admise dans un état critique. La victime souffrait de blessures dont le degré variait entre 60 et 70 PC et de brûlures de deuxième et de troisième degré sur différentes parties du corps, notamment au niveau du visage, des mains et des parties inférieures.  MAP

Protection sociale : Le rapport Hakkaoui. La ministre de la Solidarité, de la Femme, de la famille et du développement social, Bassima Hakkaoui, vient de présenter un premier rapport dressant un état des lieux des établissements de protection sociale. Elaboré sur la base d’une étude portant sur 130 établissements de protection sociale pendant une année (du 02/2012 au 02/2013) et sur les conclusions de 15 rencontres-débat relatives à la réforme de ces établissements, ce document décortique soigneusement leur cadre juridique et organisationnel. Il pointe les dysfonctionnements qui entachent leur travail et souligne les contraintes auxquelles ils sont confrontés, tout en présentant les orientations majeures nécessaires à leur mise à niveau, a expliqué la ministre. Citant les dernières statistiques du ministère, le rapport indique qu’en 2013 le nombre des établissements de protection sociale répartis sur les différentes régions du royaume, s’élève à 1.347 et s’assignent pour mission la prise en charge de toutes personnes, des deux sexes, se trouvant dans une situation de difficulté, de précarité ou de pauvreté notamment les enfants abandonnés, les personnes âgées sans soutien, les personnes handicapées, les femmes en situation d’abandon familial ou d’exclusion. En vue d’améliorer l’action sociale desdites structures, le rapport recommande ainsi l’élaboration d’une politique globale et intégrée pour le développement des établissements de protection sociale et d’une politique publique de la protection de l’enfance, de la famille et des personnes à besoins spécifiques.  Lnt

Travailleuses agricoles. Pour une vie et des revenus meilleurs. Les associations de la région de Gharb Chrarda Bni Hssen s’apprêtent à lancer leur projet, financé par l’UE, demain vendredi. Les travailleuses agricoles de la région de Gharb Chrarda Bni Hssen doivent être ravies. Le projet «Amélioration des revenus, des conditions de travail et de vie des femmes travailleuses du secteur des fruits rouges de la région de Gharb Chrarda Bni Hssen» sera lancé publiquement le 24 janvier, au siège de la région de Gharb Chrarda Bni Hssen, à Kenitra. Il s’agit d’un projet d’une durée de trois ans, financé par l’Union européenne et mis en œuvre par Oxfam en partenariat avec l’Université Ibn Tofail, l’association Chaml pour la Famille et la Femme, l’association Jeunes pour Jeunes et le Réseau des associations de développement. Il vise à introduire des changements positifs dans les pratiques et normes discriminatoires pour l´amélioration de la situation des travailleuses et travailleurs agricoles de la région et des femmes travailleuses du secteur des fruits rouges en particulier. «Pour que ces changements soient durables, le projet cherche à promouvoir une culture de participation et de co-responsabilité de tous les acteurs, fondée sur les principes d’égalité, de justice et de dignité. Ainsi, l’étroite collaboration entre les femmes travailleuses, la société civile, les Institutions et le secteur privé devient une des clés pour la réussite de l’action», souligne-t-on auprès des partenaires.  Le Matin

Meknès-Tafilalet: les vaccins pour nourrissons et enfants disponibles en quantités suffisantes dans les centres de santé de la région. La direction régionale de la Santé de Meknès-Tafilalet a affirmé, jeudi dans un communiqué, que les vaccins pour nourrissons et enfants sont disponibles en quantités suffisantes dans tous les centres de santé de la région. En réaction à des articles de presse faisant état d’une prétendue disparition des vaccins pour nourrissons dans les centres de santé d’Errachidia, la direction indique que suite aux investigations minutieuses menées par ses soins, il s’est avéré que lesdites allégations sont « dénuées de tout fondement », affirmant que les vaccins sont disponibles en quantités suffisantes dans tous les centres de santé de la région et ce, conformément aux objectifs du Programme national d’immunisation.   MAP

Art & Culture

Le phénoménal Stromae se produira à Mawazine. Il a tout juste 28 ans, deux albums au compteur et un talent hors-du-commun, suffisamment en tout cas pour faire de lui l’un des artistes les plus célébrés de sa génération. Chanteur, rappeur, rockeur, fasciné par la musique électronique et les rythmes africains, Stromae est un cas à part sur la scène francophone. Ses premiers tubes, le jeune homme les a écrits et composés dans sa chambre à Bruxelles, des morceaux emblématiques comme Te Quiero et surtout Alors On Danse, un hit international, vendu à plus de 3 millions d’exemplaires, qui a décroché or et platine dans 15 pays. Présents en 2010 dans l’album Cheese, son premier, vendu à 200 000 exemplaires dans le monde et disque de platine en France, ses chansons ont révélé un artiste surdoué, performer live hors-pair capable de jouer ses morceaux sur scène comme un acteur de théâtre, sans jamais se répéter. Depuis cet été, la géniale histoire de Stromae s’est enrichie d’un nouveau chapitre avec la sortie de son deuxième album, Racine carrée. A la clé, un véritable carton grâce à des compositions toujours spectaculaires, Humain à l’eau, Tous les mêmes, Papaoutai,Formidable, pour lesquelles Stromae applique mieux que jamais sa recette singulière : poser des mots forts sur des beats irrésistibles.  Menara

Hit Radio sur les ondes au Burkina Faso et au Togo. Dans le cadre de son développement à l’international, la radio musicale marocaine Hit Radio vient d’obtenir deux nouvelles licences de diffusion au Burkina Faso et au Togo. Après la République Centrafricaine, le Gabon, le Congo, le Sénégal et le Burundi, Hit Radio pourra désormais diffuser à Ouagadougou et à Lomé, portant ainsi à 7 le nombre de pays du continent, en plus du Maroc, qui seront couvertes par ses programmes, indique, jeudi, un communiqué de la station radio basée à Rabat. Selon son responsable du développement Afrique, Eli Kodjoakou, Hit Radio a choisi un bureau régional basé au Togo pour ensuite installer des relais de diffusion dans chaque pays. Le but étant de rester plus près des auditeurs de cette radio musicale pour juger et mesurer l’efficacité de ses programmes. « Nous n’avons malheureusement pas encore d’études fiables sur les pays que nous couvrons mais nous savons déjà que nous performons puissamment en Centrafrique et au Gabon », a-t-il assuré, précisant que Hit Radio qui cible principalement des jeunes de 15 à 35 ans, développe un programme spécifique pour chaque pays afin d’accompagner le développement de la scène musicale locale par la diffusion de talents locaux ou encore éditer des programmes de service par région (Hit Radio RCA, Hit Radio Gabon, Hit Radio Congo etc.).  MAP

Selon Sidney Toledano, 2013, une année record pour Dior. Légèreté, broderies, transparence: trois mots pour résumer la collection haute couture de Christian Dior présentée lundi, alors que le PDG de la maison, Sidney Toledano, a annoncé que 2013 avait été “une année record” pour la couture chez Dior. Raf Simons, directeur artistique de Christian Dior, a fait travailler des brodeurs sur quasiment toutes les silhouettes, pour sa collection couture de l’été prochain. Ils ont réalisé fleurs, trèfles et pétales, dans une très grande variété. “Tout semble léger et simple, même s’il s’agit de la collection la plus complexe jamais réalisée”, explique la maison dans une note aux invités. L’écru, et à l’opposé, le bleu encre, dominent la collection. Quand ils ne sont pas transparents, les tissus sont ajourés, comme pour une veste Bar, la célèbre ligne de Dior, avec ses basques qui partent des petites hanches. Raf Simons propose pour le jour des robes courtes, déstructurées, bustier ou à bretelles, asymétriques pour certaines, comme si elles avaient une traine. Et il y a les incontournables robes longues du soir, dont des fourreaux, que l’on retrouvera sur les tapis rouges. Le créateur a voulu créer une collection “davantage connectée avec notre mode de vie”. “J’essaie de faire des habits moins contraignants”, “pas de corset rigide”. Il est d’ailleurs allé jusqu’à chausser certains mannequins de chaussures de sport. Une façon de dire que les femmes peuvent enlever leurs talons, mettre des chaussures confortables et aller danser! “Au fur et à mesure des collections, Raf (Simons, ndlr) avance dans la modernité, la nouveauté, tout en gardant l’allure de Dior”, a estimé le PDG de Dior Sidney Toledano, interrogé par l’AFP.  Lnt

Bernard Plossu : « Maroc et autres sites » au Musée A. Slaoui. Bernard Plossu est né en 1945 au Viêt-Nam. Il vit et travaille aujourd’hui à la Ciotat, en France. En 58, il visite le Sahara avec son père et y prend ses premières photographies. Il vivra au Mexique, en Californie, au Nouveau-Mexique et en Espagne et parcourra l’Afrique du Niger au Sénégal en passant par l’Egypte et le Maroc ainsi que l’Italie ou encore la Grèce. En 1988, il reçoit le Grand Prix National de la Photographie et son travail est consacré par une rétrospective au Musée National d’Art Moderne, le Centre Georges Pompidou, à Paris. En 1988 également, il reçoit la bourse Villa Médicis hors les murs pour Déserts : Inde, Turquie, Mali. On notera aussi ses rétrospectives en 1989 au Muséum for Photographic Arts à San Diego, au Etats-Unis, en 1997 à l’IVAM, l’Instituto Valenciano de Arte Moderna de Valence en Espagne et en 2007 au Musée d’Art Moderne de Strasbourg, en France. De nombreux ouvrages de ses périples photographiques ont été publiés tel que « Le voyage mexicain, l’Intégral 1965-1966 » édité par Images en Manœuvres. L’exposition « Maroc et autres sites » a été organisée par Bernard Millet, ancien directeur des Rencontres d’Arles, et actuellement directeur de l’Institut français de Rabat. « Maroc et autres sites », a débuté son itinérance à Rabat, en mai 2013, puis à été présenté à Tanger, Marrakech, Meknès et Fès pour atterrir à Casablanca aujourd’hui. Les photographies rassemblées témoignent de son voyage au Maroc en 1975, qui l’emmena à la découverte de Casablanca, Marrakech puis dans les confins désertiques du sud marocain.   Lnt

Sport

Mondial-2014: possible exclusion d’une ville hôte à cause du retard des travaux de son stade. Le secrétaire général de la Fédération internationale de football association (FIFA), le Français Jérôme Valcke, vient de menacer d’exclure la ville de Curitiba, dans le sud du Brésil, de la Coupe du Monde 2014, à cause du retard des travaux de son stade. Lors d’une visite d’inspection sur l’état d’avancement des chantiers, Valcke n’a pas caché son inquiétude du retard pris dans la réalisation des travaux du stade de Curitiba, à moins de cinq mois du début de la Coupe du monde. « Nous ne pouvons pas organiser des matches sans stade. C’est une situation d’urgence. Nous espérons que les entrevues que nous avons eues avec le gouvernement de l’Etat et la mairie de Curitiba donneront des résultats afin que la ville ne se retrouve pas exclue de cette coupe du monde », a-t-il déclaré à la presse. Au début de l’année, le président de la FIFA, Joseph Blatter, avait critiqué le pays organisateur du prochain mondial en avouant que « c’était le pays le plus en retard depuis qu’il était à la FIFA et pourtant c’est le seul pays qui avait suffisamment de temps sept ans pour se préparer ». Il avait ajouté que le comité d’organisation « n’a pas pris conscience assez tôt des efforts demandés pour accueillir cette compétition mondiale ». Le Brésil s’était engagé à livrer tous ses stades avant le 31 décembre 2013, date fixée par la FIFA, mais elle a été repoussée jusqu’à fin février 2014, en raison des retards pris dans la construction ou la rénovation de certains d’entre eux.  MAP

Lekjaa veut toujours devenir président de la FRMF. Fouzi Lekjaa veut toujours se porter candidat à la présidence de la Fédération royale marocaine de football (FRMF). Le président du club de Berkane a repris contact ses derniers jours avec les membres de la liste qu’il avait présentée lors de la dernière assemblée élective de la fédération, a appris Le360 de sources bien informées. Abdellah Ghalam, qui gère aujourd’hui les affaires de la FRMF en attendant l’élection d’un nouveau président, s’active pour préparer la prochaine assemblée élective. Cette assemblée est prévue au plus tard pour début mars afin de répondre aux exigences de la FIFA. Les nouveaux statuts de la FRMF doivent être validés par la fédération internationale avant la tenue de l’assemblée élective.  Le 360

Match DHJ -Qatar annulé ! Le match amical qui devait opposer hier le Difaâ Hassani d’El Jadida et l’équipe nationale du Qatar a été finalement annulé. En effet, la sélection du Qatar envisageait un stage de préparation au Maroc, au cours duquel un match contre le DHJ aurait été programmé; le stage a été annulé au dernier moment par la fédération du Qatar de football, pour des raisons particulières. L’équipe d’El Jadida comptait beaucoup sur ce match, en vue de bien se préparer pour la deuxième phase du championnat, ainsi que pour la compétition africaine.  Mountakhab

CHAN 2014- Stephen Keshi :«Ce ne sera pas facile face au Maroc» Le 25 janvier prochain le Nigéria et le Maroc se retrouvent pour les quarts de finale du CHAN 2014.Les Super Eagles se sont qualifiés comme étant deuxième du groupe A. Après une défaite contre le Mali, ils ont battu le Mozambique et l’Afrique du Sud. Avec six points, les Nigérians ont terminé deuxième derrière le Mali. Déjà vainqueur de la dernière Coupe d’Afrique des Nations avec le Nigeria en 2013, Stephen Keshi espère réussir le doublé en remportant le CHAN. Après le première tour, l’entraineur nigérian dresse le tableau du bilan des Super Eagles au micro de RFI. « Je crois que le bilan est bon. C’est vrai qu’on n’a pas bien commencé le tournoi. On a perdu notre premier match contre le Mali (2-1). Ensuite, on a battu le Mozambique (4-2) et l’Afrique du Sud (3-1). Non seulement on a gagné, mais les enfants ont commencé à comprendre un peu le système de jeu choisi. Ça fait seulement quatre semaines qu’on est ensemble. Je n’ai pas reçu une équipe toute faite. Je rassemble des joueurs qu’on est en train de former. Et je suis content, parce que ça commence à venir. ». Pour cette édition, les Nigérians font à nouveau figure de favoris pour succéder à la République démocratique du Congo (2009) et à la Tunisie (2011), les deux précédents vainqueurs.   Africatopsport

Dirar: « Je sais que j’ai beaucoup de boulot à faire». A l’issue de la rencontre qui a opposé l’AS Monaco à Chasselay, pour le compte des seizièmes de finale de la coupe de France, Nabil Dirar a été interrogé par le site officiel du club monégasque sur ses impressions d’après match. Le joueur marocain qui retrouve la compétition après huit mois d’absence, a déclaré : « Ce n’était pas un match facile pour nous ce soir, du fait que l’AS Monaco est une grande équipe que tout le monde veut battre, il y avait beaucoup d’engagement, c’était un match assez physique. On a eu des moments difficiles pendant les 30 premières minutes, mais après notre premier but nous avons contrôlé le match, et on s’est créé beaucoup d’occasions, et voilà nous avons gagné 3/0. ».   Mountakhab

International

Amar Saâdani annonce officiellement que le président Bouteflika est candidat pour un 4e mandat. Amar Saâdani a officialisé la candidature d’’Abdelaziz Bouteflika à l’élection du 17 avril 2014 avant même que le président ne l’annonce lui-même. « C’est une réunion ordinaire en perspective de l’élection présidentielle. Le président est candidat, le FLN a déjà tranché cette question. Et j’annonce officiellement que Abdelaziz Bouteflika est candidat. Il l’annoncera lui-même au moment qu’il choisira. Quant au FLN, le temps des putschs est révolu », peut-on lire sur le site dédié à la présidentielle 2014. La campagne électorale pour l’élection présidentielle du 17 avril en Algérie se déroulera du 23 mars au 13 avril, a annoncé mardi un haut responsable du ministère de l’Intérieur, Mohamed Talbi, dans un entretien à la radio algérienne. Dix-sept personnes ont déjà annoncé leur candidature dont Ali Benflis, l’ancien Premier ministre d’Abdelaziz Bouteflika, déjà candidat malheureux contre le président en 2004. Le chef de l’Etat, âgé maintenant de 76 ans dont plus de 14 au pouvoir, avait fixé vendredi la date du scrutin présidentiel au 17 avril, mais n’a toujours pas annoncé s’il briguerait un 4e mandat. Les candidats ont jusqu’au 4 mars à minuit pour déposer leur candidature, selon les directives rendues publiques lundi par le Conseil constitutionnel. Lundi, M. Bouteflika a nommé les 362 magistrats membres de la Commission nationale de supervision des élections (CNSEL). Instituée en 2012, la CNSEL est habilitée, sur saisine ou de sa propre initiative, à prendre des décisions exécutoires pour garantir la conformité aux dispositions de la loi électorale. Le déroulement de l’élection présidentielle sera également surveillé par la Commission nationale de surveillance.  Atlasinfo

Inde : une femme violée sur ordre d’un conseil de village. Une jeune femme de 20 ans a été victime d’un viol en réunion dans l’est de l’Inde sur ordre d’un conseil de village, en punition d’une relation amoureuse, a annoncé jeudi un responsable de la police. Treize hommes ont été arrêtés, selon la police, pour cette agression sexuelle survenue mardi soir dans un village du Bengale occidental après que la jeune femme de 20 ans eut été découverte avec un homme d’une autre communauté. Le conseil de village avait initialement imposé une amende de 25 000 roupies (300 euros) pour cette relation interdite mais les parents de la jeune femme ont dit être incapables de la payer. « La jeune fille a été victime d’un viol en réunion pour une relation amoureuse avec un jeune d’une autre communauté et pour n’avoir pu payer l’amende imposée par le conseil de village », a dit à l’AFP le responsable policier du district, C. Sudhakar. « Treize hommes, dont le chef du conseil de village, ont été désignés dans la plainte, ils ont tous été arrêtés », a-t-il ajouté. Les conseils de village, composés des habitants les plus âgés, exercent une influence importante sur la vie sociale dans les régions rurales, en particulier dans le nord de l’Inde, imposant fréquemment des diktats pour de supposées fautes morales. Cette agression braque à nouveau les projecteurs sur les violences sexuelles subies par les femmes en Inde, un peu plus d’un an après le viol en réunion à New Delhi d’une étudiante, morte de ses blessures. Le viol subi mardi par la jeune femme s’est déroulé dans le village de Subalpur, à 240 km à l’ouest de Kolkata (anciennement Calcutta), après que le couple eut été découvert lundi. « Le chef de village a convoqué une réunion en urgence mardi sur la place du village à laquelle la fille et son amant ont été convoqués », a dit le policier.  Le Point

Nouveaux déboires judiciaires pour Silvio Berlusconi. A peine requinqué par une rencontre très médiatisée avec le chef de la gauche italienne, Silvio Berlusconi a connu de nouveaux déboires judiciaires jeudi avec l’ouverture d’une enquête à son encontre dans le « Rubygate ». Cette enquête préliminaire pour corruption de témoins fait suite à sa condamnation à sept ans de prison pour abus de pouvoir et prostitution de mineure dans ce scandale sexuel. Dans ses attendus publiés en novembre, le tribunal de Milan avait accusé le magnat des médias d' »altération systématique de preuves » et d' »achat de témoins », dont la jeune Marocaine Karima El-Mahroug, dite « Ruby ». L’enquête a été ouverte contre 45 personnes au total, a indiqué le procureur de Milan, Edmondo Bruti Liberati. Parmi elles, outre Silvio Berlusconi, ses avocats favoris Niccolo Ghedini et Piero Longo, plusieurs jeunes femmes qui ont participé aux soirées organisées dans la luxueuse villa du Cavaliere à Arcore, près de Milan. Ces femmes s’étaient succédé à la barre pour expliquer qu’elles avaient participé à des soirées élégantes et Ruby a répété ne jamais avoir eu de relation sexuelle avec M. Berlusconi. Selon les juges, au contraire, il « est prouvé » qu’il a eu des rapports sexuels avec Ruby « en échange d’argent ou d’objets de valeur », et la jeune Marocaine, mineure au moment des faits, était « bien insérée » dans un système de prostitution mis en place à Arcore. Les fidèles de Berlusconi ont dénoncé dans la condamnation et ses attendus un « acharnement judiciaire pour l’éliminer de la scène politique ». « Je suis ici et j’y reste, plus convaincu que jamais de devoir combattre jusqu’à la fin pour que prévale ce à quoi je crois profondément », a réagi Silvio Berlusconi face à la nouvelle enquête. Depuis 20 ans, date de son entrée en politique, « le système judiciaire le plus injuste et le plus inefficace d’Europe a décidé de s’ériger en paladin de la démocratie » et a « mis la politique sous tutelle », s’est-il insurgé. Le Cavaliere a été exclu du Sénat le 27 novembre dernier après sa condamnation définitive dans le cadre d’un autre procès, cette fois-ci pour fraude fiscale.  Yahoo

Ukraine: le président propose une séance extraordinaire du Parlement. Le pouvoir ukrainien a proposé de discuter au Parlement des exigences des manifestants, avant de rencontrer les leaders de l’opposition qui ont posé un ultimatum après les scènes de guérilla urbaine qui ont fait 5 morts la veille. Ces pourparlers se tiennent sous la pression des Européens, qui ont enjoint Kiev jeudi de se plier au dialogue avec les opposants qui protestent depuis maintenant deux mois, et condamné la ligne dure qui a mené à la confrontation. Le président Viktor Ianoukovitch a reçu le président du Parlement Volodymyr Rybak dans l’après-midi et lui a demandé de convoquer les députés en vue d’une « résolution rapide » de la crise, pour une séance extraordinaire prévue au début de la semaine prochaine, selon un communiqué de la présidence. M. Ianoukovitch doit encore rencontrer jeudi les dirigeants de l’opposition, qui lui ont lancé mercredi soir un ultimatum après une première rencontre, lui donnant 24 heures pour entamer une réelle conciliation. L’un des dirigeants, Vitali Klitschko, a cependant appelé à la mi-journée à une trêve le temps de ces nouvelles négociations. S’exprimant rue Grouchevski, au coeur des violents heurts qui agitent la capitale ukrainienne depuis dimanche, il a appelé au calme les manifestants massés derrière une barricade de pneus enflammés. « Je reviendrai d’ici 20H00 (locales) et vous rendrai compte des négociations », a déclaré l’ancien champion du monde de boxe, cité par l’agence Interfax. La situation était encore tendue jeudi matin avant l’annonce d’une trêve, avec des échanges de cocktails Molotov et pavés de la part des manifestants et grenades assourdissantes par la police.   La Nouvelle Republique

Nouvelles technologies

Toyota, numéro un mondial, frôle les 10 millions voitures vendues. Le constructeur d’automobiles japonais Toyota est resté le numéro un mondial en frôlant les 10 millions de véhicules vendus en 2013, une barre jamais dépassée qu’il espère franchir cette année. Le géant basé à Nagoya (centre du Japon) a annoncé jeudi avoir écoulé l’an dernier 9,98 millions de véhicules de ses différentes marques (Toyota, mini-véhicules Daihatsu, poids lourds Hino et voitures de luxe Lexus). Ce résultat, 2% plus élevé qu’en 2012, lui permet de devancer d’une courte tête ses concurrents américains General Motors (GM, 9,7 millions de véhicules écoulés) et allemand Volkswagen (9,5 millions). Le groupe nippon a manqué de très peu de franchir le seuil symbolique des 10 millions de véhicules vendus en une année, qu’aucun constructeur n’est parvenu à franchir dans l’histoire de l’automobile. Mais Toyota prévoit de le dépasser largement en 2014, avec 10,32 millions de véhicules vendus (+4%) et une progression de 20% attendue en Chine. «Toyota, comme ses principaux rivaux, est en train d’atteindre les 10 millions en tirant profit de la forte croissance du marché des pays émergents, notamment la Chine» où près de 22 millions de véhicules ont été vendus l’année dernière, a expliqué à l’AFP Shotaro Noguchi, expert du secteur chez SMBC Nikko Securities. Toyota y a écoulé en 2013 quelque 9% de voitures supplémentaires (917.000, marques Daihatsu et Hino exceptées), parvenant à surmonter les conséquences d’un conflit diplomatique sino-nippon qui a entravé les affaires des constructeurs japonais début 2013. Il a aussi augmenté ses ventes de 7% aux Etats-Unis, à 2,24 millions de véhicules, en surfant sur une meilleure conjoncture. Toyota semble y avoir tourné la page d’une vague de rappels massifs de véhicules causée par des défauts techniques qui avaient écorné son image de fiabilité au début 2010. Ses berlines, voitures de sport et 4X4 y ont renoué avec le succès. Le fabricant de la citadine Yaris a aussi légèrement augmenté (1%) ses ventes en Europe (848.000) où le secteur a pourtant continué de souffrir des conséquences d’une cure d’austérité et d’une brutale contraction du marché russe.  Libération

Yahoo! aura plus d’utilisateurs mobiles que fixes fin 2014. Le groupe internet américain Yahoo!, en perte de vitesse, compte avoir d’ici la fin 2014 plus de clients utilisant ses services par mobile que par ordinateur fixe, a déclaré sa patronne Marissa Mayer au forum économique mondial de Davos. “Pour Yahoo! 2014 est une année de bascule. D’ici la fin de cette année, nous aurons plus d’utilisateurs mobiles et de trafic (Internet) mobile que nous n’avons de trafic PC”, a déclaré Mme Mayer à l’occasion d’une session de débats consacrée au “nouveau contexte numérique”. Ce contexte est évidemment marqué par la croissance très rapide des usages de l’internet mobile via smartphones et tablettes, au détriment des postes fixes. Marissa Mayer est arrivée en 2012 de Google pour reprendre les commandes du géant déclinant Yahoo! avec pour mission de redresser la barre. Elle a multiplié les acquisitions ciblées, comme celle du blog Tumblr, ce qui n’a toutefois pas empêché le groupe de perdre sa place de numéro deux sur le marché publicitaire américain. Pour mener à bien sa mission et faire de Yahoo! une entreprise à même de trouver des stratégies de rupture lui permettant de rester dans le peloton de tête, elle a affirmé que le principal était de bien s’entourer et de recruter les bonnes personnes. “Il s’agit de recruter les bonnes personnes”, a-t-elle déclaré à l’occasion de cette discussion avec des dirigeants d’entreprises telles que Cisco ou AT&T. Mme Mayer fait ces déclarations alors que son numéro deux Henrique de Castro, qu’elle avait fait venir à grands frais en 2012 pour l’épauler, a été licencié en janvier sans aucune explication, ce qui a été perçu comme le signe d’un affaiblissement de la position de Mme Mayer.  Lnt

Le nouveau système de sécurité de Snapchat hacké en 30 minutes. Les affaires de Snapchat ne s’arrangent pas. Alors qu’il a fallu 10 jours à la startup pour présenter ses excuses après un piratage de sa base de données, début janvier, son nouveau système de sécurité n’a pas résisté une journée aux hackers: il a fallu moins de 100 lignes de code et 30 minutes au Canadien Steven Hickson pour le compromettre. Depuis peu, tout nouvel utilisateur doit prouver qu’il est humain, afin d’éviter les attaques de robots-spammeurs. Parce que tout le monde déteste recopier les lettres illisibles des CAPTCHA, Snapchat a choisi l’approche plus ludique de la reconnaissance d’image. L’objectif: trouver sa mascotte, un petit fantôme blanc, dans une série d’images comprenant des objets similaires. Le problème, dit Hickson, «c’est qu’il a une forme très particulière». Il lui a suffi d’établir une cartographie du modèle en une vingtaine de points pour être capable de le retrouver avec une précision «de 100%», affirme-t-il, quelle que soit son orientation ou sa taille. «C’est une très mauvaise méthode car la machine reconnaît très bien les formes», conclut-il. Selon lui, Snapchat ferait mieux de combiner la reconnaissance d’image à la compréhension humaine du langage, par exemple «reconnaître le fantôme qui n’est ni blanc ni rouge». Mais vu les progrès en analyse du langage, du côté de chez IBM ou de Google, il va falloir se montrer de plus en plus créatif pour tromper la machine.  20minutes

Larousse fâché avec la « propriété intellectuelle » des utilisateurs de Twitter. « Mes tweets n’engagent que moi. » Cette phrase préventive, inscrite sur la majorité des profils Twitter, a dû échapper à Larousse. La maison d’édition française a été contrainte de retirer de la vente un ouvrage qui recensait les perles postées sur le réseau social, explique Slate. Intitulé Les Perles des tweets et du Net et sous-titré 100 % véridique, le recueil ne mentionnait pas la plupart des auteurs des messages publiés sur le réseau social – auteurs qui n’avaient même pas été prévenus de la publication de leur(s) tweet(s)… ce qui s’appelle de la contrefaçon, expliquait mardi 21 janvier le magazine en ligne. En effet, selon le Code de la propriété intellectuelle, « l’auteur d’une œuvre de l’esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création, d’un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous ». Qui plus est, ne pas citer le nom de l’auteur viole le droit moral de ce dernier. Quant au droit de courte citation, poursuit le site, il « ne peut pas être appliqué lorsque l’éditeur reprend en intégralité une œuvre, en l’occurrence un tweet ». Si c’est une première en France, un cas similaire avait provoqué la mobilisation d’utilisateurs américains de Twitter, après la publication de certains de leurs messages, sans aucun avertissement, dans l’ouvrage Tweet Nothings, rappelle Slate. Larousse n’a pas attendu que l’affaire vire à la polémique. Le lendemain de l’exposition de ces problèmes d’ordre juridique par le magazine, la maison d’édition a indiqué dans un tweet (!) qu’elle retirait le recueil de la vente. Comme, l’explique Slate, il était « difficile » de savoir à quelles sanctions s’exposait la maison d’édition, celle-ci a donc préféré couper court à toute polémique et préserver son image, « la véritable question » dans ce cas, estimait déjà mardi Me Anne Cousin, citée par Slate.   Bigbrowser

 

 

le2minutes.com

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

Commentaires