Flash-news : Trente en un du « 25 fevrier 2013

Flash-news : Trente en un du « 25 fevrier 2013

297
0
PARTAGER

Maroc-Espagne. Juan Carlos reporte sa visite au Maroc pour raisons de santé. Le roi Juan Carlos a reporté sine die sa visite au Maroc, prévue début mars. Le ministère espagnol des Affaires étrangères a annoncé que le monarque subira le 3 mars, dans une clinique de Madrid, une opération chirurgicale de sa colonne vertébrale. C’est sa seconde opération après celle de son bassin en décembre. « Le roi a communiqué à Mohammed VI les raisons de cet ajournement et tous deux ont réaffirmé leurs volonté commune qu’une visite soit programmée, le plus tôt possible, juste après la récupération de Juan Carlos ». La santé du roi d’Espagne s’est nettement détériorée, depuis sa chute en hiver 2011, lors d’un safari en Botswana pour chasser les éléphants. Le dernier déplacement de Juan Carlos au Maroc remonte, à mai 2011. En Espagne, il n’y a pas que la santé du roi qui inquiète les défenseurs de la monarchie, les ennuis judiciaires du mari de la princesse Christina et les infidélités conjugales du roi sont autant de points qui lézardent l’image de l’institution royale qui a accompagné le processus de démocratisation dans le pays depuis la mort du dictateur Franco. Pour tenter de regagner la confiance des Espagnols et remettre la monarchie au cœur de la vie politique en Espagne, la presse locale parle avec insistance de l’option de voir Juan Carlos abdiquer, pour des raisons de santé, en faveur de son fils le prince Philipe. (Yabiladi)

Guerre au Mali. Benkirane loue le « courage » de la France au Mali. Le chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane, a salué dimanche le « courage » de la France au Mali et déploré le manque de coopération entre pays de la région dû, selon lui, au non règlement du conflit au Sahara, dossier qui oppose Rabat à Alger. « Je dois le reconnaître, la France a eu le courage » d’intervenir au Mali, a déclaré M. Benkirane, à qui l’on demandait si le Maroc soutenait toujours. Paris dans ce dossier, lors d’une interview pour RFI, TV5 et le quotidien Le Monde. « Sa majesté m’a chargé de lire un texte devant les chefs des Etats islamiques pour saluer, entre autres, l’action tranchée de la France », a-t-il ajouté durant cet entretien diffusé par la radio marocaine Atlantic. La première déclaration publique de soutien du Maroc à l’action menée par Paris contre les groupes islamistes armés au Mali avait été le fait du ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser, qui n’appartient pas au parti islamiste Justice et développement (PJD). Le 25 janvier, M. Laenser l’avait qualifiée d' »opportune » et « pertinente » alors que, quelques jours plus tôt, des dignitaires salafistes marocains avaient fustigé une « croisade ». « Notre position (envers l’intervention française, ndlr) a été tranchée, elle continue à être la même », a pour sa part conclu Abdelilah Benkirane. D’après lui, cette intervention de Paris est en outre une conséquence du manque de coopération entre les pays de la région. « Je parle de l’Algérie, du Maroc, de tous les pays qui sont aux alentours, a-t-il précisé. C’est d’abord notre responsabilité. » (AFP)

Procès Gdim Izik. Réaction très réservée du gouvernement algérien. Six jours après le verdict du procès de Gdim Izik, les autorités algériennes réagissent enfin. C’est au porte-parole du ministère algérien des Affaires étrangères, Amar Belani, qu’est revenue la mission de donner un avis officiel. Le diplomate, sur un ton très modéré, a évité de prendre une position officielle sur cette question. Il s’est contenté de reprendre à son compte les communiqués des associations internationales rendus publics au lendemain de l’annonce du jugement. « Nous avons suivi avec attention ce procès dont le lourd verdict a suscité de nombreuses réactions, notamment de la part du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme et de la plupart des ONG de défense des droits de l’homme », souligne Belani. Et d’ajouter, « comme vous le savez, ces réactions ont été unanimes à relever que le procès en question ne répond pas aux normes internationalement reconnues et qu’il n’a été ni équitable ni impartial. » C’est la première fois qu’un haut responsable du gouvernement de Abdselmalek Sellal se prononce sur les condamnations, du samedi 16 février, par le tribunal militaire de Rabat, de vingt-quatre sahraouis à de lourdes peines pour leurs implication dans le meurtre de onze éléments des forces de l’ordre. Visiblement, Alger ne tient à ne pas à irriter son voisin de l’ouest sur une question aussi sensible que le Sahara. Un dossier sur lequel le Maroc subit la pression des associations des droits de l’homme, du parlement européen et même des Nations unies. (Yabiladi)

Décès. Funérailles de feu Thami El Khyari. Les funérailles du défunt Thami El Khyari, décédé dans la nuit de vendredi à samedi à Rabat à l’âge de 70 ans, se sont déroulées dimanche après-midi à Rabat. Après les prières d’Addohr et du mort à la mosquée Chouhada, le cortège funèbre, à sa tête SAR le Prince Moulay Rachid, s’est rendu au cimetière Chouhada où le défunt a été inhumé dans un climat de recueillement et de piété, en présence outre les membres de sa famille, du chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, de membres du gouvernement, de chefs de partis politiques, de représentants des autorités locales, d’universitaires et d’autres personnalités du monde de la politique, de la culture et des arts. Par la suite, des versets du Saint Coran ont été lus pour le repos de l’âme du défunt et des prières ont été élevées pour implorer le Très-Haut de l’accueillir dans Son vaste Paradis, parmi les Prophètes, les saints, les martyrs et les vertueux, et de lui accorder mansuétude et bénédiction. SM le Roi Mohammed VI avait adressé un message de condoléances et de compassion à la famille de feu Thami El Khyari. Dans ce message, SM le Roi a exprimé, en cette douloureuse circonstance, à la famille du défunt et à travers elle, à ses camarades du parti et à l’ensemble de ses amis et proches, Ses sincères condoléances et sentiments de compassion pour la perte d’un grand commis de l’Etat qui a consacré sa vie à servir la nation avec dévouement et abnégation. (MAP)

Economie

Résultats. Le chiffre d’affaire de Lydec augmente de plus de 4%. Lydec maintient le cap des bonnes performances. Preuve en est la nette amélioration de ses indicateurs financiers à fin 2012. Le délégataire casablancais affiche ainsi un chiffre d’affaires en progression de 4,4% à plus de 6 MMDH. Plusieurs facteurs ont contribué à cette amélioration. Il s’agit, dans un premier temps, de la croissance de 3,3% des ventes de moyenne tension aux industriels impactée essentiellement par le lancement de nouveaux projets d’urbanisation. S’y ajoute l’augmentation de 4,4% des volumes de ventes eau aux particuliers. Hausse des volumes également du côté de la basse tension. Une croissance de 3,3% par rapport à 2011 est relevée et attribuable notamment à l’augmentation du nombre de clients de 2% d’une part et de la progression de la consommation unitaire de 1% par usager d’autre part. En revanche, tous les indicateurs ne sont pas au beau fixe. Car si le rendement réseau électricité s’est maintenu au même niveau enregistré au cours de l’année dernière, il n’en va pas de même pour celui du réseau eau… (Les inspirations ECO)

Or. La société marocaine Managem prévoit de produire 12 tonnes d’or. L’année vient de commencer et Managem, l’opérateur minier de la holding royale marocaine d’investissement ONA (Omnium Nord Africain), fait des projections plus qu’intéressantes pour l’avenir de l’entreprise dans la République du Soudan. « La production d’or annuelle atteindra 12 tonnes dans un proche avenir », a déclaré le PDG de Managem , Abdelaziz Abarro, à l’Agence de presse soudanaise (Suna), rapporte Reuters. Au total, le gouvernement soudanais a prévu, pour 2013, une production de près de 50 tonnes, soit près de 2,5 milliards de dollars. Si l’objectif est atteint, la République du Soudan pourrait faire son entrée dans les rangs des 15 premiers producteurs d’or dans le monde et des trois premiers en Afrique après l’Afrique du Sud et le Ghana. Bientôt un des plus grands au Soudan? Managem fait partie des 85 entreprises autorisées à rechercher et à produire de l’or au Soudan. Le groupe a obtenu sa licence en septembre 2008, ce qui fait de lui le dernier opérateur autorisé. Il a acquis deux concessions dont l’une, située dans le Nil, est déjà au stade de la production. Le minier marocain a ainsi profité de la stratégie déployée par l’Etat soudanais qui consiste à encourager l’exploration et la production de minéraux afin d’obtenir de nouvelles sources de revenus et de devises. Avec sa prévision de production de 12 tonnes d’or, Managem pourrait devenir l’un des plus importants acteurs du secteur minier soudanais. (Yabiladi)

Banques. Attijariwafa bank résiste. Le Groupe Attijariwafa bank affiche une bonne résilience au terme de 2012. Néanmoins, à l’instar de l’ensemble des opérateurs du secteur, la capacité bénéficiaire ressort plombée essentiellement par le renforcement du coût du risque dans un contexte général de dégradation de la qualité des engagements. À fin décembre 2012, l’encours net des crédits consolidés à la clientèle s’accroît de 7,3% pour s’établir à 247,6 MMDH. L’activité agrégée draine, à elle seule, 67,7% des créances détenues par le groupe. Cette appréciation est principalement liée à la hausse de 8,2% à 54,4 MMDH des crédits immobiliers et de 7,3% à 53,3 MMDH des crédits à l’équipement. Parallèlement, les ressources clientèles consolidées progressent de 3,7%, se fixant à 227 MMDH dont 75,7% émanant de l’activité agrégée. Celle-ci affiche une évolution de 3,8% à 171,9 MMDH des dépôts de la clientèle, recouvrant une progression de 5,1% à 40,7 MMDH des dépôts à terme et de 6,7% à 22,1 MMDH des comptes d’épargne. Dans ces conditions, le taux de transformation ressort ainsi à 109,1%, contre 105,4% en 2011. En incluant les titres de créances émis et les dettes interbancaires. Ce ratio se fixerait à 85,4%. Le coût moyen des ressources demeure, pour sa part, stable à 2,13%. Au niveau des performances commerciales, le groupe affiche un PNB consolidé en appréciation de 7,3%, comparativement à une année auparavant pour s’établir à 17 MMDH. (Les inspirations ECO)

Salon. Participation massive des entreprises agroalimentaires marocaines au 18-ème édition du salon GULFOOD à Dubaï. La 18ème édition du Salon International des produits alimentaires « GULFOOD » ouvrira ses portes lundi à Dubaï, avec la participation de plus de 4.000 entreprises, représentants plus de 50.000 marques de 80 pays dont le Maroc. Prendront part à cet évènement 35 entreprises marocaines opérantes dans le domaine de l’agro-alimentaire, avec l’encadrement, pour la troisième fois consécutive, du Centre Marocain de Promotion des Exportations, Maroc Export. Le pavillon marocain, qui s’étale sur une superficie de 240 m2, est composé de trois stands différents. Selon le Centre international d’exposition à Dubaï, cette manifestation internationale constitue une opportunité pour les entreprises marocaines œuvrant dans le secteur de l’agroalimentaire afin de renforcer leur présence sur le marché du Golfe, de commercialiser leurs produits, d’établir des coopérations avec les hommes d’affaires et de s’ouvrir sur les marchés du Moyen-Orient, de l’Afrique du Nord et de l’Asie du Sud. Le Salon « GULFOOD » joue un rôle important dans la consolidation des échanges commerciaux entre producteurs et importateurs à travers le monde, a précisé le Centre international d’exposition, ajoutant que plus de 70.000 visiteurs sont attendus à ce salon.

Social

Maritime. La Comarit autorisée à reprendre ses activités. La compagnie fondée par Ali Abdelmoula va reprendre ses activités. Jeudi 21 février, le tribunal de commerce de Tanger a accepté la demande de redressement judicaire déposée par la Comarit, en juillet dernier, révèle Brahim Karfa, secrétaire national de l’Union marocaine des travailleurs, défenseur de la cause des marins salariés de la Comarit. M. Karfa précise que le tribunal aurait exigé que l’opérateur s’acquitte des arriérés de salaires dus à ses employés. Conformément à la loi, la Comarit dispose désormais de quatre mois pour présenter un business plan viable. Le redressement judicaire ainsi accordé à la compagnie donne lieu à la levée de saisie des bateaux de l’opérateur en France et en Espagne où les ferrys sont bloqués depuis janvier 2012 pour cause de créances fournisseurs. Citant des sources proches du dossier, L’Economiste indique que « la flotte, en dépit du temps passé en rade, pourrait être remise en l’état rapidement ». Cette affirmation suscite plusieurs interrogations. Comment la Comarit arrivera-t-elle à convaincre l’ensemble de son équipage abandonné pendant plusieurs mois l’année dernière à l’étranger dans des conditions déplorables à reprendre la mer. Comment fera-t-elle pour rembourser l’ensemble de ses dettes, évaluées à près de deux milliards de dirhams, quand les banques ont, à maintes reprises, refusé de lui prêter le moindre centime sans garantie de l’Etat ? Le management de la Comarit reste injoignable pour répondre à ces interrogations. (Yabiladi)

Protection des animaux. La Fondation Brigitte Bardot dénonce la mise à mort des chiens dangereux. La Fondation Brigitte Bardot s’inquiète du sort des chiens marocains dits dangereux et se joint aux associations marocaines de la protection des animaux pour demander la révision de la loi 56-12, actuellement examinée et bientôt votée au Parlement marocain. Une loi qui prévoit l’abattage des chiens dangereux. L’association déplore qu’aucune concertation n’ait été menée avec les professionnels du domaine, comprenant associations, vétérinaires ou encore éducateurs canins pour l’élaboration de la loi. « Cette loi concerne non seulement une catégorie de chiens taxés de dangereux par rapport à des critères physiques et non de vécus ou d’éducation, sans preuve apportée d’antécédents de morsures ou d’agressivité », dénonce la Fondation. « Mais elle traite aussi de tous les chiens, du plus petit au plus gros, avec une vision peu réaliste des applications concrètes d’une telle loi », poursuit-elle. La Fondation craint que les propriétaires de chiens dangereux qui en prennent soin, finissent, de peur de se les voir confisquer et tuer, par les abandonner dans la rue et que ces chiens deviennent agressifs, à partir de là. De son côté, si le gouvernement tient à cette loi, c’est pour assurer la sécurité des Marocains contre les chiens errants. Elle vise également à éradiquer du pays certaines races de chiens, parmi lesquelles le pitbull, rappelle l’AFP. (Yabiladi)

Trafic ferroviaire. Un acte de malveillance perturbe le trafic ferroviaire sur la ligne Kénitra-Casablanca. Le train N 6 assurant la liaison Kénitra-Casablanca s’est arrêté d’urgence, samedi vers 6h40, entre les gares de Sidi Bouknadel et Salé Tabriquet après avoir tamponné un couvercle en fonte d’un rogard posé par des inconnus sur les fils de rails de la voie, indique un communiqué de l’Office national des chemins de fer (ONCF). « Cet acte irresponsable a provoqué l’immobilisation du train en pleine voie et une forte perturbation du trafic », déplore l’Office. La situation normale a été rétablie à 9h30 après l’intervention des équipes ONCF dépêchées immédiatement sur place pour réparer les dégâts à la rame du train, assure la même source qui ajoute qu’une enquête judiciaire a été ouverte par les autorités compétentes. (MAP)

Droits de l’homme. M. Saad Dine El Otmani conduira la délégation marocaine à la 22ème session du Conseil des Droits de l’homme à Genève. Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Saad Dine El Otmani, conduira la délégation marocaine, qui prendra part à la 22ème session du Conseil des Droits de l’homme, prévue du 25 février au 22 mars à Genève, indique un communiqué du ministère des affaires étrangères et de la coopération. M. El Otmani participera au segment de haut niveau du Conseil des droits de l’Homme, qui connaitra la participation, cette année, de plus d’une quarantaine de ministres des Affaires étrangères et de la justice. Au cours de cette session, qui se penchera sur les développements des droits de l’homme dans le monde, le Maroc présentera les chantiers en cours dans le domaine de la promotion des droits de l’homme et la défense des libertés fondamentales, précise le communiqué. (MAP)

Art & Culture

Cinéma. Ouverture de la 4ème édition du Festival international du cinéma de Dakhla. La 4ème édition du Festival international du cinéma de Dakhla s’est ouverte, samedi, en présence d’une pléiade d’artistes et de personnalités du monde de la culture et de l’art. La cérémonie d’ouverture de ce festival, organisé par l’association d’animation culturelle et artistique des provinces du Sud, a été l’occasion de rendre hommage à trois acteurs de renom : Mohamed Khouyi du Maroc, Yehia El-Fakharany de l’Egypte et Patricia Alvares des Iles Canaries. Sept films représentant le Maroc, l’Algérie, Sultanat d’Oman, la Syrie, le Liban, l’Egypte et la Tunisie, sont en lice pour la compétition officielle du film arabe de ce festival qui se poursuivra jusqu’au 27 février. Le jury de cette 4ème édition, présidé par le critique marocain Noureddine Affaya, est composé du comédien égyptien Achraf Abdelbaki, du directeur du festival de cinéma de Carthage, Fathi Al Kharat, du réalisateur libanais, Sobhi Seifeddine et de l’écrivaine syrienne, Assia Al Rayan. En marge de cette manifestation culturelle, une conférence sera organisée sous le thème « Cinéma et droits Humains dans le monde arabe » avec la participation de critiques de cinéma ainsi qu’un concours de scénario et des ateliers de formation en scénario et en réalisation. Le programme de ce festival, dont l’invité d’honneur sera le cinéma des Iles Canaries, prévoit un panorama du film marocain en plein air à la place Hassan II de la ville, en plus de la projection de longs métrages espagnols dans la section de films étrangers. (MAP)

Presse électronique. Le ministère de la Communication met en relief les efforts déployés pour promouvoir la presse électronique. Les mesures adoptées par le ministère de la Communication en vue de promouvoir la presse électronique en accompagnant ses mutations ont été mises en relief par le rapport sur la liberté de la presse en 2012, publié samedi par le ministère de tutelle. L’une des mesures phares mises en œuvre afin de développer ce secteur est la consécration de la liberté de création de sites électroniques d’information qui ont connu ces dernières années une impulsion notoire, indique le rapport, notant que le Royaume compte environ 500 sites web d’information qui reflètent les réalités locales de toutes les régions du Maroc. Par ailleurs, relève le document, aucun site web n’a été fermé ou subi une restriction d’accès de la part des autorités au cours de l’année dernière, notant qu’un dialogue national intra-professionnel visant l’élaboration d’un « livre blanc » pour la promotion de la presse au Maroc a été lancé et une commission a été créée à cet effet. Ce livre, qui sera publié très prochainement, constituera une feuille de route qui favorisera la promotion de la presse électronique en lui attribuant un cadre juridique, en la qualifiant sur les plans institutionnel et professionnel, et en lui assurant un accompagnement qui répond à ses besoins. (MAP)

Série. Game of Thrones, un premier trailer haletant de la saison 3 dévoilé. Game of Thrones débarquait, la série phénomène créée par David Benioff et D.B. Weiss, directement inspirée de l’œuvre de George R.R. Martin (1996), est sur le point de dévoiler sa très attendue troisième saison aux Etats-Unis. Diffusées sur la chaîne HBO, les deux premières saisons avaient rassemblé en moyenne 3,8 millions de fidèles et l’impatience ne cesse de grandir quant à la diffusion de ce troisième chapitre, à partir du 31 mars prochain. Pour les retardataires, Game of Thrones transporte le spectateur dans un univers fantastique et moyenâgeux à la Tolkien nommé « Royaume des Sept Couronnes » où les saisons ont été bouleversées par une force maléfique et peuvent durer de très longues années. C’est dans ce contexte particulièrement hostile qu’une lutte pour le pouvoir (la conquête du « Trône de Fer ») fait rage entre différentes lignées royales. C’est samedi 23 février, que le premier teaser de cette troisième saison a été dévoilé, et le moins que l’on puisse dire, c’est que les attentes devraient êtres comblées. Au casting nous retrouvons notamment : Emilia Clarke, Richard Madden, Kit Harington, Nikolaj Coster-Waldau, Jack Gleeson, Lena Headey, Peter Dinklage etc.

Maroc-Angleterre. Essaouira arbitre la 2ème édition des journées d’échange interculturel Maroc-Angleterre « d’une Rive à l’Autre ». La deuxième édition des journées d’échange interculturel Maroc-Angleterre « d’une Rive à l’Autre », sera organisée à Essaouira du 23 au 27 février, sous le thème « Shakespeare et la nature ». Cette édition est organisée en partenariat entre Fondation REEP, l’Association Essaouira Mogador et l’Association Mogador de Chant et Musique Soufi, en collaboration avec la délégation provinciale de la culture et de la province d’Essaouira. Cette manifestation réunit des artistes, écrivains, chercheurs et animateurs marocains et britanniques, par la musique, la littérature, le théâtre, la peinture, l’art culinaire et d’autres traditions, du 17ème siècle jusqu’à nos jours, pour faire de l’échange et la collaboration une jouissance artistique de l’acte de coopérer pour un meilleur avenir. Cette manifestation tend ainsi à impliquer et faire bénéficier les jeunes de la mémoire d’échange et de l’expérience d’experts en différents domaines, à travers des ateliers de divers arts, des soirées artistiques, des fusions de musique et de chants des deux Rives et Cultures, afin d’aboutir à plus de rapprochement, de connaissance mutuelle et de collaboration continue. (MAP)

Sport

Botola Pro 1. Le Raja garde son leadership. Ce dimanche, le Raja de Casablanca qui accueillait le Wydad de Fès à l’occasion de la 18ème journée de Botola Pro 1, s’est imposé sur le score de deux buts à un. Durant cette rencontre qui se déroulait au Stade Mohammed V de Casablanca, ce sont les locaux qui sont parvenus à ouvrir la marque par l’intermédiaire de Mouhcine Iajour à la 48ème  minute de jeu. Mais c’était sans compter sur la détermination des Diables noirs qui réussiront à revenir au score à la 80ème minute suite à un penalty transformé par Abderrahim Saidi. Cependant, malheureusement pour les visiteurs, les Rajaouis ne se laisseront pas abattre et parviendront à reprendre l’avantage trois minutes plus tard grâce à Abdelmajid Eddine. Suite à ce résultat, le Raja consolide sa place de leader avec un total de 39 points. Pour leur part, les Fassis stagnent en 12ème position du classement général avec 15 points à leur actif. Lors de la prochaine journée, le RCA recevra le CODM tandis que le WAF accueillera l’OCS.

Stade. Le Stade d’Agadir achevé en mars. «Le grand stade d’Agadir sera fin prêt au mois de mars 2013». L’annonce est faite par Khalil Benabdellah, président du directoire de la société nationale de réalisation et de la gestion des stades (Sonarges) au cours d’une visite effectuée mardi à Agadir. Les sociétés adjudicatrices des derniers marchés poursuivent d’arrache-pied leurs travaux afin de livrer le grand stade d’Agadir dans le délai imparti. Les travaux en cours d’exécution interviennent essentiellement dans l’installation des chaises et de l’aire de jeu. «D’ici 2 ou 3 semaines au maximum, les travaux seront définitivement achevés puisqu’on a déjà installé 60% des chaises, soit 25.000 du total des 45.000 places assises, la dernière couche de la piste synthétique en cours de revêtement sera aussi prête d’ici la fin du mois prochain», rassure Khalil Benabdellah. À l’instar du stade de Marrakech, une commission d’inspection de la FIFA vient de s’enquérir de l’état d’avancement des travaux au grand stade d’Agadir et de ses infrastructures dans le cadre des préparatifs pour la Coupe du monde des clubs 2013-2014. Ladite commission a été conduite par le chef d’agrégation en infrastructures et compétitions en plus des responsables de la sécurité et des flux, ainsi que celui du marketing et de la communication. Les membres de la commission ont donc pu constater que le stade répondait aux normes mises en vigueur pour l’organisation de la Coupe du monde des clubs.

Faits divers. Chrétien Basser l’a échappé belle. Dans le cadre d’un match comptant pour la 23ème journée du championnat de D1 turque Superlig, Bursaspor de Mickael Chrétien Basser est allé s’incliner face à son adversaire du jour Gaziantepspor, sur le score de 2 buts a 1. Comme si cela ne suffisait pas, le cauchemar des coéquipiers du Marocain allait durer au-delà des 90 minutes. En effet, l’autobus qui transportait les joueurs de Bursaspor a été victime de jet de pierres, ce qui a entrainé plusieurs blessures. Pour sa part, le Lion de l’Atlas, qui a été l’auteur d’une prestation plutôt moyenne, l’a échappé belle contrairement à son voisin de bus qui a été touché assez sérieusement.

Lion de l’Atlas. Le jeune marocain Hicham Faik buteur et homme du match. Hicham Faik a mené son équipe d’Almere City FC alias Omniworld Almere à sa 7ème victoire de la saison et sa première en phase retour en Jupiler League (D2 Hollande). Buteur lors de cette soirée, le jeune marocain (19 ans) a été élu homme du match. Le jeune marocain qui fêtera ses 20 ans le mois prochain, a aidé les siens a réaliser une victoire tant attendue depuis la reprise du championnat. Almere City, qui était à égalité 1-1 avec MVV, a dû attendre la 73e minute pour prendre l’avantage grâce à Hicham Faik. C’est sur un coup franc magnifiquement tiré que le jeune marocain a inscrit le 2nd but de son équipe, contribuant ainsi à la victoire 3-1 face à MVV Maastricht et remportant au passage le prix du meilleur joueur du match. Almere City, qui vise le maintien en Jupiler League, compte désormais 22 points qui lui valent la 14e place après 24 matchs disputés.

International

Corée du Nord-USA. Pyongyang menace les forces américaines de « destruction ». La Corée du Nord a menacé samedi le commandant des forces militaires américaines stationnées en Corée du Sud d' »horrible destruction » si les forces américaines organisaient leurs exercices militaires conjoints avec Séoul, ont annoncé les médias nord-coréens. « Si votre partie provoque une guerre d’agression en organisant imprudemment des exercices militaires conjoints à cette période dangereuse, à partir de ce moment-là votre destin ne tiendra plus qu’à un fil à chaque heure », a déclaré Pak Rim-su, délégué en chef de la mission militaire nord-coréenne au village frontalier de Panmunjom, cité par l’agence nord-coréenne KCNA. « Vous feriez mieux de garder à l’esprit que ceux qui provoquent une guerre sont destinés à une horrible destruction », a-t-il ajouté. Pak Rim-su a adressé son message par téléphone au général James Thurman, le commandant en chef des forces américaines en Corée du Sud. Il est rare qu’un message de la mission de Panmunjom soit envoyé directement au commandant américain. Le commandement des forces américaines et sud-coréennes a prévu d’organiser du 11 au 25 mars des manœuvres militaires annuelles simulées par ordinateur, auxquelles doivent participer 10.000 soldats sud-coréens et 3.500 marines. Séoul et Washington estiment qu’il s’agit d’exercices de routine à vocation défensive, tandis que la Corée du Nord juge qu’il s’agit au contraire d’une répétition avant une invasion.

Royaume-Uni. Le Royaume-Uni perd son triple A chez Moody’s. Longtemps épargnée par les agences de notation, le Royaume-Uni a, à son tour, été privée vendredi de son prestigieux « triple A » par Moody’s au moment où le pays menace de retomber dans la récession. « Nous avons droit à un sévère rappel des problèmes de la dette auxquels est confronté notre pays. Nous n’allons pas tourner le dos à nos problèmes , nous allons les surmonter », a aussitôt réagi le ministre des Finances britannique George Osborne.
Moody’s avait déjà lancé un premier avertissement à Londres il y a tout juste un an mais s’était, depuis, davantage penchée sur les pays de la zone euro malmenés par la crise de la dette. En novembre, l’agence avait ainsi privé la France de sa « Aaa », précieux sésame pour emprunter aux meilleures conditions sur les marchés financiers. La Grande-Bretagne, solidement arrimée à sa livre-sterling et à sa florissante place financière, paraissait relativement à l’abri mais elle a fini par retomber dans le collimateur des agences de notation après une nouvelle rechute de son économie à la fin 2012. Abaissant la note d’un cran à Aa1, Moody’s évoque « la faiblesse continue des perspectives à moyen terme » de la Grande-Bretagne, et dit désormais s’attendre à ce que l’activité économique atone du pays « s’étende à la deuxième moitié de la décennie ». Le Royaume-Uni a fait un premier pas vers une nouvelle récession en accusant une contraction de son produit intérieur brut de 0,3% au quatrième trimestre 2012.Si la morosité se confirmait sur les trois premiers mois de l’année, la Grande-Bretagne connaîtrait sa troisième récession depuis le début de la crise financière en 2008-2009.

Chine. 400 «villages du cancer» recensés dans le pays. Pour une fois, c’est la propagande qui noircit le tableau. Le ministère chinois de l’Environnement a publié, pour la première fois, la liste de «villages du cancer», des bourgs où le niveau de pollution est tel que la proportion de personnes atteintes de cancer franchit des niveaux alarmants. La Chine compterait, selon les chiffres désormais officiels , plus de 400 de ces villages à la sinistre réputation, contre une centaine recensés jusqu’ici par les écologistes. Dans un texte qui annonce la volonté de «protéger et contrôler les risques présentés par des substances chimiques pour l’environnement pendant la période du plan quinquennal (2011-2015) », le ministère de l’Environnement reconnaît que le problème est de taille et estime que «les produits chimiques toxiques ont été à l’origine de nombreuses crises environnementales, liées à la pollution de l’air ou de l’eau. Il existe même de très sérieux cas, comme des villages du cancer dans certaines régions circonscrites.» Dans les campagnes, les abus d’entreprises qui polluent sans complexe, alimentent le mécontentement social. Une gronde qui a gagné, depuis quelques années déjà, la classe moyenne, qui se mobilise régulièrement contre des menaces de pollution proches de ses lieux de vie. Plusieurs projets d’usines chimiques ont ainsi été suspendus sur la côte Est, à la suite de manifestations des résidents. Mais la pollution qui a frappé Pékin en janvier a sans doute donné une nouvelle ampleur au débat. Un nuage, à la dangerosité inédite, a enveloppé la capitale chinoise pendant près de trois semaines au mois de janvier, trahissant l’étendue du phénomène, qui ne se limite pas à quelques poches industrielles.

Chypre. Le nouveau président veut restaurer la crédibilité de l’île. Le candidat de droite Nicos Anastasiades a été élu dimanche à la présidence de Chypre avec 57,5% des voix et aura désormais la difficile tâche de conclure un plan de sauvetage européen crucial pour l’île au bord de la faillite. Avocat pro-européen de 66 ans et vétéran de la vie politique chypriote, M. Anastasiades a largement devancé Stavros Malas, un indépendant soutenu par les communistes dominant le gouvernement sortant, selon les résultats officiels qui font état d’un taux de participation de plus de 81%. « Ma première priorité est de restaurer la crédibilité de Chypre », a-t-il affirmé dans la conclusion prononcée en anglais de son discours de victoire. « Je m’engage à prendre toutes les mesures nécessaires pour faire sortir le pays de la crise économique. Mon gouvernement d’unité nationale mènera toutes les réformes structurelles nécessaires », a-t-il ajouté, tout en promettant de retrouver le chemin de l’emploi et de la croissance. Dans la première partie du discours, prononcée en grec, M. Anastasiades s’est engagé à oeuvrer pour un accord rapide avec l’Union européenne en vue d’un accord sur le plan de sauvetage. « Nous comptons discuter et coopérer de manière fiable avec nos partenaires européens pour parvenir le plus tôt possible à un accord (sur un plan de sauvetage) qui protège nos groupes vulnérables, la cohésion sociale et des relations pacifiques dans le monde du travail », a-t-il déclaré.

Nouvelles technologies

Cyberattaque. Microsoft à son tour victime d’une cyberattaque. Microsoft a dit avoir été la cible d’une cyberattaque « similaire » à celle dont ont récemment été victimes Apple et Facebook mais il semble qu’aucune donnée personnelle des clients du groupe n’ait été affectée. Selon la firme de Redmond, qui précise que l’enquête sur cet incident se poursuit, un petit nombre d’ordinateurs d’employés ont été contaminés par un programme malveillant, dont certains dans l’unité de développement de logiciels pour Mac. Le géant du logiciel, qui a fait part de cet incident sur l’un de ses blogs, a précisé que l’attaque était survenue « récemment » en ajoutant avoir choisi de ne pas communiquer à ce sujet pendant la phase de collecte d’informations. « Ce type de cyberattaque n’est pas une surprise pour Microsoft ou d’autres compagnies qui sont aux prises avec des adversaires déterminés et tenaces », a indiqué Matt Thomlinson, directeur général de la division Trustworthy Computing Security de Microsoft, sur le blog du groupe. Cette annonce fait suite à une série de cyberattaques survenues récemment et révélées ces dernières semaines, qui ont notamment ciblé Apple, Facebook et Twitter. Des sites de journaux comme le New York Times, le Washington Post et le Wall Street Journal ont également été la cible de pirates informatiques.

Navigateur. Chrome passe en version 25 et reconnaît désormais la voix de son maître. Le navigateur Google Chrome est désomais disponible en version 25. La principale nouveauté fonctionnelle est la reconnaissance vocale. En effet, cette nouvelle mouture intègre désormais l’interface de programmation « Web Speech API » qui permet aux développeurs d’enrichir leurs applications web avec des commandes vocales. La reconnaissance vocale de Chrome supporte à ce jour plus de 60 langues, dont l’anglais, le français, l’espagnol, l’italien, le hongrois, le turque ou le chinois. A noter que la reconnaissance ne se fait pas directement dans le navigateur, mais à distance au niveau des serveurs Google. Une deuxième nouveauté de Chrome 25 se situe au niveau de la sécurité. Jusqu’à présent, il était possible d’installer des extensions Chrome au travers de Windows et de son registre. Ce n’est plus possible maintenant, en raison du risque de sécurité que cela représente. Certaines extensions, par exemple, pouvaient s’installer sans que l’utilisateur ne soit averti. Désormais, il faudra donc passer par la boutique dédiée, le Chrome Web Store.

 

________________________actu-maroc.com

Commentaires