Flash-news : Trente en un du « 27 fevrier 2013

Flash-news : Trente en un du « 27 fevrier 2013

322
0
PARTAGER

Gouvernance. Colloque sur la gouvernance sécuritaire ce jeudi. On parlera Gouvernance ce jeudi à Rabat. Thématisé « Gouvernance sécuritaire et État de droit au Maroc : De la constitutionnalisation à la mise en œuvre », le colloque national sur la gouvernance est organisé par le Département de droit public et de sciences politiques de la faculté de droit de l’Université Mohammed V de Rabat, en collaboration avec la fondation allemande Konrad Adenauer. Cette rencontre sera marquée par la participation d’éminents universitaires, de hauts responsables et d’acteurs associatifs, indiquent les organisateurs. Découlant principalement des recommandations de l’Instance équité et réconciliation, la gouvernance de la sécurité trouve aujourd’hui son prolongement opérationnel dans des réformes réalisées ou mises en chantier. C’est le cas de la modernisation de l’administration pénitentiaire, de la réforme du système judiciaire et de la réhabilitation des services de la sûreté nationale comme service public au service du citoyen. (Les inspirations ECO)

Presse. Le Maroc publie son premier rapport sur la liberté de la presse. Le Maroc a publié dimanche son premier rapport sur la liberté de la presse marocaine après la nouvelle Constitution adoptée en juillet 2011.Selon le rapport, élaboré par le ministère marocain de la Communication, en collaboration avec l’Institut supérieur de l’information et de la communication et avec la participation de plusieurs instances , une enveloppe de 65 millions de DH (environ 7, 6 millions USD) a été consacrée à la subvention de la presse écrite en 2012. 2.000 titres étrangers sont distribués au Maroc dont au moins 61 quotidiens, 120 hebdomadaires, 560 mensuels et 213 périodiques. Le pays compte environ 500 sites web d’information qui reflètent les réalités locales de toutes les régions du pays, précise le rapport. Le gouvernement marocain, indique le rapport, a donné son accord de principe en 2012 à l’implantation d’une antenne de la chaîne d’information en continu Al-Jazeera, de même que les chaînes Sky News, BBC et TRT (Turquie) sont présentes au Maroc. Le document fait état d’une forte intégration de la langue Amazighe dans les médias publics et du renforcement du pluralisme politique dans les médias audiovisuels publics et privés et de l’accès des partis de l’opposition aux médias. Selon le rapport, la réforme en cours du cadre juridique du secteur de la presse a donné lieu à l’élaboration de quatre projets de loi, à savoir les projets du Code de la presse, du Code du journaliste professionnel, du Code du Conseil supérieur de la presse et du Code de la presse électronique, qui constitueront le Code de la presse et de l’édition.

Projet. Les étudiants de l’EMI dévoilent leur projet de véhicule solaire. Le Club Energie de l’Ecole Mohammadia des Ingénieurs (EMI) a dévoilé, mardi à Rabat, à l’occasion de la 3ème édition de la journée « Power Day », son projet ambitieux et promoteur de véhicule solaire adoptant une solution technologique efficace pouvant réduire la dépendance énergétique et la pollution. Soucieux de l’importance de l’exploitation des énergies renouvelables, un secteur clé pouvant soutenir activement le développement durable, les élèves ingénieurs de l’EMI ont relevé le défi de construire une automobile électrique, présentée comme une réponse efficace permettant de maîtriser à moyen terme la pollution, l’effet de serre et la raréfaction des réserves de pétrole. Le contexte énergétique, climatique et politique explique le choix de ce projet, affirme l’équipe ayant mené cette initiative, précisant que ce projet innovant constitue une sorte de plate-forme pour la recherche scientifique dans le secteur des énergies. Equipé de cellules photovoltaïques pour produire de l’électricité en vue de recharger les batteries, cette voiture solaire ultralégère (poids maximal est de 300 kg), aura une vitesse moyenne de 40 à 100km/h avec un conducteur dont le poids ne doit pas dépasser 70 kg. La propulsion sera assurée par un moteur électrique (3KW, 1500 tr/min) parfaitement adapté au véhicule. Ce projet sera présenté lors de la première édition du Moroccan Solar Race Challenge 2013, un concours pour le développement de voitures de course solaire au niveau des universités, des écoles d’ingénieurs et établissements d’enseignement supérieur au Maroc, lancé ce mardi par l’Institut de recherche solaire en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN).

Hôtellerie-restauration. Salon international des professionnels des métiers de bouche et de l’hôtellerie. La 6è édition du 19 au 22 mars à Casablanca. Le 6ème salon international des professionnels de l’hôtellerie, restauration et de la pâtisserie-boulangerie « Crémai 2013″ se tiendra du 19 au 22 mars prochain à Casablanca, sous le signe des  »opportunités économiques », ont annoncé, mardi, les organisateurs. Ce salon, organisé par  »Rahal Event » en partenariat avec les Fédérations nationales du tourisme, de l’industrie hôtelière, de la restauration et de la pâtisserie-boulangerie, constitue un carrefour des métiers de la bouche et du CHR (cafés, hôtels et restaurants) pour accompagner les politiques sectorielles en vigueur, ont indiqué les organisateurs lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation de cet événement. Plus de 200 exposants représentant près de 600 marques et un nombre de 20.000 visiteurs professionnels sélectionnés nationaux et étrangers sont attendus au Crémai 2013, qui devra occuper une superficie de 14.000 m2. Le salon des métiers de bouche et de l’hôtellerie devra abriter le tournoi des chefs, seule compétition continentale accréditée par les instances internationales menant aux coupes du monde de la pâtisserie, de la boulangerie et des glaciers ainsi qu’à la sélection nationale Bocuse d’or, ont-ils ajouté. Des chefs et ouvriers de ces disciplines de plusieurs pays d’Afrique participeront ainsi aux sélections continentales pour les finales africaines et mondiales par spécialité, ont fait savoir les organisateurs. Parmi les nouveautés de cette édition figure la création du  »Trophée Rahal » dédié à la gastronomie marocaine et qui englobe le concours des meilleurs espoirs de la profession devant former un véritable levier professionnel pour les jeunes chefs marocains. (MAP)

Economie

Télécommunications. Maroc Telecom vendu pourrait être vendue avant fin avril. « Selon des sources proches du dossiers », comme le veut l’expression consacrée, les 53% du capital de Maroc Telecom détenus par Vivendi pourraient être vendus d’ici avril, rapporte le Figaro.fr, aujourd’hui, mardi 26 février. Reste à savoir à qui. Aujourd’hui, la multinationale recense au moins trois candidats crédibles: Qatar Telecom (Qtel) , le sud-coréen KT Corp. et l’émirati Etisalat. Hier, ce dernier est monté à la charge en mandatant BNP Paribas et Attijariwafa Bank pour le conseiller financièrement. Le repreneur des parts de Vivendi devrait débourser environ 4,5 milliards d’euros. L’annonce de cette cession arrive plus vite que prévue. Il y a quelques semaines, des rumeurs, démenties ensuite par Vivendi, laissaient entendre que le ralentissement du dossier était causé par l’intervention française au Mali. La Sotelma, opérateur historique des télécommunications au Mali, possède 40% des parts de marché dans le pays. Elle est détenue majoritairement par Maroc Telecom, lui-même possession de Vivendi, société française. Par ce jeu de poupées russes, tant que Maroc Telecom est propriété d’une entreprise française, le gouvernement français possède le pouvoir de réaliser les écoutes téléphoniques qu’il souhaite au Mali. (Yabiladi)

Agroalimentaire. Le Maroc à la 18eme édition du Gulfood de Dubaï. 4.000 entreprises représentant plus de 50.000 marques de 80 pays, dont le Maroc, participeront à la 18eme édition du Salon international des produits alimentaires «Gulfood». 35 entreprises marocaines opérant dans le domaine de l’agroalimentaire, avec l’encadrement, pour la troisième fois consécutive, du Centre marocain de promotion des exportations , Maroc Export feront le déplacement à Dubaï. Le pavillon marocain, d’une superficie de 240 m2, est composé de trois stands différents. Selon le Centre international d’exposition à Dubaï, cette manifestation internationale constitue une opportunité pour les entreprises marocaines œuvrant dans le secteur de l’agroalimentaire afin de renforcer leur présence sur le marché du Golfe, de commercialiser leurs produits, d’établir des coopérations avec les hommes d’affaires et de s’ouvrir sur les marchés du Moyen-Orient, de l’Afrique du nord et de l’Asie du sud. 70.000 visiteurs y sont attendus par les professionnels. (Les inspirations ECO)

Banque. JPMorgan supprimera jusqu’à 4.000 emplois en 2013. JPMorgan Chase a déclaré mardi à des investisseurs qu’elle comptait supprimer de 3.000 à 4.000 emplois cette année dans la banque de détail, soit environ 1,5% de ses effectifs globaux. Les suppressions de postes s’effectueront majoritairement par le biais de départs naturels, a précisé Kristin Lemkau, porte-parole du groupe bancaire américain. La banque a agrandi son réseau d’agences alors que la plupart de ses concurrentes faisaient l’inverse mais elle explique dans sa présentation qu’elle compte réduire les coûts. Quelque 63.500 personnes étaient employées dans les 5.614 agences que comptait JPMorgan fin 2012, soit le quart de l’effectif total environ. Il s’agit du deuxième réseau d’agences aux Etats-Unis derrière Wells Fargo. Mais par les dépôts, elle se classe au troisième rang du secteur, derrière Bank of America et Wells Fargo. Au total, JPMorgan disposait fin 2012 d’effectifs de 258.965 personnes dans le monde. Ils ont augmenté après la crise financière pour atteindre 262.882 personnes au deuxième trimestre 2012 contre 219.569 au premier trimestre 2009. Depuis lors, ils ont eu tendance à se réduire. La banque a par ailleurs redit vouloir supprimer 13.000 à 15.000 postes d’ici 2014 dans ses activités de crédit immobilier. JPMorgan ajoute qu’elle souhaite réduire ses dépenses globales d’un milliard de dollars à 59 milliards en 2013.

Or. Managem confirme sa présence au Soudan. L’investissement au Soudan vaut de l’or. C’est ce que la société minière Managem semble avoir saisi, étant sur le point de démarrer l’exploitation dans l’une des mines d’or soudanaises. La nouvelle a été annoncée par les autorités soudanaises en fin de semaine dernière, autorisant sur la même liste plus de 84 autres entreprises étrangères. Du côté de Managem, le management s’attend à ce que la production annuelle d’or atteigne 12 tonnes dans la mine soudanaise, comme l’explique son président, Abdelaziz Abaru. Il convient de noter que cette autorisation n’est pas la première accordée à la société marocaine, puisque Managem a obtenu une licence en 2008 pour prospecter dans deux sites du pays. (Les inspirations ECO)

Maroc-Espagne. Nizar Baraka « Le Maroc offre des opportunités aux entreprises espagnoles ». Baraka invite les opérateurs espagnols à s’installer au Maroc. «L’économie marocaine ouverte offre d’énormes opportunités d’investissement aux entreprises espagnoles dans divers secteurs», a souligné le ministre de l’Économie et des finances, Nizar Baraka, dans une interview accordé au journal espagnol Cincodias. Baraka a ainsi mis en avant la politique économique ouverte du Maroc, ainsi que sa stabilité et son potentiel de croissance élevé. Il a précisé dans ce sens que « Le Maroc est fortement intégré dans l’Union européenne et plus de 60 % de ses échanges commerciaux se font avec les pays européens, notamment la France et l’Espagne ». Le ministre marocain a également précisé que l’Espagne est devenue le principal fournisseur du Maroc, après la France. «Ceci témoigne que les entreprises espagnoles ont fait un grand effort pour avoir une forte présence sur le marché marocain».

Social

Criminalité. Meurtre atroce à Errachidia. La police judiciaire à Errachidia a découvert, samedi dernier, le corps inanimé d’un sexagénaire à son domicile sis au centre-ville. Le corps de la victime (65 ans) était immaculé de sang et portait les traces d’un coup mortel au niveau du cou, a indiqué hier une source policière. La dépouille mortelle a été déposée à la morgue et une enquête a été ouverte pour élucider les circonstances de ce crime particulièrement violent, a précisé la même source.

Média. La Fédération marocaine des médias décide de suspendre toute relation avec le ministre de la communication et demande l’arbitrage du chef du gouvernement. La Fédération marocaine des médias (FMM) a décidé de suspendre toute relation avec le ministre de la Communication et de saisir le Chef du Gouvernement ainsi que tous les partis politiques et les groupes parlementaires suite à ce qu’elle a qualifié de discrimination programmée par le ministre de la communication », alors qu’elle se dit être le représentant officiel du secteur des médias de la confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). La FMM indique que son bureau, lors de sa réunion du 25 février 2013, a étudié la situation du secteur et constate que le ministre de la communication n’a donné à ce jour aucune suite aux promesses qu’il a faites à la FMM concernant notamment la participation de toutes les organisations professionnelles pour traiter des problèmes de la presse et de l’information. La FMM regrette dans son communiqué que le ministre de la communication n’ait pas respecté les engagements découlant des réunions tenues en 2011 et 2012 et l’ignorance totale qu’il manifeste à l’égard de notre Fédération lors de tous les événements du secteur. Elle dénonce son exclusion dans toutes les discussions des questions qui concernent le secteur de la presse et de l’information dont, en particulier, le nouveau contrat programme, et la mise en place d’un nouveau mode de distribution des subventions en respectant la bonne gouvernance et l’équité vis-à-vis de la presse payante, de la presse gratuite et de la presse électronique. (MAP)

Suicide. La jeune bonne qui a tenté de se suicider « n’est pas encore hors de danger ». Près d’un mois et demi après sa tentative de suicide, que devient Nassima ? La jeune femme de ménage est à présent prise en charge par la Ligue Démocratique des droits des femmes, dans l’un de ses centres d’accueil à Casablanca. « Elle va mieux. Elle a retiré son plâtre. Elle marche. On l’emmène régulièrement faire des visites à l’hôpital. Cependant, c’est au niveau psychologique qu’elle va moins bien. Elle reste très vulnérable et n’est pas encore hors de danger. Il y a toujours un risque de récidive de suicide », explique Fouzia Assouli, présidente de la Ligue Démocrate des droits des femmes. Nassima est suivie par un psychologue pour lui redonner confiance en elle et une estime d’elle-même. Communication difficile avec ses parents. Le personnel de l’association essaie également de renouer le dialogue entre la jeune femme et ses parents. Une tache qui n’est pas facile car Nassima montre des réticences à communiquer avec ses parents. Depuis ses 14 ans, au lieu de l’envoyer à l’école, ses parents l’ont placée comme femme de ménage chez des familles à Marrakech et Casablanca. Le petit salaire qu’elle touchait allait directement dans le porte monnaie de ses parents. Sans oublier qu’elle a été également victime de viol en 2010. Le drame l’avait alors poussée à s’ouvrir les veines pour tenter de mettre fin à ses jours, une première fois. « On essaie de travailler avec ses parents pour qu’ils assument aussi leur responsabilité envers elle.

Eau. Création prochaine du Centre international Mohammed VI des études sur l’eau dans le monde arabe. Le secrétaire général du gouvernement, Driss Dahak a mis l’accent, mardi au Caire, sur les étapes franchies sur la voie de mise en place du Centre international Mohammed VI des études et recherches sur l’eau dans le monde arabe. M. Dahak, qui participait à la huitième réunion des gouverneurs du Conseil arabe de l’eau en tant qu’expert et membre de cette instance aux cô tés de M. Sadeq Mehdi du Soudan, a rappelé les missions et finalités de ce centre, crée à l’occaison d’une réunion des gouverneurs du Conseil, organisée en décembre 2010 à Rabat. Un Comité, présidé par M. Dahak, avait été chargé d’établir les modalités de création de ce centre, qui sera réalisé sur une superficie de 3.500 M2 au sein de l’école Hassania des travaux publics. A cet égard, M. Dahak a souligné qu’il a été procédé à l’élaboration d’une vision claire sur les missions confiées à cette instance, notamment en matière de gouvernance de l’eau, de recherche scientifique et d’encadrement. Le centre, qui aura un rôle consultatif, sera ouvert aux experts arabes et étrangers en vue de s’atteler à l’élaboration de politiques et stratégies dans le domaine de l’eau, a-t-il ajouté. Il a souligné que le Maroc aspire à faire de ce centre un espace de réflexion international pour apporter des solutions aux crises hydriques notamment dans la région arabe qui fera face dans les années à venir à un déficit chronique en la matière. (MAP)

Art & Culture

Religion. Les chrétiens forment leurs leaders religieux au Maroc. Les églises catholiques et protestantes françaises recrutent. A la recherche de nouveaux cadres religieux, elles ont signé un partenariat pour créer une formation universitaire en théologie et en sciences humaines… au Maroc. Le pays est au carrefour entre l’Europe, l’Afrique et le monde arabe et présente une stabilité rare dans la région.  «C’est la première fois que des étudiants catholiques et protestants suivent des cours communs dans une même salle, au Maroc, un pays musulman», se félicite l’évêque de Rabat, Mgr Vincent Landel, qui a souhaité le partenariat entre l’Institut Al Mowafaqa de Rabat, l’Institut catholique de Paris et la Faculté de théologie protestante de Strasbourg. L’Institut «Al Mowafaqa» (convergence) doit officiellement ouvrir ses portes en juillet. En attendant, une session intensive a été lancée en février dans les locaux de «La Source», un centre de documentation du diocèse de Rabat. Un séminaire sur la Bible assuré par deux professeurs, l’un catholique et l’autre protestant et suivi par des étudiants de 12 nationalités. Les églises chrétiennes du Maroc connaissent une forte croissance numérique. Au moins 30.000 chrétiens affluent chaque année d’Afrique subsaharienne, selon les responsables de l’institut. Camerounaise installée au Maroc, Maria dit s’être inscrite à la formation, pour «approfondir [s]es connaissances et [s]a foi, en plus du diplôme universitaire qu’elle aura». Les étudiants recevront une formation en langue française, reconnue en Europe au niveau licence.

Débat. Des artistes et des acteurs associatifs débattent du cinéma et des droits de l’Homme à Dakhla. Des artistes et des acteurs associatifs ont débattu du cinéma et des droits de l’Homme, lors d’un colloque organisé, lundi à Dakhla, dans le cadre du Festival international du cinéma de Dakhla. Le colloque, qui a été présidé par le critique de cinéma, écrivain et scénariste marocain, Mustapha Mesnaoui, a été animé par l’écrivain égyptienne Lamis Jaber, l’artiste syrien Abed El-Fahd et le réalisateur marocain Hassan Benjelloun. Durant le colloque, les participants ont exposé trois angles d’approche du sujet des droits de l’Homme à travers l’écriture, la comédie et la réalisation, la réponse à plusieurs questions concernant la relation entre le cinéma et les droits de l’Homme, abordant les créations cinématographiques qui traitent des questions humanitaires. Les intervenants ont passé en revue plusieurs oeuvres littéraires, films arabes, marocains qui défendent, notamment les droits de l’Homme, les droits de la femme, de la famille, des catégories marginalisées et des victimes des violations passées. Le critique de cinéma, Mustapha Mesnaoui a, d’emblée, mis l’accent sur la nécessité de percevoir la relation entre le cinéma et les droits de l’Homme dans un contexte général, indiquant que le cinéma est un art qui défend les droits de l’Homme pour plusieurs raisons, notamment l’indépendance du cinéma depuis son avènement, contrairement au théâtre et à la musique. (MAP)

Photographie. Willy Rizzo, le photographe des stars, est mort. Le célèbre photographe et designer italo-français Willy Rizzo s’est éteint à Paris, lundi 25 février, à l’âge de 84 ans, annonce Le Point, mardi 26 février. Né en 1928, ce petit-fils de magistrats napolitains contracte très tôt la passion de la photographie. Dès l’âge de 12 ans, il fait le portrait de ses camarades de classe avec le Box Agfa que lui a offert sa mère. En 1944, il achète son premier Rolleiflex. Willy Rizzo commence sa carrière à Paris, où il photographie des stars et des starlettes pour Ciné mondial, Point de vue, puis Images du monde. Il couvre le procès de Nuremberg et réalise des grands reportages, notamment en Tunisie, sur la ligne Mareth. En 1947, l’agence anglaise Blackstar l’envoie aux Etats-Unis pour « photographier ce qui l’étonne ». Après la guerre, Willy Rizzo est recruté par l’hebdomadaire France dimanche, pour lequel il est envoyé à Cannes pour couvrir le premier festival où princesses, playboys, starlettes et stars défilent devant son objectif Zeiss Sonnar 180. Puis, il s’installe à Los Angeles. Max Corre, avec qui il avait collaboré à France dimanche, l’appelle pour lui annoncer que Jean Prouvost monte un grand magazine à Paris. C’est le début de l’aventure Paris-Match, dont il signe la toute première couverture, avec Winston Churchill. En 1959, il devient directeur artistique de Marie Claire et collabore avec les plus grands magazines de mode, dont Vogue, où Alex Liberman lui demande de travailler « avec son regard « . En 1968, il part vivre à Rome et commence son travail de designer pour ses besoins personnels, car, selon lui, « les meubles anciens ou scandinaves n’étaient ni confortables ni assez simples ». Devant la demande, il crée ses ateliers. Mais à la fin des années 1970, Willy Rizzo se réinstalle à Paris, dont il avait la nostalgie, et où il a continué à dessiner et à photographier les plus belles femmes du monde. (Le Monde)

Festival. Daoud Oulad Sayed à la tête du jury du Festival international du cinéma et la mer. Le réalisateur marocain Daoud Oulad Sayed présidera le jury de la première édition du Festival international du cinéma et la mer, prévu du 13 au 16 mars prochain à Mir Left et Sidi Ifni, apprend-on auprès des organisateurs. Outre M. Sayed, le jury sera composé de l’artiste Souad Sabir, du critique de cinéma Mohamed Bellouche et du metteur en scène d’origine canadienne Milan Meletik, indique mardi un communiqué de l’Association Toudart, à l’origine de cette manifestation. Les travaux de cette édition seront également ponctués par une journée d’étude sur le cinéma et les médias amazighes dans la perspective de « sensibiliser et de fédérer les efforts des militants et des professionnels du secteur en vue d’un avenir meilleur pour l’amazighité ». Ce festival se veut, selon ses initiateurs, « une opportunité réelle d’ouverture sur le monde et d’exploration des énergies capables de contribuer au développement de la province à plusieurs égards », ainsi qu’une occasion de célébrer la mer comme source de développement et de créativité. En attendant de décliner le programme détaillé de cette rencontre lors d’un point de presse prévu le 1er mars à Agadir, les organisateurs prévoient déjà la projection de nombre de productions en rapport avec la mer, alternant films documentaires et longs et courts métrages, en plus d’une série d’ateliers de formation, de colloques et d’activités culturelles célébrant la mer. Le Festival international du cinéma et la mer est initié en partenariat avec la commune rurale Mir Left et la province de Sidi Ifni, le Centre cinématographique marocain, la direction régionale de la Culture et d’autres partenaires et institutions économiques de la province. (MAP)

Sport

Classico. Le Real Madrid domine le Barça en Coupe du Roi. Le Real Madrid a assommé le Barça mardi, en l’emportant aisément au Camp Nou (3-1) en demi-finales retour de Coupe du Roi. Alors que les deux équipes s’étaient séparées sur un nul à l’aller (1-1), les joueurs de José Mourinho ont imposé un silence de cathédrale dans l’enceinte catalane grâce à deux buts de Ronaldo et un autre de Varane. En s’imposant 3-1 au Camp Nou, les Madrilènes ont frappé un coup magistral, qui devrait agiter la place de Cibeles une bonne partie de la nuit dans la capitale. Pas loin de rompre à l’aller à Bernabeu, arrachant le nul 1-1 dans les dernières minutes sur une tête de Varane, les joueurs de José Mourinho ont tout simplement donné une leçon à leur éternel rival. Sous les yeux de Davor Suker ou d’Alex Ferguson, qui n’a pas dû être rassuré à une semaine de MU-Real en Ligue des champions. Champions d’Espagne en titre – même s’ils ne le resteront pas plus d’un an – les Madrilènes avaient déjà remporté la Supercoupe d’Espagne en confrontation aller-retour, au début de la saison (défaite 3-2 à Barcelone, victoire 2-1 à Madrid). Et avant le 2-2 de cette année en Liga au Camp Nou, le dernier affrontement simple en championnat (en 2011-2012) avait tourné à l’avantage des partenaires de Ronaldo, victorieuse 2-1 lors de la 35e journée en Catalogne. Mais celle-ci en dépasse beaucoup d’autres, étirant presque à l’infini ce paradoxe entre la domination outrageuse du Barça en championnat et la facilité nouvelle du Real à le faire déjouer.

Lion de l’Atlas. Benatia sort sur blessure en série A. L’international marocain, Mehdi Benatia, a été victime d’une blessure lors de la rencontre qui opposait son club de l’Udinese à Naples ce lundi en match retard de la 26e journée du Calcio italien. Le défenseur des Bianconeri, a demandé lui-même d’être remplacé après un accrochage avec le colombien Pablo Stifler Armero, laissant sa place au Français Thomas Heurtaux après seulement 28 minutes de jeu. L’autre marocain de la rencontre, Omar el Kaddouri, évoluant à Naples, s’est contenté de suivre le match depuis le banc des remplaçants. La rencontre s’est soldée par le score vierge de zéro partout. Ce qui ne change rien en position des deux équipes puisque Naples (52 pts) garde sa 2ème place et Udinese (37 pts) stagne au 9ème rang du classement après 26 journées en Serie A.

FRMF. Un possible nouveau président en avril. Blâmée souvent pour les mauvais résultats de l’équipe nationale du Maroc, le bureau de la FRMF, sera probablement renouvelé en avril prochain. La fédération royale marocaine du football, qui suscite trop de critiques surtout à propos de son assemblée générale annuelle qu’elle n’a pas tenue depuis le 16 avril 2009, sera obligée de se tenir aux normes définies par son statut dont l’article 16 garanti la présidence seulement pour une durée de 4 ans. Autrement dit, si le règlement est respecté, Ali Fassi Fihri pourrait bien perdre son siège le 16 avril 2013, à moins d’être à nouveau réélu. Espérons que la FRMF respectera son règlement et que les élections du bureau fédéral se passeront en toute transparence à l’image de son homologue libyenne dont les élections du bureau fédéral ont été organisées ce dimanche et diffusées en directe via leur chaine satellitaire Lybia Arriadia.

Lion de l’Atlas. De Boer: « Je me suis mal comporté avec El Hamdaoui ». Invité au talkshow de Derksen &… le coach de l’Ajax Amsterdam, Frank De Boer est revenu sur la relation malsaine qui régnait entre lui et Mounir El Hamdaoui. Le technicien néerlandais n’a toutefois pas nié s’être mal comporté avec l’attaquant marocain. « Si je le connaissais mieux je lui aurais dit qu’il allait commencer la rencontre sur le banc de touche bien avant et non pas en présence des autres joueurs. Finalement, j’ai pris la décision de lui annoncer la nouvelle en public, pour que tout le monde sache que le club passe avant tout. J’aurai dû éviter cette scène… », a-t-il déclaré avant de poursuivre : « Je travaillais avec un groupe de joueur, et pour éviter certains problèmes j’ai dû l’écarter… », a-t-il conclu. La rencontre dont le coach fait allusion est celle ayant opposé l’Ajax au Milan AC pour le compte de la phase de poules de la Champion’s league datant de décembre 2010. Le Lion de l’Atlas avait fait son entrée en jeu à la 84e minute. Lors du match aller, El Hamdaoui avait marqué le seul but des siens (1-1).

International

Continent. Un continent se cache sous La Réunion et l’île Maurice. Ce n’est pas l’Atlantide, mais quand même. Sous l’île Maurice et La Réunion, se cache en effet un «micro-continent» préhistorique, rapporte la revue scientifique britannique Nature Geoscience ce lundi. Ce fragment de continent, baptisé Mauritia, se serait détaché voici quelque 60 millions d’années de ce qui constitue l’actuelle île de Madagascar. Cette séparation serait survenue au moment où cette grande île dérivait en s’éloignant de l’Inde. Il aurait alors été recouvert, depuis lors, par d’énormes quantités de lave remontée du cœur de la Terre, suggère l’étude publiée dans la revue scientifique. Pour parvenir à ces conclusions, les scientifiques ont donc analysé des grains de sables d’origine volcanique d’une plage de l’île Maurice. Parmi ces grains de sable, ils en ont découvert de très anciens, ramenés probablement du centre de la Terre à la surface par d’importantes quantités de lave. La formation des continents est en effet souvent associée à des «panaches», ces remontées de roches extrêmement chaudes en provenance du manteau terrestre. Et selon les scientifiques, des fragments de continent semblables à Mauritia pourraient être bien plus fréquents qu’on ne le pense. «Nous avons pu montrer que les fragments de continent ont continué à se déplacer presque exactement au-dessus du panache volcanique de La Réunion, ce qui explique pourquoi ils sont noyés par des roches volcaniques» et n’avaient jamais été identifiés auparavant, indique Bernard Steinberger, du centre de recherches allemand GFZ.

Tunisie. Belaïd tué par des salafistes, le meurtrier présumé en fuite. L’opposant tunisien Chokri Belaïd a été tué par un groupe de la mouvance salafiste, ont annoncé mardi les autorités, précisant que le meurtrier présumé a été identifié mais est en fuite et que quatre complices sont sous les verrous. « Le tueur a été identifié et il est pourchassé », a déclaré le ministre de l’Intérieur, Ali Larayedh. « Les quatre autres suspects ont été arrêtés. Ils appartiennent à un courant religieux radical, (…) ils sont de nationalité tunisienne », a ajouté M. Larayedh, en évoquant « la mouvance salafiste ». Selon le ministre, qui est appelé à former le prochain gouvernement tunisien, les complices ont effectué le repérage en vue de ce crime, qui a plongé la Tunisie dans une profonde crise politique, et l’un d’entre eux « a avoué avoir accompagné le tueur » le 6 février, jour du meurtre. Il a fait ces annonces après que plusieurs sources policières ont indiqué lundi à des médias tunisiens et à l’AFP que le meurtrier présumé, un militant salafiste, avait été arrêté. L’homme qui avait été identifié dans un premier temps comme le tueur, un fabriquant de meubles en aluminium d’une trentaine d’années de la banlieue tunisoise du Kram, s’est avéré être le motard qui a permis au meurtrier de fuir. Une responsable judiciaire qui a accès au dossier a indiqué qu’il avait été présenté mardi à un juge d’instruction et avait fait des aveux. Une reconstitution des faits a eu lieu en milieu de journée autour de l’immeuble où Chokri Belaïd a été tué, a constaté un photographe de l’AFP. M. Larayedh n’a pas révélé les identités des personnes arrêtées et a refusé de se prononcer sur l’éventuel commanditaire ou sur un groupe salafiste en particulier.

Mexique. Epidémie de grippe aviaire, près d’1,5 million de bêtes abattues. Le Mexique fait face depuis plusieurs jours à une épidémie de grippe aviaire. Baptisée H7N3, elle a entraîné l’abattage de près d’1,5 millions de bêtes, ont annoncé lundi les autorités. « 519.000 poules pondeuses sur 140.000 millions et 900.000 poussins sur un total de 300 millions » ont été éliminés, ont annoncé les ministères de l’Economie et de l’Agriculture dans un communiqué. La propagation de l’épidémie qui a affecté 18 fermes dans l’état de Guanajuato (centre) « est sous contrôle et en voie d’être résorbée », indique le communiqué, précisant que les volailles mexicaines n’ont pas de défense naturelle contre ce virus. Les autorités mexicaines ont déjà procédé à la distribution de 22 millions de vaccins et 40 autres le sauront cette semaine. En juin 2012, une épidémie de grippe aviaire avait touché l’ouest du pays et 22 millions de poules avaient du être sacrifiées.

Egypte. L’opposition va boycotter les élections. Le Front de salut national (FSN), qui réunit les principaux partis d’opposition libéraux et de gauche en Egypte, boycottera les législatives qui débuteront fin avril faute, dit-il, d’une loi électorale qui garantisse un scrutin libre et équitable. Cette décision a été prise au cours d’une réunion au Caire des responsables du FSN, a déclaré mardi le porte-parole du mouvement, Sameh Achour. Le Courant populaire, principale formation de gauche et membre du FSN, avait fait part peu auparavant de sa décision de ne pas participer aux élections. Le parti conduit par l’ancien candidat à la présidentielle Hamdine Sabahy a justifié sa décision par le fait que la loi électorale rédigée par les islamistes au pouvoir lui serait défavorable. Plusieurs autres mouvements d’opposition, dont le parti libéral Al Dostour (La Constitution) du prix Nobel de la paix Mohamed ElBaradei, un des fondateurs du FSN, avaient aussi déjà annoncé qu’ils ne participeraient pas au scrutin. Le boycottage des libéraux et de la gauche laisserait le champ libre aux Frères musulmans et aux salafistes, larges vainqueurs du premier scrutin il y a un peu plus d’un an. L’Assemblée du peuple – chambre basse du parlement – a depuis été dissoute par la Cour constitutionnelle.

Nouvelles technologies

Internet. Mozilla dévoile son système d’exploitation pour mobiles. Un système d’exploitation pour téléphones mobiles libre et ouvert, créé avec des technologies Web pour le Web : la fondation Mozilla, à l’origine du navigateur Firefox, a présenté en détail Firefox OS et annoncé une série de partenariats avec opérateurs et constructeurs à l’occasion du salon Mobile World Congress (MWC), qui se tient du 25 au 28 février à Barcelone. Ce nouveau système d’exploitation sera fondé sur les langages et technologies d’ores et déjà utilisées sur le Web, comme le HTML5 et le Javascript, là où les applications de ses principaux concurrents, comme iOS et Android, utilisent d’autres langages de programmation. Il sera donc en théorie très simple pour les créateurs de services Web de construire des applications sur la plateforme de la fondation Mozilla. Certains services comme Twitter ont d’ores et déjà annoncé qu’ils proposeraient une application pour Firefox OS. Ce choix technologique est aussi un choix philosophique, pour une fondation qui milite pour l’utilisation de technologies standardisées sur le Web et a bâti sa notoriété grâce au lancement de Firefox, premier concurrent efficace d’Internet Explorer à une époque où le navigateur de Microsoft détenait la quasi-totalité des parts de marché des navigateurs Internet. ‘Nous avons trouvé dans l’univers mobile un parallèle avec la situation qui existait dans le monde des navigateurs, avec un ‘duopole’ dans les systèmes d’exploitation mobiles’, expliquait le vice-président ‘produit’ de la fondation Mozilla, Jay Sullivan, à l’ouverture du MWC.

Ordinateur. Avec le Pixel, Google intensifie sa guerre contre Microsoft. Dévoilé la semaine dernière, le Chromebook Pixel est le premier ordinateur portable entièrement conçu par Google. S’il s’inspire des MacBook Air, tant au niveau de son design que… de son prix (à partir de 1 299 dollars), ce modèle haut de gamme n’a pas pour autant l’ambition de s’attaquer frontalement à Apple. Son lancement s’inscrit en revanche dans une stratégie globale de la firme de Mountain View visant à prendre position dans l’univers du PC. Et sa principale cible s’appelle plutôt Microsoft, l’actuel leader du marché. Le Pixel est une nouvelle étape pour atteindre cette ambition. Pour Google, il ne s’agit pas pour le moment de vendre des millions d’exemplaires : compte tenu du prix, ce terminal devrait très certainement rester un produit de niche destiné à un public averti. L’objectif consiste davantage à mettre la lumière sur son système d’exploitation Chrome OS. Le groupe souhaite l’imposer comme une alternative crédible à Windows 8, qui semble rencontrer bien des difficultés pour s’imposer. Il existe en outre une frange d’utilisateurs qui refuse de passer à la dernière version de l’OS de Microsoft. Jusqu’à présent, Google s’était appuyé sur des fabricants partenaires pour sortir ses premiers Chromebook. Il jouait également la carte des prix abordables pour justifier l’achat d’un ordinateur présenté comme un modèle de complément en raison des limitations de son OS. Cette stratégie commençait d’ailleurs à porter ses fruits : le modèle commercialisé par Samsung occupe la première place des ventes sur Amazon depuis son lancement il y a plus de quatre mois. Chez Acer, le Chromebook représente entre 5 et 10% des ventes réalisées aux Etats-Unis. Et HP et Lenovo, les deux premiers fabricants mondiaux d’ordinateurs, ont récemment lancé leur premier modèle.

Mise à jour. La prochaine mise à jour d’iOS 6 bloquera le jailbreak d’evasi0n. iOS 6.1.2 n’avait pas empêché l’application du jailbreak d’evasi0n, premier à permettre de déverrouiller iOS 6. En revanche, la prochaine mise à jour, actuellement en cours de test iOS 6.1.3 beta 2 devrait mettre un terme (temporaire) au fonctionnement du jailbreak. C’est ce qu’indique David Wang, un des membres de l’équipe evad3rs , au journal Forbes. Selon le hacker la prochaine mise à jour corrige au moins une des cinq failles qu’utilise le jailbreak actuel et « si une des vulnérabilités ne fonctionne pas, evasi0n ne fonctionne pas », indiquait-il. Avant de continuer : « Nous pourrions remplacer cette faille par une vulnérabilité différente, mais [Apple] corrigera probablement la plupart si ce n’est tous les bogues que nous utilisons quand la version 6.1.3 sortira ». Pour autant, cette nouvelle mise à jour pourrait ne pas sortir avant un mois, ce qui laisse le temps aux amateurs de jailbreak de sauter le pas et à l’équipe des evad3rs de chercher et éventuellement trouver d’autres failles qui pourraient ne pas être corrigées. Comme le déclarait David Wang : « S’ils corrigent la plupart des bogues, alors nous recommençons de zéro ».

Smartphone-liseuse. Yota Phone, un appareil mi-Smartphone, mi-liseuse. Un Smartphone Android de dernière génération côté face et une liseuse côté pile : telle est la particularité de l’appareil présenté par Yota Devices, une filiale de Yota Group, un groupe russe d’investissement dans le secteur des télécoms. Fonctionnant sous Jelly Bean 4.2 et équipé d’un processeur double cœur à 1,5 GHz, le Yota Phone est un Smartphone 4G plutôt haut de gamme qui arbore un écran LCD HD 4,3 pouces. L’originalité de ce mobile ? En lieu et place de la coque à l’arrière, on découvre sous le capteur photo 13 mégapixels un second écran de 4,3 pouces. Ce second écran de type e-ink (la technologie d’encre électronique présente sur les liseuses d’ebooks) donne la possibilité d’afficher tous types de documents (textes, photos, flux d’informations, sms, réseaux sociaux, etc) en provenance de la plateforme Android côté face. Et l’originalité du Yota Phone réside avant tout dans le lien existant entre les deux univers : les transferts s’effectuent pour l’utilisateur d’un simple glissement de doigts. De quoi également économiser la batterie au maximum puisque la lecture sur écran e-ink ne consomme pratiquement pas d’énergie. La société prévoit de commercialiser le Yota Phone en Russie dans la seconde partie de l’année 2013… mais compte bien partir à l’assaut d’autres contrées le plus rapidement possible.

 

________________________actu-maroc.com

Commentaires