Flash-news : Trente en un du « 27 février 2014

Flash-news : Trente en un du « 27 février 2014

380
0
PARTAGER

Des milliers de manifestants exigent des excuses de la France à Rabat. Les protestataires venus de plusieurs villes du Maroc ont scandé des slogans dénonçant les propos insultants, scandaleux et inadmissibles, attribués à l’ambassadeur de France à Washington à l’égard du Royaume.Brandissant les drapeaux du Royaume, les manifestants ont demandé à la France de présenter des excuses tout en réaffirmant leur attachement à la souveraineté du Maroc. « Nous dénonçons les propos de l’ambassadeur français à l’égard de l’amitié maroco-francaise ». « Nous rejetons les agissements irresponsables de la France » , « Le Maroc ne peut être insulté », tels sont quelques slogans scandés devant l’ambassade de France. Vendredi dernier, l’ambassade du Maroc en France avait exprimé « son étonnement face à l’absurdité » d’une affaire rapportée par l’agence de presse française AFP, qui a affirmé qu’une association demande l’audition du Directeur général de la Surveillance du Territoire (DGST) au sujet d’une prétendue complicité de torture au Maroc. Le même jour, l’ambassadeur de France à Rabat a été convoqué au ministère des Affaires Etrangères et de la coopération pour lui signifier  »la protestation vigoureuse » du Maroc, suite à cette affaire. Samedi, le ministre de la Communication porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, avait indiqué que Le gouvernement du Royaume du Maroc déplore profondément les mots blessants et les expressions humiliantes attribués à l’ambassadeur de France à Washington, qui a qualifié le Maroc d’une « maîtresse avec laquelle on dort toutes les nuits, dont on n’est pas particulièrement amoureux mais qu’on doit défendre ». Aujourd’hui

Maroc-France: Paris dément les propos anti-marocains prêtés à son ambassadeur. La France a démenti mercredi les propos prêtés à son ambassadeur à l’Onu qui ont provoqué un incident diplomatique entre Rabat et Paris, dont les relations sont déjà envenimées par des plaintes contre le patron du renseignement marocain. L’acteur espagnol Javier Bardem, partisan d’un référendum d’autodétermination du Sahara occidental, une ancienne colonie espagnole au Maroc, a fait état dans Le Monde d’une conversation qu’il aurait eue en 2011 avec Gérard Araud. « Le Maroc est une maîtresse avec laquelle on dort toutes les nuits, dont on n’est pas particulièrement amoureux mais qu’on doit défendre. Autrement dit, on détourne les yeux », lui aurait alors dit l’ambassadeur. Le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Romain Nadal, a reconnu mercredi que Gérard Araud avait « rencontré, à sa demande, M. Javier Bardem en 2011″. « Il n’a pas tenu les propos qui lui sont prêtés », a-t-il dit lors d’un point de presse, refusant de confirmer « une éventuelle initiative de M. Gérard Araud visant à porter plainte contre M. Bardem ». Mardi, des centaines de manifestants se sont rassemblés devant l’ambassade de France à Rabat, brandissant des portraits du roi Mohamed VI et criant des slogans anti-français tels que « Ambassadeur lâche, le Maroc ne peut se laisser humilier ». François Hollande a appelé lundi le roi Mohammed VI du Maroc pour lui adresser « un message de confiance et d’amitié » après cet incident. Le chef de la diplomatie française a également appelé son homologue marocain mardi pour, selon Romain Nadal, « dissiper tout malentendu et réaffirmer l’attachement réciproque au partenariat d’exception qui lie le Maroc et la France ». Maghrebemergent

Les filiales des banques marocaines financent 25% de l’économie ivoirienne. Dans son allocution à l’occasion de la visite officielle qu’effectue le roi Mohammed VI à Abidjan, Othman Benjelloun, président du Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM) est revenu sur le rôle important que jouent les banques marocaines dans l’économie ivoirienne. Trois banques ivoiriennes et de capitaux majoritairement marocains constituent près de 21% du réseau des 650 agences, collectent plus de 25% des ressources et domicilient 20% des comptes ouverts auprès des banques. Ces trois banques qui sont la Société ivoirienne de banque (groupe Attijariwafa bank), Bank Of Africa- Côte d’Ivoire (groupe BMCE Bank) et la Banque Atlantique Côte d’Ivoire (groupe Banque Centrale Populaire), octroient près du quart des crédits à l’économie. Othman Benjelloun a souligné la détermination de celles-ci à poursuivre l’effort de bancarisation du pays et de hisser son niveau au-delà des faibles 15% actuellement observés.  Les Eco

Economie
Impôts: Début timide pour le télépaiement. Finis les temps d’attente devant les bureaux de la DGI pour le paiement de l’IS et de la TVA, le ministère de l’Économie et des finances vient d’introduire la possibilité d’un télépaiement et d’une télédéclaration de ces deux taxes pour les entreprises réalisant un chiffre d’affaires d’au moins 10 MDH hors taxe sur la valeur ajoutée (voir Bulletin officiel du 6 février 2014). Il s’agit du service «Simpl» qui n’était jusqu’ici ouvert qu’aux entreprises au chiffre d’affaires dépassant les 20 MDH (voir Les ÉCO du 14-07-2013). «Le nombre d’entreprises ayant basculé vers la télédéclaration se situe aujourd’hui entre 3.800 et 4.000 contribuables. Nous ne sommes donc pas encore sur un grand engouement», affirme Abdelkader Boukhriss, président de la Commission fiscalité à la CGEM. Des chiffres qui devraient toutefois augmenter avec l’élargissement de cette possibilité aux entreprises de plus petite taille. À en croire les opérateurs, ce n’est pas encore gagné d’avance pour ce service qui devra faire ses preuves durant les prochains mois. Et pour cause, plusieurs défis restent à relever. D’abord, l’intégration de nouvelles catégories d’entreprises et de professionnels dans le cadre des contribuables éligibles. C’est le cas notamment des professions libérales qui se sont vu accorder cette possibilité par la loi de Finances 2014. «Nous attendons toujours l’arrêté qui devrait clarifier les conditions pour ce genre de professionnels», explique Boukhriss. Pour le président de la Commission fiscalité à la CGEM, «les entreprises qui disposent d’un chiffre d’affaire de 20 MDH intègrent petit à petit, celles situées sur une fourchette de 10 millions viennent à peine d’être intégrées et les professions libérales n’ont pas encore été incluses dans le système. À mon avis, l’on commencera à peine à entrevoir si cette solution aura du succès auprès des opérateurs».  Les Eco

Marketing pour l’artisanat : Un conclave international estudiantin à Marrakech. Près de 300 étudiants en Master des sciences de gestion d’une cinquantaine de pays se sont réunis, mardi à Marrakech, pour penser des modèles de techniques de marketing au service de l’artisanat et des produits du terroir. Réunis dans le cadre de la 10ème édition des Journées Internationales du Marketing, une manifestation organisée par l’Université Cadi Ayyad de Marrakech avec la participation de 55 Universités des 5 continents, les étudiants vont animer des ateliers et des conférences, interagir avec les professionnels du secteur et passer en revue les expériences des différents pays en matière de promotion de valorisation des produits de l’artisanat et de terroir. La 10eme édition de ces journées tenues sous le thème « Pôles de compétitivité, levier de valorisation des produits de l’artisanat et du terroir : Convergence des pratiques internationales » connait également la participation 54 enseignant et expert en Marketing. D’après les organisateurs, cette édition s’assigne pour objectif de démontrer que la maîtrise de l’utilisation des techniques du Marketing dans l’enseignement universitaire associée à une réflexion pédagogique en profondeur, permet la diffusion des savoirs et des compétences, et l’amplification de l’influence de la culture managériale dans l’entreprise. L’artisanat, qui constitue un patrimoine de l’humanité et occupe une place importante dans l’économie de plusieurs pays, devra concilier le savoir-faire traditionnel et les nouvelles exigences modernes en matière de désigne, de qualité de commercialisation et d’image de marque.  Le Mag

La BERD investit dans le commerce extérieur marocain. Le Crédit du Maroc fait un pas de géant dans le segment «commerce extérieur». Il vient de décrocher une aide financière importante qui lui permettra de faciliter le financement des activités de commerce extérieur. En effet, dans le cadre de son Programme d’aide aux échanges commerciaux (PAEC), la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) renforce son appui aux importateurs et exportateurs marocains en accordant au Crédit du Maroc une ligne de financement des opérations de commerce international d’un montant de 40 millions de dollars. À ce titre, il convient de noter que dans le cadre du PAEC, la BERD accorde des garanties à des banques confirmatrices multinationales pour soutenir les transactions commerciales internationales à longue maturité, effectuées par les clients du Crédit du Maroc. Cette banque va également bénéficier de prêts à court terme pour financer des exportateurs, importateurs et distributeurs locaux. Aussi, la BERD annonce qu’elle va renforcer les échanges intrarégionaux et contribuer au développement des liens commerciaux entre le Maroc et les autres pays où elle investit. «Nous sommes heureux de travailler une nouvelle fois avec le secteur bancaire marocain. Ce partenariat avec le Crédit du Maroc nous permettra de poursuivre notre soutien au commerce international et à la croissance économique», a souligné, dans un communiqué de presse, Laurent Chabrier, directeur en charge du Maroc à la BERD. Pour sa part, Adnane El Gueddari, directeur général adjoint en charge de la Banque de financement et d’investissement, a précisé que «ce partenariat s’inscrit dans le cadre d’une volonté commune de la BERD et du Crédit du Maroc d’accompagner le développement de l’économie marocaine.  Aujourd’hui

Reprise de la création d’entreprises et des investissements à Fès. Les principaux indicateurs de l’activité économique à Fès-Boulemane sont au vert.
Le Centre régional de l’investissement (CRI) de Fès-Boulemane révèle dans un récent rapport la création de 1 210 entreprises en 2013 par le biais du guichet d’aide à la création d’entreprises contre 1 281 en 2012. Ces entreprises devraient générer plus de 6 000 emplois. Et c’est le secteur des services qui se taille la part du lion avec près de 36%, d’après l’analyse par secteur d’activité. Il est suivi du secteur du BTP qui représente 32% et du secteur du commerce avec une part de 26%. En termes de nature juridique, la Société à responsabilité limitée «SARL» constitue toujours la forme la plus dominante au niveau des entreprises créées avec une part de 82%, les personnes physiques représentent, quant à eux, 16%. La dynamique de l’activité économique est enregistrée aussi, selon le rapport du CRI, au niveau du guichet d’aide aux investisseurs. En 2013, 248 demandes d’autorisation et dossiers d’investissement ont été instruits dont 159 ont reçu l’avis favorable dans le cadre de la commission régionale d’investissement et des commissions techniques. Le volume global d’investissement correspondant à ces projets approuvés est évalué à près de 3 MMDH, quant aux emplois prévus, ils sont estimés, à plus de 6 350 emplois. «Le nombre de projets instruits a augmenté de 7% pour passer de 231 projets en 2012 à 248 projets cette année. Le montant d’investissement global prévu a été multiplié par deux fois et demie pour grimper de 1,193 MMDH enregistré en 2012 à près de 3 MMDH cette année», explique-t-on au CRI de Fès-Boulemane.  Le Matin

Palmeraie Développement investit (aussi) l’Afrique. En marge de la visite royale en Côte d’Ivoire, le groupe Palmeraie a conclu mardi, un protocole d’accord pour la réalisation d’un projet touristique à Abidjan, ainsi qu’une convention cadre portant sur la réalisation de 10.000 logements sociaux et économiques dans ce pays. Après Addoha et Alliances, le groupe immobilier et touristique Palmeraie Développement se lance également à la conquête de l’Afrique. Un protocole d’accord pour la réalisation d’un projet touristique à Abidjan et une convention cadre portant sur la réalisation de logements sociaux et économiques dans ce pays ont été conclus hier mardi, lors de la signature de 26 nouveaux accords de partenariat entre le Maroc et la Côte d’Ivoire. Le protocole porte sur la réalisation d’un complexe hôtelier avec une composante hébergement, restauration et animation…à l’instar de ce que développe le groupe au Maroc. Sur le volet immobilier, la convention cadre concerne la construction des 10.000 logements sociaux et économiques. Ces deux projets, des plus ambitieux, entrent dans le cadre la stratégie de développement à l’International, et notamment en Afrique, du groupe.   h24info

Social
Lancement officiel de la campagne nationale “Sauvons 10.000 nouveaux-nés”. La campagne nationale “Sauvons 10.000 nouveaux-nés”, placée sous la présidence d’honneur de la Princesse Lalla Zineb, a été officiellement lancée, mardi à Casablanca. Initiée par l’association Al Hayat-chaînes de vie, cette campagne s’inscrit dans le cadre du plan d’action national pour l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle et infantile. Elle aspire également à concourir à atteindre des Objectifs de développement du Millénaire (OMD), principalement les objectifs 4, à savoir réduire la mortalité des enfants de moins de cinq ans, et 5: Améliorer la santé des mères. L’association Al Hayat-chaînes de vie, en accord avec les données et la littérature internationale traitant de la maternité sans risque, propose l’application rigoureuse des quatre chaînes de vie lors de tout accouchement pour réduire de près de 75 pc les risques de mortalité et de morbidité maternelles et néonatales: chaîne de l’hygiène, chaîne de la chaleur, chaîne de la respiration et chaîne de l’allaitement maternel. La cérémonie de lancement officiel de cette campagne s’est déroulée en présence notamment de membres du gouvernement, de gouverneurs, de représentants de missions diplomatiques accréditées au Maroc, de l’UNICEF, de l’initiative MSD for Mothers et de L.D.S Charities, ainsi que de professionnels de la santé.  Maghrebemergent

Un charmeur de serpent tué par son cobra à Marrakech. Un charmeur de serpent de la place Jamaa El Fna, à Marrakech, a été tué à la suite de la morsure de son cobra. Les spectacles de charmeurs de serpents sont les plus prisés de la place Jamaa El Fna, dans la fameuse ville ocre du royaume marocain. Mais vendredi dernier, en plein spectacle, un charmeur de serpents à été surpris par son propre cobra. Alors qu’il se produisait devant une dizaine de touristes, selon des médias marocains, Abdelati, 60 ans, a été mordu par son cobra alors qu’il pensait l’avoir définitivement dompté. L’homme a tenté d’extraire le venin avec à l’aide de sa bouche, mais son état s’est rapidement détérioré. Transporté d’urgence à l’hôpital Ibn Zohr, l’homme est décédé quelques heures plus tard, après que le venin se soit répandu dans son corps. Il n’est pas rare de voir les charmeurs de serpents de la célèbre place aller vers les touristes avec leurs serpents, afin de se faire prendre en photos et récolter quelques pièces.  Afrik.com

Affaire Comanav : Levée de l’interdiction de sortie du territoire pour trois personnes. La Chambre criminelle chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Rabat a décidé, mardi soir, de lever l’interdiction de sortie du territoire national pour trois personnes, dont l’ancien directeur général de la Comanav, Taoufik Ibrahimi. Cette décision intervient suite à une requête de la défense qui réclamait la levée de cette interdiction émise à l’encontre de cinq mis depuis le renvoi de l’affaire devant la justice en juin 2012. En février 2013, la Chambre criminelle chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Rabat avait prononcé des jugements allant de l’acquittement à cinq ans de prison ferme à l’encontre des six personnes, dont l’ancien directeur général de la compagnie, Taoufik Ibrahimi, Ce dernier, accusé principal dans l’affaire, avait écopé de cinq ans de prison ferme. La Cour l’avait blanchi des chefs d’inculpation de “constitution d’une bande criminelle et divulgation du secret professionnel” et inculpé pour “sabotage d’établissements publics (ports et bateaux) et entrave à la liberté du travail”. Elle avait également condamné à trois ans de prison ferme l’ex-directeur central des ressources humaines de la compagnie, ainsi qu’un ancien attaché à l’Institut scientifique de la pêche maritime, alors qu’un ancien secrétaire général du syndicat des marins a été condamné à deux ans de prison ferme.  Aufaitmaroc

L’INDH introduit un nouveau système de gestion basée sur la participation citoyenne. L’initiative nationale pour le développement humain (INDH), qui constitue depuis 2005 une illustration d’ambition et d’espoir, a introduit un nouveau système prônant la participation, la complémentarité, le suivi et la reddition des comptes pour la réalisation du développement humain, ont affirmé, mardi à Rabat, les participants à une table ronde intitulée “L’lNDH et la participation citoyenne”. Lors de cette rencontre, organisée par la Coordination nationale de l’INDH, les participants, en l’occurrence des experts et des responsables, ont affirmé que cette initiative a intégré un nouveau concept de gestion, basé sur la participation citoyenne, offrant aux bénéficiaires et aux acteurs associatifs des opportunités pour canaliser leurs énergies dans le cadre d’un projet global et interactif. Intervenant à cette occasion, le président du Conseil économique, social et environnementale (CESE), Nizar Baraka, a relevé que cette initiative qui a consacré une logique participative, a réellement intégré un nouveau mécanisme de gouvernance en impliquant les autorités, la société civile et les bénéficiaires dans la mise en oeuvre de projets visant l’amélioration des conditions et des revenus de la population. Abondant dans ce sens, la directrice de l’Institut de recherche en géopolitique et en géo-économie à l’école de Management ESCA, Mme Bouchra Rahmouni Benhida a relevé que les projets relevant de l’INDH sont suivis dans un cadre de gouvernance et de participation citoyenne.  Maghrebemergent

Mise en place d’une université numérique à l’Université internationale de Rabat. Une université numérique verra le jour au sein de l’Université internationale de Rabat (UIR), ce qui offrira une opportunité pour de nouvelles formes de communication pédagogique, d’accès aux savoirs et d’accompagnement des apprentissages des étudiants, a annoncé l’UIR. Le dispositif d’université numérique sera mis en place grâce à un don de 10 millions de dirhams accordé par le Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), indique un communiqué de l’UIR, précisant que la signature du contrat de don aura lieu jeudi à Rabat. Selon la même source, ce don concrétise l’une des interventions les plus importantes de la BAD dans le domaine de l’enseignement supérieur. Levier de développement de la société du savoir, l’université numérique est de nature à favoriser la réussite des étudiants et de leur insertion professionnelle. Outils transversaux susceptibles de contribuer à la réalisation des objectifs de transmission et de diffusion du savoir et de la connaissance, les nouvelles technologies de l’information et de la communication sont devenues une priorité pour l’UIR. Cette opération prévoit la mise en place de plateformes et solutions conformément aux orientations de la « stratégie pour l’enseignement supérieur, la science et la technologie » de la BAD, particulièrement pour la priorité accordée à la réforme et la transformation des systèmes d’enseignement supérieur en Afrique en vue de libérer les énergies et de promouvoir l’activité intellectuelle pour des perspectives économiques plus brillantes sur le continent africain.   MAP

Art & Culture
Le dernier clip de Katy Perry provoque la colère des musulmans. Le dernier clip de Katy Perry, Dark Horse, a suscité la colère des musulmans dans le monde entier.. Visionné quelque 34 millions de fois en quelques jours, « Dark Horse » a surtout réussi à susciter l’agacement des internautes musulmans qui le jugent blasphématoire. Déjà 58 000 signataires pour la pétition lancée mardi par des internautes musulmans afin que le nouveau clip de la chanteuseKaty Perry, « Dark Horse », soit retiré de YouTube, souligne La Dépêche. Dark Horse présente Katy Perry déguisée en Cléopâtre et qui brûle tous les prétendants qui tentent de la séduire, dont un qui porte un bijou sur lequel est écrit « Allah » en arabe (à 1’15), un scène qui a choqué les internautes musulmans, selon le site Al Bawaba. La colère s’est également manifestée sur facebook et Twitter où la chanteuse a été accablée de critiques, toutefois, ces critiques n’ont fait, vraisemblablement, que nourrir la publicité du clip .. la chanteuse, pour sa part, ne semble point dérangée par ces critiques.  Le Mag

Paco de Lucia décédé, la guitare flamenco perd l’un de ses maîtres. Le célèbre guitariste espagnol de flamenco, Paco de Lucia est décédé au Mexique à l’âge de 66 ans, a annoncé mercredi la mairie d’Algeciras, sa ville natale du sud de l’Espagne. Paco de Lucia, l’un des grands maîtres de la guitare flamenco, est décédé d’une crise cardiaque, a indiqué le service de presse de la mairie. Le décès du guitariste représente « une perte irréparable pour le monde de la culture, pour l’Andalousie », a déclaré le maire d’Algeciras, José Ignacio Landaluce, cité par des médias. Paco de Lucia était né le 21 décembre 1947 dans cette ville d’Andalousie de la région de Cadix, avant de devenir un guitariste mondialement connu, qui a su moderniser le flamenco traditionnel en l’associant avec le jazz et en puisant son inspiration dans divers horizons musicaux. La ville d’Algeciras a décrété un deuil officiel.  Aujourd’hui

Des artistes du sud du Maroc ouvrent le bal de l’AIEA à Vienne. L’AIEA organise chaque année un bal pour ses Etats membres et a pour tradition de mettre un pays à l’honneur, selon l’ONMT qui précise que c’est pour la première fois qu’un pays arabe se voit offrir l’occasion de présenter son patrimoine artistique et culturel dans la salle de bal du Palais Hofburg, haut lieu de l’héritage de l’empire des Habsburg. Après la traditionnelle cérémonie du drapeau et le discours du directeur général de l’AIEA, M. Yukiya Amano, les troupes marocaines des régions du Souss Massa Draa et de Goulmim Smara ont pris le relais pour faire résonner leurs voix rythmées par les bendirs et les danses envoûtant les 3000 convives représentant le gotha de la capitale autrichienne et les 140 ambassadeurs de l’AIEA venus célébrer les 57 ans de l’agence, souligne la même source. Les troupes de Kelaat M’gouna et de Tata avaient investi, vendredi dernier, le hall du siège des Nations Unies à Vienne donnant en avant première une présentation des danses et musiques du sud du Maroc, ajoute la même source. Cet événement majeur ouvrant la saison des bals de Vienne, a été couvert par de nombreux médias autrichiens dont la chaîne publique autrichienne, Sterreichischer Rundfunk (ORF), qui a diffusé le reportage en prime time le lundi 24 février 2014.  Menara

«One Stop Shop», un projet dédié à l’art cinématographique pour Ouarzazate. Le projet de création à Ouarzazate du «One Stop Shop», une zone d’activités intégrée dédiée entièrement à l’art cinématographique, s’impose aujourd’hui plus que jamais pour renforcer l’attractivité cinématographique de cette ville au niveau mondial, affirme le directeur de Ouarzazate film commission (OFC), Abderrazzak Zitouny. «La réalisation de ce projet permettra à la ville de s’ériger en un pôle cinématographique, et partant, de consolider sa position, à la fois en tant que destination touristique et cinématographique phare très prisée au niveau mondial», a-t-il expliqué dans une déclaration à la MAP. Mettant en relief l’importance que revêt le secteur cinématographique au côté du tourisme pour la dynamique économique de la province, Zitouny a relevé que le projet «One Stop Shop» constitue une aspiration et une revendication des professionnels du secteur de la ville qui permettra de valoriser l’expertise et l’expérience locales cumulées dans le domaine cinématographique. Il a, en outre, appelé à la mise à niveau de ce secteur prometteur dans la ville pour pouvoir faire face à la rude concurrence de certains pays arabes et de l’Europe de l’Est, faisant savoir que Ouarzazate film commission (OFC) œuvre sans relâche à la restructuration du secteur à travers notamment la formation dans des métiers cinématographiques aux perspectives prometteuses. Zitouny a fait savoir que deux projets cinématographiques d’envergure sont en cours de réalisation. Il s’agit de la mise à niveau de deux salles de cinéma et leur équipement en technologies ultramodernes, dont un matériel de projection numérique sophistiqué. Le deuxième projet concerne, quant à lui, la mise à niveau du Musée du cinéma afin qu’il devienne une structure d’animation culturelle attractive pour les visiteurs aussi bien nationaux qu’internationaux.   Maghrebemergent

«Mythic Arts». Des fées, des mythes et des légendes. Donner à voir et à apprécier tous les aspects de la fantaisie, le temps d’une manifestation artistique unique. Telle était l’ambition de l’Association marocaine culturelle et artistique à travers la première édition du Salon international de toutes les fantaisies, «Mythic Arts». Premier du genre, cet évènement qu’a abrité le Forum de la culture de Casablanca, a proposé aux amateurs de l’art contemporain, du 18 au 22 février dernier, de belles expressions picturales et littéraires diversifiées, mais toutes sur le même thème : «Fées, mythes et légendes». C’était le cœur sensible de cette manifestation qui s’est voulue un espace de rencontre, de dialogue et d’échange entre les artistes, les professionnels de l’art et le grand public. Ainsi jeunes artistes, auteurs et illustrateurs de divers horizons dans le domaine de la fantaisie se sont réunis dans un même endroit pour offrir au public un voyage décoiffant dans le monde des fantaisies les plus savamment planantes. «Le Salon envisageait la réactualisation des mythes, la réécriture voire l’invention des contes et des légendes de notre patrimoine marocain, et ce en vue de les revisiter, de les mettre en valeur et de faire en sorte que le public, amateurs et professionnels confondus, reconnaisse davantage l’unicité et l’identité de l’art fantastique au Maroc. Il était temps de faire revivre des contes marocains comme « Haïna », « Khchiba bant Oud » et « Aïcha Rmida » qui ne diffèrent que par quelques détails anodins de « Barbe bleue », « Peau d’Âne » et « Cendrillon »», confie l’artiste-peintre et poétesse marocaine Fathia Nasr, sous l’impulsion de qui est né «Mythic Arts».   Le Matin

Sport
Le Real, quel régal ! La timide embellie sportive de Schalke 04 en ce début d’année 2014 n’aura donc pas résisté bien longtemps à l’armada offensive du Real, désormais invaincue depuis 28 rencontres toutes compétitions confondues. Le club de la Ruhr avait pris treize points sur quinze possibles lors des cinq dernières journées de Bundesliga, revenant à deux longueurs du Bayer Leverkusen (2e) ? Il a craqué après… treize minutes de jeu seulement, ce mercredi soir à la Veltins-Arena de Gelsenkirchen (6-1). Au grand complet, avec le retour de suspension de Cristiano Ronaldo, le Real Madrid double son compteur de victoires en terre allemande (deux désormais), lui qui restait sur six revers de rang lors de ses six derniers déplacements contre des clubs allemands en C1. Il devient le premier club espagnol à inscrire six buts en Allemagne dans une compétition européenne. C’est Karim Benzema – seul Français titulaire, Varane débutant sur le banc – qui, suite à une remise contrée de Cristiano Ronaldo pour Gareth Bale, a ouvert la marque du pied droit, depuis le point de penalty (1-0, 13e). Un 22e but en Ligue des champions sous le maillot du Real suivi en deuxième période (4-0, 57e) d’un 23e (35 au total), ses 9es et 10es réalisations en douze matches cette année. L’ancien Lyonnais, opportuniste mais surtout omniprésent sur le front de l’attaque merengue, est aussi à l’origine du deuxième but de son équipe, auteur d’une récupération de balle sur le côté droit pour servir Gareth Bale. La suite ? Double contact savoureux du Gallois, pas en reste lui non plus, qui élimine Felipe Santana et Kolasinac puis marque d’un pointu du pied gauche (2-0, 21e). Lui aussi a signé un doublé (5-0, 69e), exploitant pleinement les largesses défensives adverses.  L’Equipe

Tournoi de foot pour les entreprises. Dans le cadre de ses actions sportives, l’association AMASCA organise les 1, 2 et 8 mars 2014 un tournoi de mini foot inter-entreprise sous le signe « Le sport profitable à l’aide sociale ». Ces trois journées se tiendront au sein de l’Université Mundiapolis dont le campus se trouve à Nouaceur. Pour la deuxième année consécutive et compte tenu de la réussite qu’a connue la première édition, l’association AMASCA renouvelle l’expérience et lance la deuxième édition du tournoi « AMASCA compagnies cup » afin de collecter des fonds et financer certains de ses projets à portée humanitaire. Le tournoi accueillera 12 équipes qui passeront d’abord par les phases de poules (4 groupes de 3 équipes) pour disputer ensuite les demi-finales ainsi que la finale. Cette compétition réunira 12 équipes issues de différentes entreprises marocaines telles que JUMIA, LEONI, ICE, SGTM, MUNDIAPOLIS … etc. Chaque équipe représentera sa structure dans le respect, la convivialité et le fairplay. L’ensemble des participants seront accueillis à l’Université Mundiapolis où la compétition démarrera le samedi 1 Mars à 9h. Créée en décembre 2012, l’association AMASCA est une association polyvalente dont l’objectif est de mener à bien des actions socioculturelles, porteuses de message d’espoir et prometteuse d’un avenir meilleur. Notre association ne se donne aucune limite dans l’aide qu’elle veut apporter à la société. Elle veut promouvoir et participer au rayonnement de l’aspect culturel, artistique, sportif et social de notre pays. Pour plus d’informations au sujet de l’association AMASCA et de cet évènement : Marouane Gannoune, président de l’association au 06 36 33 37 82.  Amasca

Benabicha évoque Taarabt. Lors de son passage hier matin sur Radio Mars, le sélectionneur par intérim de l’équipe nationale, Hassan Benabicha s’est exprimé sur plusieurs points dont sa conversation téléphonique avec Adel Taarabt. « J’ai appelé Mustapha Madhoune (NDLR : responsable du matériel au sein du Milan AC) quand il jouait face à Sampdoria. Madhoune m’a dit qu’il était resté préparer le match face à l’Atlético de Madrid et je lui ai dit de transmettre mon message à Taarabt qui m’a appelé dès qu’il est rentré de Marseille. Il m’a fait savoir qu’il est content de venir», a confié le patron provisoir des Lions de l’Atlas.  Mountakhab

CAN Maroc 2015: tirage de la phase finale le 26 novembre. Le 22 février dernier, Ahmed Ghaibi ,Abdelilah Akram et Tarik Najem de la FRMF rencontraient les membres de la CAF pour aborder les derniers préparatifs de la CAN 2015 qui se déroule du 17 janvier au 7 février prochain au Maroc. Une délégation de la CAF est d’ailleurs attendue au Maroc entre le 14 et le 20 avril prochains, pour une visite d’inspection dans les différentes villes qui abriteront l’évènement, annonce la FRMF dans un communiqué publié sur son site. La réunion du 22 février a également permis d’en savoir un peu plus sur le déroulement de la compétition dont la phase éliminatoire débute au mois de mai. À l’issue de cette phase éliminatoire, les 15 sélections qui rejoindront le Maroc pour la phase finale seront fixés sur leurs adversaires après le tirage au sort prévu le 26 novembre au Maroc. Rappelons que Rabat, Tanger, Marrakech et Agadir ont été retenues comme villes hôtes de l’évènement.  h24info

Barrada élu homme du match. Auteur d’une bonne prestation lors de sa première apparition en AFC Champions League, Abdelaziz Barrada a été élu meilleur joueur de la rencontre qui a réuni ce mardi son équipe Al Jazira (E.A.U) et Al Rayyan (Qatar). Barrada a été élu meilleur joueur par la Confédération Asiatique de Football (AFC) pour son bon rendement lors de la rencontre qui a opposé son équipe émiratie Al Jazira à son homologue qatarie d’Al Rayyan. Un titre bien mérité par l’international marocain, qui en plus d’être l’un des buteurs de la soirée, a été l’auteur des deux assists des autres buts des siens, contribuant ainsi à la victoire de son équipe (3-2) face à Al-Rayyan.   Mountakhab

International
Pays-Bas: Grande panique à bord d’un avion à cause d’un passager qui écrit en arabe. Pays-Bas : « L’homme était calme et en train d’écrire sur son ordinateur portable en deux langues; anglaise et arabe, mais un des élèves a paniqué et l’équipage a évacué l’avion.» Les propos de Adam Robson, un passager du vol EZY6554 d’Amsterdam à Newcastle, résument la situation qui est arrivée, ce lundi 24 février, sur un avion de la compagnie aérienne easyJet. Le vol a été, en effet, retardé de deux heures à cause de l’alerte déclenchée par un groupe de jeunes passagers paniqués lorsqu’ils ont vu un homme écrire en langue arabe. Le vol EZY6554 d’Amsterdam à Newcastle était sur le point de décoller quand un étudiant s’est affolé de voir un passager tapotait sur le clavier de son ordinateur portable en langue arabe. Certain d’avoir repéré un terroriste, il avertit alors ses camarades et se lève aussitôt de son siège pour courir vers l’arrière de l’avion afin d’alerter l’équipage de bord; rapporte le site français JournalduMusulman.fr. L’étudiant et ses 15 amis refusent de rester à bord de l’avion malgré les efforts de l’équipage pour les rassurer; Ils ont finalement été autorisés à débarquer de l’avion.  Le Mag

Israël : Une loi fait la distinction entre citoyens arabes musulmans et chrétiens. Israël a adopté un projet de loi pour la première fois, prêtant à équivoque, puisqu’il fait la distinction entre les citoyens arabes de confession musulmane et ceux d’obédience chrétienne. Les Palestiniens ont protesté contre l’adoption de ce texte. Ce projet de loi approuvé, lundi, par la Knesset (Parlement israélien) prévoit d’élargir la Commission nationale sur l’égalité des chances dans l’emploi de cinq à 10 membres, en accordant des sièges séparés à des représentants des travailleurs chrétiens et musulmans de la communauté arabe israélienne. Le texte a été adopté, sachant que les Arabes israéliens sont les descendants des 160.000 Palestiniens restés sur leur terre après la guerre qui a conduit à la création d’Israël en 1948. Cette communauté compte aujourd’hui plus de 1,4 million de personnes, soit 20 pc de la population totale. En réaction, un député arabe israélien de la Knesset a dénoncé un texte caractérisé d’un « sectarisme sans précédent ».  Le Mag

Ukraine : la Russie sort les griffes, les Etats-Unis le chéquier. Alors qu’à Kiev la nomination du nouveau gouvernement doit être validée, jeudi, par le Parlement, les tensions se sont accentuées dans l’est du pays, mercredi 26 février, quelques jours après la chute et la fuite de Viktor Ianoukovitch. De l’autre côté de la frontière, le président russe, Vladimir Poutine, a renforcé la pression sur l’Ukraine en ordonnant la tenue de manœuvres militaires. Une action menaçante à laquelle les Etats-Unis ont répondu en rappelant le pays à l’ordre et en promettant une aide financière aux Ukrainiens. A Simferopol, en Crimée, seule région ukrainienne où les Russes de souche sont majoritaires, des heurts ont éclaté lors de manifestations de partisans du nouveau régime et d’opposants. Après avoir violemment critiqué les nouvelles autorités au pouvoir en Ukraine, la Russie est allée plus loin dans sa rupture avec son voisin et partenaire historique, mercredi, en se plaçant sur le terrain militaire. Vladimir Poutine a ordonné, mercredi, une inspection surprise des troupes des districts militaires de l’Ouest, non loin de la frontière.<br />
« Les forces du district militaire ouest ont été placées en état d’alerte », a déclaré, Sergueï Choïgou, ministre de la défense, sans mentionner la situation en Ukraine, à l’agence de presse Interfax. Il s’agit de « vérifier la capacité des troupes à agir dans des situations de crise menaçant la sécurité militaire du pays ». Moscou prend aussi des mesures pour assurer la sécurité des installations et des armements de sa flotte de la mer Noire basée en Crimée, a annoncé Sergueï Choïgou. « Nous étudions attentivement ce qui se passe en Crimée et autour de la flotte de la mer Noire », a souligné le ministre, cité par les agences de presse russes.  Le Monde

États-Unis : vif débat autour de la loi «Pas de gâteau de mariage pour les gays». Aux États-Unis, le mariage gay gagne du terrain depuis plusieurs années. Acculée, la droite républicaine lance sa contre-offensive. En Arizona, État très conservateur de l’Ouest américain, les parlementaires ont adopté la semaine dernière une loi accordant une liberté de conscience aux commerçants et aux prestataires locaux qui refusent de servir des couples gays. Le texte, qui ne désigne pas nommément les homosexuels, s’appuie sur le sacro-saint premier amendement de la Constitution. En cas de poursuites judiciaires, le commerçant pourra désormais faire prévaloir sa liberté de conscience. La loi SB 1062 doit encore être promulguée par la gouverneur de l’État. Jan Brewer, connue pour ses positions très conservatrices, n’avait pas pris part au débat. Elle a fait savoir qu’elle se décidera d’ici à la fin de la semaine. Selon plusieurs membres de son entourage, la gouverneur pourrait opposer son veto, affirme NBC News. La loi SB 1062 trouve en fait son origine dans l’État voisin du Nouveau-Mexique. En 2013, Elaine Huguenin refuse de photographier l’union d’un couple homosexuel. Les mariées engagent finalement une autre photographe, mais portent tout de même plainte pour discrimination. Elaine Huguenin explique de son côté qu’elle n’a rien contre les couples gays ou lesbiens. Seulement, ses croyances religieuses vont à l’encontre du mariage homosexuel. Devant la cour, elle invoque une loi fédérale de 1993: la Religious Freedom Restoration Act. Elle a trouvé une traduction locale dans une vingtaine d’États d’Amérique. le texte prévoit qu’une loi ne peut placer un «lourd fardeau» sur la conscience religieuse d’un individu. En dernier recours, la Cour suprême du Nouveau-Mexique a finalement donné tort à la photographe.   Le Figaro

Comment le narco mexicain «El Chapo» a longtemps échappé aux autorités. Il était l’ennemi public numéro un: l’homme le plus recherché au Mexique et aux États-Unis. Joaquin «El Chapo» Guzman a nargué les policiers pendant 13 ans. Le chef du puissant cartel du Sinaloa était en cavale depuis 2001, année où il s’était mystérieusement évadé d’une prison de haute sécurité du pays. À la tête d’un véritable empire, l’homme âgé de 56 ans était considéré par Forbes comme le criminel le plus puissant de la planète, avec une fortune personnelle estimée à un milliard de dollars. Pour échapper à ses poursuivants, Joaquin Guzman Loera n’a jamais lésiné sur les moyens. La traque s’est terminée samedi, un peu avant l’aube, dans la station balnéaire de Mazatlan, non loin de son fief du Sinaloa. Au terme d’une opération de plusieurs mois, «El Chapo» – littéralement le Trapu en raison de sa petite taille – a été cueilli dans son sommeil, sans opposer de résistance par les marines mexicains et des agents américains. C’est une traditionnelle mise sur écoute d’un téléphone portable qui a fait tomber le narcotrafiquant. Pourtant, l’homme avait à sa disposition du matériel dernier cri pour échapper aux forces de l’ordre, affirme Associated Press. «Il regardait à la dépense quand il s’agissait de sa sécurité», témoigne un membre des forces de l’ordre qui a longtemps traqué le criminel. Certains des équipements trouvés lors de la capture d’El Chapo n’étaient même pas disponibles pour les consommateurs lambda. Les enquêteurs auraient eux-mêmes été étonnés du degré de sophistication du matériel saisi. Ils ont par exemple retrouvé un détecteur de mouchards. Cet équipement high-tech a entre autres permis au fugitif d’échapper aux autorités. Celles-ci refusent toutefois d’en dire davantage sur les moyens dont disposait El Chapo. Ses années de cavale ont donné lieu à toutes sortes de spéculations.   Le Figaro

Nouvelles technologies
Le monde des smartphones déclare la guerre aux batteries défaillantes. Aujourd’hui on fait tout avec son smartphone et à force de le solliciter on vide la batterie beaucoup plus vite que sur nos vieux téléphones qui ne servaient qu’à téléphoner. La grogne des utilisateurs de smartphones n’a pas échappé aux constructeurs qui ont mis en avant, lors de leurs lancements au Congrès mondial de la téléphonie mobile de Barcelone, les efforts pour épargner la batterie faits sur leurs nouveaux modèles. Le nouveau Galaxy S5 de Samsung, qui a une autonomie de 20% supérieure au S4, permet de choisir d’économiser la batterie en coupant les connections wifi et bluetooth, en basculant l’écran, gros consommateur d’énergie, en noir et blanc et en limitant le nombre d’applications ouvertes. Le smartphone peut ainsi voir sa durée de vie augmentée de près d’un tiers. Les fabricants traquent également tous les gaspillages que peut générer l’utilisation d’un portable en jouant sur la couche logicielle de l’appareil. Ils cherchent ainsi à améliorer les applications qui pompent le plus d’énergie comme celle de la communication vers le réseau des opérateurs quand on est en mobilité et qu’on passe d’une antenne à l’autre. « L’une des raisons pour laquelle la batterie se vide vite est que le smartphone est en réseau automatique et met à jour les applications comme la météo, les mails ou Facebook », explique le directeur général de Sony Mobile en France, David Mignot. Sur les smartphones de Sony, il y a donc un bouton veille, qui coupe « toutes les connexions intempestives », et ne laisse passer que les appels et SMS, ce qui permet une plus grande autonomie « qui peut aller jusqu’à 30% », souligne M. Mignot.  Menara

Google défend ses Glass auprès des législateurs américains. Le géant de Mountain View essaye de dissuader les sénateurs de plusieurs Etats de promulguer des lois restreignant l’usage de ses Glass au volant. Les Google Glass ne sont pas encore sur le marché que plusieurs Etats américains veulent en réglementer le port. Huit d’entre eux, représentant une population totale de 39 millions de personnes, envisagent de publier des lois ou décrets pour encadrer le port de ces lunettes connectées, notamment au volant. Les législateurs craignent en effet que les Glass ne distraient les conducteurs. Pour empêcher que de telles lois soient votées, Google a envoyé des lobbyistes rencontrer les élus d’au moins trois Etats, selon l’agence de presse américaine Reuters : l’Illinois, le Delaware et le Missouri. Le géant de Mountain View estime que ces lois sont prématurées puisque les Google Glass ne sont pas encore disponibles pour le grand public et que l’on ne sait donc pas quel usage il en fera. Mais pour le sénateur de Chicago Ira Silverstein, Google n’est motivé que par des objectifs commerciaux et non par la sécurité des conducteurs. Interrogé sur ses tentatives de lobbying, Google a simplement répondu qu’il était « important de prendre part aux discussions » [sur les lunettes connectées, NDLR].  01Net

Rolls Royce rêve de navires marchands sans équipage. Le groupe industriel britannique est l’un des principaux fabricants de moteurs de bateaux. Il imagine aujourd’hui l’avenir de la marine marchande : des navires sans équipage, contrôlés depuis la terre ferme. On a déjà des avions sans pilote et des voitures sans conducteur… Alors pourquoi pas des bateaux sans équipage ? Voilà en tout cas le projet sur lequel travaille Rolls Royce Holdings, selon l’agence de presse Bloomberg. D’après le constructeur, ces bateaux permettraient de faire économiser 375 milliards de dollars à l’industrie mondiale du fret. Ces navires seraient bardés de caméras et de capteurs afin de repérer tous les obstacles en mer et des ordinateurs optimiseraient en permanence les coûts de navigation. Pour piloter ces « navires-drones », Rolls Royce a mis en place dans ses bureaux norvégiens un prototype de poste de contrôle qui simule la vue à 360 degrés depuis le pont d’un bateau. En généralisant cet outil, indique le groupe industriel britannique, des capitaines pourraient commander des centaines de bateaux depuis la terre ferme. Pour Rolls Royce, ces navires seraient plus sûrs, moins chers et moins polluants que leurs équivalents actuels. De telles flottes pourraient être déployées en mer Baltique d’ici une dizaine d’années, selon Oskar Levander, vice-président de l’innovation dans le domaine maritime chez Rolls Royce. Les images présentées par le groupe britannique montrent des navires où les structures de vie de l’équipage ont disparu. Tout l’espace récupéré pourrait ainsi être occupé par du fret. D’après Levander, cela rendrait les bateaux 5% plus légers et bien moins gourmands : ils consommeraient de 12 à 15% de carburant en moins. Sans parler des économies liées d’un équipage…  01Net

 

 

 

 

le2minutes.com

 

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires