Flash-news : Trente en un du « 28 mars 2014

Flash-news : Trente en un du « 28 mars 2014

339
0
PARTAGER

La police intervient pour empêcher des chômeurs de s’immoler. La police marocaine est intervenue avec des canons à eau à Rabat, ce mercredi, pour empêcher des diplômés chômeurs non-voyants de s’immoler par le feu. C’était à l’occasion d’une manifestation contre le gel des   embauches dans le secteur public. Un groupe de 13 diplômés chômeurs non-voyants a tenté de s’immoler par le feu, ce mercredi dans la capitale du Maroc, Rabat. Ils s’étaient enchaînés avec une corde autour du cou pour bloquer une des artères principales de la ville. Les policiers sont intervenus avec des lances à eau, alors qu’ils s’étaient aspergés d’essence et qu’ils menaçaient de mettre le feu à leurs vêtements. Les manifestations de ces chômeurs non-voyants se multiplient. « Je veux un emploi dans mon pays. Je veux vivre dignement dans mon pays », ont été les slogans les plus repris ce mercredi, indique l’agence Reuters. Ils réclament des postes dans la fonction publique. Le gouvernement, de son côté, met en œuvre des mesures d’austérité qui entrent en contradiction avec les revendications des manifestants en voulant réduire les dépenses et les déficits publics du pays. Un grand rassemblement est prévu le 6 avril prochain contre cette politique du gouvernement à l’initiative des trois plus grands syndicats du pays. Afrik.com

Ils espionnaient le roi Mohammed VI. Hier un avion équipé d’une caméra de surveillance a été repéré volant au-dessus de la résidence royale. Il faut dire que la résidence attise la curiosité derrière ses grandes murailles. La sécurité a tout de suite donné l’alerte et deux suspects, un   français et un marocain, qui téléguidaient l’avion a l’aide d’une télécommande ont immédiatement été arrêtés et interrogés. Les deux hommes ont ensuite été relâchés. La sécurité a pris cet événement très au sérieux craignant une attaque ou une opération d’espionnage. L’avion a tout de suite été saisi afin d’être examiné par les autorités. Pour l’instant, on ne sait pas ce qui relie les deux suspects ni quelle était la nature de leur activité. En novembre dernier, un événement de ce genre avait déjà attiré l’intérêt du gouvernement marocain. Un petit avion espion s’était écrasé à l’est de Tanger. Afriquinfos

Plus de 860.000 fonctionnaires recensés au Maroc. Le nombre total des fonctionnaires de l’Etat se situe au-dessus de 860.000, selon des statistiques annoncées mercredi à Rabat lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation du plan d’action 2014-2016 du ministère délégué chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration. D’après la ventilation de ce chiffre, il ressort que 521.553 fonctionnaires relèvent des différents départements ministériels et 190.442 relèvent des établissements publics alors que les collectivités locales comptent plus de 150.000 fonctionnaires, a fait savoir le ministre délégué chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration, Mohamed Moubdi. Par département, le ministère de l’Education nationale absorbe à lui seul 54,09 pc des fonctionnaires, le ministère de l’Intérieur en compte 15,64 pc et le ministère de la Santé arrive en troisième position, mobilisant 8,87 pc du nombre total des fonctionnaires, a ajouté le ministre. Les femmes ont représenté en 2012 près de 38,6 pc du nombre total des fonctionnaires, contre 34 pc en 2002, a noté le ministre, précisant que ce taux s’élève à 56,61 pc au ministère de la Santé, 48,56 pc au ministère de la Justice et des libertés, et 44,67 au ministère de la Fonction publique.    Maghrebemergent

Terrorisme: des membres de la cellule de Melilia devant le procureur. Trois membres d’une cellule terroriste qui s’activait dans les villes de Laroui, Melilia et Malaga, dirigée par un ressortissant espagnol d’obédience extrémiste ont été déférés, mercredi, devant le procureur général du Roi près la Cour d’appel de Rabat. Les mis en cause sont poursuivis notamment pour « constitution de bande criminelle en vue de préparer et commettre des actes terroristes, appartenance à un groupe religieux interdit et tenue de réunions publiques sans autorisation », indique-t-on de source judiciaire. Les trois individus devront être présentés le jour même au juge d’instruction chargé des affaires de terrorisme auprès de l’annexe de la Cour d’appel à Salé pour audition préliminaire, ajoute-t-on. Le ministère de l’Intérieur avait annoncé récemment que les services de sécurité marocains ont réussi, en coordination avec leurs homologues espagnols, à démanteler une cellule terroriste, qui s’adonnait à la falsification de passeports et s’employait à recruter des volontaires pour aller combattre dans de nombreux foyers de tension. Il avait également indiqué que trois Marocains membres de cette cellule ont été arrêtés dans la ville de Laroui, en concomitance avec l’interpellation, par les services de sécurité espagnols, du cerveau de la cellule ainsi que ses acolytes.    Menara

Un prédicateur marocain émet une fatwa autorisant les rapports sexuels durant le Ramadan. Certains prédicateurs ont la manie de la fatwa au point d’en émettre à la demande sur des sujets frivoles, oubliant les véritables priorités du pays. C’est le cas du prédicateur marocain, Ahmed Choukairi Dini, membre du PJD, un parti musulman-conservateur qui a obtenu plusieurs portefeuilles minstériels au sein du gouvernement, et dont l’un des éminents représentants a été promu Premier ministre, en la personne d’Abdelilah Benkirane. Alors que le Maroc, à l’instar de la plupart des pays arabes, se débat dans une grave crise économique et sociale, confronté par ailleurs à une corruption endémique, notre prédicateur qui se veut modéré n’a pas trouvé mieux que de balancer une fatwa autorisant les rapports sexuels entre un couple marié durant une journée du mois de Ramadan ! Un avis religieux « aphrodisiaque » qui n’a pas manqué de susciter des réactions controversées sur les réseaux sociaux de la part d’internautes qui ont rappelé à ce prédicateur, soucieux des plaisirs charnels de ses fidèles, le sens des priorités.    Oumna

Dialogue social dans l’impasse: Les syndicats marocains marcheront le 6 avril à Casablanca. Les syndicats marocains entendent obliger le gouvernement Benkirane à reprendre un  »dialogue social » qu’il a gelé en avril 2013. Leurs revendications portent sur l’amélioration des salaires et des pensions de retraite, ainsi que sur le respect des libertés syndicales. Face au mutisme du gouvernement sur la reprise du dialogue social, trois organisations syndicales marocaines ont annoncé une marche nationale de protestation le dimanche 6 avril 2014, dans la capitale économique du royaume, Casablanca. Objectif: ramener à la table des négociations le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et examiner avec lui les questions sociales en suspens, dont une hausse du SMIG. Au mois d’avril dernier, Abdelilah Benkirane avait reporté sine die le dialogue social avec les centrales syndicales.  »Suite au refus de certaines centrales syndicales, pour diverses raisons, de prendre part au round du dialogue social, qui était prévu ce samedi 27 avril 2013, il a été décidé d’annuler la réunion », avait alors annoncé la Primature. Au premier rang de cette  »protesta », il y a la Fédération démocratique du travail (FDT), l’Union marocaine du travail (UMT) et la Confédération démocratique du travail (CDT) proches de la gauche marocaine. La marche devrait regrouper les syndicats ouvriers avec la société civile.  »Notre décision est prise et nous n’allons pas reculer », ont annoncé les responsables des trois syndicats lors d’une conférence de presse tenue mardi dernier à Casablanca.    Maghrebemergent

Economie

L’inflation maîtrisée à 1,9 % en 2013. L’inflation a été maîtrisée à 1,9 pc en 2013 contre 1,3 pc en 2012 et ce, malgré l’application à partir du mois de septembre du système d’indexation partielle des prix de certains produits énergétiques, selon la Direction du trésor et des finances extérieures   (DTFE) relevant du ministère de l’Economie et des finances. Cette légère accélération s’explique par la hausse de 2,4 pc des prix des produits alimentaires contre 2,3 pc en 2012 et de 1,5 pc des autres produits contre 0,5 pc en 2012, précise la DTFE dans sa note de conjoncture pour le mois de mars sur les premiers résultats de l’année 2013. Quant aux crédits bancaires à l’économie, ils ont affiché un ralentissement en dépit de l’amélioration significative qu’ils ont connu à partir du mois d’avril et ce, après la nette baisse enregistrée au 1er trimestre de 2013. De son côté, le nombre de chômeurs a augmenté de 43.000 personnes, ce qui a induit une légère progression du taux de chômage de 0,2 point pour atteindre 9,2 pc. En matière d’emploi, l’économie marocaine a créé 114.000 emplois en 2013, dont 77 pc en milieu rural. Maghrebemergent

Echanges commerciaux. Maroc & Cameroun : Des ambitions affichées. Les échanges commerciaux entre le Maroc et le Cameroun sont passés de 24,2 millions de dollars en 2007, à 51 millions de dollars en 2013, atteignant ainsi un taux de croissance annuel moyen de 16,15%, a indiqué mercredi à   Casablanca, le ministre délégué auprès du ministre de l’Industrie, du Commerce de l’investissement et de l’Economie numérique, chargé du Commerce extérieur, Mohamed Abbou. En dépit de leur croissance, ces échanges commerciaux, dont la structure reste peu diversifiée, restent en deçà des potentialités et des ambitions affichées par les deux pays, a-t-il souligné lors de la signature d’un accord-cadre entre l’Association marocaine des exportateurs (Asmex) et la Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat (Ccima), pour la création de deux Centres d’affaires maroco-camerounais (Camc). Il relevé dans ce cadre que les importations marocaines en provenance du Cameroun se limitent au bois, coton, bananes fraiches, café et cacao, alors que les exportations vers le Cameroun se concentrent essentiellement sur trois familles de produits à savoir : le papier et cartons, les machines et appareils électriques, ainsi que les engrais. Les investissements marocains au Cameroun s’élevaient déjà, pour leur part, à plus de 617 millions de dirhams en 2011 et concernent les secteurs des BTP, de l’Agroalimentaire et des Banques, a-t-il poursuivi. Par les faits, gestes et paroles de S.M. le Roi Mohammed VI, le Maroc a démontré qu’il a fait du renforcement des relations de coopération avec l’Afrique un choix stratégique irrévocable, a relève en outre Abbou qui a lancé un appel aux communautés d’affaires respectives, pour multiplier les initiatives à même de consolider les relations étroites et durables liant les deux pays, le but étant d’aboutir à des résultats concrets au service du développement économique et social du Cameroun et du Maroc. Le Matin

Résultats annuels. Plus de 5 milliards de DH de bénéfices pour Attijariwafa bank en 2013. En dépit d’un bénéfice moins important qu’en 2012, Attijariwafa bank demeure le groupe bancaire marocain le plus rentable en 2013. Il reste aussi le premier groupe financier au Maroc en termes   d’activité et de performances, a souligné Mohamed El Kettani, PDG du groupe, lors de la présentation des résultats annuels le 25 mars à Casablanca. Le résultat net consolidé a atteint 5,1 milliards de DH et le résultat net part du groupe (RNPG) 4,1 milliards. Ce dernier est, néanmoins, en recul de 8% en raison, selon le top management d’AWB, de deux éléments non récurrents (lire ci-contre l’entretien avec Ismail Douiri, DG du groupe) et de 3,7% hors éléments exceptionnels et non récurrents. «La rentabilité financière se maintient aux meilleurs standards avec un RoE (retour sur fonds propres) de 15,4% et un RoA (retour sur actifs) de 1,3%», estime le management. Dans un contexte caractérisé par le ralentissement de la croissance des crédits, le rétrécissement des marges et l’augmentation du coût du risque, Attijariwafa bank (activité Banque au Maroc) reste le principal contributeur au RNPG (54,9%). «La contribution au RNPG marque une baisse de 16,5% sous l’effet de la hausse du coût du risque, en conformité avec les standards du groupe en matière de couverture anticipative des risques», estime le top management. En effet, le coût du risque a bondi de 52,8% à 1,9 milliard de DH. Le Matin

Le Maroc séduit les touristes algériens. Malgré le froid qui caractérise les relations politiques entre Rabat et Alger, le Maroc continue à attirer les touristes algériens. Leur nombre est en constante hausse ces dernières années. En 2013, quelques 103.215 arrivées de touristes algériens ont été enregistrées dans le royaume, soit une hausse 22% par rapport à 2011. Les destinations phares de nos voisions algériens sont Agadir, Marrakech, juste derrière Casablanca, qui comptabilise à elle seule 75.582 nuitées. Encourageant !    Les Eco

88 MDH pour la 5e édition d’Injaz. C’est l’une des nouveautés de cette 5ème édition qui en dit long sur la maturité de l’initiative. Elle profite de la collaboration fructueuse entre l’Industrie, l’Enseignement supérieur, l’ANRT et les opérateurs télécoms. Et de cinq pour le programme Injaz. L’édition 2013-2014 profitera à pas moins de 24.400 étudiants, toutes filières de l’enseignement supérieur confondues et ce à partir de demain 28 mars. Selon Moulay Hafid Elalamy, un budget de 88 MDH a été consacré à cette opération, qui pour la première fois connaît un enrichissement de l’offre qui comprendra désormais des tablettes. Le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique a précisé que cette nouveauté répond à la priorité dite «transformation sociale», inscrite dans la stratégie nationale Maroc Numeric 2013. Cette priorité, rappelons-le, vise à rendre accessible le service Internet haut-débit et à favoriser l’accès aux échanges et à la connaissance. Outre ce fait marquant, caractérisé par l’introduction des tablettes, Injaz donne accès à un pack composé d’un ordinateur portable avec un abonnement Internet mobile 3G, subventionnés par l’État à hauteur de 85% et plafonné à 3.600 DH. Quant au bilan, il est assez satisfaisant comme l’explique le ministre. Ainsi, depuis son lancement en 2009, quelques 87.420 étudiants ont bénéficié du programme Injaz, soit un taux de couverture de 84 %. Les bénéficiaires sont répartis sur 120 établissements d’enseignement supérieur, dans 20 villes du pays. Au début, il était destiné aux étudiants des cycles ingénieur et master, inscrits dans les établissements publics concernés par l’initiative gouvernementale «10.000 Ingénieurs».    Les Eco

Social

Quinquagénaire égorgé à Franceville : Le présumé coupable arrêté. La police judiciaire de Casablanca-Anfa a annoncé, jeudi, avoir arrêté le présumé coupable de l’assassinat, mardi dernier, d’unquinquagénaire égorgé dans sa boutique à Franceville. Jeudi matin, les éléments de la police,   entre autres, étaient présents sur place, pour la reconstitution du crime. Le présumé coupable est un jeune de 22 ans, ancien employé du propriétaire du magasin de droguerie. Ce jeune homme aurait avoué s’être dirigé vers la droguerie pour “dérober la caisse”, indiquant que “la victime l’avait viré sans lui donner un sou”. Selon la police, le montant volé par le présumé coupable s’élève à 30.000 dirhams. Un habitant avait découvert le cadavre du quinquagénaire, propriétaire du magasin, noyé dans son propre sang, mardi dernier. Aufaitmaroc

Casablanca : Un bus entre dans une banque. La façade d’une agence bancaire, située à l’angle du Boulevard Ibn Tachfine avec rue Al Walidia à Roches noires à Casablanca, a été entièrement détruite, après qu’un bus de la société de transport urbain, M’dina Bus, l’ait, de plein fouet, heurté.   Selon plusieurs sources médiatiques sur place, le conducteur du bus, avait perdu le contrôle de son véhicule, suite, vraisemblablement à une panne de freins. L’accident a fait 8 blessés, tous parmi les passagers du bus, dont le conducteur, alors qu’aucun employé de la banque n’a été touché, ajoute les mêmes sources, vu qu’il n’ y avait encore personne à l’intérieur de l’agence. Selon les premiers éléments de l’enquête ouverte par les autorités locales, le conducteur, ayant perdu contrôle de son bus, aurait choisi de faire écraser son imposant véhicule, contre le mur de l’agence pour pouvoir le stopper. Le Mag

20 % des enfants et jeunes au Maroc souffrent de troubles psychiques. Le constat est pour le moins alarmant. Quelque 20 pc des enfants et des jeunes au Maroc souffrent de troubles psychiques et la moitié des cas de troubles débutent à l’âge de 14 ans. C’est ce qu’a révélé mercredi à   Rabat le ministre de la santé, El Houssine Louardi, en citant des données de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). S’exprimant à l’ouverture de la 2ème rencontre nationale sur la santé scolaire et universitaire et la promotion de la santé des jeunes, le ministre a fait savoir que des études menées par les différents départements y compris celui de la santé ont fait ressortir que 48.9 pc des 15 ans et plus présentent un trouble psychique tel l’insomnie, l’anxiété et la dépression Et d’ajouter qu’une proportion non négligeable de cette frange de la population est exposée quotidiennement aux risques du tabagisme, des drogues et adoptent des modes de vie malsains comme l’alimentation non équilibrée et l’inactivité physique. Selon les données les données citées par le ministre, 16 pc des élèves de 13 à 15 ans sont des fumeurs, 6 pc de la même catégorie âgée de 13 à 15 ans consomment des boissons alcoolisées et 4 pc consomment des drogues, alors que 14 pc de cette catégorie de population ont eu des tentatives de suicides une ou plusieurs fois, 82 pc sont inactifs physiquement et 30 pc ont été victimes de violences. Les données de l’OMS montrent aussi que le tiers des décès et les deux tiers de la charge de morbidité à l’âge adulte sont dus à des maladies ou des comportements malsains adoptés pendant la période de la jeunesse, a souligné le ministre. Ainsi, la promotion de la santé psychique de cette tranche de la population prend une place importante dans la Stratégie Sectorielle de la Santé 2012-2016 , et ce, à travers la poursuite de l’implantation de la Stratégie Nationale de Santé Scolaire et Universitaire et de la Promotion de la Santé des jeunes et la mobilisation des moyens nécessaires à cette fin, a précisé M. Louardi, affirmant que son département œuvre pour promouvoir les prestations préventives et éducatives, le dépistage et la prise en charge des problèmes de santé ainsi que l’écoute et le conseil. Menara

Insécurité : Les Casablancais se mobilisent. “Marche Contre L’insécurité Ambiante à Casa” est le nom d’une page sur Facebook, où le nombre des “Likers” dépasse désormais la barre de 10.000 personnes.
Bien que la date et le lieu n’ont toujours pas été annoncés, cette initiative est saluée par plusieurs Casablancais, désormais unanimes à dénoncer une situation de plus en plus alarmante. Pourquoi pas, puisque les informations sur des agressions, des viols et même des assassinats, remplissent les pages des journaux, et alimentent le contenu de plusieurs sites d’information et statuts sur Facebook. Sur le réseau social, ce sont également les nouvelles pages où les photos de délinquants, arme blanche à la main, partagées en toutes légalité, qui inquiètent, sans que les services de police fassent le nécessaire. Intitulées “Tcharmil”, ces pages ont même fait l’objet d’une question écrite adressée à l’attention du ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, par la députée du PAM Khadija Rouissi. Sur le site Avaaz, le nombre de signataires d’une pétition pour réclamer plus de sécurité dans les rues, et plus de professionnalisme dans les hôpitaux ne cessent de grimper. “Parce que les rues de Casablanca souffrent d’un véritable vide sécuritaire. Les agressions au sabre se multiplient d’une façon inquiétante”, estiment les créateurs de cette pétition. Mais alors que la mobilisation se poursuit du côté des citoyens, et même sous la coupole du Parlement, l’Exécutif ne semble même pas inquiété des 22.000 cas d’agression qui ont fait l’objet de plaintes en 2013.    Aufaitmaroc

Une marocaine torture son mari avec de la poudre de Piment fort. Sidi Kacem : Une femme marocaine a été arrêtée par les services de police de la ville de Sidi Kacem, après qu’elle ait commis une violence conjugale des plus inédites. En effet, un moqadem(fonctionnaire de l’arrondissement) du quartier, passant dans la rue où se situe le domicile de la prévenue, y a remarqué l’existence d’un homme enchainé. Il fit rapport à ses supérieurs et aux services de police qui s’est rendue sur place. Selon le quotidien londonien Al Quds Al Arabi, les policiers ont découvert qu’il s’agit d’un ex-MRE à la retraite qui était torturé par son épouse et sa belle-sœur, pour avoir refuser de leur financer un projet de boutique d’effets pour femmes. L’épouse et sa sœur se sont emparées du mari, l’ont enchainé, l’ont brulé à plusieurs endroits de son corps et lui ont versé du piment fort (Soudania) dans les yeux, pour l’obliger à leur remettre l’argent de sa pension de retraite, qu’il reçoit de l’étranger. Selon la même source, l’épouse a été arrêtée par la police alors que sa sœur âgée de 31 ans, est toujours en état de fuite.    Le Mag
Victime d’un accident de Tramway : Le jeune aurait succombé à ses blessures. La société en charge de l’exploitation du tramway de Rabat a annoncé hier soir qu’un jeune de moins de 20 ans, heurté mercredi par une rame du tramway est décédé à l’hôpital. La victime été accidentellement heurtée alors qu’il tentait de traverser la voie au niveau de la station Hassan. Elle était restée une heure bloquée sous la rame. Blessé aux jambes et au bassin, la victime a été transportée ensuite à l’hôpital par la protection civile. Malheureusement, dans un communiqué publié sur sa page Facebook, la société d’exploitation du tramway a annoncé que le jeune homme est décédé, en présentant ses sincères condoléances à la famille et aux proches de la victime.    Aufaitmaroc

Dakhla : 300 cabanes de pêcheurs ravagées par le feu. Dakhla : 300 cabanes de pêcheurs, fabriqués en tôle, ont été détruites par un incendie, jeudi dans le village de pêche Ntirift à 60 km au nord de Dakhla. Selon l’agence MAP, citant les autorités locales, ce sinistre na pas fait de victime humaine. Le feu, s’est déclaré vers 04h00 du matin, et selon la même source, a été maîtrisé par les éléments de la Protection civile, alors qu’une enquête a été ouverte pour élucider les circonstances de cet incendie.    Le Mag

Art & Culture

Laroui bercé par le rêve d’un « grand livre de l’histoire du Maroc ». Fouad Laroui, s’est dit, mercredi soir à Paris, bercé par le doux rêve d’écrire « le grand livre de l’histoire du Maroc », sorte de récit où laissera couler la riche et fascinante histoire du Royaume. « Je rêve d’écrire le grand livre   de l’histoire du Maroc, qui est riche d’énormément de choses et de moments fascinants », a indiqué l’écrivain marocain d’expression française et néerlandaise, invité de marque des « Mercredis de l’ambassade du Maroc à Paris ». Lors de ce moment de pure culture, l’heureux lauréat du Prix Goncourt de la nouvelle-2013 pour « L’étrange affaire du pantalon de Dassoukine » a confié son plaisir pour l’écriture, son amour et affection pour l’exercice de « raconter des histoires, inventer et se souvenir ». Se disant se sentir plus à l’aise dans la nouvelle que dans le roman, Fouad Laroui a rendu hommage aux héros de ses œuvres. « Mes personnages sont des personnes que j’ai rencontrées, mes histoires sont parfois celles que j’ai vécus ». Ouvrant une parenthèse, loin du champ littéraire, l’auteur de « la Vieille Dame du riad » (2011), a évoqué les propos anti-marocains du député néerlandais, Geert Wilders, à l’encontre des Marocains des Pays-Bas. Selon Fouad Laroui, qui vit entre Amsterdam et Paris, la majorité des Néerlandais sont contre le racisme et la xénophobie, notant que ces déclarations ont été dénoncées même par l’extrême droite. Menara
Ahmed R. Benchemsi nègre de Moulay Hicham. Le livre du prince Moulay Hicham, dont la sortie est annoncée pour le mois d’avril aux éditions Grasset, a été écrit en collaboration avec le journaliste Ahmed Reda Benchemsi (ARB), a appris Le360 d’une source sûre. ARB aurait prêté sa plume pour   donner corps à un livre que le prince projetait d’écrire depuis plusieurs années, mais qu’il n’a pas réussi à aboutir faute du concours d’un « nègre » « soumis et dévoué ». Interrogé avec insistance par Le360, ARB n’a pas voulu commenter cette information. Sa non-réponse est sans surprise : le propre d’un « nègre » est de faire de la sous-traitance dans l’anonymat. Et quand bien même l’intéressé aurait formellement démenti avoir contribué d’une quelconque façon à la rédaction du journal du prince, le film des événements et des faits donne beaucoup de crédibilité à l’affirmation de notre source. Tout commence par un article de 8 pages publié dans le magazine Tel Quel, daté du 18 au 24 décembre 2010. Intitulé « La nouvelle vie de Moulay Hicham », cet article, signé par « Ahmed R. Benchemsi, envoyé spécial à Princeton (New Jersey) et Palo Alto (Californie) », a fait l’objet de la couverture de l’hebdomadaire. Il s’agit d’un article qui tient à la fois du portrait et du reportage sur le prince Moulay Hicham, sa famille et son mode de vie. Le prince est décrit comme dans une cité idéale avec des mots qui excluent ne serait-ce que l’ombre d’une critique. Tout est parfait : le cadre, les amis, la famille, l’argent, la santé. La carte postale rappelle les odes des poètes arabes qui redoublaient de superlatifs pour faire l’éloge d’un protecteur. Le 360

Le Maroc délivre le visa à la poétesse palestinienne Chamma. Le Maroc a finalement décidé d’accorder le visa de voyage à la Palestinienne Farah Chamma, attendue prochainement à Rabat, sur l’invitation d’une école supérieure, a appris jeudi Le360 de sources bien informées. La poétesse palestinienne   a mené cette semaine une campagne médiatique contre le refus par le Maroc de lui octroyer un visa d’entrée. « Les ministres Salaheddine Mezouar et M’Barka Bouaida ont entamé, mercredi soir, dès leur retour de mission, les démarches visant à octroyer le document de voyage à la palestinienne qui se trouve actuellement aux Emirats arabes unis », a indiqué à Le360 une source diplomatique.
Le refus était lié à des démarches administratives et non pas à un aspect politique, selon la même source. La Palestinienne sera de même invitée à se produire dans des écoles et des établissements de Casablanca, Fès et Oujda. Le 360

Arts de la rue. Le Festival «Awaln’art» circule dans plusieurs villes du Royaume. Le collectif «Éclat de lune», organisateur des Rencontres artistiques internationales en places publiques «Awaln’art», a choisi pour cette huitième édition de circuler dans plusieurs villes du Royaume et de multiplier ainsi les rencontres avec les publics. Partenaire du Festival «Zank’art»   et de la Biennale de Marrakech, le Festival «Awaln’art» espère ouvrir des axes forts, reconnus et visibles pour le développement des arts en espaces publics au Maroc. C’est ainsi qu’en avant-première du Festival, le 26 février, la compagnie française «Système K études et mesures éphémères» a installé ses sculptures lumineuses au cœur du Marrakech des arts contemporains. «Awaln’art» s’ouvre officiellement le 27 mars à Marrakech et continuera sa route vers Agadir puis Casablanca, Meknès pour finalement revenir à Marrakech. Du 27 au 30 mars à Marrakech, le public pourra notamment découvrir «Forêt III Canada-Maroc» par Philippe Allard, M’Barek Bouhchichi et les artistes-apprentis de la Fabrique des arts en places publiques en partenariat avec La Biennale de Marrakech et Les escales improbables de Montréal. L’œuvre est un lieu de méditation cubique fait de 650 palettes de bois recyclé. Cette installation improbable met en valeur la fonction initiale de la palette, qui est de supporter. Le Matin

La fondation Bergé-Saint-Laurent fête les femmes amazighes. La culture amazighe s’expose au musée du Quai Branly à Paris. La Fondation Pierre Bergé-Yves Saint-Laurent -grands amoureux du Maroc- propose une exposition sur les femmes berbères du Maroc. Bijoux, parures, tapisseries, poteries et autres habits de fêtes ont été prêtés par différents musées et par des particuliers. Le quotidien des femmes berbères sera abordé dans cette exposition à travers trois thèmes : Portrait de la femme berbère, savoir-faire, parures et costumes du Rif au Sahara.    Le 360

Sport

Hervé Renard fait les yeux doux à la FRMF. L’agent d’Hervé Renard est clair. Dans un entretien exclusif accordé à Le360, ce jeudi, Youssef Haijoub dévoile les ambitions de son protégé. En cas de relégation avec le FC Sochaux en Ligue 2 française, il sera disponible pour la Fédération royale   marocaine de football (FRMF). « Hervé souhaite être bien entouré, s’il devait coacher la sélection marocaine », explique son agent. « C’est pour cette raison qu’il souhaite avoir dans son staff un team manager et des superviseurs. Il compte sur la génération de la Coupe du Monde 1998″. En clair, l’ancien technicien de la Zambie veut retranscrire le mode de fonctionnement des sélections européennes au Maroc. Le 360

Amende et suspension de 4 matchs pour Benlamalem. Le recours du Raja de Casablanca a été refusé concernant son défenseur, Ismail Benlamalem, qui a écopé de quatre matches de suspension suite à son expulsion face à l’AS Salé. Outre la suspension de quatre rencontres, Benlamalem   devra verser la somme de deux mille dirhams (2000 Dh) en guise d’amende. La formation de Faouzi Benzarti va donc payer le prix des protestations de Benlamalem contre l’arbitre Daki Reddad et sera donc privée de son défenseur pour quatre matches dont deux avec sursis pendant six mois. Mountakhab
Milan et Taarabt victorieux face à la Fiorentina. Le Milan AC a retrouvé le chemin des bons résultats après sa victoire ce mercredi soir face à la Fiorentina sur le score net de 2-0, en marge de la 30e journée de Serie A. Cette rencontre a connu la participation du médian offensif marocain,   Adel Taarabt qui a été aligné d’emblée par Clarence Seedorf. Le joueur de 24 ans a livré une bonne prestation avant de se faire remplacer par Valter Birsa à la 79e minute de jeu. Il est à rappeler que le Lion de l’Atlas n’a pas pris part aux deux dernières rencontres des Milans en championnat respectivement face à Parme et la Lazio Rome en raison des choix de l’entraineur. Mountakhab

Ranieri satisfait de Dirar. L’entraîneur de Monaco, Claudio Ranieri s’est dit satisfait de la prestation de Nabil Dirar et de ses coéquipiers qui se sont assuré une place en demi-finale de la Coupe de France après la victoire écrasante (6-0) contre Lens. «Cela a été un bon match. Je suis satisfait de la concentration et de la façon dont l’équipe a joué. On a joué ensemble. L’équipe s’est créé beaucoup d’occasions. Tous les joueurs ont bien joué: la défense, Raggi à gauche, l’attaque, avec Dirar et Ocampos sur les côtés. L’intensité a été bonne. Naturellement, cela peut relancer la concurrence», a déclaré le coach italien. En demi-finale, Monaco de Dirar et Obbadi affrontera l’E.A Guingamp de Rachid Alioui, alors qu’Angers SCO de Rayan Frikeche affrontera le vainqueur du match Renne-Lille ayant lieu ce soir. Les demi-finales ont été programmées pour mardi 15 et mercredi 16 avril 2014.    Mountakhab

Le salaire de Neymar déstabilise le vestiaire, selon Cruyff. Johan Cruyff, ex-joueur et entraîneur du FC Barcelone, a estimé que le salaire de Neymar déstabilisait le vestiaire du Barça et répété que son transfert était une « énorme bêtise ». Le triple Ballon d’Or (1971, 1973, 1974), ancienne éminence grise de l’ex-président du club Joan Laporta, avait déjà critiqué la venue de la star de l’équipe du Brésil l’été dernier en disant qu’il ne pouvait y avoir « deux capitaines sur un bateau », en référence à Lionel Messi. « Tout est contre lui (Neymar), comme personne et comme joueur, a dit Cruyff, cité par la presse brésilienne en marge de la cérémonie des Laureus Awards à Kuala Lumpur dans la nuit de mardi à mercredi. Quand vous avez 22 ans et que vous gagnez le double du gardien (Victor Valdes), qui a tout gagné avec le Barça, quelle ambiance peut-il y avoir dans le vestiaire? ». « C’est une erreur énorme de la part de la direction de Barcelone, a-t-il ajouté. Elle l’a faite, et maintenant, c’est le gamin qui trinque. C’est triste. Je crois que le club et l’agent du joueur auraient dû empêcher cela. Cela n’aurait pas dû arriver. Neymar est un grand joueur qui peut se perdre. Cela a été une énorme bêtise ». Le transfert de Neymar, qui serait le troisième joueur le mieux payé au club après Messi et Iniesta, a créé une tourmente au Barça avec la démission du président Sandro Rosell après la mise en examen du club en février pour « délit contre le Trésor public » présumé.    Menara

30e édition du Trophée Hassan II de tennis L’édition de cette année se déroulera en l’absence de l’un de ses précurseurs, Mohamed Mjid, décédé récemment et à la mémoire duquel le comité d’organisation a rendu un vibrant hommage lors de la conférence de presse tenue mardi dernier à Casablanca. Devant un parterre de journalistes, Abdelaziz El Arraf, Dr Mohamed Zouheir, Mohamed Benhaddi et Khalid Outaleb ont souligné que grâce à la sollicitude royale dont il est entouré depuis sa création, ce Grand Prix Hassan II a acquis ses lettres de noblesse depuis longtemps puisque sa renommée a dépassé nos frontières. Avant de passer au volet proprement sportif, Abdelaziz El Arraf a souligné qu’une exposition retraçant les différentes étapes franchies par cette manifestation sera organisée dans l’enceinte du complexe Al Amal devenu l’antre de ce Grand Prix. Prenant la parole, Khalid Outaleb, directeur du tournoi, a évoqué certains grands noms de la petite balle qui prendront part à ce prestigieux tournoi, comme le Sud-Africain Kevin Anderson, classé 18e ATP. Ce dernier débarque à Casablanca pour la conquête de son premier titre de l’année après ces deux finales perdues à Delray Beach et Acapulco. Anderson devra faire face à une armada d’Espagnols, notamment Marcel Granollers, 22e ATP. Vainqueur de quatre tournois de sa carrière (Kitzbuhl-2013, Gstaad et Valence-2011 et Houston-2008), Granollers sera un véritable prétendant au titre tout comme son compatriote Pablo Andujar (35e) ou encore le Français Benoît Paire (31e). Outaleb a rappelé que Pablo Andujar a remporté deux éditions successives, celles de 2011 et de 2012.    Le Matin

Dakhla Kiteboarding World Cup : Une clôture en fanfare. La cinquième édition du Dakhla Kiteboarding World Cup a tenu toutes ses promesses. Cette étape tenue annuellement sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI est organisée par le Professional Kitesurf Riders Association (PKRA) et l’Association Lagon Dakhla pour le kitesurf et les sports de glisse, sous l’égide de la Fédération royale marocaine de yachting à voile, et en partenariat avec la wilaya d’Oued Eddahab-Lagouira, l’Agence pour la promotion et le développement des provinces du Sud et le ministère de la jeunesse et des sports. «Cette cinquième édition bat le record avec plus d’une centaine de compétiteurs, et sera incontestablement le lieu d’un brassage culturel regroupant une trentaine de nationalités toutes venues avec enthousiasme pour profiter de leur séjour à Dakhla au Maroc», déclare Driss Senoussi, président de l’association Lagon Dakhla. En effet, la ville désormais connue pour être la capitale mondiale de Kitesurf accueille chaleureusement et à bras ouverts tous les visiteurs.    Aujourd’hui

International

Invoquant la sécurité nationale, le gouvernement turc censure YouTube. Cette décision intervient après la publication sur la plateforme d’une bande sonore – non authentifiée – dans laquelle plusieurs hauts responsables turcs s’interrogent sur comment justifier une intervention militaire en Syrie.   Elle survient aussi une semaine après le blocage de Twitter dans le pays. Malgré les injonctions de la justice de son pays, le premier ministre turc va encore plus loin dans la censure. Après avoir bloqué il y a une semaine l’accès à Twitter suite à la publication d’enregistrements le mettant en cause dans un vaste scandale de corruption, Recep Tayyip Erdogan a décidé ce jeudi le blocage de YouTube. En cause, la publication sur la plateforme de vidéos d’un nouvel enregistrement pirate mettant en cause le régime. Mais cette fois, le contenu de la bande sonore semble autrement plus sensible: dans une conversation, dont l’authenticité n’est pas confirmée, quatre hauts responsables turcs, dont le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu et le chef des services de renseignement Hakan Fidan, évoquent une éventuelle intervention militaire en Syrie. Ils mentionnent notamment la sécurisation de la tombe de Suleyman Shah, grand-père du fondateur de l’Empire ottoman, dans le nord de la Syrie. Un site considéré par Ankara comme une partie de son territoire, et qui fait depuis plusieurs jours l’objet de menaces de la part des djihadistes de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL). Une des voix de l’enregistrement, attribuée au chef du renseignement, envisage même d’envoyer «quatre hommes (en Syrie) pour lancer huit missiles dans un terrain vague» turc, afin de justifier des représailles militaires. «S’il le faut, nous pouvons lancer une attaque», poursuit Hakan Fidan, «ce n’est pas un problème, une justification peut être fabriquée». Le Figaro

Le Qatar s’arme pour 23 milliards de dollars. Le Qatar négocie l’achat de 22 hélicoptères de transport NH90 pour deux milliards d’euros et de deux avions ravitailleurs A330 MRTT. Les Américains sont servis aussi avec 24 hélicoptères d’attaque Apache de Boeing. Signe du dynamisme des   pays du Golfe en matière militaire, le Qatar vient de conclure pour 23 milliards de dollars de contrats d’armement avec une vingtaine d’entreprises. L’annonce a été fait à l’occasion du salon de la défense de Doha, rapporte Reuters. La France y a sa part avec une lettre d’intention portant sur l’achat de 22 hélicoptères de transport Nh90 pour près de deux milliards d’euros : 12 en version terrestre et 10 en version navale. « Cette offre doit comprendre des prestations d’accompagnement, du type soutien ou formation », a précisé le ministère de la Défense, dans la foulée du déplacement sur place de Jean-Yves Le Drian. Le NH90 a été conçu pour la France, l’Allemagne, l’Italie, les Pays Bas, le Portugal et la Belgique. Il est produit par NHIndustries, une co-entreprise détenue par Airbus Helicopters (ex-Eurocopter), à hauteur de 62,5 %, l’Italien Agusta (32 %) et le hollandais Stork Fokker (5,5 %). L’autre bonne nouvelle concerne toujours Airbus Goup, et plus précisément sa branche avions militaires, puisque le Qatar a également fait part de son intention d’acquérir deux avions ravitailleurs A330 MRTT. Cet appareil, un dérivé de l’A330 civil, s’exporte très bien puisqu’il a été récemment acheté par Singapour, après avoir déjà conquis l’Arabie Saoudite ou encore l’Australie. Et le Rafale ? Les Echos

Quatre princesses « séquestrées » en Arabie saoudite. Une ancienne épouse du roi Abdallah d’Arabie saoudite demande au président Barack Obama d’intervenir pour « libérer » ses quatre filles qui seraient retenues dans le palais royal de Jeddah. « Il faut que quelqu’un intervienne. Mes filles ne   sont pas des criminelles, elles n’ont tué personne », écrit la princesse AlAnoud AlFayez dans une lettre adressée à Barack Obama et publiée sur un blog. Le timing n’est pas fortuit, le président américain devant se rendre en visite officielle demain vendredi à Riyad. « Depuis 13 ans, Sahar [42 ans], Maha[41], Hala [39] et Jawaher [38] sont en résidence surveillée, elles meurent de faim et doivent être relâchées immédiatement », a déclaré mercredi à l’AFP cette Jordanienne de 57 ans qui réside à Londres depuis son divorce du roi Abdallah ben Abdelaziz al-Saoud en 2003. « Mes filles ne sont plus nourries depuis une semaine et leurs sorties bi-mensuelles pour acheter de la nourriture, de l’eau et des médicaments sont désormais interdites », s’était-elle alarmée lundi lors d’un sit-in devant l’ambassade d’Arabie saoudite à Londres. Dans une interview donnée en novembre dernier, AlAnoud AlFayez a indiqué que si ses filles sont maltraitées, alors que leurs demi-frères et leurs demi-sœurs vivent tout autrement, c’est parce que « le roi Abdallah se venge sur moi de notre divorce. Toutes ses filles et ses fils vivent librement et dans le luxe, sauf mes quatre filles. C’est le prix qu’elles paient pour mon divorce d’avec leur père ». h24info

En Ukraine, Ioulia Timochenko se lance dans la présidentielle. Plus d’un mois après être sortie de prison, l’ancienne première Ioulia Timochenko a annoncé, jeudi 27 mars, sa candidature à l’élection présidentielle prévue en Ukraine pour le 25 mai. « Aucun des hommes politiques ukrainiens qui se préparent à être candidat à la présidence ne prend la   mesure de l’anarchie et ne s’apprête à l’arrêter », a-t-elle dit. L’une des priorités, a-t-elle dit, sera de « transformer l’oligarchie en grand business honnête ». « Je serais la candidate de l’unité ukrainienne », a-t-elle ajouté, citant Winston Churchill ou Margaret Thatcher dans son discours. Elle a précisé qu’elle comptait solliciter les députés de son parti, Batkivchtchina, qui doit tenir son congrès le 29 mars, pour qu’ils présentent officiellement sa candidature. L’élection présidentielle de mai est d’autant plus symbolique qu’elle intervient alors que les menaces sur l’intégrité territoriale de l’Ukraine demeurent, quelques semaines après le rattachement de la Crimée à la Russie le 21 mars. Ce scrutin revêt une importance fondamentale. Car même si la fonction présidentielle n’aura plus autant de poids qu’auparavant, l’enjeu du vote, que les Etats-Unis et l’Union européenne n’ont eu de cesse de rappeler aux nouvelles autorités de Kiev, sera de retrouver la voie de la légitimité populaire. Le renversement de Viktor Ianoukovitch a été obtenu par les manifestants de Maïdan et les députés de la Rada, mais la population de l’est du pays assimile cet événement à un coup d’Etat. Le Monde

Abbas a insisté devant Kerry sur la libération des détenus par Israël. Le président palestinien Mahmoud Abbas a insisté, lors des discussions à Amman avec le secrétaire d’Etat américain John Kerry, sur la libération attendue de prisonniers palestiniens qu’Israël semble réticent à relâcher, a indiqué jeudi un responsable. Un responsable américain à Amman a qualifié les discussions de MM. Kerry et Abbas mercredi soir de « constructives » et souligné que le chef de la diplomatie allait « rester en contact avec M. Abbas et le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans les prochains jours ». M. Kerry a interrompu mercredi une visite à Rome pour se rendre à Amman, où il a rencontré M. Abbas et le roi de Jordanie Abdallah II, afin d’empêcher un différend sur la libération par Israël d’un contingent de prisonniers de faire dérailler le processus de paix déjà dans l’impasse. Lors de la rencontre, M. Abbas a « refusé tout compromis sur la libération du quatrième contingent de prisonniers » prévue le 29 mars, a déclaré à l’AFP un responsable palestinien sous le couvert de l’anonymat, à Ramallah en Cisjordanie. « Il est prévu que M. Kerry mène des contacts avec la partie israélienne, en particulier avec M. Netanyahu en vue d’une réponse dans la journée ou demain sur cette question », a-t-il dit, répétant qu’en « cas de violation par Israël de l’entente sur les prisonniers » M. Abbas a évoqué une relance des « démarches d’adhésion aux organisations internationales ». Le président palestinien refuse également de discuter de toute autre question que la libération des prisonniers, jusqu’au 29 mars, y compris des propositions et des idées américaines sur un accord-cadre » avec Israël, a-t-il souligné. « Il a dit à Kerry qu’il fallait maintenant libérer le quatrième groupe, qui comprend trente prisonniers, dont les noms ont été remis et la libération agréée, un par un, parmi lesquels 14 Arabes d’Israël, qui retrouveront leur maison en Israël », selon lui.    Nouvelobs

Nouvelles Technologies

Des chirurgiens mettent à une patiente un crâne imprimé en 3D. Dans cet esprit, une équipe de neurochirurgiens a remplacé une grande partie du crâne d’une patiente par une espèce de dome 3D. Cette opération menée par une équipe de neurochirurgiens néerlandais a permis de sauver   la vie d’une patiente de 22 ans souffrant d’une maladie rare : son crâne s’épaississait, augmentant la pression sur son cerveau. A l’heure de l’opération, l’os affichait une épaisseur de 5 cm, soit une épaisseur trois fois supérieure à la normale; rapporte le site Gizmodo. Il s’agit d’une copie conforme du crâne de la patiente réalisée à l’aide d’une imprimante en 3 D et ce par ces médecins de l’UMC de l’Utrecht University. Une première en son genre ayant demandé 3 mois de préparation, mais surtout ayant permis à la jeune patiente de mieux se porter. Le Mag

Rejouez au Snake du Nokia 3310 sur votre navigateur. Le Nokia 3310 est entré dans le panthéon des téléphones qui auront le plus marqué dans le monde comme au Maroc. Et si on le ressuscitait? Il tient la charge une bonne semaine, sa robustesse éprouvée en a fait un running gag sur internet et   il offre la formidable option de ne pas avoir d’option internet. Le Nokia 3310 est entré dans l’histoire, et grâce à la société française Lëkki, il fait son coming back. Cette entreprise propose le téléphone mythique reconditionné comme neuf et livré avec une batterie et un chargeur. Il en coûtera tout de même près de 1.000 dirhams (90 euros) aux nostalgeeks. Autant donc faire un petit tour à Derb Ghellef et tenter sa chance chez un « moul vitrina ». Mais à ce prix, les plus fortunés (et détenteurs d’une carte de paiement international) pourront s’offrir un 3310 noir, blanc, jaune, rose ou bleu. A H24info, on se console avec la très sympathique application mise en ligne par Slate. Cliquez sur les touches de ce 3310, vous n’allez pas le regretter (petit indice: il ne mord pas). L’application a été développée par le site Slate. Le jeu Snake a été réalisé à partir du travail de Jason D. Straughan, sous licence MIT. h24info

Le fondateur de Megaupload se lance en politique en Nouvelle-Zélande. Le sulfureux fondateur de Megaupload, sous le coup d’une demande d’extradition américaine, a lancé en Nouvelle-Zélande un parti politique, le « Parti de l’internet». Le très original «Internet party»,   Parti d’internet, a été lancé jeudi 27 mars par le fondateur du site Internet Megaupload.com, Kim DotCom. En liberté conditionnelle en Nouvelle-Zélande, son pays de résidence, et sous le coup d’ une demande d’extradition de la justice américaine , l’homme au passé controversé ne semble pas décidé à prendre sa retraite. L’initiative de Kim DotCom -Kim Schmitz de son nom d’origine- est d’autant plus surprenante que lui-même n’a pas le droit d’être candidat, faute d’avoir la nationalité néo-zélandaise. Il a cependant le droit de vote et pourra donc se rendre aux urnes pour soutenir les candidats du Parti de l’internet. Si l’initiative est lancée en retard (initialement prévue pour le 20 janvier 2014), elle arrive à temps pour présenter ses candidats aux élections législatives de septembre. Le Parti de l’internet n’a pas d’original que son fondateur. Son programme défend un accès facilité, plus rapide et moins cher, à Internet pour le plus grand nombre. Mais aussi pour la création d’emplois dans le secteur des hautes technologies. Kim Dotcom entend aussi défendre la protection de la vie privée et s’adresse à ceux qui « se préoccupent de l’avenir numérique et qui souhaitent une société ouverte, libre et équitable », a-t-il expliqué dans un communiqué. Ces mots ne sont pas sans rappeler les lignes idéologiques du Parti pirate, des mouvements pro-Open source et plus largement de l’idéologie libertaire de nombreux acteurs majeurs d’Internet. Au cœur de cette idéologie, l’idée que la connaissance est un bien commun. Les Echos

 

le2minutes.com

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires