Flash-news : Trente en un du « 3 mars 2014

Flash-news : Trente en un du « 3 mars 2014

431
0
PARTAGER

Saad Dine El Otmani propose de renommer le Sahara. Dakhla : « De Sahara marocain on pourrait rebaptiser les provinces du sud du royaume du nom composé de ‘Sahara occidental marocain’ ». Ainsi a déclaré sur ses comptes Facebook et Twiter, l’ex ministre marocain des affaires étrangères Saad Dine El Otmani. ‘‘J’étais hier à une réunion de la jeunesse du PJD à la région Dakhla – Lagouira, on a longuement débattu des questions nationales avec en pôle, l’affaire du Sahara. Les participants ont fortement applaudi ma proposition de rebaptiser le Sahara du nom de ‘Sahara occidental marocain’’, a écrit El Otmani sur son compte Facebook. Le Mag

Ça chauffe pour les présidents de communes ! Le rapport de la Cour des comptes, relatif à l’année 2012, est en grande partie consacré aux irrégualrités et aux abus en matière de gouvernance et de gestion des deniers publics au niveau des communes. Et après ? Faut-il s’attendre à des poursuites judiciaires ? Les responsables incriminés vont-ils répondre à ces accusations ? Telles sont les questions qui reviennent sur toutes les lèvres. Dans une telle conjoncture, le ministère de l’Intérieur a révoqué, le week-end dernier, un conseiller communal à Asilah et le président de la commune de Sidi Ifini. Annass, qui rapporte l’information dans son édition de ce lundi 3 mars, fait savoir que les responsables en question ont été condamnés dans le cadre d’une affaire de trafic de drogue. Assabah, à paraître ce lundi, avance que des enquêtes menées par le département de Mohamed Hassad font état de l’implication de plusieurs présidents communuaux dans des affaires de mauvaise gestion. Al Massae, de son côté, souligne que le groupe parlementaire du PJD compte interpeller le gouvernement lors de la prochaine session parlementaire à propos des conlcusions du rapport de la Cour des comptes au titre de l’année 2012. Le quotidien révèle que le ministère de la Justice a reçu pour le moment un seul dossier concernant un cas de mauvaise gestion d’une commune. Ce rapport de la Cour des comptes, faut-il le préciser, porte sur 84 communes, dont 64 rurales. Suite à la publication du rapport de la Cour dirigée par Driss Jettour, tous les regards se tournent aujourd’hui vers le gouvernement Benkirane. Quelle sera l’approche de L’Exécutif ? Va-t-il déclencher des poursuites à l’encontre des responsables communaux dont l’implication est avérée en matière de mauvaise gestion ? Le 360

Incident au consulat du Maroc en Libye. La Libye a exprimé sa consternation face aux ‘comportements et attitudes irresponsables à l’endroit du Consulat du Maroc’ à Tripoli, affirmant dans un communiqué samedi qu’il ne s’agit pas d’un acte terroriste. ‘Cette agression ne relève pas d’attaque terroriste perpétrée contre les missions diplomatiques’ dans le pays, a indiqué le ministère libyen des Affaires étrangères dans un communiqué. Le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, avait eu des contacts avec son homologue libyen, Mohamed Abdel Aziz, afin de s’enquérir des circonstances de cet incident qu’il a qualifié de ‘regrettable’. Le ministère marocain des Affaires étrangères avait annoncé jeudi, dans un communiqué, que le bâtiment du consulat du Maroc à Tripoli a essuyé des coups de feu tirés par des hommes armés non-identifiés, sans faire de victimes. Le directeur de la sécurité de Tripoli, le colonel Mohamed Souissin, a démenti dans une déclaration à l’agence de presse libyenne les informations sur une attaque armée contre le consulat général du Maroc à Tripoli. Des individus armés ont attaqué jeudi dernier le siège du consulat du Maroc à Tripoli, provoquant une panique parmi le personnel de l’ambassade et des citoyens libyens et étrangers présents à ce moment sur les lieux. Dans son communiqué, le ministère libyen des Affaires étrangères a déploré ces comportements à l’égard du consulat du Maroc qui a ‘soutenu et appuyé la révolution du 17 février’ qui a renversé en 2011 le régime de Mouammar Kadhafi. ‘Les relations libyo-marocaines ne seront pas affectées par cet incident fortuit et irresponsable’, a indiqué le ministère qui affirme que ‘les autorités marocaines n’hésiteront pas à offrir les services et facilités aux citoyens (libyens) et aux étrangers (sur le territoire libyen) ‘.  Maghrebemergent

Accueilli par Mohammed VI, Ouattara arrive en Côte d’Ivoire. Le Président ivoirien Alassane Ouattara est arrivé, ce dimanche après-midi, à Abidjan où il a été accueilli dans une liesse populaire. C’est ce qu’a constaté un journaliste de APA sur place dans la capitale économique ivoirienne. C’est à 16h00, heure locale et GMT que l’avion du Président ivoirien s’est posé sur le tarmac de l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny. Accompagné de son épouse, le Président Alassane Ouattara a été accueilli par le Roi du Maroc, Mohammed VI et l’ancien Chef de l’Etat, Henri Konan Bédié. Au cours d’un point de presse, le Président Alassane Ouattara a magnifié les relations ivoiro-marocaines en saluant la « générosité » du souverain marocain qui a passé plus d’une semaine en Côte d’Ivoire. « Je suis très heureux d’être de retour à Abidjan (…). Je suis de retour en pleine forme. Je me porte bien », a indiqué le Chef de l’Etat qui s’est par la suite offert un bain de foule en compagnie du Roi Mohammed VI. Alassane Ouattara revient de la France où il a été opéré d’une sciatique. Durant son hospitalisation, des rumeurs étaient distillées et stipulaient que le chef de l’Etat ivoirien était dans le coma, poussant le président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro à démentir avec la plus grande énergie.  Afrik.com

Chabat: « L’histoire du Maroc plus grande que celle de France ». Hamid Chabat est entré en lice dans la crise Maroc-France. Le patron de l’Istiqlal a tenu des propos très forts à l’égard de la France, et propose de faire de l’anglais la seconde langue des Marocains, à la place du français. La crise diplomatique entre le Maroc et la France ne risque pas de s’apaiser de sitôt. Surtout avec la sortie tonitruante du secrétaire général de l’Istiqlal sur sa chaîne Youtube vendredi 28 février (voir vers la minute 6). Hamid Chabat, a fustigé la France à l’occasion de son émission hebdomadaire «Ma3a Cha3b» (avec le peuple). «L’histoire du Maroc est plus grande que celle de la France», a-t-il lancé considérant que les français «se croient au dessus de tout». «On ne peut pas accepter cela», estime-t-il. Le dirigeant du parti nationaliste va même plus loin en déclarant que les problèmes qui opposent le Maroc à l’Algérie ont pour origine le «colonisateur français qui pensait ne jamais quitter l’Algérie, lui laissant donc des territoires comme Tindouf». Hamid Chabat ne s’arrête pas en si bon chemin et propose rien de moins que de remplacer le français par… l’anglais! «Il n’est pas normal que la deuxième langue en France soit l’anglais et qu’au Maroc on continue de croire que notre langue officielle est le français! L’arabe et l’amazigh sont les langues officielles. A l’avenir, on pourrait envisager l’anglais comme deuxième langue». Hamid Chabat n’en est pas à sa première sortie provocatrice. Il avait aussi courroucé les algériens en réclamant des territoires du Sahara occidental en réponse aux positions pro-polisario de notre voisin. Il s’était un temps fâché avec les socialiste de l’USFP en taxant le symbole de la gauche marocaine Mehdi Ben Barka «d’assassin» sans oublier la guerre des tranchées qu’il s’était livré avec Abdelilah Benkirane.  h24info

Economie

Mohamed VI en conquête des marchés africains pour le compte des firmes marocaines. En tournée africaine, le roi du Maroc Mohamed VI veut ratisser large: contrats de partenariat pour la construction de logements en Côte d’Ivoire, financements, dons de voitures aux parlementaires de ce pays, renforcement de la présence économique marocaine dans l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest… Jamais le Maroc n’a autant investi dans les économies de cette région que ces dernières années. Cette tournée a été marquée par une offensive des grands groupes industriels et bancaires marocains en Afrique de l’Ouest, principalement au Gabon et en Côte d’Ivoire, deux pays faisant partie du pré-carré de la France en Afrique. L’accord signé le 24 février à Abidjan entre le gouvernement ivoirien et le groupe bancaire marocain Attijariwafa Bank (pour notamment le financement du budget de l’Etat ivoirien à travers la mobilisation de fonds sur les marchés des capitaux de la région ouest-africaine), illustre bien la portée de cette offensive marocaine. Selon des rapports d’instituts occidentaux, le Maroc est devenu le premier investisseur africain dans la zone de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) et la zone de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Ces pays à fort potentiel représentent un marché de plus de 70 millions d’habitants. Le royaume négocie actuellement des accords de partenariat stratégique incluant la mise en place progressive de zones de libre-échange avec la CEDEAO et la CEMAC. Les opérateurs marocains sont très présents dans les pays de ces deux ensembles régionaux dont le Sénégal, le Gabon, la Côte d’Ivoire et la Guinée. Ils brassent d’importantes affaires dans plusieurs secteurs: transport aérien, TIC, construction, banques et BTP, en plus de l’électricité, en net retard en Afrique de l’Ouest. Selon la presse marocaine, le Maroc est devenu le second plus gros investisseur en Afrique après l’Afrique du Sud. Les investissements marocains en Afrique se concentrent sur le secteur bancaire, les TIC, le BTP et le transport aérien.  Maghrebemergent

Le Maroc et la Roumanie pour un partenariat win-win. Le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Roumanie, Mihail Vlasov, a plaidé en faveur de la multiplication des contacts B to B entre les hommes d’affaires roumains et marocains pour établir un partenariat bilatéral gagnant-gagnant. Lors d’une rencontre, jeudi à Bucarest, avec l’ambassadeur du Maroc en Roumanie, Mme Faouz El Achchabi, le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Roumanie, qui s’est félicité de l’état actuel des relations entre Rabat et Bucarest, a mis en relief le grand potentiel économique des deux pays que les hommes d’affaires marocains et roumains doivent mettre à profit pour établir ce partenariat et booster les échanges commerciaux bilatéraux. Mme El Achchabi a, de son côté, fait part de la volonté du Maroc de promouvoir les relations économiques et commerciales avec la Roumanie pour les hisser au même niveau des rapports politiques excellents entre Rabat et Bucarest. L’ambassadeur a, ce propos, mis en exergue les nombreuses missions économiques effectuées par la partie marocaine en Roumanie dans la perspective de renforcer les échanges commerciaux bilatéraux. “Une mission B to B conduite par le Centre marocain de la promotion des exportations (CMPE, Maroc Export), a eu lieu du 10 au 13 février en marge du Forum d’affaires France-Europe du Sud-est, organisé par Ubifrance à Bucarest”, a-t-elle rappelé, précisant que les contacts que la mission a eus avec des partenaires roumains notamment dans le secteur des produits pharmaceutiques devront aboutir à des résultats positifs dans un proche avenir. Mme El Achchabi a ensuite donné un aperçu sur les différentes stratégies sectorielles mises en place au Maroc, ainsi que sur la Fédération marocaine des Chambres de commerce, d’industrie et de services.  Libe.ma

Kraft-Bimo : La fusion pour octobre. Cela fait un an que le rachat de Bimo par Mondelēz International a été officiellement entériné. Après la nomination d’un président-directeur général pour les deux entités en la personne de Saïd Moudafî, les équipes se sont consacrées, durant 2013, à la mise en œuvre du processus d’intégration de Bimo dans la famille des entreprises de Mondelez International. En octobre 2014, les entités juridiques Bimo et Kraft Foods Maroc disparaîtront pour laisser place à Mondelez Maroc. Pour le pdg des deux entités, l’intégration est aujourd’hui à 100% réalisée dans le sens où il n’y a plus de doublons dans les structures. La capacité de production de Bimo a été augmentée d’au moins 25% sur toutes les lignes, ainsi Bimo pourra continuer à évoluer en tant que marque ombrelle.  Les Eco

Piscine Expo Maroc. L’innovation est au rendez-vous. La 5ème édition du Salon se tiendra du 05 au 08 mars 2014 au Parc d’Exposition de l’Office des Changes de Casablanca. Le Salon International Piscine-Spa-Bien-être / Jardin et Bricolage (Piscine Expo Maroc) ouvre ses portes pour la 5ème fois au Maroc. Placée sous ligne de l’innovation, les organisateurs veulent que cette édition soit aussi celle de la consolidation des acquis, qui font du salon le rendez-vous annuel de référence du secteur dans la région afro-méditerranéenne. «Avec un taux de fidélité évalué à plus de 90%, le Salon revient plus fort, se fixant l’ambition de consolider sa position nationale et poursuivre son ascension internationale. Le Salon est donc, pour cette édition, dans de bonnes dispositions pour doper son audience auprès des décideurs et acteurs du secteur, accroitre le nombre d’exposants (avec la participation de nouveaux opérateurs nationaux et internationaux), et susciter plus d’intérêt auprès du consommateur», indiquent les organisateurs. Rappelons que Piscine Expo Maroc accueille chaque année une centaine d’exposants et près de 10.000 visiteurs en provenance d’une trentaine de pays d’Afrique, d’Amérique, d’Asie et d’Europe, notamment, l’Espagne, Italie, la France, le Portugal, les USA, la République Tchèque, la Suède, la Tunisie, la Turquie…  Le Matin

Des ambitions marocaines pour Criteo. L’année 2013 a été une année marocaine pour le leader mondial du ciblage publicitaire en ligne Criteo. Rencontré dans le cadre d’un événement organisé par CEED Maroc ce jeudi 27 février, le directeur commercial de la région MENA de Criteo, Karim Nadi, nous a parlé de l’activité de la start-up française cotée au Nasdaq depuis 2013, et de ses attentes pour le marché marocain qu’elle vient d’investir il y a sept mois. «Nous avons commencé à opérer récemment au Maroc, où le ciblage se développe et où les annonceurs commencent à sortir d’une logique de display classique», affirme Nadi. Il précise néanmoins que le leader en solutions publicitaires ne compte pas encore s’implanter physiquement dans le royaume, où son activité n’en est qu’à ses balbutiements. Néanmoins, les prochains bureaux de Criteo verront le jour en Russie, puis en Turquie, pour arriver à un total de 17 bureaux de par le monde. Si le ciblage publicitaire représente son activité principale, Criteo s’est beaucoup plus positionné ces dernières années dans ce qu’il convient de nommer «le display à la performance». Concrètement, les solutions performantes en matière de display de Criteo donnent l’avantage aux annonceurs de convertir leurs coûts d’acquisition de dispositifs publicitaires. Ces solutions reposent sur un algorithme continuellement développé par les ingénieurs de la start-up. «La recherche et développement représente 50% du capital humain de Criteo», conclut Karim Nadi. En effet, l’entreprise dispose d’un centre de R&D dans son siège à Paris, le Criteolabs. Son objectif est l’amélioration continuelle des solutions pour l’ensemble des annonceurs des 40 pays où ils opèrent, y compris le Maroc.   Les Eco

Social

Casa-poubelle: la commune annonce « un retour à la normale ». Depuis trois jours, les –près de 20.000- membres du groupe Facebook Save Casablanca postent des photos de “montagnes” de déchets qui se multiplient un peu partout dans la ville. Pourtant, les casaouis attendaient une amélioration après le récent renouvellement des contrats de collecte et de nettoiement de Casablanca, entériné le 27 février dernier. Ce dimanche, la Commune urbaine de Casablanca a annoncé dans un communiqué que “toutes les mesures ont été prises pour un retour à la normale des services de propreté urbaine, qui ont connu dernièrement des perturbations, ainsi que pour le renforcement des prestations garantissant de manière optimale la salubrité publique des quartiers”. La commune explique qu’un mouvement de grève d’une catégorie du personnel des services de collecte et de nettoiement les 27, 28 février et 1er mars est responsable des “perturbations”. Et annonce que pour faire face aux conséquences de la grève, “un dispositif d’intervention 24H/24 a été déployé afin d’assurer la continuité du service public”. La commune, qui qualifie la situation de “regrettable” indique que la grève “fait suite au renouvellement des contrats de collecte et de nettoiement, entériné le 27 février dernier, qui vise l’amélioration de la qualité des services fournis aux Casablancais”. Mais justement, c’est le passage de torche des anciens délégataires Tecmed et Segedema à Sita el Beida (filiale de Suez Environnement) et Averta (nouveau venu à Casablanca), qui a provoqué la grève d’une partie des éboueurs. En cause, les conditions de leur réengagement par les nouveaux délégataires. Les éboueurs, qui avaient déjà fait grève les 10 et 11 février dernier revendiquent l’unification des salaires, une prime de renouvellement du contrat de gestion des déchets, la création d’une fondation des œuvres sociales et la garantie d’un transfert équitable des ouvriers auprès des nouveaux délégataires.  h24info

Un Commandant de police met fin à ses jours à Casablanca (Police). Un commandant de police exerçant dans le district de Moulay Rachid (Casablanca) a mis fin à ses jours, indique-t-on de source policière. Selon les premiers éléments de l’enquête, le commandant de police, 52 ans, s’était donné la mort en se pendant à un arbre sur un terrain vague clôturé derrière l’établissement scolaire Abdallah Mediouni sis à Lahraouyinie, selon la même source. Le commandant avait d’excellents rapports professionnels avec ses collègues et les causes du suicide seraient probablement dues à des problèmes familiaux, a ajouté la même source. Le corps ne portait aucun signe de violence, selon le rapport du médecin légiste qui a confirmé la thèse du suicide. Une enquête a été ouverte par la police judiciaire préfectorale pour déterminer les causes exactes derrière ce suicide.  MAP

Sages-femmes en services obstétriques : Des conditions de travail difficiles et une grande pression. Dans les hôpitaux publics, les sages-femmes font face à des conditions de travail difficiles et la pression grandissante sur les services obstétriques, a affirmé la présidente de l’Association nationale des sages-femmes du Maroc, Rachida Fadil, à l’occasion du lancement de la campagne nationale sur la prévention des risques de mortalité des nouveau-nés au Maroc, “Sauvons 10.000 nouveau-nés”, initiée par l’Association Al Hayat-Chaînes de vie. Ces conditions de travail sont liées essentiellement à l’augmentation du nombre des naissances face au manque des ressources, la diversité de tâches assurées par les sages-femmes, l’absence d’eau, d’électricité et des réseaux d’assainissement notamment dans le milieu rural. Ceci conduit à un manque d’hygiène, outre le manque de moyens et d’outils de travail.<br />
Certaines femmes enceintes arrivent au centre de santé avec des infections qui n’ont pas été traitées avant ou durant la grossesse, a souligné Mme Fadil. Elle a signalé également que les sages-femmes sont conscientes de l’importance des gestes simples mais vitales prônées par la campagne, à savoir l’hygiène des salles d’accouchement, la chaleur, la respiration et l’encouragement à l’allaitement naturel. Rachida Fadil a, par ailleurs, mis l’accent sur le problème de l’absence des obstétriciens et des pédiatres durant l’accouchement, notamment quand il s’agit de cas urgents, ou lorsque la situation du nouveau-né requiert des soins particuliers. Cette situation “laisse les sages-femmes vivre dans un stress permanent dans la mesure où l’accouchement peut cacher parfois de mauvaises surprises”. À tous ces maux, dont souffrent les sages-femmes au Maroc, s’ajoutent le fait que leur nombre est inférieur à la norme minimum requise par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Elle est de l’ordre de 6 sages-femmes pour 1.000 habitants alors qu’au Maroc, elle est de 5 pour 1.000.  Aufaitmaroc

Maroc : 12 000 nouveau-nés décèdent chaque année ! L’Association Al Hayat-Chaînes de Vie a officialisé la mise en place de la campagne pour la prévention de la mortalité des nouveau-nés le 25 février. Cette opération a été officialisée par la Princesse Lalla Zineb à Casablanca en présence de nombreuses personnalités politiques. 12 000 nouveau-nés et 700 mères décéderaient lors de l’accouchement pour environ 600 000 nouveau-nés au Maroc. Cette campagne est destinée à sauver plus de 10 000 enfants en effectuant des actions simples concernant l’hygiène, la chaleur, la respiration et l’allaitement maternel. Si les objectifs de cette opération sont atteints, le Maroc pourrait changer de catégorie concernantl’indice de développement humain. Le pays est actuellement dans la dernière catégorie, se classant 130ème sur 186.   Afriquinfos

Des voleurs de voitures spéciaux. Elle vient de sortir de cet hypermarché situé au quartier Sidi Moumen, à Casablanca. Elle pousse le chariot plein de marchandises en direction de sa voiture, une Mercedes 220, stationnée au parking. Tout semble être normal cet après-midi. Elle s’apprête à ouvrir le coffre de sa voiture. Aussitôt, un jeune homme, la trentaine environ, se tient près d’elle, se présente en tant qu’un mécanicien nommé Rachid, et lui explique que sa voiture a eu une panne technique ! La femme ne comprend rien, surtout qu’elle l’a stationnée sans le moindre problème. Ce n’est pas tout, il lui explique même qu’il a réparé la panne. Comment ? Sa question reste sans réponse. Et pourtant, une conversation s’engage entre les deux toujours à propos de sa voiture. Avant de partir, il arrive à noter son numéro de téléphone. Deux jours plus tard, elle reçoit un appel téléphonique. Son interlocuteur la sollicite de lui remettre sa Mercedes 220, sinon elle paiera cher ! Les appels téléphoniques et les menaces se succèdent. Son interlocuteur lui explique que sa bande suit ses déplacements. Mais la mère de famille ne cède pas aux menaces et décide enfin d’aller alerter la police. À ce propos, elle dépose une plainte auprès des services de la police judiciaire du district de Ben Msik. Elle leur révèle qu’un jeune homme l’a croisée au parking d’un hypermarché à Sidi Moumen et a prétendu avoir réparé sa voiture. Il a même noté son numéro de téléphone. Elle affirme aux enquêteurs que cette personne est montée à bord d’une Peugeot 307 portant des plaques minéralogiques étrangères avant de partir. Une enquête commence. Les limiers arrivent, en vingt-quatre heures, à localiser la Peugeot 307. Il semble qu’elle porte des plaques minéralogiques hollandaises.   Aujourd’hui

Drame de Dakhla: Le bilan s’alourdit, le film de l’accident. Le bilan de la collision entre deux chalutieurs, samedi, dans les eaux de Dakhla s’alourdit : 3 morts, 18 secourus et entre 10 et 15 portés disparus, selon des témoignages recueillis, dimanche, par Le360. Que s’est-il passé réellement ? Quand « Attaouss », le bateau de pêche sardinier, a levé les amarres en quittant, samedi, le port de Dakhla à 4h du matin, il n’aurait pas déclaré à l’autorité du port le nombre officiel et exact des marins qui se trouvaient à son bord. En général, ce chalutier a une capacité de transport maximale de 35 pêcheurs. Selon des sources sur place, « Attaous » a été coupé en deux comme par un couperet par un géant de la pêche hauturière « Midoy ». Ce bateau n’aurait même pas senti le choc de l’accident. Il aurait même continué sur son chemin. Selon plusieurs témoignages, le capitaine d’Attaouss aurait péri par noyade. L’autorité du port est interpellée pour préciser le nombre de pêcheurs partis au large et la raison pour laquelle ces derniers n’ont pas été déclarés. Notons que l’accident a eu lieu à quelques 4,5 miles de la baie du port de Dakhla par un temps normal. Une enquête a été ouverte. Dès l’annonce de l’accident, le roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances aux familles des victimes.   Le 360

Art & Culture

Oscars 2014: les poids lourds du septième art au rendez-vous des prestigieuses récompenses hollywoodiennes. Les poids lourds du septième art se donnent rendez-vous dimanche pour la 86ème cérémonie des Oscars, moment fort de la saison des prix hollywoodiens où seront remises les plus prestigieuses récompenses du cinéma aux Etats-Unis. La compétition promet d’être particulièrement rude, surtout dans la course au plus prestigieux trophée, celui du meilleur film. Trois des blockbusters de l’année 2013 y font figure de favoris. Il s’agit du drame historique « 12 Years a Slave » avec neuf nominations, du thriller « Gravity » et de « American Hustle » (10 nominations chacun). Les trois cartons au box-office n’ont cessé de poursuivre la moisson des récompenses. Les dernières en date étaient les principaux prix britanniques du septième art (Bafta), remis deux semaines auparavant. « 12 Years a Slave », qui relate l’histoire vraie d’un homme libre vendu comme esclave au XIXème siècle, a raflé le Golden du meilleur drame lors de l’ouverture de la saison des prix hollywoodiens, le Bafta du meilleur film et celui du meilleur acteur. Il s’est également partagé avec un de ses deux concurrents « Gravity » le prix du meilleur film décerné par le Syndicat américain des producteurs (PGA). Pour sa part, « Gravity », qui met en scène George Clooney et Sandra Bullock, deux astronautes en perdition dans l’espace, s’est vu décerner six Bafta, dont celui du meilleur film britannique. Quant à « American Hustle », histoire d’un escroc et de sa complice contraints par le FBI à piéger un homme politique corrompu, il était le grand vainqueur des 71èmes Golden Globes avec trois récompenses, dont celle de la meilleure comédie, outre quatre distinctions de la critique américaine (dont celle de meilleure comédie), et trois Bafta. Les trois productions croiseront donc le fer avec six autres productions: « Dallas Buyers Club », « Capitaine Phillips », « Philomena », « Her », « Nebraska » et « Le loup de Wall Street ». Les cinéastes de ce trio, le Mexicain Alfonso Cuaron (Gravity), l’Américain David O. Russell (American Hustle) et le Britannique Steve McQueen (12 Years a Slave) concourent pour le titre du meilleur réalisateur face à Alexander Payne (Nebraska) et Martin Scorsese (Le loup de Wall Street).  MAP

Le Rachid Show cartonne au Maroc. Diffusé pour la toute première fois le 18 octobre 2013, le Rachid Show fait le bonheur des marocains. L’émission, programmée en deuxième partie de soirée le vendredi, a pour principe de mettre en scène, sous forme de Talkshow à l’américaine, les personnalités marocaines qu’ils soient chanteurs, sportifs ou même du gouvernement. Tout au long de l’émission, les invités se dévoilent dans des petits jeux en racontant des anecdotes dans une ambiance décontractée et dans la bonne humeur. Succès considérable depuis ses débuts, l’émission a même atteint le 24 janvier une part d’audience record de 50,3%, soit environ 5 195 000 téléspectateurs (plus de 5 millions). Nul doute que le Rachid Show, inspiré du nom de l’animateur Rachid Allali, restera encore longtemps sur les chaines marocaines au vue de sa popularité actuelle dans le pays.  Afriquinfos

Décès du cinéaste français Alain Resnais. Le cinéaste français Alain Resnais est décédé samedi soir à Paris à l’âge de 91 ans, ont rapporté dimanche les médias français. Considéré par beaucoup comme le maître du cinéma français, Alain Resnais, qui est également scénariste et monteur, avait réalisé son premier long-métrage en 1959 « Hiroshima, mon amour ». Il avait également réalisé de nombreux chefs-d’œuvre dont « L’Année dernière à Marienbad », Lion d’or à Venise en 1961. Trois de ses films (« Providence », « Smoking/No Smoking » et « On connaît la chanson ») avaient reçu le César du meilleur film. Le président français François Hollande a indiqué que « la France vient de perdre l’un de ses plus grands cinéastes », ajoutant qu' »il était entré dans l’histoire de son art dès ses premières réalisations, avec « Nuit et brouillard » et « Hiroshima, mon amour ». Dans un communiqué, M. Hollande a également affirmé que « chacun de ses longs métrages était une novation », relevant qu' »il a sans cesse renouvelé les genres, aussi bien avec des films politiques que des récits historiques, des adaptations théâtrales, des comédies musicales ou des réalisations expérimentales ».  MAP

Cycle de cinéma africain: Projection de plusieurs films en mars. Dans le cadre de la célébration de l’Afrique, un cycle de cinéma africain, dirigé par Lahoussaine Ndoufi, directeur du festival de cinéma de Khouribga, est prévu à partir de mars prochain, à l’initiative de la Fondation ONA, en partenariat avec la Fondation du Festival du cinéma africain Khouribga. Au programme figure la projection de plusieurs films dont «La Pirogue», film franco-sénégalais réalisé par Moussa Touré, qui sera projeté le 7 mars à la Villa des arts de Casablanca 2014 et le 11 mars à la Villa des arts de Rabat.   Aujourd’hui

Sport

Le Real limite la casse. C’est devenu la marque de fabrique de leurs nombreux duels ces derniers mois. L’Atlético et le Real se sont livrés un nouveau combat physique ce dimanche dans le derby de Madrid, marqué par de nombreuses fautes, de l’intimidation et des simulations de part et d’autre. Et à ce petit jeu-là, personne n’est sorti vainqueur (2-2). Après leur défaite à l’aller (0-1) et celle au Camp Nou (2-1), lesMerengues ont décroché leur premier point face à un concurrent direct dans la course au titre. Avec un peu plus de réussite sur une tête de Ronaldo (74e), où sur une volée de Benzema (62e), ils auraient même pu s’imposer sur cette pelouse où ils n’ont plus perdu depuis 1999. Ils se contenteront pourtant de ce résultat arraché par Ronaldo en fin de rencontre (2-2, 82e), qui leur permet de s’assurer la première place du Championnat, avec trois longueurs d’avance sur leurs voisins et quatre sur le Barça, avant la venue d’Almeria en Catalogne (21h00). Les troupes d’Ancelotti avaient idéalement débuté avec le but opportuniste de Benzema, consécutif à un centre de Di Maria (1-0, 3e). Et elles auraient peut-être pu bénéficier d’un penalty en seconde période, tout comme l’Atlético en tout début de rencontre. Seule équipe encore invaincue à domicile en Liga, la formation de Diego Simeone a, elle, prolongé sa belle série au Vicente Calderon. Mais elle ne s’est pas vengée de la récente demi-finale de Coupe du Roi, perdue face à ce même Real (0-3, 0-2). Sous les yeux de leurs supporters, dont Falcao, ancien Colchonero en convalescence dans la capitale espagnole, elle a enflammé la première période. Koke a égalisé après un superbe travail de d’Arda Turan (1-1, 28e), avant que Gabi ne fasse lever le stade sur une frappe surpuissante de 30 mètres (2-1, 45e+1).  L’Equipe

Le Barça en profite. Tata Martino n’est pas tout à fait un visionnaire. L’entraîneur du FC Barcelone promettait, contre Almeria ce dimanche, «une réaction exceptionnelle» de ses joueurs, battus le week-end dernier par la Real Sociedad (3-1). Le large succès (4-1) pourrait laisser croire qu’il avait raison mais son équipe a pris son temps pour se mettre à l’abri. Peu importe, le technicien argentin, suspendu et installé en tribunes, a tout de même vu ses protégés réaliser la belle opération de cette 26e journée après le match nul dans le derby madrilène en fin d’après-midi (2-2). Messi et ses coéquipiers prennent en effet deux longueurs d’avance sur l’Atletico et reviennent à un point du Real avant le « clasico » prévu le 23 mars prochain. L’Argentin a été un des plus dangereux sur la pelouse du Camp Nou. Il a notamment marqué un but splendide sur un coup franc qu’il avait lui-même obtenu (2-0, 24e), et est à l’origine de celui de Puyol en fin de rencontre. Le capitaine du Barça, de retour comme titulaire, a bien suivi une reprise du dos (!) de Messi, détournée par la transversale (3-1, 83e). Xavi s’est ensuite chargé d’alourdir la note d’une frappe en dehors de la surface (4-1, 89e). En début de rencontre, c’est Alexis Sanchez qui avait ouvert le score, après un ballon mal repoussé par Esteban (1-0, 9e). Les Andalous avaient créé la sensation en prenant le meilleur sur l’Atletico début février (2-0) mais n’ont donc pas réussi à rééditer l’exploit face à un autre cador de Liga. Ils ont tout de même trouvé la faille grâce à Trujillo, qui s’est glissé entre Puyol et Fabregas pour mettre au fond un corner (2-1, 27e). La défense sur coups de pied arrêtés, un éternel problème des Barcelonais que l’optimisme de Martino n’est toujours pas parvenu à résoudre.  L’Equipe

Younes Belhanda dément avoir été blessé par une roquette à Kiev. L’international marocain, Younes Belhanda, qui évolue au sein de l’équipe du Dynamo de Kiev en Ukraine, a démenti, dimanche avoir été blessé suite à la chute d’une roquette sur son domicile dans la capitale ukrainienne. Contacté par téléphone par le Bureau de la MAP à Varsovie, Belhanda a souligné que « l’information rapportée par un site électronique à ce sujet est dénuée de tout fondement » . « Depuis ce matin, ma famille en France s’inquiète et je continue de recevoir des appels de mes proches qui s’inquiètent », a-t-il souligné affirmant que cette information « a semé la zizanie ». Un journal électronique marocain avait rapporté que le domicile de Belhanda à Kiev aurait été atteint par une roquette, et que l’international marocain serait blessé et évacué vers une clinique de la capitale ukrainienne. Le championnat d’Ukraine de football a été reporté pour le deuxième weekend consécutif en rapport avec la situation qui prévaut dans ce pays.  MAP

Chamakh : « Signer à West Ham…. le seul regret de toute ma carrière». Interrogé par le journal anglais « The SUN », l’attaquant marocain de Crystal Palace, Marouane Chamakh a affirmé avoir regretter de rejoindre la formation de West Ham lors de la deuxième partie de la saison dernière sous forme de prêt. « West Ham a été le seul regret de toute ma carrière, ça n’a rien avoir avec le club, mais plutôt avec l’entraineur », a-t-il confié avant de poursuivre : « J’ai une bonne relation avec le coach de Crystal Palace. J’écoute ses conseils et j’essaie de le respecter.» Rappelons que Marouane Chamakh qui est devenu l’un des éléments importants de Crystal Palace cette saison a inscrit jusqu’à maintenant cinq buts et délivré deux passes décisives en championnat.   Mountakhab

International

Un groupe armé tue 29 personnes dans une gare chinoise. La Chine était sous le choc, dimanche, au lendemain d’un attentat sanglant, qui a fait au moins 34 morts dans le sud-ouest du pays. Un groupe de terroristes, revêtus d’uniformes noirs et armés de longs couteaux, a fait irruption vers 21 heures locales à la gare centrale de Kunming, poignardant passagers et employés. Accusant des groupes séparatistes de la minorité ouïgour, issue de la province du Xinjiang, Pékin a promis de punir les coupables. Une nouvelle vague de répression impitoyable devrait par conséquent frapper les Ouïgours dans le Xinjiang, mais aussi à travers toute la République populaire. L’attaque constitue une escalade majeure dans les troubles liés au Xinjiang, région stratégique du nord-ouest de la Chine, jouxtant l’Asie centrale, majoritairement peuplée de Ouïgours de confession musulmane. Fin octobre, ils avaient démontré leur capacité à frapper en plein cœur du pouvoir en livrant une attaque à la voiture piégée place Tiananmen à Pékin. Samedi soir, en semant la terreur très loin de leur fief, les séparatistes ouïgours ont montré leur capacité à frapper partout sur le vaste territoire chinois. Et ils ont exporté le mode opératoire, utilisé contre la minorité Han dans le Xinjiang, constitué d’attaques au couteau particulièrement traumatisantes, faisant régner la peur sur l’ensemble du pays. À l’heure d’Internet, les images sanglantes montrant des mares de sang sur le sol de la gare et les corps ensanglantés des victimes de l’attentat ont immédiatement inondé Weibo, le Twitter chinois. Les autorités ont aussitôt effacé de la Toile plusieurs milliers d’images ainsi que les messages décrivant les assaillants et leur mode d’action. Un habitant de Kunming a raconté à l’agence Chine Nouvelle qu’il était en train d’acheter un billet lorsqu’il a vu un groupe de personnes, la plupart vêtues de noir, pénétrer dans la gare et s’en prendre à des voyageurs. «J’ai vu quelqu’un s’approcher de moi avec un long couteau et je me suis enfui comme tout le monde, a dit Yang Haifei. Les moins rapides ont été victimes des assaillants. Ils sont simplement tombés à terre.»  Le Figaro

Le torchon brûle entre Washington et Moscou au sujet de l’Ukraine. Convoqué en urgence samedi après-midi, pour une session publique marquée par des passes d’armes notamment entre les ambassadeurs d’Ukraine et de la Russie, et les propos fermes des Etats-Unis. Les querelles de procédure sur cette réunion du Conseil de sécurité, en raison du différend entre un bloc occidental insistant sur une session publique contrairement au huit-clos préconisé par les russes, donnait déjà un avant-goût de ce qu’allait être cette réunion marquée par des propos fermes notamment de la part de l’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, Sematha Power. Celle-ci a été on ne peut plus claire en demandant purement et simplement un retrait immédiat des troupes russes que son homologue ukrainien a estimé à plus de 15.000 déjà sur place et dont « le nombre ne cesse d’augmenter ». La diplomate américaine dont le président, Barack Obama a passé sa journée à contacter au téléphone plusieurs dirigeants du monde, a qualifié de « dangereuse et déstabilisatrice » l’intervention russe, accusant au passage Moscou de violer la souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoire de l’Ukraine. Tout en préconisant le dialogue pour sortir de cette crise, Semantha Power qui dit comprendre les liens historiques de la Russie avec son voisin, insiste sur le fait que cette intervention russe face à laquelle le président Obama a exprimé sa « profonde préoccupation », menace la paix et la stabilité de la région. Et d’ajouter qu’il s’agit-là d’un comportement qui n’est pas responsable. Elle a enfin préconisé le déploiement d’une force onusienne notamment pour protéger et soutenir la souveraineté, l’unité et la démocratie de l’Ukraine. Auparavant, l’ambassadeur russe à l’ONU, Vitali Tchourkine, n’a pas hésité a pointer du doigt les Occidentaux notamment l’Union européenne qu’il tient responsable de cette crise. Son intervention marquée par plusieurs interrogations sur les causes de cette crise politique en Ukraine et en Crimée, a été précédée de celle de son homologue ukrainien qui, lui aussi, a qualifié l’intervention russe d’ »agression et de violation de l’unité, de la souveraineté et de l’intégrité territoriale » de son pays sous prétexte de vouloir protéger les populations russes dans ce pays voisin.  Menara

A Abuja, François Hollande plante le chef des séparatistes du Polisario. Invité d’honneur jeudi dernier des cérémonies du centenaire de l’unification du Nigeria par son homologue Goodluck Jonathan, le président français, François Hollande, a évité le piège de la poignée de main avec le chef des séparatistes du Polisario avec photo à l’appui, dont ce dernier s’est fait une spécialité, a appris Atlasinfo de sources françaises concordantes. Au moment où Mohamed Abdelaziz cherchait à saluer les invités du président nigérian, il a trouvé chaise vide. François Hollande a préféré« « s’éclipser discrètement avant que le chef du Polisario ne vienne lui mettre le grappin dessus », assure-t-on de mêmes sources. Une poignée de main avec François Hollande équivaut pour le chef des milices du Polisario à une prise de guerre. En perte de vitesse, Mohamed Abdelaziz se comporte de plus en plus comme une groupie cherchant désespérément à se faire photographier avec des stars pour signifier son importance. D’autant plus que le président français était le seul chef d’Etat occidental présent à cette cérémonie. Cette stratégie du chef du Polisario de vouloir absolument réaliser des coups tordus comme vouloir être sur la même photo que le président français témoigne de deux indications. La première est que peu importe la réalité des faits, pou vu qu’il parvienne à vendre la virtualité de la supercherie. La seconde est que pour en arriver à vouloir chasser une photo en embuscade, cela témoigne de la solitude et de la faillite de plus en plus aiguë du projet séparatiste au Sahara. La solution de l’autonomie est en train de gagner les cœurs, les esprits et les raisons au point de devenir pour beaucoup de capitales influentes la seule solution politique crédible et viable pour cette crise artificiellement entretenue par le régime algérien. On se rappelle l’instrumentalisation de sa photo au stade de Soweto avec un Barack Obama, gobelet de café à la main, aux funérailles de Nelson Mandela ! L’image, honteusement exploitée et largement diffusée sur les réseaux sociaux, ressemblait furieusement à celle d’une groupie alpaguant une star avec la complicité d’un comparse, prêt à immortaliser la scène. Mais cette image n’avait trompé personne. Sauf sans doute le cercle très restreint des amis des séparatistes qui l’avait exploité sur les réseaux sociaux comme un trophée de guerre. Le président Obama n’avait même pas reconnu l’identité de la personne à qui, dans son empathie naturelle, avait serré la main. La chaise vide laissée par François Hollande traduit le refus du chef de l’Etat français de toute instrumentalisation et de toute surenchère.  Atlas info

Suisse: 10.000 étudiants privés du programme européen Erasmus dès la rentrée 2014. Au moins 10.000 étudiants suisses seront privés du programme européen Erasmus d’échange universitaire dès la rentrée 2014, une mesure de rétorsion prise par Bruxelles en réaction au référendum sur les quotas d’immigration tenu en février. Cette décision de la commission européenne fait suite à la suspension des négociations sur la participation de la confédération helvétique au programme communautaire, au lendemain de l’annonce faite par Berne de ne pas ouvrir son marché du travail aux Croates. « Les universitaires qui sont déjà à l’étranger dans le cadre de ce programme pourront continuer leur cursus, mais ils pourraient bien être les derniers Suisses à en profiter », a précisé l’agence ATS citant un porte-parole de la commission. Pis encore, les chercheurs travaillant pour une institution basée en Suisse ne pourraient plus postuler pour les bourses ERC (European Research Council) qui s’ouvriront fin mars, dans le cadre du programme de recherche académique « Horizon 2020″. Les Suisses s’étaient prononcés, le 9 février lors d’une consultation populaire, à une très courte majorité (50,3 pc) pour la « fin de l’immigration de masse », une proposition de l’Union démocratique du centre (UDC), qui prévoit d’instaurer des quotas à l’immigration et de renégocier la libre-circulation avec Bruxelles. Plus d’un million de ressortissants des pays de l’UE vivent en Suisse, et près de 270.000 frontaliers européens s’y rendent chaque jour pour travailler. De même, 430.000 ressortissants suisses résident dans l’UE. Dans le seul canton de Genève, les travailleurs français représentent un quart de la population active, faute de personnel local qualifié dans divers domaines porteurs comme le tourisme, le bâtiment et les services. Pour le Groupement transfrontalier européen, la remise en cause de la situation actuelle « pourrait avoir d’importantes conséquences pour les frontaliers français, mais aussi pour les entreprises suisses qui les emploient ».   MAP

Déclaré mort, il ressuscite cinq heures plus tard. Dur, dur de se débarrasser de Walter Williams, un Américain de Lexington (Mississipi), déclaré mort, notamment par un « Coroner » (équivalent de médecin légiste), jeudi vers 21h, mais qui, cinq heures plus tard, refait surface ou plutôt sort de son sac noir. Pourtant, ce « médecin légiste » avait bien constaté que le pouls de Walter, 78 ans, ne battait pas, d’où la décision de placer son corps dans le sac mortuaire en présence notamment de son neveu. Il a été ensuite transporté à la maison funèbre pour l’embaumer. Mais une fois arrivée là-bas, ils ont senti que le sac bougeait et ses pieds en sortaient. Ressuscité, à la surprise de sa famille et bien évidemment du médecin qui, pour la premier fois parle de miracle, ce vieux fermier africain-américain a été transporté d’urgence à l’hôpital du comté de Holmes où, selon un médecin, ce « miracle » serait plutôt dû au stimulateur cardiaque que Walter portait et qui aurait recommencé à fonctionner. La presse locale tient à préciser que ce coroner n’est pas un docteur mais un responsable élu, soulignant que plus de 1500 comtés aux Etats-Unis élisent les coroners dont on n’exige pas des diplômes de médecine.   MAP

Brahim Hadjas, patron d’Union Bank, écope d’une seconde condamnation de 5 ans de prison. Cette fois-ci, c’est le tribunal de Sidi M’Hamed qui a condamné Brahim Hadjas sous le chef d’inculpation de « dilapidation de deniers publics au préjudice de la Banque de l’agriculture et du développement local (BADR) ». Le tribunal a néanmoins prononcé l’extinction de l’action publique concernant deux autres affaires où il est poursuivi pour escroquerie et abus de confiance. Arrêté par Interpol au Maroc avant d’être extradé vers l’Algérie fin 2013, Brahim Hadjas a été condamné plusieurs fois par contumace à de lourdes peines. Pendant sa cavale, qui a duré plus de dix ans, Brahim Hadjas a crié au complot, dénonçant « l’acharnement » d’anciens responsables de la Banque d’Algérie pour provoquer sa banqueroute. Le juge en charge de son affaire au tribunal de Chéraga, celle liée à l’achat par le groupe d’exploitations agricoles à l’ouest d’Alger pour y construire des projets touristiques, avait retenu la peine requise par le procureur de la République à son encontre. Mais les déboires judiciaires de l’ex-patron de la première banque privée algérienne crée en 1995, ne sont pas terminés. Un autre tribunal, celui de Bir Mourad Raïs prononcera son verdict ce mardi 4 mars dans une autre affaire impliquant l’une des filiales de son groupe à savoir, Union pêche, pour laquelle le procureur avait requis une peine de cinq ans de prison ferme.   Maghrebemergent

Nouvelles technologies

Un message Facebook de sa fille coûte 80 000 dollars à un Américain. C’est un message Facebook à 80 000 dollars, soit 57 000 euros. David Snay, un Américain de 69 ans, qui avait réussi à obtenir des dommages et intérêts pour licenciement abusif, en vertu d’un accord signé avec son ancien employeur, n’a jamais touché cette somme, à cause d’un post de sa fille sur le réseau social, rapporte USA Today (en anglais) samedi 1er mars. Le quotidien relaye une information du Miami Herald. Pour être valable, l’accord devait rester confidentiel, mais sa fille, Dana Snay, n’a pas pu s’empêcher de narguer ses 1 200 amis sur Facebook : « Maman et papa Snay ont gagné. C’est officiel, Gulliver [l’ancien employeur] paye mes vacances en Europe cet été. » L’employeur et le juge en charge de l’affaire n’ont pas apprécié. « David Snay a violé l’accord en rompant sa promesse », a indiqué le juge. Il s’agirait du statut Facebook « le plus cher de tous les temps ».  France TV info

Un Internet gratuit partout dans le monde en 2015? C’est un projet un peu fou dans lequel s’est lancée une organisation américaine à but non lucratif, le Media Development Investment Fund: d’ici à 2015, permettre à n’importe quel citoyen du monde en possession d’un appareil wifi-compatible d’accéder à un grand réseau d’information universel et gratuit. Pour ce faire, le MDIF, dirigé par l’ex-rédacteur en chef Bernard Poulet, va procéder à l’envoi d’une constellation d’environ 150 satellites low-cost dans le ciel, des cubes d’un peu moins d’1,5 kilo et de 10 cm d’arrête qui retransmettront des informations émises à partir du sol. Sur la page web du projet, il est indiqué que ce système outrepassera ainsi la censure des pays fermés à l’Internet tout en protégeant l’anonymat de ses utilisateurs. L’Outernet tente de répondre à un diagnostic simple: alors qu’il y a plus d’appareils informatiques que d’êtres humains sur terre, et que le prix des smartphones, tablettes et ordinateurs ne cesse de décroître d’année en année, l’accès au web reste trop inabordable. «Seuls 60% de la population mondiale accède à la profusion de connaissances offerte par Internet», soulignent ainsi les créateurs du projet sur le site qui lui est dédié. Syed Karim, le créateur du projet, regrette le manque de mobilisation et d’ambition politique dans ce domaine: «Il faudrait quelque chose comme 4 ou 5 milliards d’euros pour assurer un accès global à Internet. C’est un chèque que pourraient remplir certains particuliers, des associations ou des gouvernements». Aucun pays n’a d’ailleurs apporté d’aide financière au programme du MDIF. Ce manque de moyens bride les ambitions de l’association. En effet, contrairement au projet Loon(qui sera payant) de Google, Outernet ne permettra pas d’accéder à l’Internet complexe que l’on connait, mais plutôt à une version parallèle et simplifiée de celui-ci.  h24info

Le dalaï-lama ouvre un compte Instagram. Le dalaï-lama est sur Instagram. L’information est signalée par The Verge, le chef spirituel des bouddhistes est inscrit sur la plate-forme de partage de photos depuis le1er février. En trois semaines, trente-deux mille personnes se sont déjà abonnées à ses publications. Dans une récente interview donnée au Time, le dalaï-lama estimait pourtant que l’usage des réseaux sociaux pouvait nuire au bonheur. « Tout dépend de la façon dont vous les utilisez. Si la personne a une certaine force intérieure, une certaine confiance, alors ce n’est pas un problème. Mais si l’esprit d’un individu est faible, alors il y a plus de confusion. Vous ne pouvez pas blâmer la technologie. » Déjà présent sur Twitter,le dalaï-lama suit la démarche numérique du pape François pour communiquer avec ses fidèles. Le souverain pontife — lui-même suivi par plus de dix millions d’internautes sur ses différents comptes Twitter et présent surInstagram — a récemment qualifié Internet de « don de Dieu » et a vanté les mérites des réseaux sociaux. Le pape a appelé les catholiques à être des « citoyens du numérique » en étant présents sur les réseaux afin d’y manifester leur solidarité. Parmi les premiers clichés Instagram du dalaï-lama, une photo avec Barack Obama, prise lors de leur rencontre à la Maison Blanche le 21 février. Une entrevue qui avait fortement irrité les autorités chinoises.  Le Monde

USA: Google veut rétablir « L’innocence des musulmans » sur YouTube. « L’innocence des musulmans », le film qui avait déclenché en 2012 une vague de violences meurtrières dans les pays arabes risque de refaire parler de lui. Et pour cause, le géant de l’internet Google a exhorté vendredi 28 février la justice américaine à autoriser le rétablissement, sur sa plateforme de vidéos YouTube, de ce film islamophobe. Une cour d’appel fédérale avait ordonné mercredi le retrait de « L’innocence des musulmans » de YouTube. La plainte avait été déposée par Cindy Lee Garcia, l’une des actrices du film, qui réclamait le retrait au titre de son droit d’auteur, assurant avoir été trompée sur l’objet du film. D’après Google, la vidéo a été retirée de YouTube, mais la firme américaine souligne que la décision cause un dommage irréparable aux droits constitutionnels de YouTube, de Google et du public. Ainsi dans sa requête à la cour, réclamant le gel de la décision Google écrit : »En s’appuyant sur cette décision, toute personne ayant participé, même de façon lointaine, à un film hollywoodien ou à une vidéo familiale, pourra réclamer le contrôle de ces oeuvres à leurs créateurs, et des fournisseurs de service comme YouTube ne pourront plus déterminer qui détient les droits d’auteur ».   Aujourd’hui

 

 

 

 

le2minutes.com

 

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires