Flash-news : Trente en un du « 31 janvier 2014

Flash-news : Trente en un du « 31 janvier 2014

419
0
PARTAGER

Moulay Rachid inaugure à Brest la frégate multi-missions Mohammed VI. SAR le prince Moulay Rachid, accompagné du ministre français de la Défense, Jean Yves Le Drian, a procédé, jeudi après-midi à Brest, à l’inauguration de la frégate multi-missions Mohammed VI. A son arrivée au ponton de la frégate, SAR le prince Moulay Rachid a été accueilli par le vice-amiral Mohamed Laghmari, inspecteur de la Marine Royale. Après avoir passé en revue un piquet d’honneur de la Marine royale et un détachement de la Marine Nationale française qui rendaient les honneurs, SAR le prince Moulay Rachid a dévoilé la plaque commémorative et procédé à la décoration du capitaine de vaisseau Charles Henri Ferragu, commandant français de la frégate multi-missions Mohammed VI, qui a été fait « chevalier du mérite militaire ». Son Altesse Royale a par la suite visité les différentes structures de la frégate multi-missions Mohammed VI (pont d’envol, hangar hélico, passerelle, centre d’opérations, carré). D’une longueur de 142 mètres et une largeur de 20 mètres, ce bâtiment a une capacité d’autonomie de 6.000 nautiques à 15 nœuds, une vitesse maximale de 27 nœuds, et peut déplacer jusqu’à 6.000 tonnes. La frégate multi-missions Mohammed VI, qui compte parmi les navires les plus avancés technologiquement et les plus compétitifs du marché, se distingue notamment par son équipage réduit (108), sa capacité de logement (145 hommes et femmes) et bénéficie des mêmes innovations technologiques et industrielles que celles destinées à la Marine Nationale française. Au terme de cette cérémonie, SAR le prince Moulay Rachid a signé le Livre d’or de la frégate multi-missions Mohammed VI. Menara

Trois partis annoncent à Rabat la création de la Fédération de la Gauche démocratique. Les trois partis de l’Alliance de la Gauche démocratique (AGD) ont annoncé, jeudi à Rabat, la création d’une nouvelle entité sous le nom de « la Fédération de la Gauche démocratique » comme cadre avancé d’organisation unissant les trois formations politiques. La nouvelle coalition de partis, qui prévoit de tenir un meeting national le 23 mars prochain, rassemble le parti de l’Avant-garde démocratique et socialiste (PADS), le Congrès national Ittihadi (CNI) et le Parti socialiste unifié (PSU). « Le nouveau cadre incarne une vision commune pour ériger l’AGD en une fédération de partis qui représente une approche avancée et transitoire à même de favoriser la refonte de la Gauche marocaine », ont déclaré les trois partis lors d’une rencontre avec la presse. A cette occasion, la secrétaire générale du PSU, Nabila Mounib a exposé le programme politique de la nouvelle fédération dont les grandes lignes ont été formellement explicitées dans un document approuvé dimanche par les conseils nationaux des trois partis. Ce programme, a-t-elle précisé, « place la dimension institutionnelle au cœur de l’action militante en faveur d’élections libres et honnêtes, d’une réforme profonde de l’enseignement et du renouveau de la culture nationale en s’inspirant de son identité arabo-islamique et amazighe ». Mme Mounib a, à cet égard, mis en évidence le besoin de promouvoir l’action commune avec les forces politiques de Gauche à l’échelle du Maghreb et du monde arabe, soulignant d’autre part la nécessité « d’en finir avec l’économie de rente et de réunir les conditions d’une économie forte ». Selon la secrétaire générale, la fédération permettra à ses trois partis membres de préserver leur personnalité juridique et leurs structures nationales et locales. Toutefois, la nouvelle entité est la seule habilitée à se prononcer sur les dossiers se rapportant à la Constitution, aux élections et à la première cause nationale. MAP

Une loi autorisant Benkirane à présider le conseil des ministres. Une Soft-Révolution que représente l’adoption, récemment, d’une loi organique sur le fonctionnement de l’exécutif marocain, par une commission de la chambre des représentants. En effet, un pas sur le chemin de la monarchie parlementaire au Maroc a été franchi; la commission de la justice de la législation et des droits, à la chambre des représentants, a voté l’adoption d’une loi organique, lui présentée, par le ministre d’Etat et vice chef du gouvernement de facto, Abdallah Baha, rapporte le quotidien londonienAl Quds Al Arabi. Cette loi organique est le texte applicatif de l’article 48 de la constitution; elle définit les règles, les modalités et les conditions de délégation par le Roi, de ses compétences de président du conseil des ministres, au chef du gouvernement. En vertu de cette loi organique, le Roi Mohammed VI aura possibilité de déléguer le plus en vue de ses pouvoirs à Abdelilah Benkirane, qui pourrait sur instruction du souverain, présider le conseil des ministres et adopter les lois et valider les nominations aux hautes fonctions civiles. Le chef du gouvernement, selon la constitution, peut remplacer le Roi à la tête du conseil des ministres, suivant un ordre du jour prédéfini et visé par le monarque et doit transmettre au souverain un rapport sanctionnant les travaux du conseil des ministres. Le Mag

Droit de grève: Le gouvernement n’a aucun projet de loi. Un avant-projet de loi supposé être le futur texte régissant le droit de grève dont la paternité est attribuée au gouvernement est un « faux document ». Sa responsabilité n’engage que ceux qui le font circuler dans certains milieux médiatiques ou syndicaux, a tenu à préciser, jeudi, le ministre de la Communication, Mustapha El Khalfi, au terme de la réunion hebdomadaire du gouvernement. « Le gouvernement est surpris que ce document soit attribué à l’Exécutif. Nous faisons assumer la responsabilité à ceux qui veulent créer la zizanie », a souligné le porte-parole du gouvernement avant d’indiquer que le « droit de grève nécessite un large débat dans le cadre d’un dialogue participatif ».  Le 360

Economie

IDC : Les banques, premières consommatrices de produits informatiques au Maroc. Logiciels et solutions internet sont en croissance de vente quasi explosive au Maroc, arrivent en têtes de liste de leurs consommateurs, les établissements bancaires. Le cabinet d’étude ‘International Data Corporation’ (IDC) a publié une étude intitulée ‘Top 10 des prédictions du Marché Nord Africain en 2014’, consacrée aux pronostics sur le marché de l’informatique dans la région nord africaine en 2014. Selon cette étude prévisionnelle, 2014 sera l’année des investissements informatiques au Maroc, les prises de consciences aux niveaux des managements des entreprises marocaines, des importances d’ordres stratégiques, des produits informatiques, favoriseront la croissance d’achats de cette classe de produits et services, notamment au niveau des directions du système d’information (DSI) au Maroc. L’IDC prévoit pour ce secteur au Maroc en 2014, une croissance de 8%. Toujours selon l’IDC, les banques marocaines seront en pôle position de cette tendance; des changements de fonds sont attendus aux niveaux de leurs orientations d’investissements en équipements. Ainsi, prévoit l’IDC, les banques marocaines alloueront plus de fonds à l’achat de produits informatiques, au détriment des dépenses en infrastructures physiques dans les agences. Des intégrations de nouvelles technologies telles que la mobilité des transactions financières ou Big Data dans l’analyse des données marqueront ainsi, l’année en cours chez les banques marocaines.  Le Mag

Prévention de la corruption: la CGEM et Transparency s’allient. La CGEM et Transparency se mettent à table. Les perspectives de renforcement de la coopération en matière de prévention de la corruption ont été ce mercredi, au centre d’une réunion à Casablanca, entre le vice-président général de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Salah Eddine Kadmiri, et la présidente du Conseil d’administration international de Transparency International, Huguette Labelle. Ces derniers ont échangé sur les moyens à même de leur permettre une meilleure coordination des actions, de la formation et de développement du pacte d’intégrité sectoriel avec l’implication et la mobilisation des fédérations sectorielles de la CGEM. De plus, les membres de la Commission éthique et bonne gouvernance de la CGEM ont présenté la stratégie du patronat marocain en matière de promotion de la bonne gouvernance, d’éthique des affaires et d’intégrité.  Les Eco

Casablanca : Création d’un incubateur d’exportation sur le marché des Etats-Unis. La Chambre de commerce américaine au Maroc (AmCham) a annoncé, jeudi, la création d’un incubateur d’exportation sur le marché des Etats-Unis en partenariat avec l’USAID et le Centre pour l’entrepreneuriat et le perfectionnement des cadres (CEED), baptisé “AmCham Morocco USA Export Lab”. Ce projet a pour mission principale de booster les exportations marocaines vers le marché américain et de promouvoir la culture d’innovation et de créativité nécessaires pour accéder à ce marché, indique un communiqué de l’AmCham. Cet incubateur vise à donner aux entreprises participantes une formation poussée sur le marché américain, des séances de mentorat et d’interaction avec des exportateurs bien établis sur ce marché, des mises en relation ainsi qu’une présence aux foires spécialisées aux Etats-Unis ou encore une mise à niveau de la présence en ligne et des outils de communication. Entre 60 à 80 entreprises seront sélectionnées pour prendre part aux diverses activités de l’incubateur selon des critères précises, souligne le communiqué qui note également que l’entreprise sélectionnée doit avoir le marché américain parmi ses priorités stratégiques, avoir un produit ou un service innovant et être prête pour exporter. Ces entrepreneurs bénéficieront de 140 heures de formation et de 140 heures de mentorat dispensées par des experts et par des exportateurs ayant fait leur preuve sur ce marché.  Aufaitmaroc

Imtiaz 2013 : 79 projets pour 1,61 MMDH. L’Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise (ANPME) fait son bilan du programme Imtiaz : 79 projets pour un investissement global de 1,61 MMDH ont été retenus par le comité public-privé parmi les 106 projets présentés lors des deux éditions de l’année 2013. Selon les estimations de l’ANPME, ces projets devraient générer, sur la période 2013-2018 un chiffre d’affaires additionnel de 19,6 MMDH et une valeur ajoutée supplémentaire de 6,2 MMDH, ainsi que la création de 5.634 emplois. Il est d’ailleurs à préciser que le montant global de la prime Imtiaz s’élève à près de 266,5 MDH. En répartissant les projets selon leur nature, l’on constate que 52 projets, parmi les 79 retenus au titre de l’année 2013, portent sur l’augmentation de la capacité de production. 17 projets concernent la construction et l’aménagement de sites de production, 13 projets visent la modernisation de l’outil de production et 14 projets contribuent au renforcement des exportations. Quant aux secteurs d’activité, les entreprises retenues s’affairent dans différents secteurs. Cela dit, l’agroalimentaire est dominant avec 15 projets retenus. Les BTP arrivent deuxième avec 9, la plasturgie 8, les commerces et services 7, la métallurgie et la mécanique 7. Le reste est partagé entre les industries chimiques, l’électrique et l’électronique, le textile et l’habillement et d’autres secteurs d’activité. Pour récapituler, à ce jour, huit éditions Imtiaz ont été réalisées et ont permis de sélectionner 174 projets ayant bénéficié de la prime, pour un investissement global de près de 3,74 MMDH.   Les Eco

Social

Rapport de l’Unesco: Plus de 50 % d’élèves marocains sont incapables de lire une seule phrase. L’Unesco tire la sonnette d’alarme quant à la crise mondiale de l’apprentissage qui affectera des générations d’enfants si rien n’est fait pour améliorer l’enseignement. Et le Maroc est fortement concerné par cette crise qui est de grande ampleur, puisqu’elle coûte 129 milliards de dollars par an de par le monde. Ainsi 10% des dépenses mondiales consacrées à l’enseignement primaire se perdent dans une éducation de mauvaise qualité qui ne permet pas aux enfants d’apprendre. C’est ce que révèle le 11ème rapport de l’Unesco dévoilé ce mercredi 29 janvier et intitulé « Enseigner et Apprendre : Atteindre la qualité pour tous ». Selon ce rapport, le Maroc figure avec la Mauritanie, l’Inde , le Pakistan et dix-sept autres pays situés en Afrique subsaharienne parmi les pays ( 21 des 85 pays pour lesquels toutes les données sont disponibles) dont moins de la moitié des enfants apprennent les bases. Plus précisément, au Maroc, seuls quelques 35% d’élèves qui ont atteint la 4ème année ont acquis la norme minimale d’apprentissage en lecture, le reste n’ont pas acquis les éléments fondamentaux. C’est à dire que plus de 50% des élèves ( voir graphique ci-dessous ) sont incapables de lire une seule phrase, souligne cette étude qui utilise les données sur l’entrée à l’école, la progression et qui classe les pays selon une échelle commune des acquis de l’apprentissage. Le rapport arrive à la conclusion que les enseignants compétents sont la clé de l’amélioration et appelle les gouvernements à mettre les meilleurs d’entre eux à disposition de ceux qui en ont le plus besoin. Dans ce sens, le Rapport prévient qu’un nombre suffisant d’enseignants formés et compétents, la crise de l’apprentissage durera plusieurs générations et touchera le plus durement les personnes défavorisées.  Aujourd’hui

Décès de quadruplés à Ksar Lakbir : Le ministère de la Santé donne sa version. Le décès de quatre nouveaux nés prématurés, issus d’une grossesse gémellaire “non suivie” chez une femme originaire de Ksar Lakbir, est dû à la manière traditionnelle dont la femme a accouché, au manque de suivi médical pendant la grossesse, aux complications subis lors de l’accouchement ainsi qu’au très faible poids de naissance des quadruplés. C’est ce qu’a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué, en réponse à l’information du décès, attribué à ce département, comme l’ont rapporté plusieurs supports médiatiques. Dans ce communiqué, le ministère rappelle que, le 25 janvier, les services sanitaires de la région Tanger-Tétouan ont enregistré le décès de quatre nouveaux nés prématurés issus d’une grossesse gémellaire non suivie chez une femme originaire de Ksar Lakbir. Le département, présidé par Houcine El Ouardi, précise que la femme a accouché à domicile de quadruplés avant terme de 6 mois et 3 semaines. Les quatre nouveaux-nés étaient d’un poids de naissance très faible, compris entre 500 et 650 grammes, et souffraient tous de détresse respiratoire avancée. La parturiente a été admise à la maternité hospitalière de la ville de Ksar Lakbir, le 25 janvier à 15h30, après un accouchement réalisé de manière traditionnelle à domicile d’un premier nouveau-né, de sexe masculin, admis à l’hôpital en détresse respiratoire, ajoute le communiqué. Une fois admise à la maternité de l’hôpital Ksar Lakbir, la femme a accouché du deuxième nouveau-né de sexe masculin, puis d’un troisième nouveau-né de sexe féminin et d’un quatrième nouveau-né, selon la même source.  Aufaitmaroc

« L’emploi des jeunes, un défi collectif « , thème des Journées portes ouvertes sur la gouvernance locale à El Jadid. Des Journées portes ouvertes sur la gouvernance locale seront organisées à El Jadida, le 6 février prochain à la Salle des sports Najib Naâmi sous le signe « l’emploi des jeunes, un défi collectif ». Organisée par la commune urbaine d’El Jadida, avec le soutien de l’Agence américaine pour le développement international (USAID), cette manifestation sera marquée par la participation d’une délégation américaine de l’USAID, des élus locaux, des représentants d’entreprises et d’établissements concernés par le secteur de l’emploi et de la formation, en plus des membres du Conseil local des jeunes de la ville. Ces Journées portes ouvertes visent à ouvrir le débat sur les moyens susceptibles d’intégrer professionnellement les jeunes et leur permettre de monter leurs propres entreprises. Des jeunes viendront partager, à l’occasion de cette manifestation, leurs expériences réussies en matière de création d’entreprises et postes d’emploi. Des prix seront remis aux vainqueurs dans le concours « Start-up for Youth », un événement destiné à inciter les jeunes entrepreneurs et porteurs d’idées à intégrer le monde entrepreneurial et à encourager les jeunes à créer leurs propres entreprises. Au programme de cette manifestation figurent l’organisation de tables rondes et d’ateliers ainsi qu’une exposition pour présenter les entreprises créées par des jeunes.  MAP

Des syndicats marocains récusent le plan de réforme du régime des retraites de Benkirane. L’union marocaine du travail (UMT), la CDT (confédération marocaine du travail) et la FDT (fédération marocaine du travail) sont montées au créneau pour faire front commun pour refuser le plan de réforme du régime des retraites, qui entrera en vigueur à partir de 2014. Le chef du gouvernement marocain a déjà annoncé que cette réforme du régime des retraites sera entamée en 2014 avec un prolongement de deux ans de l’âge de départ à la retraite, qui sera porté de 60 à 62 ans dès 2015 et sera relevé progressivement à 65 ans. Selon la presse marocaine, le régime des fonctionnaires sera le premier à être réaménagé et dans lequel tous les paramètres seront retouchés: l’âge de départ à la retraite, le taux de cotisations ainsi que l’assiette et l’annuité de liquidation de la pension. Or, l’UMT, la CDT et la FDT rejettent à ce plan et affirment leur opposition « à toute atteinte aux acquis des retraités ainsi que tous les droits et libertés », qualifiant d' »unilatérales » les décisions gouvernementales. Dans un communiqué conjoint, les trois syndicats estiment que les décisions du gouvernement sont « hostiles à la classe ouvrière, en particulier celles relatives aux libertés et aux droits syndicaux, aux acquis sociaux, au pouvoir d’achat et à la caisse de compensation « . De l’autre côté de la barrière, le directeur de la Caisse marocaine de retraite (caisse des fonctionnaires) Mohamed el Alaoui Abdellaoui a indiqué que le coût financier du retard dans la mise en place de la réforme du régime des retraites au Maroc est évalué à près de 20 milliards de dirhams (environ 1,8 Mds d’euros), pour chaque année au-delà de 2012. « Plus on tarde dans la prise de décision, plus les mesures à prendre deviennent compliquées et accentuent la charge à répartir sur les trois paramètres de la réforme de retraite (âge de la retraite, prestation de la retraite et taux de cotisation) », selon M. Abdellaoui.  Maghrebemergent

Association Annahar des séropositifs: Fini les subventions ! L’association Annahar des personnes vivant avec le VIH/Sida ne bénéficiera pas de subventions. Dans un communiqué publié mercredi, le ministère de la santé a indiqué «avoir informé de manière officielle l’association de l’expiration de la période de validité de la convention portant sur l’octroi d’un financement accordé aux ONG par le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (FMSTP) depuis 2007». Le ministère de tutelle déplore que ce financement réservé exclusivement à la gestion des dépenses administratives de l’ONG soit consacré aux frais d’hébergement. Le département de tutelle tient à souligner que depuis sa création, l’association Annahar a connu des conflits internes entre ses membres. Deux plaintes ont été adressées au procureur du Roi à Casablanca au mois d’août dernier concernant de graves accusations de malversation et de mauvaise gestion. Ce conflit n’a pas épargné le siège de l’association qui a été vandalisé. Malgré ces conflits au sein de l’association, le ministère et le comité national de coordination du programme du FMSTP qui prévoit la prise en charge des groupes les plus vulnérables, avaient décidé de maintenir le soutien accordé à l’ONG jusqu’à fin décembre 2013. Il avait aussi été convenu d’accorder à l’association une dernière chance pour régler ce différend. Mais la situation ne s’est pas améliorée. En dépit des difficultés que connaît actuellement l’ONG, le ministère de la santé s’est engagé à poursuivre ses efforts pour accompagner l’association dans l’amélioration de la gouvernance de ses structures et à garantir aux personnes vivant avec le sida l’accès gratuit aux soins de base. Rappelons que l’association Annahar est la première ONG de ce type au Maroc. Regroupant des séropositifs, cette ONG vise à apporter un soutien aux personnes porteuses du VIH. Son objectif étant de créer des activités génératrices de revenu en vue de permettre la réintégration des personnes vivant avec le VIH. L’organisation compte également œuvrer pour que la couverture sociale et médicale soit étendue aux séropositifs et aux malades du sida.  Aujourd’hui

Art & Culture

Deux concerts avec les Frères Souissi. Que du bonheur pour les passionnés de l’improvisation et des métissages. En ouverture de l’Année culturelle 2014, la Fondation ONA a bien misé sur un groupe dont la notoriété n’a jamais tari malgré les mouvements qui se sont succédé depuis le début de leur carrière dans les années 80. Ali, Hassan et Hamza sont restés fidèles à eux-mêmes. Leurs choix musicaux puisent souvent dans les rythmes du jazz et de la musique marocaine. Ils sont tous les trois unis par le sang de la fraternité et la passion de la musique. Nombreux sont les R’batis qui les connaissent et les apprécient, car ils se sont souvent produits sur les scènes de la capitale, notamment au «Festival des Orangers», «Jazz aux Oudayas», «Jazz au Chellah», «Les Cordes pincées», entre autres festivals et soirées privées dans d’autres villes du Royaume. Jeudi et vendredi, ils rencontreront leurs publics de Casablanca et Rabat pour leur offrir des moments exceptionnels. «C’est toujours dans l’improvisation avec des compositions personnelles, inspirées de rythmes et de mode marocains. Nos recherches vont vers le développement d’un jazz marocain. C’est-à-dire un jazz qui a une personnalité marocaine. Et là, je cite Majid Bekkas qui a, aussi, travaillé dans ce sens», souligne Hamza Souissi qui n’a pas manqué de préciser que la réussite de ce projet dépend, également, du choix des musiciens sollicités. «C’est vrai qu’avant, nous avons toujours travaillé et fait des fusions avec des musiciens étrangers. Mais là, pour avoir un projet 100% marocain, nous avons décidé dorénavant de collaborer avec des instrumentistes marocains qui ont une orientation universelle. Comme le cas du pianiste Noureddine Baha qui est un très bon musicien, ayant déjà écrit un livre intitulé “Harmonie Jazz”.  Le Matin

Rabat: projection en avant-première à Rabat du film  »Frontieras » de Farida Belyazid. Le film  »Frontieras » (Frontières) de la réalisatrice marocaine Fardia Belyazid, dédié entièrement à la cause du Sahara marocain, a été projeté mercredi en avant-première au cinéma  »Renaissance » à Rabat. Dans une allocution prononcée à cette occasion, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a indiqué que le film a pour objectif de déjouer les manœuvres visant la falsification des vérités, ourdies par les ennemis de l’intégrité territoriale du Maroc à l’occasion de plusieurs festivals de cinéma, notamment le festival de Berlin (Allemagne), le festival international du film de Moscou (Russie) et le festival international du film de Toronto (Canada). Le film de Farida Belyazid, une oeuvre artistique qui traite de la question du Sahara d’une manière positive, inaugure le cycle de projection de plusieurs autres films dans la même veine ayant pour but de démentir de manière raisonnée les allégations des adversaires du Royaume et de faire échec à leur propagande, à l’instar d’autres films qui l’ont précédé dans le cadre des efforts visant à contrer la campagne fallacieuse destinée à dénier les droits légitimes du Maroc sur ses provinces du sud. Le film invite les cinéphiles à parcourir nombre de régions et villes du Sahara marocain. Le scénario, qui marie techniques du documentaire et fiction, est basé sur le personnage de Maite, une jeune réalisatrice espagnole (interprétée par Romina Sanchez) qui effectue un périple pour enquêter sur la question du Sahara marocain. Romina Sanchez, qui avait été bernée par les thèses erronées des ennemis de l’intégrité territoriale, se rend compte de l’inexactitude de ses idées reçues et découvre la vérité sur le Sahara marocain après avoir côtoyé les habitants sahraouis et constaté de visu leur attachement à la mère patrie et après s’être entretenue avec des historiens, enseignants, anthropologues, activistes politiques, responsables d’organisations non gouvernementales, militants de la société civile et citoyens lambada.  MAP

Le 19è festival de Fès de la musique andalouse du 21 février au 1er mars. Le 19ème festival de Fès de la musique andalouse se tiendra du 21 février au 1er mars prochains, sous le signe « Le patrimoine : authenticité et renouveau ». Initiée par le conseil de la commune urbaine de Fès, cette importante manifestation culturelle réunit chaque année les meilleurs orchestres et les troupes les plus prestigieuses du Maroc pour le plus grand bonheur des mélomanes et amateurs de la musique andalouse. Le programme de ce festival, devenu désormais un rendez-vous incontournable de la scène culturelle et artistique locale et nationale, prévoit une panoplie d’activités culturelles et artistiques. C’est ainsi que les somptueux riads et autres lieux mythique de la capitale spirituelle vibreront aux rythmes et sons de grands maîtres de la musique andalouse venant de Fès, Meknès, Rabat, Salé, Casablanca, Tétouan et Tanger. En ouverture, le public sera ainsi invité à apprécier les prestations des orchestres Balabile de Rabat, sous la direction de Abdelkrim Aamarti, et Assala de Meknès, dirigé par l’artiste Mohamed Ouarti. Pour clore le festival, les organisateurs ont fait appel à la célèbre troupe Brihi de Fès, dirigée par Anas El Attar, et celle de l’institut de Tétouan sous la direction de Mehdi Chaâchouâ. Outre le côté musical, la manifestation prévoit des expositions d’art et d’écrits sur la musique andalouse, des signatures d’ouvrages qui se penchent sur les différents aspects historiques et artistiques et des débats d’idées, animés par des professeurs et spécialistes en la matière. Plusieurs conférences sont également au menu, comme celles traitant de l’histoire et des maîtres de la musique andalouse à Fès. Pour le conseil municipal, ces activités ont pour objectif de perpétuer cet art musical hautement authentique et fruit d’influences mutuelles entre le Maghreb, l’Andalousie et l’Orient, et consolider aussi sa place parmi les manifestations dites de patrimoine.  MAP

François Cavanna fondateur de Charlie Hebdo, est mort. François Cavanna, écrivain et fondateur des journaux satiriques « Hara-Kiri » et « Charlie Hebdo », s’est étteint à l’âge de 90 ans, mercredi soir à Créteil. Hospitalisé pour une intervention après une fracture du fémur, il a été emporté par des complications pulmonaires. « C’est le grand prêtre de l’humour qui disparaît, mais Cavanna n’est pas tout à fait mort: Charlie Hebdo lui survit », a déclaré Charb, le directeur de ce journal réputé pour son islamophobie, selon l’AFP. « En créant Hara-Kiri dans les années 1960, il est à l’origine d’une mini-révolution dans la presse et dans la manière de rire. De nombreux humoristes lui doivent beaucoup sans le savoir », a ajouté Charb. Cavanna n’a cessé d’écrire pendant plus de 50 ans. Journaliste, dessinateur, romancier, auteur de près de 60 livres, il a imposé un humour sans tabou ni limite. Né le 22 février 1923 à Paris, François Cavanna avait grandi dans la communauté de Nogent-sur-Marne en Val-de-Marne, qui lui avait inspiré son roman « Les ritals », en 1978.  Le Mag

Sport

La 7ème édition du Meeting international Mohammed VI d’athlétisme, le 8 juin à Marrakech. La 7ème édition du Meeting international Mohammed VI d’athlétisme sera organisée, à titre exceptionnel, le 8 juin 2014 au Grand Stade de Marrakech, indique un communiqué de la Fédération Royale Marocaine d’Athlétisme (FRMA). L’organisation du meeting à Marrakech pour cette année permettra au Maroc d’augmenter ses chances de réussir les événements phares de cette saison sportive, à savoir les 19èmes championnats d’Afrique d’Athlétisme Séniors (10 -14 août 2014) et la Coupe Continentale d’Athlétisme (13-14 septembre 2014), prévus également à Marrakech, ajoute la même source. Les précédentes éditions de cette manifestation sportive de grande envergure, initiée en coordination avec la Fédération Internationale des Fédérations d’Athlétisme (IAAF), ont été organisées au Complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat. La 6ème édition a été marquée par la réalisation de trois nouveaux records du meeting et la bonne prestation des athlètes marocains.  MAP

Les JO d’hiver aux couleurs du Maroc, « un rêve qui se réalise ». La participation aux Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi, en Russie (du 7 au 23 février), sous les couleurs du Maroc est « un rêve qui se réalise » pour le jeune skieur Adam Lamhamedi. C’est ce qu’écrit le journal québécois « Le Soleil » dans son édition de mercredi. Citant le skieur canado-marocain, né à Québec, le quotidien souligne qu’il s’agit d’ »un rêve qui, au départ, semblait être une idée farfelue », mais qui a commencé à se concrétiser à l’automne 2011 quand le jeune Adam, âgé de 18 ans, a décidé de porter les couleurs du Maroc. Pour l’auteur de l’article, Adam Lamhamedi, qui a fait ses premières compétitions à l’âge de huit ans en tant que membre du club de ski de Stoneham avant de se joindre à « Skibec Alpin », profite d’une situation assez spéciale. « Au lieu de faire ses classes sur le circuit provincial et de gravir les marches menant à l’équipe nationale canadienne -le cheminement normal que devront emprunter ses amis de Skibec Alpin -, il a accédé directement à la formation marocaine, ce qui lui a ouvert les portes de compétitions internationales », explique-t-il. Si aux yeux de certains, Adam a peut-être brûlé les étapes, il n’en demeure pas moins que ce qui joue en sa faveur, c’est qu’il figure parmi les meilleurs au Canada dans sa catégorie d’âge, estime la publication, relevant qu’Adam croit au fond de lui-même qu’avec le potentiel qu’il a et du temps, il aurait fini par les franchir. Le quotidien, qui souligne que tout le Maroc suivra les exploits du jeune Adam, inscrit aux épreuves de slalom et de slalom géant aux JO de Sotchi, note que ce n’est pas cela qui va lui mettre de la pression sur les épaules, affirmant que son objectif c’est de prendre le plus d’expérience possible auprès des meilleurs skieurs du monde et de représenter honorablement son pays, le Maroc.  Menara

Première séance d’entraînement d’Amrabat avec Malaga. Transféré sous forme de prêt au FC Malage, Nordin Amrabat n’a pas perdu de temps et a entamé ce jeudi sa première séance d’entraînement avec les Boquerones. Après sa signature hier, Amrabat, a rejoint ses nouveaux coéquipiers aujourd’hui pour sa première séance d’entraînement avec les bleu et blanc, sous la direction de Bernd Schuster. La séance, qui a eu lieu au stade d’athlétisme Ciudad de Malaga, a connu aussi la participation de Mounir El Hamdaoui et qui a réservé un accueil chaleureux à son compatriote.  Mountakhab

Coupe Davis: La sélection marocaine est très motivée et aura à bénéficier de l’avantage du terrain et du public (capitaine). La sélection marocaine est très motivée du fait qu’elle joue à domicile et devant son public, a annoncé mercredi à Rabat le capitaine de la sélection marocaine de tennis, Mehdi Tahiri, à la veille de la rencontre devant opposer le Maroc au Luxembourg pour le compte des éliminatoires du groupe II de la Coupe Davis (zone Euro-Afrqiue). S’exprimant lors d’une conférence de presse à cette occasion, M. Tahiri a relevé que ses poulains se sont bien entrainés aussi bien physiquement que psychiquement pour relever ce défi et honorer les couleurs nationales. M. Tahiri a également mis en relief le rôle capital que joue l’expérience dans la mesure où cet ancien tennisman a déjà défait le joueur luxembourgeois, Gilles Muller en match comptant pour la zone Euro-Afrique, groupe I. Ce fut en 2005 contre le tennisman luxembourgeois N 1, qui figure toujours dans la sélection luxembourgeoise devant affronter le Maroc du 31 janvier au 2 février, s’est-il remémoré. Pour sa part, le capitaine de la formation luxembourgeoise, Jonhy Goudenbour a indiqué que les siens se sont bien préparés et qu’il vont aborder chaque match avec l’ambition de le gagner. Bien que le Luxembourg (56e) soit mieux classé par rapport au Maroc (68e), les chances restent égales pour les deux équipes ce qui rend difficile de prévoir le favori, a-t-il fait observer. Quant au Muller, il a souligné que ses coéquipiers vont donner le meilleur d’eux-mêmes.  Sport-Maroc

Le DHJ prend ses précautions avant sa participation africaine. En vue de se prémunir contre le paludisme, la fièvre des marais ou des autres maladies contagieuses répandues dans le continent africain, le club du Difaâ Hassani d’El Jadida a décidé de vacciner ses joueurs, son staff technique ainsi que certains de ses dirigeants. En effet, ces mesures préventives ont été prises par le club en prévision de leur premier match en coupe de la confédération. Le DHJ entamera sa participation à cette compétition africaine en affrontant le club burkinabé de l’AS SONABEL lors du tour préliminaire. Mais avant de cela, les Doukalais joueront une dernière amicale samedi prochain face à la renaissance sportive de Berkane. A noter que le match aller contre l’AS SONABEL aura lieu le 8 février au stade El Abdi d’El Jadida, tandis que le match retour se déroulera entre le 14 et le 16 février au stade de la SONABEL à Ouagadougou.   Mountakhab

FRMG: 15 joueurs bénéficient à Rabat du stage de Formation au titre du Pôle Excellence. La Fédération Royale marocaine de golf (FRMG) organise un stage de formation au titre du Pôle excellence au profit de 15 joueurs dont trois filles du 26 au 30 janvier au Royal golf Dar Essalam à Rabat, a indiqué mercredi la FRMG. Ce stage, aux handicaps compris entre 0 et 5, s’inscrit dans le cadre de la régionalisation et la formation des élites. Il concerne les régions Sud, présidée par le colonel major M’hamed Kamili, Nord présidée par Abderrahmane Bouftas et Centre, conduite par Mohamed Fettah, précise la FRMG dans un communiqué parvenu à la MAP. Quelque quatre coachs de différentes nationalités (Christopher Warden, Bobby Vervey, Alvaro et Mohamed Klaua) ont dispensé pendant une semaine des formations de « perfectionnement golfique », « physique » et « mental » (gestion du stress) aux participants. Pour la FRMG, ce genre de formation explique les « excellents résultats » signés par les golfeurs professionnels marocains à l’échelon international.   Sport-Maroc

International

Une marocaine accuse des policiers indiens de l’avoir violée. Une ressortissante marocaine de la ville de Fès dit avoir été victime d’un viol collectif, par plusieurs policiers en Inde. Rentrée dans sa ville natale, d’un voyage qu’elle espérait de travail, en Inde, cette femme marocaine s’est découverte enceinte et a raconté son calvaire aux enquêteurs de la préfecture de police de Fès, qui prenait sa déposition. Selon le journal égyptien Al Wafd, disant citer une source médiatique de la place, la jeune femme a expliqué aux policiers de Fès, qu’elle a été victime d’un réseau de traite de blanches dissimulée sous l’étiquette d’agence de recrutement de femmes de ménages et d’éducatrices d’enfants, on lui a fait croire à une opportunité de travail en Inde en tant qu’employée de maison. Une fois sur place, raconte-elle, elle a trouvé l’accompagnant, plusieurs marocaines semblables à elle, qui toutes, aussitôt arrivées en Inde, ont été jetées par leurs recruteurs, dans un circuit de prostitution. La jeune victime a indiqué que nombreuses parmi elles, y ont sombré dans la consommation de drogues dures et dans la pratique de prostitution dans plusieurs grands hôtels.  Le Mag

Attentat de Boston: La peine de mort sera requise contre Tsarnaev. La décision était très attendue outre-Atlantique: Djokhar Tsarnaev va donc risquer la peine de mort lors de son procès. Jeudi, le ministre de la Justice a donné son feu vert, indiquant que les Etats-Unis allaient requérir la peine capitale contre le jeune-homme de 20 ans, accusé d’être l’auteur, avec son frère aîné décédé, du double attendant sur le marathon de Boston, le 15 avril 2013, qui avait fait trois morts et 130 blessés.c«Après avoir examiné les faits, les législations en vigueur et les éléments soumis par l’avocat de l’accusé, j’ai décidé que les Etats-Unis requerront la peine de mort dans cette affaire», écrit Eric Holder dans un communiqué. Lors de sa première comparution, en juillet 2013, Tsarnaev avait plaidé «non coupable» sur les 30 chefs d’accusation retenus contre lui, notamment d’«utilisation d’une arme de destruction massive ayant causé la mort», d’«attentat dans un lieu public ayant causé la mort», de «possession et utilisation d’une arme à feu en liaison avec un crime violent». Après le double attentat du 15 avril, Tsarnaev avait réussi à s’enfuir, avant d’être arrêté le 19 avril, grièvement blessé, caché dans un bateau entreposé dans un jardin de Watertown, en banlieue de Boston. Sur une des parois intérieures du bateau, les enquêteurs ont retrouvé un semblant d’explication à ce double attentat. «Le gouvernement américain tue nos civils innocents. Je ne peux pas supporter de voir ce mal rester impuni. Nous musulmans sommes un seul corps, vous faites du mal à l’un de nous, vous nous faites du mal à tous». «Mais je n’aime pas tuer des civils innocents», avait écrit le plus jeune des Tsarnaev, selon l’acte d’accusation.  20minutes

Nétanyahou immobile face à l’isolement croissant d’Israël. Les responsables des partis de la gauche israélienne comparent le premier ministre au commandant du Titanic : comme Edward Smith, qui avait ignoré les messages signalant des formations d’icebergs, Benyamin Nétanyahou reste sourd aux avertissements de ceux qui prédisent à Israël une catastrophe diplomatique, sous la forme de l’échec définitif de la solution de deux Etats, assorti d’un isolement international croissant. L’Allemagne, alliée la plus proche de l’Etat juif sur le Vieux Continent, vient peut-être de montrer l’exemple à l’Union européenne. Berlin a décidé qu’à l’avenir les entreprises high-tech israéliennes situées dans les colonies de Cisjordanie et à Jérusalem-Est ne pourront plus bénéficier de financements allemands, cette clause territoriale devant également être insérée dans certains accords de coopération. Ce durcissement va dans le sens de l’accord signé à contrecoeur par Israël avec l’UE, laquelle a prévu un mécanisme semblable pour le programme scientifique européen Horizon 2020. Les Pays-Bas avaient été les premiers à s’engager dans ce qui s’apparente à une campagne de boycottage. Plusieurs fonds de pension européens viennent de s’y associer, ainsi que certaines universités américaines qui refusent de coopérer avec leurs homologues israéliennes situées dans les colonies. M. Nétanyahou, qui dénonce l’« hypocrisie » des Européens, devrait peut-être bien prêter attention à leur exaspération croissante. Israël peut certes relativiser une menace somme toute limitée, et choisir d’écouter son ministre de l’économie, le nationaliste religieux Naftali Bennett, pour qui « mieux vaut un boycottage économique que la création d’un Etat palestinien ». Après tout, l’année 2013 s’est achevée sans qu’un seul des graves périls pointés par les Cassandre se matérialise. La guerre à propos du nucléaire militaire de l’Iran n’a pas eu lieu ; les djihadistes syriens n’ont pas exporté en Israël le conflit qui les oppose au régime de Damas ; le Hezbollah libanais, en dépit de plusieurs frappes militaires israéliennes contre ses intérêts, se garde de répliquer ; la Cisjordanie est restée calme et la bande de Gaza n’a pas souffert d’une réplique de la guerre de 2012 contre le Hamas.  Le Monde

La Mauritanie préside l’Union africaine en 2014. La Mauritanie a été élue pour assurer la présidence tournante de l’Union africaine (UA) au titre de l’exercice 2014. Cette annonce a été faite, jeudi à Addis-Abeba, à l’ouverture officielle du 22è sommet de l’organisation panafricaine. En plus de la Mauritanie qui représente la région nord africaine, le prochain bureau de l’UA comprend le Zimbabwe (1er vice-président), la République démocratique du Congo (2è vice-président), le Nigéria (3è vice-président) et l’Ethiopie (rapporteur). La Mauritanie succède à l’Ethiopie à la présidence de l’organisation continentale. La conférence ordinaire de l’UA a ouvert ses travaux, jeudi, avec à l’ordre du jour l’examen de nombre de questions à caractère politique, économique et social. Le 22è sommet est placé sous le thème « Transformer l’agriculture en Afrique: saisir les opportunités pour une croissance inclusive et un développement durable ».   Aujourd’hui

Nouvelles technologies

Ils apprennent la nouvelle de leur licenciement…via Youtube. Cent soixante-dix fonctionnaires de la province argentine de Rio Negro, située en Patagonie, ont eu la mauvaise surprise d’apprendre la nouvelle de leur licenciement via Youtube. Selon les médias locaux, le gouverneur de la province, Alberto Weretilneck, n’a pas trouvé mieux pour annoncer sa décision de se débarrasser de la moitié des fonctionnaires locaux que de poster une vidéo sur Youtube afin de les informer qu’ils étaient congédiés. D’après le quotidien « La Nacion », l’initiative du gouverneur a suscité une vague d’indignation dans la province. Weretilneck aurait pris +en solitaire+ cette décision, précise le quotidien « La Nacion » dans son édition de jeudi. Les mauvaises nouvelles ne s’arrêtent pas là. M. Weretilneck a, en outre, informé les autres fonctionnaires qui seront maintenus que leurs salaires se verront amputés de 15 pc. Le gouverneur a justifié ces mesures d’austérité par la détérioration des comptes publics de la région, a indiqué le journal.  MAP

Après 200 ans d’existence, serait-ce la fin du stéthoscope ? Le sthétoscope vivrait ses derniers jours, à en croire deux médecins américains qui affirment dans la revue de la World Heart Fondation que le stéthoscope est en passe de disparaître au profit des ultrasons. Inventé en 1816 par le français René Laennec, le stéthoscope s’est imposé comme l’instrument de référence du médecin, presque l’un des principaux symboles de la profession… mais, gardera-t-il ce statut ? Le stéthoscope pourrait céder sa place aux ultrasons, ces appareils qui livrent images, sons, analyse de fréquence cardiaque et de circulation sanguine sont déjà utilisés à la place du stéthoscope dans un hélicoptère, une ambulance, des zones de catastrophes naturelles, etc. Les deux professeurs américains Bret Nelson et Jagat Narula, de l’université de New York, ont publié un éditorial dans la revue Global Heart; assurant que le stéthoscope sera, bientôt, remplacé par des instruments à ultrasons pas plus gros qu’un paquet de cartes et capables de fournir davantage d’informations au docteur; rapporte le site Futura Sciences. Ainsi, un tel échographe portatif permettra, selon eux, de diagnostiquer plus rapidement les maladies. À l’instar du vinyle remplacé par le CD puis le MP3, l’auscultation est amenée à évoluer, et le stéthoscope voué à être remplacé. Le progrès serait tel que les étudiants en médecine y seront bientôt tous formés, précisent les scientifiques. Toutefois, cet avis ne fait point l’unanimité puisque les réactions ne se font pas attendre. Dans un article paru sur le site de la BBC, Sarah Clarke, médecin à l’hôpital Papsworth de Cambridge et vice-présidente de la Société britannique de cardiologie, défend le stéthoscope en assurant que l’image d’un échographe ne pourra remplacer l’écoute du médecin.  Le Mag

Facebook se réinvente sur mobile en s’inspirant d’un magazine papier. Facebook continue son offensive sur le mobile. L’entreprise de Mark Zuckerberg a annoncé jeudi le lancement de «Paper», une nouvelle application pour smartphone et tablette. «Paper» fonctionne en deux volets. L’application propose une toute nouvelle manière d’accéder à son fil d’actualités Facebook. Les publications de ses amis et des pages que l’on a aimées s’affichent sous la forme d’un magazine interactif. La présentation met l’accent sur les photos et les vidéos. Il est possible d’aimer ces contenus et d’en poster de nouveaux depuis l’application. «Paper» propose aussi de suivre de nouvelles thématiques, en dehors de son flux d’actualités. Des éditeurs travaillant pour Facebook vont se charger de sélectionner des articles, images ou vidéos les plus populaires sur le réseau social. Les premières sections ouvertes concerneront la mode, l’environnement ou le sport. Facebook cherche ainsi à faire découvrir de nouveaux contenus à ses membres, et à renforcer ses liens avec les médias. Disponible à partir de lundi 3 février sur iPhone et iPad, Paper est une nouvelle étape dans la stratégie mobile de Facebook, déjà amorcée en 2013. Au quatrième trimestre, le réseau social comptait 945 millions d’utilisateurs actifs mensuels qui se sont connectés via leur smartphone ou leur tablette, soit une augmentation de presque 70% par rapport à la même période en 2012. Pour séduire ce nouveau public connecté, Facebook a du s’adapter aux goûts des internautes. Le réseau social a multiplié les applications maison, n’hésitant pas à imiter des services populaires.  Le Figaro

Après Google – Motorola, Microsoft va-t-il revendre les téléphones Nokia ? La lecture des journaux peut parfois provoquer des angoisses. Je n’aimerais pas être à la place d’un Finlandais qui découvre dans les nouvelles la vente par Google des téléphones Motorola au groupe chinois Lenovo. Cette opération surprise, annoncée par le géant du Web dans la nuit du mercredi 29 au jeudi 30 janvier, intervient moins de deux ans après qu’il a racheté pour 12,5 milliards de dollars (9,2 milliards d’euros) l’ex-pionnier américain des téléphones mobiles. Notre lecteur finlandais pourrait bien avoir des crispations gastriques en se demandant si la cession en cours du fleuron national Nokia à Microsoft ne risque pas de se terminer de la même façon. Il est malheureusement un peu tard pour se poser la question. Que nous dit la volte-face de Google ? Qu’il est difficile de se lancer dans un nouveau métier en rachetant une affaire en perte de vitesse. Certes, Google sauve la face. le groupe californien avait laissé entendre, en rachetant Motorola, que l’opération était justifiée par le portefeuille de 17 000 brevets détenu par l’inventeur du premier téléphone portable commercialisé. Mais quoi qu’elle en dise, la firme de Mountain View, dirigée par son cofondateur Larry Page, connaît ici un échec. En octobre 2013, lors de la présentation des résultats trimestriels du groupe, M. Page se félicitait du lancement du nouveau smartphone, le « Moto X ». « Nous avons déjà transformé la qualité des produits Motorola. Maintenant nous travaillons à développer le marketing et la distribution », expliquait-il. Fin de l’histoire ! Le succès du Moto X n’est pas au rendez-vous et Google en tire une leçon éclair. Il garde néanmoins l’essentiel des brevets, histoire de poursuivre son offensive, ici couronnée de succès, dans les systèmes d’exploitation pour mobiles. Certains veulent croire que ce Machiavel avait écrit cette fin en achetant Motorola…Aujourd’hui, la plate-forme logicielle Android fait fonctionner la majorité des smartphones dans le monde. Google ne réussit ainsi à sortir de son métier de base, le moteur de recherche, que dans les domaines où il innove lui-même – Android, Google Glass et peut-être la voiture sans conducteur, etc. – ou quand il achète une entreprise en phase ascendante (YouTube).   Le Monde

le2minutes.com

 

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires