Flash-news : Trente en un du « 31 mars 2014

Flash-news : Trente en un du « 31 mars 2014

407
0
PARTAGER

Élargissement du mandat de la MINURSO : Le Mouvement populaire s’attaque à Khadija Ryadi. Le Mouvement populaire (MP) a tiré à boulets rouges, vendredi, sur l’ancienne présidente de l’Association marocaine des droits humains (AMDH), Khadija Ryadi. Le parti de l’Épi a fermement condamné   les propos tenus par Khadija Ryadi, prix des Nations Unies pour la cause des droits de l’Homme 2013, sur l’élargissement du mandat de la MINURSO, mission onusienne chargée de surveiller le cessez-le-feu au Sahara. Le parti dirigé par Mohand Laenser a dénoncé les déclarations faites par Mme Ryadi, estimant qu’ils “touchent les sentiments des Marocains et minimisent leurs années de lutte pour les droits et les acquis de la démocratie et des droits humains”. Le MP note que les attitudes et les opinions de l’AMDH sont “une confirmation d’une haine de cette association envers la souveraineté du Maroc”. Le communiqué virulent de MP indique également que les déclarations de Mme Ryadi sont “l’expression de la sortie du consensus de toutes les composantes de la nation sur la première cause nationale”. Le parti accuse également l’association de “servir des agendas extérieurs”, en adoptant des thèses séparatistes et “en suivant le rythme de ceux qui consacrent malheureusement tous leurs efforts et ressources pour s’attaquer au Maroc”. Pourtant, la position de l’AMDH quant à l’élargissement du mandat de la MINURSO ne date pas d’aujourd’hui, mais de 2008. Dans une interview publiée par le site d’information Hespress, Mme Ryadi avait estimé que la position de l’AMDH s’explique par plusieurs rapports d’ONG internationales qui avaient fait état de violations des droits de l’Homme au Sahara. Aufaitmaroc

Le gouvernement Benkirane veut ramener le taux de chômage à 8% en 2016. Avec une croissance molle de 4% en moyenne depuis trois ans, le Maroc est loin des recommandations du FMI, qui estime que le marché de l’emploi ne peut rebondir sans un taux de croissance de plus de 5%. Le taux de   chômage était en légère hausse de 02 point à 9,2% en 2013, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP). En outre, le taux de chômage des jeunes âgés de 15 à 24 ans est passé de 18,6% à 19,3 % et des sans diplôme a augmenté de 4 à 4,6 %, ajoute le HCP, selon lequel le taux de sous-emploi s’est maintenu à 9,2 % au niveau national. Vendredi à El Djadida (100 km au sud de Casablanca), le ministre de l’emploi et des affaires sociales Abdesslam Seddiki a annoncé que le gouvernement veut ramener à l’horizon 2016 le taux de chômage à 8%.  »Le gouvernement prendra plusieurs mesures en vue de renforcer et d’améliorer les mécanismes de promotion et de dynamisation du marché de l’emploi », a-t-il détaillé à la 2ème édition du Forum régional de l’emploi d’El Jadida tenu sous le thème « Ingénierie et entrepreneuriat: un nouveau modèle pour l’insertion socio-économique ». Le plan de bataille du gouvernement Benkirane pour lutter contre le chômage repose sur plusieurs dispositifs d’insertion des jeunes dans la vie professionnelle, dont « Idmaj », « Taahil », « Moukawalati »,  » Moubadara », « Taatir ». Des dispositifs devant aider les jeunes à créer leurs propres entreprises, avec des financements bancaires. Les prévisions du gouvernement de ramener le taux de chômage à 8% en 2016 restent toutefois assez incertaines, sur la base des estimations du HCP, dont une étude prédit qu’en 2014, le chômage devrait repartir à la hausse pour atteindre 9,8% de la population active, contre 9,2% en 2013. Selon cette étude, les principaux indicateurs économiques ne seront pas assez bons pour réaliser une croissance de plus de 4% comme prévu par la loi de finances de 2014, encore moins répondre aux recommandations du FMI. Maghrebemergent
Zone Export Tanger Med, un projet pour accompagner le trafic. La future Zone Export du complexe portuaire Tanger-Med, dont le lancement des travaux d’aménagement a été donné samedi par SM le Roi Mohammed VI, est destinée à accompagner l’évolution du trafic. Ce projet permettra de doter le complexe portuaire d’une zone d’accès et de formalités douanières pour le trafic fret à l’export (TIR, Conteneurs, Voitures, Vrac et Divers) pouvant accompagner l’évolution du trafic à l’horizon 2025, et d’une zone d’espace visite des conteneurs à l’import. Mobilisant un investissement de l’ordre de 300 millions de dirhams, ce projet a été conçu et réalisé en concertation étroite avec tous les partenaires du port, administrations, opérateurs, et associations clients. La nouvelle Zone Export, dont la mise en service est prévue pour octobre 2015, vise à séparer les flux import et export, ainsi que les espaces de contrôle des conteneurs et des remorques à l’import et à augmenter la capacité d’accueil et de contrôle des camions à l’export au port Tanger Med permettant de recevoir un pic quotidien de 2.100 unités de fret et une capacité annuelle maximale de la zone de 750.000 Unités. Elle a pour objectif également d’améliorer la fluidité et la célérité des marchandises à l’export (délai de passage ne dépassant pas 2 heures) et de maîtriser les processus et la sécurité de la marchandise grâce notamment à cette linéarité des flux et à la transparence des circuits. De plus, ce projet a pour but de renforcer la sécurité des personnes qui circulent et évoluent dans des locaux et sur des passerelles de niveau R+1 surplombant la zone de circulation des camions de fret tout en permettant l’accès aux quais de groupage ou de visite, aux locaux scanner, et autres activités de la zone.    Menara

Economie

CGEM : La compétitivité des PME : une urgence ! “Les leviers de la compétitivité des entreprises marocaines”, une étude élaborée par la Confédération générale des entreprises du Maroc, a été présentée vendredi à Casablanca. Le patronat a estimé que “la compétitivité des PME est une urgence”,   qu’elle “passe par une vision économique forte, redonnant à l’industrie la place qu’elle mérite” et que enfin, la compétitivité ne peut être que le fruit d’un partenariat entre l’Etat les entreprises et les partenaires sociaux. La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a présenté, vendredi à Casablanca, les grandes lignes des résultats de l’étude sur “Les leviers de la compétitivité des entreprises marocaines”. Une conférence qui a connu la participation notamment de Miriem Bensalah-Chaqroun, présidente de la CGEM, et des présidents des commissions “investissements, compétitivité et émergence Industrielle” et “relations internationales et coordination des conseils d’affaires”. S’exprimant à cette occasion, Miriem Bensalah-Chaqroun a affirmé que “la CGEM a, dès le départ, mis l’industrialisation, la compétitivité et les PME marocaines au cœur de son programme”. Cette étude amplement documentée de plus de 700 pages, fruit de huit mois de travail, a été effectuée auprès de douze fédérations professionnelles dans quatre régions du pays, et auprès de divers organismes externes à la CGEM, informe cette dernière dans un communiqué. Au terme de cette étude, plusieurs freins et anomalies grévant la compétitivité du tissu économique et industriel marocain ont été relevés. Aufaitmaroc

Plus de 103.000 Algériens ont visité le Maroc en 2013, un nombre « en constante hausse » (journal). La destination Maroc « séduit » de plus en plus d’Algériens, qui étaient plus de 103 mille à visiter le Royaume durant l’année 2013, souligne dimanche le quotidien local +Liberté+. « Le Maroc continue   à attirer les touristes algériens, et en nombre », fait observer le journal, qui ne manque pas de relever que le nombre des visiteurs en provenance de ce pays maghrébin « est en constante hausse ces dernières années ». « En 2013, quelque 103.215 arrivées de touristes algériens ont été enregistrées dans le royaume, soit une hausse de 22 pc par rapport à 2011″, relate le quotidien, qui titre « Le Maroc séduit les touristes algériens ». Les destinations phares des Algériens, explique-t-il, sont Agadir, Marrakech, juste derrière Casablanca, qui comptabilise à elle seule 75.582 nuitées. Dans ses projections, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) avait prévu une augmentation des voyageurs algériens, après avoir été près de 90.000 à se rendre au Maroc en 2012. Des professionnels du secteur touristique en Algérie avaient fait état « d’une forte demande pour le Maroc cette année », notant que « les gens se rabattent sur cette destination même si c’est plus cher que la Tunisie, parce que le voyage est plus attractif ». Les packages proposés aux touristes algériens comprennent généralement trois villes marocaines, à savoir Fès, Marrakech et Agadir, pour un séjour de dix jours moyennant 130.000 DA (1.300 euros environ), billet compris. Les voyagistes algériens, qui ont surfé sur la vague pour satisfaire une demande croissante, s’étaient félicités des efforts fournis par leurs partenaires afin de rendre le séjour plus attrayant, surtout que la découverte du Royaume suscite un engouement certain sur le marché local. « La situation sécuritaire post-Printemps arabe ne cesse de changer la donne des flux touristiques dans le bassin méditerranéen et c’est le Maroc, devenu deuxième destination touristique du continent après l’Egypte, qui en tire de plus en plus profit », avait analysé le quotidien +El Watan+, plus gros tirage en Algérie. MAP

Inwi signe avec Flexenclosure et adopte l’économie d’énergie sur ses sites télécoms. L’opérateur de téléphonie mobile Inwi a signé un contrat avec l’entreprise Flexenclosure pour le déploiement de solution d’énergie hybride sur ses sites télécom. Flexenclosure, spécialiste des systèmes   intelligents de gestion d’énergie, va aider Inwi a mieux gérer ses dépenses énergétiques orientées vers le fonctionnement de son réseau de télécommunications. A défaut de vendre ses tours de télécommunications comme certains opérateurs d’Afrique sub-saharienne, Inwi a décidé d’adopter d’abord cette solution pour réduire ses coûts. Dans la première phase de son contrat avec Flexenclosure, 30 systèmes de gestion énergétiques lui seront d’abord livrés. Dans les deux prochaines années, l’opérateur compte acquérir 150 solutions « e-site » supplémentaires. Pour David King, le président directeur général de Flexenclosure, « ces systèmes d’énergie électrique hybride, intelligente et efficace permettront à Inwi d’étendre sa couverture aux régions reculées du Maroc avec un coût moyen durable et efficace ». Agenceecofin

Auto Hall: Business plan prometteur ! Pas de soucis à se faire pour Auto Hall. Le groupe, qui distribue certains grands noms comme Ford et Mitsubishi, a affiché des indicateurs de ventes au vert en 2013. Une performance quand on juge de l’état du marché automobile au Maroc et de la déroute qu’il a connue par rapport à 2012. Il faut dire que l’année 2013 a été une véritable annus horribilis pour les ventes   automobiles, tous segments et toutes marques confondus. Elle s’était soldée par un recul de 7,3%. Bien avant que d’autres marques le fassent, le groupe avait renforcé ses partenariats stratégiques avec la signature d’un contrat de représentation avec le chinois ZNA-Dongfeng Motors. Un contrat qui vise l’importation et le montage de véhicules destinés au marché marocain et à d’autres pays d’Afrique. «Nous avons signé avec Dongfeng bien avant le constructeur français», explique Abdellatif Guerraoui, président-directeur général d’Auto Hall. «10 points de vente rien que pour Casablanca !», indique Guerraoui. La métropole économique est en effet une plate-forme importante dans le business plan du groupe. Et pour cause : sa succursale historique rue Lalla Yacout à Casablanca, dont les locaux datent de 1927, reste parmi celles qui affichent les meilleurs chiffres en termes de ventes. Mais le groupe ne compte pas en rester qu’à Casablanca. En effet, le conseil vient de passer en revue la situation des investissements et l’acquisition de plusieurs terrains. Aujourd’hui

Les exportateurs marocains plus proches du Cameroun. Les exportateurs marocains ne sont pas en reste concernant la dynamique maroco-africaine. Toutefois, si les investissements sont en train d’atteindre leur vitesse de croisière selon les derniers chiffres de l’Office des changes, il y a encore beaucoup à faire en matière d’exportations. C’est dans ce sens que l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX) a organisé   une rencontre, mercredi dernier, avec la Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA). Cette rencontre, présidée par le ministre chargé du Commerce extérieur Mohamed Abbou, a été l’occasion de signer l’accord-cadre afin d’établir deux centres d’affaires à Casablanca et à Douala, la capitale économique du Cameroun. «Cette convention s’inscrit dans une logique de benchmark du savoir-faire marocain, et de partenariats efficaces avec un pays à l’expérience riche», a précisé Christophe Eken, président de la CCIMA. Ce dernier a été accompagné d’une délégation d’hommes d’affaires et d’entrepreneurs camerounais pour qui cet accord-cadre permettra l’ouverture sur d’autres marchés, notamment ceux de l’Europe et de la région MENA. De même, le centre d’affaires de Douala permettra aux exportateurs marocains d’atteindre plus de marchés en Afrique centrale et occidentale. Mohamed Abbou a fait le point sur des échanges commerciaux entre les deux pays qui n’ont pas encore atteint leur potentiel de croissance. Les Eco

Etna France s’implante à Tanger. L’entreprise française, Etna France, spécialisée dans la conception, la fabrication, l’installation et la maintenance des ascenseurs privatifs ouvre une agence dans la ville du détroit. «Cette nouvelle structure est la résultante d’exportations et de contacts initiés depuis 2011. Elle répond certes à la volonté du groupe d’élargir notre clientèle et de nous développer à l’international, mais surtout d’être proche de nos clients», affirme Vincent Bronze, fondateur, dirigeant et actionnaire principal du groupe.    Les Eco

Social

Les quatre enfants marocains tués dans un incendie en Espagne rapatriés dimanche. Les corps des quatre enfants marocains d’une même famille tués dans un incendie survenu mardi dernier à El Vendrell, à Tarragone (nord-est de l’Espagne), seront rapatriés dimanche au Maroc, a-t-on appris   auprès du Consulat du Maroc dans cette ville catalane.Les corps des victimes, âgées entre 3 et 12 ans, seront rapatriés à bord d’un vol de la Royal Air Maroc de Barcelone vers Casablanca, d’ou ils seront ensuite transférés vers la ville de Demnate, province d’Azilal, pour y être inhumés, a-t-on ajouté de même source. Samedi, une cérémonie religieuse a été organisée à El Vendrell à la mémoire des quatre victimes en présence du Maire de cette localité, Marti Carnicer, des représentants des autorités locales, du Consul général du Royaume du Maroc, Abdelfettah Lebbar, ainsi que de nombreux membres de la communauté marocaine établie dans cette commune, au cours de laquelle a été accomplie la prière du mort.

L’incendie, dont les causes n’ont toujours pas été établies, s’est déclaré mardi soir dans le logement de la famille Ahmed Mortada. Le père des victimes (51 ans), a subi des blessures de 2-ème degrés et a été évacué à l’hôpital Vall d’Hebron de Barcelone où il recevait toujours les soins nécessaires. 

La mère, âgée de 38 ans et sa fillette de 2 ans, ont été blessées légèrement, alors que deux autres personnes qui se trouvaient dans le domicile, dont un fils de la famille, ont échappé aux flammes. La police catalane avait indiqué que l’incendie serait dû à un court-circuit, mais le délégué du gouvernement espagnol à Tarragone, Joaquim Nin, a affirmé vendredi que le feu aurait été provoqué par une « bougie ou un mégot de cigarette ». SM le Roi Mohammed VI a adressé jeudi un message de condoléances à M. Ahmed Mortada et à Mme Fadma El Aoudi, les parents des quatre enfants marocains. Aujourdhui.ma

Un Allemand soupçonné de pédophilie arrêté par la police. Un Allemand soupçonné d’avoir attiré par la ruse deux mineures dans sa voiture dans le nord du Maroc a été arrêté par la police, ont indiqué samedi un responsable de la sécurité et une ONG, qui l’accuse de « pédophilie ». « Un homme   de nationalité allemande a été arrêté jeudi soir par la police à Tétouan, après avoir été encerclé par un groupe de citoyens, indignés de voir deux mineures en tenue écolière monter dans son véhicule près d’une gare », a indiqué l’Observatoire du nord des droits de l’Homme (ONDH). Un responsable des services de sécurité a affirmé à l’AFP qu’il s’agit « d’un journaliste âgé d’une quarantaine d’années et travaillant dans une société de production audiovisuelle en Allemagne ». Selon lui, « il a attiré deux mineures de 16 ans par la ruse de devant leur école et nous l’avons arrêté après que des citoyens l’ont encerclé près d’une gare. Nous avons saisi sur lui une caméra numérique qu’il pouvait avoir utilisé pour prendre des images des deux écolières ou d’autres victimes présumées ». Le suspect « est actuellement dans une prison à Tétouan », a-t-il ajouté. L’ONDH a estimé dans un communiqué que les deux écolières « étaient des victimes des conditions sociales, du laxisme de la justice et de l’échec de la politique de sécurité ». L’organisation a appelé toutes les ONG et la société civile « à faire pression sur l’Etat pour adopter des politiques très strictes en matière de pédophilie ». Elle a « rendu les autorités responsables du danger que le Maroc ne devienne un point d’attraction mondial pour les pédophiles », en allusion à diverses affaires ayant suscité l’émoi dans le pays. Elle a cité la lenteur du procès d’un Britannique ouvert en novembre à Tétouan et sans cesse ajourné. Afriquinfos

La criminalité s’exhibe sur Facebook. Ces derniers jours, une nouvelle «mode» a fait son apparition sur les réseaux sociaux. Des voyous se prennent fièrement en photo avec leur butin mais surtout leurs armes blanches. Des images qui font froid dans le dos et qui viennent renforcer le climat   d’insécurité qui sévit. Cette nouvelle tendance a vu le jour au moment où les Casablancais ont lancé un appel pour l’organisation d’une marche contre l’insécurité dans la capitale économique du royaume. Les Eco

Deux globe-trotteurs marocain et américain arrivent à pieds à Laâyoune. Laâyoune – Le Marocain Khalid Jebbar et l’Américain Danny Garcia, deux globe-trotteurs qui effectuent un périple à pied dans plusieurs villes du Maroc en soutien aux valeurs de paix et de tolérance, sont arrivés vendredi soir à Laâyoune,   rapporte la MAP. Dans le cadre de cette marche, placée sous le slogan « Marcher pour Dieu, les enfants et la paix mondiale », les deux aventuriers ont déjà visité les villes de Tanger, Oujda, Fès, Casablanca et Marrakech. Après Laâyoune, ils se rendront à Rabat et Dakhla. Surnommé « The Walking Man », Danny Garcia est un globe-trotteur de renommée mondiale qui a parcouru depuis 1996 des milliers de kilomètres à pied dans les cinq continents. Le Mag

Lancement d’une campagne de communication sur l’autisme. Rabat : Le Collectif Autisme Maroc (CAM) soutenu par le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) et en collaboration avec la Jeune Chambre Internationale (JCI) de Rabat, et le Collectif pour la Promotion des Droits des Personnes en Situation de Handicap au Maroc, lancent une campagne nationale de communication sur l’autisme, indique jeudi un communiqué des organisateurs, cité par la MAP. Cette campagne, a pour objectif principal de mobiliser l’opinion publique, les acteurs étatiques et non étatiques pour s’assurer de la reconnaissance de l’autisme, qui atteint la petite enfance avant l’âge de trois ans, en tant que cause nationale, poursuit la même source. La campagne sera également marquée par une multitude d’événements de sensibilisation, d’information et de formation durant tout le mois d’avril 2014. Les autistes souffrent d’altérations qualitatives plus ou moins sévères de leurs capacités dans trois domaines essentiels : les interactions sociales, la communication et le comportement. Le 2 avril, de chaque année, le monde entier célèbre la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, proclamée par l’ONU en 2008 en vue de lutter contre toutes les formes d’ignorance, d’exclusion et de discrimination à l’égard des personnes autistes.    Le Mag

Art & Culture

Le Jazzablanca à la rencontre des Casablancais. Une grande parade sur la corniche, samedi, a pris d’assaut la Corniche d’Aïn Diab lançant les festivités du Jazzablanca qui va, pour la première fois et tous les soirs, à la rencontre des Casablancais. Des dizaines de passants, nullement gênés par   la petite pluie mince, ont profité du show d’artistes marchant sur l’asphalte de la corniche et emportant dans leur balade musicale, dans une sorte de « Nouzah Fennia », des spectateurs de tous âges, un public tout à la fois de profanes et d’avertis. C’est aussi une découverte pour ces badauds, dont de nombreux en familles, tombés nets, un peu surpris, dans cet environnement propice à la détente et fermé à l’occasion à la circulation automobile, par l’éclat des sons surgissant des trompette, trombone et autre saxophone du groupe français ‘’le gros tube’’. Régalant les passants avec cette sorte d’hors d’oeuvre, ces instrumentistes, comme le lièvre d’une course, vont, autour d’un chanteur-flûtiste, attirer dans leur sillage les ‘’envoûtés’’ grâce à leurs compositions originales et survoltées brassant le funk, le jazz, le reggae et l’afrobeat à la sauce acoustique, pour les guider le long d’une fanfare inédite dans la ville, enflammant, tout en accompagnant le bruit des vagues de l’Atlantique, le circuit de la Corniche. Juste le temps de chauffer, d’inviter quelque peu les plus récalcitrants à se mouvoir en rythme, ce peloton de la parade d’ouverture des festivités sera rejoint par d’autres artistes en herbe, la ‘’troupe de la Samba’’, des jeunes de l’association ‘’Abada Maroc’’ qui, à l’aide des percussions de leurs tambours, vont ‘’animer’’ les plus timides à danser, à être absorbés par ‘’le carnaval’’. Menara

Meilleurs festivals internationaux. Gnaoua et Musiques du Monde d’Essaouira dans le top 5. La 17ème édition aura lieu du 12 au 15 juin prochain à Essaouira et promet une programmation riche et variée. Comme chaque année le prestigieux magazine britannique «Songlines Magazine» vient   de publier son classement des 10 meilleurs festivals anglais et 25 mondiaux. Dans ce cadre, le festival Gnaoua et Musiques du Monde d’Essaouira a été classé parmi les cinq meilleurs festivals internationaux pour 2014. Une belle consécration pour cet évènement qui met en scène les grands Mâalemines (Maîtres) Gnaouas, depuis 1998, et qui a pour but de créer un métissage culturel et musical, en proposant une sélection d’artistes venus du monde entier pour mêler leur musique à celle des gnaouis. Ainsi, cela fait 17 ans que le festival Gnaoua et Musiques du Monde accueille les des centaines de milliers de visiteurs dans toute la ville (ruelles, plages et places publiques) dans une ambiance où les rencontres musicales se renouvellent, se mélangent et se côtoient. Enfin, notons que le festival des Musiques sacrées de Fès et le festival Timitar d’Agadir font aussi parti du classement international de Songlines Magazine. Le Matin

Couscous marocain, des plats pour les papilles rbaties. La ville de Rabat a abrité, vendredi soir, le 4ème festival national du Couscous, sous le thème « Le Couscous marocain, des plats pour toutes les papilles gustatives ». Ce festival a été marqué par la préparation d’une vingtaine de   différents plats de couscous marocains concoctés selon les spécificités de divers ingrédients distinguant ce plat riche dans les différentes régions du Maroc. Cette initiative, qui intervient dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la femme, met l’accent sur la nécessité de saluer les efforts des femmes créatives et celles qui préservent ce patrimoine et tradition, a déclaré Mme Fatima Marouane, ministre de l’Artisanat, de l’économie sociale et solidaire. Pour sa part, le président de la Fédération des Chambres d’artisanat du Maroc, Mohamed Boulahcen, a indiqué que cette manifestation met en avant la richesse et l’authenticité de la gastronomie marocaine, exprimant son souhait de voir ce festival contribuer à favoriser l’organisation d’initiatives similaires se fixant comme objectif principal de faire connaître les autres plats marocains. La présidente de ce festival, Aziza Yahyaoui, a relevé de son côté que cet événement ambitionne de faire connaître les différents plats du couscous marocains et de préserver un ensemble de mets connus et reconnus dans plusieurs villes marocaines durant plusieurs siècles. Cette manifestation a été marquée par un hommage rendu à la ministre de l’Artisanat, de l’économie sociale et solidaire, la distribution de certificats de mérite aux participants et par l’organisation d’un défilé de mode. Menara

Ouarzazate veut redevenir la Mecque du cinéma. Décrite autrefois comme la « Mecque » de l’industrie cinématographique pour ses studios et la beauté de ses sites, Ouarzazate, dans le sud du Maroc, s’efforce de retrouver les sommets du 7e art après une traversée du désert. « Lawrence d’Arabie » (1962), « Un thé au Sahara » (1990), « Gladiator » (1999) « Kundun » (1997) ou encore « Babel » (2006) sont parmi les dizaines de chefs d’œuvre dont les tournages ont eu lieu au pied des massifs du Haut-Atlas. Mais ces dernières années, la célèbre cité du sud marocain a perdu de son attrait pour le grand écran. En cette fin d’hiver, sur fond de cimes enneigées, un petit groupe attend son tour pour passer un casting au « studio Atlas », l’un des principaux de la ville. « J’ai commencé le cinéma en 1967. Depuis trois à quatre ans, les producteurs ne se bousculent plus », affirme Larbi Agrou, un figurant qui a joué dans « Astérix et Obélix mission Cléopâtre » (2000). « La plupart des gens qui travaillent dans le cinéma ici ont d’autres métiers: menuisiers, agriculteurs, forgerons. Mais sans le tourisme et le cinéma, Ouarzazate serait morte », dit-il. Après des premiers signes encourageants en 2013, M. Agrou remarque néanmoins que 2014 « commence bien ». Ouarzazate attire surtout les films historiques à grand budget et des productions qui font appel à un nombre important de figurants. Il a vu défiler Nicole Kidman puis Tom Hanks en ce début d’année. « Pourvu que ça dure », enchaîne Aziz, un autre figurant. « Il y a déjà quatre films actuellement en tournage », note-t-il. De quoi assurer du travail à des centaines d’habitants. En 2005, de grandes productions comme « Indigènes » de Rachid Bouchareb et « Les dix commandements » de Robert Donhelm ont été tournés à Ouarzazate. Rien de tel entre 2010 et 2013.    Afriquinfos

La 8ème édition de Awaln’art. Le Collectif Eclats de Lune, organisateur des Rencontres Artistiques Internationales en Places Publiques Awaln’art a choisi pour cette 8ème édition de circuler dans plusieurs villes du Royaume et de multiplier ainsi les rencontres avec les publics. Du 27 mars au 20 avril les spectacles sont en « circulation » à Marrakech, Meknès, Agadir et Casablanca. En partenariat et avec le soutien du Ministère de la Culture, des Directions Régionales de Marrakech et de Meknès, de la Ville de Marrakech, de l’Ambassade de France, de l’institut Français Paris et des Instituts Français du Maroc, de l’Organisation Internationale de la Francophonie, de la Biennale de Marrakech et de Al Maqam. La 8ème édition des Rencontres Artistiques Internationales en Places Publiques Awaln’art se fait « circulations », tel un chemin vers une saison des arts en espaces publics au Maroc. A Marrakech, Meknès, Casablanca et Agadir, Awaln’art circule à l’appui du réseau des Instituts Français et des Directions régionales du Ministère de la Culture, mais aussi en partenariat avec deux événements. L’un, Zank’art jeune festival d’arts de rue à Casablanca, illustre la volonté d’Awaln’art de soutenir les acteurs émergents des arts en espaces publics au Maroc. L’autre, la Biennale de Marrakech montre l’intérêt grandissant au Maroc pour les arts en espaces publics. Les deux partenariats à l’image de cette circulation visent à ouvrir des axes forts, reconnus et visibles pour le développement des arts en espaces publics au Maroc. C’est ainsi qu’en avant première du festival, le 26 février, la compagnie française « Système K études et mesures éphémères» a installé ses sculptures lumineuses au coeur du Marrakech des arts contemporains. Awaln’art s’ouvre officiellement le 27 mars à Marrakech et annonce la circulation : Agadir puis Casablanca, Meknès et enfin Marrakech.    lnt

Sport

Taarabt et Milan sur leur lancée. Pour le compte de la 31e journée de Serie A, la formation du Milan AC s’est imposée devant ses supporters face au Chievo Vérone sur le score sans appel de 3-0. Cette rencontre a connu la participation d’Adel Taarabt qui dispute par la même occasion son   7e match en tant que titulaire avec les Rossoneri. Le médian offensif marocain a pris part à l’intégralité de cette partie et a livré une prestation honorable. »Mon agent a discuté avec les dirigeants du Milan et je me sens bien ici. J’ai beaucoup aimé l’Italie et je veux rester « , a-t-il confié à nos confrères Mediasat avant d’ajouter concernant la possible qualification de son club à la Ligue Europa :  » C’est un objectif important, surtout pour les fans. Nous devons maintenant penser à chaque match à venir ». Mountakhab

Trapattoni futur sélectionneur ? Les discussions en bonne voie. Annoncé entre temps comme futur entraîneur des Eléphants de la Côte d’Ivoire après la prochaine Coupe du monde, Giovanni Trapattoni pourrait finalement atterrir chez les Lions de l’Atlas du Maroc. Alors que le royaume chérifien organisera   la prochaine Coupe d’Afrique des nations en 2015, la Fédération est actuellement en négociation avec plusieurs coachs pour reprendre le poste de sélectionneur. Le nom d’Hervé Renard est revenu avec insistance ces dernières semaines mais une autre piste semble prendre de l’ampleur. D’après nos confères de L’Equipe, Trapattoni pourrait accepter ce nouveau défi et les discussions semblent sur la bonne voie à en croire la presse marocaine. Africatopsports

Le MAT s’offre le KACM et prend le large. Pour le compte de de la 23e journée de la Botola Pro 1, le Moghreb de Tétouan s’est imposé ce samedi haut la main face au Kawkab de Marrakech (2-0). Dans ce duel entre le leader et son dauphin, le MAT a dominé les débats depuis le début. Toutefois, les hommes   de Aziz El Amri ont dû attendre la fin de la première période pour ouvrir la marque au Stade Saniat Rmel par l’intermédiaire de Mehdi Azim (45′). Ensuite, c’était au tour de la nouvelle recrue du club nordiste, Salman Ould Lhaj, de doubler la mise pour les locaux deux minutes après le début de la seconde-mi-temps (47’). Les Marrakchis qui avaient à cœur de faire un bon résultat pour se hisser en premier place du classement ont essayé tant bien que mal de trouver le chemin des filets main en vain, et ce, malgré l’expulsion des deux Tétouanais, Ahmed Jahouh et Zouhair Naim. Le score de 2-0 restera inchangé jusqu’à la fin de la partie. Mountakhab

Salé organise un tournoi national de cricket. L’Association sportive de Salé (ASS), section cricket, organise dimanche prochain à Salé un tournoi national de cricket comprenant les clubs de l’ASS, Stade marocain, le Moghreb de Fès, champion du Maroc,   le club Atanmia de Tanger et le club Fellini de Salé, indique la Fédération royale marocaine de cricket (FRMC). Placé sous l’égide de la FRMC, ce tournoi dont les demi-finales et la finale seront disputées en 15 rounds servira de préparation au championnat national qui débutera en avril prochain. Sport-Maroc

Younes Belhanda: « Cette situation du football au Maroc m’agace ». Ukraine : Bien que la situation en Ukraine demeure critique, l’international marocain, Younes Belhanda, déplore bien plus la situation du football marocain et de l’équipe marocaine qui reste sans entraîneur, à quelques mois de la CAN. Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, Younes Belhanda qui évolue, actuellement, au Dynamo Kiev, évoque d’abord la situation en Ukraine. « Les choses sont plus calmes à Kiev, désormais. On peut sortir en sécurité. (…) Si un jour ça devait mal tourner, on prendra la décision qui s’impose. J’observe ce qui se passe dans le pays. On sent bien qu’une invasion russe peut intervenir, ou une guerre civile… » assure Belhanda. Quant à la sélection marocaine, Belhanda n’a pas caché son amertume: « Cette situation au Maroc m’agace. Comme elle agace pas mal d’internationaux. On va accueillir une CAN, une compétition quoi doit bien être préparée, et il ne se passe rien ! » s’indigne-t-il. Pour le futur entraîneur de l’équipe nationale, Belhanda n’affiche pas de préférence, pourvu que celui choisi connaisse bien le foot marocain. Le joueur a, tout de même, confié qu’il serait mieux que l’adjoint soit marocaine, si le sélectionneur est étranger; évoquant les noms de Mustapha Hadji et Walid Regragui. « Et surtout qu’on laisse ce coach travailler dans la durée. L’Algérie, qui n’est à mon avis pas meilleure que nous, a réussi à se qualifier une deuxième fois de suite pour la Coupe du Monde. Pourquoi ? Parce qu’on laisse Halilhodzic et son staff travailler. C’est de cela dont la sélection marocaine a aussi besoin : de stabilité ! » estime Younes Belhanda.    Le Mag

International

Enlèvement. Coup de filet sur le ravisseur de la fillette marocaine. L’affaire de l’enlèvement d’une enfant marocaine en Bolivie n’a pas encore livré tous ses secrets. Et pour cause, les témoignages des parents de la victime et ceux de cette dernière laissent perplexe. De son côté,   le ravisseur s’abstient de faire des déclarations aux autorités boliviennes. Après sa libération, la fillette a déclaré aux enquêteurs qu’elle avait voyagé avec son ravisseur pour ramener des bijoux de la Bolivie, afin d’améliorer la situation de sa famille. Une déclaration qui remet en cause les témoignages des parents. Ceux-ci après avoir déclaré qu’ils avaient autorisé leur voisin à emmener leur fille simplement pour des vacances, ont fait volte-face, affirmant par la suite que leur voisin avait promis la régularisation de la situation de la fillette sur le sol espagnol. Rappelons que la famille marocaine, composée des parents et de 3 enfants, vit dans une situation irrégulière sur le sol espagnol. À ce niveau, difficile d’évaluer la fiabilité des témoignages ainsi que la part de responsabilité des parents. Une chose est sûre : le mis en cause avait tout fait pour gagner la confiance de la famille. Il aurait même informé le père de la fillette de son intention de se convertir à l’islam, comme l’a souligné le capitaine Pablo Montero. D’ailleurs, les enquêtes menées par les autorités policières espagnoles ont démontré que l’autorisation notariée faite pas les parents au profit de l’accusé est bien valable. Ce qui explique la manière dont la fillette a pu quitter le territoire espagnol. À l’heure actuelle, l’autorité espagnole se penche sur le procès-verbal de cette affaire, a indiqué le capitaine Montero. Cependant, il n’y aura pas une demande d’extradition, à défaut d’un accord de coopération judiciaire entre l’Espagne et la Bolivie. Le Matin

BRESIL. Un sondage révèle que les femmes provocantes « méritent » d’être violées. 65% des sondés estiment qu’une femme portant des vêtements provocants « mérite » d’être violée. Un résultat qui a provoqué l’ire de la présidente Dilma Rousseff et des internautes. La campagne   « Je ne mérite pas d’être violée » a démarré après la publication d’un sondage révélant qu’une majorité de Brésiliens considèrent qu’une femme portant des vêtements provocants « mérite » d’être violée (capture d’écran/?@yanatassis). La campagne « Je ne mérite pas d’être violée » a démarré après la publication d’un sondage révélant qu’une majorité de Brésiliens considèrent qu’une femme portant des vêtements provocants « mérite » d’être violée (capture d’écran/?@yanatassis). Une majorité de Brésiliens considèrent qu’une femme portant des vêtements provocants « mérite » d’être violée, a révélé cette semaine un sondage gouvernemental, provoquant l’ire de nombreux militants et de la présidente Dilma Rousseff sur les réseaux sociaux. Selon ce sondage de l’Institut d’enquête économique du gouvernement (IPEA), 65,1% des 3.810 personnes des deux sexes interrogées ont acquiescé à cette affirmation: « les femmes portant des vêtements qui laissent voir leur corps méritent d’être violées ». Dans la même veine, 58,5% des sondés considèrent que « si les femmes se comportaient mieux, il y aurait moins de viols ». La publication de ce sondage a provoqué une levée de boucliers de citoyens et d’activistes, qui ont multiplié sur les réseaux sociaux les condamnations face à cette idée consistant à attribuer à la femme la responsabilité des violences sexuelles. Dilma Rousseff a elle-même estimé sur son compte Twitter que l’étude démontrait que « la société brésilienne a beaucoup de progrès à faire et a appelé « le gouvernement et la société à travailler ensemble contre la violence contre les femmes ». Seneweb

Egypte: l’élection présidentielle aura lieu les 26 et 27 mai. L’élection présidentielle en Egypte aura lieu les 26 et 27 mai, dix mois après que l’armée a destitué et arrêté le président islamiste Mohamed Morsi, a annoncé dimanche la commission électorale chargée d’organiser le scrutin. L’homme   fort de l’Egypte, Abdel Fattah al-Sissi, à la tête de la toute puissante armée quand il a destitué le 3 juillet le seul chef de l’Etat jamais élu démocratiquement du pays, a annoncé la semaine dernière qu’il serait candidat, et les experts prédisent qu’il sera confortablement élu. Le maréchal Sissi a pris mercredi sa retraite de l’armée et quitté ses fonctions de vice-Premier ministre et ministre de la Défense pour pouvoir se présenter. Il est très populaire depuis qu’il a lancé une sanglante répression contre les partisans de M. Morsi, notamment sa confrérie des Frères musulmans et est donné largement favori. Il sera soumis à un second tour les 16 et 17 juin s’il n’emporte pas la majorité absolue au premier, dont les résultats devraient être annoncés au plus tard le 5 juin, a promis la commission. Les résultats du second tour seront connus le 26 juin au plus tard. Un seul autre candidat s’est déclaré pour l’heure, le leader de l’opposition de gauche Hamdeen Sabbahi, mais il a très peu de chance d’engranger un nombre significatif de voix, selon les experts unanimes. Le dépôt des candidatures sera ouvert à compter de lundi et jusqu’au 20 avril, a précisé la commission électorale, tandis que la campagne se tiendra du 3 au 23 mai. Depuis le 3 juillet, plus de 1.400 manifestants pro-Morsi ont été tués par les policiers et soldats –dont plus de 700 en une seule journée au Caire le 14 août– et près de 15.000 ont été arrêtés, dont la quasi-totalité des leaders des Frères musulmans qui, à l’instar de M. Morsi en personne, encourent la peine de mort dans divers procès. Libération

En Arabie saoudite, Obama n’a pas eu un mot sur les droits de l’homme. Pas un mot sur les droits de l’homme ? Dans la salle de presse où les conseillers de Barack Obama étaient venus faire le compte-rendu de l’entretien du président vendredi 28 mars avec le roi Abdallah d’Arabie saoudite, le temps est resté suspendu. « La rencontre s’est focalisée sur les questions stratégiques et régionales », a plaidé l’un des officiels. Mais quand même, a repris un reporter, « pas un mot » ? Cette fois, le conseiller n’a pas pu éluder. « Non », a-t-il lâché. Les Etats-Unis sont « préoccupés » par les atteintes aux droits des femmes, à la liberté religieuse et à la liberté d’expression, a-t-il indiqué, mais ces sujets n’ont pas été évoqués pendant l’entretien qu’a eu M. Obama avec le roi dans son ranch de Rawdat Khuraim, une oasis à 100 km au nord-est de Riyad. Aussitôt la Maison Blanche a cependant fait savoir qu’avant de quitterRiyad, le président Obama remettrait le prix du département d’Etat récompensant les « femmes de courage » à la médecin, Maha Al-Muneef, directrice d’un programme de lutte contre la violence domestique, cette militante n’avait pas pu venir recevoir la récompense en mars à Washington des mains de Michelle Obama. Un geste jugé timoré par les défenseurs des droits humains et par les activistes saoudiennes interdites de conduite. Leur porte-parole Madiha Al-Ajrouch, qui avait osé, dès 1990, défier l’interdiction de conduire, avait appelé à profiter de la visite du président américain pour prendre le volant samedi. Mais aucune femme n’était visible samedi au volant des 4×4 circulant entre les « malls » dans les avenues de la capitale. Si le président américain n’a pas évoqué les droits de l’homme, c’est qu’il avait déjà fort à faire avec les sujets sur lesquels les Saoudiens sont fâchés – les relations entre les Etats-Unis et l’Arabie saoudite sont à leur plus bas niveau depuis des décennies. Et, comme l’ont souligné ses aides, l’entretien n’a duré que deux heures. Le dîner qui avait été annoncé quelques jours auparavant n’a pas eu lieu. Les photographes ont noté que le roi, âgé de 89 ans, portait un appareil respiratoire mais les Américains l’ont trouvé en« bonne forme » et parfaitement capable de conduite une discussion« vigoureuse ». Le dîner ne figurait pas sur l’agenda présidentiel diffusé la veille, ont-ils souligné, il n’a donc pas été annulé.    Le Monde

La Crimée adopte l’heure de Moscou. La Crimée, rattachée le 21 mars à la Russie, est passée dans la nuit de samedi à dimanche à l’heure de Moscou – à 22h00, toutes les pendules ont été avancées à minuit, symbole de l’intégration de la péninsule à la Russie. Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées sur la place de la gare de Simféropol, la capitale régionale, pour assister à ce changement d’heure, scandant « Crimée ! Russie ! » avant d’entonner l’hymne national russe. »Nous sommes de retour à la maison ! », a lancé à la foule le Premier ministre criméen Sergueï Aksionov, qui a remercié sous les acclamations « notre président Vladimir Poutine ».    MAP

Nouvelles Technologies

Le « clásico » Real Madrid – FC Barcelone a été filmé en 4k. Les fans du ballon rond d’ores et déjà équipés d’un écran 4K seront ravis d’apprendre que le dernier « Clasico » Real Madrid – FC Barcelone fut filmé en résolution Ultra HD. D’ici peu, on devrait donc pouvoir apprécier   les matchs de foot en 4K ! Sony a annoncé avoir effectué des essais de production live en 4K au cours du match de football ayant opposé le Real Madrid au FC Barcelone, le dimanche 23 mars. Pour ce faire, la firme s’est appuyé sur l’utilisation de deux cameras 4K 35 mm PMW-F55. Les essais en question ont pour but de permettre à la Ligue de football espagnole LFP (Liga de Futbol Profesional) d’être la toute première ligue au monde à pouvoir assurer des diffusions 4K au cours de la saison 2014-2015. On y est pas encore tout à fait, mais ça se rapproche. Concernant la Coupe du monde de la FIFA 2014, Sony affirme qu’il sera chargé de fournir chaque match en Full HD. La finale, quant à elle, sera proposée… en 4K ! On est curieux de voir ça ! Gizmodo

« 2048 », stop ou encore ? Faut-il encore présenter 2048 ? Depuis le 9 mars, date de sa mise en ligne,le jeu de reflexion du développeur Web italien Gabriel Cirulli « ruine votre productivité au travail », comme le présageait son créateur de 20 ans. Chronophage et addictif, il donne également   lieu à une propagation en ligne d’astuces pour en voir le bout du tunnel et à des versions détournées. Ce jeu a conquis plus de 7,2 millions de joueurs qui enchaînent frénétiquement les parties. « Sur un principe très proche de Three !, un puzzle-game numérique, explique le site Gamergen, 2048 demande de la réflexion pour mêler des cases jusqu’à afficher le carré 2048 ». Le principe consiste, à l’aide des touches directionnelles sur une grille de quatre fois quatre cases, à faire se télescoper deux cases portant le même nombre afin d’en obtenir la somme, au gré d’une suite géométrique allant crescendo de 2 à 2 048, et même davantage, de 8 192 à… 131 972, si l’on se fie auxcalculs d’un certain Asusfood sur Reddit, déniché par La Tribune. Dans un courriel au Monde.fr, Benoît Rottembourg, consultant mathématicien et professeur de mathématiques appliquées, partage son« coup de cœur pour ce processus de décision markovien, comme Tetris, assez proche de ce que l’on voit en revenue management » et assure qu’il est « tout à fait possible pour un humain — deux collaborateurs de ma société s’y sont exercés ce week-end au péril de leur couple — de faire non seulement 2 048, mais 4 096 ». Le compte Twitter @2048_game, qui compile les meilleurs scores obtenus par les joueurs, confirme, un certain @MarioDlfn surenchérissant à 8 192, et aussitôt validé par le compte officiel de M. Cirulli, @gabrielecirulli. Le Monde

Vente d’Oculus à Facebook : « une honte » pour les internautes. Les reproches et les rancœurs s’accumulent contre Facebook, et cela ne devrait pas s’améliorer avec l’acquisition d’Oculus Rift, développeur d’un casque de réalité virtuelle, principalement destiné aux jeux vidéo. L’annonce,   tombée mardi 25 mars, a suscité un déchaînement de commentaires amers sur le Web. En plus de ses engagements approximatifs sur la vie privée et sur la place, jugée excessive, de la publicité, Facebook est maintenant brocardé pour ses acquisitions spectaculaires de produits considérés comme alternatifs et indépendants : Instagram,

WhatsApp, et désormais Oculus. Pour le New Yorker, le conte de fées est terminé. Celui-ci avait tous les éléments : jeune prodige (21 ans) aux manettes, nom prédestiné — PalmerLuckey —, abandon de l’université pour se concentrer sur le développement de sa start-up, et surtout forte importance du financement participatif. La bronca sur les réseaux sociaux et sur les blogs est en effet menée par les premiers investisseurs, qui s’estiment floués. Plus de neuf mille cinq cents « financiers participatifs » ont injecté quelque 2,4 millions de dollars dans la plate-forme Kickstarter pour faire grandir la jeune pousse, dont le premier prototype a été dévoilé au public il y a quelques semaines. Le Monde

 

le2minutes.com

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires