Flash-news : Trente en un du « 4 avril 2014

Flash-news : Trente en un du « 4 avril 2014

354
0
PARTAGER

Le Maroc appelle les Pays-Bas à préserver les droits « acquis » des migrants. Le Maroc a appelé, lors d’une réunion mercredi à La Haye, les autorités néerlandaises à annuler leur décision unilatérale relative à la réduction des allocations familiales, soulignant la nécessité de préserver   les droits acquis des migrants marocains. La rencontre qui a réuni une délégation marocaine conduite par le secrétaire général du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mimoune Bentaleb et des responsables du ministère néerlandais des Affaires sociales s’inscrit dans le cadre de la poursuite du dialogue entre les deux pays dans le domaine de la sécurité sociale, suite à la décision de la Hollande de réduire les montants de certaines allocations destinés aux ayants-droit des MRE résidant au Maroc. Cette réunion qui se poursuivra jeudi sera axée sur l’examen de cette mesure qui concerne notamment les retraites des veuves et des orphelins et les indemnisations sur la maladie lors des séjours provisoires, exportées vers le Maroc. La délégation marocaine a mis l’accent sur le caractère unilatérale de cette décision prise «sans consultation aucune avec les autorités marocaines», ajoutant que cette mesure s’est répercutée négativement sur la situation des bénéficiaires. La partie marocaine a réitéré la position du gouvernement rejetant toutes ces mesures et décisions «qui battent en brèche les droits acquis de la communauté marocaine et violent le principe de non-discrimination et les dispositions de la convention bilatérale notamment l’article 5». Maghrebemergent

Maroc-Algérie : Tensions, des espions marocains en Algérie. Selon le quotidien Echourouk, le Maroc aurait envoyé « 65 espions à Ghardaïa », ceci dans le but d’accentuer les tensions entre arabes et amazighs déjà très présentes dans cette zone. Il y a quelques jours déjà, le quotidien   El Khabar affirmait que trois jeunes amazighs avaient été tués par des tueurs professionnels marocains à Ghardaïa. Enfin, on apprend que le Maroc a fait l’acquisition l’année dernière de deux satellites dans le but de surveiller les mouvements de l’armée algérienne. Les tensions semblent s’accentuer entre les deux pays voisins alors que les représentants des deux pays au Conseil des Nations Unies se sont déjà affrontés il y a peu au Conseil des droits de l’homme. L’Occident semble préférer les marocains qui ont entrepris plus de réformes afin d’améliorer la situation dans leur pays, notamment au niveau des droits de l’homme. Il faut rappeler que les deux pays sont stratégiques pour les puissances occidentales dans leur volonté de lutter contre le terrorisme présent en Afrique, Sahel et Afrique de l’Ouest. Afriquinfos

Ambassadrice Joy Ogwu : Le conseil de sécurité ouvrira des consultations informelles sur le Sahara. New-York : Joy Ogwu représentante permanente du Nigeria à l’ONU et présidente pour le mois d’avril, du Conseil de sécurité, a déclaré que celui-ci tiendra sa réunion de consultation informelle sur le Sahara, le 17 avril avant de se prononcer sur un projet de résolution vers la fin du mois. Dans une présentation qu’elle a donné au siège de l’ONU, du programme mensuel du Conseil de sécurité que le Nigeriapréside durant le mois d’avril, l’ambassadrice Ogwu a indiqué que le dossier du Sahara, sera en consultation par les membres du conseil de sécurité, et verra l’intervention de l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross, lequel fera un briefing sur ses dernières tournées dans la région, et du Représentant spécial et Chef de la Mission de la MINURSO, l’allemandWolfgang Weisbrod-Weber. L’ambassadrice Ogwu a ainsi précisé que ces consultations porteraient notamment sur la mise en œuvre de la résolution 2099 adoptée par le Conseil de sécurité en avril 2013. Ces consultations informelles seront suivies par une autre réunion du Conseil de sécurité pour se prononcer, avant fin avril, sur un projet de résolution sur le Sahara et sur le prolongement dans le temps, du mandat de la MINURSO.    Menara

Suspension de la coopération judiciaire : Une délégation française au Maroc. La France intensifie ses efforts pour surmonter la crise diplomatique avec le Maroc. Le site d’information Atlasinfo a annoncé, mercredi soir, qu’une délégation française est d’ores et déjà au Maroc pour rétablir la coopération judiciaire entre Paris et Rabat. Selon la même source, cette délégation est composée du Directeur des Français à l’étranger, Christophe Bauchard, et de deux “importants directeurs” du ministère de la Justice. L’objectif de cette délégation rajoute le site d’information, est de “poursuivre le travail en cours afin de surmonter les dysfonctionnements et les malentendus, afin de rétablir la coopération judiciaire bilatérale”. Le 10 mars, Soumia Benkhaldoun, ministre déléguée de l’Enseignement supérieur, avait affirmé dans une déclaration accordée à France24, que la garde des Sceaux française, Christiane Taubira, est attendue au Maroc en avril. Le 26 février dernier, le Maroc avait annoncé la suspension de l’exécution de toutes les conventions de coopération judiciaire avec la France, afin de “remédier aux dysfonctionnements qui les entachent”. Une réaction directe au lendemain de l’envoi de sept policiers à la résidence de l’ambassadeur du Maroc à Paris, Chakib Benmoussa, pour remettre une “convocation” au patron de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), Abdellatif Hammouchi, après des plaintes pour de prétendues allégations de torture.    Aufaitmaroc

Economie

Elalamy fait fureur avec sa nouvelle stratégie industrielle. Le ministre marocain de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy (MHE) a présenté ce mercredi à Casablanca, devant le roi Mohammed VI et le microcosme des affaires au Maroc, la nouvelle stratégie industrielle pour 2014-2020.   Elle est vue par la presse et les observateurs comme un plan révolutionnaire. Ce plan, doté de près de deux milliards d’euros, vise, entre autres, à faire fructifier les succès enregistrés durant la dernière décennie dans l’aéronautique ou encore l’automobile. Cette nouvelle stratégie, qui a pour objectif la création de près d’un demi-million d’emplois, succède au Pacte national pour l’émergence industrielle (PNEI), lancé en 2008. C’est notamment pendant la mise en œuvre du PNEI que de grands groupes, tels que le Français Renault à Tanger, dans le nord, ou le Canadien Bombardier à Nouaceur, dans la banlieue casablancaise, se sont implantés dans le royaume. « L’arrivée d’acteurs mondiaux fait que le Maroc est désormais positionné sur les radars industriels mondiaux et a ouvert un nouvel espace stratégique qu’il lui faut consolider, développer », a affirmé le ministère de l’Industrie dans un communiqué. « C’est là toute l’ambition du programme d’accélération industrielle », a-t-il ajouté. Selon des estimations, la part de l’industrie au PIB passera de 14% actuellement à 23% en 2020. Aussi, un fonds de développement industriel à hauteur de 20 milliards de dirhams (1,8 milliards d’euros) doit être créé. Afrik.com

Pétrole, ruée des grandes compagnies vers l’offshore marocain. Plusieurs grandes compagnies pétrolières internationales sont engagées dans des opérations de forage exploratoire dans l’Offshore du Maroc, encouragées en cela par les études sismiques prometteuses. C’est ce   qu’écrit le journal électronique britannique « Investors Chronical » dans son édition du 3 avril 2014. Les géants du monde de l’industrie pétrolière tels que British Petroleum (BP), l’Américan Chevron, le groupe français Total, la compagnie espagnole Repsol et le groupe portugaise GALP ont tous décroché des licences de prospection au large des côtes Atlantiques du Royaume, souligne le journal, qui a mis en évidence les mesures fiscales incitatives mises en place au Maroc à la faveur des investisseurs étrangers. Plusieurs autres entreprises pétrolières et gazières sont également présentes et actives au Maroc, ajoute le journal citant à cet égard les compagnies Kosmos et Anadarko (USA), Fastnet Oil & Gas (Ireland), Cairn Energy (GB), la société anglo-turque Genel Energy ainsi que les groupes Chariot Oil & Gas, Gulfsands Petroleum et Circle Oil. La stabilité politique et économique dont jouit le Royaume est un autre facteur clé qui conforte la confiance des investisseurs, alors que d’autres pays de la région sont secoués par les événements du Printemps arabe, soutient l’ »Investors Chronicle ». Menara

Aéronautique : le Maroc participe au Salon de Séville. Le Maroc participe au Salon international des industries aéronautiques et de la défense, du 3 au 6 juin à Séville. Plus de 23 pays, dont le Maroc, ont confirmé leur participation au Salon international des industries   aéronautiques et de la défense qui se tiendra du 3 au 6 juin prochain à Séville. Cette rencontre, qui connaîtra la participation de 236 entreprises internationales spécialisées dans l’industrie aéronautique, constitue une plateforme de rencontres B to B qui offrira l’opportunité d’identifier des partenaires, des clients et des fournisseurs potentiels. Elle permettra également aux équipementiers et aux fournisseurs de développer leurs chaînes d’approvisionnement et de conquérir de nouveaux marchés. Au programme de cet évènement, des conférences et des séminaires pour le partage d’expériences qui permettront de mieux connaître les évolutions de l’environnement scientifique, technique, industriel ou commercial du secteur aéronautique. Les Eco

Maroc mise sur le solaire concentré dans son plan de développement des ENR. L’énergie solaire au Maroc «est désormais un secteur techniquement mature qui favorise le développement territorial et local pour les zones d’implantation», en créant un écosystème intégré et global où l’énergie solaire concentrée (CSP)   joue un rôle alternatif aux énergies classiques, a indiqué mercredi à Rabat, le président de l’Agence marocaine de l’énergie solaire (Masen), Mustapha Bakkoury. «Le secteur solaire pourrait contribuer au développement de plusieurs secteurs économiques à travers notamment la production de l’électricité ainsi qu’à travers d’autres implications industrielles susceptibles d’apporter une réponse optimale à certaines problématiques environnementales et socio-économiques», a indiqué Bakkoury, à l’ouverture d’un atelier conjoint de la Banque africaine du développement (BAD) et de la Banque mondiale (BM), initié sous le thème «l’initiative Mena pour le déploiement à grande échelle du CSP». Le président de Masen a, également, fait savoir que les projets développés au Maroc dans le cadre de l’énergie solaire sont des projets de grande échelle, exceptionnels par leur taille et capacité, susceptibles d’encourager la création d’autres valeurs ajoutées au niveau industriel, à travers notamment le développement d’expertises basées sur la compétitivité. Maghrebemergent

Les assurances toujours en progression. La situation liminaire du secteur des assurances au titre de l’exercice 2013 fait ressortir un chiffre d’affaires, toutes branches confondues, de 26,73 MMDH, en progression de 2,7% par rapport à l’an dernier. Cette croissance est portée par la branche non vie, qui a vu son chiffre d’affaires annuel atteindre 18,13 MMDH, en progression de 5,5%. Quant à la branche vie et capitalisation, elle réalise un volume des primes émises de 8,59 MMDH, en baisse de 2,7% par rapport à 2012.    Les Eco

Social

Pédophilie. Association Touche pas à mon enfant : Une nouvelle plainte déposée contre un directeur d’établissement. L’Association Touche Pas à Mon Enfant, qui milite pour la protection des mineurs contre la pédophilie, les abus, les agressions et l’exploitation sexuelle, a annoncé mercredi soir,   sur la page Facebook de sa présidente Najiya Adib, avoir déposé une nouvelle plainte contre un directeur d’établissement scolaire à Rabat. La plainte déposée mercredi auprès du procureur général du Roi à la Cour d’appel de Rabat, dénonce le directeur de l’école primaire Hassan Ibn Tabit, située à l’ancienne médina de Rabat, selon le communiqué. Ce directeur est accusé d’avoir abusé de plusieurs petites filles âgées de 9 à 10 ans, selon la même source. Les membres de l’association ont fait le déplacement à la Maison de l’étudiante (Dar Attaliba) située à rue Bourezzouk, pour écouter le témoignage des victimes. Ces dernières, élèves à la 4e, 5e et 6e année du primaire, auraient expliqué que le directeur de l’établissement les convoquaient dans son bureau pour les violer et abuser d’elles. Il menaçait également ses victimes d’expulsion et de redoublement si elles osaient le dénoncer. Le communiqué de l’Association Touche pas à mon enfant fait également état de troubles chez les victimes, et exhorte les autorités compétentes à ouvrir une enquête pour identifier d’autres victimes présumées de ce même directeur d’établissement. Rappelons que cette association de défense des droits des enfants recense, dénonce, se porte systématiquement partie civile et assiste juridiquement et psychologiquement les victimes dans les affaires de pédo-criminalité. Aufaitmaroc

Unicef: 16% des Marocains se marient à 18 ans. C’est un document complet, regroupant tous les chiffres clés sur la situation des enfants dans le monde que l’Unicef (Fonds des Nations Unies pour l’enfance)   a présenté mercredi 2 avril à Rabat. Le rapport intitulé « La situation des enfants dans le monde 2014 en chiffres: chaque enfant compte » compare les performances de 194 pays dont le Maroc en terme de respect des droits de l’enfant (violence, mariage précoce, droit à la vie, santé, éducation, participation, etc.) Pour ce qui est du royaume, les chiffres présentés sont pris en compte par les autorités si on en croit l’Unicef. Regina De Dominicis, la représentante de l’organisme onusien au Maroc relève que « les décideurs (marocains) utilisent les données pour apporter un changement positif et que ces données permettent aux enfants et aux communautés de demander des comptes aux responsables ». Un des indicateurs clés est le taux de mortalité des moins de 5 ans. Le Maroc a réussi à améliorer cet indicateur, notamment la mortalité à la naissance. En la matière, le royaume fait mieux que les autres pays du Maghreb en se classant à la 72e place en 2012. L’Algérie est 95e, la Tunisie 112e, et la Libye 116e. Autres indicateurs clés, ceux liés à l’éducation. Le taux d’alphabétisation des jeunes de 15 ans à 24 ans est de 89% chez les garçons et de 74% chez les filles. Sans surprise, ils sont peu nombreux à poursuivre leurs études au secondaire (39% des garçons et 36% des filles). h24info

“Tcharmil” : Nouvelles arrestations à Casablanca et …Tizinit. La police judiciaire de Hay Hassani à Casablanca a annoncé jeudi avoir arrêté sept personnes dans le cadre de l’enquête menée contre la communauté des   adeptes de “Tcharmil”. Plusieurs de ces présumés auteurs de photos diffusées surFacebook seraient issus du quartier casablancais Lissasfa, selon la même source, qui affirme qu’ils ont été arrêtés suite à une enquête menée notamment sur la toile. De son côté, le quotidien Al Akhbar a indiqué dans son numéro du jeudi, que plusieurs personnes, dont des jeunes femmes, ont été arrêtées. Au total, le journal évoque “9 jeunes, dont 3 filles, âgés entre 19 et 21 ans”, et précise qu’il s’agit de “jeunes élèves ou étudiants poursuivant une formation professionnelle”. Mardi dernier, le chef du service préfectoral de la police judiciaire à Casablanca, Abdelilah Essaïd, avait annoncé l’arrestation de trois individus, soupçonnés être à l’origine du phénomène “Tcharmil”, et des photos diffusées sur des pages spécifiques sur Facebook. L’enquête de la police judiciaire avait mené les éléments de la brigade criminelle à un magasin de ferronnerie situé à Derb Soltan, où trois individus fabriquaient des sabres et coutelas. Mais alors qu’on pensait que les enquêtes n’étaient menées qu’au niveau de la ville de Casablanca, le site d’information Noonpresse, portail web du quotidien AlMassae, a annoncé jeudi que la police judiciaire de la ville de Tiznit ont, eux-aussi, procédé à l’arrestation de plusieurs individus soupçonnés d’appartenir au mouvement “Tcharmil”. Aufaitmaroc

Casablanca : Le présumé assassin d’un ressortissant français arrêté. Le très calme boulevard Hassan Sghir de Casablanca était le théâtre, le weekend dernier, d’un crime qui a coûté la vie à un ressortissant français âgé de 44 ans, et qui travaillait comme Conseiller Principal d’Éducation (CPE) dans un lycée français à Aïn Sbaâ. Jeudi, la police judiciaire du district Casa-Anfa a convoqué la   presse pour la reconstitution du crime. Le présumé assassin, un jeune homme, âgé d’à peine 24 ans, a été arrêté mardi soir. On ne sait pas comment, puisque les éléments de la police ont indiqué seulement avoir utilisé “leur propres moyens”. Selon ce qui ressort de la reconstitution, samedi soir, alors que la victime s’était rendue à Aïn Diab, elle croise son présumé assassin, et les deux s’échangent leurs numéros de téléphone, sachant qu’ils se sont déjà rencontrés auparavant. En rentrant chez lui, le ressortissant français reçoit un coup de fil, et décide alors d’inviter chez lui pour la soirée, la personne qu’il a croisée quelques heures auparavant. Après avoir consommé de l’alcool, le présumé auteur du crime s’attaque alors à sa victime, la paralyse, avant de lui asséner des coups mortels, à l’aide d’une bouteille d’alcool brisée. Selon les dires de l’interpellé, la victime avait profité de l’effet de l’alcool et l’aurait violé lors de précédentes rencontres. Il dit être revenu afin de se venger, mais également pour voler plusieurs objets de valeur, qu’il avait localisés dans la demeure de sa victime. Aufaitmaroc

Un ouvrier tombe dans un bassin d’acide. C’est au complexe chimique de l’Office Chérifien des Phosphate situé à Safi que le dramatique incident a eu lieu. Hier, suite à une barrière défectueuse, un ouvrier du complexe a fait une chute dans un bassin d’acide. Il a péri suite à l’incident. Trois autres ouvriers ont également été blessés et évacués en urgence à l’hôpital le plus proche. Cet incident soulève des questions sur les mesures de sécurité prises pour protéger les ouvriers qui travaillent au sein du complexe et sont exposés chaque jour à des risques importants. En attendant, la zone de l’incident a été sécurisée afin que personne ne puisse s’approcher des lieux du drame.    Afriquinfos

Casablanca : plus de 10.000 portables saisis par les douaniers. Les éléments de la Douane à Casablanca ont mis en échec mardi soir une opération visant à introduire frauduleusement au pays 10.766 téléphones portables en provenance de la Chine. La valeur de la marchandise qui était dissimulée dans un conteneur devant renfermer des produits électroniques déclarés, s’élève à plus de 5 millions de dirhams, indique une source douanière, ajoutant que la quantification des portables saisis a nécessité plus de neuf heures. Cette opération couronne ainsi les efforts déployés par les douaniers pour lutter contre la contrebande transfrontalière et qui ont permis de saisir peu de temps avant ce coup de filet pas moins de 7000 portables que des contrebandiers ont tenté de faire passer par différentes astuces au niveau de l’Aéroport international Mohammed V de Casablanca.    Aujourd’hui

Art & Culture

Journées du patrimoine : Les Casablancais redécouvrent leur ville. Depuis hier les journées du patrimoine ont été lancées à Casablanca. Cette manifestation qui se poursuit jusqu’au 6 avril a été inaugurée par Mohamed Sajid, président du conseil de la ville, Rachid Andaloussi, président   de l’Association Casamémoire, ainsi qu’une délégation sénégalaise représentant la ville de Dakar, invitée d’honneur. Devenu incontournable de la saison, cet événement offre au public de découvrir les joyaux architecturaux de la ville blanche à travers une riche programmation. Les visites guidées des monuments constituent le point d’orgue des journées du patrimoine de Casablanca. D’ailleurs, les visiteurs pourront déambuler dans le quartier de l’ancienne médina, redécouvrir le boulevard Mohammed V, entrer dans les bâtiments officiels de la Place Mohammed V, se perdre dans les ruelles du quartier des Habous ou s’imprégner de l’histoire du quartier de Hay Mohammadi. Des expositions, projections, concerts et workshops sont également prévus. Côté exposition, la Fabrique culturelle des anciens abattoirs accueillera l’exposition «Le zellige et les murs de médinas» de l’artsite-peintre Tiphaine Descamps. Celui-ci propose une réflexion sur le thème du zellige et des murs de la ville de Casablanca. Les carrés colorés de motifs zelliges traduisent les scènes de la vie marocaine. Aujourd’hui

Les arts de la rue reconnus comme genre artistique “noble et créatif”. Les arts de la rue sont reconnus par le ministère de la Culture comme étant un genre artistique “noble et créatif“, et par conséquent, ils bénéficieront désormais de subventions à l’instar des autres arts, s’est réjoui   à Marrakech, Khaled Tamer, le directeur artistique des Rencontres artistiques internationales en places publiques “Awaln’Art”, événement qui fête cette année son 8ème anniversaire. A travers cette reconnaissance, le ministère de tutelle rend hommage à la créativité des artistes et des arts de la rue, un genre artistique à part entière, qui a de tout temps suscité un intérêt particulier des Marocains, a-t-il ajouté dans une déclaration à la MAP. Khaled Tamer a indiqué que cette reconnaissance intervient suite aux recommandations sanctionnant les travaux d’un séminaire organisé lors de la précédente édition, par la Compagnie “Eclats de lune”, en collaboration avec le ministère de la Culture et l’ambassade de France. Le ministère de la Culture est appelé donc à soutenir le projet de création d’une fédération des arts de la rue, un projet mené par nombre d’artistes et d’universitaires, a-t-il relevé, soulignant que la mission de cette fédération consistera à structurer et organiser “ce secteur”. Libe.ma

Cinéma. Youssef Britel tourne «Chaïbia, la paysanne des arts». Youssef Britel a le vent en poupe. Auteur de plusieurs courts métrages dont «Sellam, Centre d’accueil», «Floue» et «Courmétragique», l’acteur, scénariste et réalisateur se lance dans le long métrage et tourne actuellement   son premier coup d’essai : «Chaïbia, la paysanne des arts». Produit par H-Films, cet opus de 1 h 30 retrace le parcours de l’artiste-peintre Chaïbia Talal, figure de proue de l’art au Maroc, décédée en 2004. Le film, en tournage en ce moment à Casablanca, Marrakech, El Jadida, Rome et Paris, met aux prises des acteurs marocains de renom dont Younèss Mégri, Saadia Azagoun, Latefa Ahrrare, Driss Roukh, Issam Abou Ali, Mourad Zaoui, entre autres grosses pointures du septième art national. Coécrit par David Villemin et Youssef Britel lui-même, cet opus relève de la nouvelle tentation qui traverse le cinéma marocain, celle du genre des biographies filmées que les Américains ont institutionnalisé sous l’appellation «Biopic», ou Biographical Picture. «Chaïbia, la paysanne des arts» s’annonce dans la carrière de Youssef Britel comme un défi. «Je voulais depuis longtemps rendre hommage à cette grande artiste-peintre reconnue mondialement grâce à ses travaux artistiques, ses contributions dans le domaine des droits de la femme, des causes humanitaires. Le Matin

Coup d’envoi du 2ème Festival international d’arts plastiques et visuels de Safi. Ce festival connait la participation d’une belle pléiade d’artistes tant nationaux qu’internationaux qui investiront les différents espaces d’exposition prévus comme la Cité de la culture et des arts, l’ancienne médina et l’enceinte de la Faculté poly-disciplinaire de Safi. Ce rendez-vous   artistique se veut un moment d’échange et de partage entre les artistes-peintres marocains et étrangers au service de l’art et de la culture dans la cité de Safi. S’exprimant à cette occasion, le directeur du festival, Rachid Naim, a relevé que cette manifestation ouverte à plusieurs genres artistiques ambitionne de jeter les ponts entre les différentes cultures artistiques et de promouvoir l’art notamment auprès des jeunes pour les inciter à adopter ce mode d’expression. La première journée d' »Alwan Asfi », qui se poursuit jusqu’au 6 avril, a été marquée par un hommage rendu à des artistes safiotes, ainsi que par le vernissage d’une exposition collective à la Cité de la culture et des arts de Safi des artistes prenant part à cette édition. Le festival prévoit, outre les expositions, des ateliers de formation en arts plastiques et en poterie au profit d’enfants à besoins spécifiques, ainsi que la réalisation de peintures murales et une conférence-débat autour de « la place de l’Art dans la cité ». Maquée par la participation d’artistes venus, entre autres, d’Algérie, Tunisie, Arabie Saoudite, Bahreïn, Lybie, Egypte, Etats-Unis, France et d’Angleterre, le Festival international d’arts plastiques et visuels de Safi est organisé par l’association La Maison des arts, en collaboration avec la délégation provinciale du ministère de la Culture et des associations locales. Cette manifestation bénéficie du soutien de la wilaya de la région de Doukkala-Abda, du Groupe OCP et du Centre régional d’investissement (CRI). MAP

Sport

Espagne: les déboires du Barça s’accumulent hors terrain. Le communiqué de la Fifa a fait l’effet d’une bombe à la mi-journée: « La commission de discipline (…) a décidé de sanctionner le club d’une interdiction de transfert, au niveau national et international, pour deux périodes   de transferts consécutives (marchés d’été 2014 et d’hiver qui se termine le 31 janvier 2015), ainsi que d’une amende de 450.000 francs suisses (370.000 euros) ». L’amende, le Barça peut s’en remettre. En revanche, l’interdiction d’acheter des joueurs est une peine très lourde pour un club dont plusieurs cadres sont sur le départ et qui a grand besoin de sang neuf. « Il faut rester prudent car ces sanctions sont au départ très dures mais on a vu par le passé que cela ne se passe pas toujours comme ça », a expliqué à l’AFP le journaliste espagnol Quique Peinado, auteur d’un ouvrage intitulé « Footballeurs de gauche ». « Mais il est évident que cela porte à nouveau un grand coup à l’image du Barça, qui semblait immaculée », a-t-il ajouté. La Fifa a mis en avant une « infraction grave » à la suite d’enquêtes qu’elle a diligentées sur les cas de plusieurs joueurs mineurs, inscrits au FC Barcelone et qui ont disputé des compétitions pour le club entre 2009 et 2013. Selon les règlements, le transfert international d’un joueur n’est autorisé que s’il est âgé d’au moins 18 ans, sauf trois cas de figure spécifiques pour lesquels des exceptions peuvent être accordées. Menara

Bielsa sélectionneur du Maroc ? Pays hôte de la CAN 2015, le Maroc n’a toujours pas de président pour sa fédération, ni de sélectionneur. Si le problème de la présidence devrait être réglé dès le 13 avril avec les élections à la tête de l’instance, les Lions de l’Atlas attendent toujours   de connaître le nom du technicien qui va préparer l’équipe pour la compétition continentale qu’elle va accueillir. Si le nom d’Hervé Renard est revenu avec insistance lors des dernières semaines, avant de Giovanni Trapattoni ne vienne lui faire de l’ombre, Marcaannonce qu’il ne sont plus les seuls en lice et que Marcelo Bielsa pourrait prendre les rênes de la sélection. D’après le quotidien espagnol, les dirigeants de la Fédération marocaine auraient déjà noué des contacts avec l’ancien sélectionneur du Chili, qui a quitté ses fonctions en 2011. Libre de tout contrat depuis son départ de l’Athletic Bilbao en fin de saison dernière, l’Argentin de 58 ans jouit d’une belle cote de popularité depuis son sacre aux JO de 2004 avec la sélection argentine. Il s’est dernièrement fait remarquer pour avoir totalement transformé le jeu de la formation basque avec laquelle il a terminé finaliste de la Ligue Europa et de la Coupe d’Espagne en 2012. En cas d’accord réel, Bielsa pourrait être le 2e Argentin à diriger l’équipe, après Antonio Angelillo entre 1989 et 1990. Alors que le jeu des Lions de l’Atlas est encore balbutiant à tout juste 9 mois du début de la CAN, les supporters marocains attendent toujours de connaître le nom du successeur de Rachid Taoussi sur le banc de l’équipe nationale… en vain. Afrik.com

Championnat d’Afrique des nations de lutte: Trois médailles pour le Maroc. Le rideau est tombé sur la 33ème édition du championnat d’Afrique des nations de lutte qui a eu lieu récemment à Tunis. La compétition a connu la participation de 8 pays dans le style gréco-romain et 11 dans la   lutte libre en plus de la lutte féminine. Le Maroc avait engagé 10 athlètes dans les catégories de poids suivantes: 130kg : El Mkeber Anas, 59kg: Fajari Fouad, 66kg: Banabdelouahab Nourdine, 71kg: Boualem Aziz, 75kg: Sardi Yassine, 80kg: Mouanis Reda, 85kg: Boumedienne Hamza, 98kg : Bourouihiaya Anouar, 57kg: Nazih Mohamed, 61kg: Ouldbentle Redouane. Ce sont les mêmes lutteurs qui ont été engagés dans les deux styles, la lutte gréco-romaine et celle libre, quant à la lutte féminine, le Maroc n’était pas représenté lors de cette édition. En lutte gréco-romaine, Fouad Fajari a décroché la médaille d’argent aux dépens de cinq concurrents dans la catégorie de 59kg. Concernant les 66kg, Banabdelouahab Nourdine s’est classé cinquième sur six lutteurs. Dans la catégorie des 71kg, Boualem Aziz s’est contenté de la cinquième place sur six athlètes. Sardi Yassinedans celle des 75kg a terminé lui aussi cinquième sur cinq concurrents engagés. Boumedienne Hamza (85kg) s’est classé troisième sur trois athlètes et obtient donc la médaille de bronze. Bourouihiaya Anouar (98kg) s’est classe quatrième sur quatre lutteurs engagés, alors qu’El Mkeber Anas(130kg) a obtenu la médaille d’argent (2ème sur 3 lutteurs). Sport-Maroc

L’Inter Milan ouvre son académie au Maroc. Après Arsenal et le PSG, l’Inter Milan a décidé d’ouvrir sa première école en Afrique. Le choix s’est arrêté sur le Maroc et la ville de Marrakech. Le projet sera confié à l’ancien international marocain, Abdelaziz Bouderbala, qui officie   comme ambassadeur pour l’Inter au Maroc. Le protocole d’accord a été signé entre les représentants du club milanais et ceux de la cité ocre. L’académie, qui devrait voir le jour dans les prochains mois, accueillera des talents susceptibles de rejoindre les « Nerazzuri ». Le 360

Zlatan Ibrahimovic hors service quatre semaines au moins. Sur RMC, Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG, a indiqué que Zlatan Ibrahimovic devrait être absent au moins quatre semaines à la suite de sa lésion à la cuisse mercredi soir contre Chelsea. «On attend les résultats de ses examens. Mais je pense qu’il sera absent au minimum quatre semaines. Il ne jouera pas le match retour à Chelsea, c’est impossible». C’est ainsi que s’estexpliqué le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi. Ce temps d’indisponibilité remet aussi en cause sa participation à une éventuelle demi-finale. L’attaquant suédois du PSG s’est blessé à la cuisse lors d’une accélération en seconde période face à Chelsea. Victime d’un probable claquage. Ceci, alors que les demi-finales de la Ligue des champions se profilent. La soirée fut belle. Parfaite. Enfin presque. La blessure d’Ibrahimovic noircit ce tableau idyllique. Ibra s’est blessé tout seul derrière la cuisse droite en courant. Le Parc des Princes a retenu son souffle en voyant le colosse grimacer de douleur avant de chuter. Une fois à terre, le Suédois s’est tenu l’arrière de la cuisse droite et a fait signe à son banc qu’il souffrait probablement d’un claquage. Il a été immédiatement remplacé par Lucas à la 68e minute.    h24info

International

USA : 4 morts dans une nouvelle fusillade sur la base de Fort Hood. Un soldat américain souffrant de « problèmes mentaux » a tué mercredi trois militaires avant de se suicider, sur la base militaire de Fort Hood (Texas). Le tireur avait été déployé quatre mois en Irak en 2011 et souffrait   « de problèmes psychologiques », notamment de dépression, pour lesquels il était traité, a déclaré le général Mark Milley, commandant de la base, lors d’une conférence de presse. « A ce stade, il n’y a pas d’indication que (la fusillade) soit liée au terrorisme », a ajouté le général. Seize personnes ont également été blessées. Au moins quatre d’entre elles, traitées au Scott and White Memorial Hospital, sont dans un état « critique », selon les médecins. Toutes les victimes sont des militaires. La fusillade s’est déroulée vers 16H00 locales (23H00 GMT), dans deux zones distinctes, celles assignées à une brigade médicale et à un bataillon de transport de l’immense base militaire. Elle a duré « entre 10 et 15 minutes », a précisé le général Milley. L’homme est entré dans un bâtiment, a ouvert le feu avant de monter dans un véhicule puis a tiré à nouveau avec un pistolet semi-automatique Smith & Wesson de calibre .45, acheté récemment dans un magasin des environs. Il est ensuite ressorti du véhicule, a pénétré dans un autre bâtiment et a tiré à nouveau, a détaillé le général. Les forces de l’ordre sont intervenues « très rapidement » et une policière militaire a mis en joue le suspect, qui a alors retourné l’arme contre lui. Menara

Crise ‘grave’ entre l’Angleterre et l’Espagne à cause de Gibraltar. La présence d’un navire océanographique espagnol au large de Gibraltar a provoqué cette nouvelle tension entre l’Espagne et le Royaume-Uni, au point que les deux pays ont convoqué mercredi leurs ambassadeurs   respectifs suite à cet incident. Le ministère britannique des Affaires étrangères a convoqué mercredi l’ambassadeur d’Espagne à Londres, Federico Trillo, à propos de l' »incursion provocatrice dans les eaux territoriales britanniques de Gibraltar » rapporte la MAP. « Je demande expressément au gouvernement espagnol de faire en sorte que cela ne se reproduise pas », a déclaré le secrétaire d’Etat chargé de l’Europe, David Lidington, dont les propos ont été rapportés par des médias espagnols. « Non seulement la présence de ce navire était illégale mais il était escorté par un patrouilleur de la garde civile dont les manœuvres représentaient un danger », a ajouté ce responsable. C’est la quatrième fois que le Royaume-Uni convoque l’ambassadeur d’Espagne depuis la nomination du gouvernement de Mariano Rajoy (PP) en 2011. Pour sa part, le ministère espagnol des affaires étrangères et de la coopération a convoqué le même jour l’ambassadeur de Grande Bretagne, Simon Manley, pour s’expliquer sur la tentative des embarcations britanniques d' »entraver » le travail d' »investigations et de protection de l’environnement dans les eaux espagnoles » effectué par le navire océanographique « Angeles Alvarino », a rapporté l’agence Europapress. Il s’agit d' »activités routinières de bateaux espagnols dans les eaux « espagnoles », a dit un porte-parole du ministère espagnol des Affaires étrangères, cité par l’agence. Le navire océanographique Angeles Alvarino a été poursuivi par quatre bateaux de la Royal Navy et deux autres de la police de Gibraltar, à la suite de quoi un bateau de la garde civile est intervenu pour assister le navire espagnol, selon les médias locaux. Le Mag

5.000 plaintes contre Wilders pour ses propos racistes à l’égard des Marocains établis aux Pays-Bas (parquet). Environ 5.000 plaintes ont été déposées contre le leader populiste Geert Wilders, suite à ses propos racistes et provocateurs à l’égard des Marocains établis aux Pays-Bas, a annoncé mercredi le ministère public. Ces dernières semaines, des milliers de Marocains résidant en   Hollande mais aussi des Néerlandais se sont rués sur les commissariat de police à travers le royaume batave pour déposer des plaintes contre le chef du parti d’extrême-droite, connu pour son hostilité aux immigrés. « Des suites seront données » à ses plaintes mais cela peut prendre « plus de temps que d’habitude en raison de (leur) grand nombre », a précisé le ministère public dans un communiqué. Les propos de Wilders sur les Marocains ont suscité un véritable tollé aux Pays Bas. Des membres du gouvernement néerlandais et une bonne partie de la classe politique y compris du propre parti de ce député ont pris leur distance par rapport à ces provocations. Des appels ont également été lancés pour la création d’un « cordon sanitaire » visant à isoler Wilders et son parti sur le plan politique en suspendant toute collaboration avec lui dans les différentes institutions. De même, plusieurs députés de ce parti ont présenté leur démission en protestation contre les déclarations de Wilders, dont le parti est en chute libre dans les sondages depuis cette nouvelle provocation. Le chef de la diplomatie néerlandaise, Frans Timmermans, avait qualifié de « vindicatifs et ignares » les propos du chef de l’extrême droite, connu pour son hostilité envers les immigrés et l’Islam, exprimant ses regrets face à de telles déclarations. MAP

«Faites du yoga», conseille un haut responsable russe à ses «collègues» américains. Le ministre adjoint aux Affaires étrangères russe exhorte Washington à passer à autre chose, assurant que la Crimée est, et restera, russe. Le message, caustique, est en tout cas très clair: pour Moscou, l’ancien ennemi de la guerre froide doit arrêter de s’exciter et passer à autre chose. Alors que l’annexion de la Crimée par la Russie a causé une crise sans précédent entre Moscou et Washington, le ministre adjoint aux Affaires étrangères russe, Sergueï Ryabkov, n’a pas mâché ses mots: «Que peut-on conseiller à nos collègues américains? Prenez l’air, faites du yoga, mangez équilibré, regardez peut-être quelques séries comiques à la télé», a-t-il déclaré dans une interview à l’agence russe Interfax. Car, selon lui, «les crises de colères puériles, les pleurs et l’hystérie n’y changeront rien»: la Crimée fait désormais partie intégrante de la Russie, et aucun retour en arrière n’est possible. Sa déclaration fait suite à la décision de la Nasa de suspendre tous ses contacts avec la Russie, à l’exception de la collaboration portant sur la Station spatiale internationale (ISS). «Étant donné la violation par la Russie de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine, la Nasa a suspendu la majorité de ses engagements avec la fédération russe», a en effet affirmé l’agence américaine dans un communiqué diffusé jeudi. Pour Sergueï Ryabkov, cette décision a entraîné des «situations ridicules», citant notamment l’annulation de réunions entre météorologistes des deux pays.    Le Figaro

La NASA coupe les ponts avec Moscou en raison de la crise ukrainienne. L’agence spatiale américaine a suspendu tous ses contacts avec la Russie suite à l’annexion de la Crimée par Moscou. Seule exception: la collaboration sur la Station spatiale internationale. « Etant donné la violation par la Russie de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine, la NASA a suspendu la majorité de ses engagements avec la fédération russe », a affirmé l’agence spatiale américaine mercredi. La NASA et l’agence spatiale russe Roscosmos « continueront toutefois à travailler ensemble pour la sécurité et la continuité des opérations de l’ISS », la Station spatiale internationale, a-t-elle ajouté. Dans le détail, la NASA a mis fin aux voyages de ses employés en Russie ainsi qu’à l’accueil de Russes dans ses bâtiments et a également décrété un gel des contacts par emails, téléconférences ou visioconférences. Malgré la crise ukrainienne, le patron de la NASA Charles Bolden avait réitéré devant le Congrès le 27 mars sa confiance dans le partenariat spatial avec Moscou. Les Etats-Unis dépendent de la Russie pour transporter leurs astronautes à l’ISS. Trois cosmonautes russes et deux astronautes américains se trouvent actuellement à bord de l’ISS.    rts

Nouvelles Technologies

Turquie : Twitter débloqué. Le gouvernement islamo-conservateur turc a pris son temps pour rétablir l’accès au réseau Twitter. Le blocage a été effectué jeudi en fin de journée alors qu’il avait ordonné sans délai, mercredi par la Cour constitutionnelle, et appuyés par pressions de l’opposition,   des internautes ou de Washington. Dans un arrêt rendu mercredi, la plus haute juridiction turque a jugé à l’unanimité que l’interdiction du réseau social constituait une violation du droit constitutionnel à la liberté d’expression et ordonné son déblocage immédiat. Le jugement de la cour, qui s’impose à l’autorité turque des télécommunications (TIB), a été publié jeudi matin au Journal officiel. Mais le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan a pris son temps et même fait preuve d’inaction pendant plus de 24 heures. Plusieurs responsables de l’opposition ont dénoncé, jeudi matin, l’attitude du gouvernement et accusé le Premier ministre de se croire au-dessus des lois. Les juristes turcs, l’opposition, les observateurs internationaux et même le président turc Abdullah Gül, qui avait déploré la décision d’interdiction du gouvernement, ont eu raison de la censure du site communautaire imposé par Erdogan, renforcé par sa victoire aux élections municipales de dimanche. La TIB avait bloqué l’accès au réseau Twitter dans la nuit du 20 au 21 mars, sur instruction du Premier ministre. Erdogan souhaitait en finir avec la diffusion quotidienne sur Internet d’accusations de corruption visant son régime. Aufaitmaroc

Les Etats-Unis auraient financé un réseau social pour déstabiliser Cuba. L’administration américaine a secrètement financé ZunZuneo, un réseausocial pour alimenter la contestation et miner de l’intérieur le pouvoir duParti communiste cubain, rapporte l’agence Associated Press,   jeudi 3 avril. Des milliers de Cubains ont utilisé ce réseau, sans avoir conscience qu’il était soutenu par l’Agence des Etats-Unis pour le développementinternational (Usaid). A Cuba, l’accès à Internet se réalise à travers les entités d’Etat et nationales autorisées et les salles de navigation d’Etecsa, le monopole d’Etat des télécommunications. Pour réussir leur coup, les promoteurs de ce réseau social ont monté une société-écran en Espagne et dissimulé les fonds l’alimentant dans les îles Caïmans. ZunZuneo devait se développer sans attirer l’attention des autorités cubaines, en diffusant des informations relatives au football, la musique ou les tempêtes tropicales, jusqu’au point où il aurait atteint une masse critique lui permettant d’avoir une influence sur la société et lapolitique cubaine. Le réseau devait aussi permettre aux Etats-Unis decollecter des informations sur les utilisateurs cubains, tout en restant le plus discrets possible. La création de ce système est entourée de mystères : personne ne sait qui l’a autorisé – les actions secrètes à l’étranger doivent avoir l’aval du président des Etats-Unis –, ni comment ses participants ont obtenu les coordonnées téléphoniques auprès de l’opérateur de téléphonie mobileCubacell de près de 500 000 Cubains. Le Monde

Trois nouveaux Nokia Lumia sous Windows Phone 8.1. Première information qui devrait ravir l’ensemble des utilisateurs de mobiles à la sauce Microsoft : Windows Phone 8.1 arrivera bien sur tous les appareils Windows Phone 8, même ceux d’entrée de gamme. La mise à jour est programmée   pour cet été. Pour l’heure, Windows Phone 8.1 n’est une réalité que pour cette nouvelle génération de Lumia présentée hier lors de Build 2014. Le plus haut de gamme de la série, le Lumia 930, est équipé d’un écran de 5 pouces “ClearBlack” censé faire des merveilles même “en plein soleil”. Il propose le chargement de la batterie sans fil, un capteur PureView de 20 Mpixels, et intègre quatre microphones. Il tournera sous un Windows Phone 8.1 qui pourra compter sur un gros Snapdragon quadcore à 2,2 Ghz pour le mettre à l’aise. Le Lumia 930 arrivera en juin en Europe, qui sera son premier marché. Il coûtera 549 € TTC. Il est fort probable que ce Lumia 930 soit une déclinaison de l’actuel Lumia Icon lancé plus tôt dans l’année en marge du Mobile World Congress. Les deux appareils sont techniquement et physiquement identiques, seuls leur nom et la version de leur OS semblent les différencier. Autres nouveautés, les 630 et 635, qui ressemblent beaucoup à des iPhone 5c. 01Net

 

le2minutes.com

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires