Flash-news : Trente en un du « 5 fevrier 2013

Flash-news : Trente en un du « 5 fevrier 2013

433
0
PARTAGER

Cérémonie. Maroc Telecom hué aux Maroc Web Awards. Maroc Telecom a passé un bien mauvais quart d’heure lors de la cérémonie d’inauguration de la 6ème édition des Maroc Web Awards, ce vendredi 1er février à Rabat. Partenaire de cet évènement incontournable du web marocain, dès que le nom du groupe Maroc Telecom a été prononcé par les animateurs, des huées ont éclaté chez le public composé de milliers de personnes. Malgré l’appel au « fair play » lancé par les animateurs, les huées ont repris de plus belle lorsque Larbi Guédira, le numéro deux de l’opérateur et directeur général du pôle service et membre du directoire est monté sur scène pour faire un discours. Gêné par ses huées, il lance au public « Soyez rassurés, je ne vais pas être long ! ». (Yabiladi)

Incident. Un avion de la RAM Casablanca-New-York contraint de faire demi-tour. Les passagers d’un vol Casablanca-New-York opéré, samedi, par la compagnie Royal Air Maroc, ont dû faire demi-tour, 30 minutes seulement après le décollage de leur avion de l’aéroport Mohammed V. L’incident a été causé par une défaillance détectée, en plein vol, au niveau des deux ordinateurs de bord de l’appareil, un Boeing B767-300 , obligeant les pilotes à revenir à Casablanca. « L’avion a maintenu une altitude de 14 000 pieds, le temps pour les pilotes de gérer la panne, ensuite un demi-tour a été décidé en accord avec le service de la maintenance », explique le site spécialisé Aeronautique.ma. Le Boeing a, finalement, redécollé une heure plus tard, pour arriver à l’aéroport JFK avec deux heures et 30 minutes de retard. (Yabiladi)

Manifestation. Une manifestation en Suède pour dénoncer les crimes commis contre les enfants dans les camps de Tindouf. Elle aura lieu les 11 et 12 février à Stockholm, à l’initiative de l’organisation Colombe blanche. Le programme de cette manifestation, baptisée opération colombe blanche, prévoit, le 11 février, de déposer deux gerbes de fleurs sur la tombe d’Alfred Nobel et devant la sculpture en bronze à la mémoire de Raoul Wallenberg, et, le 12 février, l’organisation d’un rassemblement d’enfants et leurs mères devant le parlement suédois, précise l’Organisation. Intervenant à l’occasion de la journée internationale de l’enfant soldat, cette manifestation a pour objectif de « révéler les crimes horribles dont sont victimes les enfants sahraouis marocains, arrachés de force de leur famille et déportés à Cuba, en ex-Union soviétique, en Algérie et en Libye » où « ils sont forcés de suivre des entrainements militaires acharnés en apprenant la fabrication des bombes et munition des armes, loin de leurs racines », indique le document.

Pêche. Une délégation du parlement européen en visite au Maroc. La politique marocaine en matière de pêche maritime a été au centre d’entretiens entre le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, et une délégation parlementaire européenne du groupe d’amitié Maroc-UE, conduite par le président de ce groupe, le député de l’Alliance progressiste des socialistes et démocrates, Gilles Pargneux. Au cours de ces discussions, M.Akhannouch a présenté les principaux axes de la stratégie nationale de pêche fondée sur le plan Halieutis ainsi que les efforts déployés par son département pour insuffler une nouvelle dynamique à ce secteur vital pour l’économie marocaine. Après avoir souligné que cette stratégie a pour objectifs principaux d’assurer la durabilité de l’exploitation des richesses maritimes et la valorisation des produits, le ministre a rappelé les différents projets lancés dans le cadre de ce plan, notamment en matière d’infrastructure et équipements, d’organisation et réglementation, de gouvernance et de modernisation de ce secteur.

Economie

Paiement en ligne. Hausse de 75% des transactions de paiement en ligne en 2012. Le nombre des transactions de paiement en ligne a progressé de 75% en 2012 par rapport à l’année précédente, avec plus de 1,25 million de transactions, selon l’opérateur marocain de commerce électronique Maroc Telecommerce. « Acheter et payer sur internet commence à entrer dans les mœurs des 16 millions d’internautes marocains », constate ce groupe créé en juin 2000 avec pour mission de mettre à la disposition des entreprises une infrastructure technologique sécurisée leur permettant de diversifier leurs canaux d’encaissement et de vente. Les opérations d’achat et de paiement sur internet ont en effet grimpé de 45% en 2012 à 743 millions de dirhams (MDH) contre 513 MDH en 2011, précise Maroc Telecommerce dans son bilan du marché du E-commerce. Le panier moyen a poursuivi sa baisse pour s’établir à 600 DH pour les paiements par carte bancaire, soit une baisse de 18% par rapport à 2011. Cette baisse s’explique par le développement des transactions portant sur des produits et des services de plus en plus diversifiés et à faible montant.

Accord. Le FMI réaffirme la « qualification continue » du Maroc à bénéficier d’une ligne de crédit de 6,3 milliards USD. Le Fonds monétaire international (FMI) a réaffirmé, ce lundi, la « qualification continue » du Maroc à bénéficier de la Ligne de précaution et de liquidité (LPL), approuvée en août dernier en vertu d’un accord de 24 mois portant sur un montant global de 6,3 milliards de dollars. Le Conseil d’administration du Fonds a conclu « le premier examen des performances du Maroc dans le cadre d’un programme économique soutenu par un accord de deux ans au titre de la LPL, et réaffirmé la qualification continue du Royaume à bénéficier des ressources » de cette Ligne de précaution et de liquidité, a précisé l’institution de Washington. L’accord prévoit un accès équivalent à 3,6 milliards de dollars au cours de la première année, et à une valeur cumulative de jusqu’à 6,3 milliards durant la deuxième année.

Justice. La justice commerciale a besoin d’un diagnostique. La promotion des modes alternatifs de règlement des différends dans le domaine commercial, afin de renforcer l’efficacité de la justice des affaires. C’est ce à quoi ont appelé les participants à la 9ème Conférence régionale du dialogue national sur la réforme de la justice, tenue ce week-end à Tanger. En effet, les intervenants ont souligné l’importance des outils de la médiation et de l’arbitrage pour le règlement des litiges commerciaux, afin de désengorger les tribunaux de commerce et éviter aux opérateurs économiques les procédures complexes et coûteuses du système judiciaire. À cet égard, Amal Lamniai, magistrate et conseillère du ministre de la Justice et des libertés, a indiqué que les modes alternatifs constituaient une composante importante du projet de réforme de la justice. Cela concerne en particulier le domaine commercial, notant que cette orientation doit s’accompagner d’une simplification des procédures. L’accent doit être mis également, dans le cadre du chantier de réforme de la justice, sur la mise à niveau des ressources humaines et le renforcement des capacités des magistrats et des avocats dans ce domaine, ainsi que sur la restructuration des tribunaux de commerce. (Les inspirations ECO)

Tourisme. Le Maroc table sur une croissance de 7 %. Malgré une participation plutôt réservée au salon du tourisme international de Madrid et une crise qui n’arrive toujours pas à voir le bout du tunnel, les responsables du secteur restent optimistes et promettent une croissance de 7 % pour l’année 2013. «L’Espagne est encore notre deuxième marché des arrivées de touristes malgré la crise et nous ambitionnons d’attirer un million de touristes espagnols à l’horizon 2015 ». C’est par ces mots, plutôt réconfortants, que le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, a tenu mercredi à rassurer la poignée de journalistes présents à la 33ème édition du salon du tourisme de Madrid. Cette combinaison verbale qui réchaufferait plus d’un est relayée par les opérateurs qui ont participé au Fitur. « L’activité tourne à régime moyen  », témoigne Hamid Hayat, DG de Global Voyages et membre du CRT de Casablanca. Encore plus heureux, Soufiane Tabti, manager chez Miramar à Essaouira. Fin connaisseur du secteur, il ne cache pas son euphorie après la venue en force l’année dernière des Italiens sur Essaouira. « Les arrivées importantes enregistrées par les Italiens prouvent que la destination Essaouira intéresse de nouveaux marchés qui jusque-là préféraient les circuits traditionnels », confie-t-il.

Social

Santé. Cancer au Maroc, 110 nouveaux cas pour 100.000 habitants chaque année. Les incidences des cancers au Maroc tournent autour de 110 nouveaux cas pour 100.000 habitants chaque année, a affirmé le professeur Abdelatif Ben Ider, chef du service d’oncologie au Centre hospitalier universitaire (CHU) Ibn Rochd de Casablanca. Le professeur Ben Ider, qui s’exprimait à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le cancer, a indiqué que « les incidences des cancers au Maroc tournent actuellement autour de 110 nouveaux cas pour 100.000 habitants chaque année, soit près de 30.000 nouveaux cas de cancers au niveau de tout le territoire marocain ». Le professeur expliqué que le cancer du sein vient en première position et représente 36 % des cas de cancers chez la femme, suivi de celui du col de l’utérus avec 12 %, alors que chez l’homme, le premier cancer est celui du poumon représentant le quart des cas, suivi par celui de la prostate et ceux digestifs. Pour lutter, les stratégies du plan national de prévention et de contrôle du cancer de l’association Lalla Salma consistent à mettre en place des centres dédiés aux cancers gynéco-mammaires en vue de diagnostiquer ces maladies à un stade précoce. Dans ces centres, a-t-il poursuivi, les malades sont pris en charge depuis le diagnostic jusqu’au traitement, que ce soit le traitement chirurgical, la chimiothérapie ou la radiothérapie.

Drogue. Trois personnes ont été interpellées au point de passage Bab Sebta, en possession de 148 kg de Chira. L’intervention s’est déroulée par l’intermédiaire de deux opérations distinctes. En effet, selon les services des Douanes à Bad Sebta, deux Marocains qui s’apprêtaient à se rendre en Espagne, où ils résident, ont été arrêtés, lors d’une opération conjointement menée par les Douanes et la police, alors qu’ils tentaient de faire passer la drogue sous forme de plaquettes dissimulées dans le pare-choc arrière d’un véhicule immatriculé en Espagne. Par ailleurs, lors d’une deuxième opération, un Marocain résidant aux Pays-Bas a été interpellé en possession de 120 kg de Chira, qu’il transportait dans le coffre de sa voiture vers son pays de résidence. Les suspects ont été déférés devant la police judiciaire de Tétouan pour approfondir l’enquête.

Terrorisme. Les peines de prison revues à la baisse pour trois personnes devant la Cour d’appel de Salé. La Chambre criminelle chargée des affaires de terrorisme près de l’annexe de la Cour d’Appel de Salé a commué, lundi, à cinq, quatre et deux ans les peines de prison prononcées en premier ressort contre trois personnes poursuivies pour terrorisme, après avoir jugé recevable leur pourvoi en cassation. La cour a ainsi décidé de réduire de huit à cinq ans la peine d’emprisonnement pour Rachid Z et à deux ans pour Younès J. Par analogie, Redouane Z écope désormais de quatre, au lieu de la peine de cinq ans de prison ferme initialement requise. Les prévenus étaient poursuivis pour « association de malfaiteurs en vue de préparer et commettre des actes terroristes et tenue de réunion sans autorisation ».

Fraude. Démission au sein du Conseil des Oulémas marocains, après des accusations de fraude en Belgique. Les révélations du Maroxellois de malversations qui auraient eu lieu au sein de l’association Conseil européen des oulémas marocains (CEOM) ont amené des conséquences: 4 membres de l’association, Taher Tujgani, son président, et deux administrateurs, Mohamed Kajjaj et El Khammar El Bakali et le porte-parole, ont en effet démissionné. Le CEOM a été accusé, par Khalil Zeguendi, rédacteur en chef du Maroxellois, dans sa précédente édition, de « dysfonctionnements, incompétences, gestion hasardeuse et dilapidation des biens publics ». Abdelkader Chafi, 64 ans, le comptable du CEOM a notamment raconté une journée de rencontre entre prédicateurs bruxellois. Le repas lors de cet évènement (16 plateaux) était facturé à 14 600 euros. Après vérification, le comptable s’est rendu compte que le montant inscrit était quatre fois plus élevé que la norme. Il va ainsi tenter de dénoncer, mais sera « harcelé moralement » et licencié. (Yabiladi)

Art & Culture

Colloque. « Ecriture de l’histoire du Maroc, problématiques et enjeux », thème d’un colloque le 15 février à Rabat. « Ecriture de l’histoire du Maroc, problématiques et enjeux » est le thème d’un colloque qui sera organisé le 15 février à Rabat, à l’initiative de la fondation Allal El Fassi, avec la participation d’une pléiade d’universitaires et chercheurs. Les débats programmés lors de cette rencontre devront s’articuler autour de « l’archivage au Maroc: enjeux et défis », « l’histoire contemporaine: structures et programmes » et « l’Institut royal pour la recherche sur l’histoire du Maroc (IRRHM): perspectives et orientations », indique ce lundi la fondation. Le colloque verra la participation notamment du directeur de l’IRRHM, Mohamed Kabli, de l’expert Abderrahmane Moudden (IRRHM), du directeur de l’Institut des Archives du Maroc, Jamaa Beida et du doyen de la Faculté des lettres à l’Université Mohammed V-Agdal, Abderrahim Benhadda.

Hommage. Mohamed Benbrahim, la star populaire qui a enchanté des générations de Marocains. Visiblement affaibli par la maladie, Mohamed Benbrahim a quant même tenu à honorer de sa présence le public de la 14ème édition du Festival national du film (FNF) à Tanger, qui lui a rendu un vibrant hommage pour l’ensemble de sa carrière au service de la scène artistique et cinématographique nationale. La star de la comédie populaire a été longuement applaudie par le public lors de la cérémonie d’ouverture du festival, aux côtés des deux autres figures du cinéma à l’honneur lors de cette édition, Abdellah Amrani et Aicha Mahmah. Des générations de Marocains reconnaissent le talent de ce grand acteur qui a marqué de son empreinte le cinéma, le théâtre et la télévision, et dont le nom est devenu synonyme de spontanéité, de naturel et de popularité. Modeste fellah s’efforçant de cultiver et de défendre la terre de ses aïeuls, cupide propriétaire lorgnant sur les terres des infortunés ou pauvre rural perdu dans les méandres de la ville, les rôles joués par Mohamed Benbrahim se suivent mais ne se ressemblent pas, laissant apprécier une interprétation pure et passionnée.

Cinéma. Le Maroc met son expertise et ses moyens techniques à la disposition du cinéma africain. Le délégué du festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), Michel Ouédraogo, a exprimé sa gratitude pour l’expertise technique et l’appui logistique fourni par le Maroc pour la promotion du cinéma africain. Le Royaume donne ainsi un modèle pionnier en matière de partage réussi d’expériences, de solidarité et de partenariat cinématographique et culturel entre les pays africains, a indiqué Ouédraogo, qui conduit une importante délégation du Burkina, venue à Tanger pour présenter la prochaine édition du FESPACO, en marge du 14ème Festival national du film de Tanger (1er au 9 février). En effet, le Centre Cinématographique Marocain (CCM) déploie des efforts considérables pour mettre à la disposition des productions africaines, son expertise et son appui logistique et technique, a affirmé le délégué général du festival panafricain, faisant savoir que les longs métrages africains bénéficient d’un accompagnement particulier au sein des espaces du CCM qui sont désormais, en Afrique, une référence en matière de technologie cinématographique.

Sport

Entraineur. Sortie médiatique ratée de Rachid Taoussi. On attendait de Rachid Taoussi qu’il nous explique pourquoi il n’a pas pu sortir de la phase de poule. Il est passé à côté du sujet en allant dans tous les sens jusqu’à se transformer parfois en porte-parole de la FRMF. À force de vouloir trop communiquer, il a fini par se perdre dans les dédales de la communication oubliant au passage que celle-ci est un art à double tranchant. Sa sortie médiatique de ce week-end est en effet une nouvelle déception après celle de Johannesburg et de Durban. Les journalistes présents en grand nombre eurent ainsi droit à un cocktail oratoire du coach venu visiblement pour défendre sa paroisse plutôt que pour expliquer les véritables raisons de la déroute des Lions de l’Atlas qui ont évolué pourtant dans le groupe le moins relevé de cette CAN 2013. Rachid Taoussi commença par un rappel de citations de patriotisme, suivies de versets du Coran avant de se perdre dans un exposé fait de détails insignifiants, de statistiques et de méthodologies scientifiques, sans répondre réellement aux question posées. Du déjà entendu, projeté sur écran, durant une éternité, sous le regard indifférent des journalistes venus plutôt pour connaitre les tenants et les aboutissants de la débâcle de la sélection nationale.

Lion de l’Atlas. Hafidi vaut 4 milliards de centimes. Le jeune attaquant du Raja, Abdelilah Hafidi, qui vient d’obtenir le statut d’international, a inscrit son premier but pour son premier match avec l’équipe nationale lors de la CAN 2013 en Afrique du Sud. Entré en jeu, le jeune talent des Verts a inscrit le 2ème but des Lions de l’Atlas en deuxième mi-temps. En un temps très court, Hafidi a vu sa cote en hausse. Au point que certains membres du comité du club estiment sa valeur marchande à 4 milliards de centimes. En attendant, Hafidi est joueur essentiel au club.

Ligue 1. Younes Belhanda : «On n’est pas rien». Mené à la mi-temps par Reims (0-1), le champion de France a montré des vertus morales, à l’image de Younes Belhanda, pour finalement l’emporter (3-1). Lentement, Montpellier escalade les marches qui le séparent des sommets. «On n’a pas trop de pression, que le championnat à jouer, et on marque encore trois buts avant un match très intéressant à disputer à Saint-Etienne», répond René Girard à cette évocation. Younes Belhanda est plus direct. «On est des compétiteurs, l’objectif n’a pas changé : jouer l’Europe. On n’est pas loin des cinq premiers. Avec la rigueur et la détermination, on peut accrocher les quatre de devant. On est les champions en titre, on n’est pas rien. Il nous reste quelque chose de l’année dernière. On n’a pas tout perdu». Non seulement les Héraultais n’ont pas tout perdu, mais ils ne perdent plus tout court, en tout cas en championnat, et notamment à La Mosson qui redevient une terre hostile pour les équipes adverses.

Meeting. Le Marocain Hicham Sigueni remporte le 3.000m au meeting de Mondeville. Le Marocain Hicham Sigueni a remporté la course du 3.000m, au meeting de Mondeville (Région Basse-Normandie) en France. Sigueni, médaillé de bronze sur 3.000m steeple aux derniers championnats du monde juniors de Barcelone (Espagne), a dominé l’épreuve en 8min 03sec 82/100e devant l’Allemand Rico Schwarz (8.04.36) et le Français Olivier Galon (8.06.20).

International

Espagne. Nouvelle poussée du chômage, à 4,98 millions en janvier. Le chômage est reparti à la hausse en Espagne au mois de janvier après une légère baisse le mois d’avant, avec 4,98 millions de demandeurs d’emploi, a annoncé ce lundi le ministère de l’Emploi, alors que le pays est plongé dans la récession et soumis à un effort de rigueur sans précédent. La quatrième économie de la zone euro a enregistré en janvier , 132.055 chômeurs de plus qu’en décembre (+2,72%). Sur un an, il y a eu 380.949 nouveaux demandeurs d’emploi (+8,28%) pour arriver au total de 4.980.778 millions de chômeurs en Espagne. Ces données sont différentes des chiffres trimestriels publiés par l’Institut national de la statistique (INE), qui utilise une méthode de calcul distincte et sert de référence. Selon l’Ine, le taux de chômage a franchi un nouvelle barre historique fin décembre, à 26,02%. Le ministère de l’Emploi indique que les chiffres publiés lundi pour le mois de janvier, traditionnellement difficile pour l’emploi en Espagne, sont meilleurs que ceux enregistrés en janvier 2012, avec 177.470 chômeurs de plus.

Pétrolier. Un pétrolier français détourné au large d’Abidjan. Un pétrolier français dont on est sans nouvelles depuis dimanche matin au large de la Côte d’Ivoire est probablement aux mains de pirates nigérians, a déclaré lundi le Bureau maritime international (BMI). Il y a 17 membres d’équipage à bord (sept Togolais, quatre Béninois, deux Sénégalais, deux Ivoiriens, un Sud-Coréen et un Chinois), a précisé Bertin Koffi Tano, responsable ivoirien des affaires maritimes. Le « Gascogne », qui appartient à la société française Sea-Tankers et bat pavillon luxembourgeois, est affrété par le transporteur sud-coréen SK Shipping. Il a embarqué 3.000 tonnes de gazole à Abidjan le 30 janvier mais avait déjà livré une partie de sa cargaison quand il a été détourné dimanche. « Le navire a été détourné dans les eaux ivoiriennes », a dit Bertin Koffi Tano, ajoutant que selon le BMI le pétrolier se trouvait probablement lundi au large des côtes nigérianes.

Irak. 23 morts dans un attentat visant une milice en lutte contre Al-Qaïda. Un attentat suicide contre les Sahwa, une milice irakienne en lutte contre Al-Qaïda, a fait au moins 23 morts lundi dans la périphérie de Bagdad, au lendemain d’un assaut meurtrier contre le quartier général de la police de Kirkouk. L’attaque a fait 20 morts du côté des Sahwa et trois du côté de l’armée, selon des données collectées auprès de trois hôpitaux de la région de Taji, une bourgade située à 25 km au nord de Bagdad. En outre, 44 personnes ont été blessées. D’autres sources ont donné un bilan plus élevé, sans qu’il ait été possible de le vérifier. Les Sahwa, une milice créée en 2006 par des chefs tribaux pour contrer Al-Qaïda dans les régions sunnites, étaient en train de toucher leur salaire près d’une base militaire lorsqu’un kamikaze a fait exploser la charge qu’il portait sur lui. Selon le maire de Taji, Raad Fayçal Abbas, des sunnites et des chiites se trouvaient parmi les Sahwa visés. « C’est la pire attaque que ma ville ait connue ces deux dernières années. C’est affreux. Les victimes sont toutes des jeunes qui voulaient servir leur pays », s’est-il lamenté.

Nucléaire. L’Iran se dit « optimiste » grâce au « changement » à Washington. Le ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Akbar Salehi, s’est dit « optimiste », lundi à Berlin, en ce qui concerne la discussion sur le programme nucléaire controversé de son pays, voyant « un changement » à Washington. M. Salehi a également annoncé que Téhéran voulait poursuivre les discussions avec l’opposition syrienne, rencontrée pour la première fois officiellement ce week-end à Munich. « Je suis optimiste. J’ai le sentiment que cette nouvelle administration essaie réellement cette fois-ci de rompre avec l’attitude antérieure et habituelle vis à vis de mon pays », a-t-il déclaré devant la Société allemande de politique étrangère. « Quand j’ai lu la position (que les membres de la nouvelle administration américaine) ont exprimée il y a quelques années vis à vis de mon pays, j’ai remarqué qu’ils ont adopté une vision équilibrée », a-t-il commenté. « Je pense qu’il est temps que chaque côté s’engage réellement, car la confrontation n’est certainement pas la solution, la confrontation ne va qu’exacerber la situation dans toute la région », a encore déclaré le chef de la diplomatie iranienne.

Nouvelles technologies

Energie solaire. Le Plug&Sun™, générateur à haut rendement, est exposé pour la première fois au Maroc à Solaire Expo. Jet Energy International expose pour la première fois au Maroc, à « Solaire Expo », Salon International de l’Energie Solaire qui se tiendra du 13 au 16 Février 2013 au Palais des Congrès de Marrakech, le nouveau générateur solaire haute performance de la société française Soitec, pour une énergie propre sur site isolé. Ce générateur, baptisé Plug&Sun™, permet grâce aux batteries qui lui sont couplées de fournir de l’électricité 24h/24 7 j/7 pour des applications comme l’agriculture et les habitats non raccordées au réseau. Le Maroc avec son ensoleillement exceptionnel permet d’utiliser de manière optimale la technologie CPV (photovoltaïque à concentration) de Soitec. Le ‘mini-tracker’ P&S est aujourd’hui la première et unique solution solaire clé en main à haut rendement pour apporter et stocker de l’électricité sur des sites hors réseau. Conçu pour un déploiement rapide, le P&S permet de brancher tous types d’appareils électriques. Le système composé de 3 ‘trackers’ délivre 3.4 kW d’énergie constante tout au long de la journée grâce à son système de suivi du soleil sur 2 axes. Ses batteries intégrées peuvent fournir jusqu’à 18 kWh d’électricité à la demande 24h/24.

Lecteur CD. Sony met fin aux lecteurs Minidisc en mars. Plus de vingt ans après sa création, le Minidisc tire sa révérence. Son inventeur, Sony, a annoncé pour mars l’arrêt de la production des lecteurs pour le support destiné à la musique haute fidélité. Un support qui n’a jamais décollé hors du Japon à cause de la concurrence des CD enregistrables et du format MP3. Les disques permettaient d’enregistrer et d’écouter soixante-quatorze puis quatre-vingts minutes de son. Le lancement du format, en 1992, aux Etats-Unis a reçu un accueil mitigé, avec seulement 50 000 lecteurs et lecteurs-enregistreurs vendus sur l’année. La division par trois du prix en 1998 n’a pas aidé le Minidisc à décoller. Au Japon, le prix élevé des CD et la popularité des singles sur Minidisc ont donné une place au support. La tentative de retour, en 2004, avec le Hi-MD, à plus grande capacité, avait pour sa part échoué, rapporte Ars Technica. La vente des disques s’est arrêtée à la fin de 2011. Selon le journal japonais Asahi, cité par la BBC, les autres constructeurs d’appareils de type Minidisc, comme la marque Onkyo, poursuivront toujours leur production, ‘pour les derniers aficionados’.

Google. Les Google Glasses permettront d’entendre par les os du crâne. Les lunettes de Google pourraient être plus qu’un gadget dédié aux geeks. Elles pourraient aussi être un outil destiné aux malentendants. Le magazine The Verge a détecté un brevet déposé par Google sur un système de transmission du son à travers les os. Il suffira de poser d’installer les lunettes sur le nez pour que les branches diffusent le son émis à travers les os du crâne pour les conduire jusqu’à l’oreille interne. Ce procédé améliorera aussi la qualité du son jusqu’à rendre audibles des sons qui ne le sont pas à cause des bruits ambiants. Il faudra encore patienter quelques mois pour découvrir ces lunettes. Google pourrait dévoiler la première version au cours du premier semestre 2013. Elles seront dotées d’une technologie de réalité augmentée, et disposeront de connexions WiFi (2.4GHz Wi-Fi 802.11b/g/n) et Bluetooth.
Le public ne les découvrira pas vraiment puisque la société californienne les a dévoilés plusieurs fois.

Actionnariat. Apple en grande manœuvre pour donner plus de pouvoir à ses actionnaires. L’année dernière, Apple acceptait de se plier à une demande d’un de ses plus gros actionnaires, le fonds de pension Calpers, qui représentent les intérêts des retraités du service public de Californie. Calpers souhaitait de longue date avoir plus de pouvoir sur la nomination des membres du board de la firme de Cupertino. Il voulait qu’il soit possible non plus de ne pas voter pour un futur directeur, comme c’était le cas, mais de pouvoir voter contre. Sous l’ère Steve Jobs, le comité de direction d’Apple était composé de ses proches lieutenants et ne laissait que peu de place aux desideratas des actionnaires. Une demande qui avait finalement été acceptée l’année dernière par la direction d’Apple et son nouveau PDG, Tim Cook. En prévision de sa conférence annuelle pour les actionnaires, qui se tiendra le 27 février prochain, Apple s’est allié avec son ancien « ennemi » et meilleur actionnaire, Calpers, pour mobiliser et convaincre son actionnariat disparate. L’objectif, faire adopter par un vote la réforme acceptée par la direction d’Apple l’année dernière.

 

 

 

________________________actu-maroc.com

Commentaires