Flash-news : Trente en un du « 5 mars 2014

Flash-news : Trente en un du « 5 mars 2014

348
0
PARTAGER

Quatre ministres convoqués par le parlement. Le Parlement va-t-il tenir une session extraordinaire en mois de mars ? Si certaines sources médiatiques laissent entendre que Karim Ghellab, président de la Chambre des représentants, affine les dernières retouches pour la tenue de cette séance, Rissalat Al Omma, daté de ce mercredi 5 mars, avance que « la majorité de Benkirane entrave l’organisation de cette session, dont le menu devait porter sur la discussion des derniers rapports de la Cour des comptes et l’adoption de plusieurs projets de loi ». Même son de cloche sur les colonnes de Al Ahdat Al Maghribiya à paraître ce mercredi. « Karim Ghellab n’aurait pas cette chance de terminer son mandat en tenant une séance extraordinaire car les présidents de groupes parlementaires ont à l’unanimité refusé d’organiser cette séance, ignorant le fait que Ghellab a préparé un agenda qui comprenait la présentation de deux rapports de la Cour des comptes », relève le quotidien. Une chose est sûre, la session du printemps du Parlement, prévue au mois d’avril, s’annonce chaude. Dans son édition de ce mercredi, Assabah avance que les ministres de l’Intérieur, de l’Habitat, de la Santé et de la Jeunesse et des sports sont convoqués par des commissions parlementaires. Et pour cause. Leurs départements respectifs ont été entachés par des dysfonctionnements administratifs et financiers relevés par les récents rapports de la Cour des comptes. « Ces rapports se sont arrêtés sur des irrégularités dans la gestion de certains établissements qui dépendent desdits ministères. La Cour des comptes a mis également le doigt sur l’insuffisance et l’inefficacité des contrôles internes », poursuit Assabah. « Aucun ministre PJD ne figure sur la liste des ministres convoqués devant les commissions parlementaires », ajoute le quotidien. Le 360

Le Maroc se mobilise au conseil des droits de l’homme. Un panel fort intéressant, organisé ce mardi à Genève, dans le cadre de la 25e session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU verra la participation de M’barka Bouaida, a appris Le360 auprès de son entourage. La ministre déléguée aux Affaires étrangères a eu lundi, à son arrivée à Genève, une série de rencontres bilatérales en marge de la réunion du CDH. Bouaida s’est entretenue avec le chef de la diplomatie argentine, Hector Timerman, à propos du dossier du sahara marocain et du plan de large autonomie, ainsi qu’avec le ministre d’Etat britannique chargé du Commonwealth, Hugo Swire, sur la coopération en matière des droits de l’homme. Concernant le sahara, Bouaida a affirmé que « l’Argentine a toujours soutenu la position marocaine et se propose en porte-parole de notre cause en Amérique Latine ». La délégation marocaine à Genève est composée, outre de M’barka Bouaida, du ministre de la Justice, Mustapha Ramid, ainsi que des représentants des ministères de l’Intérieur, de la Solidarité, des Marocains résidant à l’étranger ainsi que d’ONG. Le Maroc avait été élu, en novembre 2013, membre du CDH au nom des pays africains pour un mandat de trois ans à compter du 1er janvier 2014, à l’issue d’un vote des 193 Etats membres de l’Assemblée générale de l’ONU. Il s’agit du deuxième mandat du royaume au sein du Conseil des droits de l’homme, après y avoir siégé en 2006 en tant que membre fondateur occupant la vice-présidence du conseil au nom du groupe africain. Le 360

Sur ‘pression’ de Madrid, le Maroc aurait renforcé ses contrôles autour de Sebta et Mellilia. Le Maroc aurait pris des mesures très fortes pour renforcer ses contrôles et ratissages dans les zones proches des frontières avec les présides de Sebta et Mellilia, et ce afin de lutter contre les entrées irrégulières dans les deux villes, des clandestins subsahariens. Cette mesure vise à empêcher les migrants de s’approcher des frontières des deux villes occupées qui subissent depuis plusieurs semaines une forte pression suite aux multiples assauts des immigrants irréguliers en provenance de l’Afrique subsaharienne. Selon le journal espagnol « El Pais « , qui a rapporté lundi cette information, le renforcement du dispositif sécuritaire dans les zones avoisinant la frontière de Sebta et Mellilia intervient en réponse à une demande formulée par le ministre espagnol de l’Intérieur, Jorge Fernandez Diaz, à son homologue marocain Mohamed Hassad, le 20 février, lors de la réunion tenue à Paris des ministres de l’Intérieur du Maroc, d’Espagne, de France et du Portugal. Le Maroc a pris cette mesure dans le but d’empêcher des centaines de migrants qui se cachent dans la montagne de Gourougou, près de Nador, de franchir les frontières de Sebta et Mellilia, relève le journal. A rappeler que le ministre espagnol des affaires étrangères José Manuel Garcia-Margallo avait le mois dernier, pointé le Maroc du doigt dans l’aggravation des assauts de subsahariens sur Sebta et Mellilia.  Le Mag

Le prince Albert II de Monaco en déplacement au Maroc pour trois jours. Le souverain se rendra à Rabat et Agadir pour visiter des projets soutenus par la Direction de la Coopération internationale et par la Fondation Prince Albert II de Monaco. L’occasion de mettre en valeur les liens d’amitié anciens qui existent entre la Principauté et le Royaume du Maroc. Au cours de ce déplacement, est notamment prévue une visite du site archéologique de Chellah.  nicematin

Economie

Forbes 2014 : Benjelloun indéboulonnable. Le classement 2014 du magazine américain Forbes est enfin tombé ! On apprend que l’américain Bill Gates, redevient l’homme le plus riche du monde, avec une fortune estimée à 76 milliards de dollars. Il devance le mexicain Carlos Slim (72 milliards de dollars). Amancio Ortega, créateur de la marque de vêtements Zara, se maintient à la troisième place avec une fortune évaluée à 64 milliards de dollars. Qu’en est-il des fortunes marocaines ? Othman Benjelloun, PDG de FinanceCom, consolide sa première place (2,8 milliards de dollars). La deuxième place est toujours occupée par Miloud Chaâbi (1,9 milliards de dollars). Fait nouveau : avec une fortune estimée à 1,9 milliards de dollars, Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et patron d’Akwa, fait mieux que Anas Sefroui, PDG du groupe Addoha (1,4 milliards de dollars) en décrochant la troisième place du classement Forbes pour l’année 2014.  Le 360

Royal Air Maroc Airlines revient sur l’aéroport de Montpellier-Méditerranée. Dès le 17 juin prochain, Royal Air Maroc Airlines assurera une liaison Montpellier-Casablanca, à raison de trois vols hebdomadaires, (mardi, jeudi et samedi), en Boeing B737-800 de 171 sièges. Les vols sont déjà ouverts à la vente et le billet aller-retour proposé à partir de 233 euros TTC. La compagnie proposera également une classe affaires à bord de ses vols depuis et vers Montpellier. La RAM se positionne face à la compagnie Air Arabia Maroc, déjà implantée sur la ligne Montpellier/Casablanca depuis 2010, avec la volonté de mettre en avant son offre de réseau depuis son hub de Casablanca, depuis lequel elle dessert près de 25 destinations en Afrique mais aussi vers New York, Montréal et Sao Paulo depuis peu. La compagnie est devenue spécialiste sur le marché français des dessertes africaines mais aussi des provinces marocaines, bien évidemment. Au départ de Montpellier, Royal Air Maroc offrira via Casablanca, des correspondances vers Dakar, Abidjan, New York, Montréal, Libreville, Ouagadougou, Pointe Noire, Douala, Yaoundé entre autres villes.  France3

S&P prévoit une hausse de la dette du Maroc en 2014. La dette de la région MENA (Moyen Orient et Afrique du Nord) connaîtra une hausse de 27% par rapport à 2013, si l’on en croit l’agence internationale de notation Standard and Poor’s (S&P). Selon cette dernière, les 12 pays de la région procéderont, en 2014, à un emprunt à long terme de 56MMUSD. Selon S&P toujours, ce sont les trois pays avec les plus grands déficits budgétaires de la région qui procéderont à la plus grande part des emprunts. Il s’agit du Maroc au côté de l’Égypte et du Liban. Ils totaliseront ainsi 44 MMUSD de dettes en 2014, soit un peu plus des trois quarts du total mentionné ci-dessus. Pour ce qui est du classement 2014 des pays avec les plus importantes dettes multilatérales, l’agence place le Maroc en deuxième position avec 17% du total des dettes de la région, juste après la Jordanie qui totalise les 26%. L’Égypte, quant à elle, arrive à la troisième position avec seulement 7% car ce pays bénéficie, selon S&P, des dons du Conseil de coopération du Golfe (CCG) qui représentent 6% du PIB égyptien. Aussi, la plupart du financement du gouvernement de l’Égypte se déroule sur le marché local avec des banques appartenant à l’État.  Les Eco

Casablanca débat des TIC au sein des PME. Les petites et moyennes entreprises de la région MENA se tournent de plus en plus vers le cloud et la virtualisation dans une tentative de reproduire les avantages dont bénéficient leurs grandes homologues. Tel est le constat International de Data Corporation (IDC) qui entamera dans les jours qui viennent la septième édition des caravanes des TIC au sein des PME. Prévue le 26 mars à Casablanca, cette rencontre portera sur le rôle des nouvelles technologies en tant que catalyseur des PME. L’accent sera mis sur la manière dont les PME devraient appliquer les technologies émergentes telles que la virtualisation, le cloud, et la mobilité. Cette démarche tend, entre autres, à améliorer l’efficacité des structures entrepreneuriales, réduire leurs coûts et maintenir leur rentabilité à un niveau plus élevé. «Les améliorations financières et la flexibilité éprouvées offertes par la virtualisation sont sans aucun doute des avantages attrayants pour la PME qui sont agiles et soucieux des coûts», souligne à cet égard Ouafa Khatir, directrice générale de IDC Afrique du nord et Afrique francophone. Notons que la 7ème caravane sera organisée en partenariat avec l’ANPME, Inwi et APC.   Aujourd’hui

Zain veut augmenter sa part dans le tour de table d’Inwi. Le groupe koweitien Zain veut augmenter sa participation dans le capital du 3e opérateur télécom marocain Wana, propriétaire de la marque Inwi. L’annonce a été faite à la presse par le PDG du groupe, Scott Gegenheimer, en marge du Mobile World Congress (MWC), dont l’édition 2014 s’est tenue la semaine dernière à Barcelone en Espagne. Ce n’est pas la première fois que la direction du groupe manifeste son ambition d’augmenter sa participation dans l’opérateur des télécoms. Pour rappel, le groupe koweitien possède déjà 15,5% des parts dans le capital d’Inwi, détenu à 69% par la SNI.   Les Eco

Social

Médicaments : La baisse des prix fixée au 19 novembre. Le ministère de la Santé a annoncé qu’il ne reviendra pas sur sa décision de réviser à la baisse les prix des médicaments. Dans un communiqué, le département de Houcine El Ouardi a précisé que cette diminution des prix entrera en vigueur le 19 novembre prochain, selon le nouveau décret n° 852-13-2 relatif aux conditions et modalités de fixation des prix publics de vente des médicaments. En application de ce décret, le ministère a adressé le 21 février dernier, à tous les intervenants dans le secteur pharmaceutique, une note mentionnant les mesures qui seront prises concernant la nouvelle tarification de 800 médicaments destinés à être vendus sur le marché national, conformément à la réglementation en vigueur, ajoute la même source. Le ministère de la Santé s’engage, par ailleurs, à autoriser les établissements pharmaceutiques, qui n’ont pas pu liquider des stocks de médicaments dans les délais fixés par le décret, d’apposer le nouveau prix public de vente sur l’emballage du médicament. L’adoption de ce décret a pour objectif de permettre l’accès équitable à tous les citoyens à plus de 800 médicaments et à renforcer l’industrie pharmaceutique au niveau local.  Aufaitmaroc

Un marin mort et 9 autres sauvés dans un nouveau nauvrage à Tanger. Neuf membres de l’équipage d’un navire ont été sauvés suite à un échouement d’un bateau de pêche survenu, mardi à l’aube au niveau de la plage Sidi Kacem, dans la région de Tanger. Un autre a succombé lors de son évacuation à l’hôpital Mohammed V de Tanger, indique le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime, dans un communiqué. La même source ajoute que le Centre de coordination de sauvetage maritime de Bouznika (MRCC), relevant du Département de la pêche maritime, avait intercepté un message de détresse émanant du navire de pêche via sa balise de détresse, et ce suite à un échouement qui n’a pu être évité en raison d’une voie d’eau au niveau de la salle des machines. Suite à cet incident, le MRCC a déployé une unité de la Marine Royale et a sollicité une intervention de la Protection civile du côté terre, et des moyens aériens ont été également demandés auprès des Forces Royales Air et de la Gendarmerie royale, poursuit le communiqué. Et de faire savoir que les opérations de sauvetage ont pris fin vers 07h30 et une enquête a été ouverte par le Département de la pêche maritime pour déterminer les causes et les circonstances de ce regrettable incident. Cet accident intervient alors que trois personnes sont à mortes et neuf autres sont encore portées disparues dans le naufrage d’un bateau de pêche près de la baie de Dakhla. L’accident a eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi (1er mars), à l’entrée du chenal dans le port de Dakhla, suite à la collision entre un navire de pêche RSW et un sardiner côtier, selon un nouveau bilan du ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime.  Menara

Son ami l’humiliait, il le tue. Ils étaient deux amis, Karim et Zouhaïr, âgés respectivement de vingt-deux et vingt-et-un ans. Ils demeuraient tous les deux en ancienne médina de la ville de Fès. Leur relation ne remonte qu’à trois ans, quand ils s’étaient rencontrés pour la première fois devant un autocar touristique, en train de gagner leur vie. Karim, un faux guide, conduisait quelques touristes pour visiter les rues de l’ancienne médina, et Zouhaïr, marchand ambulant, essayait de les convaincre d’acheter quelques articles artisanaux. Depuis, Karim et Zouhaïr ne se sont plus séparés. Leur relation a été encore consolidée par la drogue et les boissons alcoolisées au point qu’ils sont devenus inséparables. Cependant, un seul problème minait cette relation: Karim, qui semble être plus robuste, n’hésitait pas à violenter son ami Zouhaïr à chaque fois que ce dernier protestait contre un comportement qui ne lui plaisait pas. Par la suite, Karim s’excusait pour que leur relation reprenne rapidement et facilement. Il y a quelques jours, Karim a gagné de son boulot une importante somme d’argent. Comme à l’accoutumée, il a invité son ami Zouhaïr pour passer ensemble de «bons» moments, à se droguer et s’enivrer. Il l’a même invité, ce jour du mois de février, à déjeuner dans un petit restaurant. Zouhaïr était très heureux de ce geste. Puis ils ont enchaîné par quelques joints et des verres. Mais les vieux démons reviennent. Pour un rien Karim donnait un coup de poing à Zouhaïr qui toutefois gardait son calme. Mais ce calme ne pouvait s’éterniser car, ne supportant plus ces humiliations, Zouhair a décidé de se révolter.  Aujourd’hui

Mohammed VI appelle les marocains à se mobiliser pour le recensement général. Le 6ème recensement de la population et de l’habitat devrait se dérouler pendant l’été. Le Roi Mohammed VIa indiqué à quel point il est important que tous les marocains y participent afin d’avoir une base de données importante sur l’évolution de la population marocaine. Ce recensement est effectué tous les 10 ans durant la même période. Le Roi a demandé à Abdelilah Benkirane de mobiliser toutes les administrations publiques, les services décentralisés et les collectivités territoriales afin de permettre un recensement efficace et réussi.   Afriquinfos

Saisie de 945 Smartphones à l’état neuf au port Tanger Med. Les services de la Douane à la gare maritime de Tanger Med ont procédé lundi à la saisie de 945 Smartphones à l’état neuf dans le cadre d’une opération de contrôle des voyageurs. Selon une source douanière, la valeur taxable des articles saisis est estimée à 945.000 DH et celle des droits et taxes éludés à 220.185 DH. Ces appareils ont été découverts, suite à une fouille minutieuse, parmi les bagages des passagers à bord d’un autocar immatriculé en Espagne, tractant une remorque appartenant à une société de transport qui assure la liaison Bruxelles-Tanger. Un procès-verbal de saisie et d’audition, pour tentative d’importation de marchandises d’origine étrangère sans déclaration, a été établi par la Douane à l’encontre des mis en cause, qui ont été remis à la police judiciaire de Tanger Med pour complément d’enquête.   MAP

Art & Culture

« Z’bel Manifesto » dénonce. C’est à travers un parcours ludique et coloré que les quatre artistes qui constituent le collectif « Z’bel Manifesto », Othman Zine, Ghizlane Salhi, Katia Salhi et Saad Alam, dénoncent une société de consommation qui laisse derrière son passage des détritus en tout genre. Bien que l’idée de départ, initiée à l’occasion de la Biennale de Marrakech, colle avec l’actualité de la cité ocre qui connaît un véritable problème de gestion des déchets, on ne peut s’empêcher de voir en cette installation une sorte de protestation contre ce que « nous » consommons, ce que nous utilisons et dont nous usons. Il aura fallu une douzaine de jours à ces quatre artistes aux caractères bien distincts pour mettre en place cette installation qui se décline à travers quatre pièces, tel un labyrinthe de déchets à la fois impressionnant et admirablement bien transformé. Le voyage au pays des « merveilles » (polluantes) commence par la traversée d’un couloir de bouteilles en plastiques suspendues où l’on se perd agréablement tel un grand enfant jusqu’à découvrir une des trois autres pièces de « Pimp My Garbage ». D’un côté, un salon, enfin ce qui y ressemble puisque l’on y retrouve un canapé, une table basse et quelques meubles de fortunes, tous totalement recouverts de déchets en tout genre.  Le 360

Latifa Ahrar : Des paillettes au niqab. Latifa Ahrar a habitué le public à lui offrir un festival de tenues plus étonnantes et glamour les unes que les autres. Durant le dernier Festival international du film de Marrakech (FIFM), elle avait fait sensation avec une tenue à la garçonne, rehaussée d’une cravate rouge enroulée autour du cou dans savante toute feinte négligence. Mais elle ne s’était pas arrêtée là, et était apparue chaque soir dans une tenue différente, avec autant de plaisir que de provocation vis-à-vis des journalistes qui avaient fait tant de bruit autour de son costume-cravate. Il voulaient du show et des buzz ? Eh bien, elle allait leur en donner ! Interviewée à l’occasion par un journaliste du Le360 qui lui avait dit qu’elle semblait véritablement jouer avec les médias et le public en prenant des poses aussi originales que malicieuses dans des tenues plus différentes les unes que les autres, la jeune femme avait répondu : « On a beaucoup parlé de ma cravate. Je montre maintenant que je peux me mettre dans des peaux différentes. Après tout, je suis une actrice ». Mais personne n’attendait le niqab. Décidément, Latifa Ahrar ne cessera de surprendre.  Le 360

Une exposition collective à Tanger sous le signe de l' »Arc-en-ciel ». La galerie du Centre culturel Ibn Khaldoun à Tanger accueille, jusqu’au 24 mars, une exposition collective dont la diversité des styles et des expériences se traduit dans son thème « Arc-en-ciel ». Cette exposition, organisée par l’Association Bassamat des beaux arts, réunit les artistes Rakia Bayla, Karim Tabit, Ahmed Bouidi, Abderrahmane El Hannaoui, Rachid Zizi, Karim El Afia et Abdelaziz Abdous. Dans une déclaration à la MAP, le président de l’Association Bassamat des beaux arts, Ahmed Bouidi, a indiqué que les sept artistes prenant part à l’exposition apportent, tels les couleurs d’un arc-en-ciel, des visions et des sensibilités différentes, témoignant de la diversité de la scène artistique nationale. Les exposants relèvent aussi de styles de peintures différents, même s’ils se rejoignent dans ce que les critiques d’art nomment le « semi-abstrait » et le « semi-figuratif », a-t-il expliqué, notant l’importance des expositions collectives qui offrent l’occasion au public de découvrir une large palette d’expériences et de styles artistiques en un seul lieu. Certains artistes mettent l’accent sur les couleurs, d’autres sur les formes ou les scènes de la vie quotidienne, a ajouté M. Bouidi, relevant que cette exposition s’inscrit dans le cadre des objectifs de l’association visant à promouvoir la diversité de l’expression artistique et la rencontre d’artistes des différentes régions du Maroc. Créée en 1993, l’Association Bassamat des beaux arts regroupe des lauréats de l’Ecole supérieure des beaux-arts de Casablanca dans le but de promouvoir la culture visuelle à travers l’organisation d’expositions, d’ateliers artistiques et séminaires.  MAP

« Non-Stop » s’invite au sommet du box-office nord-américain. La nouveauté « Non-Stop », qui met en scène Liam Neeson et Julianne Moore, a démarré fort en tête du box-office nord-américain, amassant 28,9 millions de dollars, selon les chiffres publiés lundi par Exhibitor Relations. Une autre nouvelle sortie « Son of God » de Christopher Spencer a, lui aussi, réalisé un démarrage solide au deuxième rang. Le film historique recueille 25,6 millions de dollars. Le film d’animation « La Grande Aventure Lego », qui s’est imposé en première position pendant trois semaines consécutives, glisse au troisième rang avec 20,8 millions de dollars, pour un total de 209,1 millions en quatre semaines. Démarrant deuxième dernière, « 3 Days to Kill » recule de deux rangs et termine quatrième. Il rapporte 5 millions de dollars supplémentaires qui portent le total de ses recettes à 20,8 millions, devant les « Monuments Men ». Le film qui voit George Clooney derrière et devant la caméra se maintient à la cinquième place, avec 4,9 millions de dollars de recettes (65,6 millions en quatre semaines). Reculant de deux rangs, la version 2014 de » Robocop » termine sa troisième semaine sur les écrans en sixième position, récoltant 4,5 millions de dollars, soit un total de 51,2 millions. Elle devance « Pompéi » qui perd quatre places et termine septième avec 4,3 millions de dollars et 17,8 millions en deux semaines. La comédie « Mise à l’épreuve » chute de trois places et complète le Top 10 du week-end. Avec 3 millions de dollars lors de sa septième semaine à l’affiche, le film cumule des recettes de l’ordre de 127,2 millions.   MAP

Sport

Organisation du Mondial FIFA 2026 : Le Canada compte concurrencer le Maroc. Les candidatures à l’organisation du mondial FIFA 2026, seraient très disputées au niveau des instances de décision de la FIFA. En plus du Maroc, pays organisateur du mondial des clubs 2013 et 2014, et à l’occasion duquel, Joseph Blatter avait déclaré que se serait un excellent exercice pour le royaume dans la préparation de sa candidature pour l’organisation du mondial 2026, d’autres pays dans le monde, ont fait état de leur désir de recevoir le très lucratif événement footballistique mondial. Ainsi, le Mexique, déjà organisateur de la coupe du monde en 1970 et 1986 a fait part de son intention de se porter candidat pour 2026, de même pour les Pays-de-Galles qui expriment la même ambition. Mais vient de s’ajouter à cette liste de potentiels concurrents du Maroc, un poids lourd international : Le Canada. Ainsi, le site d’information Ottavien, L’Express Ottawa, a rapporté que le maire de la capitale canadienne, Jim Watson, a officiellement adressé une lettre, rendue publique, à l’Association canadienne de soccer (fédération canadienne de Football) y disant son appui à la candidature du Canada afin d’organiser la Coupe du monde 2026. ‘‘Il n’y a pas d’endroit qui conviendrait mieux qu’Ottawa pour accueillir ce prestigieux événement. La capitale du Canada possède une veste expérience dans la présentation de compétitions sportives de haut niveau, notamment, les championnats mondiaux de hockey Junior en 2009 et la Coupe du monde des moins de 20 ans de la FIFA en 2007’’, écrit le maire dans sa missive.  Le Mag

Athlétisme: Sept marocains à Sopot. En 2012 à Istanbul, le Maroc avait ramené deux médailles dont une en or par Abdelaati Iguider sur 1.500 mètres. Cette année encore, à Sopot, en Pologne, le leader du demi-fond marocain sera présent sur sa distance fétiche en compagnie de six autres athlètes. Chez les dames, Malika Akkaoui (800m), Siham Hilali (1.500m) et Rababe Arafi (1.500m), essaieront de défendre leurs chances face aux représentantes de l’Afrique de l’ouest (Kenya, Ethiopie…). Idem chez les hommes où les quatre frondeurs, le champion du monde en titre, Abdelaati Iguider, Mohamed Moustaoui (1.500m) et le duo Othmane El Goumri et Abdelhadi Labali (3.000m), tenteront faire aussi bien qu’en 2012 en Turquie.  Le 360

Fellaini:«En Belgique, on a cru en moi …du côté marocain, ça temporisait». Dans un long entretien accordé à nos confrères algériens du journal « Le Buteur », le milieu de terrain de Manchester United, Marouane Fellaini a évoqué plusieurs sujets dont son choix pour les Diables Rouges au dépends du Maroc ou encore la CAN 2015.  » J’étais sélectionné chez les jeunes catégories de l’Equipe nationale marocaine. Sincèrement, ça s’est très bien passé. Par la suite, je suis passé directement professionnel. La Fédération belge m’a contacté pour jouer au profit des Diables rouges, tandis que du côté marocain, ça temporisait. Donc, j’ai choisi directement de jouer pour l’équipe belge car ici en Belgique, on a cru en moi et en mes capacités. Avec la Belgique, ça permet de jouer la Coupe d’Europe des nations et la Coupe du monde aussi. Donc, les Diables rouges me permettent de prendre part aux plus grandes compétitions de football. Cela est très important. Je ne dis pas que le Maroc ne me permet pas de disputer les grandes compétitions. Les Lions de l’Atlas ont de très bons joueurs, mais ils ne se sont pas qualifiés, malheureusement.  »  Mountakhab

Benatia:«Je serai devant ma télévision pour voir mes amis jouer». Contrairement à ce qui a été rapporté par de nombreux médias locaux ce matin, le défenseur international marocain de l’AS Rome, Mehdi Benatia ne fera pas le déplacement à Marrakech pour rencontrer Hassan Benabicha et suivre le match amical face au Gabon. Joint par nos soins il y a quelques minutes, le joueur de 26 ans a tenu à démentir cette rumeur et nous a déclaré :  » Il n’y a jamais eu de conversation prévue avec le coach. Ensuite, oui je voulais venir voir le match, mais comme nous avons un match super important dimanche à Naples, mon club préfère que j’évite de faire ce voyage, mais bien sûr je serai devant ma télévision pour voir mes amis jouer, en espérant la victoire même si ce n’est qu’un match amical c’est toujours mieux de gagner.  »   Mountakhab

International

L’Egypte interdit le Hamas sur son territoire. L’Egypte a interdit mardi le Hamas, le soupçonnant de s’allier avec les Frères musulmans pour commettre des attentats, mais le mouvement palestinien au pouvoir dans la bande de Gaza a accusé Le Caire de « servir » ainsi « l’occupation israélienne ». C’est un tribunal du Caire qui a proscrit, ce mardi, les activités et la présence du Hamas. Ce dernier est en effet considéré comme la branche palestinienne des Frères musulmans, cible d’une très sanglante répression depuis que l’armée a destitué le 3 juillet le président Mohamed Morsi, membre de cette confrérie et seul chef d’Etat jamais élu démocratiquement en Egypte. Car les attentats visant policiers et militaires se sont multipliés depuis la chute de Mohamed Morsi, notamment dans la péninsule du Sinaï frontalière avec Israël et Gaza: des hauts responsables égyptiens accusent régulièrement le Hamas d’être « impliqué » dans ces attaques. Depuis le 3 juillet, plus de 1.400 personnes ont péri en Egypte, ave une grande majorité de manifestants pro-Morsi tués par les forces de l’ordre, selon Amnesty international. Par ailleurs, des milliers de Frères musulmans ont été arrêtés, dont la quasi-totalité de leurs leaders, jugés –à l’instar de Mohamed Morsi en personne– notamment pour « complot », « trahison » et « espionnage » en relation avec des mouvements islamistes étrangers, dont le Hamas. Morsi et les principaux leaders des Frères encourent la peine de mort dans trois des quatre procès en cours. D’ailleurs, plusieurs membres du Hamas palestinien figurent parmi les co-accusés –la plupart jugés par contumace– dans le procès le plus emblématique intenté contre Mohamed Morsi et les cadres de sa confrérie: ils sont tous jugés pour « espionnage », accusés d’avoir « comploté » avec le Hamas et l’Iran pour « déstabiliser » l’Egypte. Ce procès est pour le moment ajourné à une date non définie. Dans un autre procès pour son évasion de prison lors de la révolte populaire de 2011 qui renversa le régime de Hosni Moubarak, Mohamed Morsi et des membres du Hamas sont également sur le banc des accusés. Les Frères musulmans sont accusés d’avoir fait appel au mouvement palestinien pour attaquer des centres pénitentiaires et des commissariats de police dans tout le pays cette année-là.  h24info

Netanyahou souhaite qu’Abbas reconnaisse Israël comme un État juif. Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a de nouveau exhorté mardi le président palestinien Mahmoud Abbas à reconnaître Israël comme un État juif, une demande qualifiée de « déclaration unilatérale de fin des négociations » de paix par un dirigeant palestinien. « Président Abbas, reconnaissez (Israël comme) État juif… Vous diriez ainsi aux Palestiniens d’arrêter de fantasmer sur l’idée de submerger Israël avec des réfugiés », a lancé Benyamin Netanyahou, qui s’exprimait à Washington devant l’American Israel Public Affairs Committee (Aipac), le principal lobby pro-Israël aux États-Unis. « En reconnaissant (Israël comme) État juif, vous montreriez clairement que vous êtes vraiment prêts à mettre un terme au conflit », a-t-il poursuivi. « Benyamin Netanyahou a annoncé qu’il ne voulait pas de solution à la question des réfugiés et une reconnaissance de la judéité de l’État d’Israël, ce qui est totalement inacceptable », a déclaré peu après à Nabil Chaath, membre du Comité central du Fatah, le mouvement du président palestinien Mahmoud Abbas, accusant le Premier ministre israélien de « refuser toutes les règles des négociations ». De son côté, le président palestinien a exigé un gel de la colonisation juive et les libérations de prisonniers supplémentaires pour envisager une prolongation des négociations avec Israël au-delà de l’échéance de fin avril, une position exprimée lundi soir lors d’une rencontre avec la chef du parti d’opposition de gauche israélien Meretz, Zehava Gal-On. Lors de sa rencontre avec la dirigeante du Meretz, Mahmoud Abbas a qualifié de « plaisanterie » l’idée selon laquelle il voudrait inonder Israël de cinq millions de réfugiés palestiniens, selon le communiqué de Meretz Gal-On. « Pas un réfugié ne retournera en Israël sans accord israélien. Mais j’attends d’Israël qu’il fixe un quota de réfugiés qu’il acceptera chaque année », a expliqué le président palestinien.  Le Point

Algérie : les candidats renoncent face à la machine à élire Bouteflika. Bouteflika a mis fin au suspense sur sa candidature mais pas sur son état de santé. Lundi, alors que tout le monde le pensait cloué sur son fauteuil roulant, il a été emmené dans une voiture blindée, suivi d’un cortège de gardes, vers le conseil constitutionnel pour confirmer sa volonté de briguer un quatrième mandat. Une candidature qui continue de susciter des interrogations dans la rue algérienne, fataliste. La télévision publique, qui déroule le tapis auprésident sortant, semble ignorer l’opposition qui ne cesse de crier au scandale. Les images diffusées lundi n’ont convaincu personne. L’équipe dépêchée pour filmer en exclusivité le président n’a rapporté qu’une petite phrase, inaudible. «Je suis venu déposer officiellement ma candidature conformément à l’article 74 de la Constitution (NDLR. sur son droit à la réélection) et à la loi électorale», a seulement dit Bouteflika. Des images brèves, montées, tronquées, pour affirmer que le président se «porte bien». En réalité, le président filmé assis, bougeant un peu mieux ses mains que lors de sa dernière apparition, ne se porte pas à merveille, contrairement à ce que dit la version officielle. «Une déclaration liminaire, expéditive, en guise de sevrage pour plus de 22 mois d’éclipse de l’espace public», résume l’éditorialiste du quotidien francophone El Watan qui a relevé «une image altérée et une voix inaudible» du candidat sortant. Liberté, autre journal à grand tirage, s’interroge sur l’identité du médecin ayant fourni un certificat médical permettant au président Bouteflika de se représenter. Faute de consensus sur un nouvel homme, l’armée qui s’est montrée fébrile au point de laver étrangement son linge sale en public, a plié en faveur de Bouteflika. Porté par les militaires et poussé par une poignée de décideurs économiques proches du pouvoir, Abdelaziz Bouteflika brigue donc à 77 ans un quatrième mandat successif. La machine électorale du système à la soviétique animée par le FLN depuis l’indépendance algérienne en 1962 n’est pas rouillée. Au contraire. Outre le FLN et le RND, autre parti au pouvoir, le puissant syndicat des travailleurs et celui du patronat soutiennent le président sortant. Des partis d’opposition, réelle ou supposée, appellent au boycott, ce qui n’est pas nouveau.  Le Parisien

Procès Pistorius : Des témoins réveillés par une dispute et des cris de femme. Epuisée par quatre heures d’interrogatoire agressif et parfois humiliant, mené par l’avocat de Pistorius, le premier témoin, Michelle Burger, une maître de conférences à l’Université de Pretoria dont la maison est à moins de 200 mètres du lieu du drame, a craqué et fondu en larmes. « Quand je suis sous la douche, je revis ses cris! », a-t-elle lâché, après avoir décrit et répété à maintes reprises à la barre, en anglais comme en afrikaans, les hurlements de femme « absolument pétrifiants » entendus la nuit du drame avant quatre coups de feu. Depuis la veille, Barry Roux, le défenseur de Pistorius, n’a jamais cessé de mettre en doute successivement son honnêteté, celle de son mari, l’ordre dans lequel elle a perçu les cris et les tirs, ou encore sa capacité à distinguer une voix de femme de celle d’un homme qui aurait pu être, selon lui, Pistorius lui-même, au comble de l’anxiété. Il a lourdement insisté pour savoir si elle savait seulement reconnaître le bruit d’une arme à feu, suggérant qu’elle aurait pu confondre les tirs avec les coups de batte de cricket portés par Pistorius pour défoncer la porte fermée à clé des WC de sa chambre. L’athlète de 27 ans soutient la thèse de la méprise tragique et plaide non coupable. Il soutient qu’il a cru à un cambriolage, et qu’il a tiré sur la porte sans savoir qu’il tirait sur sa petite amie Reeva Steenkamp, 29 ans. Mais si le parquet parvient à prouver qu’il l’a tuée en connaissance de cause, il risque 25 ans de prison. Michelle Burger est restée stoïque, presque jusqu’au bout, face à un Barry Roux cherchant des incohérences dans sa version, la poussant à se contredire, lui suggérant « de prendre du recul », l’accusant de « refuser toute concession qui pourrait bénéficier à l’accusé », reposant maintes fois les mêmes questions, au point d’impatienter le parquet et même la juge Thokozile Masipa qui l’a rappelé à l’ordre après un commentaire sarcastique déplacé.  Afriquinfos

« La terreur de Limoges » au Maroc. La justice française ne sait plus quoi faire de ce mineur surnommé « la terreur de Limoges » (ville au centre de la France). Du coup l’adolescent sera envoyé au Maroc pour un « stage de rupture » censé le faire revenir au droit chemin, selon RTL. Le dernier « fait d’arme » de ce jeune âgé de 14 ans remonte au 1 mars. Après s’être échappé d’un centre éducatif où il avait été placé, il a été retrouvé dans le métro parisien samedi, alors qu’il tentait d’arracher violemment un téléphone des mains d’un voyageur. Le garçon est désormais bien connu des services de police. Il serait lié à une soixantaine d’affaires, selon RTL. En janvier, il avait déjà faussé compagnie à deux éducateurs. Il avait ensuite agressé un autre jeune garçon pour lui subtiliser son téléphone. Cet adolescent particulièrement turbulent a connu une enfance difficile, entre des parents toxicomanes et les foyers d’accueils qui se sont succédés dès ses 12 ans Le juge a décidé de l’envoyer au Maroc en « stage de rupture » pour tenter de le remettre sur les rails. Cette décision est contestée par les policiers qui ont eu affaire à lui. « Pour eux, ‘la terreur de Limoges’, qu’ils considèrent comme un délinquant dangereux et ingérable, va prendre des vacances au soleil.   h24info

Nouvelles technologies

Quand «SocialEyez» propose ses services également en Darija. Fini le temps où l’analyse des informations sur la Toile se faisaient exclusivement en anglais ou en français, passant à côté de la majorité des échanges sur les blogs, les forums et les réseaux sociaux. Aujourd’hui, l’agence digitale SocialEyez révolutionne la veille en ligne en proposant pour la première fois au Maroc des services d’analyse de la Darija. Depuis un an, l’agence digitale de News Group Maghreb, le leader de l’Intelligence Media au Maghreb, propose ainsi des études de perception de l’image digitale pour des personnalités, des entreprises ou des institutions en s’appuyant sur l’outil SM2, qui lui permet de sonder les conversations dans la langue utilisée par la majorité des Marocains! Conçu et mis au point à Dubaï par la maison mère News Group International, S2M permet de sonder les informations présentes dans la totalité du Web et dans plus de 60 langues, incluant l’arabe et ses dialectes dont la Darija. En plus d’analyser les conversations qui ont cours sur les sites les plus fréquentés par les internautes – Facebook, Twitter, LinkedIn –, SM2 permet d’analyser les messages laissés sur les blogs, les forums ou encore les sites de partage de vidéos. Grâce à SM2, SocialEyez peut analyser 60 millions de messages par jour et proposer une vision globale et précise des informations concernant une marque, un produit ou un service. Un client qui souhaite bénéficier d’une analyse conversationnelle sur les cinq dernières années peut ainsi profiter d’un rapport complet s’appuyant sur 41 milliards de messages !  Aujourd’hui

Des chercheurs français ressuscitent un virus vieux de 30 000 ans. C’est une découverte aussi étonnante qu’inquiétante. Des chercheurs français ont non seulement identifié un virus géant vieux de 30 000 ans mais ils sont surtout parvenus à lui redonner vie tel le professeur Hammond dans Jurassic Park. Ils ont publié les résultats de leur étude lundi sur le site de l’académie des sciences américaines. L’intéressé, nommé Pithovirus sibericum, mesure plus de 0,5 millionième de mètre de diamètre – la taille d’une petite bactérie – quand ses cousins affichent entre 0,01 et 0,3 millionième de mètre sous la toise. Il est d’ailleurs observable à l’aide d’un simple microscope optique. Le Pithovirus porte donc à trois le nombre de type de virus géants découverts, après les mimivirus, en 2003, et les pandoravirus en juillet dernier. La découverte a été réalisée par les biologistes Jean-Michel Claverie and Chantal Abergel de l’Université Aix-Marseille à partir d’un échantillon du permafrost sibérien. Ils ont ensuite implanté le virus dans une amibe – micro-organisme très simple. Le pithovirus s’est alors en quelque sorte réveillé et a tué l’amibe. Si ce virus très ancien reste inoffensif pour les humains et les animaux, une telle découverte soulève aussi des risques sanitaires. « La démonstration que des virus enfouis dans le sol il y a plus de 30.000 ans puissent survivre et être encore infectieux suggère que la fonte du permafrost due au réchauffement climatique et l’exploitation minière et industrielle des régions arctiques pourraient comporter des risques pour la santé publique », précise ainsi Jean-Michel Claverie.  Metronews

Samsung annonce son nouveau Chromebook. Le Chromebook est un notebook fonctionnant sur le système d’exploitation développé par Google, le Chrome OS. Ce premier ordinateur Google est présent sur le marché depuis 2011 grâce à plusieurs constructeurs. Samsung a annoncé lundi deux nouveaux Chromebook plus performants. Les deux modèles, 11.6 et 13.3 pouces, ont la particularité d’avoir une imitation cuir sur le dos de l’ordinateur. Le Chromebook 2 sera vendu aux alentours de 319.99 dollars (environ 230 euros) pour le petit modèle et 399.99 dollars (environ 290 euros) pour le deuxième modèle. Ils sortiront en avril prochain, selon le communiqué de presse de Samsung. Pour rappel, le Chromebook est le premier ordinateur Google. C’est un modèle puissant, rapide, accessible à un prix raisonnable et très facile à utiliser. Il fonctionne sur le système d’exploitation Chrome OS spécialement développé pour les ordinateurs. L’OS propose donc uniquement les applications Chrome comme Gmail et Google Docs. Ces dernières nécessitent une connexion Internet, ce qui destine le Chromebook à ceux qui utilisent principalement le Web pour travailler. Le Chromebook 2 de Samsung est plus performant que sa précédente version. Les deux modèles ont une autonomie de plus de 8 heures. Ils disposent d’un disque dur de 16GB, d’une caméra HD et de ports USB, HDMI et un lecteur de cartes micro-SD. La différence se situe dans la taille, le poid et les couleurs. Le modèle 11.6 pouces est plus petit et léger, il sera disponible en noir ou blanc. Le modèle 13.6 pouces est plus grand et lourd et sera disponible en gris titane seulement. Ce qui diffère également entre les deux c’est la résolution: du Full HD (1920×1080) pour le plus grand modèle et du HD standard (1366×768) pour l’autre modèle.  Le Figaro

 

 

le2minutes.com

 

________________________actu-maroc.com

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après: https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

 

 

Presse Actualité journal Maroc marocaine infos news Rabat Casablanca Marrakech Agadir Fés Tanger horaires de prière

faits divers politique économie accident cnops ministère ambassade cnss police douane trafic drogue prostitution pédophilie

Commentaires