Flash-news : Trente en un du « 6 fevrier 2013

Flash-news : Trente en un du « 6 fevrier 2013

382
0
PARTAGER

Immobilier. Des MRE spoliés au Maroc demandent au président Français d’intervenir. La colère monte à Paris. Une trentaine de membres de 7 familles franco-marocaines se sont réunis dans les locaux de l’association des Franco-marocains d’Ile-de-France, située dans la commune de Plaisir dans le 78 pour parler de leurs conflits avec la justice marocaine sur des biens immobiliers leur appartenant. « Nous suivons aujourd’hui 54 familles franco-marocaines et françaises de souche qui ont acheté des terrains, appartements ou maisons au Maroc. Toutes ces familles demandent justice après s’être fait spolier leur bien par les autorités locales des villes où se trouvent leurs biens. », explique Mohamed Khachane président de l’association. Il raconte, par exemple, le cas d’une famille MRE qui possède un terrain de 27 hectares à Nador et ce, depuis 1959 mais l’état marocain essaie de mettre la main dessus par tous les moyens. Une dispute qui dure depuis 1986 alors que la famille possède les titres et papiers officiels certifiant qu’elle est propriétaire de ce terrain. Cette famille comptait construire des appartements sur ce terrain pour les louer et dégager des revenus. Aujourd’hui, ses projets sont gelés. « C’est une honte pour le Maroc de ne rien faire pour ces familles ! Quelle image renvoie le pays à l’extérieur alors que le gouvernement dit vouloir recevoir 20 millions de touristes en 2020 ! Quelle honte ! » poursuit-il. (Yabiladi)

Maroc-Qatar. Le Qatar conditionnerait son aide financière au Maroc par son achat de Maroc Telecom. Un haut responsable marocain qui a refusé de décliner son identité a affirmé, selon la chaîne d’information Al Arabiya, qu’une première tranche de l’aide financière des pays du golfe au Maroc, est arrivée et que d’autres virements sont prévus prochainement. Lors du dernier sommet arabe économico-social tenu à Riyad, des responsables marocains ont accompli toutes les formalités nécessaires pour le transfert des aides promises. Il s’agirait bien d’une somme de 2.5 milliards de dollars, versée par l’Arabie Saoudite, le Koweït et les Emirats Arabes Unis pour des projets couvrant des secteurs comme l’emploi, les aides sociales, l’agriculture, l’enseignement, le logement et les subventions diverses. On peut notamment relever l’absence du Qatar de cette liste, malgré ses engagements à contribuer à cette subvention. En fait, celui-ci aurait bloqué son aide au Maroc, la conditionnant par la facilitation de la cession par le royaume des parts de majorité au capital de Maroc télécom, mises en vente par le groupe français Vivendi. A rappeler, que sont en lice, pour acheter les actions de Maroc Télécom, les opérateurs: Le qatari Qtel, l’émirati Etissalat et le sud coréen KT. Vivendi demande pour ses parts en vente, 7 milliards de dollars.

Sommet. M. Benkirane au Caire pour représenter SM le Roi au 12ème sommet de l’OCI. Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, est arrivé, mardi soir au Caire, où il va représenter SM le Roi Mohammed VI aux travaux du 12ème sommet de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), prévus les 6 et 7 février en Egypte. Dans une déclaration à son arrivée à l’aéroport international du Caire, M. Benkirane a qualifié d' »important ce sommet, qui se tient dans une conjoncture marquée par de profondes mutations intervenues dans la région ». Il a ajouté que ce Sommet sera l’occasion pour mettre la lumière sur l’expérience démocratique marocaine conduite par SM le Roi Mohammed VI avec l’implication de tous les acteurs politiques dans le cadre de la stabilité. M. Benkirane a précisé que cette rencontre, placée sous le signe « le monde musulman: nouveaux défis et opportunités en expansion », sera aussi l’occasion pour s’enquérir des expériences d’autres pays. Ce sommet a été précédé par des réunions préparatoires des ministres des Affaires étrangères des pays membres de l’OCI, tenues lundi et mardi.

Décès. Mort à Casablanca de l’ancien ministre Thami Ouazzani Touhamy. L’ancien ministre et ancien ambassadeur Thami Ouazzani Touhamy est décédé, lundi à Casablanca, à l’âge de 85 ans, a-t-on appris ce mardi auprès de ses proches. Né en 1927 à Fès, le défunt a suivi des études supérieures à la Faculté de droit et lettres de Paris avant de rejoindre le barreau de Casablanca. En 1956, il fut nommé ministre de la Production industrielle et des mines. Il a également occupé le poste d’ambassadeur du Royaume en Yougoslavie, en Grèce, en Algérie et en Angleterre. Le regretté avait notamment occupé le poste de ministre du travail et des Affaires sociales, du Tourisme. Entre 1975 et 1988, Feu Ouazzani Touhamy a été à la tête de la société Diac Maroc, avant de fonder en 1989 son propre groupe Capital Finance.

Economie

Salaire. Les ouvrières de Zara et Mango payées 11,7 dirhams de l’heure à Tanger. Les petites mains marocaines qui confectionnent les vêtements des marques comme Zara et Mango gagnent, en moyenne, 11,7 dirhams de l’heure, révèle l’étude de Isidor Boix, secrétaire du syndicat espagnol international CCOO « Maroc 2013 : Les fournisseurs des marques espagnoles à Tanger ». L’étude rapporte que les ouvrières qui œuvrent sur les chaînes de productions gagnent entre 195 et 240 euros par mois, travaillent 44 heures par semaine, et ont en moyenne 25 ans. Si les conditions de travail de ces employées semblent dures et leurs rémunérations ridicules, elles respectent pourtant scrupuleusement la loi et le SMIG horaire marocains. (Yabiladi)

Partenariat. Société Générale Maroc signe un partenariat avec le site Internet marchand Jumia.ma. Pour contribuer au développement du e-commerce au Maroc et pour permettre à ses clients de bénéficier de privilèges exclusifs, Société Générale Maroc signe un partenariat avec le site internet marchand Jumia.ma. Ce partenariat permet aux porteurs des cartes bancaires Société Générale d’accéder à de nombreux avantages exclusifs comme un cadeau de bienvenue de 10 % de réduction sur la première commande réalisée sur le site ou encore un bonus de 10 Dh sur chaque commande effectuée sur le site. Pour Société Générale, il s’agit là d’une volonté d’accompagner la promotion du commerce électronique au Maroc en consolidant sa position de précurseur de paiement en ligne sur les sites marchands marocains. Pour le site Jumia.ma, ce partenariat s’inscrit dans une dynamique de lancement de sites innovants au Maroc en mettant à la disposition des clients une offre complète et diversifiée.

Chaine TV. FRANCE 24 confirme ses bons résultats au Maroc. En 2012, la chaîne française d’information continue de progresser et enregistre des audiences moyennes près de deux fois plus élevées qu’en 2010. FRANCE 24 est aujourd’hui la 2ème chaîne d’information internationale la plus regardée par les cadres et dirigeants marocains, qui sont plus d’un sur trois à suivre la chaîne chaque semaine (36,4%). Sur cette cible , FRANCE 24 se hisse devant Al Arabiya et Al Hurra. Avec 11,4% d’audience cumulée hebdomadaire chez les 15 ans et plus, FRANCE 24 est la 4ème chaîne d’information internationale dans le pays, juste derrière les trois principales chaînes d’information panarabes. FRANCE 24 a surtout renforcé sa notoriété en 2012. 96,5% des cadres et dirigeants déclarent connaître la chaîne (+3,1 points) et sur la cible des 15 ans et plus, 64% des Marocains interrogés la connaissent (+6,9 points). Les Marocains sont restés fidèles à FRANCE 24 en 2012, malgré une actualité moins riche se traduisant par une baisse générale des indicateurs d’audience de toutes les chaînes de télévision internationales. Au Maroc, 86% des téléspectateurs déclarent préférer suivre FRANCE 24 en arabe, confirmant le succès de cette version linguistique dans le pays.

Imprimantes. Les imprimantes Kyocera arrivent au Maroc. MFI, multinationale kenyane spécialisée dans le matériel d’impression, a officiellement inauguré jeudi dernier sa filiale au Maroc. Cette dernière constituera une plateforme pour servir non seulement le marché marocain mais également toute la région de l’Afrique francophone. Le montant de l’investissement s’élève à 2 millions de dollars (soit près 17 millions de dirhams). « Le Maroc est un vivier d’excellence en matière de technologies et nous avons l’ambition de faire de cette filiale un hub pour rayonner dans toute la région. Il faut noter que dans le futur nous envisageons d’opérer une dizaine d’ouverture en Afrique francophone » affirme Samir Benlemmouden, directeur général de MFI Maroc. À souligner que MFI Maroc sera spécialisée dans la distribution de la marque d’imprimantes japonaise Kyocera. Le nouvel opérateur propose ainsi une gamme de 46 modèles, destinés autant au grand public qu’aux grands comptes (banques, institutionnels, etc.). « Nous sommes déterminés à améliorer le processus de gestion documentaire de la clientèle marocaine grâce à une large gamme de produits offrant une bonne performance et le coût de possession le plus bas du marché », précise Samir Benlemmouden. Pour Ce faire, MFI Maroc a signé des conventions avec un réseau commercial restreint d’une quinzaine de points de vente.

Partenariat. Convention de partenariat entre le HCP et 7 agences spécialisées des Nations unies. Le Haut-commissariat au Plan (HCP) et 7 agences spécialisées des Nations Unies ont procédé à la signature d’une convention de partenariat, en vue de capitaliser les acquis en matière de suivi et reporting des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) au Maroc. Cette convention a été signée par le Haut-commissaire au Plan, Ahmed Lahlimi Alami, et le Coordonnateur résident du système des Nations unies au Maroc, Bruno Pouezat, au nom des sept organismes onusiens, à savoir Pnud, Fnuap, OMS, Onu-Femmes, Onusida, Unicef et CEA. Le partenariat se base sur une démarche de développement des capacités et mise en réseau des différents acteurs socio-économiques afin d’assurer la durabilité et l’institutionnalisation du système de reporting, tout en renforçant les composantes de plaidoyers et communication en tant qu’outil d’aide à la prise de décision et la planification stratégique. Le Haut-commissaire au Plan a indiqué à cette occasion qu’en vertu de ce partenariat, le Maroc mènera une démarche territoriale qui vise le renforcement et l’implication des différents acteurs locaux et régionaux, dans le but de contribuer efficacement au chantier de la décentralisation et de la régionalisation engagé par le Maroc.

Social

Compagnie aérienne. Une cliente de la RAM menace de traîner en justice la compagnie pour discrimination. En décembre dernier, la vice-présidente de l’Amicale Marocaine des Handicapés envoyait une lettre à la direction de la RAM dans laquelle elle se plaignait d’un grave manque dans la prise en charge des personnes handicapées. Depuis, plus rien. Du moins jusqu’au lendemain de son passage à l’émission « Mais encore » diffusée sur la chaîne 2M, le 28 janvier dernier. Amina Slaoui a enfin reçu une réponse faxée de la Royal Air Maroc. « Cela veut-il dire qu’il faut passer à la télé pour qu’ils réagissent? », s’interroge-t-elle. Paraplégique depuis 20 ans, Amina Slaoui avait envoyé cette lettre-réclamation à Driss Benhima, PDG de la RAM, dans laquelle elle dénonçait le manque de qualité dans la prise en charge des personnes handicapée, ainsi que la saleté et le manque de sécurité des fauteuils mis à sa disposition. Le fax qu’elle a reçu de la RAM est signé M. Harichi, le manager chargé de traiter les réclamations de clients. Première surprise : le manager informe que la lettre envoyée par Amina Slaoui n’est jamais parvenue au siège de la compagnie. « Pourtant j’avais bien envoyé la lettre sur la boîte mail personnelle de Driss Benhima, qui lui-même en personne, m’avait demandé de le faire. Ils sont gonflés ! », lâche-t-elle. Seconde surprise dans le fax, pas une seule fois, le manager de la RAM ne s’excuse des désagréments rencontrés par l’un de leurs clients, lui demandant même de re-décrire « les circonstances de l’incident », alors que la lettre d’Amina avait fait le tour des médias marocains. (Yabiladi)

Eau. Hydroélectricité et eau potable, la BID octroie deux prêts de 2,4 MMDH au Maroc. La Banque islamique pour le développement (BID) a octroyé deux prêts au Maroc, d’un montant global de 284,79 millions USD (2,4 milliards de dirhams), pour réaliser des projets en matière d’hydroélectricité et d’eau potable, indique ce mardi l’Office National de l’Electricité et de l’Eau potable (ONEE). On sait déjà que le premier prêt, d’un montant de 200 millions USD (1,7 MMDH), concerne la réalisation du complexe hydroélectrique M’dez El Menzel d’une puissance de 170 MW. Selon l’ONEE, ce complexe est constitué de deux aménagements hydroélectriques associés aux barrages M’dez et Ain Timedrine dans la région de Sefrou qui font partie du programme d’équipement du Haut Sebou. La réalisation de ce complexe, qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie énergétique nationale visant la valorisation des ressources nationales et le développement des énergies renouvelables, contribuera au renforcement de l’approvisionnement du pays en électricité dans les meilleures conditions de fiabilité et de coût.

Séminaire. « Droits de l’homme et entreprise » thème d’un séminaire à Casablanca. « Droits de l’homme et entreprise » est le thème d’un séminaire initié ce mardi à Casablanca pour promouvoir le dialogue et la coopération sur cette problématique au sein des entreprises publiques ou privées à travers une approche multipartite. Cette rencontre, organisée par la CGEM et le CNDH avec l’appui de l’association francophone des institutions nationales des droits de l’Homme (AFNCDH), ambitionne de promouvoir la réflexion sur les questions intéressant les entreprises et les droits de l’Homme, en créant progressivement une dynamique vertueuse qui tienne compte des rôles et responsabilités respectifs de toutes les parties prenantes. Intervenant en ouverture de ce séminaire, le président du CNDH, Driss Yazami, a fait savoir que l’adhésion du Maroc aux conventions internationales des droits de l’homme appelle la mobilisation de toutes les compétences, ajoutant que le Conseil entend faire participer toutes les parties concernées notamment les acteurs directement impliqués, à savoir les syndicats et les entreprises.

Partenariat. L’université Al Akhawayn et le ministère des MRE s’unissent pour l’identité des Marocains du monde. L’université Al Akhawayn d’Ifrane et le ministère chargé des Marocains résidant à l’étranger viennent de signer un accord de partenariat, prévoyant un ensemble d’actions allant dans le sens de la préservation de l’identité et de la culture de la diaspora marocaine. L’accord, signé par le ministre délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger Abdelatif Maazouz et le président de l’université Al Akhawayn, Driss Ouaouicha, porte sur le renforcement des liens des jeunes résidant à l’étranger avec leur pays d’origine et la préservation de leur identité linguistique et culturelle, à travers des cours de langue arabe, tout en leur offrant la possibilité de participer à différents évènements culturels et éducatifs que l’université al Akhawayn organise tout au long de l’année. Le but de ce partenariat est de consolider les rapports entre les deux institutions en vue de répondre au mieux aux attentes des Marocains résidant à l’étranger dans les domaines de l’apprentissage de la langue arabe et de la culture marocaine, l’échange culturel, la formation continue, ainsi que les études et recherches sur les questions de l’immigration.

Art & Culture

Censure. La censure du film de Kamal Hachkar menace la création intellectuelle. Les décideurs veulent empêcher la diffusion du film documentaire de Kamal Hachkar « De Tinghir à Jérusalem : les échos du Mellah ». Il apparait cependant comme inconcevable dans un Maroc que l’on veut tolérant et ouvert de vouloir interdire l’expression d’une œuvre artistique et de la création intellectuelle. Pourtant, Le film de Kamal Hachkar ne fait, en aucun cas l’apologie du sionisme. C’est un témoignage, un retour aux racines de notre Histoire, une Histoire complexe, obscure, encore floue pour beaucoup d’entre nous, et plus particulièrement la jeune génération. C’est une tentative de mise en lumière sur le patrimoine culturel marocain dans toute sa diversité. Un travail de mémoire, une construction identitaire, un travail de recherche historique sur ce qu’est la berbérité marocaine, ses confluences, ses brassages qui la composent, et qui en font une des composantes majeures de la Nation marocaine. C’est le « vouloir vivre ensemble » que Kamal Hachkar tente d’illustrer à travers son film, son voyage dans la mémoire collective d’un peuple marocain uni dans sa diversité, qu’elle soit ethnique, religieuse, culturelle ou linguistique. La grandeur d’une Nation se mesure à sa diversité, au respect de ses minorités et à l’intensité des échanges qui unissent ses composantes. Hachkar a laissé la parole à la pluralité qu’il avait en lui, à cette double identité, qui est une force, une richesse. (Yabiladi)

People. Eva Longoria se fiche de la Saint-Valentin. Eva Longoria travaille tellement qu’elle se soucie peu de la fête des amoureux. L’actrice s’est séparée en octobre de l’athlète Mark Sanchez et ne s’est pas remise en couple depuis. En plus de son travail d’actrice, Eva Longoria a récemment fait en partie l’acquisition d’un club-restaurant à Las Vegas. Le week-end dernier, la star s’est rendue dans l’établissement, le SHE afin d’en assurer elle-même la promotion. Lors de cet événement, l’actrice toujours très sexy, a admis qu’elle n’avait aucuns plans pour la Saint-Valentin. « Je n’ai rien de prévu, je ne veux même pas savoir quel jour de la semaine ça tombe », a-t-elle dit dans Extra. « En ce moment, je réalise un court-métrage, donc je suis un peu dans une bulle. J’ai oublié le SuperBowl, j’ai oublié que la Saint-Valentin arrivait aussi. Généralement je la passe avec mes copines, elles sont mes vrais ‘’Valentines’’. »Cependant, la star a été vue récemment, sortant de l’appartement de son ex Eduardo Cruz.

Littérature. Parution d’un livre illustré pour préserver la mémoire de la ville de Kénitra. M. El Madani EL Maati, secrétaire général de l’Association des Amis du Patrimoine du Gharb vient de publier un ouvrage illustré pour préserver la mémoire de la ville de Kénitra et sa contribution à la lutte contre la colonisation française. « Et si Kénitra (Port-Lyautey) m’était contée », livre de 168 pages, est illustré de près de 600 photos et cartes postales anciennes de la ville de Kénitra et coupures de presse et de revues anciennes dont la plupart sont rapatriées de France sélectionnées, commentées et présentées de façon chronologique. Le livre relate les évènements que la ville a connus, notamment les visites de feu SM Mohammed V et feu SM Hassan II à Kénitra et à sa région au lendemain de l’indépendance. Les nombreuses visites royales à la ville, écrit l’auteur dans une présentation de son ouvrage, dénotent le grand attachement de sa population au Glorieux Trône Alaouite et une reconnaissance de la participation des résistants de la ville à la lutte contre le protectorat (français).

Sport

Sélection nationale. Visite de Rachid Taoussi pour la Tanzanie. En prévision de la rencontre officielle comptant pour la 3ème journée des éliminatoires de la Coupe du monde FIFA Brésil 2014 et mettant aux prises l’Equipe Nationale du Maroc et son homologue de la Tanzanie le 23 mars 2013, le Sélectionneur National Rachid Taoussi conduira une mission de repérage à Dar E-ssalam (Capitale de la Tanzanie). Taoussi aura l’occasion d’assister à la rencontre amicale opposant la Tanzanie au Cameroun le 06 fevrier 2013. A son retour Taoussi examinera la possibilité de la tenue d’un stage de préparation de la dite rencontre à Dubai.

Déclaration. Diego Maradona: « Je ne suis pas un fraudeur » du fisc italien. L’ex-idole du club de Naples, Diego Maradona, n’est « pas un fraudeur », a-t-il assuré à propos de ses démêlés avec les services fiscaux italiens, dans une vidéo diffusée ce mardi par son avocat sur plusieurs sites internet. « Je ne suis pas un fraudeur du fisc. Je jouais au foot et on signait à ma place », a assuré le N°10 des années de gloire du Napoli dans une vidéo tournée en italien à son domicile de Dubaï. « Je n’ai pas peur de rentrer en Italie, et le fisc devra fournir les preuves de ses accusations. Je n’ai jamais rien signé. Les vrais coupables circulent librement et peuvent aller tranquillement à Naples et moi non, c’est injuste », a lancé l’Argentin. Diego Maradona avait été condamné en 2005 par la Cour de cassation à payer 37,2 millions d’euros, dont 23,5 millions d’intérêts de retard, pour n’avoir pas payé régulièrement l’impôt sur le revenu. La justice italienne a cependant décidé le 3 novembre dernier de remettre les compteurs à zéro en raison d’erreurs de procédure, et une nouvelle enquête est en cours.

Mercato. Aissati prochainement sous de nouvelles couleurs. Transféré cet été à Antalyaspor en provenance de l’Ajax Amsterdam, Ismail Aissati commence à attiser l’intérêt des autres championnats. Les bonnes prestations du médian marocain en D1 turque ne sont pas passées inaperçues. Trois fois buteurs et six fois passeur décisif cette saison, l’international marocain est devenu un élément clé chez les Scorpions avec lesquels il a disputé 19 matchs de championnat dont 16 en tant que titulaire. Ainsi, le Marocain est devenu la ciblé par 3 clubs russes. Il s’agit plus exactement du Spartak et du Lokomotiv Moscou ainsi que du Terek Grosny. Le mercato en Russie étant toujours ouvert jusqu’à a la fin du mois courant (27 février), ces trois formations feront le nécessaire pour recruter le Marocain d’après la presse néerlandaise. En tout cas, l’agent du joueur, Bursac Aleksandar, s’attend à une offre concrète dans les prochains jours. « Nous attendons des offres concrètes cette semaine. Ismail pour sa part n’est pas contre un transfert en Russie. », a-t-il déclaré. Affaire A suivre.

Tennis. Open national du RTCMA, Lamine Ouahab et Fatima Zohra El Allami remportent le titre. Lamine Ouahab de Atlantic Tennis Académie (ATA- Agadir) et Fatima Zohra El Allami de l’Association culturelle et sportive des aéroports (ACSA- Casablanca), ont remporté à Marrakech l’Open national du Royal tennis club de Marrakech (RTCMA). Ouahab a été déclaré vainqueur du match final du tableau 1e et 2e séries messieurs après l’abandon de Mehdi Ziadi du club Alwifaq de Rabat, qui souffrait d’une blessure. Chez les Dames (tableau 1e et 2e série), la victoire est revenue à El Allami après avoir remporté le match final, l’ayant opposé à Lina Qostal de l’Union sportive des cheminots Maroc (USCM), en deux sets (6-0) et (6-3). S’agissant du tableau de la 3è série messieurs, Salah Aamouch du RTCMA s’est adjugé la première place en s’imposant face à Mohamed Hirs (ACSA), en trois sets (6-2), (4-6) et (6-3). Concernant le tableau de la 3è série Dames, la première place est allée à Salma Ziouti de l’USCM qui a battu Oumaima Aziz (ACSA), en deux sets (7-6) et (6-2). Placé sous l’égide de la Fédération Royale Marocaine de Tennis (FRMT), ce tournoi annuel a démarré le 5 janvier dernier par l’organisation, chaque weekend, de plusieurs matches, avec la participation de plus de 500 sportifs.

International

Informatique. Dell quitte la Bourse pour réagir au désamour pour les PC. Le groupe informatique américain Dell, plombé par la déprime du marché des PC dont il est numéro 3 mondial, a décidé de poursuivre ses activités à l’abri des marchés et va être racheté par son PDG-fondateur Michael Dell, appuyé par le fonds Silver Lake. Le groupe a annoncé officiellement lundi, quelques minutes avant l’ouverture de Wall Street, cette opération qui faisait l’objet de rumeurs depuis plusieurs semaines et le valorise autour de 24,4 milliards de dollars. « Dell a fait des progrès solides sur les quatre dernières années, mais nous reconnaissons que cela va encore prendre du temps, de l’investissement et de la patience, et je pense que nos efforts seront davantage soutenus par un partenariat avec Silver Lake », a commenté Michael Dell. Concrètement, il a l’intention de racheter avec Silver Lake au prix unitaire de 13,65 dollars toutes les actions n’étant pas déjà entre ses mains (il détient environ 14%) ou celles de « certains autres membres de la direction ». C’est une prime de 25% par rapport au cours du 11 janvier, juste avant les premières rumeurs de retrait de la Bourse.

Mali. 1.880 Tchadiens à Kidal, la rébellion touareg dit collaborer avec Paris. Quelque 1.800 soldats tchadiens sont arrivés en renfort des militaires français dans la région de Kidal (extrême nord-est malien), dernier fief des groupes islamistes et berceau des Touareg dont la rébellion a affirmé ce mardi se « coordonner » avec Paris contre « les terroristes ». Les rebelles touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) ont affirmé qu’ils se « coordonnaient » dans le nord du Mali avec les forces françaises contre les « terroristes » islamistes mis en fuite ces dernières semaines. « Dans le cadre de la coordination antiterroriste mise en place avec les forces françaises, le MNLA transmettra à ces dernières toutes les informations récoltées au cours de l’interrogatoire » de deux prisonniers, dont Mohamed Moussa Ag Mouhamed, présenté comme le numéro trois d’Ansar Dine et sa « tête pensante » à Tombouctou où il a ordonné de nombreuses exactions, selon le porte-parole du MNLA, Mossa Ag Attaher, actuellement à Ouagadougou.

Royaume-Uni. Les députés britanniques votent pour le mariage homosexuel. Alors qu’en France les débats font rage sur le sujet à l’Assemblée, les députés britanniques se sont eux prononcés en faveur du projet de loi -soutenu par David Cameron- autorisant les couples de même sexe à se marier. A l’issue de discussions animées, le projet de loi a été approuvé par 400 députés, tandis que 175 ont voté contre, parmi lesquels de nombreux membres du parti conservateur. Lors d’une déclaration télévisée enregistrée avant le vote, le Premier ministre David Cameron avait répété son soutien à cette réforme, affirmant qu’elle rendrait la société britannique « plus forte ». Le projet de loi, qui divise son parti conservateur, est soutenu par l’opposition travailliste et l’opinion publique. Contrairement à la France, où l’Assemblée examine le sujet du mariage pour tous, le débat n’a pas suscité de manifestations. Le vote à la Chambre des Communes -chambre basse du Parlement- est une étape décisive, même si le texte doit encore faire la navette avec la chambre des Lords. Le projet de loi permet donc à des couples de même sexe de se marier civilement. Il laisse aux diverses confessions la possibilité de célébrer ou non des unions homosexuelles religieuses, à l’exception de l’Eglise anglicane majoritaire dans le pays, au sein de laquelle le mariage homosexuel restera illégal.

Compagnie aérienne. EasyJet condamnée à 70.000 euros d’amende en appel. La Cour d’appel de Paris a confirmé ce mardi la condamnation de la compagnie aérienne à bas coût EasyJet à une amende de 70.000 euros pour discrimination pour avoir refusé l’embarquement à trois personnes handicapées. EasyJet avait été condamnée en janvier 2012 en première instance à Bobigny à cette amende après avoir empêché trois personnes paraplégiques d’embarquer à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle, en 2008 et 2009. La compagnie avait également été condamnée à verser 2.000 euros de dommages et intérêts aux plaignants et un euro symbolique à l’Association des paralysés de France, aussi partie civile. Ces dommages ont été confirmés en appel. « On est extrêmement satisfaits de cet arrêt », a déclaré Me Patrick De La Grange, avocat des trois passagers. « On a une décision qui marque clairement un coup d’arrêt aux pratiques discriminatoires » dont sont victimes les personnes handicapées, a-t-il ajouté, jugeant cette pratique particulièrement répandue chez les compagnies low cost. Trois affaires similaires sont en cours, a-t-il indiqué.

Programme. 54 pays ont collaboré au programme de détention de la CIA. Le système de «délocalisation» de la détention et de la torture avait été mis en place par les services de renseignement américains dans la foulée des attentats du 11-Septembre. La Belgique, l’Algérie, le Danemark, le Canada : au total 54 pays ont aidé la CIA dans son programme de détention secrète et d’interrogatoires musclés de suspects de terrorisme après les attentats du 11-Septembre, selon un rapport publié ce mardi aux Etats-Unis. Selon l’organisation humanitaire Open Society Justice Initiative, ces 54 gouvernements étrangers ont participé à ce programme de l’agence du renseignement américain de diverses manières, y compris en accueillant les prisons secrètes sur leur sol, en aidant à la capture et au transport des détenus, en interrogeant et en torturant des individus, en fournissant des renseignements, ou encore en ouvrant leur espace aérien pour les vols secrets. «En participant à ces opérations, ces gouvernements ont violé aussi le droit sur leur sol et le droit international, et sapé les règles contre la torture» qui est «non seulement illégale et immorale mais aussi inefficace pour obtenir des renseignements fiables», dénonce le rapport.

Nouvelles technologies

Hacking. Un jailbreak pour iPhone 5 et iOS 6. Après de longs mois d’attente, il est enfin là : le « jailbreak » pour iOS 6. Depuis la sortie de ce système en septembre 2012, aucune solution n’était disponible pour casser les limitations logicielles d’Apple. Un groupe de hackers qui se fait appeler « Evad3rs » vient de publier un outil de déverrouillage à télécharger, et disponible sous Windows, Mac et Linux. L’opération ne prend que quelques minutes. Une fois l’appareil « jailbreaké », l’utilisateur pourra télécharger des applications non-officielles, au travers de boutiques applicatives tierces comme Cydia, qui est le site le plus connu. Selon TechCrunch, les serveurs d’Evad3rs ont croulé sous les demandes de téléchargement. En quelques heures, plus de 270 000 utilisateurs s’étaient connectés. Mais à l’heure actuelle, tout est revenu dans l’ordre. Combien de personnes réalisent un jailbreak de leur appareil iOS ? Cydia revendique la connexion de 22,8 millions d’appareils iOS, sur un total de 500 millions vendus à ce jour. Soit 4,5 % du parc iOS.

Sécurité. Après son piratage, Twitter va doubler la sécurité de son service. Le week-end dernier, Twitter a été victime d’une attaque qui a touché près de 250 000 comptes. Pour le cabinet PeerReach, les pirates visaient les comptes Twitter de politiciens américains et de journalistes. Devant l’ampleur de cette attaque, le site de microblogging a décidé de modifier son protocole de sécurité avec un système de double authentification. Selon The Gardian, qui révèle cette intention, un abonné recevra un SMS d’identification s’il se connecte à son compte avec un appareil inhabituel. Il faudra alors compléter son mot de passe de ce code d’accès. Cette méthode semble efficace. Elle est même déjà en cours chez Google avec Gmail. Le problème qu’elle peut poser à certains internautes est qu’ils devront, de fait, communiquer leur numéro de téléphone mobile en s’inscrivant.

Smartphone. Un Windows Phone low cost pour l’Afrique. En Afrique, les Smartphones ne représentent que 10 % des téléphones mobiles, selon Microsoft. Dans le but de développer la clientèle Smartphone, l’éditeur vient maintenant de s’associer au chinois Huawei pour diffuser un appareil à prix réduit et fonctionnant sous Windows Phone. Baptisé « Huawei 4Afrika », il sera disponible au cours du mois de février dans sept pays : Angola , Egypte, Côte d’Ivoire, Kenya, Maroc, Nigéria et Afrique du sud. Destiné principalement aux étudiants, aux petites entreprises et aux développeurs, ce terminal est une variante de l’Ascend W1 de Huawei. Il est doté d’un écran 4 pouces, d’un puce double cœur Snapdragon 1GHz et de 4 Go de stockage. Il sera fourni d’emblée avec une sélection de logiciels « créés par des développeurs africains pour des consommateurs africains ». Le tout sera disponible pour la modique somme de 150 dollars, selon le New York Times. « Nous pensons que c’est le bon moment pour investir en Afrique et que l’accès aux technologies – en particulier le cloud et les terminaux intelligents – permettra de donner un coup d’accélérateur à la compétitivité de l’Afrique », explique Jean-Philippe Courtois, président de Microsoft International.

Monnaie virtuelle. Le Coin, la nouvelle monnaie d’Amazon. Amazon vient d’annoncer la mise en place de sa propre monnaie virtuelle : les Coins. Comme la monnaie lancée par Facebook, les Coins sont destinés principalement aux jeux. Le but est bien sûr de vous faire dépenser de l’argent dans les jeux ou application pour permettre aux développeurs d’enrichir leur Free To Play. Mais cette monnaie utilisable seulement dans les applications de l’Appstore (celui d’Amazon, pas d’Apple) de la Kindle Fire permettra également à Amazon de faire 30% de profit au passage sur les transactions (les frais bancaires étant épargnés). Cette monnaie devrait arriver le 25 avril, puisque les utilisateurs pourront acheter du contenu en Amazon Coins dès cette date. Pour l’instant, les Amazon Coins ne sont prévus que pour les Etats-Unis, afin d’évaluer le succès de l’opération. Amazon compte d’ailleurs lancer la monnaie en offrant des dizaines de millions de coins à tous les utilisateurs. Une façon de chiffrer approximativement ce cadeau sans pour autant donner la somme exacte offerte à chaque utilisateur. Le Coins aura un taux de conversion fixe, puisque qu’un cent américain équivaudra à un Amazon Coin. Ainsi, il ne sera pas rare de dépenser des centaines de Coins d’un seul coup.

 

 

 

 

 

________________________actu-maroc.com

Commentaires