Flash-news : Trente en un « 25 janvier 2013

Flash-news : Trente en un « 25 janvier 2013

318
0
PARTAGER

Enseignement. Les doctorants du Maghreb sont les « meilleurs ambassadeurs » en France. 70 000 doctorants au total sont inscrits dans les universités françaises et 41% d’entre eux sont des étrangers, a souligné avec fierté Geneviève Fioraso, Ministre de l’Enseignement supérieur lors de ses vœux au monde de l’enseignement lundi dernier, rapporte Le Figaro. Et parmi ces doctorants, Marocains, Tunisiens et Algériens ont bien leur place. Selon une étude réalisée en 2010 par la Confédération des jeunes chercheurs, les étudiants originaires du Maghreb représentent le quart des doctorants étrangers. C’est avec beaucoup de fierté que Mme Fioraso s’est exprimée à propos des doctorants étrangers. Pour elles, une fois leur diplôme en poche, ces doctorants sont « les meilleurs ambassadeurs de la France dans les pays où les mènera leur carrière professionnelle». En d’autres termes, aillant eux-mêmes réussi, ils vendront mieux l’Hexagone. (Yabiladi)

Médicament. El Ouardi expose les grandes lignes de sa politique. Cette politique est réalisée conformément aux recommandations du rapport du comité consultatif sur les médicaments et les produits de santé mis en place par le ministère en juillet dernier afin d’élaborer la politique médicamenteuse et définir les outils nécessaires pour son application. Ce projet s’inscrit dans le cadre du plan du ministère pour la période 2012-2016 visant à garantir l’approvisionnement en médicaments d’une meilleure qualité, à des prix abordables et sans rupture. Le projet vise également à faciliter l’accès aux médicaments, effectuer un contrôle de qualité et garantir l’utilisation rationnelle des médicaments et des produits de santé au niveau national. Le ministre, qui présentait les contours de ce projet en présence d’un parterre de professionnels des secteurs de la pharmacie et de la production pharmaceutique, des représentants des centrales syndicales et des départements gouvernementaux, a estimé que le contexte général du secteur pharmaceutique et les difficultés qui entravent l’accès aux médicaments a accentué les aspirations et les critiques des professionnels et des citoyens.

Corruption. Transparency Maroc décortique les faiblesses de la lutte contre la corruption. L’Instance nationale de probité, de prévention et de lutte contre la corruption est-elle à même de jouer le rôle qui lui est attribué de par ses caractéristiques, ses pouvoirs et la composition de ses organes? Est-elle en mesure de mobiliser les citoyens contre le fléau de la corruption et de renforcer la transparence et la gouvernance dans la gestion de la chose publique? Pour Transparency Maroc dont la vision se base sur des référentiels internationalement reconnus, cette instance ne doit relever d’aucune autre autorité sur les plans organique, fonctionnel, administratif et financier pour être à même de sauvegarder sa neutralité. En outre, elle a insisté sur la nécessité de l’institution d’un comité d’évaluation de la performance qui doit rendre publics ses rapports comme outil indispensable pour concrétiser le principe constitutionnel de liaison entre l’exercice des responsabilités publiques et la reddition des comptes par l’instance, qui doit donner l’exemple aux parties prenantes. Le projet de loi portant création de l’Instance nationale de probité, de prévention et de lutte contre la corruption était au centre des débats d’une table ronde organisée par Transparency Maroc mardi à Rabat.

Economie

Crédit. Ralentissement des crédits bancaires à l’économie en 2012. Fin novembre 2012, les crédits bancaires à l’économie ont enregistré une progression de 2,6% en comparaison du mois précédent. En effet, selon la Direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE), ceux-ci ont enregistré au cours de cette période, un additionnel limité à 17,6 milliards de DH (MMDH) contre 45,4 MMDH et une hausse de 7,3% durant la même période un an auparavant, faisant apparaître un ralentissement notable durant les onze premiers mois de l’année 2012. Cette évolution provient notamment de la décélération des crédits de trésorerie, en progression de 3,3% contre 12,6% à fin novembre 2011. Ajoutons à cela les crédits immobiliers qui ont affiché une hausse de 6% contre 10,7% durant la même période en 2011, explique la DTFE, qui vient de publier sa note de conjoncture pour le mois de janvier 2013. De leur côté, les crédits à la consommation ont quasiment affiché le même rythme d’évolution en augmentant de 9,9%. En revanche, les crédits à l’équipement ont accusé une contreperformance de 3,6% contre une progression de 1,2% un an auparavant.

Compagnie aérienne. Jetairfly, quatre nouveautés au Maroc. La compagnie aérienne low cost Jetairfly propose quatre nouvelles liaisons reliant le Maroc à l’Europe, entre Casablanca et Nantes, Rabat et Paris – Orly, Oujda et Toulon, et entre Tanger et Rotterdam. Du 29 janvier au 26 mars 2013, la filiale belge dédiée au vol pas cher du groupe TUI Travel PLC, qui avait été fusionnée avec Jet4you il y a un an, reliera tous les mardis l’aéroport de Casablanca à Nantes – Atlantique via Bordeaux. Le départ depuis le Maroc se fera à 6h00 pour arriver à 11h10, et le retour de Nantes à 19h45 pour atterrir à 22h50. Cette huitième route de Jetairfly à Casablanca et troisième à Nantes sera en concurrence avec Royal Air Maroc. A partir du 1er avril, Jetairfly opèrera deux rotations par semaine entre la capitale marocaine Rabat et l’aéroport d’Orly : le vol du lundi décollera du Maroc à 16h30 et depuis Paris à 14h50, la rotation du vendredi n’ayant pas encore été détaillée. La low cost sera en concurrence avec la RAM (Orly) et Air France (Charles de Gaulle), plus Ryanair qui fera ses débuts entre Beauvais et Rabat le 30 avril prochain. (Les inspirations ECO)

Abdelilah Benkirane au 43ème Forum économique mondial de Davos. Pour la deuxième fois consécutive, depuis son arrivée aux affaires, début 2012, le chef du gouvernement, marocain Abdelilah Benkirane prendra part aux travaux du 43ème Forum économique mondial (WEF) de Davos, dans l’est de la Suisse, pour rencontrer les puissants du monde économique, à la fois pour rassurer les investisseurs internationaux sur la bonne tenue des fondamentaux de l’économie marocaine et présenter les grands projets de développement mis en place par le gouvernement. La rencontre de Davos est fortement attendue pour ausculter l’état de l’économie du monde, débattre des prévisions, mais aussi renouer des contacts d’affaires. Benkirane, ainsi que ses homologues de Tunisie, Libye, Egypte et Libye auront, sans doute, à réponde aux interrogations des investisseurs institutionnels internationaux, qui ne cachent pas leurs inquiétudes quant aux développements survenus dans ces pays, après la vague des « Printemps arabe ».

Social

Association. Casamémoire déplore des démolitions à Casablanca. Le combat n’est jamais fini pour Casamémoire. Suite à la démolition de deux immeubles, l’un premier sur le boulevard Ziraoui, et l’autre à Mers Sultan, l’association proteste énergiquement. Selon le communiqué de Casamémoire, ces autorisations de démolition «menacent directement l’intégrité de la valeur patrimoniale de Casablanca, représentée par un ensemble urbain et architectural cohérent, harmonieux et mondialement reconnu». En outre, l’association insiste pour que les autorités compétentes adoptent une politique forte et efficace en matière de protection de ce précieux patrimoine.<br />

Interdiction. Caravane tu n’iras, citoyen tu périras. Cela fait maintenant plus d’une année que le gouvernement Benkirane a été nommé. Et de temps à autre on a droit à des épisodes qui nous laissent pantois vis-à-vis de la scène politique marocaine et ses dédales de gouvernance. Après l’interdiction d’un speech du chef du gouvernement à Tanger et le tabassage du parlementaire du PJD par les forces de l’ordre, vint le tour à l’interdiction des caravanes de solidarité avec les régions enclavées du Maroc. Les trois faits cités émanent tous des prérogatives ministère de l’intérieur. Ministère régalien des plus importants pour l’état et dont les clés échappent encore à Benkirane. Si la bastonnade du député touche à sa dignité en tant que citoyen avant d’être un représentant du peuple, l’interdiction d’une caravane de solidarité ne peut en aucun cas faire l’objet d’une justification. C’est unanimement une action des plus condamnables. (Yabiladi)

Justice. Un journaliste risque de la prison ferme. Youssef Jajili, directeur de publication du magazine Al-Aan, comparaîtra le 28 janvier 2013 devant le tribunal de première instance d’Aïn Sebaâ pour répondre aux accusations de “diffamation” dont il fait l’objet. Le 22 juin 2012, le journaliste avait publié un article qui dénonçait le comportement du ministre marocain de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, Abdelkader Amara. Selon le journaliste, Abdelkader Amara aurait en effet dépensé pendant un déplacement officiel au Burkina Faso, la somme de 10 000 dirhams pour organiser un dîner privé dans sa chambre d’hôtel, au cours duquel des boissons alcoolisées auraient été consommées. Une accusation dont se défend vivement Abdelkader Amara, qui a déposé plainte contre Youssef Jajili.

Immigration. L’Espagne salue l' »étroite collaboration » du Maroc en matière de lutte contre l’immigration clandestine. Le ministre espagnol de l’Intérieur, Jorge Fernandez Diaz, a salué, jeudi, l' »étroite collaboration » du Maroc en matière de lutte contre l’immigration clandestine. Présentant, à Madrid, le bilan 2012 de la lutte contre l’immigration clandestine, Fernandez Diaz s’est félicité de la collaboration de son pays en la matière avec certains pays d’Afrique du nord, notamment le Maroc, ce qui a contribué à une baisse de 30% des arrivées des migrants clandestins sur les côtes espagnoles au cours de l’année dernière en comparaison avec 2011. Le ministre espagnol s’est réjoui également, de la coopération avec d’autres pays africains, notamment le Sénégal et la Mauritanie, soulignant que 2012 a été l’une des années ayant enregistré le chiffre le plus bas d’arrivées de clandestins en Espagne durant la dernière décennie. Le nombre de clandestins arrivés en Espagne à bord d’embarcations de fortune s’est chiffré à 3.804 personnes en 2012, contre 5.411 personnes en 2011, enregistrant ainsi une baisse de 30 pc, indique le ministère espagnol de l’Intérieur.

Art & Culture

Décès. Le comédien Mohamed Majd n’illuminera plus les plateaux de tournage. L’acteur Mohamed Majd s’est éteint, jeudi matin, dans une clinique de Casablanca à l’âge de 73 ans où il avait été admis pour un problème de respiration. Natif de Casablanca en 1940, Majd, homme de théâtre, de cinéma et de télévision a touché à tout. Il débuta sa carrière de comédien sur les planches de théâtre où il passa dix ans à jouer au sein des grandes troupes nationales notamment Badaoui et Tayeb Seddiki, avant de découvrir les charmes des caméras et le grand écran pour devenir un des piliers du 7ème art national et en participant à plusieurs productions nationales et internationales exerçant son art avec amour et passion. C’est dans le cinéma qu’il s’est démarqué le plus avec une filmographie des plus riches enchaînant les films en faisant ses premières armes dans le court métrage  »Forêt » d’Abdelmajid Rechiche en 1970 avant d’être redirigé par le même Rechiche, trois ans plus tard, dans  »Al Borak » et de figurer parmi le gotha international aux côtés d’ Anthony Quinn et Irène Papas dans la fresque historique  »Le Message » du producteur et réalisateur américain d’origine syrienne Moustapha Akkad.

Rencontre. La Oumma arabo-islamique appelée à s’unir et à se rapprocher pour la renaissance de la civilisation islamique. Les participants à la 7ème rencontre mondiale du soufisme ont appelé, mercredi à Madagh, la Oumma arabo-islamique à l’unité et au rapprochement pour transcender les obstacles existants et partant contribuer à la renaissance de sa civilisation, en se basant sur les principes de la modération et de la tolérance véhiculés par l’islam. A l’issue de ce forum international, organisé par la Tariqa Qadiriya Boudchichiya en célébration de l’Aid Al Mawlid, les différents intervenants ont mis en avant l’approche humaine du soufisme, une pratique spirituelle qui prône le bien, le dévouement et le sacrifice, au service des humains sans distinction aucune, précisant que le soufisme a le privilège de réunir les fidèles autour des principes auxquels appelle l’Islam, en l’occurrence la justice, l’équité, la bienfaisance et l’honnêteté. Le Soufisme, ont ils ajouté, contribue à ancrer les valeurs de coopération et de solidarité agissantes comme mécanismes sains, dans les esprits de ses adeptes issus de différents horizons, dans un environnement empreint de coexistence et rejetant toutes les formes de violence et extrémisme.

Photographie. Exposition photographique à Almeria sur la splendeur des paysages du Maroc. Une exposition photographique de l’artiste espagnol Salvador Gomez Sanchez sur la splendeur des paysages du Maroc et les aspects de la vie au Royaume se tient actuellement à Almeria (Espagne), a-t-on appris, jeudi, auprès des organisateurs. Intitulée « Sentir, entendre et voir le Maroc », l’exposition, réunissant une quarantaine de photos, présente l’exceptionnelle beauté et la diversité de la culture et des paysages du Maroc, ainsi que les coutumes et les traditions de ses habitants. Les œuvres reflètent également la beauté pittoresque des paysages et des sites naturels au Royaume, ses couleurs et ses lumières, mettant en relief les différents aspects de la vie quotidienne au Maroc. L’exposition, qui se poursuivra jusqu’au 31 janvier, retrace également en toute spontanéité la vie quotidienne des Marocains, leurs rites religieux, leurs métiers et leurs traditions.

Sport

Mercato. Younes Belhanda vers l’Inter du Milan. Les médias français rapportent que le marocain Younes Belhanda pourrait quitter très bientôt son club formateur de ligue 1, Montpellier Hérault SC. Le joueur, actuellement en Afrique du Sud pour disputer la Coupe d’Afrique des Nations avec les Lions de l’Atlas, pourrait dès son retour s’engager avec l’Inter du Milan pour la saison prochaine. Natif de 1990, Belhanda était l’un des artisans du trophée de champion de France gagné par son club la saison précédente. Il était sur le point de rejoindre Fenerbahce en Turquie mais les deux clubs ne sont pas mis d’accord sur le coût du transfert. Les dirigeants turcs ont proposé huit millions d’euros alors que la convention était de 14 millions d’euros avec le club italien. Peu brillant cette saison, Belhanda n’a pas pu aussi ramener la joie aux marocains lors de la CAN 2013. Le joueur avait disputé quelques minutes face à l’Angola et était titulaire face au Cap Vert hier, sans pour autant réussir à confirmer son potentiel. Il a même écopé de deux cartons jaunes durant ses deux premiers matchs, synonyme de suspension pour le choc du groupe qui opposera le Maroc à l’Afrique du Sud, dimanche prochain.

CAN-2013. Walid Regragui : « En 72 heures on peut remobiliser les joueurs ». Aux termes du match Maroc face à Cap-Vert les visages des membres du staff technique étaient fermés. Si Rachid Taoussi tentait de remobiliser ses troupes, son adjoint Walid Regragui a lui pris le taureau par les cornes. Sans concessions et avec la franchise qui le caractérise, Regragui a avoué « que c’était une des pires premières mi-temps de l’histoire de l’Equipe Nationale. Les joueurs ont perdu tous les duels, ils semblaient complètement dépassés par une équipe cap verdienne qui a joué tous les coups à fond. ». L’ancien finaliste de la CAN 2004 a néanmoins tenu à mettre en relief la réaction du groupe après la pause « le coach a donné une soufflante aux joueurs. Ils ont bien réagit en deuxième mi temps. Maintenant on ne peut pas espérer passer le cap du premier tour si on ne joue qu’une mi temps à notre vrai niveau ». Regragui a tout de même estimé qu’en « 72 heures on peut remobiliser les joueurs. On est dos au mur avec une seule alternative battre le pays hôte ».

Espagne. Casillas et Ramos démentent tout ultimatum au sujet de Mourinho. Les deux capitaines du Real Madrid Iker Casillas et Sergio Ramos, dont le journal Marca a affirmé jeudi qu’ils avaient réclamé au président du club Florentino Perez le départ de leur entraîneur José Mourinho à la fin de la saison, ont démenti à leur tour dans un communiqué tout « ultimatum » au sujet de leur coach. « Face à l’information publiée par un média, nous tenons à faire la communication suivante: dans la réunion maintenue mardi dernier avec le président et le directeur général du club, il n’a jamais été question d’aucun ultimatum de notre part au sujet de notre entraîneur », ont assuré Casillas et Ramos dans un communiqué officiel. « Comme capitaines de l’équipe, nous rejetons catégoriquement l’utilisation de nos noms et ceux du reste de l’équipe pour cautionner une information que nous qualifions de totalement fausse », ont poursuivi les deux joueurs. Dans son édition de jeudi, Marca avait en effet titré en Une: « Président: c’est ou Mou ou nous ».

CAN-2013. Dean Furman: « On jouera la victoire face au Maroc ». Dean Furman, l’un des meilleurs éléments en milieu terrain de l’équipe d’Afrique du Sud, s’est dit confiant et impatient pour ce match, que lui et ses coéquipiers joueront pour la victoire. « Nous sommes contents de notre victoire précieuse aujourd’hui face à l’Angola, et on attend avec impatience le prochain match contre le Maroc, on ne va pas chercher le match nul, on jouera pour la victoire» a-t-il dit. Dans un premier temps, le médian sud-africain s’est dit satisfait de la prestation des siens face à l’Angola et de sa première CAN. « On était déçus du nul récolté au premier match face au Cap Vert, il était important pour nous de gagner aujourd’hui et les consignes du coach nous ont guidé vers la victoire qui a été amplement méritée » a confié le joueur avant de rajouter : « C’est ma première CAN, j’étais très excité d’y participer avec les Bafana Bafana et surtout d’apporter un plus à l’équipe, je pense que nous formons une bonne équipe et nous produisons un bon football ». La rencontre Afrique du Sud-Maroc, aura lieu, au stade Moses Mabhida, dimanche 27 janvier 2013.

International

USA. Les femmes aptes à combattre dans l’armée américaine. Le département de la Défense des Etats-Unis a mis fin jeudi à l’interdiction faite aux femmes militaires de combattre sur les lignes de front, ce qui pourrait leur ouvrir pour la première fois des milliers de postes de combattantes. « L’objectif du Pentagone, en abrogeant cette règle, c’est d’assurer que la mission soit accomplie par la personne la mieux qualifiée et la plus capable, quel que soit son sexe », a déclaré dans un communiqué Leon Panetta, secrétaire à la Défense. Cette mesure fait tomber une nouvelle barrière sociétale au sein de l’armée américaine deux ans après la suppression de la directive « Don’t ask, don’t tell » obligeant les gays ou lesbiennes à cacher leur homosexualité pour servir sous les drapeaux. L’interdiction concernant les femmes au combat, en vigueur depuis 1994, sera abrogée d’ici à 2016. Les différentes armes auront jusqu’au 15 mai pour détailler auprès du Pentagone leur manière de procéder à la mise en œuvre de la décision, des exemptions pouvant être accordées.

Algérie-Japon. Le Japon confirme la mort d’un 10ème otage nippon. Le Japon a confirmé jeudi la mort d’un dixième ressortissant nippon pris en otages il y a une semaine par un commando islamiste sur un site gazier au sud de l’Algérie, ayant mis plusieurs jours à identifier le corps du dernier Japonais encore porté manquant. « Nous avons identifié le dernier corps manquant », a déclaré le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga. « Nous avons ainsi confirmé la mort de 10 Japonais ». M. Suga avait déjà annoncé la veille la confirmation du décès de deux autres Japonais après les sept dont la mort avait été annoncée dès lundi. Les représentants du Japon dépêchés en Algérie pour obtenir des informations sur le sort de leurs compatriotes ont eu beaucoup de difficultés à les retrouver puis à les identifier. Seulement sept des dix-sept salariés japonais de l’entreprise JGC qui œuvraient sur place ont survécu à la prise d’otages qui s’est achevée samedi dans un bain de sang après l’assaut des forces algériennes.

Israël. Vers une coalition entre Netanyahu et le centriste Yaïr Lapid. Yaïr Lapid, le centriste qui a réalisé une percée électorale inattendue en Israël, a accepté mercredi la main tendue par Benjamin Netanyahu sous la forme d’un programme de gouvernement social, mais cette alliance pourrait buter sur la question palestinienne et l’Iran. « J’ai entendu parler de bloc, je suggère qu’on retire cette histoire de la table. Il n’y aura pas de bloc », a affirmé M. Lapid lors d’une courte allocution, au lendemain d’élections législatives qui ont vu son nouveau mouvement centriste devenir le deuxième parti d’Israël. Le chef de Yesh Atid, lancé il y a un an, s’est réjoui « d’avoir entendu le Premier ministre reprendre à son compte tout ce que nous disons depuis un an sur l’égalité et la nécessité de protéger les classes moyennes ». M. Lapid a ainsi clairement annoncé son intention de faire alliance avec « Bibi » Netanyahu dans un futur gouvernement.

France. Orange serait montée à 100% du capital de Dailymotion. Orange serait montée à 100% du capital de Dailymotion, selon les informations du Journal du Net, en exerçant son option d’achat sur les 51% du capital qu’il ne détenait pas encore. Selon le rapport annuel 2011 d’Orange, la transaction pouvait s’élever au maximum à 72 millions d’euros, rappelle le JDN. Orange avait acquis 49% du capital du site de streaming vidéo pour 66 millions d’euros en janvier 2011. Toujours selon le JDN, le rachat des 51% restants aurait été réalisé pour une somme inférieure au plafond.

Union Européenne. L’UE refuse l’Europe à la carte voulue par Cameron. Les partenaires européens du Royaume-Uni lui ont laissé mercredi peu d’espoir de pouvoir renégocier les conditions de son appartenance à l’Union européenne, ce qui rend d’autant plus risqué le référendum annoncé par David Cameron. Le Premier ministre britannique a cédé à l’aile eurosceptique du parti conservateur en s’engageant à demander à ses citoyens de se prononcer sur le maintien de leur pays dans l’UE s’il gagne les élections prévues au plus tard en 2015. « Il est temps pour le peuple britannique d’avoir son mot à dire. Il est temps pour nous de régler cette question au sujet de la Grande-Bretagne et de l’Europe », a-t-il dit. S’il affirme sa volonté de rester dans l’Union européenne, il promet une renégociation qui verrait Londres rapatrier des compétences, préservant son accès au marché unique. Les réactions n’ont pas tardé dans les capitales européennes, à commencer par Paris et Berlin. François Hollande a quasiment fermé la porte à une vraie renégociation : « Ce que je dis au nom de la France en tant qu’Européen, c’est qu’il n’est pas possible de négocier l’Europe pour faire ce référendum », a dit le président français.

Nouvelles technologies

Téléphonie. Nokia sort la tête de l’eau pour 2013. On croyait Nokia à terre, mais il vient de prouver le contraire. S’il sort d’une année 2012 désastreuse, la pire de son histoire avec plus de trois milliards d’euros de pertes, le constructeur finlandais a tout de même renoué avec les bénéfices au dernier trimestre 2012. Dans ses résultats, le dernier géant européen du secteur, deuxième mondial derrière Samsung, affiche enfin un chiffre dans le vert : 202 millions d’euros de bénéfice net. Pas encore de quoi faire oublier les six trimestres consécutifs dans le rouge foncé, mais la marque prouve qu’elle n’est pas morte. La situation reste très fragile. Pour la première fois depuis deux décennies, Nokia ne versera aucun dividende à ses actionnaires. Par ailleurs, les pertes cumulées de 2011 et 2012 vont être difficiles à rattraper. Dans un contexte où ses concurrents raflent les marchés européen et chinois, la remontée va être difficile pour l’ancien numéro un mondial du secteur pendant 14 ans.

Smartphones. Samsung prévoirait de sortir le Galaxy S4 en avril 2013. Samsung prévoirait de mettre sur le marché son très attendu Smartphone Galaxy S4 au cours du mois d’avril 2013, estime le site sammobile.com, qui réunit la communauté des fans dédiée au fabricant coréen. Ce lancement interviendrait quelques semaines après sa présentation officielle, prévue en mars. Le nouveau-né de Samsung ne ferait pas l’objet d’une présentation en grande pompe, lors du congrès mondial des mobiles, qui se ferme pourtant ses portes le 28 février, même si ce site n’exclut pas une présentation du S4 effectuée en petit comité à cette occasion. Les spécifications techniques attendues sont celles qui circulent depuis quelques semaines, à savoir un processeur « maison » 8 cœurs Exynos 5, un écran 5 pouces Super Amoled HD 1080p. Sa batterie aurait une puissance de 2600 mAh et il serait doté en option d’une station de recharge électrique sans fil.

Hacking. Une compétition de hacking à travers l’Europe et l’Afrique. L’association ACISSI, qui organise des rencontres autour de la sécurité informatique, a lancé une compétition de « ethical hacking » à travers six pays en Europe et en Afrique (Côte d’Ivoire, Maroc, Belgique, Congo, Espagne, France). Baptisé Hacknowledge Contest, ce concours se déroule en deux phases. Dans chaque pays se déroule d’abord une compétition préliminaire entre plusieurs équipes. Les deux meilleures d’entre elles participeront ensuite à la grande finale, organisé à Maubeuge en novembre 2013. L’équipe gagnante recevra un séjour à Las Vegas, à l’occasion de la tenue de la conférence de sécurité Defcon. Cette compétition est ouverte à tous. Chaque session préliminaire s’étend sur 12 heures, avec des épreuves multiples : pénétration de réseau et d’ordinateur, diffusion de code viral, attaques logicielles, etc. « Nous organisons depuis plusieurs années une compétition de hacking en France. Il nous est venue l’idée de l’étendre au niveau international, car nous avions des contacts dans plusieurs pays », explique Jérôme Hennecart, membre de l’association ACISSI.

Apple-Samsung. La commission ITC américaine revoit sa position. La Commission américaine du Commerce International (ITC) a décidé de réexaminer une de ses décisions défavorables à Samsung, coupable de violation de certains brevets d’Apple. Apple avait accusé Samsung devant l’ITC, en 2011, d’avoir violé certains de ses brevets et réclamé l’interdiction à la vente aux Etats-Unis des produits concernés (certains modèles de Smartphones et de tablettes Galaxy). Un juge américain de cette instance avait rejeté l’année dernière des demandes d’Apple mais lui avait donné raison pour quatre brevets. Apple et Samsung avaient fait appel de cette décision. Ce revirement de la commission ITC est un épisode de plus dans le feuilleton judicaire qui opposent Apple et Samsung devant les tribunaux où ils s’accusent mutuellement de violations de brevets, avec des résultats jusqu’ici très variables.

 

 

 

________________________actu-maroc.com

Commentaires