FLOTTILE POUR GAZA – Israël ne veut pas que l’ONU interroge ses...

FLOTTILE POUR GAZA – Israël ne veut pas que l’ONU interroge ses soldats

353
0
PARTAGER

« Benyamin Netanyahou a clairement fait savoir qu’Israël ne coopérera pas et ne participera pas à une commission qui demanderait à interroger des soldats », a prévenu à la radio militaire Nir Hefetz, porte-parole du premier ministre. « Avant qu’Israël n’annonce sa participation à cette commission, nous nous sommes assurés lors de négociations intensives en coulisse que le mandat de cette commission soit équitable, responsable, et ne porte pas atteinte aux intérêts vitaux et de sécurité de l’État d’Israël », a ajouté le porte-parole.

Ban Ki-Moon dément l’existence d’un accord

Ces déclarations contredisent les propos tenus lundi par le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, qui a démenti l’existence d’un accord excluant que le groupe d’experts, dont les travaux doivent débuter mardi, puisse interroger des membres des commandos israéliens. « Non, un tel accord n’a pas été conclu en coulisse », a affirmé le secrétaire général lors d’une conférence de presse. Il était interrogé sur la crédibilité qu’auraient les travaux de ce groupe d’experts de quatre personnes, dont un Turc et un Israélien, s’il était empêché d’interroger les soldats israéliens.

Neuf Turcs avaient été tués dans les heurts avec les commandos israéliens lors de l’abordage du ferry turc Mavi Marmara, dans les eaux internationales, le 31 mai, alors que le navire tentait de forcer le blocus israélien autour de la bande de Gaza contrôlée par les islamistes palestiniens du Hamas. Israël assure que les membres du commando n’avaient fait que se défendre face à l’agression qu’ils avaient essuyée au moment de l’assaut.

 

Commentaires