FMI: les changements dans la région MENA, une occasion de jeter les...

FMI: les changements dans la région MENA, une occasion de jeter les bases d’un modèle de croissance plus dynamique

187
0
PARTAGER

Les changements en cours au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (MENA) offrent à la région l’occasion de jeter les bases d’un « modèle de croissance à la fois plus dynamique et socialement solidaire », estime le Fonds monétaire international (FMI) dans son dernier rapport sur les perspectives économiques régionales, publié mercredi.

Dans ce rapport consacré au Moyen-Orient, à l’Afrique du Nord, à l’Afghanistan et au Pakistan, le FMI avertit toutefois que les pays de cette région doivent affronter plusieurs défis engendrés par la hausse des cours des matières premières et les bouleversements de l’activité économique.

Sur le long terme, les évènements que connaissent certains pays « pourraient stimuler les économies de la région en favorisant l’adoption d’un modèle de croissance plus solidaire, en améliorant la gouvernance et en offrant à la population jeune et croissante des débouchés plus nombreux dans des conditions plus équitables », a relevé, à cette occasion, le Directeur du Département Moyen-Orient et Asie centrale du FMI, Masood Ahmed, dans un communiqué.

Par conséquent, Masood Ahmed a jugé « urgent de s’attaquer au chômage et d’améliorer les dispositifs de protection sociale » dans les pays de la région.

Le rapport du FMI préconise ainsi, sur le court terme, d’accélérer les investissements d’infrastructure à forte intensité de main-d’œuvre, fournir des incitations fiscales aux petites et moyennes entreprises et mettre en place des programmes de formation bien adaptés. « Toutefois, ces mesures ne sauraient se substituer à une vaste stratégie de l’emploi capable de redéployer les structures d’éducation pour doter les diplômés des aptitudes recherchées par les employeurs, d’améliorer le climat des affaires, et de mettre fin aux rigidités du marché du travail qui exercent un effet dissuasif sur l’embauche », souligne encore à ce propos M. Ahmed Masood.

Le rapport du FMI note, par ailleurs, que chaque pays de la région devra tracer sa propre démarche pour promouvoir le développement, mais tous devront viser certains objectifs communs, à savoir « un environnement macroéconomique stable générateur de confiance et d’investissement, des emplois en nombre suffisant dans le secteur privé pour absorber les chômeurs actuels et une population active en forte croissance, des débouchés économiques permettant à la population de réaliser son potentiel, une protection sociale pour les couches les plus vulnérables, et des institutions solides et transparentes garantes de la responsabilisation et de la bonne gouvernance ».

Le rapport relève, dans ce sens, les « nombreux atouts » dont dispose la région, en l’occurrence une population jeune et dynamique, d’énormes ressources naturelles, un vaste marché régional, une position géographique privilégiée et un accès aux principaux marchés.

_______________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires