PARTAGER

Avec la dixième journée, certains de nos arbitres ont atteint leur vitesse de croisière en matière de fautes volontaires ou pas . C’est ce que l’on a vécu à Agadir, Eljadida, et Berkane.
On commence effectivement à en voir de bien bonnes dans notre Botola Pro. Des vertes et des pas mûres. Les arbitres sont-ils en train de fausser la compétition! ?
Les dès sont -ils pipés !?
Si chaque journée de championnat apporte son lot » d’abus de pouvoir » des hommes en noir, auxquelles certains trouvent toujours des excuses et des circonstances atténuantes, il faut croire que cette dixième journée aura crevé le plafond d’injustices arbitrales, ou arbitraires si vous préférez , avec ce scandale vécu vendredi dernier au grand stade d’Agadir.
L’IRT n’avait pas besoin de fautes d’arbitrage pour s’imposer à Agadir face au HUSA. En effet, on connaît la valeur de cette équipe de Tanger , la compétence de son entraîneur et la qualité de ses joueurs.
On comprend la colère et la frustration des Soussis après ce penalty trop généreux offert aux Tangerois et ce second but ou personne n’a vu la balle rentrer alors qu’il y avait également une charge évidente et flagrante sur le gardien du HUSA. Ce n’est pas la première fois cette saison que le Hassania a maille à partir avec l’arbitrage et l’on se souvient de ce scandaleux penalty offert à la RSB et qui avait privé le HUSA d’une victoire méritée. Franchement, trop c’est trop!
A Rabat, les FAR ont été tenus en échec par une valeureuse équipe du CRA, confirmant tout ce qu’on pouvait bien penser des militaires. A savoir que ces derniers sont encore très loin de leur meilleur niveau et qu’à l’approche des derniers trente mètres ils manquent d’inspiration et d’imagination.
Quant à Alhouceima, c’est une bonne chose d’avoir mis fin à la série de défaites et d’avoir pu grignoter un point. Au passage on aura revu avec plaisir les merveilleuses qualités d’Achakir en tant que l’un des meilleurs passeurs du moment, et le magnifique coup de patte de Mbarki qui a remis son équipe sur les rails sur deux coups francs.
Le Wydad s’est bien repris face au KACM et peut remercier au passage la programmation qui lui permet de jouer samedi soir et non pas le vendredi juste après la prière. Ce n’est pas pour remuer le couteau dans la plaie , mais rien ne nous empêchera de défendre les sans- voix et les défavorisés de cette fichue Botola !
Pour revenir à la rencontre , le WAC n’a jamais dominé cette rencontre très ouverte et a eu la chance de réussir deux buts alors que les Marrakchis ont raté plein d’occasions. Autant dire que le résultat ne reflète absolument pas la physionomie de la rencontre, mais permet toutefois au leader de reprendre ses distances face à la menace de ses poursuivants. En attendant, les Rouges ont des statistiques de champion et cela personne ne peut le contester.
A Eljadida, le Raja croyait avoir fait le plus dur en marquant par Bouldini dès la 15ieme , mais c’était sans compter sur un DHJ revigoré et qui a enfin sorti un grand match .Dans un stade archi comble , et dans une ambiance magnifique grâce au public des deux équipes, la fête a été franchement gâchée lorsqu’un but parfaitement valable à été refusé par l’arbitre pour l’on ne sait quelle raison.
. Le RCA peut s’estimer heureux avec ce point du nul car les Jdidis qui ont fait une très belle seconde période auraient pu logiquement s’imposer.
A Béni mellal, l’opération sauvetage a débuté pour le MAS. C’est du moins ce qu’on espère pour les Jaunes. Dans cette partie où Khouribgua a fait les frais du réveil du MAS , on a vu des fassis conquérants et sûrs d’eux face à un OCK étrangement fébrile sur tous les plans. Cette victoire va contribuer à ramener confiance et sérénité au Moghreb de Fes. Quant à l’OCK dont on connaît les circonstances atténuantes loin de ses bases, viendra un moment où il faudra proposer un football plus consistant. A Berkane, la RSB a réussi à remonter son retard et à remporter son derby régional face au MCO. Mais, comme à la dernière minute les Oujdis pouvaient prétendre à un penalty , on se demande si les locaux n’ont pas bénéficié une nouvelle fois d’un arbitrage maison et comme le référé était plutôt pressé de siffler la fin on est en droit de se poser certaines questions.
A Tetouan, le MAT a continué sa belle série et sa remarquable remontée au classement en battant le KAC à l’issue d’une rencontre assez plaisante. Les Nordistes produisent actuellement un football très agréable et cela fait plaisir qu’ils aient retrouvé leur jeu après les déboires qu’ils ont connu.
Quant au KAC , cette fois les protégés de Samir Yaich n’ont rien pu face à une équipe très bien en place.
Lundi à Eljadida, le Fus a ramené une étriquée mais très précieuse victoire face à l’OCSafi. Une victoire assez longue à se dessiner puisque les Rbatis ont attendus le dernier quart d’heure pour trouver la faille sur un coup de tête de Saadane. Quant aux Safiots, ils n’ont jamais menacé la cage du FUS excepté à la dernière minute du temps supplémentaire sur un tir de Namli.
Au final , hormis les erreurs d’arbitrage qui sont en train d’empoisonner le climat, on aura assisté à une très passionnante journée avec des buts, de l’ambiance et du public.
Si seulement la régularité de la compétition et l’égalité des chances étaient garanties , on serait franchement la meilleure Botola du monde.

Hafid Fassi Fihri

Commentaires