Football national : Après Rwanda 2016, y -a t il une affaire...

Football national : Après Rwanda 2016, y -a t il une affaire Boudrika-Fakhir?

1038
0
PARTAGER

Ce n’est pas pour remuer le couteau dans la plaie, mais après la débâcle de l’équipe nationale locale au CHAN du Rwanda énormément d’interrogations sont restées en suspens et puis notre métier c’est justement de poser des questions pourvu qu’elles soient pertinentes et à propos.

Tout d’abord,  la convocation dans la liste de Fakhir de joueurs indisponibles pour blessure tels que Karrouchi et Kaddioui , sans parler de celle de Issam Erraki qui n’avait que deux matchs de Botola dans les jambes, a énormément   fait grincer des dents surtout que des joueurs comme Rafik Abdessamad et Bencherki sont restés au pays et que Fakhir à changé son groupe juste avant le CHAN !

De là à conclure que Fakhir a privilégié l’infirmerie du Raja ,  il n’y a qu’un pas que nous enjambons bien volontiers car les faits sont là et ils sont sans appel. Et puis, le sieur Boudrika s’est rendu au Rwanda non pas en tant que vice- président de la fédération mais en tant que président du Raja.

Libre à Boudrika d’aller faire ses courses pendant le CHAN et tenter de concurrencer le Voisin Wydadi qui est allé recruter des perles sur place?

Quant à nous, on est en droit de se demander si Boudrika n’a pas eu une quelconque influence ou n’a pas joué un rôle dans la convocation des joueurs du Raja et s’il ne s’est pas déplacé au Rwanda uniquement dans l’espoir de pouvoir leur trouver des contrats car énormément de recruteurs étaient à pied d’oeuvre à Kigali.

De toutes les manières,  mal lui en pris car aucun des joueurs en question ne sera apte pour jouer la moindre minute et encore moins se faire remarquer.

Si tel a été le cas et si les choses se sont passées ainsi il s’agit d’un véritable scandale et cette affaire Fakhir-Boudrika mérite que le président de la fédération ordonne une enquête car l’on se serait joué des couleurs nationales , des sentiments des marocains et de l’intérêt général .

Et les récentes persistantes rumeurs parlant d’un limogeage de Rachid Taoussi et d’un retour de Fakhir au Raja ne font que rajouter de l’huile sur le feu car justement il n’y a jamais de fumée sans feu..

Par Hafid Fassi Fihri

Commentaires