FORCING DIPLOMATIQUE DU MAROC DANS LE DOSSIER LIBYEN

FORCING DIPLOMATIQUE DU MAROC DANS LE DOSSIER LIBYEN

357
0
PARTAGER

Sans rien en attendre en retour, la diplomatie marocaine incarnée par le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezour, met les bouchées doubles pour la réussite des négociations sous l’égide de l’ONU, entre les deux parties rivales qui revendiquent le pouvoir en Libye, sur fond de déstabilisation et de terrorisme.

Le royaume a déjà pu recueillir les fruits des avancées enregistrées lors du premier round des pourparlers qui se sont tenus jusqu’en fin de semaine dernière à Skhirat et qui doivent reprendre ce mercredi avec l’espoir de se voir conclure positivement avec à l’horizon la mise sur pied d’un gouvernement national dont le principe a été adopté par les protagonistes, qui , pour la première fois, ont pu dialoguer directement, laissant la voie ouverte à un accord final.

Ainsi, le Maroc a marqué des points considérables face à l’Algérie qui a tout fait pour torpiller ce processus quitte à laisser la situation empirer en Libye, lui infligeant ainsi une sévère punition, d’autant plus que le royaume est guidé par la simple mission d’un pays maghrébin qui aspire au rétablissement de l’ordre dan ce pays frère avant qu’il ne devienne un foyer et une chasse gardée pour les terroristes de « Daech » d’où partirait l’embrasement de toute la région.

Commentaires