Forte émotion en Turquie après l’attaque meurtrière du PKK

Forte émotion en Turquie après l’attaque meurtrière du PKK

165
0
PARTAGER

Avec notre correspondant à Istanbul, Jérôme Bastion

L’Etat turc semble bien désemparé face à cette émotion qui est à son comble dans le pays. Emotion avec des manifestations populaires spontanées dans de nombreuses provinces hier, avec les larmes du ministre de la Culture et du Tourisme Ertugrul Günay et de la présentatrice de la télévision nationale en direct.

Emotion encore parce que la Turquie enterre aujourd’hui les neuf victimes dont cinq policiers de l’attentat de la veille. La cérémonie de levée des corps des 24 soldats tués hier se tiendra d’ailleurs dans un endroit tenu secret alors que d’habitude, elle est retransmise en direct à la télévision.

Emotion encore à l’Assemblée nationale où les éclats de voix d’hier feront place à une session à huis clos aujourd’hui, consacrée à la lutte antiterroriste. L’émotion du président de la République Abdullah Gül a également surpris, lui qui est habituellement si consensuel a promis hier une « vengeance proportionnelle ».

L’émotion qui se lit aussi dans les commentaires et les éditoriaux de la presse ce matin. La presse se demande comment on a pu en arriver là, et notamment comment une armée turque sur les dents ne repère pas les mouvements de quelque 500 assaillants du PKK ? La presse se demande aussi pourquoi les négociations, désormais avérées avec la direction de la rébellion kurde, n’amènent pas de trêve ? Bref, combien de temps durera encore cette guerre sans nom ?

Certes l’armée poursuit ses opérations dans le nord de l’Irak et le président de la région autonome kurde d’Irak, Massoud Barzani, est aujourd’hui à Ankara pour apporter son soutien, mais chacun sait que la solution n’est pas là.

RFI ________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires