Forum régional à Settat sur la promotion de l’investissement dans l’enseignement privé

Forum régional à Settat sur la promotion de l’investissement dans l’enseignement privé

328
0
PARTAGER

A l’ouverture de ce forum, le wali de la région de Chaouia-Ouardigha, M. Mohamed El Yazid Zellou, a rappelé l’importance accordée par SM le Roi Mohammed VI au secteur de l’enseignement, affirmant que les établissements d’enseignement scolaire privé ont les mêmes objectifs que les établissements publics et sont des partenaires du ministère de l’Education nationale.

M. Zellou a également souligné l’importance de telles rencontres entre les différents partenaires du ministère (acteurs socio-économiques et élus) pour concevoir des propositions et des idées à même de créer une dynamique pour l’investissement dans l’enseignement privé.

Pour sa part, le directeur de la Promotion de l’Enseignement scolaire privé au ministère de l’Education nationale, M. Bendaoud Merzaki, a présenté les grandes lignes d’une stratégie visant à la promotion de l’enseignement scolaire privé.

Ce forum s’inscrit dans le cadre d’une série de rencontres qui doivent être organisées autour du même thème dans plusieurs régions du Royaume dans la perspective d’organiser un forum national sur la promotion de l’investissement dans l’enseignement scolaire privé, a dit M. Merzaki, mettant l’accent sur l’arsenal juridique régissant ce secteur.

Il a également relevé que 62,31 pc des établissements d’enseignement scolaire privé sont des établissements d’enseignement primaire, regroupant 75,47 pc de l’ensemble des élèves inscrits dans le secteur privé.

Il a aussi fait savoir que ce secteur a connu, durant les dix dernières années, une évolution notable au niveau national, estimant qu’il est temps de procéder à la régulation de ces opérateurs dans le cadre de contrats et de partenariats conclus avec l’Etat.

De son côté, le directeur de l’Académie régionale d’Education et de Formation de Chaouia-Ouardigha, M.Mohamed Zaki, a rappelé le rôle joué, lors de la période du protectorat, par l’enseignement privé dans la formation des cadres marocains ainsi que la place qu’il occupe dans la Charte nationale d’Education et de Formation.

Et d’ajouter que ce forum s’inscrit dans le cadre de la mise en Âœuvre des dispositions du Plan d’urgence de l’Education nationale, notamment le projet relatif au développement de l’enseignement privé, l’objectif étant de promouvoir l’offre scolaire et pédagogique du secteur privé au niveau de la région de Chaouia-Ouardigha, d’améliorer sa qualité et de drainer plus d’investissements dans ce secteur.

Cette rencontre, a-t-il souligné, vise également à la mise à niveau de l’offre actuelle, de débattre des normes pédagogiques et de gestion pour garantir la cohésion au niveau de l’enseignement privé, de passer en revue des modèles de partenariat entre les secteurs public et privé et d’examiner les moyens d’arriver à une nouvelle stratégie qui répond aux nouveaux besoins et aux attentes du système d’éducation et de formation.

La rencontre, a-t-il soutenu, offre aussi l’opportunité aux parties concernées pour débattre des moyens de réduire les dépenses de l’investissement dans l’enseignement privé et de faciliter l’accès au foncier notamment en milieu rural.

D’autres intervenants ont souligné la nécessité d’œuvrer davantage au développement de ce secteur à l’échelle nationale par le biais de mesures incitatives à même de renforcer sa capacité d’accueil, d’améliorer la qualité de l’enseignement et de la formation et de consolider le partenariat d’enseignement public et privé.

 

Commentaires