PARTAGER

Les faits se sont déroulés près de Naples, en Italie.

Fou de jalousie parce qu’il se pensait trompé, un homme, âgé de 40 ans, a tabassé sa compagne, en fin de grossesse, puis l’a aspergé d’un liquide inflammable, avant de l’immoler avec un briquet.

Paolo Pietropaolo a ensuite pris la fuite mais a été interpellé après avoir eu un accident de voiture.

Pendant l’agression, la victime, âgée de 38 ans, a préféré protéger son ventre avec son bras droit plutôt que de couvrir son visage, sauvant ainsi la vie du foetus.

Après 20 jours de coma, Carla s’était réveillée avec son bébé à ses côtés. C’est la petite Giulia, en parfaite santé, qui lui a donné la force de se battre et de continuer à vivre.

La maman a subi plus de dix opérations chirurgicales mais reste défigurée à vie et subit quotidiennement des douleurs insupportables.

Paolo Pietropaolo a été condamné mercredi à 18 ans de prison. Il devra verser 325’000 euros d’indemnités à son ex-compagne et 50’000 euros à sa fille dont il a perdu les droits parentaux.

Commentaires