Fouad Laroui signe à Bruxelles son roman « une année chez les français...

Fouad Laroui signe à Bruxelles son roman « une année chez les français « 

158
0
PARTAGER

La cérémonie de signature de l’ouvrage, organisée par l’évènementiel français « les escales littéraires de Sofitel » a été une occasion pour l’écrivain et universitaire marocain d’évoquer son parcours professionnel entamé au Maroc dans les années quatre-vingt.

La conférence-débat animée devant un parterre d’intellectuels européens par l’écrivain français Denis Labayle co-fondateur « des escales littéraires de Sofitel  » a été également une opportunité aussi bien pour l’écrivain que pour l’auditoire d’évoquer le Maroc dans toute sa profondeur historique si diversifiée.

La culture plurielle et multiple, les formations éducatives et les choix linguistiques ont aussi été évoqués par l’auteur qui a étayé ses propos en s’appuyant sur l’histoire des personnages de ses fictions inspirés de la réalité de son pays d’origine et de rencontres fortuites faites sur le chemin de ses pérégrinations.

Et c’est ainsi que le dernier roman  » Une année chez les français  » sélectionné en 2010 pour le prix Goncourt, relate à travers l’histoire d’un enfant de condition modeste de Beni Mellal débarqué dans le lycée français de Casablanca, un instant qui reste pérenne puisqu’il demeure d’actualité.

« une année chez les français » n’est pas une autobiographie même si  » le personnage me ressemble beaucoup » souligne l’auteur qui affirme être « une victime du système français ».

Le choix de ce livre a certes été inspiré d’une enfance réelle où l’écrivain prend malgré tout de la distance pour révéler de façon « positive  » les secrets d’une vie en sourdine qui se déroule dans un internat français.

Roman cocasse, « une année chez les français  » interpelle et heurte tout en faisant sourire plus d’une fois son lecteur en le poussant à réfléchir sur les tribulations de l’enfance décalée et déplacée hors de son contexte d’origine.

Fouad Laroui, 53 ans, économiste et ingénieur de formation en Ponts et Chaussées, enseigne aujourd’hui la littérature à l’Université d’Amsterdam (Pays-Bas).

Romancier, poète et critique littéraire, il a publié de nombreux livres. Le premier  » les dents du Topographe  » a reçu en 1996 , le prix « Découverte Albert Camus ».

« Les escales littéraires du Sofitel  » sont un évènement culturel créé conjointement il y a trois ans par la Chaîne Sofitel et les écrivains français Catherine Enjolet et Denis Labayle.

L’objectif est de demander à des écrivains de renom de toutes nationalités confondues, de venir dans une ville, la visiter et s’en inspirer afin d’écrire une nouvelle sur la ville, publiée dans des recueils et au « Figaro Littéraire « .

C’est dans la ville de Fès patrimoine mondial de l’humanité que les premières escales ont commencé, puis à Marrakech et se poursuivent actuellement dans les capitales européennes et prochainement au Moyen Orient.

A travers ces cafés culturels uniques alliant voyages, littérature, hôtes et écrivains, la volonté est de faire connaître et de mettre à l’honneur les cultures du Monde.

map__________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

Commentaires