PARTAGER

L’adoption de lois plus sévères sur le port d’armes à feu aux Etats-Unis demeure une priorité pour l’administration Obama, a indiqué jeudi le porte parole de la Maison Blanche, Josh Earnest.

« La question des mesures sensées qui peuvent être prises pour protéger nos communautés contre la violence liée aux armes demeure une priorité absolue de l’administration Obama », a souligné M. Earnest lors du point de presse quotidien de la présidence américaine.

Les propos du responsable US interviennent suite à la fusillade tragique qui a eu lieu plus tôt dans la journée dans une université communautaire à Rosenberg, dans l’Etat de l’Oregon, faisant au moins dix morts et une vingtaine de blessés, selon les chiffres provisoires diffusés par les autorités locales.

D’après le responsable US, « la grande majorité d’Américains sont en faveur de lois plus sévères et appellent même à combler le vide juridique en la matière ».

Le président Obama, reconnaît, toutefois, qu’une avancée législative sur cette question demeure inconcevable à court terme, a-t-il estimé.

Le chef de l’Exécutif US avait fait de l’interdiction fédérale des armes d’assaut l’une des promesses de sa campagne électorale de 2008, mais il n’en a fait aucune mention depuis son élection.

En dépit de la recrudescence des fusillades meurtrières aux Etats-Unis, le contrôle des armes à feu reste un sujet contesté notamment par des lobbies qui arguent que la détention d’une arme à feu est un droit garanti par la Constitution.

Les Etats-Unis comptent environ un tiers des armes à feu dans le monde. Le nombre d’armes à feu en circulation est estimé à 300 millions pour 318 millions d’habitants, soit une moyenne d’une arme par habitant.

Commentaires