PARTAGER

Un homme d’affaires, Seydou Kane, proche du directeur de cabinet du président gabonais Ali Bongo, a été mis en examen dans un dossier de corruption source de tensions entre Paris et Libreville, indique une source judiciaire.

Il a été mis en examen le 20 novembre pour corruption active et passive d’agent public étranger, abus de biens sociaux, blanchiment en bande organisée, recel, faux et usage de faux, a précisé cette source qui confirmait une information de RFI.

Les enquêteurs s’interrogent notamment sur des fonds qui ont transité sur ses comptes en 2006 et se demandent s’il a pu servir d’intermédiaire dans une entreprise de corruption présumée entre Maixent Accrombessi, l’influent directeur de cabinet du président gabonais, et une société française de fourniture d’uniformes militaires, Marck.

Le directeur de cabinet du chef de l’Etat gabonais avait été arrêté le 4 août par la police française, alors qu’il séjournait à Paris. Il avait été relâché pour des raisons d’immunité diplomatique, après quelques heures de garde à vue, et était ensuite rentré à Libreville.

Commentaires