PARTAGER

Les temps sont durs aux États-Unis pour l’humoriste d’origine marocaine, Gad El Maleh, bien qu’il dispose d’une fortune conséquente et propriétés immobilières, après sa décision de quitter la France pour s’y installer et y mener une nouvelle carrière artistique.

Alors qu’il avait des rêves plein la tête et qu’il avait entamé une série de spectacles en anglais dans des salles prestigieuses, le comique a été rappelé à la triste réalité depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche, ses décrets anti-immigration et anti-musulmans dans les bagages. Gad el Maleh qui est de confession juive et dispose de trois nationalités, marocaine, française et canadienne, se croyait à l’abri des mesures frappant les étrangers qui souhaitent s’installer aux États-Unis pour y investir et y travailler. La loi sera sévère y compris pour les plus riches d’entre eux qui ne prendront pas les emplois des américains.

Dans une démarche à la fois sérieuse et risible, Gad el Maleh qui ne se prend pas au sérieux, ni ce qui pourrait lui arriver avec ces lois, a fait demander par sa propre mère sur internet et en anglais au président américain, de revoir ses lois et de lui accorder un visa de travail afin qu’il puisse réaliser son rêve américain.

Par Jalil Nouri

Commentaires