PARTAGER
Le monsieur « communication » du PJD et ministre en charge des relations avec le parlement et porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi qui détenait le portefeuille de la communication sous Benkirane, a senti le vent de la colère des internautes passer pour sa boulette monumentale. De la ville de Layoune où il assistait à une conférence, le responsable gouvernemental a tweeté sur sa présence à cet événement en précisant en majuscules et en anglais qu’il se trouvait dans la ville de Layoune mais en la situant au       « Sahara occidental ».
Un terme tabou dans le jargon politique et diplomatique qui peut être puni par la loi puisque les marocains sont unanimes pour parler de « Sahara Marocain » ou encore de « Provinces Sahariennes » ou tout simplement « Provinces du Sud », ce que le ministre semble avoir oublié. Le terme « Sahara Occidental »  n’est en général utilisé que par les pays qui ne reconnaissent pas la marocanité du Sahara et se rangent dans le camp des adversaires de l’intégrité territoriale du royaume, en Afrique et parmi certains pays occidentaux proches du Polisario.
Le dérapage du ministre El Khalfi est encore plus incompréhensible si l’on considère que 24 heures après sa bourde, il n’avait toujours pas présenté d’excuses ni rectifier le tire sur son compte.

Commentaires