Gaza: 4 combattants palestiniens tués et 6 blessés en Israël, amorce de...

Gaza: 4 combattants palestiniens tués et 6 blessés en Israël, amorce de trêve

321
0
PARTAGER

Un cessez-le feu, négociée par l’intermédiaire de l’Egypte, devait entrer en vigueur mercredi à partir de minuit (22h00 GMT), selon des sources concordantes palestiniennes et israéliennes.
« Les Egyptiens ont négocié une trêve entre Israël et les groupes armés palestiniens », a indiqué une source palestinienne sous couvert de l’anonymat, sans donner davantage de détails.
De leur côté, des responsables israéliens ont indiqué que le gouvernement avait reçu des messages du mouvement Hamas, au pouvoir à Gaza, demandant la mise en place d’un cessez-le-feu et selon lesquels une trêve était en voie d’être conclue, a indiqué la radio publique israélienne.
Aucun lancement de roquette de Gaza n’a été recensé depuis 19H30 locales (17H30 GMT) mercredi, a précisé l’armée israélienne.
Tirs de projectiles contre Israël –80 au cours des dernières 24 heures, selon l’armée– et raids aériens israéliens sur la bande de Gaza s’étaient succédés depuis mardi soir.
Ces violences se sont soldées par la mort de quatre combattants palestiniens mardi et mercredi à Gaza.
Deux travailleurs thaïlandais en Israël ont été grièvement blessés mercredi par des éclats de roquettes, et un troisième plus légèrement, de même que trois Israéliens, selon la police israélienne. Les tirs de Gaza ont également fait des dégâts matériels dans des zones habitées du sud d’Israël.
L’épreuve de force, qui avait commencé lundi matin, s’est intensifiée mardi soir, peu après la fin de la visite dans la bande de Gaza de l’émir du Qatar cheikh Hamad ben Khalifa al-Thani, la première d’un chef d’Etat dans le territoire palestinien depuis que le Hamas en a pris le contrôle en 2007.
Depuis lundi matin, les frappes israéliennes sur Gaza ont fait sept morts et treize blessés palestiniens.

« Punition pour le Hamas »
La branche militaire du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, et les Comités de résistance populaire (CRP), un groupe radical de Gaza, ont revendiqué dans un communiqué conjoint les tirs de roquettes « pour venger » la mort de leurs combattants tués.
« Le Hamas recevra sa punition pour ce qu’il s’est passé ici », a assuré pour sa part le ministre israélien de la Défense Ehud Barak lors d’une inspection dans le sud.
« Depuis le début du mois, quinze terroristes actifs ont été tués en action et bien plus ont été blessés », a ajouté M. Barak.
« Nous n’avons ni choisi ni pris l’initiative de cette escalade mais si elle continue, nous sommes prêts à une action bien plus large et profonde », a averti le Premier ministre Benjamin Netanyahu en inspectant une batterie du système antimissile Iran Dome (« Dôme de fer ») près d’Ashkelon, qui a abattu huit roquettes, selon l’armée israélienne.
« Nous poursuivrons nos opérations préventives », a néanmoins indiqué M. Netanyahu.
Le gouvernement du Hamas a dans un communiqué « condamné l’agression sioniste contre la bande de Gaza qui a dégénéré ces dernières heures et mis en garde contre ses conséquences ».
Il appelle également « les dirigeants arabes à visiter la bande de Gaza pour confirmer la levée du siège et la solidarité avec notre peuple en lutte », réitérant sa « satisfaction de la visite historique de l’émir du Qatar ».
Auparavant, un porte-parole du Hamas, Fawzi Barhoum, avait imputé à Israël la responsabilité de ces violences, y voyant « une tentative de gâcher la joie des Palestiniens après la visite historique de l’émir du Qatar ».
L’unique passage pour les personnes entre la bande de Gaza et Israël, dans le nord du territoire palestinien, a été bloqué en raison des violences dans ce secteur, empêchant le transit de plusieurs dizaines de personnes, notamment des patients, selon des sources des deux parties.
Le négociateur palestinien Saëb Erakat a accusé Israël de « porter l’entière responsabilité de ce que subit notre peuple à Gaza », rappelant qu' »en raison de son blocus illégal, Israël demeure la puissance occupante de Gaza »

 

 

AFP__________

Pour vos courriers et vos publications : actumaroc@yahoo.fr

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires