PARTAGER

Je ne sais pas s’il faut rire ou pleurer après la signature jeudi dernier par le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu de l’accord d’exploitation de gisements de gaz découverts au large du littoral  » israélien. »!?
Il va certainement falloir pleurer de chaudes larmes de destruction massive car ce littoral israélien en question est celui de la bande de Gaza.
Soumise à un inhumain blocus , sans foi ni loi aux yeux du Droit international, prison à ciel ouvert où les conditions de vie sont dramatiques et la situation socio- économique explosive et intenable, la Bande de Gaza est en train de voir son arrêt de mort scellé avec la signature de ces accords d’exploitation.
En effet, l’armée israélienne va certainement se déployer afin de sécuriser la zone maritime et imposer une zone tampon pour parer à toute menace. Comme d’habitude, des attentats seront commandités depuis Tel aviv et imputés au Hamas afin de donner à l’occupation une légitimité internationale aux yeux des Opinions publiques en Occident, effrayées tels des moutons qu’on mène à l’abattoir à chaque fois que des attentats horribles sont commis.
On comprend mieux aujourd’hui pourquoi deux campagnes militaires de Tsahal ont visé la Bande de Gaza.!
On comprend mieux pourquoi cette bande a été volontairement coupée et séparée de la Cisjordanie et comment Hamas et Fatah se sont mis dos à dos se laissant manipuler bêtement par les services israéliens.!
On comprend aussi pourquoi des enfants palestiniens qui jouent sur la plage de Gaza sont torpillés par des missiles et comment de pauvres pêcheurs sont abattus par bombardements aériens .
On comprend aussi, quoique depuis longtemps cette fois , pourquoi des capitales occidentales dont surtout Paris et Londres soutiennent l’état hébreu militairement et économiquement se cachant derrière la façade mensongère de discours soutenant la paix et la création d’un Etat palestinien indépendant.
Il y a quelques semaines, l’union Européenne avait adopté une directive interdisant l’importation de produits issus des territoires occupés par Israël -Bruxelles avait toutefois vite fait de préciser que cette mesure n’avait rien de politique- aussi on ne voit vraiment pas qui empêchera les grosses entreprises telles que British Petroleum (BP) d’exploiter les gisements de gaz de Gaza.
Inutile de vous préciser que l’information concernant la signature de ces contrats a été presque passée sous silence exactement comme dans l’affaire d’ un crime qu’on voudrait étouffer. .
Sauf qu’il s’agit d’un peuple sans défense qu’on assassine depuis 1948…

Hafid Fassi Fihri

Commentaires