GOUVERNEMENT BENKIRANE : RENTREE SOUS HAUTE TENSION

GOUVERNEMENT BENKIRANE : RENTREE SOUS HAUTE TENSION

337
0
PARTAGER

Les premiers à se plaindre de cette situation peu florissante sont les syndicats qui se plaignent des tergiversations de l’exécutif qui ne tiendrait pas toutes ses promesses et qui refuse d’aller plus loin dans les négociations en prétextant la crise ce qui les contraint, promettent-ils, à durcir le ton et prévoir des grèves dans les prochaines semaines.

Plus conciliant reste le patronat qui veut bien aider le gouvernement à tenir ses promesses mais en échange de quelques largesses en termes de fiscalité, une générosité que ce dernier peut difficilement se permettre par les temps qui courent. Il est utile de souligner ici que le Maroc va à son corps défendant avoirs recours à des emprunts pour soulager les caisses de l’état, fort de la caution du FMI, le Fonds Monétaire International, ce qui, au yeux de certains, fait peser le risque d’un retour au honni PAS des années 80, le programme d’ajustement structurel dont la seule évocation donne la chair de poule aux politiques.

Et à propos de politiques justement, on ne peut pas dire que c’est l’esprit de famille au sein de la majorité qui reste toujours ballottée dans ses différentes composantes, par des mouvements de désarticulations en raison de divergences toujours aussi palpables sur un certain nombre de dossiers alors que le parti du premier ministre; le PJD, est en butte à une grogne de la part d’une de ses franges qui refuse de suivre son chef dans sa ligne consensuelle avec les partis alliés.

Abdelilah Benkirane tient à cette ligne quitte à sacrifier certaines voix récalcitrantes au sein de son entourage au sein du congrès national de son parti tout en sachant qu’il est sur le fil du rasoir dans la perspective des prochaines élections au cours desquelles sa formation pourrait laisser des plumes. Le premier ministre est conscient des dangers qui le guettent mais a-t-il les moyens de s’en prémunir ?

Jalil Nouri pour actu-maroc.com _________

 

Pour vos courriers et vos publications : actumaroc@yahoo.fr

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

 

 

 

Commentaires