Gouvernement: des « difficultés » mais pas de « blocage »

Gouvernement: des « difficultés » mais pas de « blocage »

184
0
PARTAGER

« Il y a eu quelques difficultés, notamment un différend avec le parti de l’Istiqlal à propos du ministère de l’Equipement, mais le problème a été résolu », selon M. Othmani, député et ancien secrétaire général du PJD qui a remporté les législatives du 25 novembre dernier avec 107 sièges.

Plus d’un mois après la nomination par le Roi de M. Benkirane comme chef du gouvernement, celui-ci n’a pas encore été formé.

« La nomination par le roi du gouvernement n’est pas une simple formalité. C’est un processus qui nécessite des négociations et des discussions avec nos partenaires. Il est donc normal que cela prenne du temps », ajoute-t-il.

« Une première liste des candidats a été envoyée à sa majesté dimanche ou samedi », précise encore M. Othmani.

Selon la presse, le palais royal aurait notamment émis des réserves quant à la candidature de Mustapha Ramid au poste de ministre de la Justice. Ce dernier est connu pour ses positions favorables à une limitation des pouvoirs du roi.

« Ce n’est pas vrai. Aucune réserve n’a été faite concernant M. Ramid. Il ne faut pas oublier que la formation du dernier gouvernement, en 2007, a duré 40 jours. Et 2002, la formation du gouvernement d’Abderrahmane Youssoufi (ndlr, socialiste) a mis deux mois et dix jours », conclut M. Othmani.

AFP__________________________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires