GOUVERNEMENT : TOUCHES FINALES AVANT LE JOUR J

GOUVERNEMENT : TOUCHES FINALES AVANT LE JOUR J

356
0
PARTAGER

La répartition finale des postes ministériels est quasiment bouclée avec la certitude de la présence en grand nombre de jeunes inconnus du public qui feront leurs premières armes dans l’exercice d’une telle fonction. Autre nouveauté de taille, la signature par les chefs des partis composant la coalition gouvernementale, d’une charte de la majorité qui repose sur 4 principes: l’action commune, l’efficacité dans l’exécution, la transparence dans la gestion et la solidarité dans la responsabilité. Selon ce document paraphé par les 4 chefs des formations alliées,  » la majorité s’engage à travailler dans un cadre hautement harmonieux et solidaire et assumera pleinement sa responsabilité constitutionnelle et politique dans la gestion de la chose publique, en vue d’atteindre les objectifs et les programmes, objets d’un engagement vis-à-vis des citoyens et contribuer à consolider la crédibilité, l’efficacité et le rendement des institutions exécutive et législative ». Abdelilah Benkirane qui tient à instaurer de nouvelles pratiques politiques et au parlement, a rencontré, fait important à signaler pour sa symbolique, les chefs des partis qui constitueront l’opposition, avec lesquels il semble vouloir établir de nouvelles règles afin de faciliter la mise en œuvre de la vingtaine de lois organiques qui vont rythmer le travail au parlement pendant plusieurs mois.

L’autre urgence, bien avant l’annonce de la composition de la future équipe gouvernementale, reste la rédaction d’un programme commun qui servira de feuille de route après harmonisation des positions respectives de chacun sur les questions de l’heure et les dossiers prioritaires. Pour cela, chaque parti a nommé une commission interne chargée de définir les points de convergence avec les représentants des autres partis afin de soumettre ce programme commun à l’approbation des directions des partis.

Enfin le nombre de ministères semble devenir élastique. On parle aujourd’hui de 30 postes dont un réservé à un ministre d’état alors que l’idée d’instaurer le poste de vice-président du gouvernement semble avoir été abandonnée. Elle avait été avancée par Benkirane qui y voyait Baha, son ami de toujours.

JALIL NOURI pour ACTU-MAROC.COM ____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires