PARTAGER

Les investissements importants consentis par le Maroc dans le domaine des énergies renouvelables pourraient permettre au pays de diviser par deux le coût de l’électricité en moins de 10 ans.

Dans un rapport, l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena – sigle en anglais) estime que les coûts moyens de l’électricité pourraient baisser de 59% pour l’énergie solaire, 43% pour le solaire thermique à concentration, 35% pour l’éolien offshore et 26% pour l’éolien onshore, rapporte le journal Le Matin.

Mais cette baisse ne pourrait être possible que grâce au cadre réglementaire mis en place par les pays pour « renforcer et faciliter les investissements dans les énergies renouvelables », estiment les experts de l’Irena cités par le journal.

« Nous avons déjà vu des réductions de coûts spectaculaires de l’énergie solaire et éolienne au cours des dernières années et ce rapport montre que les prix vont continuer à baisser, grâce aux avancées technologiques et du marché », indique le directeur général d’Irena, Adnan Z. Amin, précisant que depuis 2009 les prix des modules photovoltaïques solaires et les éoliennes ont chuté respectivement d’environ 80% et 30 à 40%.

Comme le rappelle le journal, les énergies renouvelables représentent actuellement 34% de la production électrique nationale au Maroc et cette part devrait s’élever à 43% en 2020 et atteindre 52% en 2030.

Commentaires