PARTAGER
Le Conseil de la ville de Casablanca vient d’approuver un prêt contracté auprès de la Banque mondiale (BM) pour financer une partie du Plan de développement du Grand Casablanca (2015-2020).

Ce prêt d’un montant global de 200 millions de dollars (autour de 1,9 milliard de dirhams) est étalé sur 29 ans avec un taux d’intérêt, a indiqué le président du Conseil de la ville, Mohamed Sajid, faisant savoir que la capitale économique n’entamera le remboursement de sa dette que dans sept ans.

Ainsi, la préparation des dossiers de demande de prêt se fera cet été sous la supervision des représentants de l’institution de Bretton Woods, alors que le programme final du crédit sera présenté au début de l’année 2016, a encore ajouté M. Sajid qui a précisé que la première tranche du crédit sera versée en mars 2016.

Elaboré selon une démarche stratégique, le plan de développement stratégique vise à réconcilier la métropole économique avec ses habitants, optimiser la mobilité aussi bien en termes de temps d’attentes et de déplacement que de coût et développer une offre de divertissement différenciée et réelle, tout en prônant et incarnant l’excellence, pour hisser ainsi Casablanca au rang de modèle de réussite et de référence.

Ce plan sexennal constitue l’outil idoine à même d’assurer le développement de cette métropole sur différents plans, à travers la mise en œuvre d’une série de projets ambitieux d’une valeur globale de 33,6 milliards de dirhams. Il s’articule autour de quatre axes structurants à savoir l’amélioration des conditions de vie des habitants, le renforcement de la mobilité au niveau de la région, la promotion de l’attractivité économique et l’amélioration du climat des affaires.

Commentaires