PARTAGER

De mémoire d’opérateur touristique, l’on a jamais vécu autant sur les nerfs au rythme des inspections qui se succèdent à une cadence infernale.

Services d’inspection du ministère du tourisme, de la direction de l’hygiène et des départements concernés par d’autres ministères se relaient jour après jour pour passer au peigne fin chambres d’hôtels et restaurants, moyens de transport, hôpitaux et cliniques alors que la chasse aux mendiants, aux SDF, aux délinquants et aux faux guides bat son plein à moins d’un mois de la conférence mondiale sur les changements climatiques à laquelle assisteront près de 30.000 participants venus des quatre coins de la planète pour des travaux et des résultats appelés à entrer dans l’histoire de l’humanité.

Plus le jour J approche et plus la ville de Marrakech dont l’image en sera grandi, vit une transformation totale appelée à s’amplifier avant l’arrivée des délégations officielles et avant le ballet des limousines des nombreux chefs d’état et la noria d’avions aux couleurs des pays présents dont le nombre dépassera largement la centaine sans parler des organismes internationaux et de plus grandes ONG en charge de l’environnement, répertoriées à travers le monde.

Commentaires