PARTAGER

Afin d’assurer le suivi des cas de violence, un site internet (marsad.men.gov.ma) a été lancé par l’Education nationale en 2015. Les dirigeants des écoles sont invités à y rapporter les cas de violence au sein de leurs établissements. Selon les statistiques du ministère de l’Education nationale, en 2016-2017, seulement 86 cas de violence ont été relevés sur la plateforme Marsad.

Les formes d’agressivité qui dominent sont ceux entre élèves (47 cas). Les violences entre professeurs et élèves enregistrées ne dépassent pas 19 cas. Le reste est réparti entre étudiants et administrations, ou personnes externes à l’établissement. Toutefois, ces chiffres ne sont pas exhaustifs. La tutelle est en train de mettre à jour sa plateforme. Par ailleurs, «Marsad» n’est pas la seule source de recensement.

«Nous recevons également des rapports des académies et directions provinciales», indique une source au ministère. «Depuis que nous avons commencé à faire le suivi de la violence en milieu scolaire, le nombre de cas oscillent entre 200 et 400», ajoute-t-elle. A en croire les chiffres de l’Unesco, le phénomène est beaucoup plus répandu. L’organisation internationale ne relève pas moins de 24.000 cas, uniquement pour 2013-2014.

Toutefois, ces chiffres restent à prendre avec précaution, puisque tous les cas de violence ne sont pas forcément signalés à l’administration de l’établissement ou au ministère.

Commentaires