Grand spectacle de musique andalouse à Tanger en première soirée de la...

Grand spectacle de musique andalouse à Tanger en première soirée de la Rencontre des amateurs de cet art

159
0
PARTAGER

Initiée par l’association Nassaim Al Andalus des amateurs de musique andalouse, cet évènement a été animé, en première soirée, par l’ensemble de l’Association Confluences musicales, dirigé par l’artiste et musicologue M. Omar Mettioui et par l’orchestre Chabab Al Andalus, dirigé par M. Amine Debbi avec la participation du grand artiste M. Mohamed Bajedoub.

Le public de cette édition, placée sous le signe de la reconnaissance aux grands maître de cet art, Abdelkrim Raiss, Moulay Ahmed Loukili et Mohamed Larbi Temsamani, a ainsi vibré aux rythmes des « oud » (luth), qanun (cithare) et autres instruments indispensables à cette tradition, tout en étant transporté par la poésie et les fameux refrains de cette musique, chantés en chÂœur par l’assistance.

L’ensemble Confluences musicales a notamment interprété le Mizane Al-btayhi de la nouba Irak-Al-Ajam, alors que l’orchestre Chabab Al Andalus a interprété le Mizane Al-Bassit de la nouba Al-Istihlal, sous des salves d’applaudissements d’un public nombreux.

Fondée en 2004, l’association Confluences musicales, présidée par M. Metioui, gère le Centre international des musiques traditionnelles de Tanger. Elle s’attache à la préservation du patrimoine musical andalou-maghrébin, avec pour objectif de revivifier cette musique par des actions concrètes dans les domaines de l’enseignement, la muséologie, la lutherie et la représentation musicale.

L’ensemble musical de l’association participe régulièrement aux plus grandes manifestations culturelles dédiées à ce genre musical. L’association est également initiatrice du festival « Tarab Tanger » dédié aux musiques traditionnelles du monde.

L’association Chabab Al Andalus pour la musique andalouse a été créée à Rabat en 1993 par l’orchestre Chabab AL Andalus, lui même crée en mars 1987, dans le but de préserver ce très riche patrimoine culturel, par l’organisation de soirées, festivals, séminaires, la participation aux évènements culturels dans différents pays et par l’enseignement.

Son orchestre se compose de jeunes cadres marocains qui se réunissent deux fois par semaine pour l’apprentissage et la recherche dans le domaine de la musique andalouse. L’association déploie également de grands efforts pour l’enregistrement des noubas selon les traditions de la musique Al-Ala.

Cette soirée a été également marquée par un hommage rendu à l’une des figures de la musique andalouse dans la ville de Tanger, le violoniste virtuose M. Jamaleddine Benallal, qui a été, en 1981, l’un des fondateurs de l’orchestre de musique andalouse du Conservatoire de musique de Tanger, sous la direction du maître Ahmed Zitouni. Il est actuellement directeur du Conservatoire de Tanger.

Intervenant à cette occasion, le président de l’Association Nassaim Al Andalus, M. Ahmed Guennoun, a affirmé que cette deuxième édition de cette rencontre vient confirmer et couronner les efforts déployés par l’association pour la promotion de la musique andalouse et la préservation de cet héritage culturel, afin de répondre aux attentes du public tangérois féru de cette musique.

Il a, à cet égard, souligné que l’association s’investit dans l’enseignement de cette tradition de musique andalouse, afin d’assurer la pérennité de cet art, notamment à travers la formation d’un ensemble musical constitué de jeunes pouces.

Cet évènement se poursuit samedi avec une deuxième soirée animée par l’orchestre du Conservatoire de Tétouan, dirigé par M. Mehdi Chaâchoua, et l’orchestre de feu Abdelkrim Raiss de Fès, dirigé par M. Mohamed Briouel.

_____

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

Commentaires