PARTAGER
Le directeur de l »ONMT, Abderafie Zouiten a été remercié sans ménagement, une décision qui n’a fait l’objet d’aucun communiqué de la part de son département de tutelle. Normal si l’on sait que le ministre, Mohammed Sajid était pressé de se débarrasser de ce haut cadre pour le remplacer au plus vite, par l’un de ses proches à un poste très convoité par de nombreux prétendants. Mais le plus navrant dans cette éviction dans la manière avec laquelle elle s’est déroulée, donnant une piètre image du fonctionnement de l’administration.
Le directeur renvoyé, qui avait atteint l’âge de la retraite et eu droit à une prolongation de deux années accordée par l’ancien chef de gouvernement Benkirane, avait épuisé ce délai pour se voir suspendu de toute signature, sans en avoir été informé par le ministère des finances qui avait pris cette décision à la demande du ministre du tourisme. Ce dernier n’avait pas eu l’élégance , non plus, d’aviser le concerné de sa décision. Pris au dépourvu, le directeur de l’office n’a pas pu signer les virements du personnel y compris celui travaillant dans les bureaux de l’office à l’étranger et encore moins ceux des fournisseurs locaux. Le personnel et les créanciers ne le seront pas dans l’immédiat, tant que le directeur intérimaire ne sera pas nommé. Une situation désolante à plus d’un titre.
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com

Commentaires