PARTAGER

Des supporters Algériens qui avaient déployé sur les gradins du Stade d’Ain M’lila une énorme bannière qui représentait le président américain et le roi Salmane comme les « deux faces d’une même pièce », avec en fond d’image l’incrustation du Dôme du Rocher, l’ensemble mettant en  exergue deux phrases percutantes qui ont manifestement appuyé là où ça fait mal : « two faces of the same coin », et « La maison (La Mecque) est à nous, Jérusalem est à nous ».

L’Arabie Saoudite avait exigé des excuses que le premier ministre Algérien leur avait rapidement présenté en promettant de prendre les mesures nécessaires contre les porteurs de cette banderole.

Une grande polémique a fait depuis rage entre l’Algérie et l’Arabie saoudite estimant que c’est une insulte contre la monarchie. Ainsi, et lors d’un match de football, dans un stade de Djeddah, les Saoudiens ont riposté à leur tour et toujours avec l’affichage sur les gradins d’une banderole de grande taille sur laquelle est écrit en arabe: «Raïs macheloul, chaâb madloul» (Président paralysé, peuple soumis), allusion au président et au peuple algériens.

l’Algérie exigera-t-elle à son tour des excuses?

Affaire à suivre…

Commentaires