PARTAGER
La petite localité de Sidi Bibi dans la province de Chtouka Ait Baha située dans la région du Souss; ordinairement très paisible, s’est subitement embrasée ces derniers jours, suite à un mouvement de protestation mal géré par le caid, un agent d’autorité totalement dépassé par les événements qu’il avait créé, sans avoir consulté au préalable ses supérieurs hiérarchiques sur la manière de faire face à une situation explosive qui a fait jusque-là des dizaines de blessés et conduit à des arrestations suite à des émeutes et des affrontements entre la population et les forces de l’ordre.
Tout a commencé au lendemain des élections du 7 octobre, quand le caid a pris la décision unilatérale de venir détruire des habitations déjà occupées et qui avait été construites en pleine campagne électorale avec les encouragements de candidats imposteurs.
Déterminé et face à une population révoltée, le responsable territorial a cru ramener l’ordre en ordonnant aux forces de police de mater la rébellion à coups de matraques et de gaz lacrymogènes ce qui n’a fait qu’empirer la situation, la rendant ingérable et explosive après des affrontements sanglants avec une partie des habitants qui se sont retrouvés à la rue..
Depuis, la situation reste critique et les risques d’une reprise des affrontements sont pris très au sérieux comme un embrasement de toute la région, par solidarité.
Par Jalil Nouri

Commentaires