Maison A la une GRONDE AU SEIN DU PPS A LA VEILLE DU CONGRES

GRONDE AU SEIN DU PPS A LA VEILLE DU CONGRES

954
0
PARTAGER

Les hostilités ont repris au sein du Parti du Progrès et du Socialisme dirigé par l’ancien ministre à la veille du congrès qui doit se tenir en mai prochain. Nabil Benabdellah.

Un groupe de vieux militants s’activent en coulisses pour mettre fin à la mise de l’actuel secrétaire général Benabdellah sur le parti et bloquer la voie à l’un de ses proches qu’il verrait bien lui succéder.

Fort du soutien du comité central de cette formation qui lui est totalement acquis depuis qu’il y a fait élire une grande majorité de ses fidèles parmi le millier qui le compose, le numéro 1, à l’origine du rapprochement controversé avec les islamistes pour entrer au gouvernement, nie toute légitimité à ses opposants qui ne seraient qu’une infime minorité, selon lui, et qu’il menace d’exclusion.Autant dire que cette petite formation, qui a peiné pour constituer un groupe parlementaire au lendemain des élections vit des heures difficiles à quelques semaines de son congrès en raison de la ferme volonté des « refuzniks » de faire revenir le PPS à ses fondamentaux idéologiques et à l’opposition. Ces quelques voix discordantes ne pourront pas peser lourd pour mener leur révolution interne en raison du verrouillage opéré par Benabdellah et sa garde rapprochée, rendant la formation hermétique à tout projet de rénovation ou de refondation. Benabdellah, semble lui, plus préoccupé par son avenir politique ou plutôt professionnel et a opté pour cela, à l’affrontement avec le « makhzen », histoire de se refaire une virginité politique. Et que vogue la galère du PPS.

 

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires