PARTAGER

L’expérience des Pharaons a prévalu et ces derniers ont réussi à se qualifier pour les demi-finales de cette CAN 2017 aux dépens   des Lions de l’Atlas qui peuvent nourrir bien des regrets. Certes, le miracle n’a pas eu lieu , mais on peut être fiers de nos Lions…

La fin de l’aventure.

Pas de chance pour l’équipe du Maroc qui est sortie de cette CAN 2017 après cette élimination face à l’Egypte  au cours d’une rencontre contrôlée presque parfaitement par les Lions de l’Atlas ..
C’est normal et logique en football,  lorsqu’on rate une tonne d’occasions , on est toujours puni même si cela est cruel et injuste !!
Il a fallu une faute d’inattention et de concentration de la défense marocaine sur un corner à la quatre-vingt sixième minute pour que les Pharaons parviennent à surprendre les nôtres et ne réussissent à prendre définitivement l’avantage.
Une avance réussie contre le cours du jeu car honnêtement,  à ce moment là les Lions de l’Atlas avaient eu la maîtrise du jeu surtout au cours de cette deuxième période où les Egyptiens étaient nettement dominés. Malheureusement,  cette domination va rester stérile malgré une multitude d’occasions créées par l’équipe du Maroc mais qui seront incroyablement ratées par Bouhaddouz dans un très mauvais jour.
A noter les magnifiques centres distillés par Fajr et Dirar mais qui ne seront pas suivis de conclusion heureuse.
Après le but Egyptien qui est tombé comme un coup de poignard assassin,  les nôtres ont paru bien fébriles , déboussolés et ne sachant plus à quel saint se vouer. .
Il faut dire que l’on a probablement oublié qu’un match à élimination directe est totalement différent d’une rencontre de groupe.
C’est ce qui explique pourquoi on a perdu le premier match à élimination directe depuis l’arrivée d’Hervé Renard..
Au vu de cette prestation assez satisfaisante par rapport à l’état de la pelouse , nos Lions n’ont franchement rien à se reprocher et vont certainement  avoir des regrets plein le coeur !
On s’était extasié après la victoire contre le Togo, on s’est trop enflammé après le succès contre les Ivoiriens mais là on tombe de très haut et l’on a été cueillis à froid !!
En effet,  la qualification aux demi-finales était logiquement à la portée de l’équipe du Maroc malgré l’expérience des Pharaons et leur incroyable discipline tactique et organisation défensive.
Hervé renard a certainement tiré le maximum de son groupe même si l’on va fatalement se demander s’il n’a pas été trahi par ses propres choix car rien ne l’obligeait à faire rentrer Enneseyri et Bouhhadouz dès l’entame du match. Absolument,  on a bien compris et constaté que certains joueurs étaient capables de rentrer après la mi- temps et réussir une action de génie mais lorsqu’il s’agit de jouer le match tout entier cela devient une autre paire de manches.
Voilà l’aventure est terminée pour cette Coupe d’Afrique du Gabon. Mais restons positifs et sachons nous  concentrer sur nos objectifs futurs car pour cette équipe du Maroc l’aventure ne fait  certainement que commencer.
Pour  conclure, on ne pourra s’empêcher de dénoncer certains
« Caf. .ouillages  »  car alors que les joueurs s’éclataient les chevilles sur la pelouse calamiteuse et scandaleuse du stade de Port-Gentil , les officiels de la CAF s’éclataient en famille dans un palace de Libreville.

Hafid Fassi Fihri

Commentaires