Groupe C : Maroc et Tunisie face à face

Groupe C : Maroc et Tunisie face à face

337
0
PARTAGER

Gabon

Les espoirs de toute une nation reposent sur le Gabon. Des deux pays coorganisateurs de cette CAN 2012, celui emmené par Gernot Rohr est évidemment le mieux armé des deux, puisque la Guinée Equatoriale a peu de chances de passer la phase de groupes pour sa première participation à la compétition continentale. C’est en revanche la 5e pour les Gabonais, même si ceux-ci n’ont jamais dépassé le stade des quarts de finale. Le Gabon, 91e nation au classement FIFA, pourra compter sur le soutien de son public dans un groupe assez relevé, et surtout particulièrement ouvert. L’équipe de Rohr, ancien entraîneur de l’OGC Nice notamment, est composée majoritairement de joueurs évoluant au Gabon (11, dont 5 à l’US Bitam) et en France (8), et devrait s’appuyer sur une défense centrale « bretonne » et très solide, avec le Lorientais Ecuele Manga et le Brestois Brou Apanga. Devant, à Eric Mouloungui (Nice) et pierre-Emerick Aubameyang (ASSE) de faire le boulot.

La cote Sport.fr : 3/6

Dans ce groupe ouvert, le Gabon peut tout aussi bien terminer premier que dernier. Mais devant son public, avec une défense solide et une attaque qui peut faire parler d’elle, le pays coorganisateur pourrait bien terminer deuxième de sa poule. De là à passer les quarts de finale, difficile de s’avancer.

Niger

C’est la plus grosse inconnue de ce groupe C. Le Niger participe pour la première fois de son histoire à la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations, et semble sur le papier l’équipe la plus faible (largement) du groupe. Pourtant, la 98e nation au classement FIFA s’est admirablement sortie de son groupe de qualification, et c’est ce qui nous fait dire qu’elle ne vient pas pour faire de la figuration. En éliminatoires, le Niger a en effet terminé premier de sa poule, devant l’Afrique du Sud, qui a fait plutôt bonne figure à la Coupe du monde 2010, la Sierra Leone mais surtout l’Egypte, triple tenante du titre. La sélection nigérienne se compose de joueurs évoluant dans des clubs de tout le continent africain, et très peu d’ »Européens ». Le plus connu d’entre eux est certainement Moussa Maazou, passé récemment par Monaco et Bordeaux, et élu il y a peu Ballon de plomb de la saison 2011.

La cote Sport.fr : 1,5/6

Plus faible que ses trois concurrents sur le papier, le Niger reste le grand outsider du groupe. Sa première place en qualifications est à contrebalancer avec le fait que les hommes de Harouna Gadbe n’ont pas remporté le moindre match hors de leurs bases.

Maroc

Voilà probablement le grand favori du groupe. Bien que parfois mise en difficulté dans son groupe de qualification, l’équipe entraînée par le bien connu Eric Gerets se présente comme un prétendant sérieux au dernier carré de cette CAN 2012. Le sélectionneur belge dispose d’un groupe majoritairement européen, bien équilibré entre joueur d’expérience comme Marouane Chamakh, Youssouf Hadji ou encore Houssine Kharja, pour ne citer qu’eux, et de jeunes talents comme Younès Belhanda, Adel Taarabt, Mehdi Benatia, Youssef El-Arabi ou Abdelhamid El Kaoutari. Le Maroc, dont le meilleur résultat récent est une finale perdue en 2004 face à la Tunisie, autre membre de ce groupe C, veut renouer avec ses glorieuses années, lorsque l’équipe remportait la CAN 1976, et terminait 3e en 1980. 61e au classement FIFA, les Marocains ont terminé premiers des éliminatoires notamment devant l’Algérie, et comptent bien prouver qu’ils sont redevenus une nation majeure du football africain.

La cote Sport.fr : 4/6

Le Maroc est clairement le favori de ce groupe C, même si la Tunisie voire le Gabon pourraient venir le titiller. Avec un entraîneur de talent et des joueurs qui en ont tout autant, une dose d’alchimie pourrait mener les hommes d’Eric Gerets jusqu’au dernier carré. Au moins.

Tunisie

La Tunisie veut se rappeler au bon souvenir de 2004. Principal challenger du Maroc, qui avait été son adversaire en finale à l’époque, le pays classé 59e au classement FIFA, soit le plus haut de ce groupe C et seulement deux rangs devant les Marocains, compte bien jouer les trouble-fêtes. Sous les ordres du sélectionneur Sami Trabelsi, les Tunisiens ont eu plutôt chaud lors des qualifications de la compétition, ne terminant que 2e de leur poule derrière le Botswana, et tout juste devant le Malawi. Le groupe est en grande partie composé de joueurs évoluant au pays, comme le gardien Aymen Mathlouthi ou le milieu de terrain Adel Chedli, mais se repose aussi sur quelques talents de Ligue 1, parmi lesquels le défenseur toulousain Aymen Abdennour, le Montpelliérain Jamel Saihi ou encore l’Auxerrois Issam Jemâa. En défense, le patron reste Karim Haggui (Hanovre), joueur le plus capé de l’équipe tunisienne avec 70 sélections, à seulement 27 ans.

La cote Sport.fr : 3,5/6

La Tunisie devrait se disputer la deuxième place du groupe avec le Gabon, qui peut lui compter sur le public. Mais les Tunisiens peuvent logiquement prétendre à une place en quart de finale. Aller plus loin sera compliqué.

actu-maroc.com_____________

 

Commentaires